Petit Lapin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
13/500  (13/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 20 Fév 2018 - 20:27
Bunny-D saute… Un saut super, maîtrisé et… en plein air, le ressort s’élargit ! Il retombe sur le mannequin fabriqué avec un coussin rembourré et une chaise en bois… réception assurée ! Le mannequin est encerclé par les mailles du ressort alors qu’elles se ferment sur lui, le serrent. Bunny s’aplatit sur son ressort pour sauter, s’élance et bam, propulse un mannequin en morceaux contre le sol du toit de l’immeuble où je suis. Tatatata !
J’ai encore quelques moves à répéter pour pouvoir les faire en combat du premier coup mais… c’est revenu, globalement. Ca m’a pris une bonne dizaine d’heures d’entraînement pour de nouveau contrôler ma machine. Et ça fait plaisir ! Comme je l’avais déjà dit, le combat de robot miniature est peut-être la performance à la manette la plus compliquée que j’ai eue à faire de toute ma vie. C’est dire, vu mon métier ! Je vais être honnête. Je comprends même pas comment d’autres que moi arrivent à maîtriser le truc. J’imagine qu’ils ont aussi des machines plus faciles à contrôler, c’est sûr. Perso, avec Bunny-D, la moitié de ma concentration est focalisée sur son équilibre. Mais n’empêche. Ca m’impressionne. Faut vraiment savoir jouer pour maîtriser le truc. Pour vous dire… Vous savez que les bras de Bunny-D sont des gants de boxe reliés à son corps grâce à des ressorts. Et ben devinez qui s’est pris un pain dans l’oeil ?

Justement. Il est temps d’un peu en parler à quelqu’un ! Je descends, Bunny-D rangé dans mon sac à dos, jusqu’à mon appart. J’ai déjà tout préparé pour la caméra. J’ai un tableau blanc devant la caméra avec justement un espace libre pour mon corps délicat ! Je lance la vidéo et…


« Salut ! Aujourd’hui, on revient dans le culturel ! Le culturel et le combat de robots ! Mais avant toutes choses, message de prévention, vous me connaissez. Regardez ceci. » Je me rapproche de ma caméra jusqu’à voir dans le retour de celle-ci mon visage cadré. Je pointe les contours de mon oeil tout rouge. « Voyez ce que mon robot m’a fait ! Ca vous fait rire ? » Je fais un sourire désolé. « Il ne faut pas. Malgré mes compétences pour conduire des robots d’une tonne dont la capacité de destruction est Xtrème, je fais une bourde et voilà. Je me suis auto-frappée. Ca met en évidence le danger que c’est, les combats de robots. C’est suuuuuper dangereux. Morale : Pas touche. »

Je m’éloigne. J’ai déjà dit tout ça mais enfin ! Je ne suis jamais trop prudente. Genre… jamais. Alors autant faire des efforts pour me rapprocher du concept ! Je montre un arbre. Enfin… un arbre de tournoi.

« Donc. Dans une semaine il va y avoir un tournoi de combats de robots. Ce tournoi a lieu tous les semestres et donne un peu le ton… Y a une présélection avant ça… qui n’est pas basée sur des matchs éliminatoires mais qui est faite par l’host parmi tous les joueurs ayant un certain niveau. En clair ! On reçoit une invitation si on est dans les seize sélectionnés par l’host. »

