Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Vlog au Moulin rouge ! On vous dit tout ! On cache rien !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Lapin
Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 24
Localisation : Vaisseau-mère
Date d'inscription : 30/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
267/400  (267/400)
Jeu 31 Aoû 2017 - 15:53
Je chipote une bonne minute mon portable, je règle la luminosité, inverse le sens de la caméra pour me filmer, je... vérifie ma coiffure, très important ! C'est une journée où y a du vent et où il fait assez froid, donc j'ai pu me permettre un gilet sans manches, que je n'ai pas attaché, et qui est couleur marron glacé, au passage ! Enfin, assez froid pour un jour d'été, donc ça passe. Allez... Je lève mon bras pour me filmer en légère plongée et j'appuie sur le bouton rouge sur l'écran pour lancer la vidéo.

« Hey ! D.Va au rapport ! Alors... Toujours en vie ? Oui ! Les médecins ont fait de leur mieux, j'ai guéri de mon rhume et... Bon blague à part, par contre, mon bras est totalement ok ! Plus de douleurs, je peux... combattre des cyclopes et tryhard sur un jeu comme avant ! Et c'est pour ça que le Président m'a envoyée pour une mission super dangereuse... Négocier avec le Consulat ! »

J'inverse le sens de la caméra et filme devant moi la cathédrale de la cité des rêves, plutôt énorme !

« Tam Tam Taaaaaam » chanté-je alors d'une voix dramatique ! Et je change de voix pour quelque chose de plus aigu « Oh mon dieu non, pas les consuls ! » Je fais volte-face et filme le fleuve qui passe pas loin, où quelques bateaux voguent ! Je fais un zoom sur un pêcheur. « Pas ces sauvages ! Je vais me sentir obligée de leur déclarer la guerre pour aucune raison ! »

Allez j'inverse à nouveau le sens de la caméra pour me refilmer, mais je me tourne pour quand même avoir la Seine en arrière-plan, sur la vidéo, parce que c'est quand même vachement beau ! En témoignent la quinzaine de selfies que j'ai faits avant de me filmer.

« Je plaisante ! Pas de politique ici, les amis ! Su-Per contente d'être à la cité des rêves où je suis et serai toujours une wannabe. Sans dire que ça me fait des vacances parce que... » Je fais semblant de tousser. « Je pense pas que je serai venue si j'avais pas reçu la mission du président. Alors que... Oui je sais, c'est méga-méga-beau. Les rues, c'est magnifique, les habits des gens sont magnifiques, les bâtiments sont magnifiques ! Un truc que j'ai toujours voulu faire, c'est aller une fois dans ma vie dans le home sweet home des gitans, et faire une vidéo ! Jusque-là, au moins aussi cool, direction le Moulin Rouge ! »

Je quitte le pont où je me suis posée et me dirige vers le quartier résidentiel du Consulat. Comme on peut pas dire qu'actuellement, le Consulat ait la plus belle cote qui soit, j'ai quand même décidé de la jouer prudente. À tout moment, un méka est susceptible de venir m'aider si je lance un appel. Et voilà ! Je continue à me filmer tout en marchant dans les rues, sans vraiment parler non plus tout le temps. Je couperai évidemment le « en trop » au montage. Et mon entrevue avec le boss du moulin rouge...

« Aujourd'hui, pas de tabou. Même si je révèle par mégarde le code d'activation de l'engin nucléaire que cache le président Shinra, ça restera dans la vidéo finale ! Mais je posterai une vidéo type vlog avec les moments les plus cools de la journée, puis une vidéo où y aura toute la discussion avec le Consulat, et qui sera beaucoup plus longue, pour ceux que ça intéresse ! »

Au bout de quelques minutes, me voilà dans le quartier résidentiel des consuls, qui est super joli. Toutes les maisons sont plus ou moins les mêmes, mais comme je te parle de consuls, y a aussi tous les détails qui comptent. Et finalement, chaque porte, chaque fenêtre, rideau ou petit jardin présente son petit intérêt ! Genre « moi, si j'étais consule, ma maison ressemblerait à ça ! » Par exemple, y a des sculptures, des murs complètement tagués ou peints, des vitraux à la place de certaines fenêtres, pour rester dans le thème de ce monde !

« Pour ceux qui l'ignorent, le quartier des consuls a été construit autour du Moulin Rouge. C'est-à-dire que tout ça, là, avant que le Moulin rouge ne soit construit, ça ressemblait à autre chose. Et c'est sur plein de quartiers aux alentours, puisque les consuls vivent aux frais de la princesse et donc... qu'il faut bien les loger quelque part ! Et... la pierre angulaire du swag : Tadam ! »

Je filme le moulin rouge. Ca sert pas masse, dans la mesure où le Moulin Rouge, tout le monde l'a déjà vu sur l'Eclaireur... Mais ne serait-ce que pour pouvoir garder le souvenir du « j'y étais », c'est cool. Je me glisse dans la file, j'entends déjà la musique... Il est encore tôt dans l'après-midi, mais je m'attends à quelque chose de bien quand même ! Deux portiers ouvrent les portes. J'inverse le sens de la caméra, pour filmer l'endroit plus que ma seule tête et... paie l'entrée, évidemment ! Pour l'histoire, Le Président Shinra ne finance pas cette petite escapade. Il m'a donné de l'argent en pensant que j'irais au jardin radieux pour négocier un petit marché avec le Consulat, sauf que comme je m'y connais quand même pas mal dans le Consulat, j'ai appelé le sommet des arts pour savoir si, pour un motif de ce genre, je devais aller chez eux ou au Moulin Rouge. Et voilà la réponse ! J'avais pris rendez-vous mais c'était pas non plus le truc méga organisé. J'avais dit « Je viendrais vers telle heure » et ils ont dit « Ok ! »

Première chose que je regarde en avançant dans la salle, alors qu'une chaleur agréable vient chatouiller mes joues, c'est la scène ! Pas de danseuses, non mais je suis toute excitée en voyant et en écoutant le piano au centre de l'estrade, avec pour seule compagnie un piano man, comme dans la chanson de Billy Joel. C'est plutôt intimiste, j'adore. Et je zoome sur sa tête tout en avançant pour ne pas gêner les personnes derrière moi. J'ose pas parler à ma caméra, de peur de gêner le spectacle, mais c'est idiot... Le gars est quand même loin et la musique est assez forte pour qu'il n'y ait pas ce genre de risques.


