Derniers sujets
Le bleu est une couleur chaudeAujourd'hui à 19:57Maître AquaAl' Aujourd'hui à 1:14Al'Quand vient la pluieAujourd'hui à 1:13Fabrizio ValeriRendez-vous arrangéDim 9 Déc 2018 - 17:06Kuro[Mini-série de Kestia (avec Kestino)] De Shin à Sans-CoeurDim 9 Déc 2018 - 16:28Chen StormstoutBattu par les flotsSam 8 Déc 2018 - 22:20Chen StormstoutMansuétudeSam 8 Déc 2018 - 20:23NarantuyaaRites de CombatSam 8 Déc 2018 - 18:58NarantuyaaBalade nocturneSam 8 Déc 2018 - 15:27ShadowPour une poignée de plusVen 7 Déc 2018 - 13:35Kurt BrownBric à BracJeu 6 Déc 2018 - 21:00LenoreA chaque jour son lot de solutionsJeu 6 Déc 2018 - 19:42Chen StormstoutA chaque jour sa joieJeu 6 Déc 2018 - 19:41Chen StormstoutBiceps et EnduranceJeu 6 Déc 2018 - 19:40Chen StormstoutMa SoeurJeu 6 Déc 2018 - 19:40Chen Stormstout
L'Aquilon

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
237/400  (237/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 1 Avr 2018 - 12:31
Le colosse posa le vaisseau dans un recoin du monde englouti. Ils s’étaient entrainés durant des jours entiers. Ils étaient prêts. Le plus petit avait donc décidé de retourner à la Fin des mondes pour prendre leur revanche. Et voir si leurs aptitudes et instincts combatifs s’étaient améliorés. Dans ce but, quoi de mieux que le monde qui avait accueilli sa première mission en tant que mercenaire ? Probablement rien.

-T’es prêt ?

-Moi oui. Mais t’es sûr que tu veux redevenir une puce ? T’es déjà si petit.

-Ah. Ah. Ah. Tais-toi et sors.

Le duo, composé d’une fourmi et une puce, atterrit lestement sur les terres désolés de l’ancienne fourmilière. Des craquelures, d’où s’échappaient des veloutes noirâtres, fêlait le sol de l’ancienne… capitale ? Oui, ça devait sûrement être ça. Après tous les anciens habitants avaient reconstruit une ville humaine à l’aide de détritus. Ils devaient également avoir repris l’organisation sociétale.

-Sois sur tes gardes.

-Je sais.

-Et si tu trouves de la nourriture, ramène la au vaisseau.

-Tu me prends pour un livreur ?

-Bah…

-Oublie ! Par contre, j’suis pas sûr de vouloir goûter ce qu’il peut encore resté ici.

-On verra le moment venu.

Les deux insectes avancèrent prudemment dans la rue principale, leur keyblade à la patte. Tous les deux pas, ils observaient les pseudo-immeubles de part en part, guettant la moindre réaction. Rien. Était-ce une bonne chose ? Probablement pas. À ce rythme, ils allaient s’épuiser et tomber comme des mouches dans l’embuscade des ténèbres.

-Attention !

La puce se jeta sur le côté, évitant une ombre qui s’était lancé sur son dos. Avant que son ami ne puisse l’anéantir, elle bloqua le coup, et se concentra sur le sans-coeur. Elle lui ordonna de ne pas bouger, de ne pas les attaquer. Elle sentit les instincts de la créature lui faire face mais ils n’étaient pas de taille face à sa volonté.

-Qu’est-ce que tu fais ?

-Je tente un truc ! On n’est incapable l’un comme l’autre de détecter ces créatures. Peut-être qu’il peut agir comme une baguette de sourcier ? Nous dire où se trouvent ses copains. Ou au moins dans quelle direction la concentration de ténèbres est la plus élevée.

-T’es pas sérieux…

-Eh ! Ça vaut le coup de tenter.

Septimus observa les antennes de la créature. Elles étaient aussi immobiles que son esclave. Il lui ordonna de se tourner vers les autres créatures des ténèbres. Elle bougea. Lentement. Et pointa dans sa direction. Sans attendre plus longtemps, il fit une roulade, se retourna et pointa sa keyblade sur le vide. Rien. Il regarda de nouveau l’ombre, et elle continuait de l’indiquer. Était-elle attirée par ses propres ténèbres ? Il fit un signe de tête au chasseur qui fit disparaître son serviteur.

-Bravo, dit-il dans un rictus.

-Ça aurait pu marcher, marmonna-t-il.

