Derniers sujets
Échos NocturnesHier à 18:24Huayan SongGarance prend son envolHier à 18:12FiathenLe bleu est une couleur chaudeHier à 15:09Maître AquaJour de fêteHier à 3:04Général PrimusL'Erreur est HumaineJeu 20 Sep 2018 - 23:34NarantuyaaLes JardinsJeu 20 Sep 2018 - 22:51NarantuyaaPour allumer le feuJeu 20 Sep 2018 - 15:03LenoreQuelques ossementsMer 19 Sep 2018 - 23:45DeathLa roue de l'infortuneMer 19 Sep 2018 - 19:47DeathConfidences d'un ApatrideMer 19 Sep 2018 - 19:26NarantuyaaFilatureMer 19 Sep 2018 - 18:34DeathJeu de rôleMer 19 Sep 2018 - 13:29LenoreNuit AnormaleMer 19 Sep 2018 - 10:42Chen StormstoutUne Dernière LettreMar 18 Sep 2018 - 21:40Huayan SongToujours gagnant, jamais perdant !Mar 18 Sep 2018 - 17:27Chen Stormstout
Le Poète

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
318/350  (318/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 23 Jan 2018 - 21:23
« Mesdames et Messieurs ! » Résonne ma voix, mille fois, au travers du Radieux Jardin, atteignant les oreilles de chacun. Me voilà, qui parle à tout le Consulat ! J'ai économisé ma voix pour ceux de chez moi... alors me voilà fluide et pêchu, prenant pourtant mon temps tel un vieux druide. Les enceintes, dans la ville dispersée, donnent un écho déformé à ma voix, presque de démon et ca va faire... sensation. « La Journuit commence troiiiiiis... deuuuuuuux... uuuuuuun... » Par surprise, comme un éclair dans le brouillard, la fête arrive en ville comme en transe !

De la musique explose, vile et sombre comme un maléfice, en même temps que la nuit s'illumine d'un feu d'artifice ! Elles pétillent ! Etincèlent ! Elles éclatent, les gerbes de feux ! Que le ciel sombre s'illumine à la renverse jaune, rouge, bleu... et que la fête de la lumière se reflète forte dans les yeux !
Et que les coeurs s'émerveillent d'un spectacle de joie, léger et radieux.

Surgit alors en étincelles le bonheur dans la noirceur ; elles prennent forme pétales et corolles, propulsez jusqu'au firmament. Le ciel est alors comme un champ de fleurs. Malgré la nuit noire, les ombres s'effacent pour l'aurore violente d'un instant. Volontairement extrêmement bruyant comme une rafale de coups de feux géants ! Pour sonnez la fête, heurtez les coeurs et secouer quelques têtes !
Les feux d'artifices rugissent pétarades, annoncent les superbes figures fumerolles ; éphémères mais entières, qui parfument de sucres l'atmosphères.

« Face à tel spectacle, que mille rêves vous éclatent en plein coeur, spectateurs... d'un bel enfer dont vous vous rappellerez peu fier ! »

Et j'ai hurlé aigu, fou furieux mais tout en retenu, les yeux en feu. Sans pallier, sans dérailler... avec un coeur de rockeur, j'ai tout donné. J'ai pleuré sans oublié de rire, j'imagine la foule en délire. Mon cri vil se répand dans la ville, se mêle aux bruits qui jaillissent nos sombres cieux. Les marchands se déchainent, ont déjà fini de déballer pour commencer les affaires ! Pour finir friqué, faire des envieux et peut-être même mourir vieux ! Malheureux ! La frénésie s'empare du Jardin Radieux !

« N'oubliez pas que la Journuit, c'est aussi des soldes de folies ! » Que je déclame de façon très publicitaire... avant de prendre une voix pas peu fier. « Il y aura tout ce que vous pouvez bien imaginer et même encore plus ! Des marchands de toutes les Citées Dorées sont venus ! Rien que pour vous ! Pauvres fous ! Si vous n'êtes pas déguisé, qui sait ce qui pourrait vous arrivez... nous parlons punitions ! Humiliations ! Prisons ! Pendaison !
Faites à vos aises... mais à minuit et demi très précis, Ariez pendra ses ennemis sous vos yeux ! Au coeur du Jardin Radieux ! Le Modéré Noir, Auron et la Bête, la princesse a besoin de vous pour bien leurs faire la fête !

