Derniers sujets
» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Aujourd'hui à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23


Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Insomnie
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 90
Age : 20
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 31/05/2017

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
223/350  (223/350)
Lun 4 Déc 2017 - 18:58
Le Vaisseau-Mère est plongé dans la torpeur propre à la nuit. Il n’y a pas un cycle de jour et de nuit sur les Routes Stellaires, mais pour l’organisation nous avons bien dû nous calquer sur des horaires précis pour que certains se reposent malgré tout. Il y a toujours de l’activité, mais disons que pendant ce laps de temps, c’est beaucoup plus calme. Malgré cela, j’ai des difficultés à trouver le sommeil. Je me dis que je dois trop penser. Il faut dire que je réfléchis d’arrache-pied à savoir qui peut bien vouloir me menacer, sans compter mon rôle à remplir au sein de l’entreprise. Je suis allongée là, dans un lit froid, dans une cabine sans réelle personnalité. Il ne fait pas bon vivre sur cet appareil de haute-technologie. Bien sûr, on raconte que les directeurs ont de très beaux quartiers… Mais je suis bien loin de tout ça. Je sais que c’est ma chambre uniquement car il y a mes vêtements dedans, et ma théière défoncée par un agent de Rufus. L’administration ne me l’a même pas changé. Quelle belle bande d’ingrats, malgré tout ce que je fais pour eux. Je fais glisser mes draps sur le côté. Je me rhabille. Quelque chose me tourmente. Peut-être mes cauchemars ? J’ai beau cherché, je ne trouve rien à part cela. Cela fait bien longtemps que je ne perds plus de nuits de sommeil à cause de mes actes.

Je me faufile dans les couloirs, en direction de la médiathèque. Une salle d’archives ouverte à tous, rassemblant des informations basiques ou complexes selon les sujets, sur les mondes de la Shin-Ra et les autres. En Chine, on appelle cela une bibliothèque, mais j’imagine que l’on ne peut arrêter l’innovation. A cette heure-ci, c’est presque vide. Quelques noctambules comme moi errent entre les allées éclairées par les lumières artificielles ou des étoiles entre lesquelles le Vaisseau-Mère flotte avec lassitude. Il y a des livres classiques, des documents plus récents, des archives vidéo, et même des encyclopédies numériques avec images intégrées. Je m’assois lentement sur l’une des chaises de la grande salle, et j’allume l’appareil électronique dont j’oublie tout le temps le nom… Tout n’est pas facile lorsque l’on vient d’un monde moins développé technologiquement. Je rentre mes identifiants et mon mot de passe. Tous les employés ont un accès à ces sources d’informations, il n’y a rien de vraiment compromettant. Beaucoup de données professionnelles, légales ou scientifiques. Quelques articles d’actualités de l’Eclaireur sont aussi publiés par les opérateurs du réseau intranet de la Shin-Ra. Machinalement, je rentre le nom de mon mari : Zhang Haojun. Rien, bien sûr. Je baisse les yeux un instant en soupirant devant cet écran sans résultats. Je ne sais plus tellement quoi faire pour le retrouver. Je n’ai pas beaucoup de pistes, et la plupart sont trop anciennes pour être encore exploitables. Il me faudrait un miracle, il me faut un miracle. Je tourne un peu la tête vers la droite pour observer les quelques individus qui comme moi errent dans la pénombre en quête d’un savoir leur permettant d’échapper à l’ennui nocturne.

