Derniers sujets
» Que la vengeance commence!
par Kestia Hier à 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Hier à 19:09

» Chasse aux corsaires
par Lotis Terrick Hier à 17:08

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Hier à 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Tour du Propriétaire
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 22:58

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Cachons tout ça
par Milla Maxwell Lun 11 Déc 2017 - 11:08

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29

» La vertu des brutes
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 16:56

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 21:12

» Attaque Nocturne
par Chen Stormstout Ven 8 Déc 2017 - 15:16


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 On est amis... pour la VIE !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
La Clé du Destin
Masculin
Nombre de messages : 1041
Age : 21
Localisation : Château Disney
Date d'inscription : 25/06/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3689/3500  (3689/3500)
Jeu 12 Oct 2017 - 14:15
Putain, même enfin sorti de cette merde, la sorcière chelou me lâchait pas. Si je m'étais fait maudire à cause de c't'andouille de Cissneï, ça allait chier. Pourquoi je disais ça ? Sur la plage... quand je m'étais enfin barré de cette île à la con... Y'avait une peluche au sol. Elle semblait me regarder, bien qu'elle soit dénuée de vie. J'm'en étais approché lentement, voyant le piège venir... La poupée était empreinte de magie, faiblement mais elle en était pourvu. Je la voyais déjà tenter de me buter dans mon sommeil. Non, fallait pas que je prenne de risques, j'ai pris un peu d'élan et j'ai mis un méga pointard dedans pour l'envoyer dans la mer. Le machin à décollé et à disparu, avalé par l'horizon.

J'suis monté dans mon vaisseau, j'ai décollé sans trop regarder autour de moi. Et c'est une fois dans l'espace que j'ai vu que la poupée était assise à côté de moi, en me fixant. J'ai eu un sursaut évidemment, mais j'ai gardé mon calme. La poupée me suivait, ok... Est-ce qu'elle était dangereuse ? Impossible de le savoir tant qu'elle ne passait pas à l'action. Ça me laissait perplexe, j'pouvais pas m'en débarrasser. D'un autre côté, la magie qui s'en dégageait semblait sombre, mais pas menaçante. Du moins c'était rien comparé à la véritable Scathach...

Je décidais quand même de rentrer au château. J'avais pas le choix de toutes façons. J'suis sorti du hangar, j'ai été faire mon rapport de mission, et j'suis parti rejoindre Maddie. Elle était dans la bibliothèque, alors je m'y dirige, je pousse la porte la poupée toujours pendue à ma main et je m'approche d'elle à pas de velours. Une fois derrière elle, je lui chatouille les côtes... ce qui me permet d'entendre un cri strident ainsi que de la voir se dégager de plusieurs pas.

Oh c'est toi ! T'es con !

Elle me frappe à l'épaule avec son livre, tentant de réprimer un sourire, mais je ne réponds rien. Je souris simplement. L'expression de peur passée sur son visage est attendrissante. Je lui demande sur quel livre elle est en ce moment, rien d'intéressant. Il ne s'agit cette fois que d'une œuvre de fiction à l'eau de rose. Un truc de meuf quoi.

Tu sais... T'es pas interdite d'embarquer un livre pour le lire ailleurs. Genre... dans la chambre.

Oui, c'est vrai je pourrais. Mais j'évite de le faire, j'ai...

Non mais t'inquiète, y'a pas de problèmes. Suffit de le reposer après, dis-je en la coupant.

Non, c'est pas ça. J'me suis faite attaquer dans la chambre l'autre jour. Deux soldats sont apparus.

Sérieux ? Et donc ?


Elle a remonté sa manche pour me laisser découvrir un bandage tâché de sang autour de son bras.


Les gardes t'ont sauvée ? Oh merde, j'étais même pas là, j'suis vraiment désolé.

Non, ça va ! Je les ai renvoyés d'où ils sont venus ! Je suis pas en sucre tu sais, j'peux m'en débarrasser. Moins facilement que toi, mais...

Sérieux ? T'arrives à gérer plusieurs sans-cœurs en même temps ?

Bah... oui. Suffit d'apprendre leurs comportements, comme tu m'avais dit.

Ouais mais ça fait pas tout... T'as du en faire des progrès !


Elle sourit.

