Derniers sujets
Maître des Enfers

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
0/650  (0/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 1 Avr 2018 - 20:13
Dans la Citadelle, les gens vaquaient à leurs occupations quotidiennes. Sous le ciel bleu moutonneux, on entendait marchander, glousser, râler, crier et rire. Une grande ombre encapuchonnée passait au ras des murs, là où le soleil ne pointait pas. Elle s'arrêtait parfois pour observer les pans de muraille encore ébranlés par la récente attaque de la Coalitioin Noire.

Ils avaient cassé son jouet. Ils allaient le payer ! Non, il n'allait pas invoquer les puissances sépulcrales et leur demander de venger le dragon Tian-Long. Il allait faire bien pire. Un plan parfait, subtil, démoniaque, le genre de plan qu'il n'avait pas ourdi depuis longtemps. "Tu dois te remettre dans le jeu, là. Voyons.. voyons... tu pourrais..." Des cloches retentirent et, de l'autre côté de la placette, on se dirigeait vers le temple. A cette vue, l'ombre fut prise d'une envie de régurgiter sa bile. Ils n'avaient rien de mieux à faire que de prier pour leur salut ? Il y avait des divinités qui appréciaient d'être vénérées. Il n'était pas de celles-là.

"La générosité. La compassion. Vous pensez que ça va vous sauver ? Ha !" cria-t-il soudain, attirant l'attention de quelques badauds. *Oups. De la discrétion, Hadès. Tiens, prends cette petite ruelle d'une allure innocente.*

La ruelle était étroite, aux murs hauts. Trop propre pour être honnête, comme tout ici. Il ne faisait pas de bruit en marchant, et pour cause, il flottait. Heureusement, la longueur de sa bure empêchait de voir ses pieds. "Pourquoi je m'énerve ? Concentre-toi sur le plan, il te faut un plan !"

Deux gamins déboulaient en courant en face de lui. Un mâle et une femelle, des tâches noires et brunes plein les vêtements. Sûrement des pauvres. Pourtant, ils avaient l'air heureux. Le mâle tenait dans ses mains un gros oeuf en chocolat. Le regard de l'ombre en capuche s'attarda sur l'objet, visiblement source de tant de bonheur. Tandis qu'ils s'apprêtaient à le dépasser, il se mit en travers de leur chemin, bloquant leur course.

"Halte là, les nab.. les amis", fit-il en adaptant rapidement son ton. Il fallait être amical. "Mais quel bel oeuf vous avez là !" "Euh... vous êtes qui, vous ?" fit le jeune mâle aux yeux bruns, soupçonneux. Il avait une ridicule coupe en frange et le corps un peu gras. La femelle à ses côtés était plus sèche, avec de longs cheveux frisés. "Je suis qui ? Je suis... vous savez qui je suis. Les prêtres ne vous l'ont donc pas appris ?" En agitant ses bras, Hadès fit apparaître tout autour de lui un amas d'énergie noire qui l'enveloppait, le grandissait un peu. Les gamins eurent un petit mouvement de recul, le male faillit en lâcher son précieux oeuf qu'il gardait maintenant tout contre sa ridicule cage thoracique. "Pas mal, hein ?" lança Hadès, visage toujours dissimulé par sa grosse capuche noire. Le mâle et la femelle échangèrent un regard et la femelle fronça les sourcils : "Vous êtes un Eternel ?" "Tout juste Auguste ! Je suis redescenduuuu sur cette terre afin d'accomplir la volonté d'Etro, à savoir, euh.. tester ses sujets pour déterminer si.. s'ils sont toujours dignes d'elle." Il pointa un index en l'air. "Les sujets dignes seront récompensés, ça oui, vous pouvez la croire."

Le mâle et la femelle se regardèrent encore, puis le mâle, yeux plissés, demanda : "Et comment on peut être dignes d'Etro ?" "Facile, Emile ! File-moi ton oeuf." "Pourquoi ?" "Parce que j'ai FAIM !" éclata Hadès. Quel mioche insolent ! Il n'avait qu'a... Non. Un envoyé d'Etro ne ferait sûrement pas ça. Mieux valait jouer la carte de la compassion. "Tu laisserais donc une personne affamée dans le besoin ?" "Ben..." hésita l'autre en contemplant son oeuf, caressant la coque chocolatée de sa main potelée. Il le regardait avec tellement d'amour, pensait Hadès. C'était plus qu'un œuf pour le gamin, c'était une relique ! L'en priver serait encore plus délectable. "Très bien !" déclara-t-il en tournant le dos aux gosses. Il fit mine de s'éloigner. "J'en connais une qui sera déçue... Ses sujets ne sont peut-être pas tout à fait prêts, après tout."

Il eut bien fait dix pas quand la voix enfantine le rappela : "Tenez, Monsieur." Ha ! Hadès se précipita vers eux en courant. Le gosse à la frange lui tendait l'oeuf, posé sur ses paumes. La fille, elle, posait une main sur l'épaule du garçon. Alors le maître des Enfers posa un genou à terre et, avec un sourire carnassier, prit dans ses mains sur l'objet tant convoité. Leurs regards se croisèrent. Le mioche avait le genre de sourire qu'on ne pouvait fausser. Il avait décidé d'offrir, en toute simplicité, en toute générosité, en toute compassion. Hadès en eut tant de fourmillements qu'il dut résister à l'envie de se gratter. Enlever l'oeuf des mains du gosse lui prit plus de temps qu'il n'aurait aimé. Il y parvint mais faillit trébucher en se redressant. "Etro saura vous récompenser, belles âmes."

