Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Lotis Terrick
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 53
Age : 28
Date d'inscription : 12/08/2017

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Lieutenant
XP:
203/650  (203/650)
Lun 14 Aoû 2017 - 20:40

Lotis Terrick



Identité

  • Nom  : Terrick

  • Prénom : Lotis

  • Titre  : Comme ceux des livres?

  • Âge :  Inconnu mais quelque chose vers les 18 ou 20 ans peut-être...

  • Camp : Consulat?

  • Monde d'Origine : Aucune idée

  • Race  : Humaine...demi-humaine?

  • Grade désiré : Aucune idée, je vous laisse juger!





Histoire


Vous savez, parfois on peut se dire que les choses vont trop loin. Des royaumes enchantés, des animaux qui parlent, des humains qui les comprennent et les écoutent, un peu de magie, un coup de baguette, de la bière, une potion et nous voilà avec quelque chose de nouveau. De différent aussi. Pas tellement hein, juste deux oreilles qui se dressent au moindre bruit, une queue qui se met à battre doucement à la vue d’une main tendue. Mais suffisamment pour que cela soit remarqué, pointé du doigt et petit à petit, les murmures s’élèvent jusqu’à devenir un bruit assourdissant. S’en suit le silence, puis le froid et la faim. Une grande solitude aussi. Parce que ce qui est différent fait peur. Parce que les gens pensent que je ne devrais pas exister. Mais je suis là. Alors la vie continue. Il le faut bien. Donc on se relève, on attrape de quoi se nourrir par ci par là. Il faut faire en sorte que ça ne se remarque pas et bouger. Voir le monde. C’est une bonne chose ça non ?
Je soupire et secoue la tête, sentant mes oreilles battre doucement contre ma tête. Je souris et me relève, sortant de ma cachette, remettant mon chapeau sur ma tête. Je jette un œil autour de moi et reprends ma route. Je n’aime pas trop cet endroit, il fait trop chaud, on me regarde bizarrement avec mon chapeau. Le sable rentre dans les vêtements et l’eau est difficile à trouver. Par contre, il y a facilement de la nourriture bien juteuse et mûre. L’endroit d’avant était bien. Il y avait des gens habillés en couleur et une fête où ma tête ne paraissait pas étrange. J’y retourne souvent quand le temps de la fête arrive. C’est la seule période où je peux me balader en paix, sourire et même me faire inviter à manger. Mais quand la fête se termine, les gens redeviennent maussades et méchants. Et je repars, je voyage en survivant, cachant toujours ce qui est différent. Je réajuste mon sac et entends le frottement doux du cuir contre le cuir. J’ai dans mes affaires un carnet. Je ne sais pas ce qu’il contient, je connais les inscriptions sur chaque page, je les ai dessinés des milliers de fois mais je ne sais pas ce qu’ils signifient. Je n’ai jamais appris la lecture. Les gens qui m’ont aidée n’avaient pas le temps ou ne savaient pas eux-mêmes. Ils s’en sortent bien sans, alors je dois pouvoir en faire autant. J’ai appris à me servir de mes bras et de mes jambes. Marcher, porter, ranger, laver. C’est suffisant pour survivre quand il fait froid, quand la nuit dure plus longtemps que le jour. Se servir de sa langue apporte plus de problèmes que de solutions, alors j’ai oublié. On ne cherche pas querelle à quelqu’un qui ne répond pas, on a un peu pitié de lui et on le laisse tranquille. On peut même bénéficier de la gentillesse de vieille personne pour un gâteau, un châle ou une paire de chaussette.
Je sors de ma rêverie en voyant une patrouille passer. Ils ne sont pas très agréables, ils aiment sortir leurs sabres de leurs fourreaux et les agiter devant les malheureux qui croisent leurs routes. Je les contourne et quitte le marché. Le soleil va se coucher, je dois trouver un endroit où dormir. Et aussi, trouver ce que je vais faire. Je me suis récemment dit que je ne pouvais pas passer ma vie comme cela. J’ai écouté des gens raconter leur histoire, comment ils s’en sont sortis, comment ils ont traversés des épreuves qui les ont rendues plus fort. Je déniche un endroit calme et un reste de tapis, ils semblent les aimer ici, ils en ont beaucoup. Il parait même que certains peuvent voler… Je crois en avoir vu un une nuit… Je souris et le pose au sol, m’allongeant dessus, regardant le ciel changer de couleur pour s’éteindre doucement avant que des milliers de points ne s’allument au loin.
Je veux faire comme les gens de ces histoires. Je veux trouver ma voie. Peut-être que si je la cherche, la chance me sourira et me trouvera une bonne opportunité ? J’ai entendu parler d’une sorte d’école. Je n’ai jamais eu le courage de m’y rendre parce que…je ne me leurre pas, je n’ai aucune éducation. On me dit aussi que je n’ai aucune manière… Ils ne voudront jamais de moi… Néanmoins peut-être que je croiserais la route de quelqu’un qui voudra bien m’apprendre… son métier, sa passion, ou peut-être même me lire mon carnet…
Mais pour l’instant, je n’ai croisé personne digne de cela.  J’attrape mon sac, défait la boucle usée et l’ouvre, plongeant une main dedans, caressant du bout des doigts fins aux ongles un peu sales mais coupés courts son contenu. Je le sors, le pose sur mes genoux et le regarde longuement. Il est corné et sa couverture est devenue douce sous mes mains. Il faut dire que je le ‘lis’ tous les soirs. Ces dessins me parlent presque, je peux voir les lettres bouger pour former des aventures. Mais lesquelles ? Cela dépend des soirs. Cependant un jour, je saurais ce qu’il raconte vraiment. Je le serre contre moi ma poitrine, le remets à sa place et tapote le sac pour le rendre plus moelleux sous ma tête. En attendant il faut dormir. Je vais me rapprocher de cette école, ils ne font peut-être pas si peur que cela… J’espère ne pas me faire réveiller cette nuit, les rues ne sont pas toujours calmes. Demain, je repars en quête. Je trouverais un maitre !