Les deux compagnons avancèrent d’une dizaine de centimètres à l’échelle humaine. Ils se trouvèrent devant un gigantesque papier plastique blanc et orange dont l’ouverture était close par un cordon. Ils prirent dans leur patte un bout chacun et poussèrent. Petit à petit, le cordon se dé-serra. Une puissante odeur de chocolat attaqua leur sens olfactif. Ils entrèrent sur leur garde. Au fond du sachet se tenait un œuf gigantesque – pour leur stature actuelle. Bingo – en espérant qu’il conserve cette taille proportionnelle.


-Bon, tu le fais rouler, et je te couvre.

-Et pourquoi on ferait pas l’inverse ?

-Parce que t’as quatre pattes et moi j’en ai qu’une !

-C’est encore à moi de me coltiner le boulot, grogna-t-il.

Le travail d’Henry était dur et lent. Ils mirent cinq minutes pour atteindre la sortie du sachet d’oeufs en chocolat. Et une mauvaise surprise les attendait. Devant ses yeux, l’infirme voyait un énorme sans-coeur, de la taille de deux boîtes d’allumettes empilées et ressemblant à un rayman boîte de chocolat – une sorte de sinistre douceur. Il était accompagné de deux gargouilles en chocolat – à sa taille cette fois – tenant chacune une pique avec une fraise trempée dans du chocolat en guise d’arme.


-Euh… J’vais avoir besoin d’aide.

-Bi… Bien sûr, souffla-t-il. Co… Comme d’hab.

-Utilise ta magie sur eux pour les distraire le temps que j’arrive à portée.

-O… ouais.

Le combat allait débuter et son ami était déjà essoufflé, épuisé par sa tâche incomplète. Ce n’était vraiment pas bon pour eux. Le maître de la keyblade déploya son armure, très heureux de l’avoir fait réparé avant son départ, et s’élança rapidement en direction de la première chocogargouille. Une boule de feu s’écrasa sur le visage de la créature alors qu’il portait un violent coup d’estoc qui la propulsa au loin. Il se retourna vers la seconde et bloqua à temps son étrange épée-nourriture. Il grinça des dents avant de mettre un genou à terre. Repousser la force de la créature d’une main n’était pas une partie de plaisir.

Alors qu’il s’apprêtait à crier à l’aide, la fourmi lança quatre graviers – qui ressemblaient pourtant à des rochers – sur le monstre. Le choc fut suffisant pour qu’il s’échappe en roulant sur le côté. Il se redressa prestement avant de se prendre de plein fouet, et de tout son être, le poing-cadeau de la sinistre douceur qui l’envoya jusqu’au paquet qu’ils avaient découvert, faisant un minuscule trou dans l’emballage. Alors qu’il se relevait, les pattes tremblantes, il se demanda s’ils ne devraient pas fuir de nouveau. Ils s’étaient peut-être améliorés, mais il avait clairement sur-estimé leur capacité. L’odeur du chocolat lui parvint aux narines. Un vague regret s’empara de lui. S’il ne parvenait pas à passer, il pourrait dire adieu à l’oeuf.

Le keybladeur fit apparaître son fidèle Omukade – bien plus petit que d’habitude – et il rechargea dans la bataille. Ils foncèrent sur la chocogargouille qui approchait d’Henry, et le mille-patte commença à le mordre. Profitant de la diversion, il saute aussi haut que possible et, utilisant la gravité à son avantage, donnant un autre violent coup à la seconde créature. Elle explosa dans un nuage de ténèbres.


-Je m’occupe de l’autre avec ta bête ! Hurla le chasseur.

La jeune puce se tourna vers le gros monstre et bloqua de justesse un coup. Néanmoins, elle vola de nouveau dans les airs et alla s’écraser contre une boîte-immeuble. Sans faire de trou. On pouvait dire qu’il y avait des progrès. Elle secoua son corps, et se concentra. Rapidement, trois nouvelles puces en armure apparurent à ses côtés. Chacune leva sa keyblade, et lança un puissant sortilège de feu. La sinistre douceur écrasa deux des puces qui s’évanouirent dans l’air, simple mirage magique. Le sort, bien réel, toucha sa cible et la fit tituber. La seule et unique était en sueur face à ce simple effort. Elle serra pourtant les dents et fonça de nouveau vers les jambes du monstre. Si elle parvenait à le faire tomber, peut-être qu’ils pourraient s’enfuir alors que des pseudo-immeubles lui tombaient dessus ?

