Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
101/550  (101/550)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 23 Mar 2018 - 9:15
« Ménagez-vous. »

C'était en ces termes que l'infirmière en chef du Château Disney avait conclu l'examen de ses blessures à la suite de sa dernière mission au Monde du Jouet. Miraculeusement, elle n'avait rien eu de cassé ! Bien sûr, elle avait eu quelques côtes fêlées. Bien sûr, son visage était couvert d'hématomes. Bien sûr... elle sentait des contusions dans le moindre de ses muscles. Et bien sûr elle avait un mal de gorge persistant suite à une tentative d'étranglement... Mais cela n'allait tout de même pas l'empêcher de repartir en mission, si ? Il y avait encore tant à faire pour organiser la défense de la Ferme aux Jouets ! Et à l'aide de la médecine et de la magie Aqua se sentait déjà bien mieux. Mais la décision avait été sans appel. « Dix jours de repos non négociables. » avait-elle dit d'un air strict en lui faisant bien comprendre qu'elle ferait passer le mot à toute la Lumière et qu'il était donc inutile qu'elle se rende à la Salle d'Audience dans l'espoir d'obtenir une tâche à accomplir. Aucune de ses protestations ne put y changer quoi que ce soit et, bon gré mal gré, la Maîtresse de la Keyblade dut se résigner à accepter cette période de repos jusqu'à son rétablissement. Après tout, cela ne lui ferait peut-être pas de mal ? Le temps allait toutefois lui sembler bien long.

Pour sa première journée de convalescence, un beau soleil brillait paisiblement dans le ciel clair du Château Disney. Pas d'agitation à l'horizon, pas de sans-cœurs non plus, le quartier général de la Lumière semblait baigner dans une quiétude que rien ne devait venir troubler. Midi approchait. Ayant décidé de mettre à profit ce temps qui lui était alloué, Aqua avait passé une bonne partie de la matinée à rédiger une lettre destinée à Chen, puis elle s'était rendue dans l'un des couloirs bordant les jardins afin de se livrer à un tout nouvel exercice. « Ménagez-vous. », les mots retentissaient encore dans ses oreilles. Mais après tout, ce n'était qu'un petit entraînement. Un passe-temps. Quel mal pouvait-il y avoir à le faire ? Et puis, cela faisait quelques semaines déjà qu'elle attendait d'avoir un peu de temps libre pour s'y consacrer, alors autant en profiter.

Pour la quinzième fois, Aqua posa le skateboard au sol à côté de ses pieds. Voilà une heure qu'elle essayait, et malgré tous ses efforts elle n'y parvenait pas. Pourtant cela semblait enfantin quand elle voyait d'autres personnes en faire, est-ce qu'il y avait une astuce à connaître ?  La jeune femme inspira profondément. Non, il suffisait certainement juste d'un peu d'entraînement et elle finirait par y arriver. Cette fois serait la bonne ! C'est en se répétant cela qu'elle posa avec détermination un pied sur la planche, le regard fixé sur l'autre bout du couloir et le visage crispé de concentration. C'était maintenant devenu un défi personnel. Elle avait appris de ses erreurs et elle était en mesure de les surmonter. Cette fois serait la bonne ! D'un mouvement sec, la jeune femme donna une grand impulsion dans le sol et la planche partit. Tout n'était qu'une question d'équilibre et de répartition du poids. Elle pouvait le faire. Rapidement, elle donna de nouveaux coups dans le sol pour prendre de la vitesse et, quand le mouvement fut bel et bien lancé, elle ramena son pied libre sur la... « Aaaaaahhh !! »

