Derniers sujets
DésinformationHier à 19:31Huayan SongBalade nocturneHier à 11:41KestiaLa négociatriceLun 16 Juil 2018 - 23:13Maître AquaLe Tour de ClopinLun 16 Juil 2018 - 17:41Arthur RainbowAbsenceLun 16 Juil 2018 - 13:28ShadowPromenons-nous dans les bois -Dim 15 Juil 2018 - 9:48Vesper EarlLa guerrière satyre AmbrosiaSam 14 Juil 2018 - 18:24AmbrosiaFace contre TerreSam 14 Juil 2018 - 0:36NarantuyaaPeins moi ça en noirVen 13 Juil 2018 - 3:49Jack InèrsseDemande graphique?Jeu 12 Juil 2018 - 18:40KairiAu fond du gouffreJeu 12 Juil 2018 - 13:57Cassandra PentaghastLa Chute de NottinghamJeu 12 Juil 2018 - 10:41Heinrich VentrecrocIl y a toujours un cheminMer 11 Juil 2018 - 23:39Fabrizio ValeriDans un souci logistiqueDim 8 Juil 2018 - 13:59Kurt BrownCe qu'on fait par AmourSam 7 Juil 2018 - 16:31Maître Aqua
Éclat de l'Océan

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
499/500  (499/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 27 Jan 2018 - 23:37
« Hmmm. » laissa échapper pensivement Aqua dans un écho de la réflexion qui accaparait ses pensées. Avec une grande précaution, elle posa ses avants-bras sur le piédestal devant lequel elle se tenait et laissa reposer son menton dessus, amenant son visage au niveau du joyau qu'elle ne quittait pas des yeux. Le Camhanaich était tel que le lui avait décrit Cissneï, une pierre à peine plus grande qu'une main portant le millier de couleurs d'une aube naissante ainsi que du crépuscule. La jeune femme n'avait pas imaginé pouvoir prendre cette expression au pied de la lettre, et pourtant... Il lui suffisait de pencher très légèrement la tête pour voir soudainement se transformer sous ses yeux la robe de ce joyau. Au contraire lorsqu'elle demeurait immobile, il lui fallait un peu plus de temps pour réaliser qu'en lieu et place d'une teinte unie elle contemplait une véritable valse de nuances et de touches de couleurs différentes qui semblaient prendre vie. Cette propriété prodigieuse éveillait en elle une véritable fascination ! Sans aucun doute possible, le Camhanaich était un minutieux travail d'orfèvre. Hélas, cela ne l'aidait en rien pour la tâche qui lui avait été confiée. Elle laissa échapper un soupir.

« Tout va bien, Maître Aqua ? » demanda l'un des gardes de manière avenante. Ils étaient au nombre de quatre, répartis à chaque coin de la pièce, et avaient pour ordre de veiller nuit et jour sur le Camhanaich. Étant donné la valeur que devait avoir cette pierre, cela n'avait rien d'étonnant. Encore moins si l'on considérait les formidables propriétés qu'on lui prêtait...

« Tout va bien. » répondit-elle poliment sans que cela ne soit tout à fait exact.

Ce joyau lui posait un problème. Un problème lié au pouvoir qu'il était censé avoir. On disait du Camhanaich qu'il possédait une grande puissance magique, mais seul un faible éclat apparaissant par moments, toujours brièvement, prouvait qu'il ne s'agissait pas d'une pierre ordinaire... Et pire encore, Aqua était tout bonnement incapable de ressentir la magie qu'il contenait. Doucement, la jeune femme se redressa et posa la paume de sa main sur le joyau en fermant les yeux, essayant une nouvelle approche. Elle inspira profondément, tâchant de canaliser sa magie de la même manière que lorsqu'elle jetait un sort mais en essayant de la puiser directement du Camhanaich. Après quelques minutes de concentration il y eut finalement une réaction, minime mais bien existante, comme si son esprit effleurait du doigt une étincelle prête à s'éteindre. Elle rouvrit les yeux.

