Derniers sujets
» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Aujourd'hui à 13:41

» A l'abordage !
par Chen Stormstout Aujourd'hui à 11:03

» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Récréation
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Magelame
Masculin
Nombre de messages : 32
Age : 20
Date d'inscription : 25/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
105/270  (105/270)
Mar 21 Nov 2017 - 17:58
[Mini-série]



J'ouvrais les yeux doucement, recouvrant ma conscience avec une certaine rapidité. Je clignais une fois, puis deux fois, avant de lâcher un bâillement tout ce qu'il y a de moins élégant. Après m'être étirée d'une manière féline dans mes couettes. Je soulevais ensuite mon oreiller pour récupérer mes verres, sans quoi je ne verrais pas en tirant les rideaux le soleil se lever en même temps que moi.

J'étais particulièrement en forme, alors que je me dirigeais en sautillant vers la salle d'eau pour faire ma toilette, et lorsque ce fut fait, je me retrouvais en sous-vêtements devant la glace pour brosser mes cheveux blonds, non sans m'adresser quelques grimaces et bisous. C'était mon petit rituel, rien d'inhabituel. Une fois présentable et rayonnante, j'allais au salon, retrouver mon premier combat de la journée.

"Elena."

"Salut M'man." Lâchais-je, alors que j'avançais prestement vers elle pour me pencher et lui déposer un rapide baiser sur la joue avant d'aller ouvrir le four. Je prenais deux des petits pain au lait que ma mère m'avait fait. Probablement les meilleurs de tout l'Ouest. En me voyant faire les cent pas dans la cuisine, elle s'inquiétait.

"Dépêche toi, sinon tu vas être en retard."

"Dis moi quelque chose que je ne sais pas !" réussis-je à articuler entre mes mâchouillages.

"Tu n'as pas grossi ?"

Mes yeux s'écarquillaient, alors que je les baissais sur mon ventre pour vérifier ses dires. Mes sourcils se fronçaient, alors que mon regard se dirigeait maintenant vers elle. Elle m'observait avec un air sérieux qui cachait visiblement une envie de se moquer. J'avais fait ma toilette plus tôt, et j'avais glissé dans mes habits sans aucun soucis. Verdict: elle se payait ma tête, de bon matin !

"T'es vilaine.", la taquinais-je, à quoi elle ne repondit rien, continuant de m'observer comme si elle me voyait pour la dernière fois. Je croyais déceler une certaine fierté dans son regard; celle qu'on ne trouvait que dans les yeux d'une mère. Je laissais échapper un léger gloussement. J'étais heureuse d'avoir pu être témoin de ça.

Passant la porte, je me mettais en condition, adoptant mon masque d'institutrice sérieuse et maniérée. J'arrivais vite devant l'école, où se trouvaient les premiers enfants, ceux qui étaient toujours en avance. Ils s'écartaient du chemin en me voyant arriver, et faisaient silence. Leurs petits yeux innocents teintés d'admiration rivés sur moi me réchauffaient le coeur. Je leur souriait alors qu'ils me saluaient tous en coeur.

J'entrais en classe la première comme tous les matins, les laissant quelques minutes dehors pour qu'ils se saluent entre eux, un peu comme une petite récréation avant de commencer les cours. Cours que je préparais, d'ailleurs. Ce matin, ce serait de l'histoire, puis des mathématiques. Dix petites minutes à trier mes feuilles et à sortir mon matériel et j'étais prête. J'allais me positionner sur le pas de la porte, et je commençais à taper des mains, signalant que la récréation était finie, et les enfants se rangeaient deux par deux. Le temps de faire l'appel pour ne constater aucun absent, et nous étions en classe, installés, et prêts à travailler.

Les trois premières demi-heures passaient rapidement. Mes élèves étaient particulièrement gentils, aujourd'hui. Pas de bagarre, pas d'insultes, et pas de perturbations en général. Même les petits garçons du fond ont suivi le cours. Je me levais finalement et annonçait que ceux qui avaient terminé de recopier le tableau pouvaient aller en récréation, et la plupart des élèves furent sortis au bout d'une petite minute.

J'allais me poster à la fenêtre, croisant les bras, et observant les enfants. C'était la pause, pour moi aussi. Ça avait presque quelque chose de les voir gambader comme ça, jouant à tout un tas de jeux, dans leurs mondes.

Soudain, un homme passa le portail, perturbant mon calme, ainsi que la récréation de certains enfants, qui l'observèrent avec surprise et sans la moindre gène. Je me dirigeais non sans hâte vers la porte, que jouvrais, pour nouer le contact visuel. Lorsqu'il me remarquait enfin, ses yeux s'illuminèrent comme s'il venait de trouver ce qu'il cherchait. Est-ce qu'il était venu me voir ? Il s'avançait d'un pas décidé vers moi, m'adressant un signe de la main.

"Bonjour."

Les cheveux gris, les yeux clairs, le bras droit étrange et une épée. C'était l'Étranger, le fameux héros de la diligence. Je lui souriais.

"Salutations."

Je prenais mon temps pour l'observer alors qu'il me parlait. Ses traits, en contraste avec son vieux menteau tout abimé -qui au passage lui donnait un style aventurier que j'appréciais beaucoup- étaient fins. Il semblait jeune, probablement du même âge que moi. Je me demandais tout ce qu'il avait pu accomplir, alors que j'étais enfermée dans cette école. Pas que ça me déplaise, en tout cas pas tant que ça. Mais les aventures et contes que je lisais toute petite m'ont toujours plus attiré que la vie monotone de femme au foyer ou encore d'institutrice, ce qui veut dire tout ce qui m'attendait ici, à Hill Valley.

