Derniers sujets
» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Aujourd'hui à 2:21

» Field of Heroes
par Invité Aujourd'hui à 2:18

» Et là, un squelette !
par Chen Stormstout Hier à 21:45

» Répétition
par Arthur Rainbow Hier à 21:39

» Qui part à la chasse perd sa place !
par Rufus Shinra Hier à 18:21

» Comme le dit Oscar Wilde...
par Arthur Rainbow Hier à 16:26

» La cerise sur le gâteau
par Général Primus Hier à 15:04

» Loué soit Son nom
par Cypher Hier à 14:01

» Tombe la chemise
par Cissneï Hier à 3:26

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Cissneï Lun 16 Oct 2017 - 23:19

» Vlog au Moulin rouge ! On vous dit tout ! On cache rien !
par Chen Stormstout Lun 16 Oct 2017 - 18:19

» Breaking News : Annonciation du Primarque Matthew March
par Roxanne Ritchi Lun 16 Oct 2017 - 14:34

» Discussion entre éclopés
par Vesper Earl Dim 15 Oct 2017 - 18:44

» Douce nuit
par Rufus Shinra Dim 15 Oct 2017 - 17:48

» Diviser pour mieux régner
par Huayan Song Dim 15 Oct 2017 - 15:42


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Plus tôt que tu ne le penses
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 22
Localisation : Vaisseau-mère de la Shinra
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
34/550  (34/550)
Dim 8 Oct 2017 - 11:31
Terminant de brosser ses dents, crachant dans l’évier, le médecin se fixait dans la glace en souriant comme un cheval avant de s’essuyer le visage et d’enfiler sa chemise. Négligemment, il passait son peigne dans les cheveux et se dirigeait finalement devant son armoire pour enfiler un pantalon et lacer ses chaussures.

Cela allait presque devenir une habitude, pour la troisième fois en six mois, il allait se rendre dans le bureau du Président Shinra.

À la différence que ce n’était pas pour se larmoyer sur son sort ou voir la jambe d’un type se faire faucher par un tir de fusil, du moins, c’est ce que Kurt espérait. Il avait rempli les épreuves imposées par Rufus Shinra, du moins, en grande partie et il devait normalement avoir la réponse à sa demande aujourd’hui. À moins que ce soit une nouvelle surprise qui l’attendait dans son bureau.

Dans un moment de stress, le médecin attrapait son pistolet en main et ouvrait la porte de sa chambre, glissant un regard dans le couloir par crainte de voir un Turk l’attendre dans le couloir. Depuis l’enlèvement à Illusipolis, le SOLDAT prenait grand soin de vérifier son environnement avant une sortie. Dédicace à Nina Arad, sans qui il n’aurait jamais eu ce traumatisme.

Relâchant un soupir, le médecin revint dans sa chambre pour ranger son arme et terminer de s’habiller pour se rendre à son rendez-vous.

Il connaissait bien le chemin. Fermant la porte derrière lui, longeant le couloir en profitant de la distance pour fumer une cigarette, il eut le temps de l’écraser dans un pot de fleurs quand les portes de l’ascenseur s’ouvraient devant lui. Dévoilant un homme en costard noir, les mains le long du torse qui semblait l’attendre. D’abord prit d’un mouvement de recul, Kurt décidait finalement à rentrer avec cet homme.

- Au bout d’un moment, il faudrait me passer le badge pour vous éviter le déplacement. Ricanait le médecin, fixant le Turk à ses côtés.
- C’est cela. Répondait-il, appuyant sur le bouton menant à l’étage du Président.

La montée se fit dans le plus grand des silences, Kurt fixait le cadran numérique comptant les étages à sa place jusqu’à ce que le son de clochette retentisse, dévoilant la secrétaire et son bureau ainsi qu’une petite salle d’attente et une distributeur d’eau. Intérieurement, Kurt riait. Il avait l’impression d’être venue tellement souvent qu’il pouvait faire la bise à la secrétaire.

Mauvaise idée.

Elle l’invitait à avancer avant de parler dans le parlophone et attendre l’injonction de son supérieur. La procédure habituelle. À la différence que le Turk rencontré précédemment était toujours derrière le médecin, comme s’il le suivait à la trace.

