Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
367/0  (367/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 10 Aoû 2018 - 2:27
Illuminant l’extrémité de sa cigarette, faisant ainsi briller son visage un bref instant, le Turk vérifiait les différents résultats des capteurs de son vaisseau nouvellement restauré tout en crachant un nuage de fumée bleue.

Depuis son amerrissage dans le port des mercenaires, Kurt avait pris l’habitude à ce que son vaisseau oscille légèrement sur la droite à cause des dégâts sur son aile ainsi que son gouvernail plus lent à réagir qu’à son habitude. Aujourd’hui ? Les ingénieurs de la Shinra avaient pris soin de réparer la moindre bosse sur la carlingue du moyen de transport afin de préparer l’infiltré pour sa nouvelle affectation, ainsi que le canon central, seule arme à bord du chasseur privé du traître.

Un doigt sur la gâchette, le regard figé sur la verrière, il hésitait de longues minutes à vérifier s’il ne courait pas à une mort certaine en ignorant purement et simplement si l’arme était opérationnel ou non. Hochant brièvement la tête, il tentait de se réconforter en conservant l’idée qu’il serait déjà mort dans le cas où le Président n’avait plus besoin de lui.

- Kurt. Un grésillement quittait les haut-parleurs du cockpit du vaisseau, la voix grave de Ruth légèrement déformé par la transmission parvenait à ses oreilles, faisant sortir le traître du fils de ses pensées. Tu peux m’expliquer une nouvelle fois de quelle façon tu t’es retrouvé avec un vaisseau de la Shinra rempli d’armes et de munitions…?
- Il n’est pas idiot. Résonnait la voix, revenant à la charge, répondant à chaque agacement du Turk. Si même un incapable d’Illusiopolis se pose la question, qu’iront dire les mercenaires ?
- Pourquoi faut-il toujours répéter les mêmes phrases ? Il simulait l’agacement. Un gars de la Shinra a détourné un vaisseau, grillé le capteur, a amarré le vaisseau en question dans un aéroport de la ville pour ensuite me donner les clés après avoir pris trois balles dans le torse. Observant son radar un instant, tapant sur celui-ci de son index, il reprenait ensuite. La suite ? Tu es venue, tu as reçu les clés et nous allons forcer le blocus pour amener les flingues au Centurio.

Silence radio. Le Turk se redressait, tournant la tête pour observer l’imposant vaisseau-cargo qui se trouvait à sa droite, l’emblème de la compagnie de transport encore présent sur la carlingue. Il plissait les yeux, cherchant le membre de gang au travers de la verrière.

- Ton plan, c’est de la merde. Disait-il. Deux vaisseaux, dont un à peine armé contre une armada en stationnement, c’est de la bonne grosse merde.
- Nos deux vaisseaux sont dans les bases de données de la Shinra. Continuait-il, conservant le même ton. Avec mon chasseur ? Il m’est possible de passer les patrouilles où de les semer. Alors que toi ? Dès que tu te poses, les troupes de la Shinra viendront te cueillir et il n’y a qu’un endroit dans l’univers où elles ne peuvent pas se balader sans causer la colère des locaux.
- Kurt. Reprenait-il, solennel. C’est peut-être le seul plan que nous avons, mais ça ne le rend pas bon pour autant. Il grognait un instant dans le micro. Tu penses vraiment pouvoir me couvrir assez longtemps ?

Le regard perdu dans l’obscurité de l’espace, fixant les étoiles lointaines alors que se profilait le monde du port-royal, le Turk ne disait rien. Il ignorait la réponse à cette question. S’il était réellement un traître et que la Shinra engageait ses ressources dans la traque de sa personne ? Il serait déjà mort depuis longtemps. Dans le cas présent ? Ce n’était pas tellement différent. Les SOLDATs en faction ignoraient qu’ils faisaient partie des machinations d’un plan de la Shinra pour assurer la couverture d’un infiltré. Tout au plus ? Le capitaine du vaisseau-commandant aura reçu l’ordre de limite les pertes dans ce genre de cas.

Les mains du Turk tremblaient, la voix éclatait d’un rire froid et Ruth demandait des nouvelles au travers des hauts-parleurs. Les yeux clos, prenant une nouvelle cigarette, Kurt se détendait un bref instant avant d’attraper une paire de gants qu’il enfilait avant le début de la bataille

- Oui. Il avait du mal à se concentrer tant la voix redoublait d’entrain. Profil bas jusqu’à ce que les vaisseaux de fouille n’approchent et à mon signal, tu pousses les moteurs à fond en direction de la ville et tu ne t’arrêtes pas.
- Si tu penses un seul instant que j’vais m’arrêter pour t’attendre. Recommençait-il, râlant. Après ça, tu m’en devras une belle, tu le sais ?
- Ruth. Les yeux du Turk viraient à l’or l’espace d’un instant, d’une parole. Ne valent que les dettes dont on peut forcer le remboursement.
- Ouais, si tu veux. Kurt hochait rapidement la tête, s’arrachant à cette horrible sensation. Bon, pas de contact radio et encore moins de noms jusqu’à ce que nous soyons dans le port. On s’retrouve sur la terre ferme.

