Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
80/550  (80/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 14 Sep 2018 - 17:22
Elle esquiva l'assaut d'une roue et, tout en reprenant son équilibre, reporta immédiatement son regard sur l'Opéra Jaune qui flottait à un ou deux mètres d'elle, s'agitant dans les airs comme pour la narguer. Aqua fronça les sourcils, concentrée, et resserra l'emprise sur son arme. Il était temps d'en finir ! Tout en s'entourant de chaînes d'éclairs, le sans-cœur se raidit. Soudain, dans un crépitement électrique, la foudre se matérialisa au dessus de la jeune femme et frappa l'emplacement qu'elle occupait une seconde auparavant ! Heureusement, les attaques de ce type de créatures étaient prévisibles... La Maîtresse de la Keyblade n'avait eu qu'à attendre le bon moment pour glisser rapidement vers l'avant et rejoindre sa position. Maintenant qu'il était à portée de son arme, elle lui asséna deux coups secs avant de croiser les bras sur son torse. La jeune femme concentra brièvement sa magie et, lorsqu'elle leva ses bras au ciel, deux orbes apparurent autour d'elle, tournoyant et s'élevant pour frapper le sans-cœur qui disparut dans un mélange d'étincelles féériques et de fumée noire.

C'était le dernier. Enfin...

Essoufflée, Aqua s'adossa contre le mur et reprit sa respiration en suivant des yeux le cœur libéré qui s'élevait dans les airs, un goût d'insatisfaction dans la gorge. Elle avait bien dû éliminer une trentaine de ces créatures à force de leur courir après dans les couloirs du Château. Et pourtant elle savait que demain cela recommencerait, que ce soit pour elle, pour un autre membre de la Lumière ou pour les gardes. C'était comme si le flot de sans-cœurs qui se déversait dans leur quartier général ne devait jamais s'arrêter malgré leurs efforts pour l’endiguer. La Maîtresse de la Keyblade soupira. Le Château Disney accueillait tellement de réfugiés, de personnes qui n’étaient pas à même de se défendre et dont ils devaient assurer la protection… Au moins ils parvenaient à contenir la plupart des sans-cœurs derrière les murs d’enceinte, mais elle savait que leur nombre ne diminuerait pas tant qu’ils n’auraient pas scellé la serrure de Disneyville. C’était le seul moyen de limiter définitivement leur présence. Cependant une telle opération ne pouvait se mener sur un coup de tête... Les risques seraient immenses, ils ne pourraient agir que lorsqu’ils seraient sûrs et certains de pouvoir la mener à bien. Elle espérait en tout cas que les préparatifs ne seraient pas éternellement repoussés.

Machinalement, la jeune femme fit disparaître l’arme qui était encore dans sa main et se détacha du mur, essayant d’oublier cette perspective qui la préoccupait. Après tout, elle avait fait ce qui était en son pouvoir pour aujourd’hui. Il ne lui restait plus qu’à retourner faire son rapport à la Salle d’Audience avant de profiter du court répit qui lui serait accordé jusqu’à sa prochaine mission. Le regard absent, l’esprit affairé à de vagues pensées, Aqua se mit en route, quittant le couloir dans lequel elle se trouvait pour redescendre au rez-de-chaussée. Arrivée dans la cour intérieure, elle longea les jardins en direction de la salle du trône, croisant quelques gardes qu’elle remarqua à peine. Dans le ciel, le soleil déclinait lentement pour témoigner de l’heure avancée. Curieusement elle se sentait fatiguée. Sa journée n’avait pourtant pas été particulièrement éprouvante, elle en avait connu de bien pires lors de missions autrement plus périlleuses. Peut-être était-ce d’avantage une forme de lassitude qu’elle ressentait face aux problèmes du quotidien de la Lumière alors qu’il y avait tant à faire ailleurs.

« Les rêves qui sommeillent dans nos cœurs
Au creux de la nuit »


Un chant flottait dans l’air. Aqua s’arrêta et redressa la tête, émergeant de ses pensées comme elle serait sortie du sommeil pour mieux tendre l’oreille.