La planche partit en arrière, elle en avant, puis Aqua se vautra de tout son long sur le sol, son menton venant heurter le tapis rouge qui parcourait l'intégralité du couloir. La Maîtresse de la Keyblade grogna à la fois de douleur et de dépit – c'était toujours à cet instant crucial qu'il y avait un problème – avant de jeter un regard inquiet tout autour d'elle. Pas de gardes, pas de membres de la Lumière. Le couloir était désert. Tant mieux. Un soupir vint exprimer son soulagement. Heureusement, personne ne l'avait vue se ridiculiser ! Et surtout personne ne pourrait aller rapporter à l'infirmière en chef qu'elle passait sa convalescence à effectuer des acrobaties ridicules dans les couloirs du Château. Elle se serait certainement mise dans une colère noire en l'apprenant et l'aurait incendiée pour risquer à ce point d'aggraver ses fractures. Tout bien réfléchi, ce n'était probablement pas ce qu'elle entendait par le mot « repos ».

En essayant de se relever, Aqua sentit le contrecoup de la chute parcourir tout son corps et abandonna temporairement l'idée. Il lui fallait se faire une raison : l'apprentissage du skateboard devrait être remis à plus tard. Pour l'instant elle allait juste rester là, une minute ou deux, le temps que la douleur se calme... Puis elle se lancerait dans une activité moins périlleuse.

« Vite ! Vite ! On est en retard !! »

Sans qu'elle s'y attende une petite chose lui bondit sur le sommet du crâne pour s'en servir comme d'un tremplin, lui renvoyant le nez dans le tapis, puis une deuxième alors qu'elle essayait de relever la tête. Lorsqu'elle put enfin la redresser, c'est avec un grand étonnement qu'elle vit Tic et Tac, les deux ingénieurs du Château Disney, courir le long du couloir aussi vite que leurs petites pattes le leur permettaient. La jeune femme haussa un sourcil intrigué en se demandant ce qui pouvait les mettre dans un tel état d'urgence. Peut-être se passait-il quelque chose de grave ? Pourtant ils ne se dirigeaient pas vers la Salle d'Audience... Poussée par la curiosité, Aqua se leva promptement et, d'un pas hâtif, rattrapa les deux écureuils avant de les saisir du bout des doigts par le col pour les soulever de terre. Ils ne semblèrent même pas le réaliser et continuèrent de pédaler dans le vide de leur pattes ! Ce n'est que lorsqu'elle les amena au niveau de son visage et qu'elle s'éclaircit la gorge avant de leur adresser un « Vous avez besoin d'aide ? » amical qu'ils réagirent.

« Ah, Aqua ! » couina Tic de son habituel débit frénétique.

« On dit Maître Aqua ! » le corrigea Tac avec un petit coup de coude réprobateur qui ne sembla pas avoir le moindre effet.

« C'est terrible ! » reprit le premier écureuil. « La délégation d'Agrabah arrive dans trois minutes et nous sommes en retard pour aller les chercher ! »

« Quoi ? » demanda Aqua avec surprise en ouvrant de grands yeux étonnés. De quelle délégation parlaient-ils ? Elle n'avait pas eu vent d'une quelconque visite officielle, encore moins venant d'un monde qui, aux dernières nouvelles, était encore sous le joug de la Coalition Noire. Et depuis quand Tic et Tac étaient-ils chargés des relations diplomatiques ? Malheureusement, elle n'avait pas vraiment le temps d'approfondir ces questions. Si des représentants d'un autre monde arrivaient dans si peu de temps, la moindre des choses était tout de même de leur préparer une réception... « Vous voulez que je m'en occupe ? » leur proposa-t-elle avec un sourire, espérant calmer l'agitation des deux ingénieurs. Elle était peut-être dispensée de missions mais elle pouvait tout de même se charger de cet accueil.

« Oh, oui Aqua ! » Un nouveau coup de coude de son frère fit lâcher un petit cri de douleur à Tic avant qu'il ne se reprenne « Maître Aqua. C'est gentil, surtout qu'on doit aussi réparer l'ordinateur du Roi ! »

La jeune femme laissa échapper un petit rire sincère en les reposant au sol, puis elle les suivit un instant du regard alors qu'ils filaient déjà à toute allure dans une autre direction. Tic et Tac pouvaient parfois êtres épuisants par leur rythme effréné, mais elle les appréciait profondément. Malgré leur petite taille ils faisaient, comme tous le monde, leur maximum pour la Lumière. Et elle aussi allait finalement pouvoir se rendre utile aujourd'hui ! Sans perdre d'avantage de temps la Maîtresse de la Keyblade se mit en route, pressant le pas pour rejoindre au plus vite le hangar Gummi.