Qu'est-ce que tu tiens là ? dit-elle en me montrant la poupée de la sorcière.

Ah... ça... Euh... C'est compliqué.

Elle haussa un sourcil, ce qui en langage Maddie voulait dire « si tu crois qu'en me disant que c'est compliqué j'vais laisser tomber, tu te goures mon p'tit pote ».

J'reviens de mission. J'ai du aller chercher un cristal machin chose au fin fond du cul du monde de Grimm. C'était un bordel total, et le tout était gardé par une sorcière. Je l'ai battue, mais pas tuée... et voilà que sorti du château je tombe sur ça. Je lève le bras pour mettre la peluche en évidence. J'peux pas m'en débarrasser, elle me suit partout et revient dès que je la balance.

Ouais... Cette poupée est magique.


Ouais, je sa... Comment tu le sais ?


Je le sens. J'pourrais pas te dire si c'est puissant, mais je sens que y'a de la magie là dedans.

Ça l'est pas. T'aurais pas lu un truc là dessus par hasard ? Histoire de comprendre ?

Je pense... Mais j'ai dû oublier la plupart des trucs. Je sais qu'il est possible de créer des pantins à son effigie, mais c'est tout.

Ouais... Ça te dit pas qu'on bouge au lieu de rester plantés là, debout au milieu de la bibliothèque ? On peut pas monter ?

Si, si... J'aurais le temps de finir le livre plus tard.


On sort donc de la bibliothèque sans oublier de consigner notre emprunt et on se dirige vers notre chambre. La route est plutôt silencieuse, je sens que y'a un truc qui va pas.


Ça va ? Y'a quelque chose qui ne va pas ?



Oh putain, j'allais me faire engueuler.

Allo ?

Ce que je vais te dire ne va pas te plaire, mais on a encore parlé de toi à la télé l'autre jour. Le Jardin Radieux c'est ça ? T'as pas pu t'empêcher d'aller provoquer le Consulat ?

Et merde... Ils étaient d'un casse couilles ces connards de journalistes...


Qu'est-ce qu'il t'es passé par la tête ? C'est un groupe, ils sont nombreux ! Ça valait le coup de manquer de te faire tuer ? Pour un bête dessin ? Et si t'avais été capturé ? Et si tu t'étais fait tuer ? J'aurais fait comment moi sans toi ?

Ça va, c'est le Consulat... c'était pas non plus trop trop dangereux.


Pas trop trop dangereux ? Mais Roxas c'est un groupe ! Tu t'attendais à quoi ? A chaque fois que tu pars, j'apprends deux jours après que t'es parti faire des conneries. J'peux plus faire autrement que de m'inquiéter maintenant. C'est... chiant.

Je suis désolé. En plus t'as raison, c'était complètement con.

Oui, et puis finalement tu leur a rendu service avec tes conneries. Mieux que les affiches, ils ont un énorme portrait de toi pour montrer à tout le monde la cible à abattre !

Ah les bâtards !

Non, pas les bâtards. J'te rappelle que c'est toi qui as été assez con pour aller dessiner ta tronche sur leur dôme. Si tu réfléchis pas plus de deux secondes aussi...

Putain... Faut que j'aille péter le dome.

Elle m'a choppé le bras pour me retourner vers elle.

Non ! Tu vas rien péter du tout ! Tu vas arrêter tes conneries maintenant, et tu vas rester un peu avec moi. Tu me dois bien ça pour être... tu sais... parti encore une fois sans me prévenir.

Putain elle marquait un point. J'avais quand même fait pas mal de conneries, et je la laissais un peu en plan. J'étais pas franchement le mec idéal. Fallait que je rattrape ça. Arrivés devant la porte, j'ai acquiescé à ses paroles d'un signe de tête avant de l'ouvrir et de m'asseoir sur mon lit, le dos contre le mur. Je posais la poupée par terre face à nous et je me mettais à la fixer du regard. Fallait qu'on perce le secret de ce truc.


Maddie s'est assise à côté de moi, elle s'est inclinée vers moi, à posé sa tête sur mon épaule et m'a pris la main. Elle posa ses lèvres sur ma joue, puis sur mon cou avant de se blottir contre moi.

Même si tu peux pas t'empêcher de faire des conneries, j'suis contente que tu sois rentré.