Ma main sort du champ de la caméra et revient avec une lettre. « En vrai, c’était un e-mail, mais je trouvais plus stylé de montrer une lettre ! Donc je l’ai imprimé mais… vous voyez l’idée. Cool, non ? » La vérité est un petit peu plus tendue. En vrai, la lettre m’invite mais me dit aussi : Tu peux venir, go. T’as une place. Mais si tu viens, tu te débrouilles pour que la ShinRa n’intervienne pas dans nos petites affaires.
Du coup, j’ai été invitée parce que l’host voulait être tranquille. Dès lors, bah… je peux y aller et quand même faire venir la Shinra mais je vois pas trop l’intérêt. Rufus veut que je progresse dans ce milieu, non ? C’est ce que je vais faire. Qu’on sache que je suis de la Shinra ou non. Après… j’ai mon niveau, ça je l’ai dit. L’host n’a pas entendu parler de moi pour rien !
« Donc… avant de vous expliquer qui sont toutes les personnes sélectionnées pour le tournoi, je vous explique les règles, les spécificités. » Tous les noms sont déjà écrits en-dessous de l’arbre mais bon, mes viewers ne savent pas qui sont ces gars, donc ça va ! « Le combat de robots n’a globalement… pas de règles. Ou alors ce sont des règles un peu tacites. J’en connais deux, pour l’instant… ou trois. Premièrement, on est censés avoir construit notre robot. Bon et… pas de chance, c’est pas mon cas. Deuxièmement, le robot ne peut pas utiliser d’arme de jet ou d’arme à distance… pour ne pas blesser le public. Après, si le combat se fait en cage, et durant le tournoi, ça va sûrement être le cas, là c’est ok. Troisièmement et bêtement, on parle de combat de robots miniatures donc… ils doivent être petits. Il existe aussi des combats de robots à taille humaine mais ils sont moins populaires, je sais pas pourquoi. C’est peut-être moins technique. »

Voilà ! Les premières bases. Maintenant, les spécificités. Tout ça m’a été envoyé dans le mail, donc je ne fais que répéter.

« Ce tournoi-ci va être particulier. Comme l’host est… sans doute super riche, comme y a beaucoup d’argent qui a été injecté dans le truc… dans le but justement de se faire de l’argent, on va pas se mentir ! Bref ! Il va y avoir du spectacle. La première manche, phase éliminatoire, ce sera des combats avec des fosses. C’est-à-dire que les limites du terrain seront un trou béant. Si le robot tombe dedans, il est détruit. Donc… classique ! Deuxième manche, là… ça se corse. Combat double. Chaque participant doit amener avec lui un partenaire. Et c’est du 2 v 2. Donc problème, clairement. J’ai pas de binôme et… » Et j’ai pas envie d’en avoir un ! Le multi, ça m’énerve. Moi j’aime le pvp, et c’est tout. Dès que je commence à être en équipe avec quelqu’un, tout fout le camp. Exemple : L’autre Song et moi. Bon souvenir ! «  Faut que j'en trouve un ! »

D'ailleurs, j'ai décidé y a quelques jours de poster mes vidéos aussi sur l'internet de San Fransokyo. Pour commencer, tu sais ! Même si ceux qui vivent ici doivent se demander d'où je débarque à parler aux viewers comme à mes fans alors que... bah j'ai pas grand chose comme vue. Après, pour être honnête, je démarre plutôt bien. A Illusiopolis, ça n'a pas pris aussi vite. Bon, ça a quand même été une montée exceptionnelle dans les tendances vidéos, puisque mon contenu est super cool et original, mais j'ai eu besoin du coup de pouce « tournois irl ». Rien qu'ici, j'ai un petit millier de vues. Mais faut comprendre ce que ça veut dire. A San Fransokyo, internet est beaucoup plus utilisé qu'à Illusiopolis, même si c'est un réseau local. C'est super utilisé mais... des vidéastes comme moi, y en a excessivement peu. Or j'ai... une super com', faut bien se le dire. J'offre une qualité de vidéo, de montage, de son, qui est complètement blindée. Ca ne peut que marcher, un truc comme ça, même si pour l'instant, tout ce que SF a pu voir, c'est des vlogs et des let's play de jeux qu'ils connaissent pas.

« Pardon, je pensais à autre chose ! » Je couperai au montage, hein. « Troisième manche, demi-finale, donc... ce sera un combat aérien. Visiblement, les robots vont être soulevés par un courant d'air ascendant, dans une arène en cage. Et on arrive au deuxième problème : Bunny-D est un pur aérien, mais si un stream l'empêche de prendre appui sur le sol pour faire ses sauts, c'est mort. Et je peux pas me servir des parois vu que de toutes façons, le courant déviera la trajectoire de tout ce que je tenterai ! » Et je parle même pas du moindre coup de poing qui, trop léger, risquera forcément de manquer sa cible à cause du vent. « Donc, j'ai demandé à mon sponsor, qui avait déjà construit Bunny-D, de me faire un deuxième robot. » Deux robots pour quatre combats, ça devrait le faire. Comme je suis pas ingénieur, j'ai donné aucune consigne à mon sponsor, me disant justement qu'il trouverait une bonne manière de faire un robot aérien mais... pas trop non plus. « Et la finale, on sait pas. Ce sera une surprise ! » Et limite, c'est ce que je préfère. Je suis une pro de la préparation, de l'entraînement, je laisse rien au hasard avant une compèt' mais... quand justement le principe de la compèt', c'est une part de hasard et d'imprévu, j'assure. Pas spécialement parce que je suis super douée, non... Surtout parce que les autres sont nazes.

