Derniers sujets
 

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
119/500  (119/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 2 Fév 2018 - 7:40
D'une main devenue maintenant perpétuellement tremblante je frappe deux coups hésitants sur le lourd battant de chêne. Une inspiration. Tant pour me détendre que pour calmer ma respiration devenue haletante. De ma piaule jusqu'ici il y a quoi ? Cinq-cent mètre ? C'est devenu trop à présent, et ça me fais une raison de plus d'être ici.

Quelques secondes d'attentes et une voix me parvient, une invitation à rentrer. Péniblement je pousse la porte qui me fait face pour découvrir une pièce éclairé par une multitude de bougie. Dans un coin se trouve un lit et, devant moi, je discerne un bureau dominé par une montagne de paperasse derrière lequel dépasse péniblement l'homme que je viens trouver.

André Lexkins. Médecin de l'ordre depuis un sacré paquet de temps, on dit qu'il a étudié au Jardin Radieux d'où il est revenue avec un savoir faire incomparable. Ça m'intéresse.

En temps normal je me serais contenté de n'importe quel toubib de village mais là j'avais l'impression d'avoir contracté un truc sacrement exotique. Je voulais l'avis d'un expert. Et puis il me fallait les meilleur remède pour me remettre d'aplomb au plus vite. Ça faisait trop longtemps que ces soucis de santé me gâchaient la vie.

Alors que je prend place sur la chaise situé en face de lui le docteur relève enfin la tête vers moi.


« -Oui, que puis-je faire pour vous ? Je vous préviens j'ai énormément de travail. »

Ça je voulais bien le croire. Avec l'hiver qui arrivait et une partie de la population qui vivait encore sous des tentes nul doute que le bon doc' devait avoir un sacré paquet de visite à effectuer. Mais c'est pas dans mes habitudes de tourner autour du pot, j'allais y aller franco.

« -Mon corps part en couille doc'. »

Celui-ci relève un sourcil l'air circonspect et ne cache pas un léger soupir. Il devait sentir que ça allait lui demander un peu de travail.

« -Pouvez vous être un peu plus précis ? Qu'est-ce qui ne fonctionne pas normalement ?

-Je...bon alors dans l'ordre, dis-je en commençant à compter sur mes doigts. Mes mains tremblent sans arrêt comme vous pouvez le voir, je boite et j'm’essouffle plus vite que d'habitude. Voila. Il me faut quelle type de potion ?»

Ouais je voulais pas que ça traîne. Si il était si malin il devait bien avoir déjà une bonne idée de ce qui clochait et moi j'avais hâte d'aller mieux donc qu'il se grouille. Mais à l'expression  de son visage, qui était passé de l'ennui à une certaine gêne j'ai compris que ça n'allait pas être si simple.

« -Ôtez votre bure et asseyez-vous sur le lit s'il vous plait, je vais voir ça dans le détail. Vous avez de  la chance mon premier rendez-vous a été annulé. »

Pendant un instant je me suis demandé comment le fait d'être torse poil dans une pièce en pierre massif à l'approche de l'hiver pouvait m'aider à aller mieux mais je me suis exécuté. De toute façons le froids ne m'a jamais dérangé, ça allait pas commencer maintenant.

Une fois sur le lit le toubib a commencé à m'ausculter. Passant ses doigts fins sur ma carcasse, s'arrêtant pour examiner quelques unes de mes cicatrices, ce qui à pris un moment. C'est qu'à vivre soixante ans à Illusiopolis et trois en tant que templier je commençais à en avoir une sacrée collection.
S'arrêtant la longue estafilade blanche qui parcourait ma jambe suite à ma dernière mission à Atlantica il me posa une question.

« -C'est suite à cette blessure que vous boitez ?

-C'est ça ouais. Mais bon ça va revenir, la canne c'est juste le temps que ça guérisse complètement.

-D'accord...ça fais combien de temps maintenant ?

-Heu...huit ou dix mois peut être, j'sais pas exactement.

-Mmmh. Vous pouvez me décrire un peu la douleur ?

-Ben...c'est comme si elle était très raide vous voyez ? Un peu comme si mes articulations avaient un peu rouillé.

-D'accord...et vous avez eu d'autre douleur comme ça récemment ?

-Oh euh...non j'crois pas. Enfin le bras qui tient la canne m'fait un peu mal aussi mais bon 'faut dire que j'me ballade un peu trop ces temps-ci. Normal qu'il en ai marre de tenir ce bout de bois au bout d'un moment. »

Gardant un air neutre il a rien dit et a continué de m'examiner. Il a pris mon pouls, écouté les battements de mon cœurs, regardé le blancs de mes yeux et le fond de ma gorge. Puis s'arrêtant de nouveau il me posa une nouvelle série de question.

« -Et il ne vous ai rien arrivée d'anormal en plus de ce dont vous m'avez parlé ? Pas d'absence ou d’accès de faiblesse?

