Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Zantetsuken !!!
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Clef Noire
Masculin
Nombre de messages : 190
Age : 27
Date d'inscription : 14/03/2015

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
65/400  (65/400)
Jeu 31 Aoû 2017 - 15:55
Je fuis l'affrontement du dragon et du squelette, loin d'être assez puissant pour en gérer les retombés. Ca aurait été une tâche si facile si tout les dix mètres, je ne tombais pas sur ces satanés similis. Comme les six lances capable de s'assembler en un seul monstre, ils portent l'emblème de leur race et, comme par hasard, manient des lances aussi. Ils imitent des chevaliers-dragons... bref, ce sont probablement des sbires du dragon de métal. Les affronter me prend trop de temps, j'essaye simplement de les semer mais eux qui sautent partout, ce n'est pas plus mal. Ils sont... incroyablement obstinés, c'est tout un enfer de se défaire d'un seul d'entre eux. Leurs sauts sont vifs et hauts, ils sont dans ce champs de débris volant comme sur un terrain... ont des ailes qui leur offre une grande mobilité dans les airs... peuvent sauter sur le vide même. Des adversaires incroyablement coriaces qui m'ont empêché mettre de la distance avec l'ouragan de flammes qui s'approche à si grands pas.
Dès que je me pose sur le mur en suspend dans le vide, le combat des deux monstres est assez lent pour que j'y vois autre chose qu'une catastrophe naturelle... me voilà dans une zone où le temps s'écoule en avance rapide. A mes yeux, c'est tout ce qu'il y a en-dehors de la bulle temporelle qui va au ralenti.

Soudain apparaît un cœur.

Et dans une nuit de sans étoiles ni lunes où pages bleues abysse volent dans le vide, on voit enfin de la lumière à dévorer. Ca m'en a foudroyé, un spasme me mettant en direction de ce repas... et ce doit être le cas de tout les autres sans-cœurs de l'explosion d'étoile : une chasse au trésor commence alors. Pourtant, j'ai la chance d'être le plus proche, témoin de son entrée en scène majestueuse à la fin des mondes. Une longue cape rouge sang dominante recouvre à même ses bras, ses épaules et tombe jusqu'à ses pieds, une capuche trouée de deux cornes de diable dissimulant sa tête. On aperçoit une fleur de lotus qui couronne sa tête, n'ayant pas encore éclot. Ses appuis sont stables, il mesure plus de deux mètres de hauts et musclé comme un dieu grecque, s'étire avec une grande motivation. Exactement comme l'aurait un athlète sur le point de battre un record et d'accomplir une performance historique.
Soudain, il se fige les jambes fléchis et prêt à partir... sa voix gronde comme l'orage.

" ZaaaaaaaaaaaAAAAAAAAN.... "

Sous mes yeux qui luisent je le vois dégainer six armes tenus par six bras !

Un sabre long et effilée de près de deux mètres, sa finement forgée et parfaitement tranchante, sans la moindre entaille et très affûtée. Le métal d'un blanc éthéré... semblable à la description qu'on fait de l'arme de Sephiroth.

Un katana à la garde dorée et une poignée arborant de nombreuses couleurs assez agressives, la lame d’un acier blanc, en parfait état.

Une flamberge mauve tirant vers le noir.

Une Keyblade qui rappelle légèrement la forme de la chaîne royale dans sa pointe et sa poignée, en étant bien entendu bien plus ornée, avec des détails en masses qui la rendent aussi extrêmement épaisse que difficile à décrire.

Une longue et épaisse lame faite d’argent et dont le pommeau est orné d’une pierre précieuse azurée.

Une autre keyblade ! Le manche est de taille moyenne, entouré par un anneau obscur -la garde-, des pointes en sortant. La lame représente la lame d'un katana. A sa base -à l'anneau- un crâne de dragon y est représenté, d'un gris profond, orné de trois cornes. La partie "clef", est représentée par une lune arquée, des lames représentant une étoile la traversant.

" ...TEEEEEEEEEE... "

Son corps entier se tend... prêt à partir... et je reprend mes esprits, me ruant sur ce cœur qui m'attends ! J'arrive à revers... et lui, bien trop concentré sur ce qu'il prépare, ne me voit pas venir ! Lui jambes, fléchis, prêt à partir. Je m'approche jusqu'à arriver à bonne distance...

" ...TSUUUUUUUUUUU.... "

...et quand j'y suis enfin, j'attaque de toutes mes forces ! Sauvage comme un fauve qui se jette sur sa proie, véloce et féroce !

