Derniers sujets
Véritable Primarque

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
160/650  (160/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 2 Oct 2017 - 21:24
Le prêtre Colin McDiggs descendit prudemment du transporteur Shinra, saluant d’un geste de la main le conducteur, un petit sourire distrait et inquiet sur le visage. Le Haut-Prêtre Martin lui était tombé dessus ce matin même, et l’avait chargé d’une mission – sans escorte ! - de la plus haute importance. Il avait d’abord voulu refuser, et avait pensé à le convaincre de la confier à un quelconque templier ou paladin. Mais devant l’air austère de son supérieur, il n’avait pu que se plier à sa volonté.

Cette mission était indigne de lui, de sa stature, de son importance pour le culte. Il avait tempêté et s’était plaint à qui voulait l’entendre durant la traversée. Cette corvée, ce rôle dénigrant, il était certain qu’il le devait, d’une manière ou d’une autre, à ce coquin de Wiley. Une idée aussi saugrenue, aussi mesquine, ça ne pouvait venir que de lui. Néanmoins, il ne pouvait lui faire payer, pas encore – mais justice triompherait. L’ordre d’un supérieur était absolu. Même s’il impliquait de ce rendre dans un autre monde – tout allié qu’il fut – sans protection.

Colin s’avança jusqu’au porte du château. Il n’avait pas traîné sur le chemin, par peur de tomber sur un de ces monstrueux sans-coeurs dont la rumeur disait qu’ils avaient envahi ce monde. Il se présenta aux deux gardes à l’entrée, et leur remis la soit-disante précieuse cargaison qui avait nécessité qu’il joue les facteurs pour la journée. Aussi forte soit sa curiosité, il avait fait ce que lui avait demandé son supérieur. Remettre l’objet, sans chercher à savoir ce qu’il contenait.


-C’est pour la général Cissneï messieurs. Je vous souhaite une bonne journée.


À l’intérieur du paquet, il y avait une lettre, et une vulgaire boîte en carton.

Lettre:
Bonjour ma chère Cissneï,

              J’ai beaucoup repensé à notre plaisant entretien, et surtout à vos précieux conseils, tant sur le fait de devoir mettre la main à la pâte, que sur l’absence de sécurité et de certitude. Toutefois, je tenais à vous réaffirmer ma volonté de travailler main dans la main avec vous, et j’ai bon espoir que nous parvenions à sortir les peuples des ténèbres que nous imposent actuellement ces mauvaises herbes que sont Death, ou Genesis.
              Dans ce but, je tenais à vous informer de la situation actuelle du Sanctum. Mes réformes prennent vie, petit à petit, dans le but de renforcer nos membres. Comme vos gardes pourront vous le dire, les prêtres eux-mêmes sont en train d’apprendre à se défendre, et à survivre sans la surveillance constantes de nos forces armées qui est bien occupée à palier aux manques de main d’œuvre et de nourriture. Néanmoins, ce n’est pas pour vous faire l’étalage de nos progrès que je vous contacte. Le chef de la Coalition noire m’a contacté récemment, et j’ai décidé d’accepter son offre d’entrevue, à la condition qu’il accepte mes termes. Je puis vous assurer que je serai prudent. J’ai bien l’intention de vous revoir, et d’obtenir une réponse à ma demande.
              En ce qui la concerne d’ailleurs, je tiens à réitérer le fait que vous pouvez prendre le temps qu’il vous faudra pour réfléchir à cette question. J’ai conscience de l’importance qu’une réponse positive pourrait entraîner, à la fois entre nos deux groupes, mais également dans votre vie personnelle. Je tenais cependant à faire les choses correctement, et à défaut de pouvoir le faire en personne, voici la bague qu’il me manquait lorsque je vous ai demandé votre main. J’espère qu’elle est à votre goût.
              Vous devez être bien occupé, et je vous ai surement donné encore matière à réfléchir, aussi je ne vais pas monopoliser plus votre temps qui est précieux. Sachez cependant qu’à côté de l’écrin de la bague se trouve un assortiment de thé qui, je l’espère, vous fera plaisir.

                                                                                         À votre service, votre dévoué Matthew March.

PS : Vous pouvez conserver la bague, quelle que soit votre réponse.


_______________________________
Noirâtre Acceptation

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
567/650  (567/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Jeu 2 Nov 2017 - 17:38
Déjà... On ne dit pas dans un PS un truc du genre « Vous pouvez garder la bague quelle que soit votre réponse ». Parce que ça termine pas la lettre de façon positive et il faut toujours rester positif dans une demande, Monsieur !

Blague à part, l'introduction est pas mal, elle permet de savoir comment le message est arrivé jusqu'à Cissnei, c'est un point de vue intéressant. Cela fait aussi références à d'autres personnages du Sanctum, et c'est toujours bien. C'est tout ce que j'ai à dire...

Passons à la lettre. Très bien écrite je trouve, très propre, très polie, le style est bien maîtrisé je dirais. On a une demande respectueuse, pleine de convenance, dépourvue de passion évidemment. Je vois un mec qui tente de convaincre la femme de l'épouser pour des questions politiques et pour renforcer le lien entre leur groupe. Alors c'est clairement pas dépourvu de sens, au contraire, même si c'est du coup vide de romantisme.

Après, la demande telle quelle n'est pas ici, donc voilà, mais je me base vraiment sur ce que je vois ici. Je pense que c'est vraiment cohérent avec ton personnage, tes ambitions et tes projets pour ton groupe. Fondamentalement, c'est quelque chose qu'on a jamais vu sur ce forum et j'ai trouvé ça tellement original que je suis plutôt emballée. Limite j'aimerais qu'elle dise oui.

Ah, et perso, j'aime pas les bagues en forme de cœur ! Pas très subtile si tu veux mon avis. Very Happy


Très facile : 6XP, + 60 munnies + 1 PS en...magie.
messages
membres