« Où est-ce que je dois aller... » Et là j'avoue, c'est l'angoisse. Je ne sais pas où on m'attend. Une arrière-salle ? Enfin c'est une ambassade, ici, donc... il doit y avoir des consuls qui viennent chercher des missions directement ici. Alors, il y a le bar, c'est une possibilité mais ce serait pas forcément le mieux à faire. Ca pourrait gêner les consommateurs. Mais par contre, je vois un cercle de fauteuils, avec une table basse, un peu plus loin dans la salle. C'est bien ! Je m'y dirige pour m'y asseoir alors qu'il y a genre quelques personnes assises là-bas aussi.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Sam 2 Sep 2017 - 2:23

Accoudé sur le bar, une chope à la main alors qu’il n’est même pas quinze heures, il se fait tard pour l’ambassadeur du Moulin Rouge. Aujourd’hui, nous avions un pianiste pour l’après-midi et cela donne un côté « lounge » au cabaret. Personnellement, pas la moindre idée de la définition de ce mot ! Les filles ont entendu un type d’Illusipolosis dire cela à l’occasion de l’arrivée d’un jazzman pour une représentation, et maintenant, elles l’utilisent à tout va.

Bientôt, la moindre chose dans l’endroit se catégoriser « lounge ». Tiens, pourquoi est-ce que surferai pas sur la vague de la mode. Genre, faire une bière avec le mot peint sur l’étiquette. Avec ça, peut-être que les ventes de boissons doubleront. Du côté des danseuses, en tout cas.

Enfin. M’voilà bien pépère accoudé au bar à écouter les notes s’enchainer, vraiment, ça détend d’entendre ça. Rien à voir avec le spectacle d’Arthur, celui sur de la semaine dernière. Limite, j’laisse mon index se laisser guider alors que j’me dandine sur le tabouret. Il n’y a pas à dire, le piano, c’est quand même un truc vachement classe à écouter. Pas autant que l’violon les quelques percussions, mais j’sais pas, il y a un truc qui s’passe ici.

— Qu’est-ce que tu fais encore là ?!
Et là, mon groove est brisé à cause de la voix dans mon dos. M’penchant en arrière, tenant en équilibre parce que j’me tiens au bar à l’aide d’une de mes pattes, j’retrouve Lacy en train de tenir un plateau du plat de sa main. Visiblement, énervée à en juger son pied tapant frénétiquement le sol. Attrapant ma chope de ma patte libre, j’vide le verre avant d’la fixer et d’lui demander la chose suivante.

— Bah, j’bois un coup, comme d’habitude.
— T’es sérieux ?!
— Pourquoi j’le serais pas ?

À son tour, elle se pince l’arcade du nez avant de déposer le plateau sur le bar et s’installer à côté de moi.

— Chen…
— Oui ?
— T’es au courant qu’il y a un rendez-vous de fixer avec toi, aujourd’hui ?!
— Euh…

Fermant une paupière à moitié, j’fais mine de réfléchir et j’creuse surtout dans le fond de mes méninges après un quelconque rendez-vous.

— Ok, t’es pas informé.
— J’suis si prévisible que ça…?
— Tu fais ton lourdaud, c’est que t’as aucune idée de c’qui se passe. Bref, Maure a reçu un appel la veille disant qu’une personne de la Shin’ra allait venir pour discuter d’un truc avec toi…
— Je n’étais pas là, hier. Et Maure est en congé, aujourd’hui.

Mine de rien, j’ramène ma chope à la gueule pour faire semblant de me déculpabiliser.

— Laisse-moi finir. Du coup, Maure a dit à Assila de te transmettre le message. Sauf que la petite chipie n’avait pas envie de le faire et à demander à sa soeur de le faire. Même chose, c’est finalement moi et Sylve qui devaient te passer le message.
— Elle n’est pas venue me voir non-plus !
— C’est c’que j’vois… Faudrait que tu trouves une secrétaire ou que tu tiennes un carnet dans tes appartements.
— Tiens, Lacy, j’ai justement un truc pour toi !

Elle rigole un instant avant de donner un papier à la serveuse pour qu’elle remplisse le plateau, histoire que la danseuse puisse faire son travail en salle.

— Tu rêves, ce n’est pas mon style… Bref, Hana Song devrait être arrivé et doit probablement te chercher.
— Hana qui ?
— Attends, tu connais pas D.Va ?!
— … J’devrais…?

Elle frappe alors le plat de sa main contre son visage avant de tirer le plateau vers elle et vérifier l’addition qu’elle a dans les mains. Finalement, elle pointe son regard une nouvelle fois sur moi.

— Tu regardes jamais de vidéo sur l’ordinateur ou bien la télévision, je me trompe ?
— Non.
— Et tu ne fais pas attention au grand de ce monde, les professionnels des bornes d’arcade.
— Une fois de plus, non.

Lacy attrape alors le plateau en fléchissant légèrement le coude sous le poids des boissons avant de se recommencer à parler.

— Une virtuose, les gars d’Hero’s Duty parlent tout le temps d’elle. Et s’en me vanter, elle a cherché à imiter mes pas de danse sur Rock party Anthem…
— Et…?
— Ça veut dire que j’connais la personne avec qui t’es censé avoir rendez-vous !
— Super ! T’as une idée d’où elle se trouve ?

Elle roule alors des yeux un instant avant de se retourner et se diriger vers le fond du cabaret.

— Termine ton verre et attends-moi, j’récupère l’argent et on va chercher la star ensemble !
— Il y a bien le temps pour un deuxième…?
— C’est trop te demander d’être sobre quand tu te retrouves à gérer les responsabilités du moulin ?!

Elle n’est pas drôle aujourd’hui, voilà un peu prêt c’que j’me suis dit en passant mon doigt dans le fond de mon verre pour ne rien perdre. En attendant, elle n’a pas tort sur un point, le bouche-à-oreille marche pas spécialement avec cinquante filles au même endroit. Par ailleurs, qu’est-ce que veux bien me vouloir une employée de la Shin’ra ? Qu’est-ce que j’ai encore fait pour mériter ça. Je n’aurai su, j’aurai pas accepté d’me retrouver à la tête de cette ambassade. Moi, j’veux juste être tranquille dans le cabaret et boire des coups à l’oeil.

Bon, pas la peine de se lamenter, j’peux toujours faire preuve de politesse durant cet entretien et demander à c’qu’une des filles apporte à boire pour que j’puisse en profiter.

Cinq minutes après, j’me retrouve avec Lacy à faire le tour des tables, à la recherche de cette fameuse Diva. Drôle de surnom, par ailleurs. Et puis, les recherches se limitent surtout à moi suivant la danseuse alors qu’elle regarde à chaque table après son héroïne de l’arcade. Et puis finalement, la danseuse se retrouve à faire des grands signes pour me designer l’une des alcôves ou se trouve quelques personnes en train de discuter avec des clients du cabaret.

