Derniers sujets
Ce qu’on ne fait pas, le temps le faitLun 18 Juin 2018 - 16:59DeathRecensement des Avatars (obligatoire)Dim 17 Juin 2018 - 22:44SurkeshNever Never LandDim 17 Juin 2018 - 18:35InvitéCe qu'on fait par AmourDim 17 Juin 2018 - 18:31Huayan SongTsuki Tricky's ArtDim 17 Juin 2018 - 14:38Pamela IsleyDemande graphique?Dim 17 Juin 2018 - 0:14Daenerys TargaryenLes vertues des cercles vicieux Sam 16 Juin 2018 - 15:57SurkeshContrats - Demande de MissionSam 16 Juin 2018 - 15:45SurkeshFace contre TerreVen 15 Juin 2018 - 15:37LenoreIl y a toujours un cheminMer 13 Juin 2018 - 22:36Fabrizio ValeriBrunch en bonne sociétéDim 10 Juin 2018 - 17:08Huayan SongField of Heroes Dim 10 Juin 2018 - 15:54InvitéRendez-vous gallantVen 8 Juin 2018 - 14:09LenoreMon cœur pour un ingénieur Ven 8 Juin 2018 - 13:46LenoreRevanche sur la CannibaleJeu 7 Juin 2018 - 19:24Surkesh
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officiers
XP:
108/150  (108/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 4 Déc 2017 - 22:35
Hill Valley. C'est donc celle-ci la ville la plus proche. C'est donc ici qu'on a vu un bandit autre que Jin. Afin d'économiser notre air dans l'hoverboard, on a décidé d'y aller à pieds. Mais à cause de ça, on a très faim. Comme d'habitude, quoi. On verra un peu plus tard pour les munnies, donc, et on va se contenter de voler de la nourriture.

Plus j'ai faim, plus j'ai hâte de voler de la bouffe. Mais beaucoup de bouffe. Et oui, croyez vraiment qu'un personnage de jeu vidéo n'a aucun estomac? On est des êtres vivants, quand même! J'espère juste qu'il y a un endroit où voler beaucoup de nourriture.

Du coup, on va utiliser nos hoverboards, mais seulement pour s'enfuir après avoir volé de la nourriture. Mais avant ça, petit état des lieux car on ne connaît pas du tout la ville. J'active mon collier et je vois le plan entier de la ville. Donc, à part des habitations, il y a une école, une église, une banque avec le bâtiment de la justice juste à côté, un épicier, un cordonnier, un cimetière, un endroit pour les chevaux non-anthropomorphe et... attends c'est quoi ça? Je montre l'endroit qui m'est complètement inconnu à Jin.


« -C'est quoi ce bâtiment?

-Ça? C'est ce qu'on appelle un saloon. En gros, c'est un bar où on peut voir beaucoup de gars qui jouent aux jeux de cartes avec de l'argent en prime, et le serveur sert beaucoup de l'alcool.

-Ah! Mais bon, on n'est pas là pour boire, on n'a pas envie d'avoir un bec de bois. D'ailleurs, vous pouvez nous montrer comment vous braquez une banque?

-En gros, il suffit de crier qu'il s'agit d'un hold-up, d'être intimidant et de ne laisser personne appeler le shérif.

-C'est la justice de ce monde?

-Ouais.

-D'après la carte virtuelle, le shérif se trouve juste à côté.

-C'est ça le risque. Ils nous entendront et ils peuvent nous arrêter avant qu'on ait l'argent.

-Et pour la poursuite, ils ont quoi?

-Des chevaux. Du coup, si on veut fuir, il faut un cheval plus rapide.

-A moins que nos hoverboards soient plus rapides que les chevaux, en fait, du coup, tu sais ce qu'il te restera à faire, Wave. Mais en attendant, préparez vos hoverboards, on va voler des caisses entières de nourriture. Storm, c'est toi qui vas tenir Jin.

-Oui, monsieur!

-Jin, tu as quelque chose pour stocker la bouffe?

-D'habitude c'est pour l'argent, mais ça peut faire l'affaire.

-Parfait! »

Je frappe sur la tête de l'épicier pour l'assommer avant qu'on prenne le plus de nourriture possible en le mettant dans le sac de Jin. La prochaine fois, on vole l'argent. D'ailleurs, des gens sont en train de balancer le vol au shérif. Ça nous fera un petit nom.

"-Arrêtez-les! On risque de se faire arrêter!

-Et pourquoi? On veut leur montrer que nous sommes des voleurs professionnels, on pourra fuir. Contente-toi de mettre toute la bouffe dans le sac."