Elle y parvint avec une légère avance lui laissant le temps de consulter la liste des arrivées. D'ailleurs, de quelle manière allait voyager cette fameuse délégation ? Elle aurait dû le demander à Tic et Tac. Avaient-ils un vaisseau personnel ? Une simple vérification lui confirma qu'aucun appareil ne s'était posé depuis plus de trente minutes. Cependant un transport Shin-Ra en provenance d'Agrabah était attendu d'un instant à l'autre. Ce devait être ça. Doucement, Aqua s'adossa contre un mur et patienta, se laissant bercer par le calme du hangar, les ronronnements lointains de moteurs Gummi et les bavardages entrecoupés de bruits de soudure des techniciens qui entretenaient des chasseurs. Moins d'une minute plus tard, l'un des immenses vaisseaux qui assuraient les liaisons entre les mondes se posa dans un vrombissement sourd. Alors que l'engin crachait ses ultimes nuages de vapeur, la Maîtresse de la Keyblade s'approcha de la zone de débarquement en composant une attitude solennelle de circonstance. Après tout c'était une visite officielle, il lui fallait faire bonne impression !

La lourde rampe du vaisseau commença à se déployer et à basculer pour atteindre le sol. La jeune femme retint sa respiration, sentant une légère nervosité la gagner. Peut-être aurait-elle dû avertir Cissneï plutôt ? C'était tout de même elle la véritable représentante de la Lumière. Soudain les portes métalliques du vaisseau coulissèrent, et derrière il... n'y avait personne. Malgré sa surprise, Aqua resta bien droite et sérieuse. Ce n'est qu'au bout d'une minute entière passée à observer qu'aucun voyageur ne descendait du vaisseau que son corps se relâcha et qu'elle haussa un sourcil perplexe. Est-ce que la délégation avait raté son transport... ? Cette visite lui semblait de plus en plus surréaliste, à moins que les deux écureuils ne se soient trompés. C'est alors qu'une silhouette apparut en contre-jour au sommet de la rampe ! Une... minuscule silhouette. Aqua dut plisser les yeux pour véritablement la discerner car à vue de nez elle ne dépassait pas les dix centimètres. Le voyageur entreprit de descendre la rampe, ce qui dura un certain temps étant donné sa petite taille, et vint se placer face à elle. C'était une petite souris brune drapée dans une djellaba pâle et portant sur la tête un keffieh assorti, ses yeux étaient cachés par des lunettes de soleil et ses poils semblaient dessiner une longue moustache ainsi qu'un bouc.

« سعيد بلقائكم » fit-il dans une révérence.

« Euh. » Malheureusement elle ne comprenait pas cette langue, et elle était de toute façon bien trop déstabilisée pour comprendre quoi que ce soit. Aqua secoua la tête pour se ressaisir et chasser de son visage ses yeux ronds et sa bouche ouverte, espérant ne pas avoir offensé son interlocuteur. Elle ne s'était pas attendue à cela mais il n'y avait personne d'autre et cette souris semblait bel et bien venir d'Agrabah... Il devait donc s'agir de la délégation. La Maîtresse de la Keyblade amena une main au niveau de son cœur et s'inclina en déclarant le plus poliment possible. « Bienvenue au Château Disney, je suis Maître Aqua. Si vous me le permettez, je vais vous escorter jusqu'à la Salle d'Audience. » Et une fois sur place, elle demanderait de sérieuses explications à qui de droit.

