Derniers sujets
» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Hier à 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Hier à 16:06

» Cachons tout ça
par Death Hier à 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Hier à 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Hier à 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 12 Déc 2017 - 23:02

» Le savoir c'est le pouvoir
par Narantuyaa Mar 12 Déc 2017 - 3:51

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27

» Tombent les masques
par Maître Aqua Dim 10 Déc 2017 - 0:41

» Fiche Technique: Waltz
par Waltz Sam 9 Déc 2017 - 17:52

» Au coeur du Vide
par Rufus Shinra Sam 9 Déc 2017 - 17:29


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Ecrire pour les nuls
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2017

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
203/650  (203/650)
Sam 19 Aoû 2017 - 16:36
Ô grande découverte ! Ils ont des dortoirs ! Et j’ai une chambre ! C’est vraiment…étrange… Après avoir remis le cygne au vétérinaire, j’ai déambulé dans les rues et j’ai recroisé la dame qui a fait mon inscription. Elle m’a hélée au loin et m’a expliqué le fonctionnement de l’académie. C’est une bonne personne. Sans cette information, j’aurais encore passé ma nuit dans un parc, le ventre vide. Il fait encore beau alors c’est plaisant mais avec le temps je ne sais pas comment j’aurais fait… L’argent que j’ai gagné ne couvre pas encore mon inscription mais… avec du travail, ça sera bientôt le cas et je pourrais en gagner pour moi-même ! Comme je n’ai pas de loyer à payer et que, ô joie, la nourriture est comprise aussi, je pourrais…tout faire ! Je sens une poussée d’ivresse me prendre en me laissant tomber sur mon lit, gesticulant comme une petite folle et grognant ma joie.

Je n’ai pas encore croisé ceux qui partagent ma chambre mais j’ai l’habitude de dormir avec des gens. Par contre je n’ai pas l’habitude de tout ce luxe. La dame s’est un peu excusée en me présentant la chambre mais je n’ai pas bien compris pourquoi. Elle a parlé de grand luxe. Visiblement ils aiment ça ici. Je ne sais pas ce que c’est mais ça n’est pas dans ma chambre. J’ai haussé les épaules. Un lit, un bureau, une chaise et de quoi ranger des affaires que je n’ai pas encore c’est déjà…bien au-delà de mes espérances les plus folles. Je n’ai jamais rêvé que d’un lit et d’un repas chaud. Alors si on rajoute le bureau, la chaise, le meuble pour mettre des livres, c’est inespéré. J’ai du la suivre à nouveau pour qu’elle m’emmène au réfectoire, m’explique son fonctionnement. Je ne l’ai pas vraiment écoutée parce que je devais me concentrer de toutes mes forces pour ne pas baver d’envie, ne pas laisser mon ventre signaler sa présence trop bruyamment et surtout, ne pas me jeter sur tous ces divins plats en la plantant là. Alors j’ai écouté, hoché la tête et j’ai enfin pu manger. Il y a quelque chose de spécial dans les repas qui ne sont ni volés ni trouvés. Comme…un goût de cadeau, d’allégresse et de joie.

Je ne suis repartie que le ventre plein et bombé, le tapotant doucement en revenant dans ma chambre encore vide. J’ai du rassembler mon courage pour me laver avant de me coucher. Mon premier lit immaculé, propre et doux ! Je ne pouvais pas lui faire cet affront.

La nuit a été fabuleuse. La découverte du petit déjeuner encore plus. Ces petites choses qui semblent crépiter quand on les mange, fondantes et parfaitement délicieuses. Ils appellent ça des… Viennes à seurie. Ou quelque chose comme ça. Le principal, c’est que ça soit bon. J’ai pu constater qu’ils avaient des petites étiquettes devant les plats pour certainement donner leurs noms. Cela m’a fait penser qu’ici, je ne pouvais pas m’en sortir comme je l’ai fait jusqu’à maintenant. Et puis c’est une école alors… Ils sont là pour ça. Et moi aussi. Je vais apprendre ! Ce soir, je saurais lire et écrire !

