Le Traître

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
367/0  (367/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 4 Fév 2018 - 13:51
Deuxième voyage en vaisseau, deuxième nécessité à trouver un nouvel endroit pour atterrir. Kurt avait failli, pour ce contrat, prendre la direction de la station Shinra afin de se poser tranquillement sur l’une des pistes. Il ne s’estimait pas stupide, loin de là, simplement incroyablement con par moments.

Enclenchant les dernières commandes du vaisseau, il attendait de ressentir le choc de l’atterrissage pour allumer sa cigarette et ouvrir le cockpit.

Il était déjà venu ici, il y a longtemps, une surveillance de chantier pour le Sanctum. Amenant une main à la bouche, il attrapait le mégot entre l’index et le majeur pour lever le regard vers le sommet de la bâtisse. Il se retrouvait au centre d’une place pavé, envahi par la végétation et se terminant sur une volée de marches menant jusqu’aux portes que la compagnie avait restaurée. Une lumière immaculée perçait les nuages, éclairant le lieu progressivement et faisant scintiller les tours du bâtiment.

- Toujours pas la moindre idée de l’utilité de cette reconstruction. Il était seul, simplement accompagné de la fumée bleue et du bruit des oiseaux. Bon, j’ai autre chose à faire.

Kurt faisait dos au bâtiment, contournant son vaisseau et laissant le soleil réchauffer ses arrières alors qu’il descendait jusqu’au lieu du rendez-vous indiqué sur le contrat. Il n’était pas un explorateur en quête de réponse, simplement le premier mercenaire assez con pour venir faire la course avec un illuminé.

Au moins, il y avait une prime à jouer au sportif. Après la ballade avec Daïgoro, ce serait une promenade de santé et cette douleur à la jambe ne le lançait plus.

Les mains dans les poches, enjambant les marches une à une tout en terminant sa cigarette, il se permettait à profiter des odeurs de la montagne et le vent frais qui soufflait à intervalles réguliers. Il avait énormément voyagé avec son passé de SOLDAT et de Turk. Pourtant, il prenait rarement le temps de profiter de ce qu’il découvrait. Le pragmatisme d’un militaire. Cette virée chez les mercenaires avait l’avantage de le forcer à observer les choses qui l’entouraient d’une manière différente.

Il y a encore deux mois, il n’aurait jamais prêté d’attention à cette chèvre des montagnes en train de brouter. En l’occurence, il s’en fichait royalement. Sauf que cette fois, il savait qu’il pouvait avoir rien à foutre de cet animal maintenant qu’il l’avait remarqué.

Une volée de marches plus loin, il retrouvait la plateforme entre deux escaliers où il devait retrouver son contact. La présence d’un type occupé à faire ses étirements le rassurait, dans un sens. Un gars, assez grand avec une barbe de trois jours et une coupe improbable. Débardeur noir et pantalon ample sur une paire de Roxas II, lui qui croyait que c’était passé de mode, il avait apparemment tort. Voyant quelqu’un s’approcher de lui, il se redressait en reniflant brièvement, comme s’il était prêt à déguerpir.

- C’est rare de voir quelqu’un descendre du manoir. Commençait-il, légèrement suspicieux. Le dernier en date, c’était un vieux en toge… Pas trop difficile à remarquer.
- Me voilà rassuré de me savoir plus discret qu’un vieux. Le mercenaire souriait, restant à bonne distance. La vue est si belle depuis les cieux, j’ai préféré me poser en hauteur et profiter du paysage pour vous rejoindre. Il enlevait alors ses deux mains de ses poches. Kurt Brown, j’ai lu votre annonce à port-royal et me voilà.
- Non…? Il se redressait en posant ses mains sur ses hanches. Sérieux. Depuis le temps que j’ai posté ce contrat, j’ai fini par croire que vous étiez aussi rare que les légendaires guerriers du manoir. Il s’avançait alors, tendant le bras. David Belle, sportif et cascadeur à mes heures perdues.

