Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1124/500  (1124/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 18 Aoû 2017 - 4:59
Explicatif sur l’Académie :

Introduction

L’un des principaux outils du Consulat pour répandre les arts est l’Académie. C’est une école d’une importance davantage proche d’une université que d’un simple lycée. Cette « université » n’est pas à un endroit bien précis de la ville mais est un peu partout. De la même manière que le bâtiment de la faculté de Chimie à Oxford n’est pas à côté du bâtiment de la faculté d’Histoire… les bâtiments de chaque section sont dispersées dans la ville du jardin radieux.

Chaque art peut être appris dans l’Académie. Mais il ne s’agit pas de n’apprendre qu’un art, en vérité. Tous les étudiants, appelés parfois académiciens, commencent leur formation dans une section qui leur propose un large panel, extrêmement large je dirais, de cours. Et petit à petit, au fil des années passées, l’étudiant va pouvoir choisir ce qui lui convient, se spécialiser.

L’Académie est à la fois une école maternelle, primaire, secondaire et universitaire. Elle est la seule grande école existant au jardin radieux, et l’apprentissage standard comme nous le connaissons dans le monde réel est extrêmement marginal ici. Un enfant, à ses trois ans, si les parents le désirent, entrera à l’académie et y restera jusqu’à ses 16 ans minimum.

On peut rejoindre l’académie bien plus tard, jusqu’à un âge illimité. La longueur du cursus dépendra de chaque personne. Mais il y a donc constamment plusieurs milliers d’étudiants à l’académie.

Tout étudiant, à la fin de son cursus, pourra devenir consul. Mais le cursus est bien évidemment exigeant, beaucoup n’iront pas jusqu’à achever leur formation. Ce n’est un échec ni pour le Consulat ni pour l’étudiant pour autant car une personnage ayant fait jusqu’à ses 15 ans du piano de manière extrêmement intensive, aura un excellent niveau pour vivre ailleurs, s’il décide d’abandonner avant la fin.

Être consul signifie être directement salarié et participer à la vie politique des cités dorées du Consulat. Un consul est un dirigeant à part entière.

J’ai dit il y a quelques années que les consuls étaient 800. En vérité, maintenant, alors que l’académie forme ses premiers consuls, on peut estimer ce nombre à 1100.

Les grandes facultés

L’Académie se divise en facultés. La faculté de musique est différente de la faculté d’art plastique ou d’art dramatique. Cela ne veut pas dire qu’un enfant qui a des cours dans la faculté de musique ne pourra pas suivre des cours dans celle d’art dramatique. Les possibilités sont transversales et permettent à chaque étudiant, dans l’idéal, de composer sa formation comme il l’entend.

Une chose à bien comprendre avant de jeter un œil aux différentes facultés, c’est ce que le Consulat entend par l’art. Il ne s’agit pas seulement de ce que produit un artiste mais aussi de ce que produit un artisan. C’est la Technè grecque, la fabrication. C’est dans cette optique que de nombreux artisanats sont considérés comme de véritables œuvres d’art au Consulat. Certaines disciplines quant à elles, sont moins de l’art que de la science pure et dure. C’est leur nécessité qui encourage le Consulat à considérer ses plus brillants élèves « consuls », sans distinction avec d’autres arts et artisanats.





Voici les facultés existant dans l’Académie :

- La faculté de Musique
- La faculté d’Art dramatique et d’Art du spectacle
- La faculté d’Art plastique
- La faculté de Littérature, de Poésie et d’Histoire
- La faculté de Cinématographie et Photographie
- La faculté de Danse
- La faculté d’Hôtellerie
- La faculté de Mode
- La faculté d’Horticulture et de la Botanique
- La faculté de Dressage et de Soins aux animaux
- La faculté d’Architecture, de Maçonnerie et de Charpenterie
- La faculté de Fontainerie
- La faculté du Sport
- La faculté d’Art martiaux
- La faculté de la Stratégie militaire
- La faculté de la Chasse et de la Pêche
- La faculté d’Astronomie
- La faculté de Mathématiques
- La faculté de Sciences (Chimie, Physique, Biologie)
- La faculté d’Agronomie
- La faculté de Médecine
- La faculté d’Art de la magie
- La faculté de Pyrotechnie
- La faculté de Métallurgie et de Sidérurgie
- La faculté de Forge et d’Orfèvrerie
- La faculté de la Technologie, de l’Informatique et de l’Infographie
- La faculté d’Ingénierie