Je décide de me renseigner sur ce monde dont Francis m’a parlé : Oerba. Un territoire neutre où il ne semble pas y avoir grand chose si ce n’est des monstres. Des explorateurs de la Shin-Ra ont fait des découvertes étonnantes là-bas : des plantes agressives et coriaces, des tortues géantes, des ruines d’une civilisation disparue. Des espaces naturelles particulièrement grands, où il n’y a rien si ce n’est des formes de vie absolument terrifiantes. Cela me semble être un endroit intéressant, notamment pour les espèces végétales. J’ai toujours eu un grand intérêt pour ces êtres vivants, capables de fournir des poisons redoutables. D’autres créatures attirent mon attention, des créatures volantes. Les « wyvernes », de larges animaux noirs ailés sans plumes au corps allongé et dégageant une odeur repoussante. Son long cou se conclut par une tête pourvue de dents tranchantes et de yeux jaunes semblables à ceux des chats, en beaucoup plus menaçants. Ses serres ont quatre griffes et les wyvernes s’en servent pour attraper leurs proies, ou les affaiblir tandis que la tête sert aux coups fatales. La quatrième griffe est semblable à notre pouce humain, et est plus large et résistant que les trois autres. Très proche des vautours dans leurs fonctionnements, ce sont des charognards même s’ils peuvent chasser en cas de manque de nourriture. Malgré l’apparence repoussante de cette créature, je lui trouve une certaine élégance. Je serai curieuse d’en voir une en vrai, malgré sa taille imposante et le danger qu’elle représente.

Je passe vers la nouvelle page concernant la faune d’Oerba, cette fois-ci, je tombe sur une créature appelée « Rick », du nom de la personne qui l’a trouvé il y a longtemps apparemment. Une bête massive, dotée de trois défenses et à la peau si dure que des tirs de balles classiques n’ont que peu d’effets sur lui. Dotée de quatre pattes, comme beaucoup d’autres mammifères terrestres, c’est un herbivore en théorie pacifiste sauf si l’on viole son territoire ou que l’on attaque. Il a une tendance à charger relativement rapidement, c’est un animal sanguin, un peu comme les taureaux. Son cuir rouge lui donne encore plus cet aspect colérique. Son regard est assez déroutant, corps à part il paraît inoffensif. Et pourtant c’est une masse de plusieurs tonnes et de quatre mètres de haut.

Je m’arrête un instant. Je soupire. Qu’est-ce que je fais là ? J’ai autre chose à faire après tout… Mais j’ai un peu de temps, je change de catégorie. Voyons ce que ce monde a d’autres à offrir… Des ruines, un désert, de grandes plaines, quelques montagnes. Je vois également que des vestiges ont été repérées à certains endroits du monde sans plus de détails. Tiens, tiens… Monsieur Rufus ne veut pas que l’on voit ces emplacements en détails. Je ne trouve rien de plus intéressant, mais c’est potentiellement un futur voyage à faire : observer ce monde et aller trouver des vestiges de temps immémoriaux. Sans compter de ce que l’on pourrait trouver à l’intérieur… Imaginez que je puisse trouver un magnifique collier en pierres précieuses ? Ou bien un trésor ? Je n’ai pas l’âme d’une chasseuse de trésors avec le nez dans la poussière toute la journée, mais peut-être que je trouverai quelque chose. Faut vraiment que j’aille dormir, je commence à divaguer. Je ferme ma session et quitte les lieux avec une lenteur.

Je retourne me faufiler à travers les couloirs plongés dans l’obscurité du Vaisseau-Mère, quelques loupiottes offrant une vague luminosité bleutée. Soudain la lumière se coupe. Je suis complètement dans le noir et je me stoppe immédiatement. Qu’est-ce qui se passe ? Je me penche vers ma droite pour m’appuyer sur la paroi. Je me concentre et cherche à localiser s’il y a quelqu’un près de moi… C’est certainement une coupure momentanée. Très rapidement, mon cœur commence à s’emballer : il y a une personne derrière moi. Je me retourne, même si je ne vois rien dans le noir.


« Qui est là ? » dis-je, tâchant de ne pas laisser transparaître ma peur.