« Maintenant, je vais vous présenter rapidement les 16 gros bonhommes qui vont participer à ce tournoi. » Là, dans le montage, je me la jouerai kitsch. Genre dès que je prononce un nom, il apparait en gros sur l'écran, impact de balle, explosion, tout le bazar. « Sakazuki, dit... Le Rouge ! C'est ni plus ni moins avec lui et son robot pilonneur slash scieur que le monde a découvert San Fransokyo... Rappelez-vous ! » A ce moment de la vidéo, je mettrai la vidéo du combat de robots que l'éclaireur avait filmé lors de la découverte du monde. Sakazuki est presque aussi malin que moi, je dirais, puisque du lot, c'est l'un des rares à avoir compris que le succès, c'est les médias ! Rien que Le Rouge, ça vient du nom que l'éclaireur a donné à son robot. Ensuite... Je glisse l'index sous un deuxième nom : « Ayuka. Excellente en combats en cage, richissime. » Troisième nom : « Hidemi. Il est réputé pour ses robots samuraïs/ninjas. C'est un style assez populaire dans le coin. Moi-même, mon premier adversaire dans le combat de robots, c'était un samuraï. Ensuite... Binaire. L'un des meilleurs tacticiens de la ville. Il n'a que deux robots et pour chaque combat, il choisit tou-jours le plus adapté à la situation. En résumé, c'est un intello de 16 ans. » Un que j'ai pas spécialement envie d'affronter. « Maheta, l'électriseur. Faut savoir que pour la plupart, ils ont des noms d'emprunt, des pseudos. C'est quand même une activité illégale. Donc on ne sait jamais trop qui sont les gars derrière. Maheta, on dit que c'est un électrochimiste incroyable. Et bon, il a un style pas très sympa. Dans un tout autre style, on a le Coach. Au corps à corps pur, il serait fabuleux. »

Faut aussi savoir que la plupart de mes infos, je les tiens de forum. J'ai regardé quelques rares vidéos de combat. Mais donc, y a quelques gusses dont je ne sais... franchement rien.

« Trois gars d'un coup : Alexandre, Botan et Chizu. Ils doivent être bons mais ils sont plutôt dans un délire de combat privé, donc je ne connais rien du tout d'eux ! » Et par contre, là on s'attaque à du très lourd... « Keigo. Vainqueur du précédent tournoi. Et on en arrive à une règle complètement folle de cette édition. Keigo a le droit a un robot de moins de deux mètres pour un combat, un seul. En gros, un combat qu'il risque fort de gagner d'office. Keigo est forcément l'un des favoris, avec... Saurien, finaliste de la précédente édition. Saurien a un seul robot, qui est franchement épatant, à ce qu'on dit. On l'appelle le Ranger... Capable de voler, de planer, de tirer à distance s'il est en cage, excellent au corps à corps. » Et en voilà un rigolo... « L’Entomologiste. J'ai pas vu ses robots mais ils rappellent forcément des insectes. Moi pour l'instant, j'imagine un genre de dresseur de pokemons, et je serais trop contente de l'affronter ! Juste après, peu populaire mais pas des moindres, le Magicien. Visiblement, son robot principal, c'est une boîte. »

Il en reste quatre. J'en ai pas encore parlé, mais il y a évidemment « Doc. Je l'ai affronté et vaincu ! » Pose Nice guy. « Très grande variété de robots. » Je peux pas être objective sur lui et son style. Tous ces gars construisent leur propre robot... donc ils connaissent forcément mieux leur machine que moi. Mais pour moi, même si tu dois savoir t'adapter, tu dois parfaire ta maîtrise de quelques rares combattants, et pas commencer à vouloir maîtriser un peu tout le monde. « Eglantine, pour qui c'est aussi le premier tournoi et qui est aussi une out-sider ! Du coup je connais pas du tout son style. »Et on finit par les deux plus importants : « Kami. C'est l'host. Un vieux de la veille dans le combat de robots. Ses robots sont fabriqués à l'ancienne, comme ils disent sur les forums, c'est-à-dire avec des alliages super lourds. Avantage ? Inconvénient ? Moi je pense que c'est une faiblesse. En tout cas, contre mon Bunny-D, c'en est une. Et finalement ! Nouvelle, redoutée, chuper charismatique... Moi ! Voilà écoutez, c'est déjà fini ! Je posterai sans doute une autre vidéo ce soir pour compenser. Mais celle-ci est assez riche, même si c'est court et pas très drôle. Voilà, j'espère que ça vous plait quand même, ce genre de contenu ! Bisou, D.Va ! »

