Derniers sujets
» En ligne de mire
par Cypher Aujourd'hui à 0:41

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Aujourd'hui à 0:10

» A l'abordage !
par Surkesh Aujourd'hui à 0:09

» Le savoir c'est le pouvoir
par Surkesh Hier à 22:07

» Tombent les masques
par Lenore Hier à 16:52

» Tour du Propriétaire
par Narantuyaa Jeu 14 Déc 2017 - 18:21

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Jeu 14 Déc 2017 - 16:06

» Cachons tout ça
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 15:37

» Pourtant, rien ne change
par Death Jeu 14 Déc 2017 - 11:22

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Jeu 14 Déc 2017 - 11:14

» J'ai PAS mal à mon forum
par Fiathen Jeu 14 Déc 2017 - 8:07

» Que la vengeance commence!
par Kestia Mer 13 Déc 2017 - 22:18

» Camanaich et Entraînement de combat et agilité
par Cissneï Mer 13 Déc 2017 - 19:09

» ...comme si c'était hier !
par Lenore Mer 13 Déc 2017 - 12:23

» Mille Épines
par Death Lun 11 Déc 2017 - 18:27


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Breaking News : Annonce du Porte-parole !
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 20
Date d'inscription : 26/09/2015
Ven 18 Aoû 2017 - 20:18
«
- En avant, il n’y a pas une minute à perdre !
- Roxanne, nous devons le retrouver au pied du bâtiment, pas la peine de se presser…
»

Le reporter soupira un instant en roulant des yeux avant d’attraper son acolyte pas le poignet et le trainer dans les couloirs en direction de l’ascenseur. À peine avait-elle eu le temps de revenir et prendre une douche qu’une nouvelle affaire l’appelait, le Porte-parole à interviewer en personne ! Elle était excitée comme une puce, au point d’appuyer frénétiquement sur le bouton d’appel alors que son cameraman préparait son matériel.

«
- Qu’est-ce qui te m’est dans cet état, ce n'est pas la première fois que nous travaillons pour le Consulat.
- Je sais bien, mais c’est une occasion en or ! Nous allons peut-être les témoins d’un grand moment, avec tout ce qui se passe, il ne vient probablement pas parler des banalités sur un direct !
»

Rhapsodos venait de s’annoncer, ou du moins, venait de demander un temps d’antenne au directeur du journal. Bien entendu, il ne refusa pas un seul instant et c’était à Roxanne de s’en charger. Micro dans la main, elle profita de la glace dans l’ascenseur pour ajuster son blush et remettre un peu de fond de teint.


« T’en fait pas un peu trop ? »

Elle rigola de bon coeur alors que la porte s’ouvrait devant-elle. Ne perdant pas un instant, elle traversa l’accueil et franchie les portes pour se retrouver à l’avant du journal. Elle sourit alors, droite à observer la rue devant-elle en attendant d’apercevoir le Porte-parole, de son côté, le cameraman faisait la balance des blancs ainsi que les autres réglages. Finalement, elle aperçut l’homme dans sa tenue habituelle, bien que plus terne que dans ses souvenirs, arrivés devant les bureaux. Elle s’empressa de le saluer alors que Hal avait déjà lancé l’enregistrement.

« Bonjour, ici Roxanne Ritchi en direct depuis les bureaux de l’Éclaireur. Aujourd’hui, bulletin spécial parce que nous recevons le Porte-parole du Consulat, Genesis Raphsodos. »

Elle fit une légère pause avant de se tourner en face du Tragédien, laissant le soin au cameraman de prendre un plan d’ensemble, présentant les deux personnes.


« Monsieur Rhapsodos, bonjour et permettre moi de vous remercier d’avoir fait appel à l’Éclaireur. Devons nous en conclure que vous avez un message à faire passer, est-ce que cela à un lien avec la récente attaque du Domaine Enchanté ou de tout autre chose ? Une nouvelle annonce venant directement du Sommet des Arts ou encore du Moulin Rouge, nos téléspectateurs sont curieux de savoir ce qui vous amène aujourd’hui. »

Poliment, elle tendit alors le micro à son vis-à-vis tout en conservant le contact visuel avec ce dernier.


Dernière édition par Roxanne Ritchi le Dim 20 Aoû 2017 - 0:03, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Ven 18 Aoû 2017 - 22:49
« Bonjour Roxanne, merci de m’accorder un peu de votre temps. » Dit-il d’une voix sombre, regardant fixement la journaliste lui tendre le micro, attendant bien sûr l’annonce tant promise. « En effet, je vous ai appelée pour vous informer de plusieurs événements. Mais avant d’y venir, j’aimerais, tout comme vous l’avez fait plus tôt dans la journée , dire à tous les habitants du domaine enchanté que le Consulat est de tout cœur avec eux… Et que si ça ne dépendait que de lui, il serait à côté d’eux dans ces moments difficiles. »

Genesis regarda le pointeur de la caméra d’un air solennel quelques secondes avant de prendre une inspiration difficile et de continuer. Ses cheveux blancs, sa peau craquelée, devaient suffire à donner la preuve à tous ceux qui l’ignoraient encore qu’il était un homme malade.