Le claquement dans le haut-parleur, le ronronnement des moteurs, le silence de l’espace. Massant de longues secondes ses paupières, le Turk se reposait un bref instant dans le cockpit de son vaisseau avant que ne débute l’escarmouche tant attendue.

Ruth avait totalement raison, c’était un plan de merde. Est-ce que l’arrivée d’un transfuge avec armes et technologie allait vraiment passer pour une bonne action aux membres du Centurio ? Il en doutait. La guerre entre mercenaire et Shinra n’avait rien d’équitable et les habitants de port-royal subissaient au lieu de résister. Alors, si Kurt se ramenait comme une fleur après avoir sciemment déclaré la guerre à la compagnie de transport en forçant un blocus, est-ce qu’il serait accueilli comme un héros ? La réponse était non. D’autant plus s’il ne parvenait pas à assurer le plan d’indépendance du Centurio.

Avec cela, la rareté des apparitions de Lenore ainsi que la mort de Surkesh n’arrangeait en rien les plans du Centurio. Est-ce que c’était réellement au transfuge d’assurer le spatio-port privé des mercenaires ? Il en doutait. Le plan de Legend reposait, en réalité, sur rien d’autre qu’un coup de chance. Il s’enfonçait toujours plus, alors qu’au final ? Il sautant dans le vide sans filet. La belle poire de la Shinra, ce n’était pas D.Va qui gérait la ville de san fransokyo ou Huayan à la tête de Costa, c’était celui qui se faisait ballades d’un bout à l’autre de la galaxie.

- Oh, pauvre de nous. Reprenait la voix. Les chiens de l’armée de Rufus, n’ayant d’autre titre que celui d’obéir aveuglément aux ordres.
- Toi…
- Moi !? Criait-elle, dans sa tête. Arrête de geindre. Depuis le jour où nous avons tout abandonné, nous n’avons jamais été aussi libre et puissant. Les Turks ? C’est notre place.

Kurt restait silencieux un instant, la voix reprenait son rire avant que celui ne s’éteigne avec les signaux d’alarme du radar. Il arrivait à la ceinture créer par l’un des vaisseaux-commandant de la Shinra. Il n’y avait pas de retour en arrière, dorénavant. À lui d’assurer le spectacle.

Attrapant la commande de son vaisseau à deux mains et posant son pied sur l’accélérateur de son réacteur, le Turk alignait son chasseur avec le cargo de Ruth. Être calme et serein. Il ne lui fallait rien de plus. Une nouvelle cigarette se glissait entre ses lèvres, la flamme éclairait l’intérieur du cockpit. Ils n’étaient plus qu’à une centaine de mètres du point de contrôle de la Shinra. D’un oeil distrait, il observait au-travers du hublot après les forces de défense présentent en plus du vaisseau-commandant. Dix chasseurs en vol stationnaire, deux vaisseaux de liaison pour le contrôle et deux bombardiers possédant des tourelles mobiles pour l’artillerie lourde.

Un plan de vol se dessinait dans l’esprit de Kurt, plus qu’une cinquantaine de mètres, il fallait que le cargo se pose dans le port. C’était la priorité absolue. Le vaisseau-commandant sera celui à réagir le plus tardivement ainsi que le plus violemment, il allait devoir contrer ça et éviter d’exploser dans l’action.

L’impulsion soudaine des réacteurs en face du vaisseau de Kurt le tirait sa torpeur. Ruth venait d’enclencher la pleine puissance de ses réacteurs et la bête gagnait progressivement en vitesse, l’un des deux vaisseaux de liaison se faisant trainer dans le sillage avant de décrocher. C’était à son tour de s’élancer. D’un geste rapide, il relevait les mains de ses commandes, enlevant la sécurité de ses armes et poussant les réacteurs à leur maximum avant de presser la pédale d’accélération de son pied droit et le stabilisateur de l’autre.

Le chasseur d’un rouge sang s’élançait un bref instant avant de piquer sous le vaisseau cargo afin de le contourner, traçant sa route jusqu’au premier bombardier. Forçant sur les commandes, s’extirpant de la gravité relative du vaisseau qu’il escortait, le chasseur s’élançait alors que les tourelles de sa première cible se calibraient déjà sur la nouvelle cible. Orientant les commandes, posant son index sur le bouton de tir, Kurt fixait le viseur qui s’alignait avant de tirer son plasma.