Après avoir tout volé, on sort de l'épicerie, on lance nos hoverboards pour les activer et on saute dessus en commençant la fuite. Storm tient la poignet de Jin et le sac de nourriture. J'espère qu'il y aura plus amusant qu'une course poursuite à cheval.


HRP:
J'attends vos réponses avec hype.
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
424/400  (424/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 17 Déc 2017 - 23:00
« Certainement pas... »

Surkesh était ici pour... se faire de l'argent et en soit, il y avait de quoi s'en faire ici. La mongole, dernière mercenaire à être intervenue dans l'ouest, s'est faite virée du chantier de chemin de fer pour avoir volé. Volé quoi d'ailleurs ? Bref, on s'en fout... le fait est que le Centurio avait des vues sur ce monde et quelques projets en cours, raison pour laquelle le sombre mercenaire était venu. Son idée était de parler au Shériff des mercenaires et, pourquoi pas, de s'entendre sur certaines choses. Lenore, sous une identité secrète qu'on évitera de révéler, avait fait un sacré travail de renseignements. Le Centurio avait un plan complet de Hill Valey et même des infos sur les figures importantes de la ville. En soit, deux choses à faire dans le coin quand on est mercenaire : se réconcilier avec la compagnie de chemins de fer et se faire bien voir du Shériff local.
Avec sa tronche, Surkesh avait déjà eu du mal à convaincre les gens du coin de ne pas le trouer sur place... mais pour avoir sauver un ranch, dont le propriétaire connaissait le Shériff, il a pu éviter de se faire trouer.

N'en restait pas moins que personne ne voulait lui parler ou avoir affaire avec lui... difficile de faire affaire dans ses conditions. Alors que dire la surprise et la joie du mercenaire quand l'occasion de se faire bien avoir apparu d'elles-mêmes. On cria au voleur et... ils étaient difficile à rater, en effet. Trois hommes-oiseaux sur des planches flottantes venaient de s'enfuir d'une épicerie. Ils étaient rapides... presque autant que des chevaux mais ils ne s'épuiseraient, eux, contrairement aux montures. Surkesh avait énormément de projets... que ce soit pour les oiseaux voleurs ou pour leurs technologies, ils pouvaient les revendre et se faire un sacré paquet de blé. En attendant, il faudrait les attraper.

D'un geste, Surkesh ouvrit un portail de ténèbres... une sorte de trou noir de formes ovales, auréolés d'ombres aux allures de flammes. A pas tranquille, il passa au travers de ce portail... et ressortit d'un autre, coupant la trajectoire aux voleurs en se mettant sur leurs routes en-dehors de la ville. Le fait étant que... s'il les capturait à la vue de Hill Valey, sans doute que les habitants voudraient juste tuer les oiseaux. Pourquoi pas, hein ? Surkesh, lui, préférait avoir un petit moment intime et complice avec le trio de voleur. Déjà pour savoir ce que des créatures de leurs genre foutait là... même si le vol paraissait l'explication simple et logique. Ce qui l'intéressait surtout, c'était leurs planches volantes... s'ils avaient ça, ils avaient probablement autre chose... et Surkesh était très intéressé de la provenance de cette technologie.

Ainsi, apparut mystérieusement sur leurs routes, il les laissa tout simplement passer et activa sa détection magique, traquant leur présence sur un rayon de cinquante mètres. De manière assez simple, il laissa les voleurs distancer les chevaux et, à l'aide d'un nouveau portail des ténèbres, débarqua une nouvelle fois sur leurs trajectoires. Une nouvelle fois, Surkesh les laissa tout simplement passer... puis recommença la manœuvre.

Or, la troisième fois, après leur avoir bien montré qu'ils ne pouvaient pas lui échapper, il passa à l'action. Le sombre mercenaire leva ses deux bras... et son ombre décolla du sol, gagnant en ampleur pour prendre la forme de deux bras squelettiques. Tendant ses bras, les membres d'ombres m'imitent et se déforment, s'allongent subitement en se faisant plus fine... ce qui suffit à attraper deux des oiseaux en plein vol.
Le mercenaire ramène les deux oiseaux vers lui, les compresse pour leur faire mal et que ça se voit... puis attends de voir si le troisième va simplement s'enfuir ou venir "négocier".

Qu'il tente quoique ce soit et Surkesh le fracassera avec ses bras d'ombres tenant ses petits copains, incapables de bouger bras ou jambes. Si le troisième s'enfuit tout seul et bien... tant pis, il en aura au moins deux sur trois, leurs skates flottants ultra-rapide avec.