C’est pleine d’énergie et de résolution que je suis retournée voir la gentille secrétaire pour essayer de lui faire comprendre ma demande. Vraiment, écrire me parait vital ici… Je m’acharne, désignant les papiers, prenant un stylo, dessinant dessus, traçant deux lettres de mon prénom et le lui tendant en babillant un peu des sons sans aucune cohérence. Elle fronce les sourcils et je continue, attrapant une bonne suée à force de m’échiner mais cinq feuilles plus tard…

« Oh, tu veux apprendre à écrire ? »

Je secoue la tête avec enthousiasme et lui souris. Exactement ! C’est ce que je veux !
Je penche la tête sur le côté quand elle a l’air perplexe et me dis d’attendre quelques secondes dehors en passant un coup de téléphone.
Elle ressort du bureau et me donne un plan avec un bâtiment entouré en rouge.

« Rends toi là bas, un professeur t’attend. Bon courage. »

Je lui fais un grand sourire et pars à grande enjambée vers le bâtiment désigné. J’hume de joie en marchant et arrive rapidement là où l’on m’attend. Un homme me salue et me conduit dans une salle de classe. Je passe la porte et reste figée. Une dizaine de paire d’yeux me regarde. Ils sont petits, assis sur des petites chaises, devant des petits bureaux avec des petits stylos dans leurs petites mains, traçant des lettres sur des petites lignes sur des feuilles…de tailles normales.
Le professeur s’approche et m’indique une table de taille normale pour m’y asseoir.

« Je suis Kugel Schreiber, consul de la calligraphie. J’enseigne l’écriture à cette classe. Bienvenue. »

Je hoche la tête et saisis un stylo, me concentrant de longues secondes pour écrire mon nom sans déborder, trouvant l’astuce de mettre deux feuilles côté à côté pour ne pas dépasser sur la table. Il regarde attentivement et je me tourne vers lui, désignant mon nom puis moi en faisant une petite courbette de la tête. J’ai appris que les gens aiment bien ça. Ils sont plus gentils avec ceux qui courbent la tête que ceux qui les regardent dans les yeux sourciller.

« Tu t’appelles…Lotis Terrick, c’est bien ça ? »

Je hoche vigoureusement la tête, ajoutant un petit marmonnement d’assentiment. Ses yeux semblent comprendre ma situation, ils s’agrandissent comme s’il était frappé de compréhension puis se tourne vers ses élèves pour me présenter.

« Les enfants, voici Lotis. Elle cherche comme vous à apprendre à écrire. Vous pouvez venir lui parler pendant la pause si vous le souhaitez mais…elle ne pourra pas vous répondre. Lotis est muette. C’est pour cela qu’écrire est important. Quand vous aurez tous appris, vous pourrez communiquer avec elle. Cela sera un bon exercice pour vous tous. Lecture et écriture. Reprenons. »

Il reprend sa place devant les élèves et je l’écoute parler. Dans quelle main tenir le stylo, comment le tenir, comment tourner la feuille légèrement pour que cela soit plus simple. Vers la gauche si l’on est droitier, vers la droite si l’on est gaucher.
Je regarde dans quelle main je tiens très mal mon stylo pour positionner ma feuille correctement. Je la tourne vers la droite puis essaye de tenir l’outil correctement. Ca n’est pas simple. Pas du tout. Il tremble, tombe et c’est fatiguant. Quand je le tenais dans mon poing il ne bougeait pas autant ! Mais il n’aime pas que je fasse des trous dans les feuilles…alors je m’échine à suivre ses conseils. Il nous fait tracer des lettres. Il les décompose lentement pour nous laisser appréhender la forme, l’arrondi, les traits droits, les boucles. C’est très compliqué. Je ne saurais pas écrire ce soir. Enfin…je n’aurais pas fini de l’apprendre. Mais je sais faire les trois premières lettres de l’alphabet. C’est un début. Un petit. Mais un début quand même.

Les élèves sortent en pause et je reste assise à ma table, commençant la quatrième lettre. Il vient à mon bureau et me donne un gros tas de feuilles. Je le regarde en fronçant les sourcils.