La jeune femme ne comprit pas la réponse de la souris, mais elle se montrait particulièrement enthousiaste alors il devait s'agir d'un oui. D'un pas rapide, Aqua se dirigea vers la sortie du hangar avant de réaliser que la démarche malhabile de leur visiteur et ses courtes pattes ne lui permettaient pas de la suivre à cette allure. Alors elle attendit qu'il la rejoigne et ils progressèrent ainsi, deux mètres par deux mètres, traversant hangar, escaliers et couloirs jusqu'à finalement arriver dans celui qui menait à la Salle d'Audience. La Maîtresse de la Keyblade s'immobilisa devant les deux immenses portes, passa un bras dans son dos en tendant l'autre pour désigner l'entrée et s'éclaircit la gorge avant de déclarer d'un air digne...

« Voilà, nous y som... »

Elle se coupa brusquement en ouvrant les yeux d'un air stupéfait alors que la souris passait sous son nez sans témoigner le moindre intérêt pour la Salle d'Audience. En lieu et place, elle poursuivit sa route, dépassa les portes et tourna immédiatement à droite, vers le mur, avant de disparaître. Aqua resta un instant bouche bée. Est-ce que l'État-Major de la Lumière venait tout juste de se faire ignorer ? Toute cette situation lui semblait de plus en plus absurde. Elle se demanda un instant s'il ne s'agissait pas d'une blague de Tic et Tac. Et surtout, elle voulait comprendre ce qui était en train de se passer. Reprenant ses esprits, la Maîtresse de la Keyblade s'approcha de l'endroit où leur visiteur s'était éclipsé et constata la présence d'un trous de souris. Ainsi c'était par là qu'il était parti, mais pour aller où ? La jeune femme sentit une curiosité grandissante la tirailler, un besoin vital d'éclaircir cette affaire. Elle lança un regard à droite, à gauche, pour s'assurer qu'elle était bien seule, et une fois cette certitude acquise elle se mit à quatre pattes et approcha sa tête du trou de souris de sorte à ce que son œil puisse observer l'intérieur. Mais il n'y avait rien à voir. Le « délégué » d'Agrabah n'était plus là et il faisait bien trop sombre pour qu'elle puisse discerner quoi que ce soit. A moins qu'elle n'utilise un sort de lumière pour l'éclairer ?

Elle sentit alors qu'on tapotait le sommet de son crâne comme pour attirer son attention.

Sans se relever elle tourna la tête pour tomber nez à museau avec une nouvelle souris. D'étonnement, elle cligna des yeux à plusieurs reprises. Cette dernière était bien différente de la première. Elle disposait d'un certain embonpoint et portait un long manteau distingué duquel dépassaient un col de chemise et un nœud papillon, son visage rond était affublé d'une moustache fournie mais impeccablement taillée et surmonté d'un chapeau melon. Il avait en main un parapluie dont le pommeau lui avait visiblement servi à l'interpeller. Lorsqu'Aqua croisa son regard, il souleva poliment son couvre-chef pour la saluer.

« Veuillez m'excuser très chère. » Il joua nerveusement avec les bords de son chapeau comme s'il était gêné de la déranger « Permettez-moi de me présenter : Dr. Dawson de la délégation Londonienne. » Il accompagna sa phrase d'une légère révérence avant de continuer « Je souhaiterais passer, si cela ne vous importune pas évidemment. »

Il y eut un grand blanc dans l'esprit de la Maîtresse de la Keyblade. Deux souris, deux délégations. Si c'était un canular, il s'agissait de loin du plus élaboré qu'elle ait jamais vu. Non, quelque chose devait encore lui échapper, et le Dr. Dawson serait certainement en mesure d'éclairer sa lanterne. « Pouvez-vous m'expliquer ce qui se passe ? » demanda-t-elle d'un air perdu.

