Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Montrez ce que vous valez
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Seigneur des Esprits
Féminin
Nombre de messages : 136
Age : 30
Localisation : Pangée
Date d'inscription : 09/11/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
115/500  (115/500)
Mar 12 Sep 2017 - 21:09




Montrez ce que vous valez



Je partais pour la première fois dans la caserne de la garde noire. Des personnes avaient postulé pour rejoindre notre groupuscule. Je m’empressais donc de les rejoindre avec mon bloc note ainsi que le dossier de chaque participant… Que je n’avais pas encore regardé…

Lorsque j’arrivai enfin à destination, je les vis là. Ils étaient une vingtaine. Des hommes et des femmes de tout âge. Ils étaient assis sur des chaises pour certains à même le sol pour d’autres, et le reste étaient debout ? Peut-être cherchaient-ils à prouver qu’ils étaient apte à attendre pendant des heures… Même s’il est vrai que je suis un peu en retard, je ne le suis pas tant que ça.

J’arrivais à leur hauteur et leur fit signe de la main -tout en tentant de ne pas lâcher mes affaires- et en souriant.

- Veuillez m’excuser ! Je me présente Milla. Nous allons passer dans la pièce d’à côté si vous voulez bien me suivre.


Chacun pénétra dans la salle après moi. Mais aucuns bruits ne sortaient de leur bouche. Je m’installai derrière un bureau et leur fit signe de s’asseoir sur les autres sièges et ils commencèrent à chuchoter entre eux.

Je prenais alors le premier dossier de la pile et l’ouvris.

- Monsieur... Pardonnez-moi si j’écorche vos noms. Adrian Asgore ?
- Oui c’est moi ! Répondit-il en se levant et en s’approchant de moi.


En jetant un rapide coup d’œil à son dossier, il avait 30 ans. Je m’intéressais désormais plus à la personne face à moi qu’à un « vulgaire » papier. Il paraissait plus âgé, à cause des cheveux grisonnants sur ses tempes. Il portait un jean légèrement troué sur les genoux. Une paire de baskets noires et blanches ainsi qu’une chemise type bûcheron rouge et noire.

- Pouvez-vous m’en dire plus sur vous ?
- Tout est inscrit dans mon dossier.
- Vous avez un sacré tempérament, ça peut être un bon point. Mais attention à ne pas trop en faire… Encore moins avec moi. Car c’est moi qui déciderai si vous êtes apte ou non a devenir un de nos membres.


Il avala sa salive bruyamment. Et je remarquai aussitôt qu’il n’y avait plus un son des autres personnes. J’avais peut-être refroidi l’ambiance… Mais c’est ce que je voulais. Déjà le fait d’être une femme pour « gérer » un entretien d’embauche n’était pas super et il ne fallait pas que ces gens se disent que ça pouvait se faire les doigts dans le nez.

Pourquoi je viens d’imaginer Adrian avec les doigts dans le nez ?


Je secouai vivement la tête pour m’enlever cette image et regardai de nouveau le premier candidat.

- Mise en situation. Vous devez infiltrer un groupe de personnes pour les espionner sur le long terme. Comment vous vous y prendriez ?
- Déjà, je les espionnerai. Ensuite… Heu… Je…Hum….
- Ok stop !
- Quoi ?
- Spontanément. Sans réfléchir. Dites-moi !
- Je viendrai vers eux en disant que je cherche du boulot.
- C’est ce qu’il y a de plus simple. On passe à la suite. Vous êtes sur le point d’être démasqué. Que faites-vous ? Attention, toujours sans réfléchir !
- Je butte le chef.
- Pourquoi ?
- Vous aviez dis qu’il venait de griller ma couverture…
- Hum… Non.
- Vous jouez sur les mots…
- On va mettre les choses au clair ! Je me levai de ma chaise avant de faire place à l’assemblée. On n’est pas vraiment connu pour être un groupe de samaritain. Mais ça ne veut pas dire non plus qu’on agit avant de réfléchir. Ce qu’il faut que vous sachiez, c’est qu’il faut que vous ayez des nerfs en béton. On ne vous demandera de faire du baby-sitting ou encore de récupérer le chat d’une vieille dame coincé dans un arbre. On pourra vous demander de faire des tâches ingrates, c’est sûr, on passe tous par là. Mais ne vous attendez pas non plus à ce qu’on vous demande directement de cirer les pompes de la nouvelle intendante. Il n’y a pas de place pour ça. Si vous êtes venu ici, en espérant grimper les échelons de la hiérarchie en vous tournant les pouces… La porte est grande ouverte. Répondis-je en tendant mon bras vers la porte qu’ils avaient emprunté plus tôt.


En prononçant ces paroles, je remarquai que cinq personnes se leva après quelques secondes de réflexion. Ils partirent sans même me regarder ou leur ancien « potentiels collègues » qui se mirent de nouveau à chuchoter en voyant le petit groupe de traîne-savate s’en aller.

- Merci... Personne d’autre ?


Plus un murmure, j’en profitai alors pour fermer la porte derrière les gaillards qui n’avaient pas eu la politesse de le faire. Je retournai m’asseoir à ma chaise et me tournai à nouveau vers Adrian.