Une poignée de main forte ainsi qu’un sourire en coin. Il devrait vraiment être heureux de trouver enfin quelqu’un. Le mercenaire répondait à son sourire avant de se retourner et fixer le manoir sui semblait déjà bien loin après sa descente des marches.

- Alors, c’est quoi le plan ? Demandait-il. Vous demandiez après une partenaire, pour quelle raison ?
- Tu ne connais pas l’histoire des lieux !? S’étonnait-il, recommençant ses étirements. D’ailleurs, commence pas à me vouvoyer, ce n’est pas parce que j’me retrouve à être ton employeur que tu dois me parler comme un guichetier de la Shinra. D’où tu viens ?
- Parfait. Rigolait-il, sortant une nouvelle cigarette de son paquet. Aucune idée de l’endroit, et je suis originaire de la cité du crépuscule.
- Sale monde…
- Heureusement que je ne suis plus là-bas. Disait-il en craquant son briquet. Il y a quoi à savoir sur ton monde ?

Il se redressait, rigolant de plus belle en tapant l’épaule du mercenaire avant d’attraper la cigarette et la jeter au loin. Laissant Kurt dans l’absurdité la plus totale.

- On est là pour courir, il y a pas intérêt à ce que tu me claques entre les doigts. Il reprenait le fil de ses idées. Ce n’est pas mon monde, ici. Moi, c’est le jardin radieux ! Il y a une énorme bibliothèque parlant de guerrier vivant dans ce manoir, des dingues. Il amenait ses mains à la tête avant de les écarter, comme une explosion. Il pouvait faire des sauts de malade, disparaître dans des portails ou même se laisser planer dans les airs.
- C’est un cours d’histoire ou une course ? Réclamait Kurt, grimaçant en voyant la cigarette encore allumée qui se consumait. Pas que ce soit intéressant…
- Attends, tu te rends compte !? Ils étaient capables de truc complètement dingue, en plus, ils étaient formés ici-même. Il pointait le sommet de la montagne. Bon, j’ai déjà fouillé l’endroit, il n’y a rien d’intéressant. Limite, il reste un terrain d’entrainement. Alors, je suis en train de me dire que ce serait une expérience sensationnelle de refaire le parcours de ce genre de guerrier, de pouvoir s’imprégner des héros du passé. Il mimait un frisson. C’est ce qui me fait vivre !

Kurt le regardait un instant, haussant un sourcil en tentant de faire un portrait des personnes dont-il parlait. Si seulement un dixième de ce qu’il racontait était vrai, l’endroit valait probablement l’argent que pouvait avoir dépensé le Sanctum pour retaper la porte d’entrée. À moins que tout cela soit une sacrée coïncidence.

Enfin, il n’était pas vraiment venu ici pour réfléchir, simplement gagner un peu d’argent. Autant attendre de voir la fin de l’entraînement et s’imaginer plus fort à la fin.

- Bien… Il craquait son dos un bref instant. Alors, on se lance ? Qu’est-ce que je dois faire ?
- Essaye déjà de me suivre. Il ricanait un instant avant de partir dans les escaliers et crier. Première étape, l’aire d’entraînement derrière le manoir ! Il faut bien mériter son salaire.

Voyant déjà David s’élancer dans les escaliers, le mercenaire eut un bref sursaut avant de réaliser. Plus l’air pur de la montagne ou de chèvre à flanc de colline, il se sentait piquer au vif et il ne lui fallait pas longtemps avant de s’élancer à sa poursuite.

Le gars n’était pas la moitié de ce que qu’il prétendait-être. Il grimpait les marches quatre à quatre, s’aidant de ses mains à la fin d’une volée et accélérant le pas entre chaque plateforme. De son côté, Kurt, courait aussi vite qu’il le pouvait, poussant sur la pointe de ses pieds à chaque fois qu’il sentait le sol en dessous de ceux-ci. Une idée lui traversait l’esprit, celle de lui lancer un sort de lenteur afin de faciliter sa poursuite. Seulement, il avait déjà l’impression que son coeur allait imploser dans sa poitrine.