L’invalide lança sa keyblade vers son adversaire, et jeta un rapide coup d’oeil à son ami. Ce dernier avait un coquard et se tenait les côtes. Le mille-patte n’en avait plus que la moitié. Mais la chocogargouille semblait bouger moins vivement. C’était une bonne chose. Ils pourraient fuir un ennemi si la situation l’exigeait. Après le choc, il rappela son arme à lui et s’acharna lestement sur le pied-gâteau droit. Il recula prestement avant de se faire écraser par l’autre pied, puis recommença trois fois cette tactique. Il sentit une boule de feu qui explosait au dessus de lui mais ne détourna pas les yeux de la cible. Henry tentait courageusement de l’aider, mais il devait être encore plus épuisé que lui.

Serrant les deux, le fugitif encaissa un nouveau coup qui l’aplati au sol. Malgré son armure, il sentit un de ses os craquer. Une violente douleur déchira son épaule. S’il perdait l’usage de son seul bras valide maintenant, il ne leur resterait qu’à fuir et prier de s’en sortir. Il tenta de repousser la force qui l’écrasait, mais il ne sentit que la douleur augmenté d’intensité. Puis cette force disparut. Lorsqu’il put voir autre chose dans son champ de vision qu’un poing-cadeau, il vit la sinistre douceur reculer alors qu’un mille-patte lui avait sauter à sa tête-gâteau. L’insecte s’évanouit quelques instants après mais il avait été d’une aide précieuse. Rassemblant ses forces, il lança une, puis deux et trois boules de feu. Il s’écroula à terre alors que le monstre disparaissait dans les ténèbres. Avait-il vaincu la bête ? Ou s’était-elle échappé le temps de récupérer ? Il n’en savait rien.


-On… ferait… mieux… d’y… aller.

-Je… te… suis, répondit difficilement le colosse en reprenant sa lourde tâche.

Est-ce qu’une telle épreuve valait la peine pour un simple œuf en chocolat ? Probablement pas. Toutefois, la gourmandise avait vaincu cette fois-ci, et ils pourraient en tirer un très bon exemple. Après s’être reposé de nouveau.
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 4 Avr 2018 - 16:06
Hop, j’enchaîne, j’suis chaud et j’vais me débarrasser de toutes les notations. Donc, qu’est-ce que j’ai à dire ?!

Dans un premier temps, j’ai réfléchi à la logique d’être en insecte dans ce monde qui est donc détruit. Logiquement, toute la magie est morte avec lui, tu vois ? Donc, j’aurais tendance à dire que l’on ne se retrouve pas en insecte. Ma pensée s’accompagne du fait que, dans la liste des trophées, avoir rp à Illusiopolis est un tour de force.

Néanmoins.

Dans KH1, quand nous sommes à la Fin des Mondes, Sora traverse Halloween Town en costume et Atlantica en poisson. Donc, si j’me réfère aux jeux, tu devrais encore être un insecte. Bon, honnêtement, j’trouve pas ça ouf, donc voilà.

Souvent, mon regret à la Fin des Mondes, c’est qu’il n’y a pas une difficulté constance. Là, j’parle pas d’faire un truc à la KH ou tu fais deux pas et bam, pack de mob. Nah, mais les schémas sont souvent le même. Arrivée tranquille / Truc qui suscite l’intérêt / vilain sans-coeur / fuite. T’es pas le seul concerné, c’est souvent comme ça que ça se passe ici. Et ça, j’trouve que c’est dommage. Un moment où, clairement, c’est une expédition de la mort de se balader là-bas, ce serait plus classe.

D’ailleurs, j’veux pas parler en terme de séquelles après le passage. Que, vraiment, on ressente que c’est la zone et que c’est pas la joie de simplement se déplacer dans le monde. Bref, il y a de la difficulté et ce serait un mensonge de dire le contraire. Par ailleurs, le combat est pas mal et bien expliqué. Limite, si tu veux un conseil, c’est de bien séparer chaque segment de l’action en paragraphe, le texte est ainsi alléger et pus facile à intégrer.

Enfin, j’suis pas mal critique sauf que ça reste un rp intéressant, sympa pour un event. Souvent, les gens s’amusent à donner un côté cartoon à ceux-ci. Là, c’est bien plus « spartiate » dans l’idée où il facilement transposable et l’oeuf n’est qu’un prétexte. Voilà, j’ai rien à rajouter !


Avancé : 33 points d'expérience + 300 munnies + 3 PS ! Deux en Magie pour Septimus et un en Défense pour Henri. D'ailleurs, j'suis comme ça, il n'y a pas de bonus de vaisseau quand t'es errant pour les events..

_______________________________
 
messages
membres