Femme fatale

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
322/400  (322/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 9 Mai 2018 - 19:37






Le sort des combats est

toujours incertain



La jolie rouquine -toujours blonde- était parti pour retrouver une comparse consul pour clore ses activités de la journuit. Et cette fois, c’était quelque chose qui lui faisait un peu peur.

Elle allait devoir faire un duel. Elle n’était pas du tout à l’aise à l’idée de se battre et encore moins contre un collègue à elle… Même si elle savait pertinemment que ça n’allait être qu’une comédie, elle avait tout de même peur de lui faire mal, un sort lancé qui pourrait quand même touché sa cible.

Pamela pris de grandes inspirations avant d’arriver à destination où déjà quelques personnes étaient présentes.

Elle s’avança vers son collègue qui l’attendait déjà de pieds fermes mais qui paraissait très serein contrairement à elle.

- Samuel ?


C’était bel et bien lui, mais sous son costume d’un grand costaud à la longue chevelure argentée, lui donnait un tout autre style. Il s’était même rasé pour l’occasion pour tenter de ressembler encore plus à cet homme.

Pamela n’avait jamais rencontré cette personne, mais elle en avait entendu parler et elle devait bien l’avouer, le travail effectué sur lui, pourrait faire croire à n’importe qui que c’était effectivement Sephiroth qui pouvait se trouvait devant tout le monde en ce jour.

- Oui... Heu… Tu es…
- Blonde ? Oui !
- J’allais dire « belle » mais « blonde », ça fonctionne aussi.


Pamela se mit à sourire. Même si le fait de se retrouver dans une tenue comme celle d’Ariez était quelque peu déroutant pour la jeune femme, n’étant vraiment pas habituée à avoir des vêtements de la sorte sur elle… Même si niveau discrétion c’était similaire.

- Prêt ?
- Oui !
- Parfait ! Ha au fait, avant que je n’oublie. Il y a dans les parages un certain bonhomme blond aux yeux vairons. Je sais que votre dernière rencontre n’a pas été des plus agréables mais… Fais abstraction de lui.
- Noté !
- J’espère juste qu’il ne fera pas capoter toute cette mise en scène. Il me suit depuis tout à l’heure. Ses parents auraient dû l’appeler « glue », ça aurait mieux collé… Sans mauvais jeu de mots.


Pamela se gifla intérieurement comprenant qu’elle venait de faire de l’humour alors que ce n’était absolument pas son intention, mais en tout cas, Samuel s’était mis à sourire aussi.

Ils s’en allèrent alors tous les deux en direction de cette place où leur combat allaient avoir lieu et c’est alors que Pamela reprit la parole, mais à voix basse pour qu’eux seuls puissent entendre ce qu’elle avait à dire maintenant qu’ils n’étaient plus isolés.

- Au fait, mes coups ne te toucheront jamais donc… N’en profite pas pour essayer de me frapper ou de me faire une clé de bras comme lors de notre première rencontre…
- Frapper une femme n’est pas dans mes habitudes et encore moins une comme toi…


La sorcière savait pourtant que Samuel allait aussi jouer le jeu, mais intérieurement elle voulait le rassurer.

Se retrouvant enfin devant tout le monde, ils se mirent dos à dos et firent quelques pas en avant pour enfin se retrouver à une certaine distance, comme lors d’un véritable combat.

Elle lui fit alors un petit signe de tête pour ainsi lui faire comprendre qu’ils pouvaient commencer.

La jeune femme pris une dernière et profonde inspiration tout en fermant les yeux, lorsqu’elle les rouvrit, elle remarqua que de nouvelles personnes avaient également fait leur apparition.

Pamela créa une boule de feu, pas trop petite pour qu’elle puisse être visible mais pas trop grosse non plus pour éviter de toucher Samuel lorsqu’elle s’écrasera au sol. Elle jeta alors cette boule lumineuse à un bon mètre de lui.

Elle ne recommença pas de sitôt pour voir si son collègue n’avait rien eu et remarqua que dans la foule certaines personnes étaient légèrement déçue de voir que le projectile avait été jeté un peu trop loin.

- Vous m’avez déconcentré… Sombres idiots !


Ces mêmes personnes qui avaient fait part de leur mécontentements se mirent à glousser à entendant la sorcière parler.

Elle leva alors un sourcil en direction de Samuel et lui sourit à nouveau, alors que ce dernier brandissait toujours son katana prêt à venir l’attaquer.

Pamela recommença alors à créer une boule de feu mais n’eut pas le temps de l’envoyer en direction de son adversaire qui s’était mis à courir dans sa direction pour l’attaquer avec sa propre arme.

La sorcière recula d’un pas, faisant disparaître la boule incandescente de ses mains et s’écarta alors sur la gauche comme pour esquiver le coup bien qu’elle savait que l’attaque de son comparse serait mieux maîtriser aux yeux de public que la sienne.