« Vos skates volants sont vachement sympas... je me demande où vous les avez trouvé... et j'ai pas mal de questions, en fait. »

Du genre... que foutent des hommes-oiseaux au beau milieu du Far West, hein ? En tout cas, ils sont plutôt couillus et... à voir, à voir. Le fait que leurs skates volants ont franchement l'air utile... s'ils ont ça, ils peuvent avoir autre chose et Surkesh voulait connaître la provenance de cette technologie. San Fransokyo ? Mouais, ils n'ont pas l'air de venir de là-bas mais après tout, ils ont pu allez là-bas voler le matos.

« Avec vos tronches d'hybrides, vous ne viendriez pas de Sheerwood, par hasard ? Faisons les présentations. Moi c'est Surkesh, ravie de vous rencontrez et vous... vous êtes ? »

On raconte que des trains se seraient faits volés... ca serait eux ? Peut-être, peut-être. La question étant de savoir s'il ramènerait les oiseaux à Hill Valey pour qu'ils se fassent exécuter... ou s'il les réduirait en esclavage et les revendrait à prix d'or. Les hybrides, de Sheerwood ou d'ailleurs, peuvent se vendre une petite fortune ! Tout ce qui n'est pas humain se revend très bien, en soit. Donc... est-ce qu'il se fait bien voir de Hill Valey ou est-ce qu'il s'en met pleins les poches ? Et quoi d'autre peut-il bien obtenir de ces drôles d'oiseaux ?
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officiers
XP:
108/150  (108/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 18 Déc 2017 - 21:13
Le vol s’est déroulé sans encombre, les chevaux des shérifs sont largement distancés par nos hoverboards, avec le temps. Du coup, on en profite pour se moquer d’eux avant de faire un rire diabolique pour les narguer. J’attendais vraiment de la difficulté au niveau de la course poursuite.

Et justement, ça n'en a pas l'air, mais on est servi. Pendant qu'on s'enfuit, on voit quelqu'un qui n'a pas l'air très commode qui apparaît dans notre chemin sortir d’une sorte de portail noir. Au début, ça ne nous fait ni chaud ni froid, on a l'habitude de passer à travers des barrages. Du coup, Jet et moi et passe à côté de cet être et Wave passe au-dessus de lui.

Mais c'est pas fini, on finit par voir le même être devant nous, avec le même portail. Il doit avoir téléporté ou un truc du genre. En tout cas, il a l'air d'être très utile pour des vols en tout genre. Pour aller d'un point A à un point B en très peu de temps même avec une très longue distance, il pourra aller de l'endroit de notre vol à notre base sans qu'on connaisse la direction de ce dernier.

Mais bon, c'est quand même énervant de le voir nous barrer la route deux fois de suite. Du coup, je lui dis, comme d'habitude :


« Hors de notre chemin ! »

Du coup, je saute par-dessus ce type, et Jet et Storm vont à côté de lui. Et lorsqu'on le voit pour la troisième fois, et on voit des bras squelettiques à côté de lui. Oh oh ! On tente de les éviter mais je me suis fait prendre par ce bras et mon hoverboard se relève avant de tomber au sol.

J'ai pu éviter ces bras squelettiques, mais quand je regarde autour de moi, je me rends compte que Jet et Wave ne sont pas à mes côtés ! Fiant ! Du coup, je compte mettre Jin sur mon dos pour ramasser leurs hoverboards.


« Jin, prépare-toi, je vais te lancer en l'air et accroche-toi sur mon dos. »

Je le lance en l'air et Jin s'accroche sur mon dos après que je fasse demi-tour.

On commence à se sentir tellement serré que ça fait mal ! Je sens que je risque de me faire plumer si ça continue ! Je veux voler encore, j'ai pas envie de mourir ici alors qu'il y a d'autres mondes à voler !


« Vos skates volants sont vachement sympas... je me demande où vous les avez trouvé... et j'ai pas mal de questions, en fait. »

Alors il veut nos hoverboards... d'accord, est-ce qu'il veut que j'en fabrique ? Ça me ferait plaisir d'en fabriquer, vraiment, même si je suis déjà en train d'en fabriquer un pour Jin.

Je vois le Boss et Wave se faire attraper par ces mains squelettiques ! Je suis surpris de cette tournure ! Je vais d'abord récupérer les hoverboards de Jet et de Wave avant de vouloir passer à l'action.

Je vois Storm récupérer nos hoverboards pendant que l'être qui contrôle ces bras continue de nous ligoter.


« Avec vos tronches d'hybrides, vous ne viendriez pas de Sheerwood, par hasard ? Faisons les présentations. Moi c'est Surkesh, ravie de vous rencontrez et vous... vous êtes ? »

Je vois Storm s'approcher dangereusement de cet être et Jet compte réagir face à ça.

« J’espère que tu es prêt pour ça !

Storm, attends ! Il n'est peut-être pas si hostile ! (je commence à m'adresser à cet être pendant que Storm s’arrête et récupère son hoverboard) Jet The Hawk !