« C’est toutes les lettres de l’alphabet. Tu as l’explication de leurs formations, tu dois d’abord suivre le dessin et ensuite le faire par toi-même. Tu es déjà grande et je pense que tu es motivée. Alors je te donne tout ça. Prends ton temps pour le faire mais une fois complètement rempli, reviens ici. Tu continueras à écrire les lettres et on pourra débuter la lecture. »

Je prends les feuilles dans mes mains et les regarde longuement, sentant mes yeux s’humidifier un peu. C’est tellement…génial ! Je renifle bruyamment et ris en baissant la tête pour le remercier. Il me sourit et repart à son bureau attendant que les élèves reviennent pour continuer. Je bombe le torse de fierté à la fin de la récréation, heureuse d’avoir toutes ces lettres devant moi qui attendent que je les trace, que je les apprenne. Je m’applique et ne pars que quand j’en suis forcée, l’école ferme. Je n’ai pas beaucoup avancé, j’en suis à la septième. Mes doigts sont endoloris et tremblent. Je soupire et quitte l’école, mon paquet de feuilles sous le bras. Je ne sais pas combien il y a de lettres mais encore beaucoup, d’après l’épaisseur de mon tas.
Je retourne au dortoir et les pose sur mon bureau, étirant mes mains pour décrisper mes doigts. Ca prendra bien plus de temps que je ne le pensais…
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Jeu 31 Aoû 2017 - 19:03
Exploit accompli !

Oui ! Ahah !

Bon... Cet exploit vient démontrer que mon dernier commentaire était à moitié rempli de conneries, puisque L'empereur du micro n'était pas ton deuxième mais ton troisième rp, et c'est celui-ci ton deuxième ^^. Si j'étais un chef de groupe consciencieux, j'irais modifier mon commentaire précédent. Mais pas de chance !

Alors par contre, si on veut tous les deux que ça ne se reproduise plus, surtout quand tu me files des trucs à noter, mets-les moi dans l'ordre chronologique ^^.

Bon du coup, c'est bien mieux. Cet rp vient à merveille combler la petite avance rapide que j'avais discernée lors du rp l'empereur du micro. J'ai envie de dire que je crois encore que faire un rp où tu apprenais à écrire ou lire avec quelqu'un d'autre était une opportunité très intéressante.

Ici, j'ai trouvé ça très bien. Le rp est riche, l'introspection (ce que j'appelle l'introspection, c'est les moments où Lotis pense. C'est la narration qui concerne ses pensées... Or chez toi, il n'y a que ça, ce que j'adore) est vraiment réussie. J'ai trouvé le rp assez juste.

Le début, sa découverte de l'académie, m'a vraiment contenté et je me suis dit que oui, c'était vraiment un indispensable, à posteriori. Donc très bien.

Seul petit bémol, la didactique du consul. Bon euh... C'est pas incohérent qu'il fasse ça comme ça, clairement. C'est donc pas une critique. Mais quand tu as commencé à parler de ce cours, avec des enfants, donné par un consul de la calligraphie, je me suis dit "bizarre". Parce que personnellement, pour apprendre à un enfant à écrire, je vais pas lui faire voir un calligraphe. Un instituteur suffit très bien et à priori, c'est son métier.

Mais par contre, la manière dont il enseigne l'écriture est honnêtement caduque. Il l'enseigne indépendamment de la lecture, ce qui n'a pas beaucoup de sens. Tu peux pas apprendre à écrire, puis apprendre à lire, comme le personnage semble le dire. C'est un apprentissage uni. Savoir comment on fait un a, si on ne sait pas lire "a", y a un problème quelque part ^^.

Si tu as conscience de cette incohérence, alors c'est très bien. Ton personnage ne peut pas se rendre compte que ça cloche. Par contre, si tu n'en as pas conscience, et bien... je ne vois pas ce que tu pourras retirer de cet apprentissage mais au moins tu... Je ne sais pas. Ce commentaire était en fait juste là pour souligner le problème ^^.

Très facile ! 5 xp, 50 munnies et 1 PS en symbiose. (Voilà, je t'avais dit, je finis toujours par donner en symbiose !)
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Rock/Métal pour les Nuls
» La navigation pour les nuls...| PV Acarvius. |
» Manuel-mode d'emploi en vue d'être président, pour les Nuls
» 2- Les vampires pour les nuls
» [O.P] La Marine pour les nuls