Derniers sujets
Ce qu’on ne fait pas, le temps le faitLun 18 Juin 2018 - 16:59DeathRecensement des Avatars (obligatoire)Dim 17 Juin 2018 - 22:44SurkeshNever Never LandDim 17 Juin 2018 - 18:35InvitéCe qu'on fait par AmourDim 17 Juin 2018 - 18:31Huayan SongTsuki Tricky's ArtDim 17 Juin 2018 - 14:38Pamela IsleyDemande graphique?Dim 17 Juin 2018 - 0:14Daenerys TargaryenLes vertues des cercles vicieux Sam 16 Juin 2018 - 15:57SurkeshContrats - Demande de MissionSam 16 Juin 2018 - 15:45SurkeshFace contre TerreVen 15 Juin 2018 - 15:37LenoreIl y a toujours un cheminMer 13 Juin 2018 - 22:36Fabrizio ValeriBrunch en bonne sociétéDim 10 Juin 2018 - 17:08Huayan SongField of Heroes Dim 10 Juin 2018 - 15:54InvitéRendez-vous gallantVen 8 Juin 2018 - 14:09LenoreMon cœur pour un ingénieur Ven 8 Juin 2018 - 13:46LenoreRevanche sur la CannibaleJeu 7 Juin 2018 - 19:24Surkesh
Lumière d'Étro

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
189/500  (189/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 6 Mar 2018 - 11:23


Attrapant une bûche de bois et la plongeant dans l’âtre de la cheminée, le visage de Varric fût brièvement éclairé avant qu’il ne se pose de nouveau sur sa chaise. La nuit allait être fraîche, vestige d’un hiver persistant sur le domaine.

Le conteur frottait ses mains l’une contre l’autre, relevant son regard à l’instant où le volet de la petite maisonnette qu’il occupait claquait. Voilà bien longtemps qu’il n’avait fréquenté de taverne, depuis le dernier arrangement avec Fiathen pour être précis. Il n’était pas d’humeur à jouer de la cithare ou a conté quelconque histoire, à moins que ce soit l’inspiration qui lui fasse défaut.

D’un pas lent, il se relevait pour se diriger vers la table afin d’attraper un morceau de viande séchée qu’il amenait à sa bouche tout en tournant dans la pièce. Une idée lui trottait dans la tête depuis quelque temps et il ne parvenait pas à s’en extraire, de plus, le sentiment se voyait persistant depuis que le Templier avait posé un genou à terre afin de prier comme elle le faisait si bien. Ça ne pouvait être une coïncidence, à moins qu’il s’agisse d’un message des dieux eux-mêmes ? Cette idée le faisait sourire un bref instant alors qu’il plongeait sa main dans sa veste afin d’en ressortir sa pipe qu’il bourrait longuement avant de retourner auprès du feu.

Depuis combien de temps, ma vieille amie…?
Craquant l’allumette qu’il jetait ensuite dans le feu, le conteur prenait une lettre pliée en quatre qu’il ouvrait lentement. Une année entière était passée, il avait un peu honte de ne pas avoir fait le moindre effort sauf qu’il avait la rancune tenace. Et puis, ce n’était pas s’il avait fauté dans cette histoire. L’oeil vif, il parcourait une nouvelle fois le contenue avant de laisser le papier reposer sur ses genoux.

Varric,

Toi et moi sommes amis depuis longtemps, peut-être trop…? Nous nous connaissons par coeur, comme si nous étions frère et soeur après tout ce que nous avons traversé dans cette vie. C’est pour cette raison que j’écris cette dernière lettre.

Tu as toujours été là quand le doute m’assaillait, une voix dans les ténèbres qui me guidait et m’aidait à faire le bon choix. Aujourd’hui ? J’ai pris cette décision seule et je te demande de ne pas venir m’en dissuader, de toute façon, tu ne recevras cette lettre au même moment que la nouvelle de mes actes. Cette nuit, je vais libérer une prisonnière des cachots afin qu’elle quitte le pays. Tout ce qu’elle vit est injuste et je ne peux pas me convaincre à ne rien faire et rester spectateur de sa torture.

De ma chambre, je t’entends prêt à me rappeler à l’ordre et à m’embobiner sur le fait je possède un merveilleux don qu’il ne faut pas gâcher. Ce à quoi je te réponds que c’est peut-être ça, ma destinée. L’arrogance de me voie confier un splendide destin, ce n’est pas moi et tu le sais. Peut-être vais-je mourir ce soir en tentant de faire ce que je trouve juste, mais sache que ce sera le sourire aux lèvres et que mes dernières pensées te seront réservées.

Tu as toujours été là, et je serais toujours là pour toi. Que je sois aux côtés de la Déesse ou sur cette terre à chercher à te rendre fier. Au revoir.

Ton amie, Cassandra.

Varric prenait une longue inspiration dans sa pipe avant de cracher la fumée et ranger la lettre dans la poche de sa veste. Il gardait ce même sentiment en la lisant. Pourtant, l’envie de retourner la voir se faisait de plus en plus oppressante et cette fierté était de plus en plus muette. Il avait toujours du mal à accepter cette idée que la lettre en question pouvait être la dernière discussion qu’il aurait eue avec elle. Il avait eu peur de tout ce qu’il avait risqué de perdre, même si la vie semblait bien tendre avec elle.

Il continuait de conter ses histoires et il savait bien ce qu’elle était aujourd’hui, était-ce une forme de récompense pour son sacrifice lors de cette nuit ou encore une punition pour ses folies. Varric l’ignorait et il avait pourtant tout aussi envie de le découvrir.

Il était probablement temps de sortir de son mutisme, un comble pour un conteur. D’un geste lent, il se relevait avant de taper sa pipe contre sa semelle et attraper sa veste pendue à la porte. Il était tard, néanmoins, il connaissait bien la personne qu’il allait retrouver en cette soirée de fin d’hiver. Elle n’était pas du genre à rester à ne rien faire, peut-être que c’était sa grande qualité ? Et que le plus grand défaut de Varric était cette fierté à se penser indispensable aux autres.


Noirâtre Acceptation

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
567/650  (567/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 11 Mar 2018 - 21:41
Mon dieu, cette police est absolument magnifique en italique.

J'ai lu ta fiche, donc c'est déjà une bonne chose ! Je connais ta mini-série (pour une fois).

Ca m'a fait bizarre en fait, ce retour en arrière avec la lettre. Je me demande si tu l'as mentionnée dans tes rps dès le départ ou si ce fut une décision prise sur le tard pour renouer avec ce personnage que tu avais peut-être mis de côté...

Bon voilà, j'ai tout diiiiit.

Hem. Pour parler de choses plus générales, c'est bien écrit, j'ai vu assez peu de fautes. Les descriptions nous plongent dans cette ambiance rustique et chaleureuse qu'on peut imaginer au domaine enchanté lors de longues soirées.

La relation entre Varric et Cassandra telle que tu nous la laisses entrevoir est vraiment mignonne. Cette forme de bienveillance entre les deux personnages. Pour autant, je ne suis pas totalement de certaine de comprendre ce qui justifie une amertume vieille d'un an mais bon.

Ici on a vraiment un rp transitionnel qui permet d'amener un changement, et c'est toujours préférable à faire « comme si de rien » je pense, même si on aurait envie de le faire parfois.



Très Facile : 5 points d'expérience + 60 munnies + 1 PS en défense
messages
membres