Derniers sujets
» Le Temple Qingyang - 青羊宫
par Huayan Song Hier à 12:19

» UUUUUUn joyeux bon anniversaire mon (ma) chér(e)
par Huayan Song Hier à 10:43

» Chasse aux corsaires
par Genesis Rhapsodos Hier à 3:22

» Froide Noblesse
par Genesis Rhapsodos Jeu 18 Jan 2018 - 23:30

» Chevaucher le Blizzard
par Chen Stormstout Jeu 18 Jan 2018 - 22:49

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 18 Jan 2018 - 20:13

» Par delà l'arc en ciel!
par Genesis Rhapsodos Jeu 18 Jan 2018 - 14:59

» Infiltration animale
par Genesis Rhapsodos Jeu 18 Jan 2018 - 14:40

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Mer 17 Jan 2018 - 20:29

» Ho ho ho !
par Ioan Kappel Mer 17 Jan 2018 - 16:09

» Cartographie
par Chen Stormstout Mer 17 Jan 2018 - 0:29

» Affaitage
par Chen Stormstout Mar 16 Jan 2018 - 21:44

» My name is Lea, Got It Memorized ?
par General Primus Mar 16 Jan 2018 - 20:14

» Entre ciel, terre et campagne
par Matthew March Mar 16 Jan 2018 - 19:58

» La Caverne Hantée
par Chen Stormstout Mar 16 Jan 2018 - 19:40


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Destati
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de l'Océan
Masculin
Nombre de messages : 179
Age : 25
Date d'inscription : 27/09/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
343/500  (343/500)
Mar 26 Sep 2017 - 14:19
La plainte sifflante du vent soulevait des nuages de sable ocre. Aqua avançait au milieu d'un chemin sans fin d'un pas lent, sans savoir où elle allait, sans savoir où elle était. Il lui semblait, par moments, qu'elle glissait plus qu'elle ne marchait, et cet endroit lui était désagréablement familier... Mais elle ne parvenait pas à préciser cette impression. Comme extérieure à elle-même, flottant au dessus de ce lieu sans aucune limite, elle pouvait en voir toute l'étendue dans ses moindres détails. Autour d'elle, segmentant le chemin qu'elle empruntait, il y avait des Keyblades à perte de vue, plantées dans le sol et usées par le temps, et par delà la ligne d'horizon elle voyait des reliefs craquelés, des cratères marquant les cicatrices de la terre de manière funeste. Une guerre avait eu lieu ici, bien qu'elle ne sut d'où lui venait cette certitude qui s'était imposée à son esprit comme une évidence. Une guerre qui n'avait laissé derrière elle que cette nécropole, silencieuse et désertée dans un monde silencieux et désert. Et il lui semblait également que quelque chose de plus terrible encore s'était produit... La jeune femme continuait de progresser, même si elle avait l'impression désormais de rester immobile pendant que le décor défilait autour d'elle.

Elle arriva à un croisement avant de s'immobiliser. Une intuition lui murmurait qu'il ne fallait pas aller plus loin, que c'était ici qu'elle devait être. D'un air absent, elle regarda les quatre chemins qui l'entouraient, mais l'horizon flou et distordu ne lui laissait rien d'autre à voir que la désolation. Soudain, la terre gronda et un éclair déchira le ciel ! En une fraction de seconde, des nuages sombres étaient venus obscurcir cet endroit. Aqua sentait son cœur battre la chamade et entendait ses pulsations sourdes résonner dans ses oreilles. Son regard se dirigea vers le ciel et elle vit avec stupeur qu'entre les nuages était apparue une lune en forme de cœur qui diffusait une douce lumière bleutée. C'est alors qu'elle se sentit perdre pied... Regardant tout autour d'elle, la jeune femme constata que le sol disparaissait petit à petit, consumé par un océan de ténèbres dans lequel elle était en train de s'enfoncer ! Elle essaya de lutter, de se débattre, mais il n'y avait rien à faire. Bientôt, elle serait complètement happée par les ténèbres... Seul son visage dépassait encore de l'obscurité. Elle essaya de crier, d'appeler à l'aide, mais aucun son ne sortait de sa bouche. Alors, elle lança un dernier regard implorant vers le Kingdom Hearts, mais sa lumière habituellement rassurante irradiait désormais d'une telle puissance qu'elle sentait son visage brûler...

