Derniers sujets

L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
A gourmand, gourmand et demi! Left_bar_bleue102/500A gourmand, gourmand et demi! Empty_bar_bleue  (102/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 1 Avr 2018 - 13:55
Le vaisseau se posa délicatement dans la clairière, éclairée par un pâle rayon de lune. Le duo sortit lentement du transport. Le plus grand se tenait les côtés, respirait avec difficulté et son visage - habituellement charmant et charmeur – ressemblait à un steak qu’on venait d’attendrir. Bleu et saignant. Le plus petit avait son habituel bras mort qui pendait à son côté gauche. Toutefois, le bras droit était collé contre son torse et soutenu par une écharpe. Il pouvait bouger la main sans douleur. Pas le reste.

-L’oeuf m’appartient !

-C’est moi qui me suis battu pour !

-Et moi qui l’aies poussé ! En plus je suis davantage blessé !

-Et je n’ai plus l’usage de mes bras, un peu de compassion !

-T’as qu’à être plus malin !

Sur ces paroles, Henry avala rapidement l’œuf en une bouchée. Le blond le foudroya du regard, l’estomac criant famine. Il s’était démené comme un diable contre les créatures des ténèbres pour rien au final. Et dire qu’il se pensait égoïste. Mais il faut croire que tout le monde l’était face à du chocolat.

-Garde le vaisseau, j’vais faire un tour, grogna-t-il.

Le maître de la keyblade s’enfonça dans la forêt qu’il avait si souvent parcouru durant sa jeunesse. Qu’il avait si souvent voulu sauver des affres de la guerre après sa formation. Qu’il regrettait si souvent d’avoir abandonné faute d’être suffisamment fort et brave. Il avait beau détesté Primus, elle avait raison en l’accusant d’être lâche. Néanmoins, on ne pouvait pas changer sa nature. Juste faire avec les moyens qu’elle mettait à disposition. Dans son cas, ça avait été d’essayer de convaincre les mercenaires puis les consuls d’intervenir. Sans succès.

Que se passait-il sur ce monde ces jours-ci ? Les rebelles avaient-ils été anéanti ? Le bouffon avait-il abdiqué ? Ou le statu quo était-il toujours de mise ? Le jeune homme ferma les yeux. Il ne devait plus penser à ça. Il ne pouvait rien y faire, si ce n’est se flageller davantage encore – ce qui n’avançait en rien la situation. Sans s’en rendre compte, ses pas l’avaient mené à la lisière de la forêt, près de Nottingham. Il pouvait voir le château au loin. Et… ce qui semblait être une fête. La musique et la lumière d’un très probable gargantuesque feu de camp étaient perceptibles malgré les hauts remparts.

Son estomac gargouilla. Pouvait-il s’infiltrer discrètement dans la cour du château pour prendre un peu de nourriture ? A cette heure avancée de la nuit, les nobles que le bouffon avait du inviter devaient être saoul au-delà de toute mesure. Il passerait sûrement inaperçu. Surtout grâce aux habits de John Dee, bien plus élégant et noble que sa tenue d’apprenti consul. Toutefois… il ne pourrait pas se battre, et encore moins dupé les gardes – si tant est qu’ils soient eux-mêmes sobres. C’était un pari risqué… mais son estomac gagna la joute.

Poussé par la faim, le fugitif entra donc en ville, qui était terriblement silencieuse en comparaison. Il se cacha de deux patrouilles, mais pu continuer sa route sans encombre vers le château. Arrivé à proximité de la herse, il se cacha dans un fourré. Les deux hommes-rats semblaient vigilants. Il ne pourrait pas passer par là. Et malheureusement, il ne connaissait aucun passage secret qui devait sûrement exister, pour permettre une fuite en cas de siège.

L’invalide se creusa la tête. Mais une seule idée lui vint à l’esprit. Pouvait-il ruser ces deux gardes, et les éloignés du passage ? Non. Non c’était peu probable. Il pourrait toujours créer un clone mais pour quelle raison deux gardes partiraient à la recherche d’un blessé ? Un à la rigueur. Mais pas deux. Pouvait-il charmer ces rats ? Comme il l’avait fait lors de son cours de chant ? Non. Même s’ils se mettaient à danser, et qu’ils étaient légèrement confus, ils ne le seraient jamais assez pour ne pas l’apercevoir, ou sonner l’alerte dès qu’il arrêterait son sort.