Physionomie


Vous voulez savoir à quoi je ressemble ? Vos yeux ne sont pas assez ouverts ? Alors comme vous l’avez compris, j’ai des oreilles pointues et velues. Elles sont douces. J’aime mes oreilles, mais les autres non, alors je les cache sous un chapeau, une casquette en été, mais elle les comprime trop… ou un bonnet quand il fait vraiment froid. J’aime prendre le temps de les peigner, de ne pas laisser les poils s’emmêler. Elles sont vraiment douces. Ça m’apaise de les grattouiller. Mais la plupart du temps, je n’en ai pas le loisir. Ensuite, j’ai un nez. On a voulu me le voler une fois, j’ai été prise d’une panique immense mais le voleur me l’a rendu. Depuis, je suis méfiante quand les gens s’approchent trop près. Parce que je serais bien handicapée sans nez. Il me permet de savoir si le fruit est mûr, si l’endroit est sûr et parfois si les personnes qui s’approchent sont gentilles ou méchantes. Il gigote parfois quand j’hume trop fort. Les gens ont aussi trouvé ça étrange. Mais ca n’est pas une truffe. Je ne suis pas un animal. Enfin…pas vraiment.  J’ai aussi deux yeux. Grands ouverts la journée et clos la nuit. Après… j’ai vu dans un miroir vendu sur un étalage qu’ils avaient la couleur des arbres au printemps, de ces petites feuilles qui viennent de naitre et commencent à se développer. Une bouche avec canines, pointues mais petites, pour manger. Et comme je n’y parviens pas toujours autant que je le voudrais, j’ai aussi un ventre qui grogne et vibre. Il est assez plat. Comme tout le reste de mon corps. Un homme m’a déjà traité de planche. Mais je n’ai pas bien compris pourquoi alors je suis partie. Il ne sentait pas la gentillesse. Pour ma taille, je dirais qu’elle est suffisante pour que je puisse me faufiler mais parfois, j’aimerais qu’elle ne le soit pas autant car je n’arrive pas toujours à atteindre le sommet des étals. Ah, j’ai aussi une queue. Aussi douce que mes oreilles. Elle a grandi avec moi et je dois l’entourer autour de ma taille maintenant. Un seul tour. Je la peigne aussi, c’est agréable. Elle est plus souvent emmêlée que mes oreilles… et un peu moins douce aussi… mais de la même couleur que mes cheveux. Oh, mes cheveux ! Ils sont lisses. Emmêlés et un peu rêche mais je n’ai pas souvent l’occasion de les décrasser totalement. Ils disent souvent que je suis une sauvageonne. Je crois que c’est un mot affectueux. Je n’en suis pas totalement sûre parce que des fois ils ont le regard mauvais en me disant ça et d’autres fois, ils rient. Les gens sont assez mystérieux. Ça suffit ? Vous voulez peut-être connaître mon âge aussi ? Hum… c’est une bonne question. Je dirais que je suis quasiment une adulte. On ne pardonne plus mes larcins aussi facilement qu’avant… mais tant que je n’aurais pas un vrai métier, je ne serais pas une grande personne. Alors j’espère que cela vous convient.





