Seigneur des Esprits

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
374/500  (374/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 30 Mai 2018 - 11:30




Ce qu’on ne fait pas, le temps le fait



J’avais tellement bien travaillé pour Death ces derniers temps qu’il avait décidé de m’offrir un peu de répit comme la dernière fois.

Il m’avait lassé le choix entre repartir à Costa Del Sol ou bien aller m’amuser à la salle d’Arcade. C’est pourquoi en ce jour, je décidai de partir là-bas. Et puis, surtout que j’avais une bonne raison maintenant de pouvoir donner à nouveau l’opportunité à Milla de « vivre » mais pas seule cette fois.

Je partis donc en direction d’Agrabah, aller voir Kassim et puis surtout lors de ma dernière mission en sa compagnie, je lui avais fait la promesse de parler de lui à Milla, chose faite lorsque j’étais rentré.

Désormais elle savait que cet homme voulait passer un peu de temps en sa compagnie et puis il pourrait peut-être faire connaissance aujourd’hui.

C’est pourquoi, lorsque j’étais arrivé à Agrabah, j’avais attendu un peu pour que Kassim vienne à « notre » rencontre… Et comme à son habitude, il ne mis pas très longtemps à venir.

- Milla ?
- Pas tout à fait…
- Que fais-tu ici ?
- Te proposer une petite balade… Mais pas avec « moi ».


Il resta silencieux, mais son regard en disait long sur ce qu’il pensait. Je décidai alors d’appuyer sur la marque que j’avais sur mon cou et ma vision se mit à devenir floue, désormais Milla était « réveillée ».

- Milla ? Ça va ?

- Oui. Kassim, c’est ça ?

- Oui ! Dit-il fièrement comprenant que Milla le connaissait.

- Désolée. Maxwell a…

- Ta voix est... Différente. C’est un peu étrange de l’entendre.

- Avec mon corps Maxwell a une voix assez féminine, mais nous n’avons pas la même, il a des « restes » de lui.

- Maxwell m’a expliqué comment tu « prenais sa place ».

- Effectivement, la façon dont tout ça se déroule, c’est étrange.

- Et il est… Parti ?

- Non, il est toujours là. Il sommeil là quelque part.

- Il peut revenir n’importe quand ?

- Qu’à la condition que j’appuie à mon tour sur la marque.

- Je vois. Mais vu qu’il est toujours présent. Il peut toujours communiquer ou il n’y a vraiment plus que toi qui contrôles tout ?

- J’ai sa voix dans ma tête. Là, par exemple, il nous entend, il voit toujours aussi. Mais sa vision est très floue. C’est comme si il était une personne totalement myope et que sans lunettes… Il ne voit rien.


En entendant l’explication de Milla, je percevais les traits du visage de Kassim plus doux. Comme si cette comparaison était drôle... En même temps, elle l’était.

Propose lui d’aller à la salle d’Arcade, c’est un peu pour ça que je t’ai d’abord emmené ici… Pour que vous appreniez à faire connaissance.


Je sentais les très de Milla se durcir un peu sur son visage après avoir appris mon intention et Kassim vit aussi ce changement sur sa tête.

- Ça ne va pas ?

- Non, ça va. En fait Maxwell vient de me dire pourquoi je suis venue ici. Et il aurait voulu qu’on passe un peu de temps ensemble et plus particulièrement à la salle d’Arcade. Il est vrai que tu ne quittes pas beaucoup ton monde et te faire sortir un peu… Il pensait que ça aurait pu être une bonne idée… Mais si tu n’as pas …

- J’en serai ravi !


Milla n’avait jamais piloté mon vaisseau, mais je la savais très débrouillarde pour comprendre son fonctionnement et partir dans ce monde avec le chef des voleurs.

********************

Le vol se déroula dans le plus grand des calmes et lorsqu’ils arrivèrent enfin à la salle d’Arcade, ils restèrent silencieux tous les deux, découvrant pour la première fois ce monde. Même si Milla avait déjà été là, ce n’était que physiquement, elle n’avait aucun contrôle lorsque j’y avais été pour battre des zombies et récupérer surtout une potion qui n’avait servi à rien, soit dit en passant.

Je vous déconseille « House of the Dead » c’est plein de bestioles répugnantes, trouvez autre chose.


Ils marchèrent en découvrant la station, tout sous leurs yeux étaient vraiment l’inconnu. Kassim commença à s’avancer vers une des nombreuses « entrées » de jeux présents ici.

- Non, pas ici !

- Et pourquoi pas ? Ça a l’air sympa là…

- Maxwell a déjà dans ce jeu. Il dit que c’est plutôt « morbide ».

- Effectivement, en connaissant votre situation, ça peut se comprendre.


Ils restèrent à nouveau silencieux puis Kassim attrapa la main de Milla pour l’envoyer vers « Hero’s Duty », j’indiquai à mon enveloppe charnelle que je ne connaissais absolument pas cet  endroit.

- Et celui là ?

- Jamais vu, mais allons-y !


Ils pénétrèrent à l’intérieur et montèrent sur un petit wagon qui les emmena au cœur même de ce jeu.