Le canon de l’arme s’illuminait un bref instant avant qu’un éclair ne soit projeté, fendant l’espace et faisant vibrer l’entièreté du chasseur avant que le tir ne soit effectif. Le silence, suivit d’une déflagration à la base de la tourelle du bombardier, faisant celui-ci s’effondrer sur lui-même. Le Turk soufflait un bref instant, satisfait de la puissance relative de son arme malgré la cadence de tir quasiment nulle. D’un bref sursaut, il se tordait sur la gauche, guidant son poids dans la manoeuvre alors que le vaisseau se retournait sur lui-même et fonçait vers le second bombardier. Il distinguait déjà l’artillerie faire son oeuvre sur le bouclier du cargo, provoquant d’intense déflagration dans le vide de l’espace.

Kurt tournait sur la gauche, la droite, partant dans une vrille dans le but s’esquiver les tirs des trois chasseurs déjà à sa suite. Il devrait s’en occuper après. Un tintement dans le cockpit l’extirpait de sa concentration, indiquant que l’arme pouvait de nouveau tirer.

Relâchant la pression sur son pied droit, changeant l’orientation du vaisseau, il démarrait une nouvelle fois en trombe dans l’espoir d’échapper à ses poursuivants et choisir un nouvel angle de tir. Il frôlait de justesse un vaisseau de transport, limitant sa vitesse pour être à ses côtés afin de stopper les tirs de la Shin’ra. Soudain, le deuxième bombardier s’annonçant au travers de sa vitre et Kurt reprenait la poursuite de sa mission, chauffant son canon. Un second tir fondait dans l’espace, les contre-mesures de sa cible aussi, provoquant le tir une seconde trop tôt, ce qui sauvait le bombardier du tir du chasseur.

- Raté. La voix revenait, ne disant rien de plus avant de se taire.

Grimaçant, le Turk faisait alors demi-tour sur place pour retourner se coller à la carlingue d’un vaisseau de transport. Trop tard. Les autres chasseurs l’attendaient faisait feu à son encontre, les impacts se dessinant sur son bouclier alors qu’une alarme commençait à hurler aux oreilles de Kurt.

Un nouveau tir.

Le plasma perforait le bouclier, touchait le nez de l’appareil ennemi et transperçait celui-ci, le faisant ensuite exploser en silence. Kurt pressait l’accélérateur, filant entre les débris qui résonnait contre la carlingue jusqu’à ce que le corps du pilote ne s’écrase contre sa vitre l’espace d’une seconde.

- Magnifique ! Un rire accompagnait la réflexion, Kurt sentait que sa gorge était en feu.

Abaissant les commandes, passant sous l’un des vaisseaux, dressant ensuite le manche pour partir dans les airs. Le traître se trouvait alors la tête à l’envers, fonçant en direction du bombardier qui calibrait ses tourelles en direction de son chasseur. Le doigt sur la détente, le regard de Kurt fixait le pourcentage de son arme alors qu’il peinait à aligner le viseur.

Ensuite ? La déferlante. Une pluie de feux s’abattait sur lui, forçant le pilote à bouger sans cesse, zigzaguant entre les obus.

Le bruit d’une explosion, Kurt perdait momentanément le contrôle du chasseur alors qu’un texte s’affichait sur son écran avec un message simple. Plus de bouclier. La mâchoire serrée, il reprenait sa route, accélérant d’autant plus, le doigt contre la détente du tir. Un bruit franchissait les alarmes du vaisseau. Le Turk pressait la gâchette à s’en faire mal alors que le tir filait dans l’espace et que le second bombardier n’explose à son tour. Le chasseur à la couleur sang filant au travers de l’explosion avant de réapparaître plus loin, contournant les positions dans une longue courbe jusqu’à rejoindre le cargo de Ruth.

Du coin de l’oeil, le Turk distinguait les batteries du vaisseau-commandant cherchant à s’aligner sur leur cible. Celle-ci risquant à ne bientôt plus être à portée. Kurt s’en mordait les lèvres, fixant son écran de bord devant l’étendue des dégâts qu’affichait l’ordinateur de bord. Il venait seulement de le réparer. Deux nouveaux impacts sur la carlingue, faisant s’agiter le vieux chasseur, il était à court d’idées. D’après le radar, trois chasseurs étaient à sa poursuite. Il n’attendait pas plus longtemps avant de stopper l’accélération et guider sa machine jusqu’aux batteries du vaisseau-commandant.

- Qu’est-ce que tu fais !? La voix revenait, hargneuse. Tu risques de nous tuer, tu t’en rends compte !?
- Ta gueule ! Hurlait-il dans son cockpit, sillonnant entre les tirs.
- Non. Elle se faisait plus intense. Je refuse de mourir avec ton orgueil.