Il reçut l’autorisation d’entrée, et sans se faire attendre, Kurt s’avançait pour pousser les portes du bureau du chef d’entreprise. Il n’avait pas foncièrement changé depuis la dernière fois qu’il était venu ici. Et comme il l’avait remarqué précédemment, il n’y avait plus l’imposante tache de sang à la suite de l’amputation. Brièvement, il fixait l’homme derrière le bureau avant de faire le salut militaire.

- Président Shinra. Disait-il sommairement, habitué à sa formation et attendant l’ordre du repos.

À cet instant, le médecin récitait une prière à qui voulait l’entendre pour qu’il ne se retrouve pas avec une paire de menottes et une nouvelle épreuve surprise avant d’avoir une réponse de Rufus Shinra.


Dernière édition par Cypher le Lun 9 Oct 2017 - 11:35, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 372
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
243/650  (243/650)
Dim 8 Oct 2017 - 13:00
Ah, Brown ! Un plaisir de vous voir ! Allez-y, repos, asseyez-vous, dis-je souriant, commandant trois cafés, et invitant Scarlett à quitter ses fonctions pour s'installer avec nous.

Brown. Un soldat comme l'on en faisait rarement. Rapide, efficace... D'abord seconde classe, il avait rapidement réussi à se hisser parmi les premières classes. Il était débrouillard, il possédait des capacités indéniables de commandement, ses connaissances en médecines n'étaient pas non plus à omettre... Mais par dessus toutes ces qualités que l'on pouvait lui attribuer, c'était sa détermination qui l'avait mené dans mon bureau aujourd'hui. Unique rescapé d'une mission ayant mal tourné, il avait fait preuve d'assez de force pour surmonter son traumatisme et m'avait fait la demande pour rejoindre les Turks, suite à quoi je l'avais soumis à trois épreuves, chacune le forçant à repousser ses limites et me permettant de savoir si oui, ou non il était capable.

Vous en avez parcouru du chemin depuis votre arrivée dans la Shinra. Parti de presque rien, vous avez réussi à vous hisser parmi les plus hauts grades du SOLDAT. Vous savez, ce n'est pas tout le monde qui peut prétendre à devenir un soldat de première classe.

Ce que je disais était on ne peut plus vrai. La première classe était reservée à l'élite de nos forces. Et Brown s'était illustré assez de fois sur le champ de bataille pour mériter ce poste, ne serait-ce que lors de notre petite excursion au cœur de la tour Krei.

Vous nous avez permis bien des choses. Vous répondiez présent à chaque fois que j'avais besoin de vos services... et aujourd'hui, nous voici de nouveau face à face pour discuter de votre.. mutation, si l'on peut la qualifier ainsi. Non content d'être un soldat d'exception, vous souhaitez rejoindre le corps de ma garde personnelle, le corps de ceux qui agissent dans l'ombre... En somme, vous souhaitez devenir un fantôme.

Oui. Un fantôme. Brown allait mourir pour laisser naître quelqu'un d'autre. Une autre identité qui renoncerait à tout, pour ne servir que la compagnie.

Je vous ai donc soumis à trois épreuves. Trois épreuves qui comportaient un risque certain. Vous les avez réussi, c'est un fait. Vous avez su conserver des renseignements au péril de votre vie, vous n'avez pas hésité une seule seconde à tuer des détenus de sang-froid et ce à mains nues, et vous avez réussi à infiltrer un complexe sécurisé pour exfiltrer votre objectif. Encore que pour cette dernière épreuve, le succès ne fut pas total, comme en témoigne le fait que vous ayez été repéré. Néanmoins, vous avez su mener votre mission à bien.

Un élément brillant donc, qui aurait assurément sa place parmi les Turks. Un homme en qui je pouvais avoir confiance, un véritable couteau suisse. J'ouvris un de mes tiroirs pour en sortir un classeur assez épais, ainsi qu'un briquet. J'ouvris le classeur et en sortis la fiche de Brown que je posais devant son nez, à côté de laquelle je posais le briquet.

