Membre

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 16 Oct 2017 - 14:34
Roxanne tournait légèrement la tête à l’intention de son cameraman, vérifiant s’il n’avait pas manqué un seul instant de la cérémonie. Que ce soit l’arrivée du Primarque ou encore son discours qui ne manquerait pas d’être retransmis dans l’univers entier, les chiffres allaient grimper aux bureaux de l’Éclaireur. Pour le plus grand plaisir du directeur.

Assise sur l’un des bancs de l’église, le micro sur les genoux, elle écoutait et attendait patiemment son heure. Les premiers rush seront utilisés pour un reportage, la suite, elle serait appelée à faire son Breaking News en compagnie du nouveau dirigeant du Sanctum.

D’ailleurs, ne venait-il pas de faire son annonce sans être face à la camera ? La journaliste fronçait les sourcils avant de donner une tape sur l’épaule de son collègue pour qu’il se lève et quitte l’église en quatrième vitesse. Elle ne se contenterait pas d’une annonce à la va-vite, il allait devoir en répondre devant les téléspectateurs du journal.

Monsieur March ! Attendez un instant, je vous prie.

Elle s’arrêtait devant le Primarque, entouré de ses deux gardes du corps, amenant son micro à la bouche et attendant la confirmation du cameraman.

Roxanne Ritchi, aujourd’hui venue au Domaine Enchanté afin de faire entendre votre voix à nos téléspectateurs.

Elle prenait une légère pause, attendant de piquer l’attention de son interlocuteur.

Grande journée pour vous. Primarque révélée par l’église du Sanctum et officiellement héritier du groupuscule ayant fait énormément parlé de lui au travers de notre hebdomadaire. Par ailleurs, vous venez de me faire part d’une chose on ne peu plus intéressante sur les bancs de l’un de votre Temple, pouvez-vous le répéter ? Que l’univers entier sache ce que vous venez de me dire, nous vous écoutons.

Roxanne tendait alors son micro devant-elle, attendant la réponse du principal intéressée.
Véritable Primarque

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
160/650  (160/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 11 Jan 2018 - 19:29
-Grande journée oui, mais pas pour moi, Mademoiselle Ritchi. Après ces temps durs, le peuple du Domaine Enchanté méritait de célébrer leurs durs labeurs pour restaurer la ville, et pour avoir sauvé de nombreuses vies.

Je fis signe à mes deux gardes du corps de nous donner un peu d’espace. Ils le firent à contrecœur, comme si j’allai me faire assassiner devant la caméra. Cela dit, si ça arrivait, le Sanctum pourrait faire de moi un Martyr, et redorer son blason auprès du public. Enfin, je préférai quand même éviter cette situation si possible.

-Je vous répéterai ces informations avec plaisir. Comme chacun le sait, le Sanctum a subis deux coups durs ces derniers temps. Le premier est appelé si poétiquement le massacre de Swain. Comme vous l’a si bien annoncé monsieur Rhapsodos, Angeal a décidé de cette action dans le but de protéger aussi bien le Sanctum que le roi et le peuple. Était-ce la bonne décision ? Je ne saurais vous l’affirmer mais je le pense. Mon prédécesseur avait à cœur le bien être de ce monde et ses habitants. Après tout, il s’est sacrifié pour eux.

Je fis une pause solennelle. Je n’avais pas connu l’ancien chef des paladins, si ce n’est après ses actions ou inactions décrites dans la presse. Avant que Martin n’ait pu organisé une rencontre, la Coalition avait débarqué et il était mort. Une vraie tragédie pour toute cette secte.

-Le second coup a été l’attaque de la Coalition Noire, mené par Death en personne. Je sais que de nombreuses questions entourent cette escarmouche, à commencer par la raison de cette attaque. Je suis en mesure de vous confirmer aujourd’hui que l’ancienne maîtresse de ce groupuscule, Ariez, a bien été éliminé par nos forces. Nous ne pouvions plus rester inactif face aux ténèbres qui ravageaient les mondes. Le temps de la passivité est terminé. Je chasserai Death et Rhapsodos comme nous avons chassé Ariez. Nous débarrasserons les mondes de ces fléaux, c’est une promesse que je vous fais à tous aujourd’hui.