J'ai pas répondu. C'était pas que je voulais pas, mais la poupée accaparait toute mon attention. Quelque chose semblait avoir changé pourtant. Ses yeux étaient toujours dirigés vers moi, mais j'avais plus l'impression qu'ils me fixaient toujours. J'ai décalé ma tête sur le côté, mais non, aucune réaction.

Maddie ? Tu peux bouger la tête de gauche à droite s'il te plaît ?

Elle s'exécuta rapidement avant de revenir à sa position initiale. La poupée la suivait elle du regard maintenant. Et j'aime autant te dire que ça ne me plaisait pas trop. Je savais même pas si ses intentions étaient mauvaises. Tout ce que j'avais, c'était un début de déduction. Peut-être que la présence de cette poupée parmi nous était juste une matérialisation de la sorcière pour ne plus être seule. Je sais pas.


J'veux pas te faire flipper mais... c'est toi qu'elle suit du regard maintenant.

Quoi ?

Bah ouais, bouge la tête encore une fois. C'est toi qu'elle suit du regard, on est d'accord.

Flippant...

La poupée sembla esquisser un début de sourire. J'ai ouvert la fenêtre, et je l'ai balancée pour vérifier si elle nous suivait toujours. Maddie me rejoignit pour voir la poupée tomber en contrebas. Elle était dans l'herbe et ne bougeait pas. Elle ne semblait pas vouloir nous suivre de nouveau. Je fermai la fenêtre et me retournai vers le lit. La poupée était revenue sur le lit, du côté où Maddie avait l'habitude de dormir.

Roxas... Je fais quoi ?


Rien, absolument rien.... On retourne s'asseoir.


Je prends la poupée sur mes genoux et la passe à Maddie. Elle commence à la retourner dans tout les sens, mais on ne trouve rien de concluant. Je raconte à Maddie toute mon entrevue avec Scathach, le combat, ses paroles et surtout son ennui et sa solitude... Elle finit par la prendre dans ses bras et la serrer contre son cœur. Moi, je reste méfiant au cas où que la poupée tente un truc. Finalement, Maddie desserre son étreinte et la poupée affiche un sourire ravi. C'était... peut-être juste ça. Elle se tapait peut-être simplement l'incruste pour se sentir moins seul. Mais c'était malsain.


On peut peut-être la garder. En plus, la poupée est toute mignonne ! Je pense pas qu'elle cherche à nous faire du mal.

Ouais... fais quand même attention à toi. Si jamais elle tente un truc, on lui foutra le feu. C'est hors de question que tu prennes autant de risques.

Le sourire de la poupée s'effaça immédiatement. J'allais mettre du temps avant de m'y faire à ça. C'était juste pas normal. Et puis, l'idée de laisser Maddie seule avec cette poupée ne m'amusait pas vraiment. Sauf que j'avais pas le choix. Posant la poupée sur la table de chevet, et allumant la lampe, Maddie se coucha de tout son long sur le lit. Je fis de même et comme à son habitude, elle ne put s'empêcher de venir se coller à moi.

Tu comptes rester longtemps cette fois-ci ?

J'aimerais bien. Mais ça dépend pas que de moi. Si on a besoin de moi quelque part, faudra bien que j'y aille.

Roxas... le super-héros dont tout le monde à besoin, dit-elle d'un ton blasé.

Je sais bien que ça doit pas être facile à vivre. Mais dis-toi que c'est un mal pour un bien. Bientôt, on pourra enfin vivre comme on le souhaite.


Ouais... On pourrait pas partir ?

Partir ? Pour aller où ?


J'en sais rien. On pourrait refaire un tour au manoir où tu m'avais emmenée après Port Royal ?

Je souris. Pourquoi faire ?

Je sais pas... changer un peu de ce monde-ci. J'aimerais voir autre chose.


_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les produits laitiers sont nos amis pour la vie ?
» ? Nos amis pour la vie
» Tempête du Crépuscule ? "Solitaire en étant tout petit, avec ses amis pour la vie"
» Des nouveaux amis pour aider...ou pas [Pv: Allen K.Wilder et Mitsuki Hojitake]
» il ne suffit pas d'avoir cinquante amis pour être heureux parfois un seul peux suffir a votre bonheur. ? nevaeh