Mais cette question sembla le mettre dans l'embarras et il détourna le regard. « Et bien, c'est à dire que... Je ne sais pas si je peux et... Oooohh ! » Ses yeux étaient désormais rivés sur une montre à gousset qu'il venait de tirer de sa veste « Je suis effroyablement en retard ! Si vous voulez bien m'excuser ma chère. »

« Attendez ! »

Aqua fit un geste de la main pour essayer de le retenir, mais trop tard. Il avait déjà filé à son tour dans le trou de souris. Elle poussa un long soupir en se relevant. Elle n'aurait probablement jamais le fin mot de cette histoire désormais. A moins bien sûr qu'elle n'aille questionner Cissneï, Mickey ou la Capitaine Fiona, la Salle d'Audience était juste à côté et ils devaient tous les trois s'y trouver... Mais si elle ignorait ce qui se tramait, l'État-Major de la Lumière serait-il au courant ? Curieusement, elle en doutait. Et elle s'imaginait mal aller avertir sa supérieure des étranges allées et venues de souris dans l'enceinte du Château, leur faction avait... Disons, d'autres choses certainement bien plus importantes à gérer.

« Aqua ! »

Elle manqua de sursauter en entendant résonner cette voix fluette et malicieuse. Une voix qui lui était familière, même si elle ne l'avait pas entendue depuis de nombreuses années. Instinctivement, Aqua tourna son regard vers le sol pour découvrir une nouvelle souris, une souris vêtue d'un gilet, d'un pull et d'un bonnet rouge. Un grand sourire se dessina sur ses lèvres. « Jaq ? » demanda-t-elle en posant les mains sur ses genoux pour se pencher vers lui. C'était bel et bien la petite souris qu'elle avait aidé à réunir Cendrillon et son prince autrefois. La Maîtresse de la Keyblade était ravie de le revoir, cependant, une fois la surprise passée, une question tournait inlassablement dans son esprit « Mais qu'est-ce que tu fais là ? »

« Grande-grande réunion ! » fit-il en mimant de ses mains une taille qui grossissait « Les souris de tous les mondes se réunissent, nous voulons aider comme vous ! Jaq représente le Palais des Rêves. » Il ferma les yeux d'un air bienheureux, posa ses pattes sur sa taille et bomba le torse avec fierté.

A le regarder faire, Aqua ne put s'empêcher de lâcher un petit rire clair et sincère. « Je vois. » dit-elle avec une pointe d'amusement dans la voix. Voilà qui expliquait toutes ces fameuses délégations ! C'était une nouvelle surprenante, mais finalement n'était-ce pas ce que chacun des groupes existants avait fait auparavant ? Son sourire s'élargit de manière attendrie en imaginant une Lumière miniature composée exclusivement de souris. Elle trouvait cette idée absolument adorable ! Et elle était persuadée que leurs petites tailles ne seraient pas un problème tant que  leur volonté et leur courage étaient plus grands encore. Tout comme Tic et Tac. Tout comme les jouets. Chacun, à son échelle, pouvait faire quelque chose. Maintenant que Jaq lui avait fourni une explication, la jeune femme sentait sa curiosité s'apaiser... Mais elle mourait d'envie désormais de voir cela de ses propres yeux ! « Tu penses que je pourrais assister à cette réunion ? » lui demanda-t-elle gentiment.

« Oui-oui-oui, la séance est publique, tu peux venir ! » Il fit un petit bond pour se mettre en marche. « C'est au sous-sol. Allez Aqua ! Zouk-zouk ! »

Délicatement elle tendit sa main vers le sol afin qu'il puisse monter dans sa paume, puis elle le déposa sur son épaule avant de se diriger vers les sous-sols du Château. Une fois sur place, elle n'eut aucun mal à trouver l'emplacement de cette réunion en se laissant guider par un tumulte de petites voix stridentes qui débattaient dans des langues différentes. Elle parvint finalement à un recoin qui avait été aménagé de façon astucieuse. Une bougie assurait l'éclairage, une montre accrochée au mur servait d'horloge. Des boîtes d'allumettes et des dés à coudre posés au sol étaient autant de pupitres derrière lesquels se tenaient des souris dont le monde d'origine était indiqué sur un porte-nom. De part et d'autre, des tiroirs vides avaient été empilés pour former des gradins qui accueillaient chacun quatre à cinq délégués. Enfin, il y avait au centre un livre dont la couverture servait d'estrade. Sur cette dernière se tenait une souris potelée qui appelait ses confrères au calme avant que celui-ci ne se fasse de lui-même à l'irruption d'Aqua. Les conversations retombèrent subitement et toutes les têtes se tournèrent dans sa direction pour la dévisager.