Là, une femme blonde les accueillis et leur expliqua ce qui allait se dérouler. La salle d’Arcade était fermée à cette heure-ci et il était donc possible pour n’importe qui de vouloir tester le jeu.

Bien évidemment, elle les mit également au courant que si un joueur meurt en dehors de son jeu, il ne reviendra pas à la vie.

Ils se regardèrent l’un et l’autre avant de pénétrer tout de même dans ce lieu qui n’était peut-être pas aussi tranquille que je ne me l’étais imaginé. Je m’en voudrai terriblement si jamais il arrivait quelque chose à Milla et à Kassim, c’est moi qui avais tout de même eu l’idée de les envoyer ici.

Ils commencèrent à marcher pour récupérer la fameuse médaille que tous joueurs devaient récupérer en faisant attention aux cybugs -j’en avais brièvement entendu parler, mais jamais vu- que la blondinette avait mentionné.

- Je peux te poser ne question ?

- Tu viens de le faire.

- ...

- C’était nul. Désolée. Vas-y !

- Tu as un humour très particulier. Je sais juste que Maxwell a pris possession de ton corps, mais… Comment est ce que c’est arrivé ?

- Pour être honnête, je ne sais pas vraiment. Je me souviens juste que je marchais dans la forêt, au Pays Imaginaire. J’ai ressenti une présence, mais il n’y avait personne, en fait c’était Maxwell. Je ne sais absolument pas pourquoi je pouvais le percevoir. J’ai pris peur, j’ai commencé à fuir, j’ai trébuché et… Tu connais la suite.

- Tu as dû être terrorisé.

- Je ne l’avais jamais dis à Maxwell. Mais oui… Enfin, aujourd’hui, il vient de l’apprendre.


Je préférai ne pas me manifester, je voulais les laisser tous les deux, qu’ils apprennent à se connaître. Même si j’avoue que mon acte purement égoïste avait traumatisé Milla.

Ma « colocataire » avait un peu refroidit l’ambiance en avouant ce qu’elle avait vécu et encore une fois c’est Kassim qui venait briser ce silence, comprenant que lui aussi avait légèrement dérapé en posant cette question.

- Sinon, tu sais ce que c’est des « cybugs » ?

- Pas la moindre idée. Je n’ai connu que le Pays Imaginaire, légèrement San Fransokyo, un peu la forêt de Sherwood… Enfin, le vaisseau qui nous amenait là-bas, les Enfers aussi, mais ça, c’était un accident et Costa Del Sol.

- La station balnéaire ? Qu’es-tu parti faire là-bas ? Enfin je veux dire, il n’y a pas vraiment besoin de membres de la Coalition Noire, là-bas.

- En fait Maxwell a eu le droit à un jour de repos comme aujourd’hui et il a voulu me remercier pour mon « prêt » en me laissant vivre là-bas durant une journée. Et c’est ce jour-là que Maxwell m’a tout avoué.

- Je vois. Et la cohabitation se passe bien ? Ce n’est pas trop compliqué ?

- Les trois-quarts du temps, c’est moi qui sommeille, mais dans ces moments là, je ne suis pas comme Maxwell, je ne vois pas ce qui se passe et je n’entends pas non plus.

- D’accord. Et bien Maxwell sache que je te remercie pour tout ce que tu fais. Tu aurai très bien pu garder cela secret et ne me laisser l’opportunité de passer un peu de temps en sa compagnie. Donc, je tenais vraiment à te remercier.


Je restai sans voix, mais je fis comprendre à Milla que j’avais bien saisi le message et que c’est moi qui le remerciai d’avoir accepté notre condition et le fait de garder ça secret.

Ils continuèrent de marcher c’est alors que Milla se mit à pousser ce petit cri strident qui la caractérisait véritablement. Contrairement à moi, quand elle avait peur, elle le manifestait véritablement, moi je réagissais de manière différente, je pensais… Trop.

Un cybug venait d’apparaître devant eux, alors qu’ils avançaient en direction d’une immense chose qui ressemblait plus ou moins à une tour.

Je ne voyais pas vraiment quelle taille et la forme qu’il avait, juste quelque chose de plus ou moins sphérique avec de gros yeux globuleux. Un peu comme des ombres mais plus gros et pas de la même couleur, l’un c’était du vert, l’autre c’était du jaune.

Kassim s’interposa alors entre Milla et la créature et frappa à grands coups de cimeterre pour la tuer.

- C’était... Je ne trouve pas les mots.

- Mais qui a eu la merveilleuse idée de mettre des créatures pareilles dans un endroit comme ça !?

- Maxwell doit déteindre sur toi.

- Hum ?

- C’est le genre de choses qu’il aurait dit.


Milla se mit à rire. Une part de moi devait vraiment s’imprégner sur elle pendant qu’elle était inconsciente et que j’agissais.

- C’est tout de même dangereux ici.

- Trop à mon goût.

- Tu veux t’en aller ?

- Non. On va essayer de récupérer cette médaille, on est venu pour le plaisir. Et puis sans danger, ce n’est pas toujours très drôle.

