Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1124/500  (1124/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 6 Oct 2017 - 1:21
Genesis monta sur l'estrade, cligna des yeux de nombreuses fois en croisant le regard d'un photographe et du flash lumineux produit par son appareil. Sa maladie pourrissait tout en lui, et une lumière trop forte pouvait l'aveugler de longs instants, depuis déjà quelques mois. Il resta debout devant des centaines de citoyens devant se demander d'une part ce qui avait causé l'agitation de cette journée, et d'autre part, quand enfin viendrait l'heure du porte-parole qui avait prédit sa mort il y a déjà bien longtemps. Oui, même pour lui, c'était une surprise. Pas une bonne, pourtant. Son corps prenait plus de temps à mourir que celui de tous les autres personnes atteintes par la maladie qui succombait en moins d'un an. Il ne savait plus dire depuis quand il était malade. Mais ses cheveux étaient blancs, ses habits plus ternes et poussiéreux qu'une caverne, et sa peau plus sèche et blessée qu'un canyon de Hill Valley.

« Citoyens du Jardin radieux et des cités dorées... » prononça-t-il devant le micro, avec fatigue. « Avant de vous expliquer les événements de cette après-midi, je dois vous parler d'un événement ayant eu lieu à la ville d'Halloween et n'ayant été que peu relevé. Un étudiant du Consulat, Septimus Newman, a tué de nombreuses personnes et des oiseaux qui... tout comme ils le sont ici, d'ailleurs, sont protégés par les lois.  Sa culpabilité a été reconnue par de nombreux témoins ainsi que mon frère, fils de Poésie, Arthur Rainbow. » Le consul s'arrêta un instant, se demandant si ce dernier avait accompli la précédente mission qu'il lui  avait confiée, lui ordonnant précisément de se présenter au peuple pour une certaine occasion. « Le Consulat ne cautionne pas les actes de Septimus, aussi, le Consulat a décidé de procéder à son arrestation. Celle-ci s'est soldée malheureusement par un échec. C'est la fuite de Septimus qui est la cause de ce que vous avez pu voir, notamment les tirs ayant touché le sommet des arts et... certains oiseaux agissant de manière assez inconsidérée. Je vous expliquerai simplement qu'ils ont voulu venger ceux tués par le coupable, il y a quelques jours. Je dois évidemment préciser qu'aujourd'hui encore, certains oiseaux ont été abattus alors que les lois du jardin radieux l'interdisent strictement. »

Genesis fit une pause, reprenant son souffle. Difficile d'avouer une telle chose mais il n'avait jamais vraiment souhaité l'arrestation de Septimus. C'était les lois, son obligation en tant que porte-parole, qui lui avaient fait prendre cette décision. Mais crime ou pas, cet homme avait bénéficié de ses conseils et était... et restait d'ailleurs... comme un successeur. Être lié à un assassin n'était pas une honte pour lui. Il en était un lui-même. Mais de tels actes, il devait reconnaître qu'il n'en avait jamais commis.

« Nous appliquerons la même logique que pour Roxas. C'est-à-dire que de la même façon qu'il appartenait au Consulat de juger Roxas pour les crimes commis par ce dernier dans les cités dorées... c'est à la ville d'Halloween de juger les meurtres de Septimus. Le Consulat accueillera la décision du maire, quelle qu'elle soit, et appliquera la sanction décidée. Ce n'est pas une consolation pour vos pertes, citoyens de la ville d'Halloween, mais nous vous permettrons de rendre justice. Nous vous adressons aussi nos plus sincères regrets quant à l'action de l'un de nos étudiants. Nous sommes vos serviteurs et ferons ce qu'il faudra pour vous dédommager. Le Consulat s'engage aussi à vous protéger dorénavant, du moins si vous l'acceptez. Par la présente, jusqu'à la décision de la ville d'Halloween, je déclare Septimus Newman ennemi du Consulat et l'exclus de l'académie. Des portraits de lui seront affichés dans les cités dorées et les stations shinra. Une prime de 800 munnies sera offerte à quiconque nous apporterait Septimus en vie ou des informations capitales nous aidant à le retrouver.»

Genesis regarda les citoyens dans la foule, jaugeant leur réaction. Ils restaient silencieux, ne criaient pas à la pourchasse mais ne semblaient pas pour autant désapprouver la sanction du Consulat. Bien sûr... il savait que la responsabilité du massacre revenait aussi au Consulat et qu'ils auraient à payer maintes fois cet acte. On ne manquerait pas de leur rappeler. Donc ils devaient se racheter, ou du moins essayer.

« Concernant l'acte de vandalisme ayant eu lieu sur le sommet de l'art. » Genesis pointa un doigt vers le graffiti qui occupait une belle partie du dôme, représentant le visage de Roxas et agrémenté d'une mauvaise poésie. On pouvait le voir d'assez loin dans la ville, et pourtant... « Il a bien été commis par Roxas. Ce dernier a affronté des gardes et les a vaincus. L'ambassadeur et maître brasseur, Chen Stormstout, s'est opposé à lui et... comme vous avez pu l'apprendre, Roxas est parti sans demander son reste. Voici la proposition que je vais faire au sommet de l'art : Je souhaite que le graffiti de Roxas reste en place, qu'il ne soit effacé sous aucun prétexte jusqu'à la fin de la guerre. »

La proposition fut accueillie par des rires, des soupirs, des remarques étonnées et d'innombrables autres réactions, y compris particulièrement le silence...