Il y avait bel et bien une énergie magique à l’œuvre dans cette pierre, mais jusqu'ici la Maîtresse de la Keyblade ne pouvait que constater ce que Cissneï lui avait déjà dit : l'aura du joyau diminuait à une vitesse inquiétante. Perplexe, Aqua fronça les sourcils en réfléchissant. Sa supérieure l'avait chargée de raviver l'éclat du Camhanaich afin qu'il soit placé dans un temple pour les fidèles du Sanctum mais... Elle n'avait pour l'instant aucune idée quant à la manière de procéder. Cela dépassait de loin ses compétences en matière de magie. Si elle possédait des connaissances solides et qu'elle en avait fait sa spécialité, Aqua savait que la Keyblade y était pour beaucoup. Elle était encore très loin du niveau de Maître Yen Sid. Lui aurait certainement tout de suite su quoi faire. Avec un sourire un peu triste, la jeune femme pensa que cela ne serait certainement pas la dernière fois qu'il lui manquerait... Toutefois, elle écarta cette idée de son esprit, essayant de se concentrer sur la tâche qu'elle devait effectuer. Que disait le rapport de la
Aqua Caporale Kestia, déjà ?

Elle cligna des yeux plusieurs fois, tirée brusquement de ses pensées, et ôta sa main du Camhanaich pour se retourner vers les gardes qui se tenaient dans son dos.

« Vous avez dit quelque chose ? » demanda-t-elle d'une voix surprise.

« Euh... » Décontenancé, le garde à qui elle s'adressait échangea un regard interloqué avec son comparse avant de lui répondre d'un air gêné « Non, Maître Aqua. »

« Ah. » fut tout ce qu'elle trouva à dire en reportant son attention sur le joyau. De toute évidence, il ne voyait pas à quoi elle faisait allusion. Pourtant, la Maîtresse de la Keyblade était certaine d'avoir entendu quelqu'un l'appeler... Mais, curieusement, elle ne parvenait pas à se remémorer cette voix avec précision, comme si elle n'avait laissée derrière elle qu'une trace diffuse semblable à un rêve. Malgré tous ses efforts il lui était impossible de préciser cette impression. Elle n'aurait même pas su dire si cette voix avec été masculine ou féminine, grave ou aiguë. A qui pouvait-elle appartenir... ? Soudain, une idée lui vint en regardant le Camhanaich et elle posa de nouveau le bout de ses doigts dessus. Était-il possible que la pierre elle-même ait essayé d'entrer en contact avec elle ? Après tout, en considérant qu'il s'agissait d'un joyau magique cela ne lui semblait pas particulièrement invraisemblable. Il lui fallait en avoir le cœur net.

Aqua se pencha lentement en avant, glissant son visage sur le côté du Camhanaich jusqu'à ce que ses lèvres soient au niveau d'une oreille imaginaire. Doucement, elle chuchota « C'est vous, n'est-ce pas ? » afin de vérifier sa théorie. Pas de réponse. Son regard passa rapidement sur les deux autres gardes du fond de la pièce dont les yeux se plissaient de manière perplexe face à son attitude. La Maîtresse de la Keyblade se redressa de nouveau et se racla la gorge, essayant d'afficher une certaine contenance. Si elle le pouvait, elle préférait éviter de passer pour « Maître Aqua qui entend des voix et parle aux pierres » auprès de toute la garde.

Pourtant, elle était certaine d'être sur la bonne piste. Comment pouvait-elle se faire entendre du joyau ? La jeune femme ferma les yeux, comme elle l'avait fait plus tôt, et fit le vide dans son esprit. Si le contact qu'elle avait eu était bel et bien réel, il avait forcément été mental pour que les autres personnes présentes dans la pièce n'en aient pas conscience. Respirant calmement, elle chassa méthodiquement toutes les idées qui trottaient dans sa tête jusqu'à n'en garder plus qu'une seule : une question qui flottait au milieu d'un océan de quiétude. « Pouvez-vous m'aider à comprendre ce qui vous arrive ? » pensa-t-elle de toutes ses forces. Il y eut un long silence, et la jeune femme crut que cette tentative était un nouvel échec. C'est alors qu'une nouvelle pensée s'imposa à son esprit, une pensée qui n'était pas la sienne et qui avait une voix différente.
Je vais vous montrer.