Il ne vous reste plus qu'une seule chose à faire, Brown, dis-je souriant. Prenez votre fiche, et brûlez la. Aucune version officielle ne couvrira votre mort, non... Vous ne serez pas parti en expédition à Oerba ou qu'en sais-je, vous ne serez pas mort écrasé sous le pied de l'une de ces immenses adamankhélones non plus... Vous n'aurez simplement jamais existé. Kurt Brown ? Inconnu au bataillon. Jamais nous n'aurions eu un soldat de première classe répondant à ce nom, jamais. Voyez-vous où je veux en venir ? Pour terminer tout ceci, vous devez encore renoncer à votre identité, et accepter celle que la Shinra vous donnera.

Un choix plutôt difficile, mais qui allait me permettre de mesurer sa détermination. Il lui était encore possible de se raviser. Oui, cela lui était possible, mais dès lors les épreuves qu'il aurait eu à passer n'auraient servi à rien. Les quelques jours d'agonie passés en compagnie de mademoiselle Arad ? Envolés.

Alors Brown ? Montrez-moi.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 22
Localisation : Vaisseau-mère de la Shinra
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
34/550  (34/550)
Dim 8 Oct 2017 - 21:54
Kurt restait immobile un instant, observant à tour de rôle le Président Shinra et la feuille de papier devant lui. Machinalement, il attrapait celle-ci du bout des doigts et l’amenait devant ses yeux.

Il avait bien compris les mots qu’il venait d’entendre.

Ce qu’il tenait dans la main, ce n’était rien d’autre que son identité, ce qu’il avait été et ne serait jamais aux yeux de la compagnie. Comme s’il avait quitté la Cité du Crépuscule et qu’il n’avait jamais atteint un autre monde. Kurt Brown serait mort il y a huit ans et il n’aurait, sur le papier, jamais vécu toutes ses aventures au sein de la compagnie de transport.

Adieu Roger, Loris et Hadrien. Farah n’aurait jamais croisé sa route et Boris ne serait pas mort stupidement. Il souriait. Et si tout cela était aussi simple, la simple flamme d’un briquet pour tout effacer.

- Si ce n’est que ça. Disait-il simplement, avant de s’avancer pour attraper le briquet. Ne perdons pas temps en formalité ! Il rigolait légèrement, activant la roulette pour que la flamme naisse.

Il voyait sa vieille photo en haut à gauche du papier, au moins, il n’allait pas lui demander de changer de visage. Du moins, il le croyait. C’est ainsi que dans un brasier, sa vie de SOLDAT disparaîtrait. Il approchait lentement la flamme du papier et les dernières paroles de Roger lui revinrent à la tête. Il allait simplement passer dans la pièce d’à côté. Hadrien et Loris continueraient de parler de lui comme il l’avait été, il n’allait pas véritablement disparaitre de la surface de la planète.

Il serait simplement ailleurs, et de là, il pourrait observer tout ce beau monde vivre leur vie.

La flamme grimpait le long de la feuille, consommant progressivement le papier et brulant son nom et faisant fondre l’encre de sa photo. Il lâchait finalement le dernier coin intact, laissant celui-ci tomber sur le sol du bureau. Heureusement qu’il n’y avait pas de moquette, il aurait eu l’air malin.

Arquant un sourcil, le médecin fixait Rufus Shinra avant de reposer le briquet sur son bureau. Voilà, c’était fait. Kurt Brown était mort et n’avait jamais existé dans l’enceinte du vaisseau-mère.

- Eh bien, voilà. En attendant que Rufus ne dise quoi que ce soit, il n’était pas censé être présent à cet endroit. Mon père doit se retourner dans la tombe, maintenant que j’abandonne son nom.

Ce qui devait être le cadet de ses soucis. Maintenant, selon les mots du Président, il allait devoir assumer une nouvelle identité, ainsi qu’un nouveau rôle. Un nom de code, une appellation ? Il l’ignorait, il n’avait plus qu’à attendre et découvrir quelle serait la suite de sa vie. Un fantôme agissant dans l’ombre, si avec ça, il ne faisait pas mousser les infirmières… Rien n’y parviendrait.

S’il vous plaît, qu’il hérite d’un vrai nom. Histoire qu’il ne regrette pas son prénom.


