Derniers sujets
» Le Temple Qingyang - 青羊宫
par Huayan Song Hier à 12:19

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Huayan Song Hier à 10:43

» Chasse aux corsaires
par Genesis Rhapsodos Hier à 3:22

» Froide Noblesse
par Genesis Rhapsodos Jeu 18 Jan 2018 - 23:30

» Chevaucher le Blizzard
par Chen Stormstout Jeu 18 Jan 2018 - 22:49

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 18 Jan 2018 - 20:13

» Par delà l'arc en ciel!
par Genesis Rhapsodos Jeu 18 Jan 2018 - 14:59

» Infiltration animale
par Genesis Rhapsodos Jeu 18 Jan 2018 - 14:40

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Mer 17 Jan 2018 - 20:29

» Ho ho ho !
par Ioan Kappel Mer 17 Jan 2018 - 16:09

» Cartographie
par Chen Stormstout Mer 17 Jan 2018 - 0:29

» Affaitage
par Chen Stormstout Mar 16 Jan 2018 - 21:44

» My name is Lea, Got It Memorized ?
par General Primus Mar 16 Jan 2018 - 20:14

» Entre ciel, terre et campagne
par Matthew March Mar 16 Jan 2018 - 19:58

» La Caverne Hantée
par Chen Stormstout Mar 16 Jan 2018 - 19:40


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Relever la tête
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Lumière d'Étro
Masculin
Nombre de messages : 134
Age : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
81/500  (81/500)
Ven 12 Jan 2018 - 13:59

Les yeux fermés, les bruits du moteur lui vrillant les tympans, le Paladin-en-Chef parvenait tant bien que mal à ignorer son mal des transports alors que le vaisseau de la Shin’ra amorçait son atterrissage au Château de la Bête. Voilà plus d’une heure qu’elle avait quitté le monde sous la coupe du Sanctum, accompagnée de deux commandants de l’ordre. Garnac et Saton restaient silencieux, fixant les étoiles au travers du hublot et marmonnant probablement une prière à la Déesse.

Il n’y avait plus grande crainte que l’inconnu, Cassandra l’avait compris dans les yeux des Paladins lorsqu’elle prononçait son plan. Attaquer l’un des mondes de la Coalition Noire et ensuite repartir aussi rapidement qu’ils étaient venu.

Cela ressemblait fortement à l’action que le dirigeant du groupuscule ténébreux avait orchestrée contre les adorateurs d’Étro. À l’unique différence que les Paladins ne possédaient pas un dragon à relâcher contre les habitants du monde sous le joug de Death. Elle avait un tout autre objectif que celui de blesser le monstre à la faux, ce n’était pas pour lui qu’elle venait aujourd’hui.

Pentaghast… Il est l’heure.
Puisse Étro nous protéger dans notre folie.

Ouvrant les yeux, attendant la dernière vibration du vaisseau, elle finit par se lever et rejoindre la porte de sortie du transport. Une demi-heure, voici tout ce qu’ils avaient pu convenir avec la Shin’ra. Les Paladins allaient devoir éviter de s’enliser dans les ténèbres de ce monde, frapper vite et fort pour repartir. Il n’était pas question de protéger quiconque, seulement de passer un message.

Saton, n’abandonnez pas notre bannière, pour rien au monde. Garnac, vous serrez son protecteur.
À vos ordres.

Passant son bouclier à la main gauche et dégainant son épée, Cassandra poussait la porte de la station afin de découvrir la place de la fontaine. Elle était déjà venue ici, par deux fois, se souvenant parfaitement de cette large zone avec une fontaine en son centre. Lieu vide de toute vie alors que les volets claquaient sous son passage. Aujourd’hui, ce fut la surprise qui la frappait quand des dizaines de gardes brandissaient leurs armes à l’encontre des hommes du Sanctum.

Venait-il d’anticiper cette attaque ? Elle avait beaucoup de difficulté à le croire, cependant, ils étaient déjà acculés avant même que la bataille ne commence.

Les ordres des Gardes Noires parvenaient à ses oreilles, jurant qu’ils allaient faire feu à la moindre réaction des Paladins s’ils ne jetaient pas leurs armes au sol. Faisant grimacer Pentaghast, celle-ci dressait son bouclier devant elle avant de se recroqueviller tout en se tournant légèrement, protégeant son buste et sa tête alors que les tirs résonnaient dans la place. Tel l’écho d’une bataille perdue d’avance, quelques silhouettes apparaissaient aux fenêtres pour observer le triste spectacle.

Derrière moi !
Criait Crassandra, passant son bras droit derrière elle alors que les tirs convergeaient déjà sur elle. Elle n’allait pas se rendre, pas en ce jour. Elle avait déjà été inutile contre les agents de la Coalition Noire, cela n’allait pas être pareil. Grimaçant, elle se concentrait malgré le vacarme et son bouclier commençait à s’illuminer progressivement.

Elle prenait sur elle-même, la sensation du métal vibrant sur son avant-bras la contrariait alors qu’elle encaissait les coups sans broncher. Tel un homme face à la tempête, elle s’avançait lentement vers les lignes ennemies.

Tout cela ne durait qu’une dizaine de secondes, mais semblait égal à une éternité alors qu’elle relâchait toute l’énergie emmagasinée en levant son bras gauche. Créant une déflagration de lumière tout autour d’elle, de quoi surprendre les serviteurs de Death. Deux poignards fendaient l’air, lancé par Saton alors qu’il venait de planter la bannière dans le sol, les dagues s’enfonçant dans la chair de l’homme ayant donné les ordres et le faisant tomber au sol. Garmac, lui, avait profité de l’effet de surprise pour dégainer son épée à deux mains et prendre le pas sur Pentaghast.

