Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 4 Aoû 2017 - 8:00

Petit interlude les amis ! J’vais pas vous la faire à l’envers, l’arriver des deux médecins et du vieux à barbe n’a pas eu l’effet escompter au Sommet des Arts. Disons que c’est comparable à un plat à la piscine, j’me suis ramassé et j’me retrouve au coin pour la journée.

Là, il est huit heures du matin et j’viens d’me réveiller. Oui, si j’prends la peine de vous l’écrire, c’est qu’il s’agit d’une chose rarissime ! De plus, il y avait soirée sous le thème « Atlantica » au Moulin Rouge et nous nous sommes retrouvé à faire des heures supplémentaires avec les danseuses. Vous l’avez compris, j’me retrouve avec des poches sous les yeux et pas de café pour atténuer la fatigue. Et n’allez pas croire que j’vais aller frapper à la porte d’une fille du cabaret pour lui demander d’me faire une cafetière pour la journée, ce n'est pas très cordiale et elle mérite de se reposer, elles travaillent énormément pour le Consulat. Oui, j’vous apprends pas mal de chose !

Donc, aujourd’hui, c’est la journée corvée et faut que j’me prépare à tout cela. Un quart d’heure après le réveil, j’quitte enfin ma chambre au Moulin Rouge pour me retrouver dans la salle principale du cabaret. Rien d’étonnant, il n’y a personne et les filles ont déjà préparer le lieu pour la soirée.

Comment ça, elles ont déjà préparer la soirée ?! Autour de moi, j’retrouve déjà les serviettes pliées et les verres à pied prêts à être rempli. Vraiment, faut que j’organise un truc pour les féliciter ou les remercier. Par exemple, une soirée ou j’invite des Chippendale, histoire que ce soit autre chose que les talons des danseuses qui frôlent la piste de danse. J’y pense, est-ce que les dryades et les fées apprécient les danseurs masculins ? Mmmh, j’vais poster un sondage dans les cabines, histoire d’avoir leurs avis avant de préparer cette surprise. Évitons un scandale et une autre punition.

Par contre, j’vais pas encore vous parler d’ma punition ! J’commence pas avant treize heures, j’ai quand même envie de profiter du début de la journée.

Comme j’vous l’dis plus haut, j’suis revenu de la Terre des Dragons avec des questions pleins la tête. L’vieux monsieur m’avait parlé d’la magie et ça me semble un bon moment pour commencer à m’y intéresser, il n’est jamais trop tard. Certes, j’ai entendu parler de gars capable de se soigner en plein combat, sauf que je n'avais pas réellement mesuré l’impact de la chose ! Comprenez-moi, on m’raconte qu’une telle personne a réussi à se remettre d’aplomb pendant un combat en lançant un sort sur lui-même, j’ai trouvé l’idée sympathique et j’ai pas mesuré l’ampleur du miracle.

Si, lors d’une escarmouche et pendant le feu de l’action, un homme est capable de faire disparaître les plaies afin de recommencer à combattre. Qu’est-ce qu’un type ayant étudié la chose pendant des années et au calme dans sa maison est capable de faire ?! Bon, j’ai la réponse, le gars du temple faisait ça à longueur de journée et il doit sauver des milliers de vie chaque année.

En résumé, le sujet à enfin attirer mon attention et j’vais pas lâcher la carotte avant un petit bout de temps. Ou du moins, quand j’me retrouverai à la bibliothèque afin de rendre le livre que j’ai emprunté la veille. Un gros bouquin, racontant plus ou moins les mêmes choses dites par Xia Lao. Sauf qu’ici, il énonce une méthode afin de faire appel à ce pouvoir ! Et j’suis en train de parler d’autre chose que d’invoquer une image de soi ou tisser du fil d’araignée. Le vieux sage à dit que certaines personnes possèdent un don dans la magie, alors peut-être que moi aussi, j’suis capable de refermer les plaies en faisant briller mes mains de lumière ! Ou cramer la moitié de la place des fêtes, à choisir.

Note, mon choix se porte sur la première option… Pas la seconde !