J’me retourne, regarde bien Lacy dans les yeux à lui demander si c’est bien la fille qui doit avoir un rendez-vous avec moi et j’ai pour seule réponse des hochements de tête. Bon, suffit d’se lancer maintenant ! Je m’approche et fais une courte révérence devant les invités qui commencent déjà à m’reluquer de haut en bas. Et de bas en haut.

— Bien le bonjour à vous ! Pardonnez-moi d’vous déranger, mon nom est Chen Stormstout, ambassadeur du Consulat en cette demeure. L’un d’entre-vous n’aurait pas rendez-vous avec moi, par le plus grand des hasards…?
C’était dans le plan d’être confronté à plusieurs personnes à la fois ? Bon, j’espère qu’elle est quand même à cette table. Dans le cas contraire, j’passe juste pour un abruti.

— Si c’est le cas, veuillez me suivre dans une banquette plus tranquille pour discuter de nos affaires !
Mince, ça se trouve, j’invite des inconnus et ils finiront par chercher à voler l’argent du bâtiment ! Heureusement, Kimarhi veille au grain et j’peux toujours faire deux ou trois trucs afin de calmer la situation. Bref, recherchons une autre alcôve et vide pour satisfaire mon rendez-vous.



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Lapin
Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 24
Localisation : Vaisseau-mère
Date d'inscription : 30/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
267/400  (267/400)
Mar 12 Sep 2017 - 4:29
« He says Son can you play me a memory, I'm not really sure how it goes. » fredonné-je avec un peu de tristesse dans le coeur. Un homme au piano et cette chanson, c'est sûrement deux des trucs qui me rendent le plus triste au monde. Moi ça m'évoque tellement de choses... Tellement de vécus. J'oublie même que je pourrais dire tout ça à la caméra. En fait, c'est elle que j'oublie alors que je suis captivée par les notes et par le long piano à queue qui les produit... Cette histoire, c'est celle des habitants d'Illusiopolis. Ils sont venus avec des rêves plein la tête et on les a enfermés dans la misère.
Je sais que ce n'est pas cet air que le pianiste joue, et c'est pour ça que je ne fais que le murmurer ! Mais c'est beau de se souvenir parfois de ce qu'on voulait faire il y a longtemps. Et c'est une chanson pour ça.
Je me filme avec ma caméra et je murmure :
« C'est pas mon genre de d'habitude mais là je kiffe. D'a...

«Bien le bonjour à vous ! »

Je baisse la caméra vivement et sursaute en voyant une énorme bête devant l'alcôve où je suis avec d'autres personnes. C'est un ours, non... un panda, de plus de deux mètres de haut, avec des habits sur le corps et une carrure titanesque. Le mec pourrait me tuer en tombant sur moi... C'est quoi ? Trois cent kilos? J'ose pas répondre à sa question. J'avais... pas imaginé ça. Pourtant il parle de manière courtoise, limite trop, ça dénote avec son apparence. Et il invite l'inconnue à ses yeux que je suis pour le suivre dans sa grotte, sans doute pour me dévorer. J'inverse le sens de la caméra pour filmer ce qu'il y a devant moi... Purée. Je retiens à peine un fou rire nerveux devant l'ogre. Oui ! Bon élément de comparaison ! Quand j'ai affronté des ogres ou des cyclopes, je ne sais plus, ils étaient plus ou moins de cette taille.

Je regarde les gens à mes côtés, à la recherche d'une réaction, sans pouvoir m'empêcher de sourire comme une gamine. Oui je trouve les pandas mignons mais là ? Comment dire...
Mais les gens ne réagissent pas du tout. Rien. Et le panda est déjà en train de plus ou moins se barrer, espérant sans doute être suivi.

Oh j'ai pas peur, ça m'amuse. J'ai déjà vu des hybrides, ils viennent de la forêt de Sherwood. Mais celui-là a l'air particulièrement plus bestial que les hommes-lapins que j'ai pu rencontrer.
Je demande à un couple près de moi :
« Il est connu ? »

« Ah... Oui quand même. » me répond la jeune femme. Moi... à partir du moment où internet ou l'éclaireur n'en parle pas, je suis inculte. Et ce bonhomme-là, c'est la chose la plus rigolote que j'ai vue de ces dernières années, à n'en pas douter !

Je me faufile pour quitter l'alcôve et je rattrape le bonhomme. Je croise une jolie nana qui nous suit et qui me regarde avec un super sourire. Elle a un look trop spéc' que je kiffe vraiment, un genre de pop-punk bien coloré que je reconnais vaguement.
« Super ton cosplay ! »
Le pandosaure s'assied dans une autre alcôve un peu isolée. Je me mets devant lui et purée... purée! Ces crocs ! Je peux même pas me retenir de sourire en le regardant.

« Moi c'est D.Va ! Soldat deuxième classe de la Shinra ! Et aussi... vidéaste à mes heures ! »

Je lève ma caméra pour le filmer en flag', alors que l'hotesse s'assied à mes côtés. Je pivote sur moi-même pour la filmer elle aussi, ignorant mais de manière gentille et spontanée l'ambassadeur !

« T'es consule, toi ? »

« Ouais, Lacy ! On s'est déjà rencontrées, en fait. »

« Ah... sérieux ? Franchement désolée, c'était en quelle occasion ? »

« T'as dansé sur mes pas ! Just Dance 3. »

Je hausse les sourcils, me filme quelques instants pour laisser apparaître à mes viewers que je suis légèrement confuse.

« Euh... Quoi t'es genre... tu viens de la salle d'arcade ? »

« Oui ! » Elle pose son menton sur ses deux mains en cloche d'un air enjoué et fier. C'est juste super épatant, je savais même pas que c'était possible, un truc de dingue comme ça. Je regarde l'ambassadeur.  « Vous allez les chercher loin. »

Je fais un grand sourire à Chen tout en posant ma caméra au bout de la table, inclinant un peu l'angle pour qu'il filme notre discussion avec un fond de jazz.