- D’accord. Mais si ça devient trop dangereux, on s’en va. D’accord ?

- Ça marche !


Ils pénétrèrent plus encore et de nouveau ces créatures infâmes apparaissaient au fur et à mesure de leur avancée dans ce jeu. Mais cette fois Milla tentait aussi de les combattre grâce à sa rapière.

Les minutes devinrent rapidement une bonne heure à avancer parmi toutes ces créatures et la tour se trouvait enfin face à eux.

Ils s’infiltrèrent à l’intérieur et commencèrent à monter les escaliers en colimaçon. Arrivés tout en haut, une ribambelle de petites choses lumineuses était au sol.

C’est quoi ça ? Je ne vois pas bien.


- Tout un tas d’œufs de Cybug.

- Comment ?

- Pardon... Maxwell...

- Ha oui désolé ! J’avais un peu oublié son problème de vue.


Inutile de vous dire de faire très attention. Je n’ai pas vraiment envie de me trimballer une bestiole comme ça à la maison, en plus je suis sûr, il ne tiendrait même pas en laisse et je n’ai pas non plus envie d’essayer de trouver de la nourriture pour lui…


Milla pouffa de rire et commença à avancer délicatement vers le centre de la pièce où une sorte de fumée grésillante avec une voix plutôt rocailleuse commençait à parler.

- À toi l’honneur de la récupérer et je suis sûr, Maxwell serait content d’avoir ça chez lui, ça ferait un bon souvenir.

- Et toi ? Tu ne la veux pas ?

- Tout ce que je voulais, c’était passer un peu de temps en ta compagnie, j’aurai toujours ça en tête, je n’ai pas besoin de la médaille pour me souvenir de cette journée.


Je sentais un sourire se dessiner sur les lèvres de Milla. Elle s’empara de la médaille qu’ils venaient de gagner et quittèrent les lieux très rapidement.

Ils retournèrent au vaisseau et Milla raccompagna Kassim à Agrabah, ils descendirent du vaisseau mais restèrent silencieux. Ils se regardaient en chien de faïence.

Si tu veux l’embrasser fais-le. Mais par pitié… Ne touche pas le Aum.


Kassim s’approcha de Milla lorsqu’il la vit sourire et posa ses doigts sur son visage.

- Maxwell, je sais que je te l’ai déjà dis mais sache que je te remercie vraiment pour ce que tu as fais. J’aimerai beaucoup la revoir. Mais je comprendrai aussi que toi ou même toi, Milla, tu ne…


Ma petite blondinette l’empêcha de terminer sa phrase en posant ses lèvres sur la joue du chef des voleurs. Elle n’avait pas voulu l’embrasser comme le ferait un véritable couple pour éviter de m’embarrasser si jamais Kassim avait touché son cou.

- J’en serai ravie aussi.


Milla retourna à notre vaisseau, un peu à contrecœur et toucha son cou. Je mis quelques secondes avant de retrouver mes esprits. Je fis un dernier signe de main à Kassim et je décollai vers le quartier général de la Coalition Noire.








Le Boucher de Grimm

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1297/0  (1297/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 18 Juin 2018 - 16:59
Bien ! Dans un premier temps, navré du temps que j’ai pris pour noter. Actuellement, j’ai vraiment du mal à tout concilié et j’avoue que le forum me passe un peu à côté. Du coup, plus de temps à attendre ! Voici ta notation pour cette mission.

Déjà, dans un premier temps, j’trouve la situation assez marrante.

En fait, en lisant le rp, j’me suis posé la question du contexte. Genre, dans un univers tel que celui-ci, ou d’autres mondes sont à portée et que tout le monde à le moyen de voyager, à quoi peut ressembler un rendez-vous entre deux natifs différents ? Alors, tu réponds en partie à cette question et j’trouve que c’est super intéressant de voir ça. D’ailleurs, j’ai envie de voir l’histoire aller plus loin ! Genre entre PJ. Que nous nous retrouvions avec les différences de culture ou les « Cool, ce soir, on s’fait une bouffe à la Cité des Rêves, c’est le monde de l’amour après tout.

Bref, il y a les éléments de réponse et j’trouve ça vraiment sympa comme développement. De plus, tu nous parlais pas mal de cette relation et c’est sympa d’enfin l’avoir.

D’ailleurs, tu n’es pas tombé dans un piège. La relation n’est donnée qu’au travers des yeux de Maxwell et jamais par Milla ou Kassim. Tu dis que, c’est rien ! Alors que si. Tout comme Maxwell, le lecteur est un peu l’espion de cette rencontre que l’on suit en « omnipotent » et il y a cet élément supplémentaire. Les « amoureux » savent qu’ils sont observés et ils n’en racontent / montrent pas trop. Du moins, c’est comme ça que je l’interprète et j’aime beaucoup cette idée. De plus, le rappel à la fin de Maxwell m’a fait beaucoup rire, j’le jure.

Par contre, j’ai pas vraiment de critique à faire dans cette histoire. J’vais vraiment passer un bon moment de lecture.

Mission accomplie !


Avancé : 31 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS en Symbiose !

_______________________________
messages
membres