Lorsque ses paupières se soulevèrent, Aqua eut l'impression de ne pas avoir ouvert les yeux. Tout était noir aux alentours, elle était plongée dans une obscurité impénétrable. Le piédestal sur lequel reposait la gemme avait disparu, ce qui ne la surprit pas réellement car il lui semblait évident qu'elle n'était plus au Château Disney. Quant à savoir où elle se trouvait... C'était une autre paire de manches. Mais étrangement, malgré sa situation, elle se sentait calme et apaisée. Son corps tout entier baignait dans une torpeur agréable et, même si elle se tenait bien droite, elle avait l'impression de flotter comme dans un rêve. Machinalement, elle inspirait et expirait profondément, mais il lui semblait qu'elle aurait pu tout aussi bien s'en passer : il n'y avait pas d'air ici. Doucement, la jeune femme essaya de bouger ses doigts et sa tête. Elle ne sentait plus ses muscles, mais ses membres répondirent tout de même à sa volonté, se déplaçant au ralenti, comme en apesanteur. Aqua avait la curieuse sensation d'être libérée de toutes contraintes physiques, ce qui était une expérience pour le moins intéressante. Une seule chose parvenait à la troubler : l'absence presque complète de magie. Ce n'était pas aussi dur que dans les cachots du Château où elle n'existait tout simplement pas, raison pour laquelle elle évitait d'ailleurs de s'y rendre, mais se sentir privée de ce flux qui glissait naturellement en elle en toute circonstance était toujours éprouvant.

Son regard balaya les ténèbres tout autour d'elle, cherchant un point d'accroche, mais ses yeux ne parvenaient décidément pas à s'accoutumer à l'obscurité. Doucement, elle amena une main au niveau de son cœur. Même si l'énergie magique était faible dans cet endroit, elle n'était pas inexistante. Peut-être pourrait-elle en puiser suffisamment pour produire un sort ? Décidant d'essayer, la jeune femme concentra sa lumière et canalisa son énergie jusqu'à ce que depuis son corps même s'échappe une petite onde lumineuse qui traversa les ténèbres, sans parvenir à les pourfendre, avant de s'évanouir.

Toutefois, en réponse à la lumière qu'elle avait produite, elle aperçut au-delà l'obscurité un éclat qui se propagea rapidement aux alentours de son point d'origine, diffusant une douce lueur et révélant un spectacle magnifique. Au loin, Aqua discernait maintenant des parois rocheuses constituées de milliers de cristaux, joyaux et gemmes qui scintillaient de leurs couleurs changeantes, tout comme le Camhanaich l'avait fait. Alors, l'évidence la frappa et elle comprit où elle se trouvait... Cet endroit était ni plus ni moins que le cœur de la pierre, là où reposait son aura et son pouvoir. Cela expliquait beaucoup de choses, notamment le curieux ressenti qu'elle avait d'elle-même. La Maîtresse de la Keyblade imaginait, bien que cela ne soit qu'une supposition, qu'elle n'était pas réellement dans le joyau. Pas physiquement plutôt. D'une façon qu'elle ne pouvait expliquer son esprit s'y était lié et lui permettait d'arpenter librement sa nature la plus profonde. Une méthode peu orthodoxe de lui permettre de restaurer son éclat, pensa-t-elle, mais ainsi elle comprendrait certainement plus facilement le problème.