« Hmm. » Le maître de cérémonie qui se tenait sur l'estrade l'observa longuement d'un air incertain, consulta une liste qui devait facilement faire trois fois sa taille, puis reporta son attention sur elle en plissant les yeux. « A quelle délégation appartenez-vous... ? »

« Oh, je ne suis pas vraiment une délégation. » lui répondit-elle d'une voix douce pour ne pas les affoler plus que de raison.

« Mais moi oui ! » Sur ces mots, Jaq se laissa glisser le long de ses vêtements pour atteindre le sol et rejoindre en courant son pupitre, saluant au passage d'autre souris

« Je ne vous dérangerais pas. » continua la jeune femme pour les rassurer. « Je me ferais aussi petite qu'une... » Ah. Impasse. Aqua se mordit la lèvre en songeant à la gaffe qu'elle venait de manquer de commettre et reformula « Enfin je me contenterais d'observer, si cela ne vous ennuie pas bien sûr. »

« Oh, non, bien sûr que non ! » Un sourire de joie passa sur ses lèvres en entendant cette confirmation, et aussitôt Aqua s'installa à genoux sur le sol afin d'avoir une meilleure vue. Elle avait hâte que cela commence ! Le maître de cérémonie balaya l'assemblée du regard et réfléchit un instant avant de décréter « Bien, je crois que nous sommes au complet. La séance va pouvoir commencer. Mais avant, chers délégués, une minute de recueillement. »

Il posa une main sur son cœur, imité immédiatement par tous ses confrères. Aqua fit de même, sentant la curiosité qui l'avait habitée revenir à toute vitesse. Qu'allait-il se passer maintenant ? Soudain, il y eut un roulement de tambour et des trompettes retentirent dans un air solennel joué par quatre petites souris en uniforme au pied de l'estrade. Un dernier grondement de tambour vint conclure cette introduction, puis tous les délégués se mirent à chanter d'une seule et même voix.

« S.O.S Société, nous sommes là pour vous aider,
Quels que soient vos problèmes, nous les règlerons nous-même.

Si vous êtes en danger, vous devez nous appeler,
Nous viendrons sur le champ, nous sommes puissants !

S.O.S Société, nous sommes là pour vous sauver
Sans histoires, sans efforts, nous sommes très forts !

S.O.S Société, nous sommes là pour vous aider
Sur la terre, dans les airs et même au fond de la mer.

Quel que soit votre cas, ne désespérez pas
Appelez-nous, on est là, nous sommes des rois ! »


Une lueur d'émerveillement dans le regard, un sourire aux lèvres, la Maîtresse de la Keyblade hochait la tête de droite à gauche au rythme de cet air. A les écouter, elle sentait un éclat de lumière s'intensifier dans son cœur. Il y avait quelque chose dans ce chant qui faisait vibrer tout son être. Quelque chose qui la touchait au plus profond d'elle-même. Peut-être étaient-ce leurs voix qui scandaient à l'unisson comme une seule et même volonté, peut-être était-ce l'entrain qu'ils y mettaient. Ou peut-être étaient-ce les paroles qui étaient d'une beauté sincère et bouleversante, d'un optimisme ravageur. Elle avait envie d'y croire de tout son cœur, et même s'il ne s'agissait que de souris elle n'avait aucun doute qu'ils pourraient déplacer des montagnes s'il le fallait ! Un instant, elle songea que cet hymne aurait tout aussi bien pu correspondre à la Lumière. Alors, quand ils entamèrent le dernier couplet, elle ne put s'empêcher de fredonner pour joindre sa voix à la leur.