« Merci beaucoup pour votre accueil, monsieur l'ambassadeur. Je peux vous tutoyer ? Ce sera méga plus simple pour parler business et... si ça vous dérange pas, je filme tout, histoire d'être transparente avec ma communauté ! » Et en parlant de transparence... « Je veux pas vous faire perdre de temps donc je vous dis cash ce qui m'amène ici. Le Président Shinra m'envoie vous proposer une collaboration. On prévoit un spectacle incroyable pour un grand événement et... on a la chanteuse du moment qui chantera durant ce spectacle, ça va être super. Un événement si cool qu'on se dira que c'est digne du Consulat, et pourquoi ? Parce que justement, vos danseuses du Moulin Rouge en feraient partie. » 

En ouvrant mes poings l'un après l'autre, j'imite un feu d'artifices pour conclure mon petit speech , tout en produisant des bruits d'explosion avec ma bouche. Je croise ensuite les bras, m'appuie sur la table devant moi et me penche en avant et avec un sourire amusé, je pose la question qui tue !

« Ca vous dit ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Mer 13 Sep 2017 - 15:28

Reniflant un coup, faisait gigoter l’bout d’mon museau, j’prends dix secondes pour assimiler tout c’que j’viens d’entendre. Elle n’est pas très grande, et pourtant, elle jacasse pas mal !

— Ouais… Bien… T’es une rapide !
Le temps d’poser mon popotin sur la banquette qu’il y a déjà une caméra braquée sur moi, une gamine qui balance un contrat sur la table avant les présentations et une Lacy qui m’lance un regard qui doit vouloir dire un truc. Du genre : « Tiens-toi droit et cesse de passer pour le dernier des abrutis devant les invités ! Tu représentes les danseuses du cabaret, alors joues pas aux alcooliques débiles ! ». Ou un truc comme ça, va savoir, elle est parfois difficile à comprendre.

Comme la majorité des travailleuses du Moulin Rouge, d’ailleurs.

Bref, j’fais signe à la caméra en levant un pouce avant d’regarder le soldat et m’poser une autre question. Celle-ci embrumant déjà le peu d’information que j’ai retenue. Elle n’est pas un peu p’tite pour être dans l’armée de la Shin’ra ? J’veux dire, il y a des jeunes chez nous, sauf qu’ils sont à l’académie et pas chez les gardes de la ville. Mince, pourquoi est-ce qu’elle veut des danseuses, déjà.

— Donc… Diivah…
Rapidement, j’me racle la gorge pour essayer de ne pas parler avec la voix de l’idiot du village et j’me tiens bien droit sur la banquette.

— Vous voulez couvrir quel évènement ? Et où ? C’que j’veux dire, il va falloir qu’une partie des danseuses s’arrangent pour préparer un nouveau spectacle et qu’elles apprennent leur chorégraphie pour aller avec la voix de votre chanteuse vedette. Ce n’est pas un truc qu’on prévoit la veille, tu vois où j’veux en venir ? J’pense pas que les filles soient contre…
— Pas un seul moment, Chen. Ça va nous changer du Moulin Rouge.
— Euh… Merci Lacy… Enfin. Il va falloir préparer les costumes et un tas de choses dont tu ne dois même pas avoir idée. Attention, crois pas que j’suis en train de refuser l’offre ! Mais là, gamine, il va falloir m’en dire un peu plus pour arranger ton spectacle avec mes filles.

L’espace d’un instant, j’ai eu l’impression de parler comme un organisateur de mariage. Suffisait que j’commence à parler de disposition de table et de bouquet de fleurs pour que l’tableau soit complet.  D’ailleurs, avant de trop dire de connerie, le Consulat n’a pas le moindre litige avec la Shin’ra. Imagine que j’prenne le contrat et que j’me ramène devant l’grand patron ! Il va s’pincer l’arcade du nez et j’vais encore passer pour un crétin.

— Et pour parler argent, j’pense pas que l’Président soit pingre, mais va falloir allonger la monnaie pour votre spectacle. Les filles, elles ne vivent pas d’amour et d’eau fraîche, j’peux te l’assurer !
Lacy me lance un nouveau regard, m’dis pas que j’ai encore fait une gaffe !

— Bref. Tu comprends comment ça marche ? D’mon côté, j’suis prêt à travailler avec vous, sauf que j’ai besoin d’plus d’informations. D’ailleurs, tu veux un truc à boire…? Lacy, tu sais t’occuper de ça… Et t’inquiète pas Diivah, c’est la maison qui régale, te sens pas obligé de te priver.
Bon, l’accueil et correct et elle va pouvoir s’étaler un peu plus sur ses idées, j’tiens le bon bout !



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Lapin
Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 24
Localisation : Vaisseau-mère
Date d'inscription : 30/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
267/400  (267/400)
Jeu 28 Sep 2017 - 0:55
Je lui souris longuement alors qu'il me parle... Oula. Ca va pas aller à ce rythme, non. J'aime pas du tout du tout la façon dont il me parle, j'ai vraiment l'impression d'être prise pour une idiote. Je hoche la tête doucement, regarde légèrement Lacy en maintenant mon sourire et expire visiblement. Je pose mes mains sur la table. Je l'ai déjà dit... Je suis un soldat deuxième classe, j'ai rien contre le fait qu'on m'appelle mademoiselle au lieu de « Soldat deuxième classe ! » mais y a quand même une limite à l'infantilisation, non ? Gamine ? Purée, j'ai pas quatorze ans, je le vouvoie et l'appelle monsieur l'ambassadeur et moi j'ai droit à gamine, alors que bon... c'est la shinra qui m'envoie, un peu de respect, quand même. Quand on me dit qu'il va falloir préparer des choses dont je n'ai pas idée, j'ai envie de rigoler...

Et y a quoi de compliqué à prononcer D.Va ? Ca se prononce comme diva, pas besoin de chercher mille ans.

Mais bon, qu'est-ce que tu veux ? Faut avoir fait ses preuves pour être prise au sérieux, dans ce monde.


« Je sais que... vos filles doivent être payées, monsieur l'ambassadeur. Je suis venue vous proposer une collaboration, je n'ai pas demandé la charité. » J'essaie de sourire tout en lui disant ça, baissant légèrement les yeux pour ne pas avoir l'air de le provoquer. Le Président compte sur moi donc caractère de D.Va ou pas, je vais m'écraser pour obtenir ce qu'il veut. Je pense que ça va être... difficile pour moi de rester sympa ou de commencer à apprécier ce Chen. Ca m'arrive tout le temps d'avoir une mauvaise impression d'une personne qui s'avère fausse mais là... c'est vraiment mal parti. « Je veux bien une orangeade, Lacy, merci beaucoup. »

Donc...