« Habillent nos chagrins de bonheur
Dans le doux secret de l’oubli »


La voix douce et cristalline s’élevait dans une mélodie pure qui venait effleurer son cœur et le réconforter. A l’écouter, c’était comme si tous ses soucis s’envolaient loin, très loin, comme si son esprit se vidait pour ne laisser place qu’à une sensation de bien-être. La jeune femme tourna lentement son regard vers les jardins d’où provenait le chant. Il lui semblait avoir rarement entendu quelque chose d’aussi beau. Même le souvenir du chant hypnotique des sirènes lui paraissait terne en comparaison. Comme envoûtée, Aqua laissa ses pas la guider vers la source de cet air, suivant un chemin de notes invisibles qui glissaient paisiblement autour d’elle.

« Écoute ton rêve et demain
Le soleil brillera toujours »


Marchant du pas lent d’un rêve éveillé, elle avança jusqu’au centre des jardins où, au détour d’un buisson sculpté, elle aperçut Cendrillon assise sur un banc. Dans la paume de sa main ouverte Jaq somnolait paisiblement, se laissant bercer par le rythme de sa voix mélodieuse alors qu’elle lui frottait la tête du bout d’un doigt. Quelques oiseaux s’étaient posés autour d’elle, ignorant toute crainte et sifflotant tranquillement pour accompagner son chant. Sur le beau visage de la princesse de cœur se lisait une grande douceur, une sérénité communicative... Captivée par cette charmante vision, Aqua n’osa pas faire le moindre geste au risque de troubler la paix qui émanait de Cendrillon et qui se transmettait aux alentours. Alors elle resta immobile, se contentant de se laisser porter par cette voix qui l’avait attirée jusqu’ici.

« Même si ton cœur a l’âme en peine
Il faut y croire quand même
Le rêve d’une vie c’est l’amour »


Le chant retomba lentement, laissant derrière lui la quiétude qu’il avait instauré. La Maîtresse de la Keyblade ne put retenir un long soupir apaisé. Elle avait oublié les tracas qui l’habitaient. Elle se sentait bien, tout simplement.

« Bonjour Aqua. » fit Cendrillon en tournant la tête vers elle avec un sourire accueillant. Depuis combien de temps avait-elle remarqué sa présence ?

« Bonjour Votre Altesse. » répondit Aqua en s’inclinant respectueusement avant de la détailler un peu plus.

La femme qui se tenait devant elle n’avait, de toute évidence, plus rien à voir avec celle bouleversée à qui elle avait rendu une visite tardive quelques temps plus tôt. Malgré tout ce qui lui était arrivé, sa captivité auprès de la Coalition Noire, la destruction de son monde d’origine, Cendrillon semblait avoir retrouvé en elle de l’espoir. Elle semblait de nouveau s’accrocher à ce rêve d’une vie qu’elle avait chanté. La jeune femme adressa à la princesse un petit sourire bienveillant. L’amour, c’était un beau rêve qui ne cessait de l’émerveiller. Elle avait vu son pouvoir lorsqu’il avait réuni Cendrillon et son prince, lorsque Philippe avait trouvé la force de vaincre Maléfique, lorsque Blanche-Neige avait été tirée d’un sommeil apparemment éternel par un baiser. Elle ne pouvait qu’imaginer la force de ce lien magique entre deux personnes. Mais après tout, ce qu’elle ressentait pour ses amis n’était-il pas également une forme d’amour... ?

« C’est une très jolie chanson. » finit-elle par dire d’une voix rêveuse en réalisant à quel point elle l’avait touchée.