Honnêtement, pour une fois que Sa Majestée nous fait l'honneur de nous rendre visite sans rien casser... on ne va pas se priver de son corps à devenir décérébrer ! Oh... certes oui... entre nous, ma foi, depuis la dernière fois... Ariez est bien plus sexy... »


Et la musique m'embarque, je ne parle tout à fait... ne chante pas vraiment ce qui me trotte dans la tête. Je vous sors, suave et sucré, un chanté-parlé à tout casser ! Puisque c'est un plaisir de vous servir. Pamela Isley elle-même... on aura jamais vu une princesse aussi femme...

« ...mais toujours aussi infame. Quand la diable s'habille en cinglée, par Pamela Isley ! A tous nos fantasmes secrets ! Ou le fruit d'une âme de femme par la jalousie enragée. On ne rage pas les filles !

Et juste après le numéro de sa Princesse ? Nous aurons le droit au Primarque son altesse de mes fesses ! Parce que oui, Mattew March de sa démarche altière, nous a déclaré la guerre et... aujourd'hui il est venu la faire ! Sauf que seul comme pas deux, pauvre vieux... on dirait que son groupe ne l'a pas vraiment suivi sur ce coup-la ! Mais il y a encore bien d'autres chose, oulah... tellement plus que ça.

Vous serez tenu au courant toute la journée par votre Poète Adorée ! Baladez-vous en ville, soyez vils... dansez, rigolez... et vous verrez. Tant de choses à faire ! A acheter ! A admirez ! A boire, à manger ! A gouter ! A s'en régalez. Tant de choses dont vous pourrez profiter, gratuit ou à prix cassé, friqué ou fauché comme le blé ! J'envie les surprises qui vous attendent et autant vous prévenir, elles ne sont pas toutes très tendres ! Si vous avez le coeur sensible, fallait pas venir !

Donc, pour vous mes chers apôtres, puisque je suis votre hôte... en plus de la Princesse Jalouse et du Prince Papale...

...le grand canyon si vous n'avez pas peur de vous faire mal ! On raconte qu'un ami à Genesis y est... prêt à être défier par ceux qui n'ont pas froid aux yeux. Alors qui sont les tafiottes ?! Ceux qui n'iront pas défier Sephiroth ! On raconte que celui qui le vaincra... »
Arthur éclate d'un rire moqueur. « Haha ! Celui-là, ca sera une vraie terreur ! Mais je doute fort que vous puissiez rivaliser face au meilleur sabreur des Citées Dorées.

Je peux vous confiez quelque chose ? Cool parce que ce que je vais vous dire, ça s'ose. En fait, Sephiroth est là pour défier Genesis mais la dernière fois, notre Tragédien a pris la pâtée... alors ça serait sympa de l'aider. Laver son honneur en faisant croire à son rival qu'il ne daigne même pas se déplacer ! »


Le Consul de l'Arme Blanche en personne pour un duel amical, pour que vous soyez un peu guerrier, ca devrait vous faire rêvez ! Jet... heu... Sephiroth sait se maitriser et il y a des gens pour vous soignez, juste au cas où certains feraient trop les fous. Donc vous n'avez rien à craindre, novice ou experimenté puisque notre bretteur sait s'adapter. Par contre, y a quelque chose à gagner !

« Et pas loin, on a la Reine de du Coeur ! Pourquoi perdu dans les rochers ? Car Madame vous couperait tous la tête bandes de traitres ! Mais si vous vous sentez d'allez la saluée... essayez juste de ne pas vous faire décapitez... et n'allez surtout pas me l'énerver ! Ces soldats-cartes sont de sortis alors soyez polis ! »

La belle et charnue Sandrine vous barbouillera de rouge si elle vous tombe dessus dans son labyrinthe ! Parviendrez-vous à lui échapper ?!