Psychologie


Vous me demandez vraiment beaucoup de choses… Je suis… saine d’esprit. C’est important. Les gens pensent souvent que parce que je n’ai ni maison ni famille ca n’est pas le cas. On ne devient pas fou comme ça. Parfois, la faim peut tellement tirailler le ventre que je vois des aliments voler autour de moi. Des jolis petits rôtis avec de douces ailes duveteuses qui s’approchent de moi, ils brillent tellement ils ont l’air délicieux et je me retrouve à baver en dormant. Peut-être même que je grogne… J’ai déjà partagé des cachettes la nuit avec d’autres âmes perdues comme les appellent les gens qui travaillent dans la grande église avec ses jolies cloches et ses monstres bizarres qui surveillent la place depuis tout là haut… C’est tellement grand que je me sens minuscule ! Je lève les yeux et pouf. Une poussière face à cet édifice. Bref, ces gens disaient que pour une muette je pouvais être bien bruyante… Je ne parle peut-être pas verbalement mais je suis capable de comprendre ce qu’on me dit et de travailler. J’aime bien ça d’ailleurs. Donc on peut dire que je suis résiliente. J’ai survécu jusque là après tout. Je suis aussi gentille. Un peu peureuse, je préfère ne pas me tenir trop près du danger. Et méfiante. Peu de gens sont gentils sans raisons, j’en ai fait les frais alors je préfère être prudente. Souvent ils ne veulent que des pièces, mais je n’en ai pas alors ils repartent. D’autres fois, ils veulent vider mon sac, ils jettent mon carnet au sol, j’y fini aussi. Une fois, ils ont voulu prendre mes vêtements. Je me suis débattue comme une furie. J’ai du mal à les trouver alors je ne vais pas les donner comme ça ! Ils avaient les yeux luisants, puaient comme jamais et avaient une respiration si lourde… J’en frissonne encore rien que de m’en rappeler. Moi-même je manipule parfois un peu… mais rien que pour un abri ou de la nourriture…ou pour aider une personne en difficulté. Ou un enfant alors ça n’est pas trop grave non ? J’aime bien les enfants. Pas quand ils pleurent…ni quand ils crient. Je n’aime pas quand on cri tout court. Ça me fait peur. Et mal aux oreilles aussi. Même si elles sont cachées sous mon chapeau. Les hommes en robe crient souvent… Ils m’ont déjà couru après. Ils disent que c’est pour mon bien mais…ils ne sentent pas bon. JE les ai suivi une fois, j’ai failli ne jamais ressortir de leur ‘pensionnat’. Ils ont voulu me mettre en prison pour m’aider ! Mais je ne veux pas dormir dans une cellule ! Il y fait froid et on ne voit pas le ciel ! Il est tellement beau… Je suis aussi un peu tête en l’air mais pas quand je travaille. C’est sérieux. Mais quand je traîne le soir, ou le matin…ou parfois la journée, j’aime rêvasser, me laisser porter par mes pas et découvrir de nouvelles choses. C’est suffisant ? Je peux me rendormir ? Ou vous allez encore me donner ce surnom bizarre que je ne comprends pas ? Je pourrais m’en faire un nom… ça sonne bien.




Questions diverses



1) Votre personnage est-il capable d’aimer, d’avoir une relation ?
Bien sur, je suis pas un robot, j'aime les câlins!
2) Si l’esprit de votre personnage s’incarnait en un animal mythologique ou chimérique ou réel (nuances acceptées). Que serait-il ?
Peut-être un loup...
3) Qu’en est-il de la fidélité et de l’esprit de camaraderie de votre personnage ?
Je n'aime pas trahir les gens et si on me traite bien, je serais un ange!
4) En vue de votre race, quand pouvez-vous dire que votre personnage a forgé une amitié? Citez quelques unes de vos relations amicales.
Quand je laisse quelqu'un caresser mes oreilles. Rien que les voir est un bon début.
5) Quelle est la devise de votre personnage ? S'il y en a plusieurs, donnez les toutes.
Mange ce que tu peux aujourd'hui car tu ne sais pas ce que te réserve demain.
Des gratouilles sans ongles valent mieux que pas de gratouilles du tout.
6) Vis à vis de votre façon d'écrire, quels sont vos points forts et points faibles?
L'inconstance du style. Mais on peut pas toujours être au top. Puis ça dépend de la situation. On peut pas toujours être soi même avec tout le monde.
7) Pourquoi incarner ce personnage ?
Parce que...c'est un beau matin, pour saisir cette chance!


avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Le Drapeau Blanc
Masculin
Nombre de messages : 778
Age : 24
Date d'inscription : 23/12/2010

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
225/550  (225/550)
Mar 15 Aoû 2017 - 12:05
Salut ! Je vais m'occuper de ta fiche de présentation !