Ils étaient faibles en dehors de la mêlée, les Paladins devaient profiter de cette fenêtre durant laquelle les Gardes Noires rechargeaient leurs armes pour attaquer. Certains reculèrent, engageant un chargeur dans les magasins, alors que d’autres dégainaient épées et lances pour contrecarrer la charge. Dorénavant, les Paladins étaient obligés de vaincre pour retourner au Domaine Enchanté.

Terminant sa charge d’un heurt de bouclier, faisant tituber son adversaire, Cassandra levait ensuite sa jambe et abattait la pointe de sa botte sur le genou du Garde Noir. C’est une fois celui-ci au sol qu’elle l’achevait d’un coup d’estoc pour ensuite parer un coup de lance du fil de son épée. Tournant son poignant, faisant glisser la pointe jusqu’à ça garde, le Paladin levant alors son bouclier qu’elle abattait sur la hampe de la lance afin de la briser et s’approcher de deux pas de l’homme désarmé.

Elle ne se souciait pas de ses commandants, à l’heure actuelle, c’était la rage qui la guidait. Comme ce jour où, elle était enfermée dans cette cellule avec le prisonnier Maxwell, elle ne voulait rien d’autre qu’exhorter cette rancoeur qui l’animait.

Créateur. Au nom d’Étro, je Te demande de conserver ton regard sur tes enfants et leurs esprits. Que ceux-ci gardent ton nom en mémoire et que leurs actes soient sous ton nom.
Brièvement, les armes des membres du Sanctum s’illuminèrent d’une douce lueur, apaisant les croyants alors qu’un cri s’échappait d’un garde touché par la bénédiction d’Étro. L’invocation terminée, elle fixait de nouveau son adversaire qui dégainait une dague. Abattant son épée de haut en bas, il n’avait pas le réflexe nécessaire pour atteindre le garde qui esquivait d’un pas de côté et enfonçait la lame dans une jointure de l’armure du Paladin-en-Chef. Du sang commençant à couler sur les côtes de Pentaghast qui répondait qu’un coup de coude et d’une frappe à l’aide de la tranche son bouclier. Assommant son adversaire, lui donnant le temps pour se retourner et se réfugier derrière son écu pour absorber un nouveau feu nourri.

Nous ne pouvons pas rester plus longtemps !
Renonçons, cela n’en vaut pas la peine.

Elle écoutait les conseils de ses commandants, eux aussi déjà blessés alors que le nombre de gardes ne semblait pas baisser pour autant. Elle se mordait les lèvres, relançant la charge dans son bouclier avant de grogner sous cette douleur dans les côtes. Non. Cela était bien plus qu’une escarmouche. Ils devaient être un symbole d’espoir.

Je ne vis pas par l’épée, celui qui vit par l’épée à oublier le visage du Créateur. Je vis pour la justice.
Cassandra criait cette prière, suffisamment fort pour que Garnac et Saton l’entendent. Prononçant chaque mot distinctement, bloquant une attaque ou ripostant pendant qu’elle récitait. Étro était avec eux.

Je ne frappe pas de ma main, celui qui frappe de sa main à oublié le visage du Créateur. Je frappe de ma Lumière.
Garmac psalmodiait lui aussi, ayant attrapé la lame de son épée pour frapper à l’aide de sa garde, défaisant ainsi sa rixe avec un garde alors qu’il parait un nouvel enchainement.

Je ne tue pas de mon arme, celui qui tue de son arme à oublié le visage du Créateur. Je tue avec mon coeur.
Saton croisait ses lames, déviant une lance qu’il faisait tomber au sol avant de se jeter en avant, empalant et soulevant un garde avant de le jeter au sol, telle une poupée de chiffon. La prière terminée, une boule de lumière se concentraient dans la main du Paladin-en-Chef jusqu’à ce qu’elle grimpe le long de son épée. Dégageant d’un heurt un ennemi, elle dressait sa lame vers les cieux alors que celle-ci brillait intensément, traçant les contours des personnes cachés derrière leurs fenêtres alors que les Gardes Noirs se couvraient les yeux sous la manifestation de la Lumière d’Étro.

Soufflant sous l’acte, baissant son arme, il fallut un instant pour que Cassandra puisse se redresser et abattre son épée sur un adversaire désormais désorienté. Les Paladins remerciaient la Déesse avant d’achever les derniers hommes, ayant transformé la place du village en sombre rappel de l’attaque du Dragon sans-coeur. Ce n’était que justice rendue.

L’étendard de l’ordre des Paladins continuait de flotter au vent, personne ne l’avait enlevé depuis qu’il avait été déposer dans ce village. Soufflant sous l’effort, ils allèrent ensemble autour de celui-ci avant de poser un genou au sol. Le Paladin-en-Chef priait une nouvelle fois, un genou à terre et accompagner de ses hommes jusqu’à ce qu’une colonne de lumière ne tombe du ciel pour illuminer ce symbole. Permettant ainsi aux hommes de Sanctum de se relever et de chercher quiconque au travers des fenêtres.

Nul besoin d’un discours en ce jour. Ce n’était qu’un acte parmi tant d’autres, ceux ayant assisté à la scène peuvent parler de ce qui s’est passé aujourd’hui. Rangeant leurs armes, Cassandra et son escorte se retournaient pour rejoindre la station Shin’ra.

Si la foi avait été inspirait aujourd’hui ? Ils le sauront bien assez tôt, et ils n’attendaient que cela.



_______________________________
 
 
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Il faut tomber pour mieux se relever
» Ryan - Après être tombé l'important est de savoir se relever
» Se relever après la chute [PV T?j?]
» Tomber, pour mieux se relever ~ Noctu
» Tomber et se relever... c'est sa la vie. [libre]