« Lorsque j’ai vu l’attaque de la Coalition noire en direct sur mon poste de télévision, j’ai directement apprêté mon vaisseau et ai volé jusqu’au domaine enchanté pour aider nos alliés, au nom du Consulat. J’avais d’ailleurs déjà commandé le départ de toutes les unités médicales de trois des cités dorées pour la citadelle du Sanctum… Car le domaine enchanté est depuis notre alliance une cité dorée, précisément…  Vous avez pu voir le Consulat sur le front, combattre le feu.»

« Oui. » répondit en un éclair la jeune journaliste en ramenant le micro à elle moins d’une seconde.
Le tragédien détourna les yeux de la caméra pour fixer Roxanne. D’un air interrogateur, presque sur la défensive, il poursuivit.


« On accuse le Consulat de s’être allié à la Coalition noire, mais je dois dire à tous ceux qui nous regardent que c’est faux. Le Consulat a désiré, après le vote de la majorité des consuls, sauvegarder son peuple et sa culture d’une guerre d’idéologie avec la Coalition noire, c’est tout. Mais les membres du Sanctum et les citoyens du domaine enchanté sont nos frères. Nos territoires ne font qu’un, c’est du moins ce que Angeal, le Consulat et moi avions désiré. Et oui, Roxanne, c’est vrai. Le Primarque, Angeal Hewley, mon ami par ailleurs, est décédé durant l’attaque de la Coalition noire. »

Le dire à la place du Sanctum, le dire à la place de Alexis Fitzgerald, était sa manière à lui de rapatrier son ami chez lui, au jardin radieux.

« Et aujourd’hui, alors que des étudiants bénévoles et moi-même étions en train d’éteindre les feux, alors que des médecins consuls soignaient son peuple, le nouveau Primarque, nommé Alexis Fitzgerald, a rejeté notre aide, nous a ordonné de partir et finalement, a déclaré la guerre entre le Sanctum et le Consulat. »

Genesis aperçut comme une étincelle dans le regard de la journaliste, une étincelle signifiant pour le tragédien que cette interview risquait d’être diffusé encore et encore dans les prochains jours. Il regarda à nouveau la caméra, fronça les sourcils et d’une main, pointa les quartiers derrière lui, alors que le caméra-man semblait ajuster l’angle de sa caméra pour couvrir sa cible.

« Vous voulez vous convaincre que le Consulat est cruel ? Qu’il a vendu son âme à la Coalition noire ? Que je chasserai les milliers de croyants qui résident dans cette ville ? Que je brûlerai les temples d’Etro ? Si Fitzgerald, qui n’a même pas daigné aider son peuple, qui n’a même pas daigné me rencontrer, voit ceci, qu’il daigne au moins se poser une question : Quel groupe est venu vous aider à sauver votre pays, aujourd’hui ? La Consulat ou la Lumière ? » Il regarda une nouvelle fois Roxanne dans les yeux et lui posa, cette fois-ci à elle, une question. « Quelle justice prône la tête du Sanctum ? Combien de fois le Consulat devra-t-il voir ses frères et son territoire brûler sans qu’on ne les autorise à agir ? Aujourd’hui, c’est une cité dorée qui a brûlé… et c’est Fitzgerald le Fou qui décrète que notre alliance n’existe plus, alors que sa cité est à terre. »

Le tragédien fit une pause, inspira difficilement et questionna d’une supplique la jeune femme.

« Puis-je encore dire deux choses ? »

« Oui, je vous en prie, allez-y monsieur Rhapsodos. »

« Merci. Je voudrais ajouter ceci à l’intention de tous les fidèles d’Etro. Cette guerre contre votre religion, je ne la mènerai pas, car elle n’existe pas. Vous, membres du Sanctum, êtes et serez toujours des nôtres, car c’est ce que moi, porte-parole du Consulat, j’ai promis à mon vieil ami, Angeal. Et vous, Primarque… Comment traiterez-vous les consuls qui vivent dans votre cité, qui prient vos dieux et qui ont souffert avec vous aujourd’hui ? Abattrez-vous votre justice sur eux aussi, car comme moi ils ont voté pour la trêve avec la Coalition noire ? Vous auriez tort de répondre oui et vous auriez tort de répondre non, car dans tous les cas, vous avez déjà tort. Merci beaucoup, Roxanne. »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 22
Age : 20
Date d'inscription : 26/09/2015
Dim 20 Aoû 2017 - 0:03
« Ma parole, monsieur Rhapsodos, voici une véritable preuve de votre grande clémence. Et que de questionnement. Malheureusement, nous n’aurons pas d’interview de la part de monsieur Fitzgerald aujourd’hui afin de répondre à vos paroles. »