-Ah maintenant qu'vous le dites...on m'a d'jà dit que j'avais des crises de surdité et j'ai des absences et des vertiges de temps en temps.

-D'accord. »

Et finalement au bout d'une demi-heure à me faire reluquer dans tout les sens il m'a dit de me rhabiller.

Mais sa gêne ne s'était pas dissipé, bien au contraire.


« -Alors doc'. Vous pensez que ça va m'prendre combien de temps avant de guérir ? »

L'air vraiment hésitant il a prit son temps avant de me répondre, cherchant consciencieusement ses mots. Et moi de mon côté je commençais à me sentir un peu mal.

« -Fiathen...vous n'êtes pas malade. »

A ces mots je ne pus retenir un soupir de soulagement. Bordel ! Il savait ménagé son suspens ce con ! Mais bon l'important était là : c'était pas grave. Même pas une maladie.

« -Ouf, ben merci doc', vous pouvez pas savoir à quel point ça m'fait du bien. Je m'étais imaginé tellement de truc Mais du coup c'est quoi ? De la fatigue ? »

Ma réaction a pas eu l'air de lui faire plaisir. J'le voyais de plus en plus mal de son côté mais je comprenais vraiment pas pourquoi.

« -Non Fiathen vous ne comprenez pas. Tout vos symptômes...ce ne sont pas des signes de maladies...mais de vieillesse. »

...Pardon ?

L'info a mit un moment à se frayer un chemin dans mon crane. Tellement de temps que l'autre s'est senti obligé de continuer ses explications.

« -Votre jambe vous fait mal non pas parce qu'elle n'est pas guérie mais parce que vous avez de l'arthrose, ça touche beaucoup les personnes âgées. Vos mains et votre ouïe pareil, c'est une dégradation courantes à partir d'un certain age. Quand à vos essoufflements et vos vertiges ils sont dû à une légère insuffisance cardiaque, je l'ai vérifié en prenant votre pouls. Et là encore c'est un signe de dégénérescence en grande partie dû à l'age.

Bien entendu votre vie à eu un certain impact sur ces dégradations corporelles. Les cicatrices qui parcourent votre corps montrent qu'elle n'a pas été facile. Et cette mission à Atlantica dont vous m'avez parlé peut être le déclencheur de tous ce que vous subissez maintenant. Néanmoins quel qu'en soit la cause cela ne change rien au fond du problème.

Vous vieillissez Fiathen, c'est tout, vous attaquez simplement la dernière étape de votre vie. Et la médecine ne peut rien contre ça, je suis désolé. »

J'étais resté muet pendant tout son monologue. J'en revenais simplement pas. J'allais clamser de vieillesse ? J'suis pas con, j'sais bien qu'à un certain age on finit par y passer mais...moi ?

J'veux dire, j'ai passé soixante ans dans le pire coin de l'univers à bouffer tout ce que je trouvais, à échapper quotidiennement à des fusillades ou a des agressions.  Et maintenant que j'étais ici je risquais tous les jours ma peau, merde, j'avais même dû affronter un putain de dragon !

Et...je risquais de mourir de vieillesse ? C'était pas possible, ça n'avait aucun putain de sens.

« -Non, non, non....vous devez avoir fais une erreur doc' c'est pas possible. J'veux dire...non, revérifiez s'vous plait. Vous allez voire, ça doit être un genre de grippe ou...

-Templier...Je suis désolé mais malheureusement je ne peux rien faire de plus. Par les temps que nous vivons je ne peux malheureusement pas m'offrir le luxe de prendre des gants avec tous mes patients. Vous n'êtes pas malades et je ne peux rien de plus pour vous. »

Ces mots m’atteinrent comme un couperet. Sans espoir.

Bordel, non ! C'était comme...comme devoir combattre de l'air, du vide. Ça servait à quedal, mais je me sentais pourtant obligé de le faire. Tous mes ennemis ont toujours étaient des trucs que je pouvais voir, ou au moins affronter.

Mais là non.

Baissant les yeux sur mes mains qui tremblaient plus que jamais je sentis un long frisson me parcourir le dos. Reportant doucement mon regards sur le toubib qui me regardait avec une certaine pitié je repris la parole d'une voix à peine audible.

« -Et...ça va continuer ?

-Oui...oui je suis désolé Fiathen mais ça va continuer. Je ne saurais dire ce qui va s'aggraver ensuite, ni à quel rythme mais vous allez continuer à perdre.

-Ok...et vous savez combien de temps il me reste avant de...de...

-Non, je suis désolé Fiathen, mais tout le monde est unique et vieillit différemment. Néanmoins je ne suis pas très optimiste, vu la date de vos première dégradation j'ai bien peur que cela ne continue à s’accélérer. Peut être...un an ? »


Un an....peut être. Un an à me voir partir petit à petit. Un an...à perdre un combat dont j'étais l'adversaire, à assister à chaque manche perdu. A attendre la fin sans rien pouvoir faire. Simplement constater chaque handicap qui allait s'ajouter.