Samuel tournait le dos à la sorcière désormais qui leva alors une jambe et poussa avec son pied sur les fesses de son « adversaire » qui se mit à tituber un peu mais ne tomba pas pour autant au sol.

Lorsqu’il se retourna elle se mis à sourire et se mit à marcher dans la direction opposée, laissant ainsi comprendre à Samuel qu’il devait de nouveau attaquer.

Il se rua vers elle tout en hurlant ce qui força la sorcière à se retourner mais elle fit un mauvais geste et se retrouva au sol.

Elle eut à peine de le temps de créer une plaque de glace pour tenter de la protéger tel un bouclier ou la lame de son comparse vint s’écraser dessus.

- Ça va ? Tu n’as rien ? Murmura-t-il.
- Oui, faux mouvement. Désolée. Répondit-elle avec le même timbre de voix.


Elle fit alors semblant de le repousser, mais il compris aussi très rapidement qu’il devait faire semblant d’avoir été éjecté et fit un salto arrière pour laisser à la jeune femme de se relever.

Mine de rien, c’est dangereux ces conneries… Note pour la prochaine fois, demander à Genesis de ne pas avoir une idée aussi brillante que celle-ci.


Pamela reprit sa respiration, légèrement saccadée à cause de cette attaque et remua vivement sa cheville qui avait décidé de ne pas suivre le reste de son corps avec « l’agression » de Samuel.

Les deux consuls attaquèrent l’un après l’autre tout en se laissant le temps de respirer un peu entre chaque attaque.

Ce n’est qu’au bout d’un moment que Pamela remarqua que le regard de Samuel avait changé en direction du public, elle regarda alors discrètement dans cette direction et remarqua alors une certaine personne.

La jeune femme fit alors signe à Samuel qu’il devait l’attaquer pour pouvoir lui parler.

- Ignore le. Il ne fera rien ici, pas avec autant de personne, il voit bien que ce n’est que du cinéma.


Son attaque esquivée ils enchaînèrent encore et encore leurs attaques respectives, ce qui eu pour effet de faire partir une certaine personne.

Pamela leva alors son bras pour faire apparaître une énième attaque de glace, un pic assez imposant qui pouvait faire office d’épée gelée et « menaçait » Samuel avec elle, lui faisant ainsi comprendre de rendre les armes.

La sorcière commençait à peiner à utiliser de la magie avec différentes intensités, sans compter que sa cheville lui faisait encore un peu mal.

Le consul « accepta sa défaite », il s’approcha une dernière fois de la jeune femme en voulant l’attaquer mais fit une dernière fois une erreur avec son arme et écarta un peu plus son bras pour que « l’arme » de jeune femme se cale ainsi entre son torse et son bras, simulant ainsi le fait qu’il ait été transpercé  pour un pic de givre.

Ils attendirent ainsi quelques secondes et Samuel tomba au sol. Pamela le regarda quelques instant avant de se retourner vers le public qui pensait que ce serait l’homme au katana qui aurait gagné ce combat.

- Voici ce qui vous att…


Pamela ne termina pas sa phrase car le bretteur s’était relevé avec la plus grande discrétion et transperça la cape de la jeune femme et la força désormais à tomber au sol.

Il avait feint de mourir et continua de s’avancer vers le public qui était plutôt heureux de voir l’homme à la chevelure argentée gagner ce combat.

- Il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué…


Samuel remercia le public qui ne mit pas très longtemps à partir et aida la sorcière à se relever et à marcher.

- Faudrait peut-être que tu ailles voir un médecin pour ta cheville…
- Non, ça va aller. Je peux me soigner, c’est juste une petite foulure, rien de bien méchant. Merci.
- Sûre ?
- Certaine !


Samuel aida Pamela à s’assoir sur une chaise, la sorcière posa ses mains au dessus de sa cheville et se concentra avec le peu de magie qui lui restait pour soigner son entorse.

- Et voila, comme neuve !
- Tu veux que je te raccompagne ?
- Non, merci. Je vais m’empresser de rentrer pour retirer cet accoutrement et me reposer un peu de cette journée… Longue, très longue journée.
- Reposes toi bien Pamela.
- Toi aussi. Et merci pour ce « combat ».
- Tout le plaisir a été pour moi.


Pamela remercia une dernière fois Samuel et rentra chez elle, bien qu’elle claudiquait encore un peu, elle avait utilisé énormément de magie durant cette activité et elle n’avait pas réussi à soigner sa blessure totalement.

Lorsqu’elle fût enfin chez elle, elle croisa une personne qui avait dû la suivre toute la soirée.