Ok. Bonne prise, j'aurai pas tant que ça à faire au montage à part justement ajouter les effets, les noms en grand, tout ça... mais ce sera marrant ! Bon... il est... mince. 12H30, faut que je me dépêche pour ma permanence. Je mets mon pc dans un sac, je mets un pull et je fonce, habillée franchement confort. L'avantage c'est que pour tourner, je me maquille, donc mon visage compense les vêtements, je dirais ! J'arrive à l'université à 13h, avec déjà des étudiants devant la porte de mon bureau, certains pour poser des questions, d'autres pour se détendre. Je fais vite fait la bise à tout le monde et j'ouvre... Je me pose direct pour bosser sur le montage, sans trop traîner avec les autres, levant les yeux juste quand on me parle. Je gère deux petits soucis par rapport à la Shinra... Un premier gars qui s'inquiète de ce que San Fransokyo va devenir, vu Illusiopolis.

« Illusiopolis est plus sûre que tu le penses. On va pas s'mentir, y a des quartiers qui craignent. Y en a beaucoup... Mais y a aussi des endroits charmants avec des gens charmants. La vérité, c'est que certains sont venus à Illusiopolis pour redémarrer leur vie... et parfois, ils l'ont fait parce que ce sont de base des criminels. San Fransokyo n'est pas dans le même contexte. »

J'ai pas répondu à vraiment toute la question mais j'ai au moins calmé ses craintes. Bien sûr, le vrai problème c'est : pourquoi la Shinra ne fait pas grand chose pour assurer la sécurité dans Illusiopolis ? Et là je ne défends pas la Shinra. Je rappelle que c'est pour changer les choses à ce niveau-là que je suis devenue Soldat.
L'autre gars, c'est...


« Ma mère travaille au conseil municipal. La veille, D.Va, elle entendait encore la maire de la ville dire qu'elle ne laisserait pas la Shinra s'installer librement dans la ville et... le lendemain, annonce publique, devant les médias : La Shinra protège San Fransokyo ! Qu'est-ce qu'il s'est passé ? »

« Ecoute... Comme je le dis souvent, je ne suis pas une femme politique, je ne sais pas grand chose de ces choses-là. Oui, le Président Shinra est très convaincant. Mais son but est le progrès de l'univers et rien d'autre. Et il sait que ça se fera grâce à SF. »

Et voilà, c'est à peu près tout. Je peux monter tranquille ma vidéo et... commencer à l'upload. Et pendant ce temps-là, je peux me détendre avec tous les autres. Et quelques heures plus tard, me revoilà chez moi, vidéo postée à SF. Pour la poster sur l'internet interplanétaire, là, il faudra que je fasse parvenir le fichier à mon agent, donc ça prend toujours un peu plus de temps. Je passe une aprèm à la cool, à essayer de trouver des infos sur mes adversaires pour le tournoi. Si je le gagne, je serai une star dans le monde underground de SF. C'est une partie de la mission que j'aurai déjà accomplie. Donc faut me préparer.

Et bon... arrive le moment où je dois faire une deuxième vidéo. Franchement, je suis pas dans une idée « course à la vidéo », j'essaie pas de poster deux vidéos par jour ou quoi. Mais concrètement, depuis que je suis à San Fransokyo, je peux faire aucun stream. Donc je suis moins présente pour ma commu. Et ça c'est hyper chiant. Donc oui, j'hésite pas à redoubler d'efforts avec les vidéos. Surtout que... la Shinra ne m'embête pas. Tout ce que j'ai à faire, c'est vivre et avancer dans mes projets.
Je me pose sur un canapé, j'allume la caméra et...