« Sa technique, loin d'être mauvaise, nous impose de considérer cette fausse insolence comme une œuvre d'art. Et les lois du Consulat interdisent la destruction d'une œuvre d'art. Nous la déplacerons donc lorsque la guerre sera finie... Bien entendu, que les petits voyous n'y voient aucune tolérance de notre part pour la destruction ou détérioration de biens publics. Qui plus est... Je trouve ce portrait plus parlant, flagrant et visible que n'importe quel avis de recherche. À présent, vous reconnaitrez, j'en suis sûr, la personne peinte si vous la croisez dans la r...

« Et Port Royal ?! »

Genesis s'interrompit. Il chercha la voix dans la foule, sans succès. Et les citoyens réagirent. Il vit des personnes intriguées mais d'autres semblèrent approuver cette question, attendre une réponse. 

« Oui ! Le Centurio ! Pourquoi vous parlez pas du Centurio ?! »

« Je... »

Genesis se tourna vers un des gardes, sans comprendre et se remit face à son micro, alors que les voix s'élevaient toujours un peu plus nombreuses du peuple. Une voix réussit à traverser le vacarme, demandant ouvertement ce qu'il s'était passé.

« Genesis a réduit en cendres le Centurio, hier soir ! L'éclaireur vient d'en parler ! »

« Pamela Isley était avec lui ! »

...

Quelques minutes plus tard, Genesis se retrouva à l'intérieur d'une maison consule, entouré par quelques consuls, devant un écran de télévision rediffusant l'annonce de la destruction du quartier général des mercenaires. Des mercenaires les auraient reconnus, Pamela et lui. Cela arrivait au pire moment. Non seulement le Consulat n'y était pour rien, mais était aussi déjà dans une situation incroyablement délicate. En guerre contre la lumière, contre le Sanctum et bientôt... les mercenaires.

Il se leva, sortit de la maison, sans vraiment s'être concerté avec ses frères... et retourna vers le centre-ville. Il traversa la foule, hué, gravit les marches de l'estrade et parla dans le micro, non sans être coupé plusieurs fois par les cris.


« Je m'adresse ici aux mercenaires, s'ils regardent ce discours diffusé par l'Éclaireur. Le Consulat nie toute implication dans la destruction du Centurio. Ni Mlle Isley, ni moi, ni aucun autre consul n'est à priori responsable de cette tragédie. Néanmoins... comme mon innocence est mise en cause. Je vais me rendre immédiatement à Port Royal où les mercenaires pourront me faire prisonnier le temps que cette histoire soit réglée. Chen Stormstout, ambassadeur au Moulin Rouge, sera le porte-parole du Consulat en mon absence. Sauron, stratège du Consulat, s'occupera de l'intendance du Sommet de l'art. »
Le Dynaste de Rubis

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
56/650  (56/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 20 Oct 2017 - 15:38
Genesis c'est un peu le Ariel Sharon du Consulat. Il est à moitié mort pourtant il est toujours là, aux commandes ! Je... c'est quand même assez pourri comme référence mais putain, j'étais fière sur le coup en vrai.

Alors, t'as pas perdu de temps, cette suite directe de Street art, tu l'as postée dans la foulée de ton dernier post.

On est dans la lignée de plein d'autres posts de ce genre, des rps-déclaration. Depuis que l'Eclaireur est apparu, ces rps sont devenus légion. C'est un rp purement informatif qui ressasse pour le coup tout ce que nous, joueurs savons déjà, et qui informe les habitants des mondes de ce qui s'est passé, avec une certaine ligne éditoriale, si je puis dire. Celle du Consulat.

A ceci près que, après avoir fait ce qui était bien prévisible, de retourner les actes de Roxas à son avantage, Genesis fait face à la surprise. Il apprend ses actions odieuses à Port Royal ! (les siennes à lui, qu'il a fait lui-même, carrément)  je n'ai pas grand chose à dire dessus car, en réalité, ce rp est une énonciation de faits.

Petit détail, la phrase « à l'intérieur d'une maison consule, entouré par quelques consuls » est quand même tirée par les cheveux. Je ne sais pas comment tu aurais pu la tourner pour que la répétition passe plus harmonieusement mais une chose est sure, on bute sur cette phrase telle qu'elle est, là.

Je reste sur une énorme déception sur ce rp ! Pourquoi ne pas décrire la manière dont Genesis a réagi aux questions . Il y a un blanc au plein milieu du rp, et la scène coupe sur la déclaration de Genesis au Centurio. On aurait eu... tellement à apprendre de ce Genesis qui hésite ; comment est-il parti de scène ? Pourquoi ne pas avoir décrit ce passage ? C'est quelque peu injuste, car c'est une vrai question que je me pose. En difficulté, devant son public, comment a-t-il gardé la face – s'il l'a gardée évidemment.

On a son retour sur scène, évidemment, mais on a une foule déjà remontée contre lui. La foule est très impersonnelle, elle ne fait que servir le rp, elle est soit muette soit en colère, et c'est quelque chose de très injuste car en aucun cas il n'y a de changement, de réaction claire. Ce rp est une façade, car on n'apprend rien des pensées de Genesis ; c'est typiquement ce qu'un téléspectateur verrait,en quelque chose. Je pense voir ce que tu as essayé de faire. Mais le fait que l'on voie Genesis à l'intérieur de la maison casse cette idée, car si le texte était d'un point de vue de téléspectateur, on ne verrait pas cette description.

Nous avons tout de même Genesis qui garde sa position de force en allant s'offrir au Mercenaires, leur offrant sa liberté. C'était un rp qui était ni bon ni mauvais mais qui se devait d'être fait, comme je l'ai dit, s'inscrivant dans une lignée de rps informatifs destinés au public !

Mission très facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS en psychisme. Je te laisse mettre ta fiche à jour !

_______________________________


avatar de sycamoreleaf
kit de Pam' !
messages
membres