Aqua ouvrit subitement les yeux ! Pour les refermer aussitôt avec une légère plainte d'inconfort. Les rayons du soleil qui filtraient à travers ses volets chauffaient son visage de manière désagréable et venaient de l'éblouir avec une trop grande brutalité pour un réveil. Elle se retourna dans son lit, toujours dans un état de demi sommeil, et s'enfouit sous la couverture. Son cœur battait un peu trop fort, ses muscles étaient encore tendus, signe qu'elle sortait, encore une fois, d'un cauchemar. La jeune femme respira profondément. Tout allait bien, elle était dans sa chambre, au Château, tout cela n'était qu'un mauvais rêve. Un rêve dont les images s'échappaient déjà comme du sable entre ses doigts. Elle se doutait néanmoins de quoi il avait été question, ses cauchemars n'avaient pas le mérite d'être extrêmement variés... La Maîtresse de la Keyblade ouvrit de nouveau les yeux, les paupières encore lourdes de sommeil, et s'étira difficilement. Elle avait encore le temps... Aussi s'accorda-t-elle quelques minutes supplémentaires avant de finalement se lever.

Une fois debout, elle entama son rituel quotidien qui commençait par une douche. Et, comme d'habitude, elle y passa plus de temps que nécessaire. Au milieu d'un nuage de vapeur, elle se tenait adossée contre le mur, les yeux fermés, la tête légèrement renversée en arrière. Son esprit se vidait et se détendait en se focalisant sur la caresse de l'eau chaude, sur les gouttes qui glissaient le long de son corps. A regret, elle finit par en sortir, revigorée, et s'habilla, se brossa les dents, essaya tant bien que mal de se coiffer, abandonna l'idée et fit néanmoins une dernière tentative avant de définitivement déclarer forfait. Un jour de plus, et une nouvelle victoire pour ses cheveux qui semblaient décidés pour toujours à rester en bataille. Fin prête, elle jeta un dernier coup d’œil dans le miroir et croisa le regard triste de son reflet avant de se pencher vers l'image qui lui était renvoyée par la glace pour la détailler un peu plus...

C'était toujours elle, toujours la même Aqua, les traits peut-être un peu plus fatigués que d'habitude mais du reste son visage n'avait pas changé. Elle avait toujours l'air d'avoir vingt ans, et cela la désespérait. Chaque jour, elle guettait l'apparition de rides ou d'un quelconque signe qui prouverait qu'elle approchait en réalité de la quarantaine. Dire qu'elle avait presque l'âge de Maître Eraqus ! Et pourtant, elle ne vieillissait toujours pas... Elle avait été surprise, en revenant dans le Royaume de la Lumière, de constater que ces années passées dans le Domaine des Ténèbres n'avaient pas altéré son apparence, mais elle avait fini par se faire une raison. Le temps, là bas, s'écoulait différemment. Et maintenant ? Était-elle condamnée à rester jeune éternellement pour avoir passé trop de temps dans les ténèbres, comme un dernier cadeau empoisonné destiné à lui rappeler à chaque instant cette sombre période ? La Maîtresse de la Keyblade soupira. Seul le temps lui apporterait la réponse. Détournant son regard du miroir, elle quitta sa chambre.