« Yo ! Vidéo tranquilloupipou, ce soir. Au programme ! Je vous raconte ma journée, puis je me lance du » Je sursaute et mets une main sur ma poitrine en regardant d'un air accusateur ma porte d'entrée alors que la sonnerie vient faire un bruit du tonnerre de Dieu. « Et m... mince... » Je prends ma caméra avec moi... autant que ça serve à quelque chose. Je filme la porte et l'ouvre. Les cheveux bleu électrique et le style jeune cool... « Euh... Kotetsu ? » Je le vise avec ma caméra et avec mes propres yeux, regarde s'il est accompagné. Non, il est venu tout seul, son sac à l'épaule. C'est... un des gars qui a reçu une bourse de la Shinra, que j'ai vu quelques fois et qui n'a rien à faire dans mon immeuble. « Qu'est-ce que tu fais ici ? On t'a laissé entrer ? »

« Bonsoir, excuse-moi, c'est... une vieille dame m'a tenu la porte au rez-de-chaussée. »

« Ouais. » Je m'avance un peu sur le seuil et ferme légèrement la porte derrière moi, pour... l'inviter à ne pas rentrer, justement. Je dois avoir l'air super bête avec mon bête shirt et mon pull qui fait pyjama mais... mince mon flingue. Purée, si seulement j'étais une bonne flic ! Je l'ai oublié ! « Mais tu savais où j'habite ? »

« Oh j'ai regardé tes vidéos, tu sais la première que tu as faite, où tu montres ton appart. Et bien j'ai estimé dans quel immeuble tu habites grâce à ton balcon et... pour l'étage, j'ai comparé ton point de vue aux toits des autres bâtiments et...

« T'es sérieux ? » Là je commence à avoir un peu peur, c'est... « C'est flippant, un truc comme ça, tu me stalkes ? »

Je le filme toujours, avec limite l'impression que je tiens une autre arme dans la main. Il a l'air un peu choqué quand je lui demande ça, donc il lui faut facilement quelques secondes pour « Non... Non désolé, c'était... A la base, j'ai estimé où tu habitais, comme ça, pour m'amuser et... »

« Ok il vaut mieux que tu t'en ailles Kotetsu. »

J'ouvre la porte derrière moi et je rentre dans mon appart avant de commencer à fermer. « Non attends ! Enfin... écoute-moi s'il te plait, c'est... rah je suis trop bête. » C'est du délire mais je ferme pas. J'ai une porte que je peux fermer entre lui et moi. « Ne poste pas ça sur le réseau internet, s'il te plait. »

« Bon, Kotetsu, qu'est-ce que tu veux ? »

Et là... il commence à parler méga méga vite. « Ok alors je regardais juste ta vidéo, normal, et j'avais déjà estimé quel était ton appartement quand tu as parlé de combat de robots en double. Et tu avais l'air d'être en difficulté donc... j'ai cru que tu serais contente si je venais t'aider avec ton problème. »

Il prend une inspiration et moi je... « Mais... Kotetsu, c'est super gentil mais c'est carrément too much de faire un truc comme ça, j'ai... » J'entreouvre légèrement la porte et soupire en laissant tomber mes épaules. « J'ai cru que t'allais m'agresser et tout, ça se fait pas. Déjà, je sais pas... Sonne au rez-de-chaussée et explique-moi ton plan avant de monter. » Roh c'est bête, j'ai stressé ! Mais du coup maintenant, je m'en veux presque, je te parle d'une flic crédible. Oui je sais que je suis pas une flic mais je suis sûre que je serais trop mignonne avec un uniforme ! « Non puis... calculer l'endroit où j'habite ? »

« Pardon c'est... »

« C'est bof mignon comme approche. Bon... entre. »

Je lui ouvre la porte. « Je vais chercher mon flingue. » Je le vois du coin de l'oeil se raidir alors que je referme ma caméra. Purée j'ai encore le coeur qui bat super vite. En plus, je l'ai vu trois fois et à chaque fois, il était super et tout mais là... Hors de question que j'assure pas mes arrières, quitte à le faire stresser. Tout ce que j'ai pour me défendre, sinon, c'est une montre. Et je vais... pas appeler mon méca dans mon immeuble, je vais tout casser ! « Installe-toi » lui crié-je à travers l'appart tout en prenant mon pistolet laser, sans désactiver sa sécurité. Je le vois sur mon canapé, un peu tendu... Quel idiot ! Bon, j'ouvre des doritos et je prends... de la sangria. C'est tout ce que j'ai à boire. Purée, il va croire que je suis une ado, jaynial !