Wave The Swallow !

Storm The Albatross !

Et nous sommes les Babylon Rogues ! D’ailleurs, on ne vient pas du tout de Sheerwood, on ne connaît même pas ce monde. On vient d'un jeu vidéo du nom de "Sonic Riders" et on est les meilleurs voleurs du jeu.

Et pour les hoverboards, c’est moi qui les fabrique et les améliore. D'ailleurs, si tu veux de ces hoverboards, je peux t'en fabriquer. Et sache que ces planches nécessitent de l’air pour avancer. Et pour les aérer, tu auras besoin de faire des figures.

Ça va te prendre deux semaines. Et même si c'est d'assez mauvaise qualité pour un hoverboard, avec un stockage d'air pauvre, une vitesse moyenne et une forte consommation d'air, il y a de quoi s'échapper au shérif.

Peu importe ce que tu en feras, que tu le vendes ou le manies, on s'en fout. »

Et puis, pour la prison, on s'y échappe toujours au bout de moins de deux mois, et pour l'esclavage, c'est encore plus rapide. Et si on se sépare, le collier de Wave lui permet de nous détecter. En plus, c’est discret et on croirait que c’est un collier ordinaire, et ça c’est cool. D’ailleurs, avec ce pouvoir, je pense qu’il peut devenir un voleur, comme nous.

« D’ailleurs Surkesh, je vois que tu es capable de te téléporter, ou autre chose avec ce portail, ce qui est encore plus cool que de simples hoverboards, je dois l’admettre. Tu pourras voler tout ce que tu veux sans que qui que ce soit ne puisse te rattraper et sans le moindre effort, et à force d’utiliser ton pouvoir après un vol, tu pourras te coucher sur une montagne de munnies, toute l’argent que tu peux dérober sans avoir la moindre inquiétude de la prison, esclavage ou autres conneries.

Ouais, alors qu’on peut juste s’évader de tout ça, et c’est ce qu’on réussit à chaque fois qu’on le subit, tu pourras voler tout l’argent que tu veux sans que la justice n’ait la possibilité de te poursuivre ni même de te retrouver. Et à chaque fois qu’on retrouve ta base, c’est pas grave, tu peux te téléporter directement vers une autre, et la justice ne te retrouvera jamais dans ton ancienne base.

On ne te demande pas de nous rejoindre car les Babylon Rogues sont constitués de véritables professionnels en hoverboard, mais on te dit que tu as tout ce qu’il te faut pour voler des banques entières sans que tu ne sois inquiété par le moindre shérif. Tu seras riche ! »

Touché, Storm ! Il n’a pas l’air de vouloir prendre le rôle du shérif, c’est plus quelqu’un qui veut un hoverboard, et peut-être l’argent. Un autre avantage d’être voleur c’est que tu n’as de compte à rendre à personne… enfin sauf à la justice, mais qu’est-ce qu’on s’en bat les ailes.
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
424/400  (424/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 20 Déc 2017 - 16:12
« Hum-hum. » Répondit Surkesh, ne masquant son désintérêt complet envers la proposition des voleurs. Par contre, la réaction des oiseaux le surprenait agréablement, il était de bonne humeur désormais. Ca fait toujours plaisir de rencontrer des gens ouverts à la discussion ! Le sombre mercenaire percevait.... un sacré potentiel chez ces drôles oiseaux et un sacré paquet de possibilité. « Parlons peu, parlons bien... parlons munies. » Et soit, sans douceur aucune, le sombre mercenaire jeta ses deux captifs au sol pour que ses bras d'ombres se dissipent. Pourtant, il craignait encore que toute la bande ne s'envole à tire d'ailes... et ne souhaitait pas particulièrement leur courir après. Qui plus est, ce soleil était pesant et commençait sérieusement à le chauffer. D'amples et énergiques gestes des bras, les siens cette fois, Surkesh fit apparaître un dôme d'ombre. Ce dernier paraissait liquide à voir mais pourtant, c'était on ne peut plus solide, suffisamment pour qu'un bombardement stellaire soit le minimum nécéssaire pour en venir à bout. Deux solutions pour sortir à partir de là... que Surkesh le veuille ou qu'il soit mis K.O.
Soit... les poursuivre, en capturer deux et ensuite les enfermer dans une prison d'ombre... ce n'était pas la façon la plus avenante qui soit d'aborder des gens mais soit.