" ... KEN ! "

Mes griffes ne déchirent que le vide, la créature ayant bondit d'une telle impulsion que j'en suis projeté à terre sur le dos. Un saut qui ferait rougir de honte ces similis moyens qui imitent les chevaliers-dragons. Je lève mes grands yeux nerveux sur la comète qui se dirige, précise comme un tir d'artillerie, dans la direction de l'ouragan de flamme. L'affrontement entre le dragon et le squelette se fige soudain, tranchés par six coups tranchants dont les ondes s'étendirent sur plus d'un kilomètre. Les deux titans explosèrent déchainant des torrents de feux et de vents dans une large zone, une vision d'apocalypse.
Juste le temps d'être choqué, je me met à traquer ce cœur... conscient que je ne suis pas le seul et que c'est une cruelle course au trésor qui s'engage alors entre les sans-cœurs de l'explosion d'étoile.

Touts les sans-cœurs de l'explosion d'étoile convergeaient vers ce même cœur, celui du géant à six bras qui abattit d'un seul coup le dragon cracheur de vent et le revenant samouraï incandescent. Ces deux titans qui combattant, furent semblables à une catastrophe naturelle tant les retombés de leurs attaques étaient effroyablement puissantes. Surkesh retrouva enfin sa proie après une longue série de sauts effrénés et vit le guerrier... celui-ci faisait apparaître et disparaître différentes armes comme s'il jonglait avec. A chacune de ses attaques, des dizaines de sans-cœurs volaient ou disparaissaient, balayés comme poussières face au balai. Une véritable horde s'acharnait sur le colosse mais il valait bien une armée à lui seul. D'autres sans-cœur, dont Surkesh, laissaient la myriade de leurs semblables s'empaler bêtement sur le guerrier, eux qui arrivaient sans cesse comme les marées sur la falaise. Patients, refrénant leurs faims dévorantes, les sans-cœurs doués de réflexions restaient en retrait et observaient l'ennemi, analysaient la proie. Ces prédateurs-là, bien plus malins, attendrait le dernier moment pour se jeter sur un ennemi aussi affaibli que possible. Entre ces sans-cœurs là, une bataille de nerf se déroulait alors et tous s'observaient en chiens de faïences. Celui qui partirait trop tôt se ferait probablement détruire par le maître d'arme. Celui qui partirait trop tard laisserait à un autre l'occasion de dévorer ce cœur.

De là où se tenait Surkesh, sur un toit suspendu, il dominait l’îlot flottant où le géant affrontait la horde de sans-cœurs débiles. Bien occupé, le maître d'armes ne semblait pas faire attention à ceux qui l'épiaient. Sur ce morceau de terre, tout passait au ralenti... on voyait de sombres créatures plus ou moins vives l'être plus de deux fois moins une fois dessus... et bien que rapide, le guerrier lui aussi, bougeait au ralenti. Pourtant, celui qui irait jusque dans cette zone sera ralenti aussi, le temps lui semblera s'écouler normalement tandis que l'extérieur ira, à ses yeux, en avance accéléré.
Donc, il ne faut pas compter sur ce ralentissement pour être avantageux... à moins que le colosse à six bras soit dedans et son chasseur à l'extérieur.

Sans parler des autres sans-cœurs,qui patientent, à quel point sont-ils puissants ? C'est facile d'estimer le niveau du guerrier, incroyablement puissant et du calibre des légendes. A partir de quand les autres pourront se permettre de l'attaquer ? Sont-ils aussi affamés que pouvait l'être Surkesh à cet instant ? L'errant peinait à se contenir... hésitait entre assuré sa survie ou prendre le risque de dévorer un cœur quitte à mourir en essayant. Les deux options lui plaisaient tout autant... lui-même se disait qu'au fond, la destruction le libérerait de cette faim si atroce.
Pourtant, face à la possibilité d'en finir... l'idée de disparaître le figea, son ego se réveillait et lui refusait sa propre fin.



Suite à plusieurs heures de combats sans interruption. En piteux état, Gilgamesh était couvert de blessures, sa cape lambeau et son armure cabossée... mais toujours debout, toujours en mesure de se battre. Encore assez intimidant pour qu'aucun des puissants sans-cœurs ne fassent autre chose de le fixer avec obsession. Il avait quasiment vidé l'explosion d'étoile de la présence des sans-cœurs. Quelques similis chevaliers-dragons l'affrontèrent aussi mais n'obtenaient pas un meilleur résultat. Surkesh se demandait, tout naturellement, ce que ce guerrier faisait là. Clairement, sa puissance le rendait légitime quand à être ici mais... qu'est-ce qui pouvait bien le motiver à ce rendre à la fin des mondes ? Il n'y a jamais rien eu ici. A moins qu'il soit simplement venu là pour le sport ? Estimant qu'un combat n'était pas à son avantage, même le géant dans cet état, notre sans-cœur se décida à appréhender le géant sous forme humaine. Histoire d'en savoir plus sans se faire attaquer à vue... et à l'affut du bon moment pour lui dévorer le cœur.
Page 1 sur 1