« Déjà, parlons fric, puisque vous mettez le sujet sur la table. J'imagine que les danseuses ont un salaire fixe... et bien nous garantissons à chacune le montant qu'elles auraient gagné ici durant un laps de temps généreux et vague... Disons une semaine. Sachant qu'on aura besoin d'elles trois jours maximum. Un pour la préparation, un pour le grand show et le lendemain pour le retour. Donc c'est pas mal. En plus de ça... La Shinra propose de s'occuper des frais pour la création de costumes, dont le Consulat s'occuperait bien entendu... sachant que les danseuses pourraient les garder pour elles avec la seule condition de ne pas les abîmer, en prévision d'une nouvelle collaboration entre nos deux groupes. »

Pfiou je me reconnais pas trop à parler comme ça. Je suis même pas sûre à 100% de mon vocabulaire. [/i]

« Et finalement, le montant de 5000 munnies versé directement au Moulin Rouge, après la prestation, pour que celui-ci rentre largement dans ses frais. » C'est ce genre de questions que j'aurais du poser au président, tiens. Jusqu'où puis-je aller ? Honnêtement, 5000 ça me paraît super raisonnable dans la mesure où leurs danseuses seront déjà bien payées. « Et évidemment, les déplacements de vos filles ne vous coûteront rien. »

Pour le reste, je dois pas trop dire non plus. Le Président veut garder un grand secret sur son projet et j'ai évité de trop en découvrir aussi. La caméra me surveille, le consulat aussi, mais y a pas mal d'informations que je peux quand même dévoiler sans risque.

« Je vous parle de l'inauguration d'un complexe au sein d'Illusiopolis. Je n'en sais pas plus... La ville est en travaux actuellement, la Shinra y construit quelque chose d'assez grandiose. Et donc une scène. Vos danseuses seraient là pour la soirée, donc je ne sais pas combien vous en avez mais elles se relaieraient pour tenir toute la soirée, en faisant des danses d'ici, peut-être des nouvelles... Et à certains moments, elles danseraient sur la chanson de la star dont je vous parlais. »

Lacy posa le coca devant D.Va qui fit un sourire à la danseuse avant de boire une gorgée.

« Donc beaucoup de choses à préparer ? »

Elle se rassit à ses côtés. « En vérité, la plupart de vos numéros, vous pouvez les refaire là-bas, j'en suis sûre. Les citoyens d'Illusiopolis pourront voir là-bas ce que les riches peuvent venir voir ici. Je me permets de vous dire à tous les deux que c'est super ambitieux. Des milliers de gens viendront et une collaboration Moulin Rouge – Shinra, ça nous apporterait beaucoup, comme à vous d'ailleurs. Après c'est sûr. Des nouveaux numéros, ça pourrait être top. Surtout avec notre chanteuse. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Lun 2 Oct 2017 - 0:36

J’sais que j’ai déjà dit ça une fois, sauf que j’sais pas faire autrement… Elle n’arrête pas d’parler la gamine ! Là, j’ai vraiment pas le temps d’en placer une ou d’réfléchir à c’que j’vais dire.

— Ouais… ouais…
Ouais, j’sais pas vraiment quoi dire là. Elle s’est emballé, à beaucoup jacter et j’dois pour la seconde fois d’la journée me concentrer pour savoir quoi répondre. Mince, à quoi est-ce que j’ressemble en apparence. Elle doit m’regarder bizarre en buvant son verre, un truc pas loin du moment gênant pour moi. Et en plus elle filme ! Elle va pouvoir se remémorer ce passage où j’ai l’air un parfait idiot en train de réfléchir à quoi dire.

Bon, concentration maximale et j’touche pas à mon verre, histoire de ne pas me perdre dans ma réflexion.

Agir dans l’ordre. Si Shin’ra en partenariat avec le Moulin Rouge, rentré d’argent pour la maison et des clients pour le futur. L’argent est un excellent moteur, et il faut que celui-ci tourne à la maison. Si c’que m’dit la petite devant moi est vraie, ne serait-ce qu’à soixante pourcents, le simple fait de répondre par la positif rentre largement dans les frais. Bon, la réponse est toute trouvée.

— Lacy ? J’peux te d’mander un service.
— Oui, Chen ?
— Demande à Effie de passer commande à Eudora, elle va avoir du travail. Comme d’habitude, j’vais lui envoyer les mensurations des filles qui partiront, mademoiselle nous donnera le thème de la soirée en temps et en heure.

Un léger sourire à l’intention de la gamine de la Shin’ra, après, j’continue de distribuer les ordres.

— Et tu saurais te charger d’avertir Rivy ? D’ailleurs, avez-vous une démonstration vocale de votre star, cela nous aiderait pas mal pour concevoir quelque chose de grandiose pour l’ouverture de votre complexe. J’vois bien un truc du genre… Enfin… Non, j’vais pas t’embarrasser avec ça.
— J’suis sur le coup !

Lacy s’est alors levé et diriger vers les loges, empruntant le passage à côté de la scène principale. Pas réflexe, j’me retour et entends que le pianiste vient de finir son travail. Enfin, il tourne la page de son livre et entame quelque chose de nouveau. Au moins, j’ai pas l’impression de laisser le silence s’installer entre nous.

— Vous aurez nos danseuses pour votre inauguration, pour la durée des trois jours de votre affaire. Après, j’aimerais que la Shin’ra s’occupe d’héberger les filles pendant la durée de notre partenariat. Elles se donneront à fond pour vous, autant qu’elles soient bien reçues et puissent se reposer sans le souci d’un transport en vaisseau.
Certes, faut penser à l’argent. Et faut aussi ne pas oublier les filles ! Si jamais il arrive un truc à nos danseuses, j’vais me faire taper sur les doigts et j’vais m’en vouloir. À l’instant, j’vois qu’Eva passe dans l’un des tubes de l’aquarium pour rejoindre le sommet du cabaret.

— Ah, oui ! Pour nos danseuses, nous ne pourrons vous offrir toutes nos filles. Rien que pour Eva, il vous faudrait un aquarium assez large pour l’accueillir et nous n’allons pas vous demander cette dépense supplémentaire. Nous avons aussi des dryades et des nymphes, sans parler des fées. Un peu d’exclusivité ne peut pas faire de mal, tu m’dirais, sauf que ça fait beaucoup de travail pour cela. Quoi que… J’vais te présenter Vivi, elle devrait être ravie de découvrir Illusiopolis, c’est une fée très curieuse.
Voilà, j’me perds de nouveau ! V’là que j’ai l’air malin. J’viens d’lui dire que toutes les filles pourront pas venir et j’parle de Vivi. Elle va m’prendre pour un clown.