Impuissant

Respirant un grands coup j'essaya d'afficher un air plus serein que je ne l'étais vraiment. Après tout je m'étais jamais occupé des trucs sur lesquels j'avais pas d'emprise. J'allais pas commencer maintenant.

« -Ok...ok merci doc'. Bon et bien...au revoir alors ?

-Attendez Fiathen, il y a bien une chose que je puisse faire. »


Et en un instant l'espoir refleurit, me cramponnant au bureau je le regardai avec des yeux avides. Tout semblant de sérénité partit.

« -Mais fallait l'dire plus tôt ! C'est quoi ?! Qu'est-ce que je peux faire ?!

-Ne vous emballez pas Fiathen, je ne peux améliorer votre état mais...je peux vous permettre de profiter au maximum du temps qu'il vous reste. Je vais remplir un document de démobilisation attestant de votre état. Après tout vous avez largement mérité de vous reposer et... »



Qu'il aille se faire foutre.

D'un geste je lui arrache la plume dont il s'est emparé. Le faisant se taire du même coup.

« -Vous m'avez déjà ôté l'espoir doc'. Vous m’ôterez pas ma raison de vivre. Si vous parlez de ça à qui que ce soit j'vous bute !»

Jetant rageusement sa plume au sol je me lève et m'en vais sans plus faire attention à ce qu'il peut bien raconter. J'vais crever ? C'est lui qui l'dit !

Au moment où il m'avait annoncé qu'il pouvait me virer des templiers j'ai tout de suite su que ce serais ça ma véritable mort. Ne plus porter mon insigne, ne plus aider les autres. J'étais venu là par défaut, pour faire plaisir à mon gosse. Mais maintenant c'était devenu vital pour moi. Aider les gens c'était m'aider moi même, ma drogue.

Et il faudra plus que la mort pour m’empêcher d'avoir ma dose.
Lumière d'Étro

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
278/500  (278/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 2 Fév 2018 - 20:10
Un jour, un grand homme a prononcé les mots suivants :

« La connaissance donne le pouvoir, mais la force de caractère entraîne le respect. » - Bruce Lee.

Pourquoi est-ce que j’parle de ça ? Honnêtement, j’trouve que Bruce Lee avait beaucoup de classe et que l’on ne fait pas assez de citations de cette noble personne. Il est mort trop tôt, malheureusement. Bien, j’pense que c’est le moment d’être sérieux.

En soit, j’ai vraiment un truc à dire ! Et ça pourrait-être une citation. Donc, j’vais dire ça :

« Quand tu écris sur un forum rp, tu commences par parler du passé de ton personnage pour qu’il vive dans son présent. Finalement ? Il y'a sa fin qu’il doit découvrir et affronter. »

Pourquoi est-ce que j’dis ça ? Simplement, que pour moi, nos personnages peuvent mourir d’une autre façon que ce que nous avons l’habitude. Crever l’épée à la main, le sourire du vainqueur après un combat dantesque ?? Pff, déjà vu. Alors qu’un personnage s’en retrouve à vivre les affres de son corps… C’est putain de cool !

Surtout, c’est différent de notre Genesis national, il est malade comme un chien !

Donc, ouais. C’est compréhensible, j’ai adoré ton rp. Voir, plus ! L’idée d’avoir cette épée de Damoclès au-dessus de ta tête, les pronostique et ainsi de suite, j’trouve ça génial. Là, j’suis vraiment en train de me demander où cela va te mener et ce que tu comptes faire. Ce qui est bon, aussi. C’est que jusqu’à maintenant, nous ne faisons que nous dire qu’il s’agissait simplement des séquelles de tes anciennes missions, que tu prolongeais volontairement. Pas l’inéluctabilité. Donc, très bon travail, je n’avais clairement pas vu cela arriver.

Par contre, si j’ai une critique à faire, c’est peut-être qu’il nous manquait un peu de penser de Fiathen sur l’instant. Là, c’est vraiment mon appréciation, j’avais presque envie de voir le schéma de pensée de ton personnage sur l’instant, voir les stades défiler devant nous. Plus qu’être un spectateur, d’être un démon de ce qu’est en train de vivre ton personnage.

Enfin, j’dis surtout ça pour une raison. Parfois, il ne faut pas être avare en information. C’est tout à ton honneur de vouloir nous conserver cela pour plus tard, mais là, j’ai l’envie sur l’instant !

Après, soit pas en train de te dire que ça gâche tout. Là, j’parle vraiment d’une approche différente. Ici, ce que tu proposes est vraiment très bon et j’ai été comblé durant toute ma lecture. Clairement, j’suis en train de me demander à quoi cela va ressembler dans le futur de Fiathen.


Très Facile : 7 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Psychisme et un BONUS en Symbiose.
messages
membres