Rapidement, ils se retrouvaient sur la place circulaire dans laquelle il avait atterri. Le cascadeur, lui, s’exclamait déjà en voyant le vaisseau et posait sa main sur l’une des ailes pour glisser sur celle-ci et enjamber le module central. Suant sous l’effort, Kurt se contentait de glisser entre les trains d’atterrissage pour ensuite se redresser et rattraper son retard.

Encore cinq minutes de course effrénée pour qu’ils finissent par se retrouver au sommet de la colline, celle où le mercenaire passait le plus clair de sa surveillance à fumer des clopes. David, lui, était déjà arrivé, le dos courbé et les mains sur les genoux au milieu de ce qui ressemblait à une ancienne arène de combat. Du moins, les pierres usées par le temps et en cercle laissaient croire cela.

- Pas mal, pour un fumeur. Il prenait une grande inspiration avant de s’asseoir. Et dire que ce n’était que l’échauffement !
- Qu… Quoi !? S’exclamait le mercenaire, déjà étaler sur le sol, sa poitrine s’activant à toute allure. Vous auriez pu l’indiquer dans le contrat !
- Pour faire fuir les concurrents…. Et puis quoi, encore ? Il rigolait un moment. Reprends ton souffle, que je te présente la suite du programme.

Cinq minutes après et une tentative de tabagisme avortée par le client, ils se retrouvèrent à détailler le parcours selon les légendes. Du moins, c’était David qui parlait pendant que le mercenaire se contentait d’hocher la tête.

- Ici, c’est la ligne d’arrivée ! Disait-il, toujours sur le même ton enjoué. Là, nous avons pris les marches. Sauf que dans cette direction… Il pointait une falaise plus loin. Il devait y avoir des mannequins d’entraînement ainsi qu’un parcours pour rejoindre chacun de ceux-ci ! Il prenait un carnet de notes dans sa poche avant de l’ouvrir. Par contre, nous n’allons pas chercher querelle et tabasser les mannequins. Ici, nous allons simplement faire tout le parcours en étant le plus rapide !
- Rien qu’une fois ? Demandait Kurt, tendant le cou pour regarder les notes.
- Alors là, c’est un entraînement ! J’tiens à ce que tu me donnes une base solide pour pouvoir enchaîner les essais. Il refermait le livre avant de le ranger. J’ai une idée. Prend le chronomètre et calcul mon temps, ensuite ce sera à tout tour et nous allons terminer par une course en duo ! Il sortait une montre qu’il tendait au mercenaire. Si t’arrives à me battre, la prime est doublée.
- Donc… Il prenait le temps de réfléchir. Parce que je suis un mercenaire, t’es en train de dire qu’il faut plus d’argent pour me faire courir ?
- C’est l’idée. Il rigolait en se relevant. À moins que tu sois intègre.
- L’idée du gars avide d’argent, ce n’est pas tellement mon rayon. Il se révélait à son tour, tenant le chronomètre dans la main. Sauf que je vais tout de même me casser le dos pour te battre.

Dans un premier temps, le mercenaire restait sur place à observer son client de loin, faisant le premier tour jusqu’à ce qu’il passer derrière une falaise. Pas trop le choix, il avait le rôle le moins intéressant dans l’histoire. Toutefois, il pouvait remarque que le cascadeur arrivait après trois minutes et dix-sept secondes dans l’air de combat. Stoppant sa course pour reprendre son souffle et attraper le chronomètre.

C’est alors au top que Kurt s’élançait à son tour, sautant du piédestal pour rejoindre le chemin dont-il avait entendu parler. Rien d’impressionnant dans un premier temps, il n’avait qu’à courir tout droit jusqu’à ce qu’il remarque une falaise abrupte dont le reste d’une échelle en cordage l’aidait à comprendre qu’il devait maintenant grimper.