« Merci… » Cendrillon détourna le regard, l’air à la fois flattée et gênée. D’une petite voix dans laquelle perçait une pointe de tristesse, elle ajouta « J’avais pour habitude de la chanter autrefois, lorsque je vivais encore chez ma marâtre. »

Ces mots suffirent à ramener Aqua à la réalité, et soudain elle comprit ce que voulait dire la princesse de cœur. Même si ses pleurs avaient désormais laissé place à un sourire, elle n’en demeurait pas moins marquée à jamais par ce qui lui était arrivé. La vie avait été dure avec elle, ponctuée seulement de quelques années de bonheur qui lui avaient été cruellement retirées... Pourtant, elle chantait. Chanter, c’était sa manière à elle d’essayer d’aller de l’avant, de surmonter ces épreuve, de continuer à faire briller sa lumière. Cendrillon chantait, et c’était sa force. Il y avait chez elle une telle volonté… Et pourtant une telle fragilité. La Maîtresse de la Keyblade sentit son cœur se serrer légèrement. Elle avait l’impression que ce sourire qui cachait sa peine menaçait de voler en éclats à chaque instant. Elle ressentait le besoin irrépressible de s’assurer que la princesse de cœur allait bien malgré tout. Alors Aqua avança doucement, sans que les oiseaux n’aient ne serait-ce qu’un battement d’ailes à son approche.  

« Comment vous sentez-vous ? » demanda-t-elle d’une voix douce et prévenante en s’asseyant à ses côtés.

« Bien, bien. » lui assura Cendrillon. Elle avait cependant répondu avec un peu trop de précipitation pour ne pas susciter l’inquiétude de la Maîtresse de la Keyblade, désormais certaine que quelque chose la préoccupait. La princesse de coeur tordit timidement ses doigts. « Tous le monde est très gentil avec moi. Et Jaq m’aide beaucoup. » Elle eut un regard tendre pour la souris qui s’était endormie au creux de sa main. « C’est juste que… » Cendrillon lâcha un soupir triste avant de finalement se lancer. « Mes amies sont toujours prisonnières. J’aimerais qu’elles aient aussi la chance d’être ici. »

« Vous voulez parler des autres princesses de cœur ? » Elle acquiesça pour toute réponse. Aqua fronça légèrement les sourcils en pensant aux deux pures lumières qui étaient encore détenues par la Coalition Noire. De justesse, et au prix d’un trop grand sacrifice, ils étaient parvenus à leur arracher l’une d’entre elles... Mais quel calvaire pouvaient être en train de vivre les deux autres ? La Maîtresse de la Keyblade sentit ses muscles se tendre alors qu’une certitude s’imposait dans son esprit : « Nous devons faire quelque chose… » Mais quoi ? Même si elle était déterminée à les sauver, Aqua savait qu’elle ne pouvait se lancer seule à l’assaut de leur quartier général. Et une opération de sauvetage n’était clairement pas envisageable avec la moitié de leurs troupes à la Forêt de Sherwood. Il y avait forcément une autre solution, même si elle lui échappait. Il devait y en avoir une. « Nous ne pouvons pas les laisser entre les griffes de Death ! » pensa-t-elle à haute voix pour essayer de s’en convaincre, pour essayer de repousser le sentiment d’impuissance qui l’assaillait.

Cendrillon eut un frisson alors qu’elle mentionnait le dirigeant de la Coalition Noire. Trop tard, la Maîtresse de la Keyblade porta une main à ses lèvres comme pour y contenir ce nom qui s’était maladroitement échappé. Elle s’excusa platement. Évidemment, il ne pouvait évoquer à la princesse que des souvenirs terribles. Pendant un instant elle sembla se recroqueviller sur elle-même, et c’est finalement d’une voix grave et tremblante qu’elle reprit la parole.

« C’est un monstre… De toute ma vie je n’avais senti qu’une seule fois un être aussi maléfique. » Cendrillon ferma les yeux et son visage se crispa. La jeune femme pouvait presque lire sur ses traits les images cauchemardesques qui défilaient dans son esprit. Soudain, sa respiration s’accéléra, son corps commença à s’agiter de soubresauts.  Il y avait dans chacun de ses mots une peur panique, viscérale, qui hachait le rythme de ses paroles « Il s’enfonce de plus en plus profondément... dans un abysse de ténèbres si... profondes... »

« Votre Altesse… » La princesse s’immobilisa lorsque la main d’Aqua se posa sur son épaule alors que sa voix essayait doucement de la ramener à la réalité. Elle ne pouvait pas la laisser dans cet état. Elle devait lui rappeler que, pour elle, le cauchemar était terminé. « Vous êtes plus forte que lui. » Elle parlait avec calme et douceur, presque dans un murmure, pour essayer de la rassurer. « Vous avez le pouvoir de repousser les ténèbres... » Sans elle, sans cette pure lumière que la jeune femme sentait de nouveau couler tranquillement entre leurs cœurs, elles n’auraient probablement pas survécu au bal. Cendrillon devait en prendre conscience.