- Je disais donc que vous étiez sur le point de vous faire remarquer. Pas qu’on vous avait choppé. Mais ça prouve que vous êtes capable de…
- Réussir ?
- Ne me coupez jamais la parole ! Et non. Vous vous seriez mis en danger ainsi que nous par la même occasion.


Je refermai son dossier et le posa plus loin pour en prendre un nouveau.

- Vous me virez ?
- T’es long à la détente ou tu espères que je change d’avis ?


Il se mit à grogner avant de grimacer et de s’en aller. Il ouvrit et claqua la porte violement derrière lui. Je levai les yeux au ciel tout en les faisant rouler et regardai le nouveau dossier que je venais de saisir.

- Madame Ariana Sans ?
- Mademoiselle !
- Mademoiselle pardon.


Je lui posai les mêmes questions mais tournées un peu différemment de son prédécesseur. Et je devais bien l’admettre. Elle avait l’air d’être plus à l’aise face à moi. Elle ne bégayait pas, mais elle prenait tout de même le temps de réfléchir avant de se lancer tête baissée dans ses réponses et là, c’était une candidate que je mettais en haut de ma liste sur mon petit bloc note.

Cette jeune femme était extrêmement intéressante. Elle pourrait plus servir d’intermédiaire plutôt que d’être amenée directement sur le terrain, mais pour ça, je laissais la décision à Death. Je n’étais là que pour sélectionner les bons candidats.

Elle avait vingt-cinq ans, elle était plutôt grande. Elle mesurait un mètre quatre-vingt-trois… Elle était vraiment grande contrairement à moi. Ses yeux bleus ressortaient beaucoup avec ses cheveux blonds coupés très courts. Son style vestimentaire, était assez décontracté mais qui faisait tout de même assez habillé comparé à Adrian. Elle était venu ici dans le but de réussir cet entretien et avait aussi misé sur son apparence physique… Même s’il est vrai que ce n’est pas ce que je regardais immédiatement.

Je faisais passer le reste du groupe dans les mêmes conditions et au bout de trois bons quart d’heure, je finis par ne sélectionne qu’une dizaine de dossiers. Ceux qui n’avait pas réussi à retenir mon attention étaient soient trop « bourrins » dans le genre d’Adrian ou bien ils étaient trop vagues dans leur réponses, ils risqueraient de se faire marcher dessus et ça aurait été à eux de s’excuser. J’ai donc préféré les faire rentrer chez eux, ils n’auraient pas tenu le choc avec des gaillards de la Coalition Noire et encore moins devant Death…

Je leur proposai de faire une petite pause avant de continuer et pour ça nous allions dehors… Même s’ils allaient prendre l’air, ça n’allait pas être de tout repos, car après la partie théorique de l’entretien je voulais voir ce qu’ils pouvaient valoir sur le terrain.

J’avais donc été avec eux, là où j’avais fait ma toute première mission, où j’avais dû nourrir le tyrannosaure… Qui n’avait toujours pas de plaque à son cou avec un petit nom gravé dessus.

Je n’allais pas leur demander la même chose que Death m’avait demandé de faire ce jour. Il était hors de question d’envoyer des gens qui ne travaillaient pas encore pour nous, tout droit dans la gueule du loup… Enfin du dinosaure.

Je remarquai aussitôt avec cette monstrueuse créature devant eux, que beaucoup n’en menaient pas lare et avaient plutôt tendance à avancer à reculons. Il était presque sûr qu’ils n’allaient pas revoir de bestioles de ce genre dans les tâches qu’on leur demanderait de faire, mais le simple fait de voir des gens qui pourraient fuir face à un potentiel danger n’allait pas trop les aider. C’est donc que je barrais cinq noms qui étaient présent sur ma liste.

Je les laissai faire, les cinq derniers candidats, deux s’intéressaient un peu plus à cet « animal de compagnie », deux autres le regardaient sous différents angles, pendant ce temps le dernier, lui… Il paraissait plutôt étrange. Il était distant sans l’être, mais je le voyais qui rôdaient un peu trop près des prisonniers qui étaient là pour servir de « casse-croûte » à Godzilla.

Il ne lui ressemble pas tellement… Mais c’est le seul nom qui me vient à l’esprit quand je le vois…


Je décidai de suivre le dénommé Gaster qui se faufilait discrètement un peu trop à mon goût. Je fis signe aux gardes présents de garder un œil sur les autres personnes pendant que je m’occupais de celui-ci.

Il marchait très discrètement mais ne cherchait pas à se cacher ou à se méfier d’éventuels regards sur lui. Je me stoppai net lorsqu’il s’arrêta lui aussi devant la cellule de prisonniers. Il commença à parler avec eux, mais je n’étais pas assez proche pour comprendre ce qu’ils disaient. Et c’est quand je vis qu’il attrapa une pierre au sol pour briser le cadenas de leur prison que je dégainai ma rapière en posant la lame contre sa gorge.