(Il est tout à fait certain que certaines disciplines soient absentes de cette liste. Parlez-moi en et on corrigera ça !)

Je pourrais vous détailler les cours qu’offre chacune des facultés mais… sans dire que c’est évident, disons qu’avec un peu de réflexion, il est facile de placer tous les cours que pouvez imaginer dans une des facultés qui se trouvent ici.

Est-ce que toutes les facultés se valent ? Non bien sûr. Un élément très important est « comment l’art et sa faculté sont représentés au Consulat ? ». Un exemple est l’art dramatique et du spectacle. En plus d’être un art très populaire, il est particulièrement fort au Consulat puisque le porte-parole du Consulat qui se fait voir partout est tragédien, et qu’avant lui, le précédent porte-parole était rhétoricien. La comédie a souvent été bien représentée donc… vous imaginez l’effet que ça peut avoir sur la faculté qui est donc très forte.

La faculté de la chasse et de la pêche en revanche est particulièrement faible, voire marginale, dans l’Académie puisqu’en plus du fait que le Jardin radieux, c’est 95 % urbain… Bah la chasse a déjà une assez mauvaise réputation en temps normal pour un peuple qui vit dans un confort comme celui du jardin radieux.

En revanche, la faculté de Fontainerie, on pourrait se demander ce que c’est et pourquoi ça a droit à une faculté.  Mais le jardin radieux est particulièrement riche en fontaine et réputé pour ces dernières, aussi vous pouvez imaginer l’importance de cette faculté.
Un autre exemple est l’hôtellerie, qui regroupe les arts culinaires, le service, l’art de la brasserie. Il est lui aussi très fort puisque c’est un art très grand public, dont certaines de ses branches vont être utiles pour beaucoup de professions (notamment le fait de savoir servir ou tenir un établissement), et puisqu’un des consuls les plus populaires est consul de la brasserie.

Il y aurait beaucoup à dire sur beaucoup de facultés. La mode regroupe non seulement la couture, le tannage, le maquillage mais aussi le mannequinat et par extension, est la faculté qui accueillera tous les étudiants qui ont comme talent d’être particulièrement beau. Leur formation leur permettra de se servir de cette beauté.
La faculté de technologie, informatique et infographie aurait pu être forte mais le consulat l’a involontairement bridée, en empêchant internet d’être installé dans les cités dorées, et en scellant le système informatique de Space Paranoids.

La faculté de stratégie militaire est un cas intéressant. Les soldats du jardin radieux ne sont pas des consuls. Il y a une école militaire au jardin radieux qui dépend du Consulat mais qui ne forme pas des consuls. Toutefois, la faculté de stratégie militaire pourra donner un complément de formation à ces soldats, les rendant consuls et les faisant monter en grade rapidement.

Je vous laisse imaginer aussi la toute puissance de la faculté de la danse, quand on sait que le Moulin Rouge, à la cité des rêves, représente une des principales sources de revenus du jardin radieux.


Être étudiant :  

a) Les détails en rp :

Un étudiant devra en principe payer pour entrer dans l’académie, chaque année. C’est une somme assez importante que pour un souci d’exhaustivité, je vais me permettre de préciser ici : 800 munnies par an, ce qui couvre le logement, le couvert et les cours.