« N'oubliez pas de passer à l'entrée du Sommet des Arts, dans le Centre et dans les faubourgs... parole d'Erato le Fils, ça vaut le détour. D'autres attractions ouvriront toute la sombre journée partout dedans et même au-delà de notre citée ! Pour certaines, sont déjà ouvertes et d'autres qui ne tarderont pas à l'être ! A partir de minuit et demi, les festivités seront définitivement -pour la journée- installées dans nos contrées ! »

Minuit dix passé... j'ai plutôt bien résumé le programme de cette prometteuse journée. Du début à minuit et demi seulement puisque oui, c'est déjà plutôt chargé ! Et ça ne risque pas de se calmer ! J'enlève les écouteurs pour entendre le rapport de mes oiseaux, d'une impulsion je me lève et m'éloigne du bureau. Mes plumées me disent que jusqu'ici, tout va pour le mieux en espérant que ça continue ainsi.
Ma tour est devenue... une espèce de station-tour raido à la pointe de la technologie. On se croirait presqu'à la Shinra mais non, c'est bien mon chez-moi du Consulat.

On y retourne quand plusieurs oiseaux reviennent me faire leur rapport et finalement, pour la pause, c'est mort. Un peu avant minuit et demi, ca commence à sentir le foutoir pour ce soir.

« Mon dieu ! Mon dieu ! Mon dieu ! Les gars... les filles... on m'informe à peine que volant à trois mètres du sol, une imposante diligence est conduite les hors-la-loi qui ont pillé le coffre de Picsou ! Ils roulent et tirent à tout va comme des fous ! » J'étais panique... mais je me fais joueur, allant jusqu'à faire un clin d'oeil en ajustant mes écouteurs. « C'est le bon plan bande de lascars puisqu'apparemment, y a un trou dans le char ! Et des trésors à récupérer...

Et si la première est pour notre princesse détestée, vous aurez le droit à des pendaisons toute la journée ! A regarder ? Oui aussi... mais une corde ou deux, sous couvert de la fête, vont peut-être passer... »


Je me racle la gorge grossièrement.

« Je plaisante, évidement. Ou peut-être pas tellement... » ...je marque une pause vite fait... « ...pas tout le temps. Sinon, vous vous rappellez d'Astral... ? On a juste oublié Shiva alors quand elle revient s'venger, ça la fout mal ! Nous sommes assiégées par son armée à coup de boule de neige, le quartier entier gelé sans peine... qui va venir nous aider ?! Ne serait-ce que pour la Boss d'Astral et son armée défouraillé ! »

L'idée du siècle.... bataille de boule de neige... si Arthur le peut, il ira faire cette attraction à coup sûr.

« Ah oui, important, pensez à vérifier régulièrement le centre de la ville... nous y accueilleront parmi les plus grands des méchants. De tout les temps. Je ne veux pas vous spoliez, ni la surprise gâchée mais que puis-je révéler ?

Le premier est maussade, triste et altier.

Le deuxième, blême, risque fort de s'enflammer !

Et le troisième est beau à croquer.

Nous savons que c'est trois-là viendront et nous en aurons d'autres aussi ! Des diaboliques y passeront toute la journée, tâchez de ne pas les rater...

...si vous n'êtes pas sage... et ca sera encore pire si vous l'êtes... vous subirez la Justice Frollo. Pour l'amour de dieu, je vous jure qu'on va purgé cette citée de tout ses blondinets. Et les autres aussi, voilà, bien fait pour vous pauvres fous.

Bonne et longue soirée à vous... »


Je me tait comme si je m'étais envolé... puis reparle précipité.

« A l'assassin ! Dans les rues de la ville ! » D'un coup, je parle comme si j'en avais rien à cirer. « Quelque part... » Et je sais pas, je change d'avis. « ...ca pourrait être intéréssant, allez voir. Qui sait si on ne récompensera pas pour la capture du meurtrier !
Honnêtement, je dois vraiment y allez... mais déjà, vous me manquez ! »


Petit silence, juste là, posé.