« Je ne suis pas un voleur, je suis un mercenaire. Et je volerais si on me paye pour. De même que je tuerais, saboterais, marchanderais, jardinerais, chasserais ou pêcherais... je vends mes services aux plus offrants. C'est un choix de carrière après tout, si vous voulez volez, alors soit, je n'ai rien contre. » Surkesh croisa les bras, affichant un sourire cruel sur son visage. « Par contre, ici, c'est le territoire des mercenaires... » Les habitants du coin ne le verrait surement pas de cet œil... mais ça, la petite bande n'avait pas besoin de le savoir. « ... alors il est hors de question que vous voliez quoique ce soit à Hill Valey. Soit vous me rendrez ce que vous m'avez volé, soit ce sont vos cadavres qui le feront. »

Leurs cœurs... n'étaient pas particulièrement apetissant, pas plus que n'importe qui en tout cas. Pas particulièrement lumineux, pas assez pour que Surkesh veuille particulièrement les dévorer en tout cas. En revanche, sans même parler de récupérer les possessions de Hill Valey, le mercenaire voyait un intérêt et un potentiel tout particulier à cette bande de voleur. Déjà parce que... ils n'avaient pas volé ces "overboards"... c'était "Wave The Swallow" qui les construisait et les fabriquait. Ca ? C'était tout à fait genre de capacités qui intéressait le Centurio. Qui plus est, une bande de voleurs couillus, ça peut toujours servir. Surkesh changea son sourire, passant d'une face de sadique à celle d'un vendeur de voiture !

« Vous connaissez le Centurio ? Nous sommes des mercenaires, les plus connus de tous et honnêtement... personne ne nous concurence dans le domaine du mercenariat. Moyennant finance, on peut remplir n'importe quel contrat, du plus dangereux au plus ridicule. Et... on peut vous payez pour voler des choses pour nous. Plus que de l'argent, être en affaire avec le Centurio peut vous offrir un refuge et des alliés, nous soutenons nos partenaires en affaires, on ne les laisse pas tomber. Et mieux encore. »

Surkesh regarda rapidement un overboard tombé au sol... et le pointa nonchalamment du doigt.

« Ce genre de truc est vendu huit-cent munnies par la Shinra. En soit, mal vendu, je revends ça six-cent munnies sur le marché noir... et donc, je peux vous les racheter pour quatre-cents munies. En plus... » Et le sombre mercenaire regarda l'oiseau violet... un très bel oiseau, c'est certain. Surkesh en appréciait la gueule. D'une manière générale, toute la petite bande avait un de ces styles ! Décidément, le sombre mercenaire rêvait d'en faire des mercenaires... mais même s'ils refusaient, rien ne les empêcherait de faire occasionnellement affaire ? En soit, malgré lui, Surkesh eut un regard avide et cupide en direction de Wave. « ...si tu peux construire ça, tu peux surement construire autre chose. L'argent est quelque chose de triviale pour les voleurs mais on a des défis à vous proposez, on peut récupérer du matos rare pour tes inventions. Bref... vous et le Centurio pouvons vraiment nous entendre. Si vous me rendez ce que vous avez volé bien sûr parce que dans le cas contraire... hum, et bien... je vous tuerais tous et ça serait bien dommage. »

A partir du moment où il ne souhaitait pas plus que ça dévorer leurs cœurs, ils se contenteraient probablement de les mettre K.O et récupérer les biens volés. Ca serait juste dommage !

« Allez, rendez-moi tout ça et on va discuter tranquillement à Port Royal autour d'un verre. Envie de tester la téléportation ou pas ? »
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officiers
XP:
108/150  (108/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 21 Déc 2017 - 19:39
« Hum-hum. Parlons peu, parlons bien... parlons munies. »

Surkesh nous jeta au sol. Aïe ! Doucement ! Et après ça, on reste là mais Surkesh fait apparaître un dôme d’ombre pour qu’on ne s’y échappe pas. De toute façon, on compte rester ici pour parler avec ce gars d’ombre, et de toute façon, il fait super chaud.

« Je ne suis pas un voleur, je suis un mercenaire. Et je volerais si on me paye pour. De même que je tuerais, saboterais, marchanderais, jardinerais, chasserais ou pêcherais... je vends mes services aux plus offrants. C'est un choix de carrière après tout, si vous voulez volez, alors soit, je n'ai rien contre. (il croise les bras avec un sourire cruel au visage) Par contre, ici, c'est le territoire des mercenaires, alors il est hors de question que vous voliez quoique ce soit à Hill Valey. Soit vous me rendrez ce que vous m'avez volé, soit ce sont vos cadavres qui le feront. »

Je ne pensais pas subir cet émotion, mais quand il prononce ça, j’ai peur, à cause de ses pouvoirs qui ont l’air tout sauf faible ! Et c’est pareil pour Jet et Wave. Et après ça, son ton commence à devenir commercial, et bon sang que tous les Babylon Rogues détestent le commerce ! Pourquoi on vole, à votre avis !?