Les yeux du Turk devinrent une fois de plus de couleur or, les traits du visage de Kurt se renfrognait alors que le vaisseau partait dans une vrille courbée, ignorant les chasseurs à sa poursuite. Un coup d’oscillation, un autre d’accélérateur et un tir. La particule fendait un nouveau chasseur alors que le traître filait déjà, comme s’il était gagné d’une énergie nouvelle. Balançant de gauche à droite, vrillant, s’arrêtant subitement. Le chasseur du Turk filait entre les transports qui se faisait évacuer jusqu’à ce qu’il s’approche finalement de son objectif. Cinq chasseurs collaient le cargo. Un dernier éclair d’un bleu électrique fendait l’air pour être suivi de la destruction d’un chasseur de la Shinra.

Comme un ultimatum, alors que Kurt se retrouvait de nouveau à escorter Ruth, les chasseurs décrochaient de leur position.

D’un coup sur les radars, le regard d’or du traître se détournait pour fixer la batterie de canons du vaisseau-commandant. Une arme retenait son attention, un tube gigantesque, presque aussi grand qu’un port pointait dans la direction alors qu’une lueur naissant dans le creux de l’arme.

Encore une oscillation, une décélération suivi d’une accélération alors que le chasseur de Kurt parfait dans une volte improbable. Cinq secondes. Les viseurs du canon à plasma s’alignaient sur l’un des réacteurs du cargo. Quatre secondes. Le traître tenait ses commandes fermement, écrasant l’accélérateur de ton son poids. Trois secondes. Le canon à plasma s’illuminait un bref instant, crachant sa déflagration la base de l’un des trois réacteurs. Deux secondes. L’explosion ralentissait l’accélération du chasseur rouge, toutefois, faisait aussi dévier le cargo de sa trajectoire. Une seconde. Le nez de l’appareil du Turk frappait de plein fouet la carlingue, repoussant encore le vaisseau de Ruth.

Une onde de choc, ayant le vaisseau-commandant pour centre, balayant les alentours alors qu’un gigantesque rayon était tiré depuis l’arme. Le trait filait dans l’espace, s’approchant dangereusement du traître. La déflagration passait à quelques mètres seulement, faisant grimper la chaleur dans le cockpit, la dernière action de Kurt avait suffisamment fait dévier le cargo de la trajectoire du tir. Le front en sang, le Turk reprenait esprit alors que son tableau de bord hurlait à la mort. Le chasseur de Kurt était encastré dans la carlingue du cargo, celui-ci rentrant progressivement dans le monde de port-royal.

Hésitant, il restait figé un instant avant de frotter ses paupières de ses mains et fixer son reflet dans le hublot. Il était lui-même.

- Heureusement qu’il y a des hommes capables d’agir. Reprenait la voix, pleine de dédain. La suite promet d’être intéressante, prépares-toi. Mon ami.
Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: commandant
XP:
226/400  (226/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 12 Aoû 2018 - 8:40
Je risque de ne pas avoir grand-chose à dire sur ce texte. De ce que je me souviens, tu es l’un des rares à nous faire du combat spatiale (voir le seul actuellement ?) du coup tu nous pose des bases sympathiques. Instinctivement je me suis un peu figuré du star wars et je pense que ça parlera à beaucoup.

Quelle chance que Ruth sache piloter un vaisseau cargo ! Dis-moi …………. Il sait aussi le faire atterrir hein ?
Bon sérieusement, encore quelques fautes d’inattention, pas dans la première partie ceci dit. Le texte se lit bien mais on a parfois une impression de lourdeur sur de longues phrases qui enchaine deux ou trois participe présent. Comme ils présentent chacun une action différentes en train d’être faite, les cumulés dans la même phrase alourdit celle-ci. Au cœur de l’action, il est même préférable d’utiliser des phrases courtes et simples. Ça donne une impression de vitesse à la lecture, changeant le rythme inconsciemment.
Pense à bien différencier en les nommant les ennemis aussi quand ils sont nombreux, ça aide à ne pas se perdre dans la lecture. Même si à la deuxième lecture j’ai mieux discerné qui était qui.

Mention spéciale pour la petite maxime de Surkesh que tu reprends magnifiquement. Big Up ! Y a de bons petits détails qui marquent comme la gravité du vaisseau sous lequel tu passes et la chaleur tu tir qui passe trop prêt.
Bon voilà, je l’avais dit, y a pas grand-chose à en dire, c’est une bonne petite mission en plusieurs étapes où chacune à son lot de révélation et de conséquences. J’aime beaucoup. J’attends la suite avec impatience.

- difficulté et récompense
Difficile : 35 points d'expérience + 350 munnies + 4 PS en vitesse.

messages
membres