« Bonne et longue soirée... » Je laisse trainé... pour qui est cette bonne et longue soirée ?! « ...rien que pour vous... » Puis je sais pas, en émoi, la folie m'embarque et me met hors de moi ! « Pauvres fous ! »
Mage Tricentenaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officière
XP:
102/150  (102/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 27 Jan 2018 - 16:04
"Dis Kestia, pourquoi tu veux m'accompagner au Jardin Radieux? Tu ne veux pas que je reste à la maison, plutôt?

Mais non, je préfère que tu puisses t'amuser.

Et pourquoi tu veux me déguiser?

C'est une fête déguisé. Qui sait ce que qui arrivera si on ne l'est pas?

Mais pourquoi me déguiser en Shin?

C'est le seul déguisement que je connais vraiment."

Je suis donc en train de lui mettre toute la coloration violette sur sa peau. Enfin, plutôt à toute la tête et aux bras. Je lui mets une coloration d'une couleur qui est naturelle pour un Shin mais qui ne l'est pas pour un humain, comme le blanc. Je lui mets deux boucles d'oreilles bleus, bien sûr j'ai pris soin de faire en sorte que les boucles d'oreilles soient des boules. Et voilà! Et moi, on ne connaît pas trop l'espèce. Je vais juste mettre des traces noires sur mon visage et c'est bon.

"Voilà. Je vais fermer toute la maison. Attends-moi ici."

Je ferme toute la maison pour éviter qu'elle soit cambriolée. Et je prends la main de Tania. Je paie donc le voyage, direction le Jardin Radieux.

Après un assez long voyage, on arrive au Jardin Radieux. J'arrive juste au moment où le Journuit commence. Ca a l'air tellement bien! J'ai hâte de découvrir les attractions et j'espère qu'il y aura des courses d'obstacle. Du coup, je me mets à courir avec un grand sourire. Je fais attention où je cours, bien sûr, mais je cours partout.

"Attends, Kestia, tu vas m'essouffler!

Ne t'en fais pas, Tania!"

Je sens que je vais bien m'amuser, ici! J'espère juste qu'on ne va pas s'énerver contre moi! Bon après, Boss Cissneï est là, et je n'ai pas vu d'interdiction de sa part pour quoi que ce soit concernant le Jardin Radieux, et depuis qu'elle m'a demandé de sauver le village des indiens, je sais que je suis autorisée à sortir du Château. Alors, pourquoi s'en priver?
Le Poète

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
318/350  (318/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 27 Jan 2018 - 17:20
« Ho-ho-ho-ho-ho-ho ! » Qu'éclate le rire excité vil du fou parlant à travers les enceintes de la ville ! « Vous vous rappelez ?! Vous vous rappelez ?! » Lance-t-il, effréné ! Au même moment, de dix mètres sur dix, un gigantesque brasier vient, en plein milieu des quartiers, vient de s'illuminée ! L'on entend alors, comme détraqué, que reparle d'Erato le Fils. « La place de Notre-Dame ! La Jungle Profonde ! En la mémoire du bouffon à l'âme immonde ! En hommage à l'effroyable dragon Tian-Long... et une pensée pour nos amis les mercenaires qui, depuis la destruction de leur bastion, doivent avoir, dans la bouche, ce goût de défaite si amer !

Si seulement on savait qui c'était qu'à fait le coup... une enquête du prouvera l'innocence et la bonne foi du Consulat ! En attendant, les faux-coupables sont, pour de vrais, en ville pour toute la journée ! Au niveau de l'estrade, n'hésitez pas à passer... de ce matin à ce soir, nous y accueillerons les âmes les plus noirs !

Ne l'aurais-je pas déjà dit ? Pour ceux qui n'auraient pas écoutez ! Or, j'aurais aussi deux-trois nouveautés, pour vous les amis... »


A son commencement, pourtant en pleine nuit, le Jardin Radieux de milles feux resplendit ! Puisqu'en plus du gigantesque brasier, des torches, néons, lampadaires... toutes lumières est allumé ! Et c'est donc l'âme en délire que j'reprend d'un éclair.