Dernière édition par Cypher le Lun 9 Oct 2017 - 11:35, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 372
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
243/650  (243/650)
Dim 8 Oct 2017 - 22:41
Ainsi, Kurt Brown mourrait aujourd'hui, consumé par les flammes. Si je m'étais senti poète j'aurai pu le comparer au Phénix, mais non. La facilité avec laquelle il avait renoncé à son existence, et donc à sa liberté était... non pas impressionnante, mais plutôt intéressante. J'avoue avoir eu un mouvement de recul. Aussi doué soit-il, peut-être était-il empreint d'inconscience. Soit.

Ci-git Kurt Brown, anciennement médecin, première classe et soldat d'exception. Il reste une dernière chose à laquelle j'avais pu ne pas penser. Elena ?

La Turk s'approcha de l'homme sans identité et se saisit de son PHS avant de l'écraser au sol.

Bien... Je pense qu'il est temps pour vous de récupérer votre dû.

J'ouvris un autre tiroir et en sortis plusieurs choses. Un trousseau de clés, un pistolet, une matraque électrifiée et une carte d'accès que je posai en face de mon interlocuteur.

Voici les clés de vos appartements sur le vaisseau-mère. Vous ne fréquenterez bien évidemment plus les dortoirs propres au SOLDAT, vous aurez les vôtres. Vous y trouverez tout le nécessaire, ainsi que du luxe. Là-bas vous attendra d'ailleurs votre nouveau PHS comportant tout les numéros nécessaires à votre travail. Vous y trouverez entre autres celui des autres Turks, celui de Scarlett, le mien et d'autres dont vous aurez peut-être moins l'utilité. Ce PHS est extrêmement important. Puisqu'il ne vous sera pas impossible de vous le faire voler, vous serez prié de toujours le vider de tout renseignement utile. N'hésitez d'ailleurs pas à vider votre répertoire une fois que vous aurez mémorisé les numéros.

Le PHS allait être l'un de ses outils de travail les plus utilisés. Il était nécessaire de le mettre au courant de toutes les règles d'usage le concernant.

Je pense ne pas avoir besoin de vous expliquer à quoi peuvent servir cet AMT et cette matraque. Il s'agit là de l'équipement standard des Turks, toutefois... Il vous sera possible d'en changer si vous le désirez. Quant à cette carte d'accès... elle vous permettra simplement de vous rendre où vous le voulez sur le vaisseau-mère, avec toutefois quelques restrictions. Le codage magnétique change toutes les semaines, aussi je me dois de vous prévenir que c'est à vous de penser à faire la mise à jour.

Les choses importantes étaient dites. Il ne restait plus grand chose dont le nouveau Turk devait prendre connaissance.

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter la bienvenue parmi les Turks. A vrai dire, je suis plutôt content de vous avoir vu réussir. Vous n'avez eu de cesse que de vous illustrer sur le champ de bataille, je suis sûr que vous ferez un très bon élément, Cypher.

Je marquais une pause... Scarlett n'était toujours pas arrivée, ce n'était pas normal. Un problème de cafetière sans doute. La journée s'annonçait longue.

Bien. Je crois que nous en avons fini. Je vous contacterai plus tard pour vous faire parvenir votre ordre de mission. A moins que vous n'ayez des questions, vous pouvez disposer. Reno et Rude vous accompagneront à vos nouveaux quartiers.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 22
Localisation : Vaisseau-mère de la Shinra
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
34/550  (34/550)
Lun 9 Oct 2017 - 11:35
- Merci, monsieur le Président. Répondait Cypher, se relevant une fois les formules d’usages terminées pour ensuite serrer la main de Rufus Shinra. J’espère ne pas vous faire défaut.

Ça y était, il avait atteint son but. Après des années à trimer afin de terminer ses études et son service, il se retrouvait à être un rouage de la mécanique. Le genre qui ne pouvait pas vraiment quitter la machine aussi facilement qu’un autre gars de la compagnie. Il l’avait voulu, brûlant son rêve d’ouvrir un cabinet à la Cité du Crépuscule et de se trouver une femme pour fonder une famille. Et d’autre conneries du genre qu’il avait oublié il y a trois mois.

Finalement, il aurait peut-être dû réfléchir à deux fois avant de cramer son dossier.