800 munnies équivaut au salaire mensuel d’un consul. Or, tout le monde n’est pas consul. Donc c’est une sacrée somme… Comment faire pour les familles moins fortunées ? Rappelons que le but du Consulat est de répandre les arts, aussi existe-t-il une possibilité pour les étudiants : Celle de ne rien payer du tout, d’être logé et nourri sans s’endetter en échange d’un état de bénévole forcé, en quelque sorte.

Le fait qu’il y ait des milliers d’étudiants voulant devenir consuls, qu’il y ait 1100 consuls, et bien ça pose un problème pour la cité : Que fait-on des métiers qui ne sont pas des arts, artisanats ou maîtres de savoir ? Exemple : éboueur, surveillant, technicien de surface, livreur, etc.

Les étudiants pourront décider d’opter pour une scolarité totalement couverte par le Consulat en échange de quoi ils devront travailler un certain nombre d’heures par mois pour les cités dorées. Parfois, ces travaux seront réfléchis en fonction de leurs compétences, bien entendu. Vous verrez donc au jardin radieux et dans la cité des rêves (le week-end) beaucoup d’adolescents, voire d’enfants, travailler un peu dans la ville.

L’étudiant aura une chambre qu’il partagera avec quelques autres étudiants. Il n’y a pas d’uniforme obligatoire, mais comme l’a bien dit Septimus dans l’un de ses rps, il y a au sein de l’académie une mode de l’uniforme qui circule. Si bien qu’il est très possible de croiser des étudiants avec un uniforme assez typé aux couleurs du Consulat.  

Aucun étudiant n’est payé par le Consulat, sinon à quelques exceptions. Un exemple est durant l’incendie de la citadelle du domaine enchanté. Des étudiants en hydromancie de la faculté d’art de la magie ont été affectés contre rémunération à l’extinction des feux. Pour quelle raison ? Le Consulat n’a pas dix ans et certains cursus sont extrêmement longs. Des pianistes qui ont fait 13 ans d’étude au Consulat, il n’y en a pas encore et il en va de même pour des experts en hydromancie. Il y en a quelques-uns qui n’ont pas été formés à l’académie mais finalement, il est plus efficace de piocher chez les étudiants de la discipline les plus avancés.

b) Et être étudiant hrp ?

Concrètement, si vous décidez d’être étudiant, qu’est-ce que vous allez faire ? Officiellement vous ne serez pas consuls mais serez tout de même dans le groupe du Consulat. La plupart de vos journées, vous les passerez en cours. Évidemment, vous n’êtes pas obligés de faire un rp pour chaque heure de chaque cours. Mais c’est une des possibilités. C’est un exploit tout ce qu’il y a de plus normal où vous décrivez le cours que vous suivez. Plusieurs exemples de Septimus :

Un cours sur le tatouage
Un cours sur la peinture

Ce cours n’est pas un cours particulier, du moins pour le moment. Dans les premières années de votre cursus, vous suivrez une variété de cours que vous aurez choisis parmi les facultés. Il n’y a pas de listes, disons qu’elle est logique. Par exemple en première année… si la musique vous intéresse, il y aura un cours de solfège obligatoire et un cours d’un instrument, pas plus. A la rigueur, avec ça, un cours de chant choral. Vous pouvez suivre un cours de peinture, un cours de dessin… Un cours de cuisine et de couture, un cours d’échec, un cours qui vous habituera à traiter avec des animaux, un cours de tir à l’arc, un cour d’art du nœud… et rapidement, et bien vous aurez déjà choisi la plupart de vos options.

Et avec ça, vous ferez votre première année (on est en temps plus ou moins réel avec le forum. Une année dans la vraie vie est une année en rp) et en deuxième, là… vous déciderez d’aller plus loin. Vous laisserez tomber ce qui ne vous a pas plu, choisirez quelques autres cours, et garderez ce qui vous convient le plus.