« Que puis-je dire ? » Que je déclame, lorsque mon âme s'enflamme, sonore de mon sourire alors que s'ensuit mon rire ! Poursuivit par un écho, magique rendu possible par la technique, diablement maléfique. « De rien ! Comment vous le dire ?! C'est pour vous les gens que le Consulat refait l'univers ! A l'endroit ou à l'envers, vers le paradis ou direct en enfer mais toujours en proses ou en vers ! C'est naturel, c'est pour toi ! Toi mon beau ! Toi ma belle ! Ici, tu ne trouveras rien d'ordinaire ! Et si tu le sens bien, si ça a l'air bien... si tu sens que ça te fait bien... et bah de rien !

Oh... oui... j'oubliais... quoi de nouveau pour la Journuit ? Oh, et bien... de quoi satisfaire vos désirs et envies, de quoi vous plongez en plein délire ! »


Petite pause, entre deux proses, pour que je m'hydrate et d'un regard dans le miroir, me flatte en admirant mon si beau reflet, cette oeuvre d'art. Je vous le dis, en toute modestie, en Sultan Armand qu'est-ce que je peux être sexy !

« Puisque c'est pour vous tenir informez, mes chers damnés réprouvés, mes oiseaux feront pleuvoir des flyers des cieux jusqu'à vos coeurs ! Et ces flyers, pour votre bohneur, distribueront le programme de la journée, mis à jour par moi-même et carrément signé ! » Et après l'engouement vient la langueur, la lenteur... la douce énergie charmeuse d'un séducteur blasé. « D'Erato le Fils, Consul du Vice... et on me dit à l'instant qu'une attraction vous fera vivre cent supplices.

Oh oui... vous pouvez toujours allez voir mon vieux frère Frollo... mais on a encore autre chose, me souffle les oiseaux... et même deux, oh mes aïeux.

La forêt de Blanche-Neige pour commencer ! Qui sait ce qui pourrait vous y arrivez ? Si vous vous sentez l'âme d'un aventurier... si aux sbires de la méchante Belle-Mère vous pensez pouvoir échapper... alors il n'y a plus qu'à y allez. A ce qu'il parait, dans cette forêt, il y aurait des sorcières.... »


Des nymphes, en réalité... belles à croquer... qui pour certaines pourraient bien vouloir vous dévorez ! La féroce Férya que voilà, pas franchement fan des humains mais qui aujourd'hui jouera, une sauvage nymphe des bois. Il y aura aussi Sydéa, dont le talent pour la danse surpasse celui de ses soeurs... une naïade, nymphe d'eaux si douces qu'on s'y noierait le coeur. Sans parler des inespérables Léïa et Lyra, très proches du dieu Bacchus autrefois, rien que ça ! Pas moins que le dieu du vin ! Puis vient Irélia, nymphe céleste puisque le meilleur pour la fin.

Autant de vous dire que la forêt de blanche-neige n'a jamais été aussi belle... et contrairement à l'oeuvre originelle, baigne ici dans le surnaturel. Par le pouvoir des nymphes qui, en sorcières, éclipsent toutes les autres d'un revers de main !

« Ce n'est toujours pas fini puisque ça recrute chez les vilains ! Qui veut devenir le sbire des génies du mal ? On organise une course d'obstacle pour voir ce que vous valez dans pas longtemps ! Soyez nombreux à participer ! Et en échange... la Prince Armand lui-même vous offrira... » Arthur ne sait pas encore trop quoi, quelque chose de cool en tout cas. Puis vient l'idée qui déchire ! « ...une place sur son char. Sans rire ! Le char que vous voulez, si vous le voulez. Pourquoi pas ? Moi je dis carrément, le Sultan fera jouez ses relations pour que vous obteniez de toute la ville l'attention !

Oh, ceux qui ne sont pas du Consulat ne le savent probablement pas mais... les chars de tout les plus grand méchants défileront sous vos yeux ébahis ! Du premier jusqu'au dernier, vous en serez abasourdis ! Ce sera ambiance carnaval comme en plein Charivari sauf que hey... ici ? C'est la journuit ! Ce sera à sept heures, l'heure où les gentils se meurent.

