Derniers sujets
 

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
151/0  (151/0)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Déc 2017 - 20:22
- Nous avons déjà fait pire que ça. Disait alors Cypher, marchant aux côtés du sniper dans les rues de la ville, retrouvant progressivement l’éclairage public. Quand nous étions SOLDAT.
- Ils étaient sans défense, Kurt. Répondait sèchement Hadrien, ne tournant pas le regard.
- Des chimistes ? Rigolait le Turk. Il y avait des bacs remplis d’acide et d’autres conneries, juste devant eux. Ils n’avaient qu’à s’avancer et nous jeter ça à la gueule et toutes les chirurgies de l’univers ne serviront pas à nous refaire un visage convenable.

Le sniper s’arrêtait, observant brièvement l’ancien médecin de haut en bas avant de se retourner et d’avancer. Grognant quelques instants avant de se retourner et dresser son doigt en direction de son ami.

- J’arrive pas à croire que toi, tu dises ça ! Il fulminait. Merde, t’es médecin, non !? Tu devrais être censés aider les gens, pas les abattre comme du bétail ! Qu’est-ce qui ne va pas chez toi…
- Tu te moques de moi ? Répondait Cypher, dégageant le doigt accusateur d’un revers de la main. Ils étaient dans un immeuble, dans des lieux désinfectés pour concevoir de l’héroïne et la revendre dans les rues. Toi et moi, nous avons rendu service à cette ville en faisant ça.
- Là, t’es en train de te cacher derrière des excuses.
- Pas un seul instant. Mentait-il, gardant pour autant un visage neutre. Ici, c’est l’endroit le plus merdique de l’univers et j’ai décidé d’ouvrir les yeux plutôt que de laisser la pourriture s’installer. Hadrien, tu es devenu un habitant de la ville au point que tu te sentes mal d’avoir fait ça !? Laisse-moi rire un instant, nous ne sommes pas les méchant dans l’histoire.

Il se répétait cette même phrase dans la tête, alors que la discussion venait de se clôturer et qu’Hadrien s’était retourné sans dire un mot. Il n’était pas les méchants dans l’histoire. Rien d’autre que deux types ayant empêché à ce que de la drogue ne tombe dans les rues de la ville, une belle connerie que Cypher voulait bien s’entendre dire pour oublier ce qu’il venait de faire. Peut-être qu’il faisait ça aussi pour se racheter de l’infanticide dont il était responsable, sauf que cela, il n’oserait jamais l’avouer.

- Écoute, je suis désolé. Reprenait le Turk une vingtaine de minutes plus tard. Tu n’avais pas à faire ça, j’aurai du m’en occuper seul. Tu peux empocher ton chèque et te casser, je ne t’en voudrais pas.
- C’est pas ça. Finissait-il par dire, mâchant à moitié ses mots. Ils méritaient de crever, tu as raison. Hadrien se tournait alors pour regarder son ami dans les yeux. Quand tu t’es retourné pour me donner l’ordre de tirer, c’est la première fois que j’voyais ce regard chez toi.
- De quoi tu parles ? Disait-il, ne lâchant pas le regard du sniper.
- Tu n’as pas douté un seul instant pour tirer sur eux, pas la moindre réflexion sur le fait qu’ils étaient peut-être innocents ou quoi que ce soit d’autre. Il fronçait les sourcils. Le même regard que mon patron quand il m’ordonne de buter quelqu’un, comme si la vie humaine n’avait plus d’importance à tes yeux, comme si t’étais déshumanisé…

Cypher avait un léger mouvement de reculer, abaissant ses épaules un instant avant d’ouvrir la bouche. Comme à son habitude, il avait compris.

- Écoute. Disait-il simplement. En devenant Turk, j’ai dû faire certaines choses dont je ne suis pas fier. Surtout, ne me demande pas de quoi il s’agit. Il inspirait longuement, reprenant ensuite. Sauf que je suis toujours le même gars, ne t’inquiète pas pour ça.
- Kurt, surtout, fait attention à toi. Disait-il simplement. Tu parlais d’un verre, c’est toi qui invites ?

Souriant de toutes ses dents, le Turk attrapait l’épaule de son ami et le remerciait longuement avant de reprendre leur marche. Il avait encore beaucoup à faire aujourd’hui, elle la boule que Cypher avait au ventre semblait se calmer progressivement.

Ils continuèrent alors de marcher, arrivant dans une nouvelle rue éclairée par des centaines de néons où se retrouvaient plusieurs dizaines de prostitués en train de tapiner dans la rue.

- Nous sommes arrivés ? Demandait le Turk à son ami, tournant le regard en direction d’une jeune femme vêtue de cuir. Ici, c’est la zone de Cindy…?
- Nous sommes arrivés. Répondait-il aussi simplement. Devant nous se dresse le Chocolate Factory, son bordel principal. Ne te pose pas de question sur le nom, ça ne cache rien de dégueulasse.
- Elle manquait peut-être d’imagination en ouvrant l’établissement.

Rapidement, ils se retrouvèrent dans une file menant dans un bâtiment de standing. Un grand immeuble, deux portes rembourré en cuir rouge avec un hublot sur celle-ci et quelques rares gardes du corps. Bien plus épais que ne pouvait l’être Hadrien. Foulant ainsi le tapis rouge, il ne fallut pas longtemps pour qu’il se retrouve à l’intérieur du bâtiment dans le hall principal. Un grand couloir dans lequel se trouvait plusieurs vitrines sur les deux côtés du mur, exposant des filles dans des sortes de pièces aménagées pour donner le loisir au visiteur de comprendre le service proposé par chacune des filles.