Mais j’y reviendrai plus tard. L’important ici est qu’en tant qu’étudiant, vous avez l’opportunité de suivre des cours donnés par des PNJ (donc tout sera le plus souvent selon votre simple interprétation). Ce sont donc des exploits type.

A côté de ça, quelles sont les possibilités ? Et bien vous pouvez quand même faire des missions pour le Consulat. Comme expliqué, la plupart des étudiants doivent des heures de travail au Consulat, et ce dernier peut vous employer à n’importe quoi. Et pour un étudiant un peu costaud, maître de la keyblade comme Septimus, vous préférerez peut-être qu’on vous envoie au fin fond d’une jungle chercher une partition perdue, plutôt que de passer huit heures à passer le balai.

Mais encore ? Une troisième possibilité, c’est un cours donné par un autre joueur. Tout consul est potentiellement professeur, sans exception. Je rappelle qu’un consul est considéré comme un artiste à part entière, d’exception. Parfois il sera excellent en un domaine, parfois très bon dans beaucoup (Raiponce, par exemple). Aussi il est parfaitement logique d’envoyer Raiponce faire un cours sur la peinture avec les mains sur des murs à des étudiants… Et là, vous suivrez ce cours avec le consul.

Cours donné à Septimus par Chen, consul du brassage

En somme… Être étudiant n’est pas être un consul avec moins de possibilités. Hrp, vous êtes un consul et vous avez une infinité d’exploits possibles en rapport avec vos cours. Sachez de toutes manières que même les consuls reçoivent des missions fort simples, très artistiques. Jamais on ne leur demande d’aller tuer un drag…

Bref !

c) Combien de temps ?

Si vous êtes enfant de consul, que votre mère est là depuis le début et que votre père passe sa vie une trompette à la main… Alors vous entrerez à l’Académie dès vos 3 ans. Le Consulat existant depuis plus ou moins 2009… Si votre personnage est dans ce cas-là, entré à l’académie depuis ses 3 ans, il aura maximum onze ans. Pour lui, quelle que soit son option, c’est sûr, il en a encore pour cinq ans. Et s’il veut, il pourra faire plus.

Mais dans la plupart des cas, les personnages ayant souvent la vingtaine, votre personnage sera peut-être entré à l’académie à ses douze ans. Du coup ? Il doit rester quatorze ans ? Non. Tout dépend de sa rapidité d’apprentissage. Il sera à priori au moins un peu plus rapide qu’un enfant de trois ans. Il n’y a pas vraiment de calculs absolus, l’important c’est que l’étudiant ne sortira consul que lorsqu’il aura un certain niveau, qu’il sorte à 16, 24, 38 ou 102 ans.

Globalement, une personne qui entre à 20 ans peut espérer sortir de l’académie à 26 ans, peut-être 27. Comme je l’ai dit, y a des domaines plus faciles que d’autres. Si vous êtes… la plus belle nana du forum, c’est-à-dire Freyja, et que vous êtes en mannequinat… Bah ils vont pas vous retenir dix-huit ans non plus. En trois ans, votre formation peut être terminée si de base, votre niveau est bon.

Inversement. Si votre personnage commence à trois ans et qu’à ses sept ans, il décide de se spécialiser dans les arts martiaux, il ne sortira probablement pas avant ses vingt ans.

Mais rien n’est absolu. Je prends l’exemple d’une fille qui entre au Consulat à seize ans et qui dit « Ouais moi je veux être une maquilleuse. » Très bien. Ca va pas lui prendre cinq ans d’étude de ne faire que ça mais le consulat ne la laissera pas passer si elle n’est capable que de maquiller. Ils vont lui apprendre à coiffer, à habiller, à tenir un salon de maquillage (compta, service, etc), etc. Pour qu’en sortant, si elle rejoint l’éclaireur pour maquiller les journalistes, ce soit l’employée du mois.

d) Et le cursus ?

Ca c’est le plus compliqué. Ne vous forcez à le lire que si vous êtes étudiant ou si ça vous intéresse.