—Bon… Pas contre, votre patron a préparé un contrat où j’suis bon pour aller chercher un style et une feuille ? Et outre nos danseuses, est-ce que vous avez besoin d’autre chose, l’académie forme cette année des musiciens particulièrement talentueux. Le pianiste que vous écoutez est en dernière année, il a un brillant avenir qui se dessine devant lui.
J’ai pas entendu parler d’un grand projet à Illusipolis, ça m’semble bizarre que la Shin’ra ne vienne qu’aujourd’hui afin de louer un de nos services au Consulat. Ici, il y a de quoi faire pour bien des années, peut-être que j’suis simplement pas au courant de tout.



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Lapin
Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 24
Localisation : Vaisseau-mère
Date d'inscription : 30/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
267/400  (267/400)
Lun 9 Oct 2017 - 1:25
Ouf. Au moins, il accepte. Déjà là, je suis quasiment sûre de revenir auprès du Président avec une super méga nouvelle. Je lui préciserai aussi que... ahah... Non je ne sais pas si je lui préciserai. Mais la négociation, je viens d'essayer, j'aime pas. Avoir l'impression de devoir quelque chose à la personne en face ? Comme si tu devais lui prouver que t'es quelqu'un, que tu mérites ce qu'il a à te vendre. Merci, non. Convaincre, ok, c'est un métier que je fais à plein temps. Pour négocier, j'ai mon agent... Bon, le gars est un ambassadeur, quand même super important au Consulat, donc, et ça aurait été trop cool si j'avais pu avoir un bon feeling avec lui, si on avait pu devenir bons copains. Surtout le Moulin rouge, quoi. Ah j'ai raté un truc, là. Clairement, c'est une super opportunité qui me passe un peu sous le nez. J'ai envie de dire que je peux pas être copine avec tout le monde mais...

Je regarde autour de moi. Être une guest lors d'une super soirée ici, ça doit être tellement énorme. Oh et puis pour un peu, tu fais une compétition sur n'importe quel jeu sur la scène. Y a un filon. Dommage que ce soit un monde de curés.

Je sors de mon sac à dos toute la farde que j'ai préparée. Bon je reconnais que j'ai pas pris de bic. Ouais, le stylo encore moins, je suis pas née au Moyen-Âge. Je fais la remarque à Chen en passant -  par rapport au bic, pas par rapport au moyen-âge – et j'ouvre mon dossier devant lui.


« J'ai pas d'enregistrement audio de la jolie, je dois dire que... franchement, je pensais que les consuls étaient plus partition que fichier mp4. » Je rigole à ma plaisanterie et lui glisse sous les griffes une bonne grosse pile avec les lignes de notes de musique de notre chanteuse vedette. « Sorianna. Je l'ai souvent entendue, elle tient plutôt bien la note et... franchement, elle est jolie et danse super super bien. Y aura moyen de faire quelque chose de super bougeant. Mais ça je vous fais confiance, c'est vous les virtuoses. » Je lui fais un beau sourire jovial, histoire de peut-être, sur un malentendu, lui faire avoir un coup de foudre pour moi et devenir sa guest favorite. Bon, au moins qu'il se dise que je suis sympa quand je partirai, je m'en contenterai.

Et le contrat. Y a plein de champs vides, avec des conditions que je dois remplir moi-même, tels que la prime pour le Moulin Rouge, les bonus offerts par la maison tels que les costumes, les voyages gratuits et l'hébergement, même si le président l'avait forcément prévu.


« Donc dès que j'aurai un crayon, un bic ou même une plume et un encrier, je... » Ah et justement, une serveuse amène un stylo. Et voilà la révélation de l'année, une écriture bien laide en perspective, de la part de quelqu'un qui ne s'est pas tant exercé que ça à signer des dédicaces. « Évidemment, la Shinra garantit l'hébergement, le couvert, le voyage, les costumes et... » J'ai envie de tenter une blague. Bon allez, au moins pour mon public. « le confessionnal et l'accès au paradis à vos filles. » J'écris tout ça, sauf les deux derniers, sans regarder si le panda rigole. Je suis déjà pas sûre de vouloir le voir rigoler mais de toutes façons, je verrai ça dans les rushs de vidéo ! « On a dit... 5000 munnies pour la prime pour le Moulin Rouge. » Je note le nombre dans la case associée. « Et trois jours de salaire pour chacune, ça je vais vous laisser renseigner ce que représente un jour de salaire pour les miss. » Je lève mon nez de ma feuille pour lui sourire et lui tendre le papier et le stylo pour qu'il fasse sa part. Ensuite je signerai et lui aussi !

« Je serai ravie de rencontrer Vivi, oui, vraiment. Mais autant... » Je lève les yeux vers l'aquarium énorme qui semble traverser tout le Moulin Rouge. Je n'ai qu'aperçu la sirène qui était dedans, mais j'en avais déjà entendu parler. C'est plutôt cool mais moi perso, l'eau ne m'emballe... carrément pas. Donc je préfère encore pas trop m'approcher de la fille là-dedans.  « Elle je suis d'accord que ça risque d'être compliqué. Mais les fées, les dri... ce que vous avez dit et les nymphes ? Le peuple d'Illusiopolis va arrêter de respirer, s'il voit ça, c'est juste une super idée, pourquoi on les inclurait pas ? »

Non parce que... Je lui dirai jamais ça mais des jolies filles pas très vêtues, la Shinra n'a pas besoin de venir jusqu'ici pour en trouver. Il faut de tout, il faut des vraies pros mais il faut aussi de l'exceptionnel, du fantastique.

« Ce que... on peut faire, j'ai une idée. Si un spectacle avec tout ce beau monde est trop compliqué, et bien miracle ! On utilise les danseuses les plus exotiques et exceptionnelles, et celles qui sont difficiles à caser dans un spectacle, pour quelque chose de plus figuratif, tel que... On peut leur demander simplement d'avoir un uniforme officiel de la Shinra pour l'occasion, ainsi que vos couleurs bien entendu... Ce serait un ensemble super joli, sexy, élégant et les filles en question seraient ici et là dans l'édifice pour l'inauguration, avec comme seule travail le fait de parler avec les curieux et... être... » Je le regarde dans les yeux et affiche un sourire éclatant en me redressant joliment, d'une manière un peu théâtrale. « jolies ! » Rah j'adore mon idée, tout ça m'inspire enfin ! « Rien à préparer et si y a des dépenses supplémentaires, on les couvre, bien entendu. De toutes façons, nous gérons la logistique donc vous n'avez pas tellement à vous tracasser de ça. Qu'en dites-vous ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Lun 16 Oct 2017 - 18:19

Là, j’ai plissé les yeux en grattant le bout de menton tout en l’écoutant. Ouais, il y avait une bonne idée qui traversait l’esprit d’la gamine. Après, les filles d’chez nous, elles savent travailler et j’ose croire qu’elle aime ce qu’elles font. Est-c’que si j’vais leurs dirent de rester à rien faire dans un établissement vont les satisfaire…?