La jeune femme se mit en route, en quête de réponse. Elle contemplait avec émerveillement les pierres luminescentes, guidée par leurs sonorités cristallines qui retentissaient dans le lointain, en se demandant combien de personnes avaient déjà eu l'occasion de découvrir un endroit aussi radicalement différent du monde réel. Longuement, Aqua continua d'avancer. Son pas était déterminé, mais se déplaçait-elle vraiment ? Elle avait régulièrement l'impression de rester sur place ou bien de glisser plutôt que de marcher. Parfois c'étaient les parois rocheuses qui paraissaient s'éloigner de leur propre volonté, comme pour lui signifier que toute progression était impossible. Elle n'abandonna pas pour autant. Au fond de son cœur, il y avait la certitude qu'avancer la mènerait forcément quelque part... Et l'avenir lui donna raison.

Ce n'est qu'après avoir perdu le fil du temps – le temps semblait toutefois ici bien relatif – qu'elle finit par arriver à destination. La jeune femme sut immédiatement qu'elle avait trouvé le nœud du problème. Plus aucun son cristallin ne se faisait entendre, les lumières s'étaient éteintes... Il ne restait rien d'autre que le vide et, face à elle, un gigantesque trou noir qui grondait de manière menaçante. Celui-là même que Kestia avait identifié comme étant la cause de la disparition de la magie dans le joyau. Aqua croisa les bras et porta une main à ses lèvres en réfléchissant. Si c'était par ici que s'évanouissait la magie, le faire disparaître restaurerait à coup sûr l'aura de la pierre. Mais comment y arriver si elle ne disposait pas de toutes ses capacités ? A moins qu'elle ne puisse le sceller à l'aide de la Keyblade ? Décidant de tester cette idée, la jeune femme fit apparaître son arme dans sa main et la pointa vers le trou noir. Mais rien ne se passa...

« C'est inutile. » s'exclama quelqu'un dans son dos, calmement mais avec une pointe de résignation. Aqua eut un léger sursaut en entendant cette voix qu'elle reconnut aussitôt, celle qu'elle avait entendu résonner dans sa tête avant de se retrouver dans cet endroit. Brusquement elle se retourna pour découvrir la personne qui venait de parler, et son regard tomba sur une femme qui l'observait attentivement. Elle était indéniablement belle, un peu plus grande qu'elle... Son visage, encadré de longs cheveux blonds, était fin et pâle, rehaussé simplement par la teinte violacée de ses lèvres et de ses yeux. Une certaine noblesse se dégageait de son port droit et élancé et elle était vêtue d'une longue robe qui portait le millier de couleurs d'une aube naissante ainsi que du crépuscule. En la voyant la Maîtresse de la Keyblade haussa un sourcil, mais la surprise quitta rapidement son visage. Après ce qu'elle avait déjà pu observer dans cet endroit, la présence d'un autre être humain ne lui paraissait pas si étrange...

« Qui êtes-vous ? » demanda-t-elle d'un air curieux. Pourtant, au fond d'elle, il lui semblait déjà connaître la réponse.

« Je suis ce qui subsiste. » répondit son interlocutrice d'une voix douce mais lointaine, presque mystique. « Un fragment du passé... » Son regard avait dérivé pour se perdre dans le vague, comme si elle était en train de contempler mille et une choses qu'Aqua ne pouvait discerner. Lorsqu'enfin elle reposa ses yeux sur elle, son ton lui parut nettement moins distant et elle fit une courte révérence en se présentant « Il fut toutefois un temps où l'on me connaissait sous le nom de Dame Camhanaich l'enchanteresse. C'est un plaisir de vous rencontrer Dame Aqua. »

Spontanément, la Maîtresse de la Keyblade s'inclina également en réponse à cette présentation. Si elle affichait une certaine réserve, son esprit était en proie à de multiples questions sur l'origine de cette femme pour le moins mystérieuse et elle peinait à interpréter les informations nébuleuses qu'elle venait de lui fournir. Camhanaich était-elle le souvenir d'une personne ayant réellement existé ? Ou une simple image créée par la gemme afin de pouvoir lui parler ? Avant même qu'elle n'ait pu poser la moindre question, l'enchanteresse reprit la parole.

