Derniers sujets
» Essai en laboratoire
par Cypher Hier à 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Hier à 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Hier à 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Hier à 10:30

» Froide Noblesse
par Huayan Song Ven 17 Nov 2017 - 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Libre, l'univers pour t'accueillir
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 499
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1034/0  (1034/0)
Dim 16 Juil 2017 - 21:30

Cette apparence, il ne pouvait la conserver indéfiniment. Voici deux jours que le démon était revenu à la place du véritable dirigeant de la Coalition Noire sans avoir repris les traits baroques de son hôte, un échange durant cette stupide attaque au Domaine Enchanté. Il avait consumé le reste de son âme dans cette transe, le démon avait dorénavant pleinement le contrôle sur ce plan et il allait pouvoir commencer à évoluer. Plus de pantins à manipuler, plus aucune ficelle à tirer et personne à qui rendre des comptes.

Voilà le véritable goût du pouvoir. Être au sommet de la chaîne alimentaire et avoir un monde à ses pieds afin de pouvoir se repaître.

Le contrôle sur ce groupuscule était la première étape du plan, la seconde était de prendre le pas sur les ténèbres de Death. Et maintenant ? Il restait encore tout à faire. Assis derrière son bureau, le démon contemplait et profitait de cette liberté. Il n’était plus un simple spectateur et cela lui semblait improbable. Du bout de ses doigts sans chair, il parcourait le bois massif du bureau et attrapait une feuille de papier. Il pouvait lire de ses yeux et ne plus observer, dorénavant maître de ses gestes et de ses choix, une douce saveur grandissait dans ce coeur.

Un coeur brûlant ardemment d’une colère, Death était toujours présent, quelque part et n’attendant qu’un moment de flottement pour reprendre son droit. Baissant la tête et posant sa main sur le thorax, le démon éclata d’un rire froid avant que son apparence ne change. En moins de quelques instants, le squelette froid s’effaça pour reprendre les traits du boss de la Coalition Noire. Le démon était malade à l'idée de retourner dans cette immonde enveloppe de chair, néanmoins, il allait devoir être patient avant de pouvoir évoluer librement sous sa véritable forme.

Ses alliés, comme ses ennemis ne devait pas discerner la différence entre le démon et Death. À leurs yeux, il ne devait y avoir que cet impitoyable imbécile et non le marionnettiste. Ils devaient être bernés et croire en ses faiblesses pour qu’une fois devant la bête, qu’ils réalisent leur stupidité et regrettent instantanément leurs actes.

C’est avec une joie certaine que Namtar se délectait de ce genre victoire et de ce nouveau corps, il avait réussi à berner cet idiot et il ne manquait plus qu’une seule et unique chose pour que le tableau soit complet. Fermant ses paupières, la bête regarda à l’intérieur de lui-même, plongeant son propre regard dans les ténèbres qui l’habitait et presque semblable à celle d’un sans-coeur. Cependant, une parcelle de lumière tenait bon et le démon n’avait pas besoin de se soucier d’une nouvelle transformation. D’autant que le passage à sans-coeur ne serait probablement pas aussi impressionnante que dans les rues de la cité-forteresse.

Cette sensation de chute, Namtar ne l’avait pas ressentit depuis des décennies. Ne portant aucun costume, il chutait dans les ténèbres, faisant s’ébouriffer la vieille toge lui servant de vêtement et cachant l’être sans chair qu’il était. Il sentait presque le vent souffler sur son visage, mais il n’était rien. Il savoura la sensation jusqu’à ce que le vitrail de son hôte fasse son apparition, et d’un geste, il déploya sa paire d’ailes pour atterrir en douceur sur le plancher de verre.

Tout avait changé ici, la bête s’y attendait. Elle avait vécu le changement dans le coeur de cet humain durant son évolution, maintenant qu’il était au bord du gouffre, tout semblait être méconnaissable. Le reflet de Death était toujours présent, sauf qu’il revêtait une imposante cape et seule son visage sans masque témoignait de sa présence. Il y avait toujours les trois portraits, sauf qu’un quatrième avait fait son apparition et ne donnait d’autre indice qu’une mèche couleur rougeoyante afin de deviner le nom de son propriétaire. Cet homme était tellement prévisible…

— Toi ?!
Comme par réflexe, Namtar fit un pas de côté et évita ainsi le coup ascendant que tentait de donner Death. Aujourd’hui, les rôles étaient inversés et le démon était venu pour croiser ce regard.

— Ce n’est pas une façon d’accueillir un vieil ami, où sont donc passées tes bonnes manières…?
— Ferme ta gueule !

Il hurlait à pleins poumons en tentant de donner une série de coups, le démon se contenta reculer pour éviter le tranchant des lames pour finalement s’envoler à deux mètres du sol, se mettant ainsi hors d’atteinte.

— C’est la seconde fois que nous nous trouvons ici, et tu ne sembles toujours pas comprendre.
— Il y a une chose que j’ai bien compris avec toi, Namtar…
— Laquelle ?
— Il suffit de te vaincre pour te dominer et une fois que ce sera accompli, mon corps me reviendra.

La bête voulait répondre par l’affront en souriant, malheureusement, il n’avait aucun sourire à afficher sur son visage. Il se contenta simplement de rire et de laisser s’échapper un son caverneux tout en tendant sa main droite devant lui.

— Tu penses que cela est aussi simple… Soit.
Namtar fit alors apparaitre entre ses griffes une énorme faux qu’il laissa trainer le long de son corps pour ensuite élever la paume de sa main gauche tout en concentrant son énergie dans celle-ci. Progressivement, de simples ombres émergèrent du vitrail et s’attroupèrent tout autour de Death. Désemparé, il passa l’une de ses faucilles à l’avant et la seconde dans son dos, observant le nombre de sans-coeur croitre pour atteindre la centaine de têtes.