Petit à petit, sa respiration se fit plus lente, plus régulière. Lorsqu’elle fut certaine qu’elle avait retrouvé son calme, Aqua ôta délicatement sa main. La princesse de cœur resta prostrée quelques instants supplémentaires, puis elle finit par ouvrir les yeux et lui adressa un regard reconnaissant auquel la Maîtresse de la Keyblade répondit par un léger sourire. Puis elles détournèrent toutes deux le regard vers les jardins sur lesquels se reflétaient les derniers rayons orangés du soleil. Elles restèrent ainsi quelques temps, sans un mot, écoutant le gazouillis des oiseaux posés à leurs côtés. Ce fut finalement Cendrillon qui brisa le silence.

« Je m’inquiète d’avantage pour Jasmine et son père. Aurore devrait bientôt être libérée... »

« Vraiment ? » fit Aqua d’un air surpris.

« Oui. » acquiesça la princesse de cœur avant d’expliquer que « C’était l’une des clauses du traité entre le Consulat et la Coalition Noire, elle devait retourner au Domaine Enchanté. »

La jeune femme hocha doucement la tête. Ainsi, Aurore allait retourner chez elle... Ce n’était évidemment pas un acte de pitié de la part de Death, il en était incapable. Le Boucher de Grimm y avait forcément un intérêt... Le regard d’Aqua se perdit dans le vague quelques instants. Elle se demanda s’il ne s’agissait pas d’une énième manipulation cachant un dessein plus sombre, comme lorsqu’il avait essayé de troquer Cendrillon contre le pouvoir au Palais des Rêves. Toutefois, une telle requête venant du Consulat lui paraissait plausible… Une longue amitié les liaient au Sanctum, du moins jusqu’à l’annonce du nouveau Primarque, et, même si elle en ignorait les conditions, elle connaissait l’existence d’un pacte de non-agression entre les Consuls et la Coalition Noire. Aqua soupira. Malgré tout c’était probablement le mieux pour Aurore... Le Sanctum serait à même de la protéger. Il ne leur resterait donc plus qu’à sauver la princesse d’Agrabah. Toutefois, alors qu’elle méditait cette information, une question lui vint à l’esprit.

« Mais comment le savez-vous ? »

« Et bien… » Cendrillon prit une grande inspiration avant de lui révéler l’origine de ses connaissances « Vous savez, les gardes qui nous surveillaient parlaient beaucoup. Les écouter était le seul moyen de nous tenir informées de ce qui se passait à l’extérieur. »

La Maîtresse de la Keyblade se redressa légèrement face à ce que la princesse venait de lui dire. Évidemment, elle aurait dû y songer plus tôt ! Cendrillon avait été captive durant de longues années, elle connaissait forcément de nombreuses choses sur la Coalition qu’ils ignoraient. Peut-être même pouvait-elle leur fournir des renseignements qui leur permettraient de lutter plus efficacement contre eux. Une foule de questions s’agita dans l’esprit d’Aqua, mais elle se retint de les poser. Elle avait vu comment la princesse avait réagi à la simple mention du nom de Death, lui demander de replonger dans les souvenirs de sa détention serait cruel. Non, si Cendrillon devait parler ce serait uniquement de son plein gré et lorsqu’elle s’y sentirait prête. Avec autant de tact que possible, la jeune femme lui dit…

« Votre Altesse, vous avez peut-être entendu des choses qui pourraient nous aider... Vous ne souhaitez peut-être pas en parler mais… » Aqua la regarda dans les yeux, à la fois pour souligner son propos et lui faire comprendre qu’elle ne la forçait pas « Pensez-vous pouvoir le faire ? »