« Vous connaissez le Centurio ? Nous sommes des mercenaires, les plus connus de tous et honnêtement... personne ne nous concurence dans le domaine du mercenariat. Moyennant finance, on peut remplir n'importe quel contrat, du plus dangereux au plus ridicule. Et... on peut vous payez pour voler des choses pour nous. Plus que de l'argent, être en affaire avec le Centurio peut vous offrir un refuge et des alliés, nous soutenons nos partenaires en affaires, on ne les laisse pas tomber. Et mieux encore. »

Alors il fait partie de ces mercenaires qui sont dirigés par le Centurio. Hmm… intéressant, mais j’ai déjà refusé d’être mercenaire. Il pointe du doigt sur un hoverboard, celui de Wave !?

Oups ! J’ai oublié cet hoverboard. Con comme je suis, Wave et Jet peuvent s’énerver contre moi. Mais bon, Surkesh continue de nous parler.


« Ce genre de truc est vendu huit-cent munnies par la Shinra. En soit, mal vendu, je revends ça six-cent munnies sur le marché noir... et donc, je peux vous les racheter pour quatre-cents munies. En plus... (il commence à s’adresser à moi) ...si tu peux construire ça, tu peux surement construire autre chose. L'argent est quelque chose de triviale pour les voleurs mais on a des défis à vous proposez, on peut récupérer du matos rare pour tes inventions. Bref... vous et le Centurio pouvons vraiment nous entendre. Si vous me rendez ce que vous avez volé bien sûr parce que dans le cas contraire... hum, et bien... je vous tuerais tous et ça serait bien dommage. Allez, rendez-moi tout ça et on va discuter tranquillement à Port Royal autour d'un verre. Envie de tester la téléportation ou pas ? »

Ça me dégoûte vraiment de rendre ce qu’on a volé, mais en même temps, ce n’est pas qu’une simple exécution qu’on peut sortir avant que ça n’arrive qu’on peut subir, mais un meurtre à distance et inévitable. Sachant que je tiens à ma vie de voleur.

J’espère que Jet fera le bon choix d’ordonner à Storm de faire ce qui nous dégoûte le plus : rendre des affaires. Storm obéira sans problème. Et pour ce qui est de fabriquer des hoverboards, il suffit juste qu’on vole certains matériaux, comme les projecteurs. De toute façon, c’est Jet qui aura le dernier mot. Je ne dis rien, je ne fais que lui obéir, ou lui donner la morale.

Je soupire autant que j’ai peur pour ma vie. Mais bon, là, pour que je continue ma vie de voleur, je n’ai pas d’autre choix, car lui, il n’a pas du tout l’air mauvais.


« Storm, c’est à contre-cœur que je t’ordonne de rendre la nourriture qu’on a volé.

D’accord, Boss. »

Je rends donc toute la nourriture et je récupère l’hoverboard de Wave. Je le lance à sa propriétaire et celui de Jet à lui-même et ils les récupèrent sans problème. Le Boss va discuter, et Wave aussi.

« On va te rejoindre à… Port Royal, donc. Mais tout d’abord, on a fait une base temporaire où se trouvent les matériaux qu’on a, qui viennent d’un vaisseau qu’on a volé avant qu’on l’écrase dans ce monde.

C’est à partir de ces matériaux que j’ai construit et amélioré nos trois hoverboards. Et je compte même en faire un quatrième pour un bandit, ici présent...

Non, il n’est pas présent, il s’est enfui quand je me suis arrêté. Ce lâche.

Et puis merde ! Bref, si tu veux que je fabrique tout ça, il faut d’abord que je récupère les matériaux dans la base temporaire.

On te promet qu’on va te diriger vers cette base. Et de toute façon, même si on voulait partir sans te rendre la bouffe, c’est par ici qu’on compterait partir. A moins que tu ne veuilles qu’on parte tout de suite à Port Royal en laissant derrière nous une grotte assez sombre, avec un hoverboard encore inachevé et des matériaux que n’importe qui pourrait récupérer pour faire un nouveau vaisseau après. »

Il va nous suivre, j’en suis certain. Que ce soit par curiosité ou pour nous surveiller, de toute façon, la base est vouée à être vidée un jour ou l’autre. C’est pas notre dirigeable.