Ralentissant brièvement l’allure pour fléchir les jambes, il poussait de toutes ses forces en allongeant son bras afin d’atteindre le premier palier, une pierre dépassant de l’endroit. S’agrippant ensuite pour escalader brièvement jusqu’à arriver au second palier.

Une grande falaise avec une corde tendue, récente, ainsi qu’une autre falaise a escaladé.

Le mercenaire soupirait un instant avant de poser le pied sur la nouvelle épreuve, écartant les bras avant de s’élancer d’aussi vite qu’il le pouvait, sautant avant d’arriver au bout pour éviter d’avoir à regarder vers le vide et grimper sur la nouvelle falaise. Et quelle fut sa surprise quand il remarquait plusieurs troncs de bois disperser à la verticale comme troisième épreuve jusqu’à ce qu’il remarque la ligne d’arrivée.

Un bond, atterrissant sur l’un des troncs qui semblait osciller sous son poids, Kurt ne se pressait pas de sauter de l’un à l’autre alors que le souffle du vent et le crissement du bois ne le rassuraient pas. Pourtant, il franchissait rapidement l’obstacle et donnait ses dernières forces pour la dernière ligne droite et rejoingnait le client.

- Quatre minutes et cinquante-trois secondes ! Criait le client, une fois que Kurt était arrivé.
- Quoi !? Il reprenait son souffle comme il pouvait. Tu te moques de moi, ce n’est pas possible.
- Il te manque juste un truc. Disait-il rangeant l’appareil dans sa poche. Tu dois arrêter de penser au risque et te lancer, il y a fort à parier que t’es surement resté comme une planche devant les rondins ! Il recommençait ses étirements. Bien, on fait la suite…?

Une fois qu’il avait pu reprendre son souffle, le mercenaire et le cascadeur se retrouvaient debout et prêts à en découdre dans cette course. Un signal commun, ils commencèrent à courir jusqu’à quitter cette plateforme d’un saut pour rejoindre le reste de l’épreuve. Là où Kurt tombait comme une pierre, fléchissant les jambes pour amortir le contrecoup, l’autre roulait sur lui-même et recommençait déjà la course, gagnant déjà une belle avance. Le forçant à déjà sprinter pour éviter de creuser un grand écart.

Au niveau du tournant, avant la première escalade, David longeait la falaise en laissant sa main glisser dessus alors que le mercenaire tournait en longueur pour donner son impulsion afin d’atteindre la moitié de la hauteur. Quant à son adversaire, il utilisait le bord de la paroi comme appuis afin de donner deux impulsions et couvrir le double du saut et atteindre le second palier. Kurt eut juste le temps de le voir de l’autre côté de la corde tendue, un sourire sur le visage alors qu’il se hissait seulement.

Pas de temps à perdre ! Il repensait au conseil de David avant de sprinter et sauter longueur, ayant besoin de compléter son geste d’une glissade dans les airs afin d’atteindre l’autre côté et retomber lourdement pendant que David terminait son ascension. C’est à cet instant qu’il eut l’idée de copier la technique, il se ruait sur les parois perpendiculaires et donner deux impulsions pour se retrouver à la même hauteur que le cascadeur.

- Moi qui pensais déjà t’avoir perdu ! Il sautant déjà, atterrissant sur un poteau avant d’inviter le mercenaire d’un geste de la main. Qu’est-ce que tu attends ?
- Attention, je risque de te surprendre.

Concentrant la magie dans son pied, Kurt donnait alors un simple coup sur le sol en face de la falaise, faisant ainsi apparaître une large passerelle en terre. La matérialisation de son sort. Et quand un gamin, il empruntait ce chemin sous le regard médusé de son adversaire. Il n’avait plus à faire des cabrioles et avec cela, il se retrouvait largement en tête et à attendre David à la ligne d’arrivée, le sourire aux lèvres.