La princesse de cœur demeura silencieuse quelques instants, soutenant son regard, avant d’annoncer sérieusement « A une condition… » Aqua lui lança un regard interrogateur. En une fraction de seconde, la gravité sur le visage de son interlocutrice s'effaça pour laisser place à un air amusé et elle conclut dans un faux reproche malicieux « Cessez donc ces « Votre Altesse » et appelez-moi Cendrillon ! »

La Maîtresse de la Keyblade ne put retenir un petit rire avant d’approuver d’un hochement de tête alors que les coins de ses lèvres s’étiraient doucement. Oui, elle pouvait facilement faire cela !

« Je me souviens de quelques noms qui revenaient régulièrement. » reprit la princesse. « Vesper, Abigail… Salazar… » Ses sourcils se plissèrent dans un effort visible de concentration pour se les remémorer. Elle continua d’une voix hésitante. « Milla... Oasis et… Ormagöden. » Cendrillon sembla réfléchir un instant supplémentaire puis secoua la tête pour confirmer les noms qu’elle venait de citer. « Ce sont tous des membres de la Coalition. Je pourrais également vous donner leurs spécialités. »

« Ce serait parfait ! » fit Aqua avec un sourire réjoui. S’il s’agissait de l’identité de membres importants de la Coalition Noire, cela leur serait d’une grande utilité !

« Je crains que le reste ne soit que des rumeurs. » continua-t-elle d’un air désolé « Ils parlaient régulièrement de la mort d’Ariez. Apparemment, elle aurait été assassinée par… » La princesse déglutit avant de réussir à prononcer l’identité du meurtrier. « Death… »

La Maîtresse de la Keyblade haussa un sourcil, intriguée. Cela n’avait pas de sens… La Coalition avait attaqué le Domaine Enchanté en guise de représailles suite à la mort d’Ariez. Et Matthew March lui-même avait revendiqué cet acte au nom du Sanctum. Quelque chose clochait dans cette histoire, mais la jeune femme n’était pas en mesure de démêler les véritables informations des fausses. Cela ne lui semblait pas invraisemblable que Death ait pris le pouvoir de force mais, dans ce cas, pourquoi le Primarque aurait-il confirmé un mensonge ? D’autant plus suite à l’attaque qu’ils avaient subie…

« Oh, et il y a encore une chose. » La voix de Cendrillon la tira de ses pensées et la jeune femme reporta son attention sur elle, à l’écoute de ce qu’elle allait encore pouvoir lui révéler. « Ils ont aussi évoqué la venue d’agents de la Shin-Ra, mais j’ignore dans quel but. »

A ces mots, Aqua écarquilla les yeux et se releva brusquement, réfléchissant à toute allure sous l’œil surpris de la princesse ! La Shin-Ra ?! Mais que pouvait-elle faire auprès de la Coalition ? La Maîtresse de la Keyblade essaya de considérer cette information calmement, de songer que la Shin-Ra était un groupe commercial qui devait entretenir des rapports avec toutes les factions. Rufus Shinra n’avait-il pas d’ailleurs accepté de leur apporter de l’aide pour reprendre Disneyville… ? Quand bien même, elle ne pouvait empêcher la méfiance qu’elle ressentait à leur égard de venir s’insinuer dans sa réflexion. Et si une alliance existait entre ces deux groupes ? Peut-être envisageait-elle le pire, mais une chose était certaine : elle devait avertir Cissneï. S’il y avait le moindre risque pour que la Shin-Ra retourne sa veste, la Lumière devait y être préparée.

Revenant à la réalité, la jeune femme s’excusa de son attitude auprès de Cendrillon. Après l’avoir remerciée de tout cœur pour ce qu’elle avait eu la gentillesse de lui révéler, Aqua prit congé d’elle et reprit sa route vers sa destination première : la Salle d’Audience. Elle espérait que sa supérieure s’y trouverait également afin qu’elle puisse lui faire part de toutes ces nouvelles informations.
messages
membres