Aujourd'hui était un jour un peu particulier. Aucune mission ne l'attendrait dans la Salle d'Audience,et pour cause : elle était officiellement et irrévocablement en journée de congé. Elle n'aimait pas réellement l'idée d'être en vacances, même pour un simple jour, quand il y avait tant à faire, mais la décision avait été sans appel. Apparemment, tous le monde se devait d'avoir une journée de repos de temps à autre, et sa dernière remontait déjà à... Longtemps. Elle n'aurait su la situer avec plus de précision. Alors elle faisait contre mauvaise fortune bon cœur, et, en marchant dans les couloirs du Château, Aqua se demandait ce qu'elle allait bien pouvoir faire de sa journée. Elle pourrait aller à la bibliothèque et lire quelques ouvrages, ou bien encore se détendre dans les jardins. En prenant suffisamment de temps, elle pourrait également se rendre dans un autre monde pour l'explorer, il y avait encore tellement d'endroits qu'elle ne connaissait pas et qu'il lui fallait découvrir ! Et il fallait impérativement qu'elle aille parler à Archer, le pauvre n'avait pas encore eu de nouvelles du Monde du Jouet. Mais avant tout, il y avait une autre chose qu'elle devait faire depuis un certain temps déjà sans en avoir eu le temps... Une petite visite à rendre à quelqu'un.

La Maîtresse de la Keyblade pénétra dans l'infirmerie et balaya les rangées de lits du regard. Il n'y avait pas grand monde à part quelques gardes qui s'étaient fait porter pâle, et d'autres qui avaient dû être blessés lors d'affrontements avec des sans-cœurs. Au moins, pensa-t-elle, une infirmerie vide était plus rassurante qu'une pleine. Ses yeux se posèrent alors sur le fond de la pièce où l'infirmière en chef était placée derrière un petit bureau, visiblement occupée à remplir des dossiers. La jeune femme traversa la salle pour venir se placer à son niveau, adressant des petits signes de tête et des sourires courtois aux soldats qui se retournaient sur son passage, et se racla légèrement la gorge pour attirer son attention avant de dire...

« Bonjour. Je viens pour... »

« Comme d'habitude, Maître Aqua ? » l'interrompit l'infirmière sans même lever le nez de ses dossiers.

Aqua eut un petit sourire gêné et hocha la tête. Elle avait l'impression de ne pas être venue depuis une éternité, mais cette remarque venait de lui faire réaliser que ses visites étaient somme toute assez régulières. Pas assez à son goût. Elles étaient peut-être mensuelles, et encore... Elle aurait voulu pouvoir venir bien plus souvent, peut-être même quotidiennement.

« Vous connaissez le chemin. » ajouta l'infirmière en chef en posant sur le bureau une petite clé.

Dans un remerciement, la Maîtresse de la Keyblade s'en empara et emprunta la porte située à proximité. Elle se retrouva dans un long couloir blanc bordé de nombreuses portes fermées. Chacune d'entre elles menait à une chambre de soins intensif. C'était là qu'étaient soignés les grands blessés, les cas les plus sévères, ceux qui avaient besoin d'isolement et de repos. La jeune femme se demanda tristement combien de ces chambres pouvaient être occupées à l'heure actuelle. Au moins quelques unes, supposait-elle, par des soldats rapatriés en urgence de la guerre de Sherwood. D'un pas lent, elle remonta le couloir, le regard fixé sur la porte la plus éloignée et la plus isolée. Elle s'arrêta devant et sentit son cœur se serrer légèrement. Elle savait que cela serait difficile, comme à chaque fois, mais également que cela lui ferait certainement du bien. Dans une certaine mesure... Alors, elle enfonça la clé dans la serrure et la fit tourner pour déverrouiller la porte avant de la pousser et de rentrer à l'intérieur. Et aussitôt, son visage se radoucit et elle sentit le poids qu'elle avait sur le cœur s'envoler !

« Bonjour, gros dormeur ! » lança-t-elle avec une pointe d'amusement dans la voix.

La pièce immaculée était presque intégralement vide, si ce n'était un tabouret pour les visiteurs et un grand fauteuil dans lequel une petite silhouette immobile était confortablement installée.

Ventus...