"Quel genre de récompense ?" demanda la fille d'un air étrangement blasé, un peu trop malin pour son âge. "Ah-ha ! La patience est une vertu." Hadès se pencha pour leur chuchoter : "Passez ici au début de chaque mois, lorsque le soleil couchant inonde la ruelle. Alors vous aurez votre récompense." Les deux gosses se sourirent mutuellement en coin et partirent en courant vers la placette sans demander leur reste. "Hmph. Trop facile", commenta Hades en invoquant un portail de ténèbres. L'oeuf dans les mains, il quitta ce monde décidément trop sain.

===

Bras dessus bras dessous, les deux enfants traversaient la placette encore noire de monde. Un grand garde malingre, trop grand pour son armure, les arrêta. "Excusez-moi les enfants. On nous a signalé un type louche dans la ruelle, la. Vous l'avez croisé ? Il porte une capuche." "Oui, m'sieur. Il était bizarre, mais pas méchant, je crois." "Oui, c'était un Eterneeeeel !" mima la fille en agitant ses mains en l'air. Les deux enfants se mirent à rire et le garde casqué eut lui-même un sourire. "Et il ne vous voulait pas de mal, cet éternel ?" "Non non, m'sieur. Par contre, il tenait vraiment à mon oeuf. Je sais pas pourquoi." La fille haussa les épaules, tout sourire. "Viens Jamy, Maman en a surement fait d'autres."

===

Le soleil couchant irradiait les plaines vallonnées de l'île d'Erythie, où les troupeaux paissaient l'herbe grasse, veillés par un berger aux muscles saillants et à la barbe noire fournie. Au loin, il y avait des vergers et un peu en contrebas une petite chaumière qui ne payait pas de mine. Assis sur son petit rocher, tenant fermement son bâton, le berger vit un portail s'ouvrir dix mètres de lui. Il ne s'affola pas, il savait qui c'était.  

"Ha ! Ménoétès !" fit Hadès en enlevant sa capuche d'un geste prompt du cou. En claquant des doigts, il raviva les flammes bleues sur son crâne nu.
"Maître", fit placidement le berger.
"Ca va toujours, les côtes ?"
"Hm-hm"
"Et les boeufs ?"
"Oui."
"Pas de voleur à l'horizon ?"
"Pas de voleur."
"Super, super. Vous faites un travail fantastique, vraiment. Je... vais juste déposer ça là bas, hein."
"Très bien."

Un truc bien avec Ménoétès : on ne fatiguait jamais de sa conversation. Hadès laissa le berger à son éternelle tâche et descendit presque guilleret la colline, l'oeuf contre la poitrine. La petite porte en bois grinça quand il la poussa. Il y avait là une petite table en bois, quelques étagères de livres et plusieurs coffres. Le feu était prêt dans la cheminée, ne restait plus qu'à l'allumer. Hadès prit une grande inspiration et lâcha un profond soupir satisfait : "Haaaa". Avisant l'oeuf, il se gratta la barbe. Il avait enlevé du bonheur à un mioche. Mieux ! Il lui avait donné de l'espoir, de l'espoir qui serait inévitablement déçu. Finalement, il n'avait pas perdu la main !

Écartant quelques livres sur une des étagères, il y posa l’œuf enrubanné de rouge, puis l'observa longuement en se tenant les côtes. "J'espère que ça lui plaira", pensa-t-il tout haut avec un léger sourire. Puis il enleva son manteau noir, s'assit près de la cheminée et alluma le feu.
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
274/400  (274/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 5 Avr 2018 - 14:33
Pour être honnête, je suis agréablement surpris de cet exploit de Pâques. Dans le sens où, j’ai trouvé celui-ci très très bon.

En fait, j’crois que ça va au-delà de ça. Depuis que tu rp avec Sora, j’suis habitué à ton style et tes gimmick d’écriture. Souvent, quand quelqu’un prend un nouveau personnage, on ressent les habitudes d’écriture. Alors qu’ici ? Il y a vraiment peu de choses qui me rappel ton univers avec Sora.

Tu peux m’dire que c’est pas grand chose, sauf que c’est déjà énorme.

De plus, tes descriptions, cette transparence de l’attitude par l’écrit, j’ai été simplement conquis. Le coup du mâle et de la femme, j’ai pas vu l’truc venir un seul instant. Et puis, cette situation, elle me fait beaucoup rire. Surtout avec le paragraphe où les gamins vont simplement chercher un autre oeuf. Un peu à la manière du méchant nul, surtout quand tu parles de te venger pour ton jouet alors que tu fais l’action qui ne dérange rien. Bref, j’ai vraiment apprécié ce moment au Domaine Enchanté.

D’ailleurs ! Moi, j’suis une bille en mythologique grecque et j’me suis demandé qui pouvait bien être Ménoétès. Merci google, j’ai appris des choses sur Hadès, maintenant ! D’ailleurs, j’vois enfin d’où vient le délire de la menthe. Bien joué à toi, bien joué… Tu es surprenant…

Tu gagnes enfin une superbe compétence, à toi le lapin blanc avec un noeud rose ! Ainsi qu'un trophée.


Très facile : 7 points d'expérience + 66 munnies + 1 PS en Symbiose !

Lapin de Pâques : Actif. L’utilisateur est dorénavant capable d’invoquer un petit lapin blanc tout mignon ! Avec un ruban rose autour du cou. Cependant, il n’est pas albinos et ne sert strictement à rien. Il se contente de vous suivre et va disparaître dans un coin en cas de danger. D’ailleurs, vous ne pouvez même pas tenter de le manger, il va s’enfuir s’il se rend compte d’un danger.

_______________________________
messages
membres