« Donc tu suis mes vidéos ? »

J'arrive dans mon salon, je pose les cochonneries sur la table basse et je rallume ma caméra que j'installe aussi de façon à ce qu'elle nous filme tous les deux.

« T'es obligée de filmer ? »

« C'est mon appart, je fais ce que je veux. » Je lui souris gentiment. Première fois depuis qu'il est là, d'ailleurs. « Tracasse, t'es bien coiffé, t'es très bien. » Il me sourit aussi et répond ENFIN ! « Oui, je... te trouve super. Je te dois beaucoup, tu t'investis énormément dans le campus et tu es sympa, bien sûr. »

Bon. Il est mignon dans le genre affectueux gaffeur. « Je te vois jamais durant ma permanence. Tu sais que tu peux venir juste pour te détendre ? »

« Oui mais... les horaires, tu sais. »

« Bien sûr. Sinon, tu... fais des combats de robots ? »

« Quoi ? Non non, pas du tout. »

« ... Et comment t'es supposé m'aider pour les combats 2v2 ? »

« Ah et bien... Mon frère, lui, il combat. »

« C'est vrai ?! » Je m'approche de Kotetsu, l'air super intéressée, en me réinstallant pour avoir les jambes sous les fesses. « Il est bon ? »

« Il a participé au tournoi y a trois ans, donc oui, quand même. »

« Génial ! » pose ma main sur le bras de Kotetsu et le secoue affectueusement. « Et il veut bien combattre avec moi ? »

« Je ne sais pas, en fait, c'est le seul problème. Il ne vit plus chez nous depuis longtemps. » Moins cool. « Je connais son adresse, cela dit. »

Et voilà ! Une heure plus tard, on est là, dans un immeuble un peu plus éloigné du centre, plus petit, neuvième étage, pendant que je filme encore. Kotetsu nous a un peu parlé de son frère, à moi et à la caméra. Il s'appelle Nakada  et c'est pas vraiment l'enfant sage de la famille. Il a essayé la robotique, lui aussi, mais s'est planté parce qu'il séchait trop. Et maintenant, il a pris ses distances. Kotetsu s'arrête devant la porte, prend une inspiration, et toque... Il insiste, finit même par crier à travers : « Naka, c'est Kotetsu, y a une personne qui veut te rencontrer. »

Il faut quelques secondes avant qu'on entende du bruit et quelqu'un prononcer avec une voix caverneuse de l'autre côté « J'arrive. »
Cool ! On entend la poignée qui tourne quand la porte s'ouvre violemment, frappant Kotetsu au front. Comme une idiote, je filme la scène, un peu par hasard et je le vois approcher, un homme assez grand, plutôt mince, des cheveux mi-longs mais le visage globalement caché par une capuche.  Avec son grand manteau noir, le mec a l'air d'un spectre. Il me renverse comme une merde et s'enfuit.

« Purée ! » Je vérifie que ma caméra va bien... Et je me lève et je cours aussi « Attends ! ». Je le vois prendre les escaliers et monter, je le suis, avec bien dix mètres entre lui et moi. Il est rapide et se fatigue pas, on monte étage après étage, j'essaie de suivre. Mais on va arriver sur le toit et je le coincerai. Je sors quelques secondes après lui de la cage d'escalier et j'arrive justement sur le toit. Il court encore... Non mais lol... Je cours aussi, sans savoir ce qu'il compte faire. Ca se trouve il a un jetpack caché ou un truc comme ça !
Et il saute. Je manque de crier, je me précipite vers le bord de l'immeuble et le vois atterrir sur un immeuble un peu plus bas après un saut de... de trop pour moi.
Je... je dois le suivre. C'est absolument débile mais je dois le faire. Je prends mon élan, et je... Purée, je suis Soldat 2ème classe ! Soldat 2ème classe ! Bientôt je serai 1ère classe et tous les 1ères classes savent faire ça. Ok ! Je cours comme une dératée, la peur au ventre, et arrivée sur le rebord, je pose un pied dessus et bondis.