— Commence par vaincre tes propres ténèbres, ensuite, nous pourrons nous amuser tous les deux…
— Tu me déçois, vieux démon… Obligé d’appeler tes propres larbins !
— Maintenant que je n’ai plus de marionnette, je m’occupe différemment.

Abaissant sa main, il donna l’ordre à la horde de sans-coeur d’attaquer. Et semblable à un seul homme, elles se jetèrent toutes sur Death ensemble. La bête n’était pas stupide, il allait rapidement se débarrasser des ombres, il suffisait de le voir au centre de son vitrail à se débattre, enchaînant les esquives et les roulades et profitant du moindre instant pour asséner un coup.

Il était plus rapide que la dernière fois, c’était indéniable et il n’allait pas falloir omettre ce détail dans les prochaines minutes.

Et ainsi, les estocs s’enchaînèrent devant les yeux de la bête qui se repaissait du spectacle. Le torse de Death collectionnait les griffures des sans-coeur, il était trop arrogant et baissait trop souvent sa garde. Néanmoins, il parvenait lentement à la fin de son épreuve. Il fallut qu’il ne reste plus que dix sans-coeur de vivant pour que le démon retourne sur le sol de vitrail tout en laissant tomber la pointe de son arme sur le sol, avertissant de sa présence. Ne se faisant pas prier, Death se retourna et chargea comme un taureau sur l’avatar du démon et tenta d’asséner un nouveau coup qui fut paré par les seuls réflexes de la bête.

— Tu ne m’aura pas aussi facilement…
Dit-il d’une voix perçante, les perles de sueur jonchant son front laissant croire l’inverse.

— Tu sais que j’ai déjà gagné, cesse de perdre ton temps avec moi et accepte ta défaite.
— Pas cette fois !

N’attendant pas plus longtemps, Death leva sa jambe et frappa le démon au niveau du thorax d’un coup de talon, faisant reculer son adversaire de plusieurs mètres. Grognant sous la douleur, le démon n’avait pas prévu cela et encore moins l’enchaînement d’attaque qui s’en suivit. Péniblement, il bloquait les attaques et esquivait avant de s’envoler pour éviter une nouvelle estafilade.

— Alors, t’arrives pas à suivre le rythme ?!
— Il m’est forcé d’admettre que tout cela est inattendu, ça ne rendra ma victoire que plus glorieuse.

Levant de nouveau sa main gauche, deux rondouillards émergèrent du sol derrière Death ainsi que cinq soldats, lui laissant le temps de se mettre sur la défensive. Se joignant à ses invocations, le démon se rua alors en passant sa faux en arrière et abattant celle-ci d’un geste brusque pour ensuite profiter de l’élan et asséner une autre série de coup.

Débordé, il ne parvint pas à esquiver l’enchainement et se retrouva propulser à l’autre bout de son vitrail, désarmé alors que les sans-coeur s’avançait lentement dans sa direction.

— C’est ton problème, Death. Il faut toujours que t’agisses seul… Allez-y.
Les deux rondouillards frappèrent sur leur ventre avant que celui-ci s’illumine et s’élance dans la direction de l’hôte, le heurtant violemment et le laissant à la merci des soldats qui profitèrent de ce moment de vulnérabilité.

— Les guerres ne sont pas gagnés pas les héros, seulement au nombre de sacrifiés
Namtar se concentra de nouveau et fit apparaitre deux sabreurs qui s’élancèrent dans une vrille sur Death, qu’il parvint miraculeusement à éviter. Il était tel une bête, acculé sur le bord de son miroir à dresser ses poings devant lui alors qu’un filet de sang glissait de sa tempe jusqu’à sa bouche.

— Tu n’es rien, et tu n’as pas ta place ici…
D’un hochement de tête, le démon ordonna aux rondouillards de charger de nouveau et cette fois, Death fut propulser dans les ténèbres et chuta lentement alors que les sans-coeur disparaissait. Faisant disparaitre son arme, le démon retourna au centre du vitrail et observa se dernier un court instant. La cape recouvrait désormais la tête de l’effigie de Death.



_______________________________
 
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Assassin écarlate
Masculin
Nombre de messages : 131
Age : 22
Localisation : Ici et la, en voyage constant
Date d'inscription : 11/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandante
XP:
51/400  (51/400)
Jeu 20 Juil 2017 - 13:11
Et bien je n'aurai pas grand chose à dire sur ce rp.

En positif ? Et bien, c'est agréable de voir l'évolution de Death dans son histoire personnel. L'opposition entre Namtar et Death est toujours agréable à lire. Le combat est facile de lecture et on se repère bien. L'intrigue que tu lances aussi avec le personnage sur le vitrail qui tend à apparaitre est aussi intriguant (je dis ça en tout objectivité et non parce que je sais ce qu'il y a derrière lol).

En négatif ? j'ai repérer quelques coquilles dans le texte. Rien de grave, mais un oublie de mot par ici ou par là et dans ta dernière phraser "observa se dernier" tu utilises se à la place de ce. Fait attention ^^

Exploit accomplis !

Facile : 10 px + 100 munnies + 1 ps en psychisme pour Death qui resiste contre Namtar et 1 ps en symbiose pour Namtar invoquant des sans-coeurs.
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Proposition de libre service graphisme pour ce forum
» Libre-service ; juste pour vous ?
» Nuage Libre | New perso' pour mon retour|
» Jouer pour passer le temps [Libre ]
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]