- Tu en as mis du temps…
- Tu es hallucinant de conneries mon pauvre garçon…
- Tu m’as dis « plus tard » et je t’ai dis que je t’attendrai chez toi… Ce que j’ai fais… En partie…
- Bon parles et dépêche toi, qu’est ce que tu avais à me dire ?
- Je suis venu te dire que je m’en vais.
- C’est vrai !?... Pardon… Je veux dire, pourquoi ? Tu as compris que tu n’auras jamais une place à mes côtés ?
- Non, je suis malade.
- Ce n’est que maintenant que tu t’en rends compte ?
- Sweetie, je suis sérieux.
- Tu te portes plutôt bien pour un mourant…
- Sweetie....
- Ho ça va... Qu’est ce que tu as au juste ?
- Quelque chose qui est incurable. Du moins, je n’ai rien trouvé pour empêcher ma fin d’arriver.
- Tu es au courant que tout humain finit par mourir un jour ou l’autre ?
- Je sais que seuls les diamants sont éternels et que je suis loin d’en être un. Mais ce que je veux dire, c’est que tout le mal que je t’ai fait et que j’ai causé à beaucoup de personnes fait que je nourris les ténèbres en moi… De puis bien trop longtemps et que je vais finir par quitter ce monde à cause de ça.
- Tu vas devenir une sorte d’ombre avec des yeux jaunes et globuleux ?
- Non… Enfin je n’en sais rien. Mais ce que je veux te dire. C’est que je t’aime beaucoup trop pour te voir un jour être potentiellement en danger en te trouvant face à moi… Dans ce « corps ».
- Alors c’est fini... Vraiment ?
- Oui.
- Alors pourquoi m’as-tu demandé en mariage il y a peu ?
- Je ne le savais pas encore. Ton refus m’a fait commettre un acte que je regrette vraiment en ce jour. Et cette « chose » a été le déclenchement de ce qui est en train de m’arriver. Le fait d’ôter la vie à cet innocent a ouvert complètement cette brèche dans mon cœur…


La jeune femme resta silencieuse tout en écoutant son ancien amant lui raconter ce qui lui arrivait. Elle ne parlait pas par politesse pour ne pas l’interrompre, mais elle restait sans voix avec ce qui lui annonçait.

- Lorsque je t’ai vu là, avec ce type. Même si j’étais loin, je reconnaissais sa façon de se battre. C’est l’homme qui était avec toi, lorsque tu es venu me voir à l’auberge.
- Samuel…
- Je me fous toujours de son nom, c’est que je t’ai déjà dis à l’époque. Mais ça m’a fait prendre conscience d’une autre chose. Je t’ai avoué ce jour là que j’étais l’homme qui avait anéanti ton Eden. C’est pourquoi j’ai voulu me racheter…
- Te racheter ?


Xander tendit sa main à la jeune femme qui hésita un instant avant de la prendre et son ancien amant l’emmena vers l’arrière de sa maison où se trouvait une étendue de pelouse verdoyante.

- Attends ! Ferme les yeux…

Pamela souffla bruyamment mais s’exécuta et se laissa guider pas son mentor. Il la laissa quelques secondes toutes seules mais elle reconnaissait très bien le bruit qu’il était en train de produire, il était en train de créer plusieurs petits sorts de flammes.

Il revint vers elle au bout de quelques secondes et posa ses mains sur les épaules de la sorcière.

- Voila, tu peux les ouvrir.


Pamela rouvrit délicatement ses yeux et avait eut raison, le bruit qu’elle avait entendu était l’allumage de plusieurs petites lanternes qui éclairaient un chemin dans son jardin qu’elle emprunta.

À sa droite se trouvaient plusieurs lys blancs près d’un petit étang qui n’était pas là auparavant. Sur sa gauche plusieurs arbres et surtout des cerisiers en fleurs. Et partout autour, de magnifiques parterres de fleurs qui rappelaient ceux que la jeune femme avait crée des années plus tôt.

- Tu as fais vraiment tout ça pour moi ?
- Oui. Je sais que ce n’est pas grand-chose par rapport à tout le mal que je t’ai fait mais. Je tenais sincèrement à me racheter et je me suis dis que ça, c’était un bon début.
- Plus qu’un bon début. Merci.


Pamela souriait timidement. Mais elle pouvait voir que le regard de Xander était sincère. Il s’approcha d’elle et la pris dans ses bras.

Son étreinte dura quelques minutes avant qu’il ne décide de la relâcher. La jeune femme fût prise au dépourvu mais n’osa pas le repousser. Elle le détestait mais le geste qu’il avait eu en créant ce jardin avait légèrement baissé l’animosité qu’elle avait envers lui.

- Si un jour tu désires avoir autre chose que je puisse te donner. Je le ferai… En espérant que mon état n’ait pas trop empiré…


La jeune femme resta silencieuse et laissa son ancien amant repartir seul et elle resta encore quelques instants dans son nouvel Eden.

- Comme quoi, le sort d’un combat est toujours incertain. Je ne m’attendais absolument pas à une fin comme celle-ci…


Cette phrase, elle l’avait murmuré et retourna dans sa maison retrouver son loups ainsi que ses mogs et pour enfin retirer ses vêtements et cette perruque.











messages
membres