Un plan finit par se dessiner dans son cerveau. L’ancien mercenaire sortit douloureusement son bras droit de l’écharpe, et activa son armure. Puis il s’avança sur le chemin, en restant bien caché dans l’ombre. Lorsqu’il ne fut plus qu’à une dizaine de mètres, il se concentra. Il pensa à la fête qui l’attendait, au festin dont il pourrait profiter. Il imagina même un instant qu’il n’était plus poursuivi et recherché, et que ses amis l’attendraient avec le sourire près d’une table. Soudainement, de nombreux confettis et serpentins tombèrent sur les gardes, tout autour d’eux. Leur vision était temporairement réduite et gêné. Il s’avança sur le pont, et les salua rudement, comme l’aurait fait un supérieur. Il leur aboya de cesser de gesticuler et de reprendre leur surveillance. Puis il accéléra le pas, et pénétra dans la cour du château.

Des musiciens jouaient avec entrain dans le coin opposé à la table des buffets. Quelques nobles avaient été entraîné par leur dame pour danser. D’autres étaient déjà affalé contre les murs, ronflant suffisamment pour gâcher les harmonies s’il passait près d’eux. Septimus alla rapidement à la table et, après avoir enlevé son casque en grimaçant, il prit une cuisse de poulet – en veillant bien à tourner le dos à tous, et baisser la tête pour que son humanité ne soit pas trop flagrante. Après sa cuisse, il avala une tarte à la pomme et ce qui ressemblait à un cake aux fruits – un peu trop écrasé pour qu’il en soit sûr. Quelque peu rassasié, il décida de ficher le camp. Il remit son casque, et s’apprêta à partir lorsqu’il remarqua au bout de la table un œuf en chocolat. Il le prit rapidement dans sa main, et prit la direction de la sortie. Il aboya un nouveau garde à vous, avant de sprinter vers la forêt, sous les cris des deux rats qui avaient reconnu l’intrus. Il ne lui restait plus qu’à se faufiler jusqu’au vaisseau, et décamper d’ici au petit matin. Il aurait même le plaisir de narguer Henry avec son nouvel œuf, qui serait juste pour lui cette fois !
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
A gourmand, gourmand et demi! Left_bar_bleue309/400A gourmand, gourmand et demi! Empty_bar_bleue  (309/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Avr 2018 - 17:04
Bon, j’le jure, j’vais écrire un explicatif pour les compétences événementielles. Ou bien, j’vais réécrire chacune des compétences et expliquer le but de leur création.

Comme l’indique clairement la compétence « Serpentins et cotillons » ou « Lapin de Pâques », c’est complètement inutile en combat. Tu peux me répondre que tu n’es pas en combat, et c’est vrai. Sauf que la compétence n’est pas non-plus créer dans l’idée de s’en servir pour arranger ses bidons.

Oui, j’suis content de voir la compétence utilisée. Non, j’suis pas content de voir la compétence utilisée de la sorte.

Vraiment, c’est ce qu’il faut garder à l’esprit avec ce genre de compétence, elles sont d’une parfaite inutilité. Genre, tu parles avec Frédéric qui annonce la naissance de son enfant et là tu fais apparaître les confettis, car c’est un moment festif. C’est la deuxième fois que tu détournes une compétence événementielle en jouant avec les mots, j’aimerais vraiment que ça cesse.

Si j’revois le lapin blanc à noeud rose plus tard, en train de combattre un loup. J’te flingue.

Bref, j’ai déjà parlé de ça avec toi en mp, j’le laisse ici pour qu’on ne vienne pas m’dire plus tard que c’est écrit nul part. Une sorte de rappel, en somme.

Bien, j’ai terminé ma remarque, j’vais donc naturellement commencer mon commentaire.

L’ambiance « gamin » entre Henry et Septimus est marrante. Dans l’sens où, ils viennent de se latter la gueule et ils arrivent encore à plaisanter par rapport à un oeuf en chocolat en faisait le coup de « Oui, mais non ! ». Et puis, l’attitude boudeuse de Septimus, ce sont vraiment des gamins pour le coup.

Ce qui aurait peut-être été marrant, ça aurait été de voir Henry qui te suivait discrètement pour ensuite que vous montiez l’infiltration à deux. Ça aurait, j’pense, ajouté une sorte de complicité dans le crime !

Mmh, par contre, je n'ai pas grand chose à ajouter ! Malheureusement.


Facile : 10 points d'expérience + 100 munnies + 2 PS ! Un en Magie pour toi et un en Dextérité pour Henri.

_______________________________
messages
membres