M’voilà donc assis sur un tabouret devant le bar, le livre posé sur une tireuse alors que je mange une omelette préparé à l’instant dans les cuisines de l’établissement. Personne ne remarquera mon larcin, j’termine mon assiette et j’irai nettoyer les preuves. Donc ! J’suis en train de feuilleter le livre qui parle des façons possibles de manifester son pouvoir et le contrôler. Il y aussi un énorme chapitre parlant des personnes liés à un seul élément et capable de prouesse incommensurable, sauf que j’ai pas compris le moindre mot et j’ai sauté quelques pages afin d’arriver à la pratique.

Il existe six grandes écoles de magie, sept en comptant celle permettant de guérir les gens. Néanmoins, l’annotation en bas de page stipulant qu’il s’agit d’une chose rarissime me laisse penser que c’est pas dans mes cordes, j’me limite donc aux six natures du base.

Il y a le feu, l’eau, la terre, le vent, l’éclair et la glace. Jusque-là, j’ai compris. Ensuite, le bouquin m’raconte que chaque élément agit sur la manière de faire des gens ! Pour l’exemple, un mec à l’aise avec le feu est une personne fougueuse et spontanée. Contrairement à un type de la terre, plus calme et posé dans la vie. Un peu comme moi, en somme ! Il y ensuite une série d’exemples, de comportement lié et autre truc du même style. Vous l’avez compris, j’ai feuilleté et j’suis vite passé à la suite, le moment parlant du moyen d’invoquer ce pouvoir.

Et là, c’est le champignon trop cuit dans l’omelette.

Pendant facilement vingt minutes, j’ai regardé et vérifier chaque mot présent sur la page décrivant la manière de faire. Et après tout cela, j’suis pas persuadé d’avoir réellement compris le truc. De c’que j’ai capté, il y a de l’énergie magie présente dans chaque corps. Et la capacité d’un mage, c’est d’être capable de puiser dans celle-ci afin de pouvoir la matérialisé dans un sort. Pour que j’comprenne, j’ai comparé la chose à la création d’une bière !

Dans un alambic, il y a de l’eau et il y en aura toujours. Afin de donner du goût à cette même bière, il faut rajouter des fruits ! Genre, tu concentres l’énergie du fruit dans cette eau, et voilà la matérialisation !

Ouais, c’est forcément cela ! Tu te concentres pour changer un truc en un autre truc, une sorte d’échange à base de fruit et d’eau… N’ajoutons pas l’alcool, ça serait bien trop compliqué l’histoire… Afin de créer un truc nouveau. Et comme pour la création d’une bière, il faut puiser le meilleur de soi-même afin de réaliser la chose. Et par la même occasion, suffit de faire des gestes, comme quand j’lève la main pour faire tomber les fruits dans l’eau de l’alambic. Bon, avec ça, j’suis paré ! Faut que j’trouve un truc pour les premiers essais, heureusement que les filles ont bien travaillés.

J’me suis levé d’mon tabouret, bouquin sous le bras, et suis allé m’asseoir à une table déjà dressée. La disposition est simple : des assiettes avec des couverts, des verres, une serviette, des décorations à base de plante et il faudrait remercier Pamela pour ce geste, la carte de l’établissement. Avec ça, j’ai de quoi faire !

Passant la manche sur mes babines, j’regarde une nouvelle fois le bouquin avant d’le refermer et fixer avec attention la mèche de la bougie. Commençons avec le plus simple. J’ai en premier lieu, regardé au plus profond de moi après cette énergie et comme par magie, j’ai senti un truc ! Ah, non, c’était une crampe dans la cuisse. Tapant sur mes joues, j’ai recommencé la concentration. Heureusement que le cabaret est vide, ça m’aide pas mal. Fermant les yeux, manquant d’me faire basculer dans le sommeil, j’cherche après un truc similaire à c’que je fais avec la toile.

Enfin, j’ressens un truc ! C’est là, dans mon corps, prêt de foie. Les yeux toujours clos, j’continue à suivre les instructions du livre, et la suite des opérations consiste à appeler cette énergie et à la manipuler. Dans la foulée, j’fais tourner mon poignet et imagine une belle et jolie flamme au bout de la bougie. Ça y est !!! J’sens le truc remonter le long de mon corps, il passe au niveau de mon torse pour continuer le long de mon épaule et descendre dans mon poignet ! Fier comme un paon, j’ouvre les yeux pour voir cette manifestation et j’vois rien du tout !

Genre, vraiment rien. J’sens le truc au bout de mes doigts, mais pas de flamme ! Et progressivement, la chose s’atténue et retourne à sa place.

Fronçant les sourcils, la mine boudeuse, j’attrape le livre et vérifie le passage en question. Ouais, je n'ai pas fait d’erreur et j’ai respecté chaque étape écrite dans le livre. Sauf que là, pas de flamme et j’me sens encore plus crever qu’au matin. Du coup, j’recule la chaise et étends mes jambes en réfléchissant au truc. D’après le bouquin, il y a plein de magie dans un corps et les gens ne comprennent juste pas le truc à faire. Ici, j’suis pas fou, j’ai bien senti la chose courir le long de mon corps, sauf que rien n’est sorti. Peut-être que, j’suis juste pas un pyromane ! Suffis de tester avec les autres éléments !

Enfin, pas l’eau pour ne pas foutre le parquet en l’air et j’oubli tout aussi vite la terre. Il me reste la foudre, la glace et le vent. Les deux premiers risque de foutre le bordel, d’autant que j’suis même pas persuadé de sortir un truc propre. On va dire que le vent, c’est bien pour le moment. Et surtout, il me reste une heure avant de sortir du Moulin Rouge.

Rebelote, j’me remets bien et fixe cette fois la serviette en papier. Elle est pliée et ressemble à un cygne, laquelle des filles à accompli cet exploit…? Mince, je m’égare déjà. Fermant les yeux, j’recommence le bordel et cherche l’énergie au fond de moi. Surprise, elle est toujours là ! Un peu moins présente, j’vais faire avec. Et là, pour la seconde fois, j’ressens le courant passer dans mon corps pour finir au bout de mes doigts. Enfin, il y a une différence ! C’est dans mes deux mains que j’sens le bordel s’agiter. Rapidement, j’imagine cette fois une jolie brise de…

Attends, comment est-ce que j’imagine le vent ?! Le vent, c’est quoi ? Ça souffle, j’vois pas le vent souffler moi. J’ressens le vent, surtout en automne, sauf que c’est un peu prêt tout ! Mince, j’fixe de nouveau la serviette en papier et commence à faire tourner mes mains entres-elles pour finalement imaginer une bourrasque soulevant les feuilles dans les jardins. Et là, boom ! L’énergie se disperse de mes mains et voilà que le cygne prend son envol au milieu du Moulin Rouge !

Ainsi que la carte des menus, la fourchette, le verre qui part se briser en contrebas et les pots de fleurs s’écrase un peu plus loin sur la scène.

Sauf que j’ai réussi ! J’me relève d’un bond en dressant mes poings vers le plafond dans un long cri de soulagement, il y a un truc chez moi et j’suis capable de faire voler les serviettes en papier ! Sans attendre plus longtemps, j’regarde une autre table et réitère l’opération. Du début à la fin, mouvement des mains compris, j’produis la même sphère de vent qui s’en va débarrasser la table de la manière la moins noble qui soit. Seconde acclamation personnelle, et j’me retrouve à sautiller dans les allers. Enfin, pas trop, j’sens que ça ne va pas bien et j’me retrouve sur une chaise pour respirer. On va dire que c’est pas mal pour une première fois, et il est bientôt treize heures !

Ni une, ni deux, j’me relève et me dirige vers les portes du Moulin Rouge. Ils doivent m’attendre au Palais de Justice, autant ne pas faire traîner les choses.



_______________________________
 
 
 
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1114/500  (1114/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 4 Aoû 2017 - 16:23
Alors ! Bon déjà... Je n'oublie bien sûr pas la mission de Pamela. Je suis juste tombé sur cet rp, l'ai lu et ai voulu le noter tout de suite. A ce propos, je remarque quand même un changement d'attitude qui date d'y à quelques années par rapport au changement d'attitude. Avant les exploits de ce genre (ou dans le genre dialogue tout simple), qu'on appelle encore dans les règles "les rps non-notés", bah justement on les faisait peu noter. Maintenant, la tendance va à faire absolument tout noter. Je pense qu'il y a rarement d'exceptions. Et je suis le premier à faire ça, clairement.

Enfin bon je disais ça comme ça.

Donc exploit accompli.

C'est un rp très sympa dans la gamme de ceux qu'on voit objectivement trop peu, les rps d'apprentissage. Je ne dis pas du tout que ça doit être systématique, loin de là mais en tous cas, quand la personne se lance dans une nouvelle voie alors totalement inconnue, je trouve ça important qu'il y ait un rp d'apprentissage ou au moins, vois-tu, un rp où on met l'accent sur le caractère nouveau de cette voie. Même chose par exemple pour un invocateur (donc un bon en symbiose mais spécialisé dans l'invocation) qui brusquement est capable de changer d'apparence (c'est aussi de la symbiose) sans l'expliquer dans ses rps.

Se dire ça, c'est aussi entrer dans un paradigme, c'est-à-dire un système de pensée (ce que tu fais dans ton rp). Là je ne dirais pas forcément qu'il y a un bon système de pensée concernant les compétences (je parle bien sûr irp...) Mais on est dans un univers où la magie est très présente et il est strictement impossible que personne ne se pose des questions sur celle-ci et sur son apprentissage.

Et là aussi, je trouve normal donc que plusieurs personnages (d'un même compte, par exemple... Genre Chen et Death) aient une vision différente du fonctionnement de la magie. Je dirais même que c'est obligatoire, dans la mesure où chaque monde a un peu... sa propre conception de la magie.

Et de là, en arriver à faire son choix de manière logique : Est-ce que pour mon personnage, la magie va s'apprendre de manière naturelle (dans le sens "assez simplement"), de manière innée ou est-ce que c'est l'étude qui va permettre à une personne de lancer un sort(comme dans le cas de Lulu ou un peu ici [néanmoins ici, c'est quand même un peu naturel, ce qui est cohérent avec la terre des dragons, pour moi]

Et la question pourrait se poser (mais se pose moins souvent) pour la symbiose. Le psychisme, c'est un peu moins vrai dans la mesure où y a pas mille manières de voir la chose, finalement.

Donc c'est un rp dans cette lignée que j'ai trouvé très appréciable et plutôt intelligent.

Je crois que tu as essayé d'être rigoureux. La seule petite faiblesse concernant le système se trouve dans la fatigue que tu décris à la fin, alors qu'il a utilisé deux sorts de magie en n'ayant pas un contrôle total de celle-ci. T'as plutôt bien dosé le moment où il commence à être à sec mais le fait de ne plus avoir d'énergie magique n'influe pas sur l'énergie physique (ou vraiment très peu, ce qui est une chose pour laquelle je ne ferai pas d'explicatif tant c'est ridiculement inintéressant ^^)

La narration est très bien. Au fil de sa cuisine, j'ai trouvé ça plutôt intéressant et rigolo. Je suis pas giga fan de la métaphore de la création d'une bière. Disons qu'elle est cohérente mais un peu cartoon parodique (ce qui je pense était un peu recherché, oui.). Heureusement ça aboutit sur un presque-échec. Presque, dans la mesure où... bah il a déjà fait la moitié du boulot.

Voilà. Finalement, j'ai bien aimé que ce soit un peu en réaction à la punition, mais surtout à ta propre mission. C'est assez rigolo que tu n'aies pas parlé plus de ton sentiment par rapport à la punition, dans la mesure où c'est ce que tu annonces en disant à deux reprises je crois "Revenons-en à la punition !"

Enfin voilà ! Mission facile.

11 xp, 110 munnies et 2 PS en magie.



messages
membres