À nouveau, rien n’est absolu. À partir du moment où on peut faire le cursus en 14 ou en 5 ans, bah… aucun cas ne sera le même.


Je vais vous expliquer avec plusieurs exemples. Imaginons un enfant de dix ans qui entre à l’académie. Son cursus durera 8 ans. Il va avoir 30 heures de cours par semaine. Le gamin, il veut juste faire de la musique. C’est déjà un exemple où le gamin montre un désir de spécialisation très évident, il n’ira jamais ailleurs que dans la faculté de musique. Donc… voilà comment il va choisir et répartir son horaire :

1ère année :

- 8 heures de solfège
- 4 heures de percussion
- 6 heures de chant d’ensemble
- 4 heures de piano
- 4 heures de guitare
- 2 heures de violon
- 2 heures d’histoire de la musique (peut-être à la faculté d’histoire)

Le gamin, il voulait prendre beaucoup plus d’heures de violon mais c’était pas possible, c’est trop compliqué pour quelqu’un qui n’a pas de bases.

2ème année :

Le gamin… Lui c’est les instruments à corde qu’il veut apprendre. Pour le reste, on l’oblige à prendre certains cours, comme le solfège, l’histoire de la musique et le chant. Mais il peut déjà commencer à un peu se spécialiser.

- 8 heures de solfège
- 4 heures de chant d’ensemble
- 4 heures de piano
- 4 heures de guitare
- 4 heures de violon
- 4 heures de harpe
- 2 heures d’histoire de la musique

3ème année :

Bon il a compris. Déjà il aimerait avoir moins d’heures de solfège, mais ça il a pas le choix. Par contre, il en a marre des instruments à corde frappées et pincées, il veut juste du frotté.
Là miracle, il peut avoir jusqu’à 12 heures de violon.

- 8 heures de solfège
- 2 heures de chant d’ensemble
- 2 heures de piano
- 2 heures de guitare
- 2 heures de harpe
- 6 heures de violon
- 3 heures de violoncelle
- 3 heures de contrebasse
- 2 heures d’histoire de la musique

4ème année :

Il peut complètement arrêter le chant d’ensemble, la harpe et le piano. La guitare c’est pas encore tout de suite. Par contre ses profs exigent qu’il donne un dernier grand coup en histoire de la musique avant d’arrêter.
Là il va faire un choix intéressant. Le violon (aigu) ne lui plait pas beaucoup plus que la contrebasse et le violoncelle. Lui il aime les trois et il se dit qu’il veut être super bon avec tous les violons donc il va diminuer ses heures de violon pour…

- 8 heures de solfège
- 2 heures de guitare
- 4 heures de violon
- 4 heures de violon alto
- 4 heures de violoncelle
- 4 heures de contrebasse
- 4 heures d’histoire de la musique

5ème année :

Fin d’histoire de la musique, il a le droit d’abandonner ce cours. Et le solfège diminue… Par contre, d’autres cours obligatoires arrivent.

- 4 heures de solfège
- 5 heures de violon
- 5 heures de violon alto
- 5 heures de violoncelle
- 5 heures de contrebasse
- 3 heures de composition
- 3 heures d’instruments du monde (spéc. Instru. Corde frottées)

6ème année :

Grosse révélation. Durant son cours d’instruments du monde de l’année passée, il a découvert un instrument beaucoup joué à la cité des rêves, le viole d’amour. Il va en faire sa spécialité. Maîtrisant assez le violon, et l’entretenant quand même avec le violon alto, il va sacrifier ce cours.

- 4 heures de solfège
- 6 heures de viole d’amour
- 5 heures de violon alto
- 5 heures de violoncelle
- 5 heures de contrebasse
- 3 heures de composition
- 2 heures d’instruments du monde (spéc. Instru. Corde frottées)

7ème année :

Il sacrifie encore des heures au profit du viole d’amour. Il arrive aussi à la fin de sa scolarité, donc il se rend compte qu’il doit savoir, surtout avec un instrument qui n’est pas dans un orchestre, composer s’il veut avoir du succès.

