Argument Imparable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
48/1000  (48/1000)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 21 Mai 2018 - 4:18
Je rêvais. ‘Fin j’dormais. Et c’était pas un rêve super précis donc ça vaut pas vraiment la peine qu’j’le raconte. En gros, j’crois qu’c’était vaguement mon enterrement parce que j’me souviens qu’j’entendais un prêtre sous la pluie dans un cimetière dire « Jecht est mort, papayou papayou ». C’qu’était assez strange. J’pense qu’c’est pas impossible qu’j’aie des pouvoirs un peu guedins, genre… chais lire dans l’avenir, je fais des rêves de devin, là. J’pense c’est possible, vu l’pedigree que j’représente. Y a forcément un destin hors du commun derrière une chevelure aussi vivace. Ouais j’apprends des nouveaux mots, j’pense ça vient tout seul avec le pouvoir, ça.
Mais vu que parler en papayou, c’est quand même un délire, à mon avis c’tait juste un rêve. Mais entre nous, c’est pas impossible qu’à ma mort, y ait un genre de bouleversement dans l’équilibre du style. Jecht meurt, donc… le mauvais goût revient. Carlos, en premier. Puis juste après… Le plus gay des membres de l’Organisation XIII. C’ui qu’a un nom en a, comme toutes les pinas d’aujourd’hui.

Et en parlant d’aujourd’hui. J’rêvais c’truc bizarre quand j’entends quelqu’un entrer dans ma chambre. Tu te souviens que j’ai des sens de ninja ? Ouais, évidemment. Bah ça m’a pas fait peur. Faut dire que le prêtre aux papayous était quand même v’là plus flippant et qu’toute mon attention était d’jà tournée vers lui.


« Jecht… » qu’j’entends vaguement, tu vois. J’fais pas attention. Ca se répète mais je l’ignore. Et genre quelques secondes plus tard, j’entends ma porte se fermer et d’autres pas s’approcher de moi. J’ai senti un contact sur mon bras.

« Hum ? »

« Jecht, lève-toi, il y a un… » j’ai pas bien entendu la suite mais ça donnait bizarre. J’ai ouvert les yeux sur Belle penchée vers moi, l’air un peu livide, tu vois. Ok, tu vois… j’ai tout d’suite compris qu’c’était grave, qu’c’était pas normal.

« Un quoi ? »

« Un inconnu dans notre salon. Il dort sur le canapé. »

« Un… » J’me suis r’dressé. J’avais assez dormi pour l’éternité là. Un mec était chez moi. Genre un cambrioleur, un cloche botte ou un putain de détraqué. Chez moi… J’ai senti un truc en moi, un sentiment trop bizarre. J’étais pas en colère, j’étais… tellement décidé, d’un coup.

En m’levant, j’ai vu Alice, dans l’coin d’la pièce, assez terrifiée. Belle avait du lui dire d’se cacher dans ma chambre, tu vois.
« Euh… » J’me suis l’vé, pieds nus à terre et j’suis allé vers la fenêtre, j’ai cherché les gardes du r’gard. Ils étaient là, les mecs, devant la porte. Putain j’étais rassuré et pas du tout à la fois. J’m’attendais à les voir morts sur not’pelouse. Au lieu d’ça, y’f’saient leur vie, en ignorant que putain, y a un clochard chez nous ! Et donc comment il est entré ?! C’était chaud. Mais c’qu’était encore plus chaud c’était moi. J’allais tellement…

« Tu dors habillé ? » m’a demandé Alice, brusquement. Ouais, vrai qu’j’étais dans mes habits de toujours, avec… mon hygiène de toujours.

« Ouais c’est pour être prêt et tout. »

« Pour toi, être prêt, c’est porter un pantalon et une salopette que tu n’attaches pas ? »

« Ok donc… je vais prendre une douche puis je règle l’histoire du clodo ou comment ça s’passe ? »

« Vas-y Jecht, mais sois prudent, s’il te plait. »