Ca ferait chier Wave pour abandonner tout ce qu’elle a fait, mais bon. Je ne pense pas qu’on sera mercenaires, car je n’ai pas trop les services, je préfère voler. Par contre, je peux faire de ces mercenaires des alliés, où Wave pourra leur fabriquer les hoverboards en échange des matériaux, et on pourra voler de temps en temps dans les bourses de personnes autres que les mercenaires.
Clef Noire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
424/400  (424/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 23 Déc 2017 - 18:59
« Vous avez volé un vaisseau ? Ca, c'est intéréssant... » Dit Surkesh qui, quelques peu perdu dans ses pensées, trouvait ses voleurs de plus en plus utiles. Y avait clairement du potentiel... et plus particulièrement chez Wave. Après tout, c'est une voleuse comme les deux autres, non ? Sauf qu'en plus de ça, elle est capable de construire des machines... on peut supposé qu'elle peut aussi les démonter... et surtout, l'oiseau violet peut en comprendre le fonctionnement. Ca faisait un bail que les mercenaires cherchaient à comprendre comment fonctionne les vaisseaux de la Shinra. Leur principal problème restait de récupérer une pièce précise sans et de récupérer un vaisseau de l'entreprise multi-mondiale. Sans se faire repérer par cette dernière puisqu'ils en sont encore dépendant pour les voyages.
Cerise sur le gâteau ? Ils ont rendus les provisions sans encombres... mais Surkesh n'avait pas envie de les forcer à quoique ce soit d'autres. Leurs aides seraient extrêmement appréciés, que ce soit pour le savoir-faire de Wave ou la capacité du trio à voler des choses.

S'ils peuvent voler jusqu'à un vaisseau... alors oui, ils seraient particulièrement utiles.

« Soit, votre petite base ne m'intéresse pas. » Enonça calmement Surkesh avec le sourire d'un vendeur de voiture peu scrupuleux. « Et croyez-moi, Port Royal peut vous apportez énormément. Qu'il s'agisse d'argents, de trésors, de relations... on pourrait faire du troc. Et d'ailleurs, puisque vous êtes des voleurs, avoir de quoi engagez des mercenaires ne devraient pas poser souci. Je... on peut vraiment s'entendre, croyez-moi. »

Le sombre mercenaire attrapa le sac de provision d'une main et le souleva jusqu'au-dessus de son épaule, laissant le butin reposé dessus. De son bras libre, il ouvrit un portail de ténèbres menant jusqu'à Hill Valey et s'y dirigea. Un pas avant de le franchir, Surkesh s'arrêta et se tourna vers les drôles d'oiseaux, des yeux couleurs ors brillant de cupidité. Ils font rêver, ces trois petits oiseaux... la rose a déjà plus qu'éveillé l'intérêt de Surkesh, c'est sans doute la plus maligne des trois. Celle qui a le savoir-faire le plus intéréssant, en tout cas. Le gris a l'air d'un bon gars costaud comme on en fait pleins, le genre de pote qu'on aime bien avoir avec ça quand ca part en pugilat. Le vert... c'est visiblement le chef... qui a eu l'intelligence de rendre ses affaires. A contrecœur. Sans nul doute que cette petite bande ira loin... pourvu qu'elle ne se brûle pas les ailes. Les habitants de Hill Valey les auraient tués sans sommations... la question étant, les auraient-ils rattrapés ? Sans doute pas. Les auraient-ils retrouvés ? J'espère pas pour eux.
Un groupe comme la Coalition Noire... ou même la Shinra puisque ce sont visiblement des errants... et bien, ils seraient en taules à l'heure qu'il est. Ils ont encore eu de la chance de tomber sur quelqu'un ouvert à la discussion.

« Si vous passez à Port Royal, demandez à voir Surkesh... et on prendra un verre ensemble. Ou allez parler à n'importe quel mercenaire. Vous seriez étonné de ce que vous avez à y gagner. Par contre, hein... si vous volez quoique ce soit là-bas, soyez sûr de pas vous faire prendre ou vous vous ferez pendre. »

Ce n'était peut-être pas aussi vrai et catégorique que ça... ça dépend sur qui il tombe. Surkesh venait d'y penser, des courses d'overboard ? Ca serait pas la pure classe ça ? Les gens pourraient payer cher pour un truc pareil. De même que pour le marché aux esclaves... des colliers qui électrocutent ou explosent ? Il lui faudrait des heures en tête à tête avec Wave pour explorer toutes les possibilités. Soit, qu'ils le sachent ou non, qu'ils le déduisent ou non, qu'ils le comprennent ou non, les Babylons Rogues seront sur la liste du Centurio. C'est pas... c'est pas une vraie liste, non. Simplement, les mercenaires aiment se tenir informé et au jus de ce qui vaut la peine d'être sût. Jet, l'aigle vert... Storm l'Albatross gris... et plus particulièrement Wave l'hirondelle violette rosé... seront des personnes à connaître.
Surkesh aurait très bien pu se reconvertir chasseur de têtes après tout ! Selon lui, ces trois-là ont un sacré potentiel. On ne compte plus le nombres d'artefacts, d'armes uniques et d'objets spéciaux qui décident de l'issue des guerres. Celle qui commence promet d'être aussi longue que dantesque... le savoir technologique sera aussi très important.