Il avait mesuré l’impact que cela pouvait avoir. En attendant, il se retrouverait à vivre sur le vaisseau-mère pour le restant de ses jours. Aucune différence avec les dernières années de sa vie.

Prenant la carte magnétique, la clé et sa nouvelle arme, il comprenait qu’il allait maintenant faire partie des privilégiés de l’endroit. Tout comme devait l’être les trois autres Turks dans la pièce dont il ignorait tout. Une marque de fabrique, apparemment. C’était fini maintenant, de nouvelle porte s’ouvrait devant lui. Il saluait une dernière fois le Président avant de se retourner pour découvrir deux hommes en costard. Un chauve légèrement basané et portant une paire de lunettes noires et un autre, plus décontracté, des cheveux roux en bataille.

- Salut gars ! Moi, c’est Reno et voilà Rude. Le plus décontracter se présentait pour ensuite pointer son collègue du pouce. Content d’te voir chez nous, tu verras, on s’amuse ici.
- Mmh. Grommelait simplement le chauve à lunettes avant d’ouvrir la porte.
- Attends, il reste une dernière formalité. Il sortait alors un pistolet de sa poche qu’il collait au cou de Cypher pour ensuite tirer, faisant crisper de douleur le nouveau Turk.
- Une puce, au cas où que tu te perdes. Disait alors Rude, tenant toujours la porte. On y va.
- Putain, vous auriez pu prévenir… Il se frottait le cou, cherchant à faire passer la douleur avant de suivre les deux Turks dans l’ascenseur.

Ils parlèrent beaucoup, du moins, Reno parlait beaucoup. Racontant mille et une histoires concernant les Turks et ce qu’il avait à faire sur le terrain, ce qui se résumait souvent à agir discrètement ou à abattre des ennemis du Président. L’une de ses anecdotes favorites parlait d’un type qu’il avait dû emprisonner, torture et abattre pour simplement savoir qui était le SOLDAT ayant eu l’intelligence de voler les pièces d’un moteur expérimental.

De l’autre côté, Rude restait stoïque et ne prenait pas la parole à un seul moment. Avançant simplement dans les couloirs jusqu’à arriver à un étage que Cypher n’avait jamais parcouru, s’arrêtant devant une porte.

- Voilà ton appartement. Concluait alors Rude, laissant le nouveau ouvrir la porte et découvrir ce pour quoi il avait signé. Reno, nous devons y aller.
- Ouais, ouais. Il tapotait légèrement le médecin de son coude avant de chuchoter. Grosse affaire qui nous attend à Illusiopolis, l’enfer. Bon, amuse-toi bien ! Ton costard est dans le dressing et hésite pas à appeler les services, ils s’occuperont bien de toi.

Les deux Turks saluaient Cypher pour ensuite se retourner et partir dans un autre couloir. Et là, le médecin se retrouvait à contempler son appartement. C’était, tellement différent. Il avait un dortoir pour quatre à son entière disposition, n’était-ce pas plus grand ? Il s’avançait, posant ses nouvelles affaires sur un buffet à l’entrée pour s’avancer en direction du lit. Un mot signé de la main de Scarlett et un paquet de cigarettes.

Même le paquet des clopes étaient différent de ce qu’il achetait aux réserves ! Il ne se faisait pas prier, attirant une cigarette et l’amenant à sa bouche pour se rendre dans le dressing.

Une pièce entière pour ses vêtements, il riait en voyant ça, les yeux émerveillé. Il avait l’impression de vivre le rêve d’un clochard d’Illusiopolis, pouvant baigner dans l’opulence. Il posa le mégot dans un cendrier avant d’ouvrir une armoire et découvrir le costume dont parlait Reno. Lentement, il attrapait le cintre pour passer le vêtement devant lui, tout semblait à mille lieux de ce qu’il avait vécu jusqu’ici.

Souriant comme un benêt, il commençait à se déshabiller pour embrasser sa nouvelle vie, portant l’habituel costume noir des Turks.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 33
Age : 20
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 31/05/2017

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
170/270  (170/270)
Lun 9 Oct 2017 - 20:46
Avant toute chose, je précise que c’est ma première notation. Je vais tâcher de faire ça sérieusement mais cela ne sera pas aussi bien fait que d’habitude je pense. Merci de votre compréhension !