- 4 heures de solfège
- 10 heures de viole d’amour
- 4 heures de violon alto
- 3 heures de violoncelle
- 3 heures de contrebasse
- 6 heures de composition

8ème année :

Dernière année, donc… Là, fin d’année, il va devoir faire un truc de malade, montrer qu’il est excellent dans ses deux options finales, et très bon dans les options qu’il a abandonnées ou mises de côté. Mais il peut se concentrer sur ce qu’il veut.

- 20 heures de viole d’amour
- 10 heures de composition


Voilà, fin d’année, il devient consul et on dira que sa spécialité est le viole d’amour.

Mais il aurait pu décider de se spécialiser en autre chose ou… ne pas se spécialiser du tout. On va prendre un autre exemple (je vous avais dit que ce serait un peu chiant, cette partie…) d’un élève de  douze ans cette fois qui lui est très curieux. Il va finir par avoir un objectif global mais on ne pourra pas dire qu’il n’aura fait « que ça ».

Notre gamine de douze ans est intimement persuadée qu’elle va devenir une star du petit écran. Et ce qui la motive : Le step télévisé. Donc faire de la gym devant la caméra et donner des consignes, tout ça. Son cursus va durer sept ans.

1ère année :

Première chose évidente : ça sert à rien d’y penser tant que je ne m’habitue pas au sport. Donc la gamine, elle va intégralement faire du sport. Je ne vous décris pas les différents sports, dites-vous qu’elle en fait plein des différents. Donc…

- 22 heures de sport
- 4 heures d’anatomie (faculté de sciences)
- 4 heures d’exercices de relaxation, étirement, etc. (Faculté de sport aussi)

2ème année :

C’est encore trop tôt pour arrêter ce qu’elle a commencé, donc rebelotte.

- 22 heures de sport
- 4 heures d’anatomie
- 4 heures de relaxation.

3ème année :

Elle commence à imaginer son projet… Il lui faut des trucs qu’elle n’a pas encore. Donc ses quatre heures d’anatomie, elle va en faire quelque chose, et elle va diminuer le sport. La relaxation par contre, c’est important.

- 15 heures de sport
- 4 heures de premiers secours (en faculté de médecine)
- 4 heures d’expression orale (en faculté d’art dramatique et art du spectacle)
- 2 heures de cours sur les codes de la télévision (en faculté de cinématographie)
- 1 heure de danse (en faculté de danse)
- 4 heures de relaxation

Donc là vous voyez déjà que par rapport à la première année, elle se spécialise de plus en plus.

4ème année :

Bon. Les codes de la télévision, ça l’amuse pas du tout mais enfin elle va continuer un peu. Par contre, l’expression orale et la danse, y a un truc qui lui plait donc… elle va profiter de cette année pour monter son niveau à fond pour être tranquille après. En plus la danse étant assez physique, elle peut quasiment laisser tomber le sport. En plus, avec 3 années dans les pattes à apprendre comment fonctionne le corps humain, elle peut prendre des cours en kinésithérapie.

- 5 heures de sport
- 2 heures de cours sur les codes de la télévision
- 8 heures d’expression orale
- 8 heures de danse
- 2 heures de cours de relaxation
- 5 heures de kinésithérapie (transversal Faculté Sport et Médecine)

5ème année :

La danse, elle maîtrise et elle a une assez bonne diction pour passer à la télé. Plus tard, y aura plein de petits trucs qu’elle devra apprendre mais là, elle a 17 ans… Il faut qu’elle pense à son image, il faut qu’elle commence à se construire une personnalité médiatique. La self-defense lui donnera de la légitimité quand elle montrera des enchaînements de coups à reproduire, et le mannequinat et la mode l’aideront à être une star.