« Veuillez m'excuser l'état de cet endroit. » fit-elle en étendant ses bras pour désigner l'obscurité qui les entourait. « Vous auriez dû le voir avant, je suis certaine que vous l'auriez trouvé magnifique. » Aqua, déstabilisée par la politesse banale qu'affichait cette femme malgré les circonstances, commença à ouvrir la bouche pour lui répondre mais resta sans voix. En la voyant ainsi figée, Camhanaich porta nerveusement un doigt au niveau de sa tempe et son regard se fit fuyant, comme si elle cherchait à tout prix un moyen d'orienter la conversation sans réellement savoir s'y prendre. « J'ai rarement l'occasion d'avoir des visiteurs. » continua-t-elle d'une petite voix. « Les dernières personnes à être passées ici n'étaient pas suffisamment réceptives pour que je puisse leur parler. » conclut-elle d'un air navré en baissant la tête timidement.

Et sur ces mots, elle s'assit sous les yeux ronds de la Maîtresse de la Keyblade, flottant dans le vide comme elle aurait pu reposer dans un fauteuil. Cette rencontre était bien loin de toutes les choses auxquelles Aqua avait pu s'attendre lorsque Cissneï lui avait confiée cette mission. Elle lui semblait tellement surréaliste... Poussée par la curiosité, elle aurait souhaité prendre le temps de discuter avec cette femme, mais un bref regard sur le trou noir la rappela à sa tâche. Il lui fallait trouver un moyen de le fermer pour restaurer la magie de la pierre avant qu'elle ne disparaisse complètement.

« Peut-être pouvez-vous m'aider ? » dit-elle à l'enchanteresse d'une voix douce en se déplaçant lentement dans sa direction. Elle espérait ne pas la brusquer... Mais Camhanaich était peut-être sa meilleure chance de comprendre ce qui était en train de se passer et d'y remédier. « Savez-vous ce qui ce qui a créé ceci ? » demanda la Maîtresse de la Keyblade en pointant le trou noir du doigt.

Un sourire triste étira faiblement les lèvres violacées de son interlocutrice. Sans daigner lever les yeux vers elle, elle prononça un « Oui... » presque inaudible tant sa voix était éteinte avant de prendre une grande inspiration et d'ajouter « C'est moi. »

Aqua laissa échapper une exclamation de surprise et eut un bref mouvement de recul sous le coup de cette révélation ! Si l'enchanteresse était responsable de la perte d'aura du joyau, allait-elle se révéler être une ennemie ? Son poing se serra à l'idée qu'elle venait peut-être tout juste de tomber dans un piège... Mais une fois de plus elle fut prise au dépourvu quand la femme releva la tête et que son regard s'ancra dans le sien. La Maîtresse de la Keyblade sentit son cœur se serrer, car ce qu'elle pouvait y lire n'était rien d'autre qu'une peine sincère, une profonde détresse.

« Je voulais que tout cela finisse. » conclut-elle vaguement avant de baisser la tête de nouveau. Il y avait au fond de sa voix une note désespérée qui suscitait chez Aqua une grande compassion. La jeune femme l'observa quelques instants, demeurant dans une certaine incompréhension. Elle avait cru que Camhanaich n'existait pas réellement, qu'elle n'était qu'une image ou un souvenir... Mais à voir l'émotion qui affluait en elle, la Maîtresse de la Keyblade ne savait plus ce qu'elle devait en penser. Son intuition lui dictait cependant une chose : peu importait au final que l'enchanteresse soit humaine ou non, la souffrance qu'elle affichait était bien réelle et elle ne comptait pas rester sans rien faire. Doucement, elle vint se placer à ses côtés et s'assit à son tour, flottant dans le vide en défiant les lois de la gravité. Les jambes croisées, les mains posées sur les genoux, elle laissa de longues minutes s'écouler en regardant au loin afin que Camhanaich s'habitue à sa proximité.

« Est-ce que vous voulez m'en parler ? » finit-elle par demander avec autant de tact qu'elle le pouvait.