Bon… J’ai laissé mon arme dans ma chambre. J’allais régler ça en quelques secondes et on r’trouverait pas son corps. Ni sang, ni bruit. J’suis descendu l’plus discrètement possible. Ouais… y avait un mec… vraiment drôle. C’tait genre un gars en armure toute pétée, c’était trop débile. Il avait choisi la mauvaise piaule. C’aurait été juste ma barraque, j’aurais pas dit. V’nir m’emmerder moi, j’peux comprendre, mais Belle et Alice, c’était l’interdit. Et c’mec là leur foutait la trouille. Et il était là sur not’canapé, hyper mal en point. Crois-moi, mon gars, t’as passé une mauvaise soirée ? Laisse-moi t’offrir le repos éternel ! J’suis arrivé près de lui. J’devais pas faire trop de bruit pour pas alerter les gardes… Donc j’me suis mis d’vant l’divan, j’ai glissé un pied à côté d’ses fesses, sur l’un des coussins… Et clac, ma main sur sa gorge. Y avait même de l’acier autour de son cou, un délire… mais franchement, face à Jecht ? J’ai serré si fort qu’le truc s’est broyé sous ma poigne. Je me suis assis sur son ventre pour le bloquer et de mon autre main, j’ai essayé d’couvrir l’bruit qu’il allait faire en essayant d’crier. Quequ’s’condes… ensuite il aurait plus assez d’air pour même murmurer, et juste après ce s’rait fini.

_______________________________
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 26 Mai 2018 - 15:40
J'étais mais, tellement posé mec. Je flottais dans le vide, du moins c'était l'impression que j'avais. Tout était noir autour de moi, mais j'étais pas inquiet. Pas un bruit, pas un son, juste de l'obscurité à perte de vue. J'étais comme résigné, comme si je savais que j'allais crever mais que j'm'en foutais. C'était p'tête pas si mal, c'était p'tête simplement la sanction de tout ça. J'aurais plus de comptes à rendre à qui que ce soit, j'aurai enfin la paix.

Bien sûr, la question des autres se posait. J'avais l'impression de les abandonner, de partir sans un regard en arrière mais j'arrivais à me convaincre que c'était pour leur bien. J'y voyais là aucune forme de lâcheté, p'tête influencé par les mots de la Pierre. Par moments, des bribes me revenaient. Des moments passés avec d'autres, des visions d'avant où tout était cool, où j'pouvais être serein. Mais j'savais bien que c'était fini. J'avais merdé grave, et si tout le monde n'était pas déjà au courant, alors l'Éclaireur faisait mal son taff.

Dans mon sommeil, je souriais en pensant à ce qui serait arrivé suite à tout ça. Sora m'aurait fait un sermon en fronçant ses sourcils. Comme d'hab, j'l'aurais sûrement pas écouté. Cissneï aurait pété un câble, Jecht m'aurait mis une tarte de papa... Mais bon, l'erreur était réparée. J'avais joué, et j'avais perdu. Le Palais des Rêves devait sûrement avoir rejoint la Fin des Mondes à l'heure qu'il était, et par ma faute.

Puis, a mesure que je sombrais, l'air commençait à me manquer. Tout devenait de plus en plus oppressant. Ça s'accélérait, les visions se faisaient de plus en plus persistantes. Je ne voyais plus rien de la tour de la gare, les seules images me revenant étaient celles du bal. Celles d'Aqua, celles de Cissneï, quelques unes de Death aussi. Tout se faisait plus sombre, les ailes que je sentais me pousser semblaient m'arracher chair et os. Je me noyais dans ces ténèbres pourtant si accueillantes.

Ça m'a fait réaliser plusieurs trucs. J'voulais pas rester ici. La promesse d'une torture éternelle me plaisait pas tant que ça et j'commençais à me débattre. Mon armure se resserrait autour de moi, comme si c'était elle qui voulait m'étouffer. Comme si la Keyblade me punissait elle aussi. J'avais pas le droit de me complaire ici, dans ce calme absolu. J'ai attrapé cette poigne invisible autour de mon cou et j'ai essayé de l'en détacher. J'ai forcé comme je pouvais mais j'arrivais pas à la dégager. L'étreinte des ténèbres était trop forte ; trop longtemps je lui avais laissé la porte ouverte. Alors j'ai commencé à virer mon armure, pour avoir plus d'espace, pour m'en libérer. J'essayais de trouver davantage d'air. Peut-être que si elle me ramenait à la surface...

Et puis j'ai ouvert les yeux. Mon armure était debout, à côté de moi. J'ai tenté de me redresser, lentement et j'ai vu Jecht étalé sur le sol. Je savais absolument pas où j'étais ; c'était l'bordel dans ma tête. Le Palais des Rêves qui sombrait, la marée de sans-cœurs, mon portail... Mon armure s'approchait de Jecht, et j'ai compris que y'avait un truc qui allait pas. Je l'ai renvoyée, plus par reflexe qu'autre chose et j'ai regardé Jecht en haussant péniblement un sourcil avant de me laisser retomber en arrière.

Malgré ce goût amer qui envahissait ma bouche, j'arrivais à articuler deux trois mots.


Qu'est-ce que tu branles ici ?

_______________________________
messages
membres