J'atterris sur le toit de l'immeuble en face. Je me réceptionne avec une vague roulade et continue de le poursuivre. Les immeubles sont mitoyens, maintenant. Je le vois passer de l'un à l'autre en grimpant, en sautant... Et je le suis. Je me rends compte que j'ai encore la caméra en main, donc j'essaie de le filmer de temps en temps et... je fais comme lui. Trois mètres à gravir, je monte grâce à un tuyau d'évacuation, puisque je suis forcément plus légère que lui ! Jamais fait ça de ma vie, mon coeur bat... super vite. Et je le tiens... Il court mais y a pas d'obstacles entre lui et moi, juste deux toits d'immeuble.


« Bouge plus ou je tire ! » Je dégaine mon pistolet et le vise. Ok... Il continue. Je fais un tir en visant à côté de sa trajectoire. Il se penche par réflexe et continue. Rahhhh ! Je range mon pistolet et continue de courir. Mais arrive le moment où cet idiot de Yamakasi fait un truc absolument improbable... Il arrive devant le vide, avec un immeuble à cinq mètres et qui est plus grand que celui sur lequel on se trouve tous les deux, et il y va quand même. Je le vois bondir. Je m'immobilise. Quelques secondes plus tard, je le vois accrocher à un tuyau, montant tout au-dessus de l'immeuble.

Il y arrive, se retourne et me regarde. Je vois pas son visage mais je suis sûr qu'il est super énervant ! Il s'en va plus calmement. Laisse tomber, mon gars. J'ai TOUJOURS ce que je veux ! Je range ma caméra, je mets ma main à ma montre et je l'active. Du ciel à mes pieds tombe un méca, produisant un fracas dingue. J'entre dedans, la tête la première et je saisis les manches. Ok. Ca fait longtemps mais... J'ai ça dans le sang ! Je fonce et en quelques secondes, survole sa position. Je le vois commencer à paniquer et courir à nouveau mais Ahah ! Tu n'iras pas plus vite que le progrès ! Je fonce dans sa direction et l'arrête dans sa trajectoire, les deux fusio-canons pointés vers sa petite tête d'idiot !
« Ok c'est fini ! »

Je sors de ma machine, flingue en main ! Woah la douleur ! Je vois mes jambes rouges... Oui, je... le méca sans ma combinaison et avec un bête shirt, j'ai déjà fait plus opti !

« Tu m'as eu. »

« Nakada ? » Je rallume ma caméra portable et le filme. « Qu'est-ce qui te prend de courir comme ça en blessant ton frère, au passage ? »

« T'es de la Shinra. Je sais qu'il est boursier. »

« Ouf ! Boursier ?! Et il arrive à se regarder dans la glace ?! » Quel idiot, je m'approche et me met sur la pointe des pieds pour lui enlever sa capuche. Il a un beau visage, de cheveux qui lui tombent jusqu'au menton, pas de barbe... En même temps, j'ai pas vu beaucoup de ces Asiat's avec un poil au menton. Mais il a un teint plus hâlé que Kotetsu... sans parler des cheveux qu'il a pas teints et... du fait qu'il est carrément plus costaud. Costaud sans être barraqué, c'est genre sec, mince... mais musclé. « Tu passes bien, Nakada, la caméra va t'adorer ! » Je tente un sourire, franchement ravagé par la transpi et la fatigue. « Si on oublie le cocard, t'es pas mal non plus, la Shinra sera contente de voir cette vidéo où tu m'as attrapé, ça... passera bien en dvd. »

« Un truc comme ça. » Je baisse mon flingue. « J'ai besoin d'un coéquipier pour le tournoi de combat de robots. Viens. On va en discuter dans mon appart et n'essaie pas de t'enfuir ou je... te fais tomber dans le vide. »

On retrouve Kotetsu, pas tellement amoché mais avec un air idiot et surpris au visage. Et on se dirige tous les trois, en silence, chez moi. Arrivés, on s'installe à nouveau et...

« T'as des choses à te reprocher, Nakada ? Pourquoi fuis-tu la Shinra ? »

« Je fais ce qu'il faut pour survivre. »

Pff... V'là la vieille réplique. Je ressors les chips et la sangria et j'attaque.