La femme hésita longuement, fuyant toujours son regard, avant de hocher timidement la tête de manière affirmative. Parler semblait lui coûter énormément, et il lui fallut s'y prendre à plusieurs reprises avant que les mots ne parviennent à sortir de sa bouche sans se briser. « Je suis ici depuis tellement longtemps... » commença-t-elle d'une voix atone « Que j'en suis même venue à oublier le temps. Des fois, j'ai l'impression d'être... prisonnière ? » Il y avait dans sa manière de parler une incertitude qui touchait énormément Aqua, si bien qu'elle ne la quittait plus des yeux désormais et écoutait son discours avec une grande attention. « De nombreuses personnes ont utilisé ma magie, mais aucune d'entre elles n'a jamais soupçonné jusqu'à mon existence. C'est terrible d'être seule. Terrible de savoir que personne ne viendra pour vous. » Alors que sa phrase s'éteignait dans un souffle, son visage se tordit en une grimace comme si elle s'apprêtait à fondre en larmes.

« J'en sais quelque chose... » commenta Aqua tristement. La jeune femme ressentait dorénavant une profonde empathie pour Camhanaich, car elle ne connaissait que trop bien les tourments qui pouvaient la hanter. Finalement, songea la Maîtresse de la Keyblade, toutes deux n'étaient pas si éloignées l'une de l'autre. Elle aussi avait été seule lorsqu'elle arpentait le Domaine des Ténèbres. Elle aussi avait fini par perdre tout espoir, par croire que personne n'allait jamais venir la secourir et par souhaiter que cela finisse d'une manière ou d'une autre. Leur seule différence était que l'enchanteresse n'avait pas eu la même chance qu'elle et était toujours prise au piège. Si elle l'avait pu, Aqua aurait voulu la libérer, la sortir d'ici et lui faire découvrir qu'il existait tout un monde au dehors de cet endroit. Mais c'était impossible... Camhanaich n'était pas simplement prisonnière du joyau. Elle était la pierre, d'une façon ou d'une autre. Tout ce que la jeune femme pouvait faire, c'était la rassurer et prendre sur elle une partie de la peine qui l'affligeait. Doucement, elle posa une main sur son épaule en un geste de compassion avant de dire « Vous n'êtes pas seule. » avec une sérénité qu'elle espérait communicative.

Les pensées d'Aqua erraient de nouveau au cœur de souvenirs anciens et douloureux, à l'époque où elle se pensait condamnée à rester captive des ténèbres. Elle repensa à ce qui lui avait fait continuer quand elle était sur le point d'abandonner... Terra et Ven, bien sûr, et ses retrouvailles avec le Roi Mickey. Même si elles avaient été brèves, elles étaient parvenues à lui redonner confiance, à lui insuffler l'espoir que quelqu'un, au dehors, était là pour elle. La jeune femme eut un petit sourire en repensant à ce qui l'avait sauvée et serra avec précaution l'épaule de l'enchanteresse. Cet espoir, elle pouvait le lui transmettre. « Et maintenant que nous nous sommes rencontrées, de nombreuses personnes connaîtront votre existence ! » C'était ce qu'elle pouvait faire de mieux, prévenir la Lumière, prévenir le Sanctum... Tous sauraient que le Camhanaich n'était pas qu'un simple joyau doté de magie, qu'il possédait, par un miracle inconnu, un véritable cœur. « Nous ne sommes jamais seuls tant que quelqu'un, quelque part, pense à nous. » ajouta-t-elle en guise de conclusion tandis que son regard, brillant d'une étincelle d'optimisme, fixait un horizon imaginaire.