Et si vous vous sentez timide, n'hésitez pas... puisque si c'est autre chose qu'une place sur un char que vous voulez, alors au nom des arts, c'est un autre cadeau qu'on vous trouvera et ce que vous voulez, vous l'aurez ! Attention, cependant car la course d'obstacle commence dans une demi-heure... alors mes p'tits coeurs, si vous ratez l'occasion, vous n'aurez plus que vos yeux pour pleurez !
Seuls les plus agiles et rapides y arriveront, de toute façon... alors, qui mord à l'hameçon ?! »


Ha ! La course d'obstacle est en l'honneur des méchants anonymes ! Comme ce soldat, qu'on ne connait pas... et bien la course d'obstacle, ce sont touts les petits salopards qu'on ne voit pas. L'attraction est tenu par des gardes noirs et exécutant de la Coalition Noire, tous méprisants et sadiques qui, pour nos candidats, n'ont pas vraiment pas d'espoirs. On pourrait aussi y croisez quelques mercenaires, payés mais pas motivés... et toutes sortes de gens pas connus mais qui l'eut cru, ce sont tous des enfoirés. Seulement, personne ne les connait !

« Dépêchez-vous d'allez vous faire enregistré ! Des gardes noirs et exécutants de la Coalition altière sont là pour tout organisé... ça et quelques voleurs de pommes affamées... » Je me racle la gorge après, d'eau, une large gorgée. « ... ahem, je veux dire... des mercenaires délétères sous-payés puisqu'après la destruction du Centurio, ils font n'importe quel travail pour une misère !
Peut-être parviendrez-vous à vous achetez leurs services ? Ca vaut le coup, parole d'Erato le Fils, toute la journée pour vous conseillez et poussez aux vices ! »


Quelques règles, à préciser... on peut se chahuter pendant la course mais pas se blesser, encore moins se tuer. Différents soigneurs et secouristes seront présents... de même que des gardes, tout ce beau monde interviendra au besoin, à l'instant. Quand aux mercenaires, il sera possible de les payer... avec un brin d'herbe, un caillou ou des objets anodins, parfaitement lambdas et facile à trouver.
Pour quoi ? Pour des contrats tout en absurdité !

On raconte que certains iront jusqu'à se déshabiller... pour quelques munnies ou une tasse à café !
Mage Tricentenaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officière
XP:
102/150  (102/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 27 Jan 2018 - 20:35
Oh! La forêt de Blanche-Neige où on pourra se faire poursuivre par des sorcières! Elles me sous-estimeront vu ma petite taille et un physique très jeune, mais elles auront tort quand je leur échapperai facilement. Et ce n'est pas tout, il y a quelque chose qui sera encore mieux pour moi: une course d'obstacle!

"C'est pour toi, non.

Oh que oui! Je veux absolument y participer!"

Et en échange, un petit passage sur un char de son choix. Ça a l'air aussi amusant. Au niveau de la rapidité, c'est pas vraiment ça, mais pour l'agilité, 300 ans d'entraînement d'agilité et je sais ce qu'il faut faire à chaque obstacle! Si ça ne n'est pas être agile, je ne vois pas ce qu'il faut faire!

Du coup, je cherche absolument l'endroit où se déroulera la course d'obstacles. Bon, ça m'ennuie que c'est la Coalition Noire qui organise ça, mais c'est une trêve, donc pourquoi s'inquiéter? Je vois l'endroit où on peut s'inscrire à la course d'obstacle et je m'inscris. Je ne suis pas très connue dans l'univers, à part dans la Lumière, donc la Coalition n'aurait pas envie de me capturer ou une inclonnie du genre. Après l'inscription, on m'indique où se trouve cette course d'obstacle. Et du coup, j'y cours. Je sais que ce sera pour plus tard, mais j'ai déjà hâte!
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1114/500  (1114/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 1 Mai 2018 - 0:18
Mission accomplie.

Au Consulat, nous aimons l'efficacité. Vous voulez une notation rapide ? Cé le bon choi.

Donc... Comme on comptait encore en francs lorsque cette mission a été postée, que Pompidou était encore au pouvoir et que Death venait d'être nommé chef de la Coalition noire, je ne vais pas m'attarder sur les critiques négatives. Je trouve que ça n'a objectivement pas beaucoup de sens... dans la mesure où vous-mêmes devez avoir oublié ces rps ! Chouette ! Merci Xaldin.