Quelques hommes se trouvaient aussi derrière les vitrines, des gigolos, pour la plus grande satisfaction de tous. Au bout du couloir se trouvait une double porte à battants affichant une large salle circulaire.

De grand espace pour circuler, plusieurs tables équipées d’une barre verticale ou d’une cage contenant une prostituant occupé à se trémousser, un bar derrière lequel plusieurs femmes aux seins nus en train de préparer les boissons et une petite scène de démonstration. En soi, il s’agissait presque à l’un des bordels qu’il avait visité, à la différence qu’un énorme escalier en colimaçon se trouvait au centre de la salle et que plusieurs clients grimpaient ou revenaient pour profiter d’un verre.

- Au moins, c’est propre. Fut la seule parole que prononçait le Turk avant de se diriger vers l’une des tables libres. Et la banquette n’est pas plaquant.
- C’est le service ici. Disait-il en regardant la cage suspendu au-dessus de la table. Si tu m’dis que les cages, c’est ton truc…
- Le hasard qui m’a conduit à cette table. Souriait Cypher avant de s’asseoir et attrapant le menu disposé sur la table. La journée n’est pas terminée, n’hésite pas à te faire plaisir.
- Oh, ne t’inquiètes pas. Un sourire apparaissait sur son visage. Je vais prendre une blonde, c’est déjà certain.
- La bière, ou une femme. Rigolait l’ancien médecin alors qu’une serveuse se présentait.

Ne possédant rien d’autre sur le corps qu’un string et un soutien-gorge de cuir, la serveuse revint rapidement à la table avec les boissons. Deux verres de whisky et une bière sur un plateau pour les déposer aux principales intéressées.

- Désirez-vous qu’une hôtesse vous accompagne pour votre verre… Il n’y avait aucun coup visible sur la serveuse, elle semblait même être en forme. Ou deux, c’est selon vos désirs.
- C’est proposé si poliment. Répondait Cypher en levant son verre, la serveuse appelant deux prostitués à grimper dans la cage.
- Pourquoi est-ce que nous ne sommes pas venu ici dès le début… Là, je regrette.
- Voyons monsieur, il n’y a aucun regret à avoir. La serveuse faisait un clin d’oeil. Si vous voulez me suivre.

Hadrien observait un instant le Turk, comme s’il attendait une confirmation de sa part avant de se lever et suivre la prostituer jusqu’à l’escalier en colimaçon. Pendant ce temps, Cypher restait tranquillement dans son canapé, observant simplement les deux femmes enfermées dans la cage en train de danser pour lui. Même si tout cela n’était rien d’autre qu’un spectacle qu’il payait, il allait en profiter. Cependant, il y avait cette femme à l’étage qui l’observait, d’un oeil unique, avant de disparaitre de la rambarde pour rentrer dans un bureau. Cindy semblait vérifier que tout se passe bien, un patron attentif à ses employés, tout semblait si parfait dans cet endroit.

Il y avait toujours le rouge de présent, seulement, c’était celui de leurs lèvres qui attirait l’attention du Turk. Elles étaient parfaites, et semblaient si heureuses à faire cela…


Dernière édition par Cypher le Dim 14 Jan 2018 - 11:49, édité 1 fois
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Déc 2017 - 21:38
Ouais...

Bon alors, j'ai bien aimé ici aussi. Mais c'est p'tête le RP... où il se passe le moins de choses. Niveau développement personnages, ouais. Niveau mission en elle même... On va pas se mentir y'a pas beaucoup ^^

Donc ouais... Ca reste intéressant. On a la suite directe du précédent RP, avec Hadrien qui gueule qui s'aperçoit du changement de Kurt. Quelques répliques sont à mon sens moins bonnes, mais ça va dans l'ensemble.

Malheureusement, je trouve que c'est vite expédié. Le mec se contente de te dire de faire gaffe, et c'est parti pour s'enfiler des putes \o/ ... tu vois c'que j'veux dire ? Ici, j'aurai bien vu une pause. Mais pas une pause détente, un "On se voit demain" j'sais pas. HIstoire de digérer le gros crime de batard que tu viens de commettre... PAR EXEMPLE.

Bon sinon... Bah la mission en elle même, tu te pointes, vous consommez.... chacun à votre façon. C'est un p'tit cadeau (d'façon tu peux te le permettre), mais ouais. Tu fais du repérage vite fait, tu présente le second lieutenant assez rapidement. Mais, y'a un truc ! A imaginer la scène, observant son truc et te voyant... Ca fait très film, mais j'sais pas y'a un truc ouais. Genre "oh... ça va chier".

Bon finalement... Il se passe effectivement pas grand chose. C'est une pause sans en être une. A vrai dire, outre vraiment séparer les lieutenants en RP... J'pige pas trop pourquoi ce RP qui est la suite directe du précédent n'est pas justement à la suite de l'autre. Y'a une raison, ça se sent... mais j'sais pas. Si on assemble les deux RP... j'dirais que la coupure se situe au trois quarts en fait. La première moitié de ce RP est la fin du précédent. J'sais pas si j'suis clair.

Bref ! Moins, mais j'ai quand même bien aimé.

Facile : 12 xp, 120 munnies, 2 PS en dex.

_______________________________
messages
membres