« Fantastique. Bon... Tu te défends avec les robots, donc ? »

« Il est bon, D.Va. Non seulement il en construit de supers mais il maîtrise mieux que la plupart des gens. »

« Il a quand même perdu y a trois ans. »

« Oui mais... les participants au tournoi ne sont pas la plupart des gens. »

« Nakada ? »

« Ca fait un an que j'ai plus touché à ma manette mais oui, je devrais pouvoir gérer. »

« Ok. Je suis pas difficile de toutes façons, tant que tu m'attaques pas par mégarde, je suis contente. »

« Tu ne vas pas me refuser après m'avoir poursuivi en sautant d'immeuble en immeuble, j'imagine. »

Je souris à la plaisanterie et réponds après quelques secondes en désignant la caméra. « Pour moi, tout est prétexte à vidéo, donc pas de regret. »

« Ok. Je veux...

« 50%, ça te va ? » je lui tends la main avec un beau sourire. De toutes façons, pour la com', je jetterai mes gains au public donc autant lui proposer une bonne somme. Je veillerai à lui sauvegarder sa partie avant de balancer le reste ! Il me serre la main sans hésitation. « On commence à s'entraîner demain à 8h00. Amène tes outils, il risque d'y avoir de la casse ! »[/color]
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 3 Mai 2018 - 15:24
De retour pour vous jouer de mauvais tour ! Ouais, j’avais pas d’idée d’introduction et j’avais pas envie de faire un copier-coller de la précédente.

C’est marrant, il y a deux jours, j’fais un commentaire à Huayan disant que le titre est important et tout ça pour donner l’envie ou une idée de ce qu’il peut se passer dans un rp. Ici, en voyant le titre, j’ai directement pris le partie de me dire qu’il y allait avoir de la baston de robot et tout ce qui va avec. Du coup, j’ai été revoir le précédent rp comme un connard histoire d’avoir les combinaisons de fraîche dans ma tête… Tu t’es joué de moi…

Mais donc, c’est cool ! J’ai été surpris lors de ma lecture, ce n'est pas du tout à ce que je m’attendais.

Sinon ! Pour le déroulement de la mission ?! J’viens de la relire à l’instant et j’ai pas vraiment trouvé de bête noire dans l’histoire. Il y a peut-être les transitions que j’ai trouvées un poil trop abrupte. Dans l’idée, pas la peine de faire une transition bien vénère avec quinze minutes de marches et ainsi de suite. Mais ici, j’avais un peu la sensation de Plan A / Plan B / Plan A en trois volets. Après, comme le début est un montage vidéo, c’est un peu le fondu au noir du pauvre et c’est raccord.

Enfin, j’dis ça pour une raison, j’aurais bien voulu voir la « crainte » de D.Va après la crise de stalke et la marche de la honte avec Nakada. Ça aurait été marrant, même si j’comprends que le personnage sera plus exposé dans le futur. Ici, ça aurait fait tache. Du coup, j’verrais bien dans l’entraînement du lendemain ! Enfin, si ce n’est pas un rêve ou une chimère.

Donc, comme j’viens de le dire, j’aime bien la mission ! En fait, j’ai pas mal rigoler durant ma lecture pour les trucs cons. Ouais, j’suis p’tet un peu trop bon public. Mais les réflexions de D.Va sur Nakada ou même ses réactions devant Kotetsu. Dans l’idée, c’est ça. J’ai pas trouvé d’inégalité dans la totalité du texte. La partie Vlog pour présenter le tournoi à le ton d’une vidéo qui est bon. Le moment à l’université semble creux mais il reste très intéressant pour les thématiques, même si tu pouvais creuser l’idée sauf qu’une fois de plus, ce serait trop tôt.

Et puis, le climax avec la poursuite, c’était cool. Limite, j’revois Néo dans Matrix quand il hésite à sauter au début du film. Sauf que D.Va, elle a en mental en acier et qu’elle saute ! Tu as bien fait de ne pas jouer la carte de « D’abord l’échec, ensuite la réussite » car ça aurait juste cassé le rythme de la course-poursuite. Donc, une fois de plus, j’en ressort plutôt positif !

Mission accomplie !


Normal : 23 points d'expérience + 210 munnies + 3 PS ! Deux en Symbiose et un en Dextérité.

_______________________________
 
messages
membres