Comme pour tout ce que tu vas faire sur ce forum, si tu as lu les généralités, tu vas être critiquée plus ou moins durement ^^. Je t'invite à toujours accueillir ces commentaires avec ouverture d'esprit et désir de t'améliorer.

Alors... J'ai trouvé cette fiche globalement très bonne pour un nouveau membre. Tu as un style très intéressant et en te lisant, je devine facilement que tu es capable de l'adapter en fonction de ton personnage.

J'ai trouvé toute ta fiche d'un niveau égal, aussi auras-tu un grade qui selon moi représente le niveau que me montre cette fiche ^^.

Avant de lire l'histoire, j'ai été un peu... disons agacé par l'absence de renseignements tels que l'âge ou le monde d'origine. Mais je dois bien dire que l'histoire a complètement corrigé le tir. Honnêtement, c'est d'une justesse incroyable et c'est assez intelligent. J'ai déjà validé des fiches de présentation d'un personnage extrêmement naïf, mais je pense que c'est la première fois où on me justifie aussi bien le fait que le personnage ne sache pas quel est son mode d'origine et par extension, son histoire... et ne sache pas son âge.

Tu ne le dis pas textuellement mais moi en te lisant, je comprends que ton personnage a du tout apprendre, y compris finalement le fait de se souvenir. S'il nous faut le langage pour avoir des souvenirs assez précis de ce qu'il s'est passé dans le passé, alors oui pour moi ton personnage ne peut vraiment se souvenir du monde où il est né.

J'ai vraiment été convaincu par le concept. Finalement, la seule réflexion que j'ai à faire sur l'histoire concerne le fait que visiblement, Lotis est victime d'ostracisation à cause de sa différence. Par rapport au fait qu'elle est aussi naïve qu'une personne dans sa condition peut l'être, je suis d'accord.
Par rapport à ses oreilles, ça me déplait tout de suite un peu plus. Disons que je pense qu'en effet, dans certains mondes, ça va mal passer. Agrabah et la cité des rêves, deux exemples que tu as cités, sont deux endroits où une telle différence ne sera peut-être pas acceptée. La généralité toutefois me gêne un peu plus puisque je suis persuadé que dans certains mondes où il y a un fort brassage culturel, ça ne posera aucun problème.

Je fais une parenthèse pour dire que je n'ai jamais été convaincu par les personnages à oreilles et queue de chat puisque souvent, il n'y a pas de concept. Ces détails sont quasiment cosmétiques, soulignent une différence mais n'ont pas tellement de consistance. Ici ça ne me dérange pas dans la mesure où tout cela est justifié par le caractère "sauvage" de ton personnage.

L'histoire m'a beaucoup plu, donc. Le physique... est assez malin.

Quelque chose que tu ne pouvais pas savoir, c'est que certaines choses me plaisent beaucoup moins que d'autres. Et il y a un procédé que je n'aime pas, c'est d'introduire un texte comme si on répondait à une question, du genre "vous voulez savoir à quoi je ressemble ?". Je trouve que c'est une manière un peu pauvre de démarrer un texte mais je dois reconnaître qu'à part ça, ton physique est plutôt bon.
J'aime bien le style très naïf, un peu ignare, donc. J'aurais pu parler du fait que le vocabulaire est excellent pour un être qui est comme ça... mais ça ne me gêne pas donc on s'en fout.

La mention au nez volé est plutôt sympathique. De manière générale, c'est... on va dire que c'est précis mais que ça aurait pu l'être beaucoup plus ^^. Ici ça correspond bien au style donc c'est pas très grave mais y a vraiment plus à dire que tout ça ^^.

Le caractère ne me fera pas dire beaucoup d'autres choses. Je dois dire qu'ici, ton niveau étant très constant au fil de ta fiche, j'ai très peu de remarques négatives à faire. Je trouve ça vraiment bon. Je t'avoue que je ne sais pas dire si ça manque d'ambition. Je pense que tu as le niveau nécessaire pour faire bien plus mais qu'ici, plus aurait été trop, ton personnage étant tout de même très particulier.

Je crois que "sain d'esprit" me gêne un peu venant de ton personnage. Je ne suis pas sûr qu'elle ait la capacité de le dire. Sans doute me diras-tu que si mais c'est moins une question de sensibilité que de norme. Et de ce que j'ai lu, ton personnage ne me semble pas se rendre compte des normes.

Alors pour le grade !

Je te donne lieutenant. J'ai un peu hésité mais c'est ce que m'inspire ta fiche.

Tu vas pouvoir faire ta fiche de personnage. C'est encore moi qui m'occuperai de ça avec toi ^^. Si tu as la moindre question, n'hésite pas à me la poser ou à la poser à quelqu'un sur la cb.

Fiche validée et toutes conneries du style.


_______________________________
Page 1 sur 1