« Oh et si des autorités commencent à vous faire trop chier, venez chez les mercenaires vous réfugier ou juste faire une pause. Qui sait, avec un échange de bon procédé, on peut vous débarrassez de tout ce qui vous gêne. » Surkesh fit alors volte-face et partit, à pas calme et lent, au travers de son portail de ténèbres pour rendre les provisions volées. Suite à cela, il ira au Centurio et tiendra les siens au courant de ces drôles d'oiseaux. Ils sont facilement reconnaissables et... ont l'air du genre à se faire remarquer, ça ne sera pas très difficile de les retrouver au besoin. A peine le sans-cœur eut-il franchit son portail que le dôme d'ombre disparu, laissant de nouveau le soleil du far west taper sur les oiseaux. Un écho, se fit entendre, juste avant que le sort ne disparaisse complètement.

« Bonne journée... »
Les meilleurs voleurs

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Officiers
XP:
108/150  (108/150)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 23 Déc 2017 - 22:47
« Vous avez volé un vaisseau ? Ca, c'est intéréssant... »

Ha ha ha ! Et encore, s’il savait dans quel contexte on avait volé le vaisseau, ça lui ferait bien rire. Si le vaisseau n’était pas là, c’est sûr qu’on serait encore en prison aujourd’hui, du moins peut-être.

« Soit, votre petite base ne m'intéresse pas. Et croyez-moi, Port Royal peut vous apportez énormément. Qu'il s'agisse d'argents, de trésors, de relations... on pourrait faire du troc. Et d'ailleurs, puisque vous êtes des voleurs, avoir de quoi engagez des mercenaires ne devraient pas poser souci. Je... on peut vraiment s'entendre, croyez-moi.

J’espère. »

D’ailleurs, est-ce que le Boss voudrait qu’on les rejoigne ? On pourra faire une petite alliance, et leur montrer ce qu’on sait faire que ce soit en terme de vol ou en terme de maîtrise d’hoverboard. Moi, je ne compte pas faire autre chose que voler pour du fric.

Je commence à réfléchir aux possibilités de ce que les Babylon Rogues peuvent faire avec les mercenaires. Wave pourrait leur fabriquer ce qui est nécessaire en échange de matériaux nécessaires. On s’absentera de temps en temps pour voler, mais on pourra bien s’entendre avec Surkesh, voire avec les autres mercenaires.

Il y a de quoi avoir beaucoup d’argent avec les mercenaires. Bon, si on sera alliés avec eux, je peux très bien leur fabriquer ce qu’il leur faut et m’occuper de voler dans les affaires de la Shin-Ra et des autres. On ne volera sûrement pas dans les caisses des mercenaires, mais il y a beaucoup de choses à voler et à exploiter.


« Oh et si des autorités commencent à vous faire trop chier, venez chez les mercenaires vous réfugier ou juste faire une pause. Qui sait, avec un échange de bon procédé, on peut vous débarrassez de tout ce qui vous gêne. »

Ce conseil me fait vraiment sourire : des vols sans se soucier une seule seconde de la justice, en entrant chez les mercenaires, qui vont s’en débarrasser, et donc nous laisser avec tout le pognon qu’on volera si on leur donne une part ! Que demander de plus !? Je ne peux m’empêcher de faire un rire maléfique avec ça.

Pareil, on ne peut que faire un rire maléfique en s’imaginant voler sans avoir de problème avec la justice, de façon qu’on ne vole pas Hill Valey ou autres villes qui peuvent être contrôlés par les mercos.

Pendant notre rire maléfique, Surkesh fait volte-face et part, à pas calme et lent vers ce qui semble être un portail noir avec des effets de flamme noir. Quand il le franchit, le dôme noir commence à disparaître, et juste avant que le dôme ait complètement disparu, un écho se fait entendre.


« Bonne journée...

Au plaisir de parler avec vous, Surkesh. »

Le portail commence à disparaître et on commence à lancer nos hoverboards pour les activer et à sauter dessus pour pouvoir y aller. Bon, on n’a pas eu de butin, mais c’est pas trop grave. On pourra voler de la bouffe ailleurs. Dans une autre ville ou dans un train de marchandises. On retourne donc à notre base et on prend des sacs pour prendre tous nos affaires, au cas où un des mercenaires voudrait qu’on aille à Port Royal. Comme ça, on n’a pas besoin d’y retourner pour les récupérer. Et de toute façon, on vole, donc on est, donc si on les perd, on peut toujours en récupérer d'autres.
messages
membres