"Je viens vous voir pour Miss Hardwell."

Lucy ? Je lève un sourcil. Si elle avait besoin de quelque chose, elle serait venue me voir, elle n'aurait pas envoyé un inconnu.

"Je l'aide à... Remettre son auberge au goût du jour, si on peut dire ça comme ça. Et bien sûr, une auberge sans cuisine..."

"Vous savez, Lucy cuisine probablement bien mieux que moi. De plus, j'ai déjà un travail."

"Je m'en doutais, je ne comptais pas vous demander de vous en occuper. En fait, on aurait besoin d'une affiche, pour que les clients de l'auberge sachent qu'il est possible de manger."

Je reculais, lui laissant l'espace de pénétrer dans la salle de classe, tout en lui faisant signe de me suivre d'un mouvement de tête.

"Qu'est-ce qui vous fait dire que je pourrais faire ce que vous attendez de moi ?", demandais-je, allant m'assoir à mon bureau.

Il s'était adossé à un mur, les bras croisés. Ses yeux se baladaient un instant dans la salle, avant qu'il me réponde, tout en posant son regard clair sur moi.

"Vous avez déjà du papier et une plume devant vous."

Il était là, avec son drôle de sourire, à soutenir mon regard l'air défiant, comme s'il venait de gagner. Il est vrai que j'avais déjà commencé à visualiser ce que donnerait l'affiche. Apporter mon aide à Lucy était quelque chose que je faisais toujours naturellement. Cela dit, je n'utiliserais pas ma plume de suite. Je commençais par utiliser un morceau de charbon taillé, pour travailler sur les ombrages des ornements. Je me mettais au travail alors que j'entendis une fois de plus sa voix s'élever dans la pièce presque vide.

"Vous êtes de bonnes amies, j'ai pu comprendre ?"

Il cherchait à faire la conversation ? Je relevais mes yeux vers lui, redressant mes lunettes sur mon nez à l'aide d'un doigt. Nos regards se croisaient une fois de plus, et je souriais, maintenant. Je me sentais d'humeur drôlement taquine. Et puis, c'était ma pause, alors autant laisser tomber mon masque; ne serait-ce qu'un instant.

"Ne me deconcentrez donc pas pendant mon travail, j'aimerais finir au plus vite." dis-je d'abord, avant de lentement revenir à ma feuille. Je le regardais en coin avant de terminer. "Quitte à ce que je vous rende service, autant que ce soit moi qui pose les questions."

Je lui arrachais un léger rire. Mon poignet progressait doucement, le travail minutieux n'étant visiblement pas affecté par ma petite discution. Je reprenais vite la parole.

"D'où venez-vous, Ô Étranger Héroïque ?"

Il riait encore. Sensible aux flatteries ?

"Excellente question."

Doué pour s'esquiver, aussi.

"Vous donnez votre Joker à la première question ?"

"Disons cela."

"Dans ce cas, dites moi..." Je reposais un peu mon avant bras, relevant le nez pour chercher son regard encore une fois. Il ne semblait pas m'avoir quittée des yeux. "On raconte que vous faites de drôles de choses. Vous créez des mirages, et des lumières qui blessent les gens. Ça sonne comme des... Comment dire..?"

"Des délires d'ivrognes ?"

"C'est franc-parlé. Mais oui."

"Et pourtant."

"C'est donc vrai..?" Fis-je, sur le bout de ma chaise, prête à y croire si ça sortait de sa bouche.

"Je n'ai pas dit ça."

"Vous n'avez pas dit que c'était faux non plus."

"Exactement."

Je faisais silence, l'observant ne rien laisser transparaître, n'affichant encore et toujours que son sourire narquois. Il jouait avec moi, il le savait très bien, et il s'en amusait visiblement. Bonne joueuse que je suis, je me pris au jeu. Et nous avons continué comme cela un bon quart d'heure avant que je ne termine ma petite affiche. Rien de bien compliqué: Des ornements en haut à gauche, et en bas à droite, quelques boucles ci et là, et une mini-Lucy avec une bouille toute mignonne et un tablier. Ça rendait vraiment bien, en fait.

"Les délices mystères de Miss Hardwell ?"

"Oui. Lucy adore cuisiner. Elle pourrait mettre son imagination à l'épreuve et faire de bons petits plats sans que vous n'ayez à vous prendre le chou à faire une carte."

"C'est malin."

"N'est-ce pas ? Excusez-moi cela dit, je vais devoir reprendre mon cours. J'ai du retard à rattraper, allez, hop hop."

Je le raccompagnais à la porte, lui donnant l'affiche avec soin. Il se tournait vers moi, nos regards se croisant pour la dernière fois avant un moment peut-être.

"Merci beaucoup pour votre aide..."

"...Elena."

"Elena."

"N'hésitez pas à repasser me voir, si Lucy, ou vous même, avez besoin de quelque chose. Votre compagnie m'est des plus agréables."

Il tourna les talons et partit en direction de l'auberge, et mon sourire, peu à peu, s'effaçait, alors que je me remettais dans mon petit personnage d'institutrice. Et avant de faire entrer les enfants, il fallait que je range mon matériel. Avec tout ça, je n'avais même pas préparé la suite de mon cours. Je vais donc vers mon bureau...

Douleur. Fondu au noir. Mon corps n'obéit plus.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Règles de création de persos
» La boutique de création de Musika {Ouvert}
» Demande de création d'un club
» création persos
» création de tables de wargames