Kurt Brown :


J’aime bien la petite référence à Nina Arad en début de RP. J’aime bien faire des liens avec ce que les personnes ont pu affronté ou rencontré, du coup j’ai apprécié.

Sinon globalement l’ensemble de tes interventions sont bonnes, seules quelques fautes gâchent un peu le texte. Je dirai que c’est raisonnable, de toute façon je ne suis pas le plus à même de juger cette question.

J’ai bien aimé son introduction avec ses nouveaux camarades des Turks, le côté découverte de ses nouveaux quartiers dans le Vaisseau-Mère. J’ai également hâte de voir de ce que tu vas faire de Reno et Rude !

J’ai dû mal à saisir la personnalité de Kurt/Cypher sur certains points cependant. Je comprends bien que globalement – d’après ce que j’avais déjà lu de toi-, Kurt se dirigeait irrémédiablement vers cette fin-là (devenir Turk j’entends), mais quelques trucs me turlupinent :

- Le fait d’abandonner complètement son ancienne identité, pour une nouvelle, n’est pas quelque chose d’anodin selon moi. Selon les personnages, les réactions peuvent être multiples. Ce que je regrette c’est que la réflexion de Kurt n’aille pas plus loin. Il pense vite fait à ses anciens coéquipiers, sa copine décédée, puis « aller les gars come on on brûle le dossier ». Pour un adieu, j’aurai aimé pouvoir verser ma petite larme pour son équipe, l’abandon de son identité : là la transition est peut-être un peu trop violente ?
- Un truc que j’aurai aimé que Kurt creuse aussi, c’est sa relation avec son père. Manifestement, il y a une petite inimitié entre eux et peut-être que cela aurait été cool qu’on en sache un peu plus. J’aime les conflits.
- Pareil ! Les infirmières ! Je trouve que ces pauvres petites infirmières ne sont pas suffisamment exploitées dans le texte ! On passe dans le même paragraphe au père qui se retourne dans sa tombe aux infirmières que Kurt a envie de séduire. Moi qui suis friand de ce genre de gags, j’aurai aimé avec quelques phrases en plus là-dessus, quitte à raconter une anecdote au Kurt se serait pris un vent de la part desdites infirmières !

Dans l’ensemble, c’était sympathique et agréable !



Rufus Shinra :


Tu es dans ton rôle. Tu incarnes bien ce côté vilain mafieux des années 90 – spéciale dédicace au costume blanc-.

Globalement, tes interventions étaient bien construites, avec des phrases agréables à lire et des informations placées entre elles qui permettent de comprendre le raisonnement du Président pour affecter Kurt à ce nouveau poste. J’ai bien aimé cette petite blagounette avec Scarlett et la cafetière. Cela paraît bête, mais ça fait toujours sourire dans un texte ! Enfin moi, ça m’a fait rire. Mais bon, je m’égare.

Un point qui aurait pu être intéressant à mon sens, c’est ce que pense faire Rufus dans le futur avec Kurt. Je cherche la petite bête, mais dans tes posts, tu parles beaucoup des choix qui justifient la « promotion » de Kurt en Turk, mais tu ne dis pas tellement ce que tu veux en faire. Rufus est un personnage que je vois comme un planificateur, un vrai gars organisé, Kurt a fait des missions innombrables pour la Shin-Ra, c’est vrai et c’est louable. Cependant je doute que le Président lui aurait offert le poste de Turk, qui sont sensés être l’élite de l’élite sans avoir une petite idée derrière la tête. Après, c’est un choix de RP que je respecte, mais j’aurai bien voulu avoir un peu de prévisions.

A part ça, je pense que c’était bien. Bravo Président ! *Fangirl *


Un bon scénario de promotion dans l’ensemble ! Félicitations à Cypher !

C’était bon, c’était chaud – il y avait un sort de brasier -, c’était sympathique !

Difficulté : Facile : 10 xp, 100 munnies et 2 PS.

2PS en défense pour Rufus et 2 PS en magie pour Cypher !
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dépenses militaires ont augmente de 37% en 10 ans
» Si je dis..., tu penses...
» Sarkozy en Haiti: ce qu'en pense Claude Ribbe
» Par une si belle journée... - Olivia
» Petites Dépenses [PV]