Un sourire radieux apparut sur les lèvres d'Aqua lorsqu'elle vit. Elle s'approcha de son ami et le regarda avec tendresse avant de frotter d'une main le sommet de ses cheveux blonds. Son état semblait stable, sa respiration était longue et profonde... Il dormait paisiblement. « J'ai beaucoup de choses à te raconter ! » dit-elle d'un air jovial en s'asseyant à ses côtés. Et c'était bien là la meilleure manière qu'elle avait d'utiliser son temps libre. Dès qu'elle le pouvait, la jeune femme se rendait à son chevet et lui parlait longuement.

Elle se mit alors à lui décrire tous les évènements auxquels elle avait participé depuis sa dernière visite. De la vie quotidienne au Château Disney à ses missions au Monde du Jouet et au Palais des Rêves, de la situation des mondes telle qu'elle la connaissait, de ses inquiétudes face à l'avenir mais aussi de ses espoirs. Sa voix d'habitude calme était soudainement bien plus enjouée, elle s'emportait et riait beaucoup plus facilement, heureuse d'être proche de son ami ! Elle avait l'impression de se retrouver des années en arrière, lorsqu'ils étaient encore insouciants. Et même si Ven ne pouvait pas lui répondre, elle imaginait parfaitement les réactions qu'il aurait eu. Elle le connaissait par cœur. Et, quelque part, elle espérait surtout que lui puisse l'entendre.

Le temps passant, elle se retrouva à court d'histoires, et la pièce retrouva le silence dans lequel elle était constamment plongée. De longues minutes passèrent sans qu'Aqua ne prononce le moindre mot, se contentant de rester auprès de son ami, de profiter de sa présence. Son esprit vagabonda, repartant vers le passé, vers la dernière soirée qu'ils avaient passé tous les trois ensemble à la Contrée du Départ à observer les pluies d'étoiles filantes... Et comme à chacune de ses visites, une irrésistible mélancolie la saisit à la gorge et un poids vint alourdir son cœur. Cela finissait toujours ainsi... Ven avait beau être là, juste en face d'elle... Il lui manquait affreusement. Quand allait-il se réveiller ? Maître Yen Sid avait dit que cela mettrait du temps, mais que son cœur finirait par se réparer de lui-même. Vingt ans, n'était-ce pas déjà bien assez ?

Cela la frappa subitement. Vingt ans ! Tout comme elle, Ven n'avait pas changé. Quelle serait sa réaction quand il sortirait du sommeil ? Arriverait-il à s'adapter à cette nouvelle époque ? Comment réagirait-il face à tout ce temps qui leur avait été volé ? Et que penserait-il de l'état dans lequel les mondes se trouvaient ? Aqua eut un sourire un peu triste en songeant à la réponse à toutes ces questions. Ven serait certainement égal à lui-même, enthousiaste à l'idée de découvrir de nouveaux horizons. Et puis, surtout, il ne serait pas seul. Elle serait là pour lui...

Plusieurs heures, peut-être, s'étaient écoulées depuis qu'elle était arrivée. Elle l'ignorait. Elle perdait toujours toute notion du temps quand elle rendait visite à son ami. Et elle aurait pu rester là pendant encore longtemps, à attendre qu'il ouvre les yeux. Mais il y avait toujours ce vague chagrin qui se précisait à chaque minute quand elle l'observait. Jusqu'à devenir insoutenable. C'était généralement là qu'elle se retirait, pour ne pas craquer, pas devant lui. Et chaque départ était aussi douloureux que les précédents... Un mélange de peine et de culpabilité. Elle avait l'impression de l'abandonner...