Il faut l’dire, la plupart des clients ne viennent pas pour voir des chorégraphies ! Des filles comme Chariffa, bien en chair et belle à regarder, ce n’est pas ses pieds que tu r’gardes.

Bon, j’me perds dans mes pensées. Tout ça pour dire, est-ce qu’il y a des filles qui resterait debout toutes la soirée habillée d’un simple tailleur pour être reluquée au lieu de faire chauffer la piste de danse. Probablement pour certaines, d’autres se rappelleraient de leurs anciennes vies. J’pense que ce n’est pas l’bon plan, faut les gardes bien à l’aise les filles. Enfin, j’dis ça, la Shin’ra devrait laisser de quoi les protéger et il ne devrait pas y avoir de débordement.

— Il y a de l’idée ! Mais j’me demande si payer des danseuses pour de la figuration n’est pas un poil excessif, surtout trop chère pour cette tâche. C’qu’on peut faire. J’fais appel à l’académie et j’demande à nos élèves en mannequinat de venir pour l’occasion. Elles seront parfaites pour ça et ça sera un exercice pratique du tonnerre pour elle !
D’un côté, ça ne coûtera pas un munnies à la Shin’ra. Et de l’autre ? Ça donnera une expérience de furieux pour nos élèves, peut-être même une place de choix dans le bâtiment de la compagnie.

— Comme ça, nous pouvons demander aux fées de venir chez vous pour accompagner votre chanteuse…
Là, j’regarde rapidement la partition. Du style, j’regarde deux lignes pour faire semblant que j’connais les trucs et astuces. Ça fait beau genre.

— Pas comme une chorale, non. Un truc ou les trois fées tournent autour de Sorrianna et accompagnent ses gestes dans un spectacle pyrotechnique. Avec ça, deux filles qui guident les pas et dans le fond, les dryades qui font leurs trucs habituels.Ce qui se résume souvent à prendre des poses et faire quelques pas à gauche ou à droite. Rien qu’avec ça, tous les regards seront fixés sur la scène et Illusiopolis va parler de votre inauguration pour les trente prochaines années.
Les nymphes ! Lors de leur premier spectacle, les gars ne voyaient plus qu’elles. Bon, là, c’est un poil plus compliqué, faut un minimum de mise en scène pour que ça devient intéressant, un genre de petites scènes pour qu’elles fassent leur spectacle. Donc, si la gamine imagine un truc un peu disparate dans l’établissement, il pourrait bien faire ça. Et s’il y a moins de danseuses, autre que nos filles les plus exotiques, il doit y avoir moyen que ça ne coute pas trop chère.

— Ton idée de laisser des filles un peu partout est excellente… Voilà c’que j’te propose… Tu t’arranges pour faire des endroits réservés aux filles une peu partout, cinq mètres carrés et thématisés, les visiteurs pourront venir les voir et parler pour plus de convivialité ! Alors là, on balance tout ce qu’on trouvera. Les nymphes, les fauves, les centaures et j’en passe !
Elle est maligne, la Divaah. Elle propose un truc, on rebondit et boum ! Le spectacle de l’année et tout le monde est content. À la Shin’ra, ils auront le truc du siècle et chez nous, ça va attirer plus de personne. Bon, après, j’viens d’reprendre ce qu’elle disait et modifier le plan. Peut-être qu’elle aimait vraiment bien son idée et que j’me retrouve à modifier son truc et qu’elle sera triste après ça.

Bon, j’attrape le contrat et j’relis rapidement c’qu’elle à écrit. Ça va, elle écrit aussi mal que moi, j’vais pas juger au risque d’me prendre un taquet.

— Moins de dépense avec les filles et vous pourrez préparer tout ce qui faut chez vous. C’est pas le plan du siècle ? T’en penses quoi…? D’ailleurs, si ce n’est pour avoir des idées comme ça, tu peux revenir gérer les spectacles avec Rivy, elle sera contente de t’avoir à ses côtés.
Et là, j’argumente avec un sourire ! Pas le truc où j’montre mes dents, non, l’autre. Celui qui m’est en confiance. Là, j’ai l’papier en main, il ne nous reste plus qu’à nous accorder pour tout noter et envoyer ça aux patrons. Bon, faudrait aussi que j’prévienne les filles, ça attendra la signature.



_______________________________
 
 
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Petit Lapin
Masculin
Nombre de messages : 53
Age : 24
Localisation : Vaisseau-mère
Date d'inscription : 30/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
267/400  (267/400)
Mer 1 Nov 2017 - 8:54
Je le regarde et franchement je peux pas retenir un sourire. Un sourire un peu taquin dans le style « Hey mais… Ouais c’est pas mal ce que tu me dis. Mais non ! » Je veux être sûre de comprendre ce qu’il dit donc je répète, je reformule.

« Donc on aurait… toutes les danseuses spéciales, type fée, centaure, qui feraient leur num sur leur petite estrade. Et quelques danseuses avec Soriana, c’est ça ? »

Il acquiesce fièrement. Non je… je vois bien qu’il aime son idée et oui c’est une chouette idée mais…

« Attendez monsieur l’ambassadeur. » Je pose ma main sur son bras et lui fais un sourire amical. « Je vous sens extrêmement concerné par l’état du porte-monnaie de la Shinra. » Je rigole à ma remarque, gentiment, et j’explique !  « C’est la deuxième fois que vous voulez nous faire payer moins et c’est a-do-rable mais ne vous en faites pas ! Ne pensez qu’à votre profit. Nous voulons le meilleur et sommes prêts à dépenser ce qu’il faut pour l’avoir ! Alors… »

Je baisse mes yeux sur mes documents. Le coup des étudiantes, je l’ai pas vraiment vu venir. C’est vrai qu’avoir des hôtesses un peu mignonnes qui sont formées… c’est bien. Sauf qu’on en a déjà, j’ai même fait une mission pour ça et j’ai recruté des championnes ! Certaines venaient du Consulat et franchement… j’ai accepté la candidature de la plupart. Et celles que j’ai refusées, c’est juste qu’elles n’étaient pas suffisamment jolies pour le job. Après c’est vrai aussi que c’était pour la plupart des personnes dans le secteur de l’hotellerie. Pas du mannequinat. Et je suis convaincu que monsieur l’ambassadeur ne se rend pas compte, et c’est normal, que l’établissement que nous allons construire a plus d’intérêts à recruter des hôtesses que des mannequins. Mais ici, il ne s’agit pas d’engager. Question délicate !