L'enchanteresse releva finalement la tête pour la regarder avec gratitude, et le début d'un faible sourire rassuré commença à chasser la tristesse de sa figure. « Vous croyez... ? » demanda-t-elle le regard plein d'espoir. Mais, aussi vite qu'il s'était illuminé, son visage se rembrunit, et le désespoir l'accabla de nouveau. « C'est trop tard... » répondit-elle d'un air résigné en fixant le trou noir. « Je n'ai plus assez d'énergie pour le fermer. Bientôt, il aura fini de tout consumer et je disparaîtrais également. » Camhanaich prit sa tête entre ses mains et ferma les yeux en grimaçant. « C'est injuste. »

Mais Aqua ne comptait pas abandonner ! Pas après avoir presque réussi à raviver le peu d'espoir qui subsistait dans l'enchanteresse. « Il doit forcément y avoir un moyen... » dit-elle en se levant et en commençant à faire les cent pas tout en réfléchissant. Aucune idée ne lui venait, mais elle se refusait à penser qu'il lui était impossible de lui apporter son aide. Comment faire ? Camhanaich avait ouvert le trou noir et pouvait le sceller, mais il avait absorbé la magie qui lui était nécessaire pour le faire. C'était un cercle vicieux, ni l'une ni l'autre ne pourrait faire quoi que ce soit à moins d'avoir à disposition une source d'énergie magique. Aqua se figea subitement, les yeux grands ouverts. Elle venait d'avoir une révélation et se demanda pourquoi elle n'y avait pas songé plus tôt. Elle se sentait privée de la magie depuis qu'elle s'était retrouvée liée au cœur de la pierre, mais elle n'y était pas réellement. Pas physiquement. La Maîtresse de la Keyblade se trouvait toujours dans le Château Disney, là où la magie qui leur était nécessaire abondait.

Promptement, elle fit volte-face pour se tourner vers l'enchanteresse, un air déterminé sur le visage.  Elle savait ce qu'elle avait à faire pour restaurer l'éclat du joyau. « Prenez la mienne. » dit-elle en lui tendant la main. Camhanaich la regarda de haut en bas avec incompréhension et Aqua se contenta de lui sourire en avançant un peu plus sa paume ouverte. Timidement, la femme leva sa propre main et l'amena près de la sienne avant que leurs doigts n'entrent finalement en contact. Immédiatement, la Maîtresse de la Keyblade sentit le lien qui s'établissait entre elles, le lien qui allait la permettre de la sauver !

La jeune femme ouvrit les yeux. Elle était de retour au Château Disney, sa main toujours posée sur la gemme, mais elle sentait toujours la connexion qui existait entre elles. La magie elle aussi était revenue, parcourant son corps comme elle l'avait toujours fait... Il ne lui restait plus qu'à en faire don à Camhanaich ! Aqua inspira profondément et commença à concentrer son énergie dans la paume de sa main avant de l'insuffler dans la pierre. Aussitôt, les lueurs colorées du joyau commencèrent à se raviver... Cela fonctionnait ! Mais il en fallait plus. La Maîtresse de la Keyblade serra les dents et puisa en elle autant de puissance qu'il lui était possible de rassembler ! Sa main tremblait sur la pierre sous le coup de cette formidable énergie, mais il lui fallait tenir bon... Les couleurs gagnaient en intensité, leur éclat brillant à un intervalle de plus en plus régulier. Soudain, une aura magique apparut autour de la gemme et elle se mit à irradier d'une lumière resplendissante ! Dans la pièce, il y eut alors comme une déflagration, une explosion de lueurs portant le millier de couleurs d'une aube et d'un crépuscule resplendissants... Et tout s'arrêta.

Aqua relâcha son emprise sur la gemme et chancela avant de se laisser tomber au sol, un genou à terre. Elle était épuisée, vidée de toute magie et sa respiration haletante témoignait de l'effort qu'elle venait de fournir. « Maître Aqua, vous n'avez rien !? » demanda le garde qui s'était précipité vers elle d'un air alarmé. Mais elle ne lui répondit pas, toutes ses pensées étaient tournées vers une seule question... Est-ce que cela avait marché ? Est-ce que son don avait été suffisant ? Doucement, la jeune femme releva les yeux vers le joyau pour s'en assurer.