Je montrais à la caméra ma paume gauche dont le sang s’écoulait encore. Le Sanctum avait souffert sur ses terres, comme de nombreux peuples. Il s’était protégé, aussi bien qu’il l’avait pu. Mais ce n’était plus suffisant. Il fallait qu’ils protègent les autres, quitte à souffrir sans rien obtenir d’autre que du mépris et de la haine.

-Puis-je rajouter deux choses ? Roxanne hocha la tête. Monsieur Rhapsodos me blâme de m’être caché. Et il est vrai que je suis resté dans l’ombre pendant de nombreuses semaines, je ne peux lui donner tord. Cependant, j’aimerai clarifier ma position. Si je suis resté autant que possible à l’écart du Sanctum, ce n’était pas par lâcheté. J’avais deux objectifs. Le premier était de comprendre où j’avais mis les pieds. En effet, comme vos téléspectateurs, je ne connaissais le Sanctum qu’à travers les informations transmises par votre journal. Jusqu’à il y a quelques mois, je n’étais qu’un humble chef de village. J’avais donc besoin de temps pour aider au mieux mon groupe. Le second, directement lié aux récents événements, concernait le groupe tout autant que les croyants. Vous avez pu le voir aujourd’hui, ma révélation a réjouit de nombreuses personnes. Cependant, ce que moi j’ai vu, c’est une force immense émanant de ces personnes qui nous entourent aujourd’hui. Alors qu’ils avaient perdu la confiance des mondes, alors qu’ils étaient à terre, blessés, fatigués et ignorants s’ils pouvaient toujours faire confiance en autrui, le peuple du Domaine Enchanté s’est levé comme un seul être. Ils ont réparé les dégâts de l’attaque, ils ont partagé leurs possessions, ils ont soigné leur voisin. Toutes ces personnes qui nous entourent aujourd’hui n’ont jamais ployé le genou face à la Coalition Noire, ou à toute autre menace. Ils n’ont pas eu besoin que je les aide à se relever, à leur indiquer le chemin. Ils ont été parfaitement capable, en s’entraidant, à le retrouver seul.

Je repris mon souffle. Mes joues étaient chaudes, probablement rouges. Ma voix avait vibré, avait pris de l’intensité tout au long de mon monologue. S’il était vrai que j’avais agi comme cela pour montrer au monde que le Sanctum n’était pas faible, ni même affaibli, je ne m’étais pas rendu compte d’à quel point ces gens m’avaient inspiré. Je n’avais passé que quelques semaines auprès de cette secte, mais j’avais vu son potentiel. Nous pouvions sauver les mondes.

-Je me suis laissé emporté, excusez moi, repris-je dans un sourire. La seconde chose que j’aimerai clarifier concerne la guerre contre le Consulat. Dans le meilleur des mondes, j’aurai pu tolérer que le Consulat, un groupe d’artistes après tout, ne choisisse pas de camp et reste neutre. Cependant, ce n’est pas le meilleur des mondes. La vie est parfois injuste, et je sais que ma décision a troublé tout le monde. Seulement, je ne pouvais pas rester passif tandis que le porte-parole débarquait. Si je n’avais pas agi, nous aurions eu une dette envers eux, et leur déclarer la guerre aurait été le pire des affronts. Nous sommes meilleurs que la Coalition et le Consulat, nous avons de l’honneur, et nous respectons nos alliés. Monsieur Rhapsodos s’est déclaré le protecteur des vies. Il veut se montrer magnanime en épargnant des croyants. Je ne désire pas la mort de tous les habitants des Citées Dorées. Je ne désire même pas la mort de tous les Consuls. En revanche, je ne peux tolérer qu’un homme dise ne pas se mêler des idéologies et déclare la guerre à son allié la Lumière. Nous libérerons les Citées Dorées, les mondes de cette corruption. Je désignai le bouclier d’un de mes gardes du corps. Le symbole d’Etro est une tortue. Comme elle, nous serons la carapace, le bouclier des peuples.

_______________________________
messages
membres