Je vais principalement commenter Arthur, dans la mesure où la lumière ne m'intéresse pas tant que ça... Neutral

En fait, je vais t'avouer que je suis très content de toi. Je sens que je peux vraiment compter sur toi pour porter la journuit. Même si... là c'est point mort, je sens que tu veux t'investir et qu'avec le boss idéal, tu ferais vraiment des merveilles. Tu avais une mission, faire le speaker en début de soirée, avec la possibilité de continuer, et tu as décidé de ne pas te contenter du minimum et de vraiment jouer le jeu à fond, d'exploiter la matière jusqu'au bout. Ca c'est clairement le plus gros point positif de ton rp, et plus généralement, de ta participation à la journuit.
Le contenu, j'ai quasi rien à dire. C'est vraiment bien, tu joues vraiment le jeu, tu mets blinde d'énergie dans tout. J'ai trouvé tes phrases d'accroche cool et pour le coup, c'est super, parce que tout ça va te permettre de vraiment pouvoir dire que Arthur est connu dans les cités dorées. Parce que là, pendant 24 heures à parler dans la ville, en répétant son nom toutes les deux minutes, les gens vont pas l'oublier.

Chaque attraction a vraiment son compte. Parfois tu ne décris pas... franchement bien le contenu de chacune mais après, je comprends aussi.

Non, c'est bien. C'est bien mais je t'avais déjà dit...

Tu t'es permis des ajouts. En fait, Kestia dit "Ce serait trop cool qu'il y ait une course" ou chais pas quoi et... tu as créé une course. Tu l'as réellement sortie de ton chapeau. Tu as bien fait ça, c'était pas mal... Une course "au soldat inconnu bad guy" c'est une bonne idée mais alors... niveau roleplay, je crois qu'on a raclé le fond ^^. Je le dis pas méchamment mais tu as putain de lu dans les pensées de la personne avec qui tu faisais cet rp. Et alors bonjour l'impro. Au Consulat on essaie quand même de faire croire qu'on a préparé nos attractions. Après, bon... une course, ça mérite pas trois missions mais quand même, si on en avait parlé avant j'aurais dit ok mais là c'est tendu. C'est ton gros défaut et je regrette que tu prennes cette critique si légèrement. Ne crois pas un instant, pas un... que c'est une qualité. Quand tu ne "sais pas", tu sors n'importe quoi, et ça c'est vraiment dommage. Parce que tout le reste du rp est ultra bien documenté, tu as vraiment bien fait ça, mais... tu peux pas t'empêcher de faire l'impro de trop.

Parce qu'y a aucun problème d'improviser quelque chose. Mais par contre, quand il y a de l'impro, tu ne peux pas faire croire au lecteur que ça n'en est pas.

Exemple cliché :

Si tu es encerclé par quinze personnages, pris au piège, tu peux pas dire "comme par hasard, mes trente gardes-du-corps ninjas sont venus avec moi !"
Par contre, oui, écrire sans prévoir tout à l'avance, ça oui.

Enfin bref !

Kestia, à présent. Vraiment j'ai adoré ton intégration dans cet rp. Ca remonte mais j'ai vraiment été agréablement surpris. Tu te joins à un rp qui n'appellait pas forcément une réponse et... peut-être sans le savoir, sans l'avoir réfléchi avant, tu as permis à Arthur de très bien rebondir sur les événements et de continuer dans son délire. Et j'adore le concept des deux personnages dans un même rp qui ne... n'interagissent pas. Concrètement, elle l'entend, lui n'entend pas Kestia, et ça c'est chouette. Bon et j'ajouterais que je trouve ça super chouette de t'être intéressée à la Journuit.
J'ai trouvé le premier rp assez mignon et plutôt soigné (en terme de forme). La préparation était bien écrite, vraiment aucun souci.
Du coup, dans la même logique, le deuxième rp est dynamique, prend en compte ce qu'a dit Arthur. Voilà, vraiment chouette.

Donc...

Mission facile pour les deux :
Arthur, 12 xp, 120 munnies et  2 PS en symbiose.
Kestia, 11 xp, 110 munnies et 2 PS en force.
messages
membres