« S.O.S Société, nous sommes là pour vous aider !
Quels que soient vos problèmes, nous allons les régler... »


Le chant retomba doucement. Aqua se retint de toutes ses forces d'applaudir à tout rompre, ne souhaitant pas troubler outre mesure la réunion. Le maître de cérémonie tapa d'un petit marteau sur son bureau pour demander l'attention et déclara la séance ouverte avant d'annoncer les sujets du jour. En les écoutant attentivement faire un tour de l'état des mondes, la jeune femme ne pensait plus qu'à une chose : elle fallait absolument qu'elle raconte cela à Cissneï ! Peut-être pourraient-ils à l'avenir s'entraider mutuellement ?
L'Ange de Réconfort

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
624/0  (624/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 29 Mar 2018 - 20:05
Je ne cautionne pas du tout la convalescence passée à faire du skateboard, je nje sais pas mais ça me paraît comme être une... je sais pas, une mauvaise idée ?

Je me frotte les mains d'avance, est-ce que tu sais pourquoi ? Et bien tout simplement parce que, d'emblée, quand j'ai lu cette mission, c'était comme si je retrouvais quelque chose qui m'était familier. Au delà du monde dans lequel j'ai rp un nombre incalculable de fois, au delà encore de ton personnage avec lequel je suis familière, ayanjt vraiment apprécié BBS, c'est avec tes rps que je suis devenue familière. Dès les premières lignes, on y retrouve un style, une manière de décrire les choes qui sont tous deux vraiment plaisants. Je n'aurait absolument rien de négatif sur ton style en général, je pense avoir une idée solide de tes écrits, en prenant en compte toutes tes missions jusqu'à maintenant !

Ça veut aussi dire que je vais remarquer un rp qui craint ! Mais faute d'être toujours confrontée à des rps de qualité, je vais avoir du mal à le voir. Avec ce rp, je t'imagine vraiment pas poster quelque chose qui n'est pas un produit fini, parfaitement bien écrit.  

Dans l'ordre du détail, j'ai cru voir un petit faux-raccord à un endroit ; Aqua parle d'aggraver ses fractures alors que, au déb ut du rp, il est mentionné que rien n'est cassé. C'est du vocabulaire, je vais vraiment chercher la petite bête mais comme je l'ai remarqué, je le note.

Malus. Allez, zou.

Et là, le rp pourrait s'arrêter là mais... là t'as une idée qui frôle le génie. Je nettoyais ces putains de chambre de pousse hier matin, et comme il s'agit d'une tâche particulièrement intéressante de ma vie et que je la fais en bonne compagnie (c'est à dire que je me fais ch*er et que je suis seule comme dans le désert de Gobi) j'ai commencé à chanter le thème de SOS Compagnie. Ça, mon bon ami, c'est quelque chose qui m'a surprise. Car tu as posté cette mission il y a quasiment une semaine, mais j'y ai beaucoup pensé jusque là. Parce qu'il y a vraiment de l'idée. Franchement c'est vraiment original.

Je voulais être la première à écrire un titre en arabe sur ce forum. Putain, Aqua tu m'as ôté ça. Je te hais.

Le gros avantage avec tes rps, c'est qu'on ne s'y perd jamais. Les descriptions vont droit au but mais en restant très agréable à lire.

Je dois te dire que la première phrase sur laquelle je suis tombée sur ton rp, en ouvrant la page, c'est l'arrivée de la souris de la délégation londonienne ! Franchement je n'ai aucune idée de pourquoi, peut-être parce que je lisais les dialogues ? Dans tous les cas, je me suis dit « Londres, du Pays Imaginaire ? » et bordel ça c'est de l'idée.

Tu comprendrais que je n'ai absolument rien à dire de mauvais sur ta mission, que je trouve très bien. Autant au niveau du contenu que du contenant.

5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en vitesse + 1 PS bonus en vitesse.
messages
membres