- Si c’est pour la prime ! Il ne disait rien, s’amusait juste de la situation. Tu peux toujours la mettre où je pense.
- L’argent ne m’intéresse pas. Kurt posait son cul au sol, sortant une cigarette qu’il allumait. Il suffisait d’interdire l’utilisation de la magie dans tes règles.
- Ah ouais, je vois le genre ! Disait-il, s’asseyant aussi au sol. Tu crois que les guerriers du passé penseraient quoi de tout ça ?
- Ils savaient planer et créer des portails selon tes dires. Disait alors le mercenaire, crachant la fumée bleue. Ils ne se seront pas emmerdé à simplement courir.
- Ils étaient plus dignes que ça ! S’exclamait-il. Revanche ?
- T’es un mordu, toi. Il se relevait alors. Avant, tu veux pas me montrer ton truc de la roulade ? Il m’a fallu un temps dingue pour me remettre alors que tu étais déjà loin devant.

Un tour de plus ou de moins ? Après tout, il n’était pas attendu ce soir à port-royal, il pouvait bien se permettre d’apprendre de nouvelle chose grâce à ce contrat auprès d’un cascadeur. D’abord le double saut, ensuite la roulade, il aurait besoin de ça dans le futur.
Expert comptable

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: commandant
XP:
226/400  (226/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 4 Fév 2018 - 15:04
Je ne vais pas avoir grand-chose à dire! C’est un bon rp qui se lit vite et bien, une petite bouffée d’air frais vivifiant qui passe comme un hors-d’œuvre.

Des erreurs ?
Quelques rares fautes d'étourderie. Et peut être un petit point que je regrette tout de même.
L’intitulé de la mission disait « Ca ne sera pas une promenade de santé! » et c’est tout de même l’endroit où s’entrainait les best of the best des plus élus des guerriers digne de recevoir une clé. C’est une super mission mais l’intitulé de la mission demandait plus de niveau pas forcément du genre diabolique mais au moins du genre difficile. Surtout qu’avec tes capacités tu lui aurais largement rabattus le caquet en allant bien plus loin notamment avec de la confrontation physique.

Du bon ?
Beaucoup !
+ Utiliser ce rp pour justifier de l’apprentissage de compétences, une idée parfaite que je ne peux qu’encourager.

+ sur le décor, je note un effort de description, et même un très bel effort, intégré au texte, pas lourd, bien parlant ça donne une ambiance de parc de printemps, non vraiment je trouve que tu as fait ça très bien, surtout sachant l’échange qu’on a eu en mp concernant ce point et le défi que je t’avais lancer pour ton prochain rp ( aka celui-ci). BRAVO ! C’est qu’un début de quelques lignes mais continue comme ça ! Pour la peine ce sera un bonus en xp et munnies.

+ les éléments d’autres rp ou d’autres joueurs, les actions des autres ont une influence sur le monde qui se répercute sur le rp des autres et c'est normal! vive l'effet papillon. Là pour ceux qui lisent un peu tout les rp on a une magnifique référence à notre petit vieux préféré et aux ventes de dérivé de notre Mr Perfection. Des clins d’œil tout ce qu’il y a de plus agréable à lire qui t’intègre complétement dans l’ensemble de la vie du forum.

+ le personnage de David Belle. Mon dieu… J’ai eu la bonne idée de faire une recherche google. Tu nous sors non loin que (attention
Spoiler alerte:
l’inventeur français du Parkour, grand athelète et cascadeur irl, yamakazy ma gueule
) La gestuelle, le physique, l’insolence, les mouvements sont si bien décrit que j’ai imaginé sans mal. C’est le genre d’ajout au monde qui est du pain bénis pour tous ceux qui passeront derrière.

- difficulté et récompense
Mission facile avec bonus ! : 13 points d'expérience + 133 munnies + 2 PS en vitesse. Je veux une suite encore plus sportive !
messages
membres