« Je ne peux pas prendre énormément de risques avec ce genre de question, puisque je n’en ai pas parlé au Président mais… on serait ravis d’accueillir une vingtaine de vos étudiants en mannequinat, homme ou femme, pour la soirée. De préférence des… avant-dernières années, avant-avant-dernières. Pour eux et elles, c’est une occasion de se faire des contacts. »

Je souris à Chen et note l’idée que je viens de lancer. Le Président saura toujours quoi faire d’une quinzaine de jolies filles et de quelques garçons. Reste la question la plus importante, celle des danseuses. Je vais finir par croire qu’il ne veut pas les faire toutes partir le temps d’un soir !

« Oui ! Focus ! Donc oui, votre réflexion est tout à fait intéressante mais vous oubliez, je crois, qu’en-dehors du show de Soriana, vos filles doivent tenir la scène principale toute la soirée. Donc quelques filles pour accompagner Soriana dans son show, très bien, c’est pas too much… mais après faut pouvoir relayer et relayer et relayer, même quand la chanteuse aura fait ses dix chansons. Donc je pense bien qu’on aura besoin de toutes vos filles. Pour les filles spéciales, là je vous rejoins. Des petits endroits aménagés où elles peuvent danser ou discuter ou poser… Et rien n’est fixe, on peut un moment envoyer les danseuses spéciales sur la scène principale. »

Je baisse les yeux sur le contrat, hésite à écrire. Je vois pas ce que je peux oublier de prendre en compte. Si on exclut la sirène, parce que c’est trop compliqué, on se retrouve avec toutes les danseuses du Moulin Rouge, avec la possibilité pour elles de pas se marcher dessus. Et oui ce sera une soirée pénible mais bon… elles seront bien payées. Et ça d’ailleurs, par rapport à la figuration, perso… quand tu veux ! Paie-moi 500 munnies et je veux bien passer la soirée à me faire prendre en photo ! C’est le jeu, pour moi elles doivent être prêtes à le faire. Ca profite à tout le  monde.
Franchement, elles font un super beau métier. Ce sont de véritables personnalités, dont on parle dans plein de mondes. Certaines ont des affiches d’elles dans les rues du Jardin Radieux et de n’importe quelle cité consule. Mais oui, c’est comme pour tout. Y a des moments chiants.


« Honnêtement, monsieur l’ambassadeur, j’amène ça comme ça à mon patron et il sera content. Vous, est-ce que ça vous convient ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Maître brasseur
Masculin
Nombre de messages : 438
Age : 27
Date d'inscription : 21/05/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
100/400  (100/400)
Ven 10 Nov 2017 - 13:32

Bon, moment de réflexion intense. Pourquoi ? Parce que c’est la dernière ligne droite ! Si j’continue à être pointilleux et tout ce qui va avec, le contrat m’passe sous le nez et ça ne fait pas de l’argent pour le Moulin Rouge. Aussi, les filles n’auront pas un voyage en vaisseau gratuit et la découverte d’un nouveau monde.

Pas que nous manquions d’argent, loin de là, mais avec ça… Il y aura de quoi mettre du beurre dans les épinards.

Donc, là, j’lève les yeux vers le plafond en m’massant le menton. Histoire d’avoir l’air de réfléchir et de peser le pour et le contre. Pour le positif, pas la peine de le souligner, nous en avons déjà parlé. Sauf qu’on peut rajouter des trucs dans l’histoire. Les étudiants seront contents de participer à cela, les filles changeront d’air l’espace d’un soir et nous allons avoir un cabaret vide de toute personne. Oui ! Ce sera l’occasion pour faire un peu de rangement et réhabiliter les infrastructures, ou vérifier l’aquarium d’Eva.

Par contre, pour le Moulin Rouge, ça fait une soirée sans personne. Faudrait peut-être préparer une soirée de rentrée, avec des nouveautés pour que les gens reviennent découvrir le lieu. Enfin, c’est pas l’moment de penser à ça.

Divaah… Vous êtes difficile en affaires !
Ce n’est pas un reproche, c’est surtout pour la féliciter, dans le cas où ça marche.

C’est d’accord, vous pouvez compter sur toutes les danseuses du cabaret et d’une poignée de nos étudiants en mannequinat. Pas de souci, j’vais m’assurer que ce sont des élèves en fin d’études. Après tout, vous êtes la Shin’ra, votre société mérite le meilleur pour l’inauguration de son nouvel établissement.
Moi qui voulais éviter de faire trop payer la société, j’vais pas gêner maintenant qu’elle me dit que son patron à de quoi payer. Poliment, j’lui demande pour avoir le contrat et j’change rapidement le prix que nous avions donné il y a peu. Avec l’ajout des filles les plus exotiques de la maison, j’suis bon pour changer le cinq en huit. Les étudiants feront ça comme un stage, mais il mérite une p’tite récompense aussi ! La somme ne me semble pas exagérer pour payer nos filles et élèves pour une soirée.

Comme ça, c’est fait. D’ailleurs, là, c’est juste le côté location, le reste est aussi à la charge de la Shin’ra. Par contre, il n’y a pas de case pour détailler les filles. Bon, elle aura un papier complémentaire pour savoir ça.

Daté et signé ! Voilà, mademoiselle, j’espère que vous allez bien profiter de votre soirée d’inauguration avec toutes nos danseuses ! Cependant, n’oubliez pas, elles doivent être traitées chez vous comme chez nous. Je vous fais confiance.
Un grand sourire à son encontre, j’pense pas que ce sont de mauvais gars. Et puis, si l’une de nos filles à un bleu, ça va cartonner pour les prochaines fois ! Pourquoi j’dis ça, elles savent se défendre.

Bien, voilà que c’est fait ! Si jamais vous voulez une autre boisson, allez-y, prévenez juste que c’est moi qui régale. Profitez de l’endroit jusqu’à votre retour chez vous.
L’hospitalité, c’est important, faut pas croire. Elle vient comme invitée, elle le restera jusqu’à ce qu’elle quitte le Moulin Rouge.

À moins que vous vouliez encore parler de quelque chose ? Ici, nous sommes ouvert à toutes demandes, même les plus folles.
Tiens, ce serait marrant si elle demandait à accompagner le pianiste sur la scène.



_______________________________
 
 
 
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Quand un seul être vous manque, tout est dépeuplé." Victor HUGO
» Merci à vous pour tout ce que vous avez fait pour moi.
» Si c'est peint en rouge ça va plus vite !
» Vous croyez tout savoir sur Naruto ? (petit questionnaire)
» Retour de Théobald et Gallen