Il brillait paisiblement. Son éclat était restauré. Camhanaich avait réussi à sceller le trou noir.

La jeune femme eut un sourire apaisé. « Tout va pour le mieux... » dit elle à haute voix pendant que le garde l'aidait à se relever, aussi bien pour lui répondre qu'en écho à ses pensées. Elle était heureuse de savoir que tout était rentré dans l'ordre. Maintenant il ne lui restait plus qu'à avertir Cissneï et autant de personnes que possible de la vraie nature de la pierre. « Veillez bien sur joyau. » recommanda-t-elle doucement au garde une fois qu'elle fut de nouveau debout « Il est plus précieux que nous ne le pensions. ». Et d'un pas difficile, ses jambes parvenant à peine à la supporter, elle quitta la pièce pour aller faire son rapport.
L'Ange de Réconfort

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
624/0  (624/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 7 Fév 2018 - 16:21
Pour être tout à fait honnête avec toi, Aqua, j'ai déjà l'impression d'avoir noté cette mission. Alors, en la relisant et en ne voyant rien qui vienne de moi là dessus je me suis dit « mais putain qu'est-ce qu'il y a dans mes médocs pour dodo ? »

Sûrement pas que du doliprane et des plantes.

Bref.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins ; tu as eu un contexte qui est un peu passé entre tous les mains de tout le monde et tu as réussi à en faire le tien. A t'adapter et à y donner une ambiance toute particulière que j'aime retrouver avec tes rps. Aqua, elle est au calme, elle a tout son temps pour cette mission. Alors tu détailles. Ses gestes, ce qu'elle ressent. Et c'est génial à lire. Je ne pensais pas m'étendre sur de la description, surtout que j'ai déjà lu cette mission. Mais je la relis, pour la troisième fois, en kiffant grave. Y'a vraiment quelque chose !

Je crois qu'il y a une petite erreur avec ce « Que disait le rapport de la Aqua Caporale Kestia, déjà ? » le « Aqua » est peut-être en trop !

Alors je vais pas éditer.

Mais c'était bien joué parce que je me suis encore faite avoir.

Bref.

Je dois t'avouer que la réponse cryptique de l'esprit du cristal m'a direct balancé le monologue du début du Seigneur des Anneaux. Bizarrement, je n'ai pas trouvé ça très original, même si j'aime l'idée d'une Dame Camhanaich.

Cette dernière, je vais te le dire, m'a brisé le cœur. Ca m'a pris aux tripes comme je ne m'y attendais pas et franchement, c'est super bien écrit et très beau. Tu en as fait un personnage très attachant. « Nous ne sommes jamais seuls tant que quelqu'un, quelque part, pense à nous. » Alors, tu vas rire mais c'est une pensée qui me revient très souvent. Je la trouve magnifique et assez poétique.

Il y a quelque chose de très beau dans cette mission – outre tout ce que je viens de relever bien évidemment, c'est que tu as brodé une histoire, un univers autour de cette pierre qui n'est dès lors plus une simple pierre qui brille mais un réceptacle de magie doté d'une âme, renfermant l'âme d'une enchanteresse. Et je n'ai pas vraiment d'autre mot qui me vienne que ;.. c'est très, vraiment très beau ? Dans le plus cool des sens du terme.

Il y a certes quelques petits points noirs notamment des points d’exclamation qui donnent un petit effet de surjeu au texte, là où tu nous montre principalement une Aqua toute en douceur et en silences, en actions et sentiments très succincts. Disons que deux ambiances s'opposent, une qui se veut très profonde et l'autre plus contrastée, si je puis dire, et les deux seraient parfaites dans leurs rps respectifs, mélangées, ça se mélange assez mal si tu vois ce que je veux dire. Note que ceci n'altère que très peu le texte, il se lit très bien et presque rien ne vient sortir de la lecture. C'est une mission que j'ai vraiment, mais alors vraiment adoré lire.

Mission normale : 20 + 5 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS en magie !
messages
membres