- 5 heures de sport
- 3 heures de danse
- 3 heures d’expression orale
- 4 heures de mannequinat (en faculté de mode)
- 4 heures de mode vestimentaire (en faculté de mode)
- 4 heures de self-défense (faculté d’arts martiaux)
- 3 heures de soin et animation auprès des handicapés (faculté de médecine)
- 4 heures de code de la télévision

6ème année :

C’est son avant-dernière année. Autrement dit, cette année est celle où elle doit finir d’apprendre tout ce qui n’est pas encore parfait. Le sport par exemple, elle l’a vraiment délaissé depuis quelques années, ce qui choque pour quelqu’un qui veut s’illustrer en tant que personnalité sportive. Ca va être l’année physique.

- 15 heures de sport
- 6 heures de danse
- 6 heures de self-defense
- 3 heures de kinésithérapie

7ème année :

Niveau sport, elle est à niveau. Il lui reste à être certaine d’avoir une personnalité suffisante pour que le Consulat accepte de la considérer bonne pour son projet.

- 5 heures d’expression orale
- 5 heures de théâtre
- 4 heures de mannequinat
- 4 heures d’entraînement au coaching (au sens large. Faculté indéterminée, sans doute transversale)
- 5 heures de codes de la télévision
- 5 heures de réalisation d’un programme court télévisé (faculté de cinématographie)
- 2 heures d’anatomie (pour bien réapprendre ce qu’elle a pu oublier dans le domaine)

Et voilà, elle devient consule. Ici, j’ai essayé de faire au mieux pour vous présenter une personne dont le projet est beaucoup plus large que dans le premier cas. Elle a besoin de plein de compétences pour réussir dans sa voie. On peut imaginer tout, finalement, même une personne qui veut juste être un artiste, faire l’art qu’il veut quand il le veut, sans réel projet.

e) Une autre possibilité ?

Il y avait donc quelque chose d’autre ?!!

En vérité, il y a deux autres possibilités. La première, un peu plan-plan, c’est simplement que n’importe qui, dès la fiche, peut être directement consul. Même irp, c’est pas très grave pour le Consulat de savoir que Raiponce ne peint pas aussi bien qu’un étudiant qui a 9 ans de peinture dans les pattes. L’académie est un moyen irp de devenir excellent. Donc c’est pas du tout obligatoire. Après, tout le monde n’est pas accepté au Consulat. Savoir faire deux accords à la guitare n’ouvre pas les portes du Sommet des Arts…

La deuxième possibilité, au sein de l’académie, c’est dans le cas où vous êtes un étudiant qui se spécialise tellement que… Bah que le seul prof assez doué pour lui donner des cours passe quasiment tout son temps avec lui. Bah oui… 20 heures de viole d’amour par semaine, s’il y a un seul joueur de viole d’amour dans le jardin radieux… Autant dire que le prof devient sa maman.

Et c’est ça, en fait. Si vous êtes spécialisé dans un art à fond… Vous ne serez plus un étudiant type mais un apprenti. Vous passerez tout votre temps avec votre maître, vous serez comme son écuyer. Vous aurez déjà un haut niveau, après, donc évidemment… vous serez pas à ses côtés à le regarder comme un dieu car votre niveau sera pas loin du sien.

C’est possible avec un PNJ mais c’est aussi possible avec un PJ. Si Monsieur Patate se spécialise en brassage de la bière à fond, il passera peut-être ses deux dernières années quasiment non-stop avec Chen Stormstout.

Voilà ! J’espère que cet explicatif vous a éclairé. S’il y a quelques lacunes, je vous prie de me les faire savoir, je suis bien sûr ouvert aux suggestions, rien n’est figé =D
Je reposterai ce sujet dans quelques jours, sans doute (quand j'aurai édité ce qui doit l'être suite à vos réflexions) dans le forum Académie dans le jardin radieux)
messages
membres