- Qu’est ce que tu fous !?
- Vous avez vraiment cru que des gens allaient venir de leur plein gré pour travailler pour une bande de dégénérés comme vous ?
- Pardon ?
- Je suis venu libérer des amis. Pas pour vos beaux yeux ou encore ceux de vos congénères. Des gens comme vous je leur cr…


Il me donnait mal à la tête et l’entendre nous insulter commençait doucement à me taper sur le système. Je plantai donc à cet instant mon arme, elle traversa de part en part la gorge du type qui cracha instantanément du sang au visage des hommes qu’il était venu libérer.

- Ta mère ne jamais appris à tourner ta langue dans ta bouche avant de parler… ? Imbécile !


Je ressortis ma rapière de la gueule ensanglantée du bougre. J’essuyai la lame dans ses vêtements et interpella un garde pour le ramener auprès des autres candidats. Je lui fit signe de balancer le cadavre à Godzilla.

- Voila ce qui se passe en cas de trahison…


Je regardai chaque réaction de la part des derniers « volontaires », ils avaient l’air d’avoir peur, mais sur le visage d’autres, on pouvait voir qu’ils appréciaient de voir un spectacle pareil… Bonjour les psychopathes.

Il ne me restait plus qu’à remercier ces gens. Je barrais le nom de Gaster. Il ne me restait plus que celui de la jeune Sans, Frisk, Asriel et Chara. Et maintenant, direction le bureau de Death pour lui donner les noms des personnes que j’avais réussi à retenir.








avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 499
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1034/0  (1034/0)
Jeu 14 Sep 2017 - 15:26
Tiens donc ! J’ai pas la moindre idée de l’endroit ou t’es aller pêcher l’inspiration pour les noms, non, vraiment aucune idée. En vrai, j’ai rigolé en voyant ça et j’ai imaginé les quatre gueules à la maison, avec Milla qui fait des grands signes à côté.

Avant toutes choses !

C’est une chose que j’ai dit cents fois, ne t’inquiète surtout pas quand tu prends du temps à écrire un rp. Tu sais, quand je donne une mission, je n’enclenche pas un chronomètre pour évaluer ta performance, loin de là. Si j’répète ça ici, c’est surtout parce que j’ai pas envie que tu te tapes un ulcère en stressant de ne pas rendre ta mission. Alors, keep cool !

Donc, parlons de la mission ! Dans sa globalité, j’ai beaucoup aimé et surtout pour une raison.

Au début, j’trouvais que ça faisait un peu : « Recrutement pour les joueurs de l’équipe de football du lycée ». Ça a vite changé au moment ou Milla pour sa gueulante sur le p’tit con prétentieux ! Et là, j’suis content parce que tu rentres dans l’esprit de la Coalition Noire.

L’univers entier le sait, nous ne sommes pas des enfants de coeur. Néanmoins, nous ne sommes pas stupides et nous cherchons quand même à avoir des gens un minimum intelligent pour certaines choses. La garde à la Coalition Noire, ça ne se limite pas à des connards avec une arme à feu qui tirent sur tout ce qui bouge. Nous avons un standing. Donc, l’idée de ce petit test, j’suis assez content. En voyant les questions, j’ai l’impression que t’as été cherché l’inspiration dans les missions de recrutement de serveuse à la Shin’ra.

Et j’dis, pourquoi pas ?! Tu reprends le concept et tu l’adaptes, et ça, c’est vraiment une bonne idée.

Pourquoi est-ce que j’dis ça ? Simplement que, pour évoluer, il n’y a pas seulement l’avis de Xaldin ou le mien à prendre en compte, il faut aussi avoir l’intelligence de récupérer les bonnes choses chez les autres. Ici, j’pense que ça vient de D.Va, pour le côté recrutement.

Ensuite, tu pioches aussi dans de vieilles idées ! Avec le T-Rex, c’était une très bonne idée de faire venir… J’ai toujours l’impression d’être le seul à en parler… Et surtout, cette sorte de visite guidée pour démasquer le traître.

Et ça, c’est la meilleure de ce rp. Tu nous rappel à la fin qui nous sommes et que, par des recrutements de la sorte, nous sommes vulnérable. Si le gars avait décidé d’aller plus loin, nous aurions eut le privilège d’avoir une taupe chez nous et ça… C’est cool ! Par contre, il n'est pas très finaud à vouloir ouvrir une prison avec une pierre. Néanmoins, j’ai beaucoup aimé voir ce côté « sanglant » de Milla. Le personnage reste sympa, pour autant, il ne faut pas venir lui chier dans les bottes.

Donc voilà, j’ai vraiment bien-aimé ce que tu as fait ici ! Continue à prendre des risques ou à te lancer des défis, tu t’en sors plutôt bien !

Mission accomplie !


Normal : 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. Deux points en Psychisme et un point en Dextérité !

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» J'ÉPOUSE , JE GNUTGNUT , JE TUE. ? «montrez nous qui vous souhaitez dans votre lit.»
» Et vous, vous valez quoi ?
» On va voir ce que vous valez, bande de moules !
» Combien valez-vous ?
» L'Oréal, parce que vous le valez bien [PV Jack]