Conservant toujours son sourire, Roxanne imaginait déjà ce à quoi devait ressembler l’audimat. Avec cela, avec cet homme en face d’elle, nul dans l’univers ne pourrait passer outre ce Breaking News ! Une fois que cela serait terminé, elle grimperait dans l’ascenseur et direction le bureau du directeur afin d’obtenir une entrevue avec le nouveau Primarque.

Le plus gros coup de sa carrière se préparait devant-elle, il lui était interdit de rester au Jardin Radieux et d’ignorer le Sanctum après de telles accusations venant du Consulat. Elle se tourna alors, faisant face à la caméra.


« Et oui, Chers Téléspectateurs, vous avez bien entendu. Aujourd’hui, suite à une attaque, le Sanctum déclare la guerre au Consulat. Néanmoins, nous pouvons compter sur le Consulat afin de ne pas faire couler du sang inutilement, quand sera-t-il de la part des fidèles Étro ? Dois-je vous rappeler les actions de ces derniers il y a peu ? Abattant les hommes du Roi sans le moindre signe de pitié ? Que pouvons-nous penser d’eux. »

Elle se retourna pour faire, de nouveaux, face au Porte-parole, laissant le temps à son cameraman de régler le cadrage.

« Vous nous avez donné le fond de votre pensée sur le Sanctum, ou du moins, sur Fitzgerald. Surtout, nous n’ignorons pas votre point de vue sur les croyants vivant dans les Cités Dorée, espérons qu’ils écoutent vos paroles et restent avec nous encore de longue année. »

Une fois de plus, elle laissait une seconde de silence avant de reprendre et poser une ultime question à Rhapsodos avant de rendre l’antenne.


« Merci à vous, monsieur Rhapsodos, ne nous avoir accordés de votre temps pour parler à nos téléspectateurs. Avez-vous encore quelque chose à dire, une dernière déclaration à l’intention du Sanctum ou une autre information que vous tenez à partager ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Jeu 7 Sep 2017 - 23:07
La question de la journaliste le surprit. Il resta muet quelques secondes, dévoilant à la télévision son manque de suite dans ses idées après sa longue déclaration. Revenir sur cette déclaration de guerre serait trop insister, et il en était de même pour la Coalition noire. Et quoi qu'il en soit, il ne pouvait annoncer une grande nouvelle concernant le Consulat, comme par un exemple l'arrivée récente du fils d'Erato, qui était tout de même une incroyable nouveauté pour un auditeur investi dans la vie des cités dorées. Non, il devait rester dans le ton.

« Oui pardonnez-moi. Vous parliez de l'exécution des hommes du roi au domaine enchanté, commise par le Sanctum. J'ai vu votre reportage l'autre jour et je tiens à donner mon opinion. Tout cela a du être ordonné par l'ancien Primarque, Angeal. Et je le connais...sais très bien. S'il l'a fait, c'est évidemment pour de bonnes raisons qui n'ont rien à voir avec un putsch pour conquérir le trône du domaine enchanté. »

Malheureusement pour lui, Angeal n'avait jamais cru bon de communiquer avec les médias. D'où l'incompréhension d'un grand nombres de gens, et il était d'ailleurs possible que la raison de ce massacre ne soit jamais connue, à présent que celui qui l'avait instigué était mort.

« Le conseiller du roi qui dirigeait ses armées, Swain, était selon la correspondance que j'ai eue avec Angeal, un mutin accomplissant certaines atrocités. Je suis persuadé que cette guerre civile, bien que brève, aurait pu vous être justifiée par le Sanctum, hier encore, de manière satisfaisante. »

« Vous avait-il parlé de ce qu'il comptait faire ? »

Genesis regarda la journaliste d'un oeil interrogateur et répondit : « Non. Je savais juste que Swain et ses hommes oppressaient les migrants de la forêt de Sherwood, fuyant la guerre civile et vivant dans un quartier de la citadelle. C'était l'un des problèmes que représentait Swain. C'est tout ce que j'avais à dire, Roxanne, merci encore. »
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aucun prisonnier n'a pu s'échapper, d'après le porte-parole de la PNH
» La porte-parole de la Minustah opine sur Haiti
» [Communication] Le Porte Parole
» Breaking news Dany Tousen fe STROKE
» La zone métropolitaine contribue à 90% à la recette fiscale