Pas de réponses, bien sûr. Je tente de fuir mon visiteur nocturne, peut-être encore un mauvais coup de Kurt. Je me tourne et tente tant bien que mal d’avancer vers l’opposé du couloir. Je marche lentement. Alors que je sens toujours la sombre présence, toujours si proche, toujours si inatteignable, je sens deux mains sur chacune de mes épaules. Quelqu’un m’enlace, brièvement. Je ferme les yeux, je cherche à comprendre. Je me défais de l’étreinte, et je regarde dans sa direction. Il est parti. Les lumières se rallument. Je reste là un moment, me demandant ce qui a bien pu se passer… Est-ce un rêve ou la réalité ? A force de vivre dans un monde d’illusions, c’est de plus en plus difficile de discerner le vrai du faux. Je vais vers ma cabine et rejoins mon lit.

Je repense à cette étreinte. J’ai dû mal à l’admettre, mais elle m’a fait du bien. Un peu de baume sur mon cœur endurcit. Cela fait longtemps que je n’ai plus ressentie cette sensation. Je ne comprends pas cette entité si mystérieuse et pourtant si familière, c’est une partie de moi, je le sens. Je ferme les yeux, repensant à tout ça.

Mon insomnie est partie. Bonne nuit.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 453
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Mar 5 Déc 2017 - 19:10
Bien, à ton tour ! Avec pas mal de temps de décalage, par rapport à Naran. Donc, qu’est-ce que j’ai à dire ! Eh bien, pas mal de bien, en soit. C’est un rp entièrement sur le développement du personnage, mes pêchés mignons.

D’abord, j’vais penser à mes critiques / choses rigolotes à dire !

Pour les liens images, j’ai rigolé. En soit, j’ai compris qu’il s’agissait du compromis par rapport à ce que j’ai dit lors du grand rp d’enquête. Une description plus soft, plus intégré, et une image pour être sûre. Là, c’est marrant, ça fait vraiment « guidé » par la main. J’vais être honnête, quand j’ai lu « Wyverne », mon cerveau à donné l’image de la monture de la horde de WoW. Et j’ai seulement regardé les images à l’instant et j’avais totalement oublié les autres aspects.

Tout ça pour dire, c’est marrant comment l’imaginaire de chacun peu donner une image différente. Genre, avec ta description, je m’y suis retrouvé. En soit, j’trouve que c’est une question intéressante à creuser. Du genre, à savoir comment les gens on imaginer la wyverne dans ta description.

La seconde chose que j’ai à dire, c’est par rapport à l’intérêt pour Oerba. En soit, j’ai senti en lisant le rp que cette partie de description totale pour la faune et la topographie du monde était moins intéressante à écrire. Attention, j’suis pas en train de dire que c’est lourd à lire, non. Néanmoins, j’crois que ça se voit que ce moment est moins fun à écrire par rapport au reste de ton rp. Là, j’parle de ta visite nocturne. Lors de cette partie, nous étions plus dans l’écrit qu’avant. Pour dire, ça ce sent quand l’on se retrouve à lire certains textes. Et là, dans dix minutes, tu viendra m'dire que non ! Et ma notation sera baisé. Enfin, je t'attends !

Donc, voilà, j’ai fini avec la partie « critique » ! Maintenant, c’que j’pense du texte.

Comme j’le laisse entendre plus haut, j’ai beaucoup plus apprécié la partie avec l’inconnu dans le noir. Là, j’vois dans quelle direction tu nous emmènes et j’suis à chaque fois sur ma faim. Pas dans le sens où t’es pingre en information, non. Plutôt que j’ai envie d’en avoir plus à chaque fois.

Après, c’est normal que tu sois plus réservé sur ce genre d’information, il s’agit d’une quête et ce serait dommage de tout avoir maintenant. Faut le temps de développer ce genre de chose et j’vais juste prendre mon mal en patience. Donc, un exploit sympathique !


Très Facile : 7 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en Défense !

/!\ Le bonus de vaisseau ne s’applique pas pour les exploits et pour les missions dans le monde QG de ton groupe /!\

_______________________________
 
 
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» Idée loufoque de l'insomnie
» Mon insomnie cesse à l'aurore [Livre I - Terminé]
» Avec l’insomnie, plus rien n’est réel ! Tout devient lointain. Tout est une copie, d’une copie, d’une copie...

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet