Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Il faut du soin
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Femme fatale
Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 30
Localisation : Shangri-La
Date d'inscription : 09/04/2013

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
276/400  (276/400)
Ven 21 Juil 2017 - 12:18




Il faut du soin



La jeune femme s’en alla pour la Cité des Rêves. Il fallait que la sorcière trouve un maximum de personnes pour soigner des gens blessés du Domaine enchanté. Le maître brasseur avait lui aussi été envoyé à la terre des Dragons.

Pamela commença donc par aller à la Cathédrale. Peut-être aura-t-elle la chance de trouver des personnes qui accepteraient de donner de leur temps pour ainsi l’aider dans cette mission. Un homme -ou une femme- d’église devrait -théoriquement- accepter de venir en aide aux personnes dans le besoin.

La porte de était légèrement entrouverte et la poussa un peu plus pour pénétrer à l’intérieur de cet édifice. La jolie rouquine n’avait pas mis les pieds dans un lieu comme celui-ci depuis bien longtemps… Depuis tellement longtemps qu’elle ne s’en souvenait pas.

Une douce mélodie -celle des chants d’église- venait de lui donner des frissons. L’écho des pas de la sorcière résonnait dans cette bâtisse de pierre. Il n’y avait peu de bruit à l’intérieur, la jeune savait qu’elle se ferait remarquer très rapidement.

La soutane sur son dos, toujours en capuchonnée, elle continuait d’avancer. Lorsqu’elle passa « l’entrée » de la cathédrale, elle arriva enfin dans le chœur même de l’église, la nef. De nombreuses colonnes de pierres de chaque côté, des rangées de banc partout devant elle. Elle pris l’allée centrale pour rejoindre l’autel où une personne était de dos face à Pamela.

La jeune ne voulait pas trop briser les douces voix avec le bruit de ses pas et atteignit au bout de plusieurs et longues minutes l’homme qui se trouvait là.

- Excusez-moi.


L’homme se retourna très lentement. Ses mains étaient dissimulées dans ses manches, ses cheveux bruns, plutôt courts étaient un peu plus clairs sur ses tempes.

- Que puis-je pour vous mon enfant ?
- Pardonnez-moi de vous déranger. Mais je viens dans un but intéressé.
- Je vous écoute.
- Le Domaine enchanté, a été il y a peu. Et le Consulat m’envoie pour venir en aide à ces gens, en menant là-bas, un maximum de personne pouvant soigner les blessés.
- Je ne sais pas si je suis apte à vous aider dans votre quête.


Pamela retira délicatement sa capuche, pour faire face à cet homme. D’une part, c’était très impoli de parler à quelqu’un dissimulé, mais aussi, elle cherchait à avoir un maximum de soutien. Même si c’étai un homme d’église qui avait fait vœux de chasteté, peut-être que le fait de voir la femme élue « plus belle femme du monde » pourrait le faire changer d’avis. Sur ce point elle n’était sûre de rien, mais il fallait tout de même essayer. Qui ne tente rien n’a rien…

Lorsque la longue chevelure de soie rousse et son visage furent enfin démasqués, l’homme resta silencieux mais ses yeux, eux avaient changé. Son regard n’était plus le même depuis que la jeune femme s’était enfin dévoilée. Même si ce n’était que son visage, elle était dans un endroit chaste, il aurait été très mal vu que la sorcière lève complètement le voila sur sa tenue peu décente.

L’homme cligna des yeux avant de racler sa gorge et de reprendre la parole.

- Je pourrais peut-être vous venir en aide. Mais, combien de personnes auriez-vous besoin pour venir en aide à tous ces malheureux ?
- Un maximum.
- Puis-je vous laisser seule un instant ? Je reviens.
- Allez-y mon père.


Le prêtre parti vers la droite, laissant la sorcière seule dans la nef. Les voix arrivaient à atténuer le rythme cardiaque de la jeune femme légèrement stressée de devoir jouer de ses charmes sur un homme comme celui-ci.

Toujours seule, elle partit s’asseoir sur un des bancs et ferma les yeux. Se laissant bercer par les chants, elle en oublia presque sa venue ici. Mais elle retrouva ses esprits, lorsqu’elle entendit le bruit de pas venir vers elle. Elle se releva et repris sa place, le prêtre revint accompagné de deux autres personnes, des femmes.

La première regardait la jeune femme avec beaucoup de mépris, la seconde également. Mais l’homme lui souriait un peu.

- Je ne peux vous aider qu’avec ces deux sœurs. Elles connaissent le domaine des soins, elles seront dont aptes à sauver des gens.
-Merci.


Une des sœurs, la première tira légèrement sur le vêtement du prêtre pour pouvoir attirer son attention.

- Que vous arrive-t-il sœur Margaret ?
- Sans vouloir vous offenser mon père. Mais, je ne crois pas que cela soit une bonne idée.
- Comment ?
- Sœur Margaret veut tout simplement vous faire comprendre que… Cette femme. Elle est le symbole vivant du malin, nous ne pouvons aider le diable.


Pamela savait très bien qu’elle n’était pas bien vu par la gente féminine, mais elle ne s’était pas imaginé une seule seconde de se faire traiter de diable un jour.

- Sœur Élise, vous ne pouvez dire ce genre de choses. Encore moins devant cette femme.
- Ce n’est rien mon père. J’ai… L’habitude.
- Habitude ou non, elles n’ont pas à vous parler de la sorte !
- Croyez-moi. Ne leur en voulez pas... Mes sœurs, je ne suis venue que dans le but de sauver des gens. En aucuns cas ne de vous mettre dans une position telle que celle-ci. Celle où vous pouvez vous sentir en danger face à une créature que vous voulez éviter.
-
- Je ne suis pas le diable.
- Une personne telle que vous, ne peut exister, si ce n’est grâce à l’œuvre de l’ange déchu.
- Succube !
- Si j’étais réellement ce genre de personnes croyez-vous que je me serais amusée à entrer dans un lieu saint et me faire insulter ?
- Mes sœurs, calmez-vous ! Vous me décevez. Comment osez-vous blasphémer un de nos enfants qui vient nous voir pour nous demander de l’aide ?


Les deux femmes se calmèrent et finirent par ne plus parler. Le prêtre avait réussi à les calmer. Je ne sais pas si c’était le ton qu’il avait employé ou bien le fait de se faire « traiter » de monstre alors que quelqu’un leur demande de l’aide.

La sorcière ne voulu pas remuer le couteau dans la plaie et préféra ne rien ajouter non plus. Le prêtre, lui demanda aux sœurs de contenir leur peur et qu’il allait aussi les accompagner pour le Domaine Enchanté.

La jolie rouquine remercia encore une fois le prêtre et leur demanda de partir pour la station Shin-Ra et attendre qu’elle revienne vers eux.

Je n’avais aucunement envie de me balader dans les rues et de me faire traiter de créatures immondes pendant que je cherchais un ou plusieurs autres médecins.


Pamela partit ensuite pour les rues de la cité, espérant ainsi trouver une nouvelle personne et qui de préférence ne soit pas une femme. Même si elle savait qu’elle était mal vue, le fait de se faire insulter de succube l’avait décontenancé.

La sorcière, frappa à la porte d’un cabinet de médecin, un homme d’une quarantaine d’années vint lui ouvrir. Il portait une blouse blanche, des cheveux noirs plaqués en arrière. Il fit signe à la sorcière d’entrer.

La jolie rouquine expliqua sa venue comme elle l’avait fait à la Cathédrale. Cette fois, le médecin, n’était pas réticent. Il accepta sans problème. La jeune femme voulue savoir s’il y avait d’autres personnes de ce corps de métier dans la ville. Mais le médecin l’informa que non, il était le seul.

Il lui indiqua aussi que son assistant restera ici à la Cité des Rêves pour s’occuper des habitants de ce monde pendant que lui, serait dans un autre.

Pamela partit alors pour la station Shin-Ra rejoindre le prêtre ainsi que les deux bonnes sœurs qui devaient sûrement être en train de parler d’elle dans son dos.











avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Tragédien
Masculin
Nombre de messages : 768
Age : 24
Date d'inscription : 23/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1094/500  (1094/500)
Jeu 27 Juil 2017 - 21:50
Mission accomplie (?)

Deuxième mission de cette petite parenthèse qu'est la recherche de médecins pour aider le domaine enchanté. Bah... Malheureusement, pour le commentaire, ça va pas être très innovant. Je t'invite à lire celui que j'ai fait pour Chen, ainsi qu'à lire son rp qui est très sympa : http://www.kingdom-hearts-rpg.com/t6023-est-ce-qu-il-y-a-un-medecin-dans-l-assemblee

En résumé : Ce n'est pas ce que je demandais. En fait, l'un comme l'autre m'avez surpris. Dans l'ordre de mission, je disais "Nous devons apprêter tous les médecins, toutes les aide-soignantes disponibles.". Ici, on parle de soigner des centaines de personnes et... en tout, on a six personnes. Six personnages (ceux de la terre des dragons + ceux de la cité des rêves) pour en soigner potentiellement des centaines. Ca souligne un autre petit problème de vos deux rps (je ne vais pas revenir plus que ça sur celui de Chen mais enfin... Tu peux profiter du commentaire qu'il a reçu et il peut profiter du tien)

Autant vous contextualisez tous les deux très bien, vous faites de bons dialogues qui auraient été super sensés s'il avait été question de recrutement (mais je ne reviendrai pas là-dessus)... Autant vous oubliez complètement de réfléchir au sens de toute cette histoire. Comme vous avez fait tous les deux l'erreur d'omettre que c'était une mobilisation de tous les médecins disponibles, je me dis que vous n'avez pas imaginé la scène : Six médecins (dont deux infirmières) qui viennent soigner potentiellement des centaines de brûlés grave.

Moi c'est la première chose que j'ai imaginée en lisant vos deux missions et... ça a rendu la lecture compliquée.
Mais je ne suis pas tout à fait honnête. A vrai dire, dans ton rp, il y a quand même ceci :

"La jeune femme voulue savoir s’il y avait d’autres personnes de ce corps de métier dans la ville. "

Tout d'abord, petit moment "orthographique". On va appeler ça un truc.

Aucun verbe au passé simple ne finit par un -e. Quelle que soit la personne. Et aucun verbe au passé simple ne finit par un -u ou en -i (sauf les verbes en -er à la 1ère personne du singulier, genre "j'aimai". Mais quand un verbe finit par la lettre i et qu'on entendu bien le i, alors y aura un t (toujours au passé simple, commencez pas à confondre ^^)

C'est pas une manière académique d'apprendre mais enfin. C'est un truc. Dès lors... Si vous écrivez "Il conqui la Grèce", vous pouvez vous dire "Hey... Mais y a pas de passé simple qui finit par i !"

"Il lu", bah non, faut un t. Et surtout, jamais de e.

Y a pas mille possibilités, en fait. Très souvent, il faut connaître la terminaison d'un verbe au passé simple, genre... Il faut savoir que le passé simple de "nous venons" c'est "nous vînmes."

Mais dès lors que vous savez comment se prononce le passé simple d'un verbe, vous devez savoir l'écrire. S'il finit par un u ou un i, y aura un t (sauf pour j'aimai, je regardai, etc)

Parlons du sens de cette phrase maintenant. Pamela nous "révèle" qu'en fait, elle voulait recruter tous les médecins de la ville mais que c'est déjà fait, y en a pas d'autres. Mais là c'est un vrai problème et qui plus est, si je puis me permettre... on sait que c'est faux. Y a un rp où y a des dizaines de médecins qui soignent des blessés, à la cité des rêves.

"Oui mais je l'ai pas lu"

Mais malheureusement, c'est à cet rp que je faisais référence dans mon ordre de mission lorsque je disais "Les médecins de la cité des rêves ont l'habitude des grands brûlés". Donc bon... c'est un peu maladroit.

Qui plus est, ici on ne parle pas du village et des alentours du palais des rêves ou même de la citadelle du domaine enchanté avant l'arrivée du Sanctum. La cité des rêves, c'est une énorme ville, qui n'a rien à voir avec les centres urbains ou ruraux que j'ai cités plus tôt.

Il ne peut pas y avoir que trois soignants dans la cité des rêves, ça n'a pas beaucoup de sens.

C'est bien écrit, après. C'est vraiment pareil que pour Chen, mon commentaire était écrit à partir du résumé de votre mission. Pour autant, c'est bien, j'aime bien. J'ai cru comprendre que tu avais du mal en ce moment mais franchement j'ai trouvé ça très bon. Je t'invite à essayer de changer de voie avec la pomme d'or. Je ne te dis certainement pas que tu fais mal ça, non. J'aime bien ce que tu as fait de la pomme d'or.

Mais le schéma se répète régulièrement : Pamela va quelque part, elle est confrontée à un homme (j'ai bien dit confronté, il y a un obstacle), elle utilise ses pouvoirs. Elle se retrouve devant des femmes qui la détestent mais qui doivent l'aider.

Essaie de te demander ce que tu pourrais faire de différent. En-dehors de la pomme d'or, d'ailleurs. Essaie d'imaginer tes missions comme des prétextes pour tenter une expérience en rp. Change de narration, fais de l'introspection à en crever, bouleverse tout ou au contraire rends les choses tellement faciles que ça semblera vide.

Joue avec ton texte. C'est toi qui l'écris. Si tu regardes un rpiste comme Chen, si tu lis un peu ses rps, tu verras qu'il joue énormément avec ses textes (en tous cas principalement voire exclusivement avec ses rps en Chen), il renverse la narration, joue avec les codes à outrance. Presque trop parfois ^^ mais essaie de t'inspirer de rps comme

http://www.kingdom-hearts-rpg.com/t5927-une-nouvelle-n-arrive-jamais-seule

(C'est pas le plus démonstratif mais il est relativement récent)

Ou encore les rps de Roxas dans c'est ma tournée et "a feux et à sang sous la neige" où il est dans la peau de Genesis. Le travail n'est pas constant mais il y a un jeu dans la narration.

Les rps de Fabrizio aussi. Bon Cissneï ne joue pas tant que ça avec la narration dans les rps de Fabrizio mais... clairement Fabrizio, la narration est loufoque.

Bref. Je pense que tu lis les rps des autres, non j'en suis sûr mais... là je t'invite à essayer de distinguer ce que tu pourrais retirer d'expériences comme celles qu'essaient d'autres rpistes.

Ecoute, le rp est bien, je pourrais en dire plus mais je vais te demander de me croire sur parole ^^. Je te propose ces pistes non pas pour critiquer ce que tu fais mais pour t'inviter à aller encore au niveau supérieur.

Mission normale : 20 xp, 200 munnies et 3 PS... en symbiose (purée le manque d'inspi)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Il ne faut pas boire de sang.
» Il faut vivre.
» La curiosité est un vilain défaut ! [Livre 1 - Terminé]
» Faut-il remettre en question les habiletés du PDT du Sénat ?