« Hey... » dit-elle en posant sa main sur son épaule après s'être levée. « Je ne sais pas quand je pourrais revenir te voir mais... » Mais je reviendrais vite. C'était ce qu'elle avait voulu dire, mais la fin de sa phrase s'était étranglée dans sa gorge serrée. Aqua inspira profondément pour essayer de se calmer. Pourquoi était-ce toujours aussi difficile de le laisser ? « J'aimerais... J'aimerais que tu te réveilles Ven. » continua-t-elle. Elle avait besoin de lui, besoin de le voir vivant, de l'entendre rire. Mais il restait désespérément absent, les paupières closes et le corps complètement relâché... La jeune femme sentit quelques larmes lui monter aux yeux, mais elle les retint et se força à sourire avant d'ajouter avec douceur « D'accord, tu peux dormir encore un peu. Prends le temps qu'il te faudra. Je veux juste que tu saches... » Elle serra un peu plus sa main sur son épaule, comme pour appuyer ce qu'elle allait dire « Que quand tu te réveilleras, je serais là. »

Et elle ne manquerait cela pour rien au monde. Sur ces mots, Aqua se dirigea vers la sortie. Après tout, elle pourrait revenir le voir bientôt... Et elle attendrait aussi longtemps qu'il le faudrait. Alors qu'elle allait ouvrir la porte, la jeune femme se retourna instinctivement vers son ami.

Ce n'était peut-être que son imagination. Mais pendant une fraction de seconde, il lui avait semblé apercevoir un sourire se dessiner sur les lèvres de Ventus...
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 487
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
157/400  (157/400)
Jeu 28 Sep 2017 - 16:42
Aqua… C’est un peu la maman que nous aimerons tous avoir ! C’est vrai, elle se pointe à ton chevet et tout quand tu n'es pas bien. Maintenant, j’vais appeler la mère Aqua, rien pour cet exploit.

Donc ! Qu’est-ce que j’pense après avoir lu ton texte ?!

C’que j’vais dire va te sembler bizarre, j’pense déjà l’avoir dit d’ailleurs, mais j’avais songé à interpréter Aqua. Marrant, c’était juste après avoir fait KH 0.2 ! Bref. Avec ça, j’avais déjà imaginé comment j’allais faire et c’que j’allais utiliser comme approche. Et à quelques exceptions prêtes, j’avais en tête de faire un test-rp très proche de ton exploit. Vraiment, ce sont les idées que j’voulais apporter ou le cheminement que j’avais en tête.

En gros, j’ai lu ton rp et j’me suis fait : « Attends, il était dans ma tête là ? »

C’est compris, par rapport à cela, j’ai beaucoup aimé cet rp. Et pas seulement parce que j’suis fan du personnage ! Tu rends vraiment certaine chose très bien. L’introduction par exemple, j’y ai cru et je n'ai pas eu le moindre souci à m’imaginer la scène.

Limite, j’ai peut-être une déception dans ce rp. Et j’pense que cela vient de ma remarque précédente, parce que j’avais imaginé quelque chose de semblable.

Simplement, je m’attendais à plus avec Ventus. Que les histoires que tu racontes ne soit pas toutes en ellipses, d’avoir véritablement la vision d’Aqua sur les dernières choses qu’elle a fait ou même des actions du passé ! Un peu comme la série d’exploits lorsque tu es revenu sur le forum. Ici, tu comprends que l’intérêt n’est pas d’entendre les histoires, mais de connaître ce qu'en pense véritablement Aqua.

Après, j’le pense vraiment parce que j’ai imaginé la chose pour un test rp. Ce que tu fais ici, c’est vraiment cool et j’aime vraiment cette idée de rendre visite à Ventus à l’infirmerie. Si à la fin, tu ajoutais à cette toujours d’espoir, un oeil qui s’ouvre, j’aurais fait des bons de trois mètres. Oui, ça fait beaucoup. Après, tu le montres bien, tu ne bâcles rien et nous pouvons en profiter dans ce genre de texte. Vraiment, c’était accompli.

Exploit accompli !


Très Facile : 7 points d'expérience + 60 munnies + 1 PS en Vitesse !

En quittant la chambre de Ventus, tu trouve un skate-board ! Ça te rappel le planeur keyblade de Ventus, tu ne peux t’empêcher de le prendre avec toi comme souvenir.

_______________________________
 
 
 
Page 1 sur 1