Derniers sujets
» L'appel du changement
par Kurt Brown Aujourd'hui à 16:45

» La voix des anges
par Daenerys Targaryen Aujourd'hui à 13:35

» À la croisée des Mondes
par Milla Maxwell Aujourd'hui à 11:59

» Au cœur des festivités
par Chen Stormstout Hier à 15:51

» Bouc émissaire
par Agon Wiley Mer 21 Juin 2017 - 21:10

» Les Orphelins
par Général Primus Mer 21 Juin 2017 - 19:09

» Entre ciel, terre et campagne
par Fabrizio Valeri Mar 20 Juin 2017 - 22:41

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Mar 20 Juin 2017 - 12:05

» Une menace qui plane
par Chen Stormstout Mar 20 Juin 2017 - 10:27

» Coeur de dragon
par Ulthane Lun 19 Juin 2017 - 16:48

» Préparation d'une somptueuse soirée
par Death Lun 19 Juin 2017 - 10:25

» Une main tendue
par Cissneï Dim 18 Juin 2017 - 22:22

» Un chant d'en bas
par Matthew March Sam 17 Juin 2017 - 20:41

» Evaluation post-traumatique
par Rufus Shinra Sam 17 Juin 2017 - 19:22

» Le bon, l'hideux et l'amoureux.
par Roméo Sam 17 Juin 2017 - 17:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 L'appel du changement
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
282/500  (282/500)
Sam 17 Juin 2017 - 23:06
- Kurt !!! Le halo bleu s’intensifiait, au point d’englober entièrement le corps de Farah. Non, ne m’abandonne pas… La voix s’éteint soudainement, au même moment que la lumière disparaît pour ne laisser que les ténèbres.
- Non… non… NON ! Hurle alors le médecin, tombant à genoux et frappant le sol de ses poings.

Serrant les dents, fermant ses paupières à s’en faire mal, le SOLDAT parvint à attendre un cliquetis mécanique venir de derrière lui. Kurt se retourna, la rage dans le visage en brandissant son pistolet et tirant à trois reprises dans le vide. Un premier éclair lumineux, à cause du tir, une silhouette se déplace dans les ombres. Un second flash, une pique métallique qui se propulse en direction du médecin. Une troisième et dernière détonation, un masque blanc et barré de rouge le fixe. Les bruits du métal se faisaient entendre et se propage alors que le médecin se retrouve une nouvelle fois entravée, il pourrait presque sentir le souffle du type en noir sur son visage.

Un monticule de créature de métallique se forme autour de lui, grimpe le long de ses jambes pour finalement l’ensevelir entièrement et le faire disparaitre dans un cri.

- NON ! Le médecin se réveilla en sursaut, se tenant le crâne des deux mains, les yeux écarquillés.

Il fallut plus de cinq minutes pour que la respiration de Kurt redevienne normale, qu’il soit capable de réfléchir, d’évacuer tout ce qu’il avait dans la tête. Lentement, il retira sa couverture pour s’asseoir sur le bord de son lit et attraper l’un des nombreux paquets parsemés dans sa chambre.

Il trouva enfin un paquet, encore une clope à l’intérieur de celui. Péniblement, il m’amena à sa bouche et alluma cette dernière et put enfin sentir cette douce chaleur descendre dans ses poumons. Il avait enfin l’esprit clair. La cigarette collée à sa lèvre inférieure, il attrapa son pantalon qu’il enfila sans cérémonie et enfila ensuite ses pieds dans ses bottes. Tirant sur le filtre, il se leva finalement pour aller se poser devant le miroir de sa salle de bains.

Depuis trois jours, depuis cette affectation, il n’avait pas quitté le vaisseau-mère. Et il ne s’était pas rasé non-plus. Écrasant son mégot dans l’évier, il alluma ensuite le robinet et se passa de l’eau sur le visage avant d’attraper du savon et son blaireau. Il avait un rendez-vous important aujourd’hui, il n’allait pas se ramener comme le dernier des clochards d’Illusipolis. Malgré la fatigue et le chagrin, il prit grand soin à se rendre présentable et enfila finalement une chemise de couleur blanche.

Lentement, il finit par sortir de ses quartiers en s’allumant une nouvelle cigarette. Regardant de chaque côté du couloir, il prit une grande inspiration avant de prendre le chemin de l’ascenseur central.

Le tintement de la cloche le rappela rapidement à l’ordre, il avait totalement occulté son trajet dans le vaisseau et c’était retrouvé devant la porte comme part automatisme. Négligemment, il s’avança dans la cage d’ascenseur pour ensuite écraser son mégot contre la semelle de sa chaussure et choisir l’étage auquel il devait se rendre. Seul, du moins, pour le moment. Il ferma les yeux et se concentra. Un entretien, voilà ce qu’il allait devoir passer et ce n'était pas le moment d’agir comme le dernier des abrutis. Kurt se souvenait parfaitement de son dernier passage dans le grand bureau, il y avait déjà des chances qu’aujourd’hui, cela se passe bien mieux que la dernière fois.

Le bruit de la porte d’ascenseur fit sortir le médecin de sa torpeur, le faisant légèrement sursauter alors. Rapidement, il s’avança dans la pièce pour retrouver la secrétaire dans son éternelle robe rouge derrière son bureau. Celle-ci le remarqua et sourit avant de se lever et s’avancer devant les portes du bureau.

- Il vous attend. Dit-elle simplement. Êtes-vous prêt ?
- Toujours ! Tenta d’ironiser Kurt avant de se racler la gorge. Il est de bon poil, aujourd’hui ?

Elle se contenta de sourire poliment avant de s’avancer et d’ouvrir les portes. Pour la seconde fois, le médecin remarqua le large bureau du Président Shinra ainsi que son arme accrocher au mur derrière lui, le faisant ravaler sa salive malgré lui.

- SOLDAT de première classe Brown, Monsieur le Président. Dit-elle d’un ton cérémonieux. Lentement, le médecin finit par s’avancer et faire le salut militaire. Ne sachant pas trop quoi dire ou faire, il resta sur place en attendant que le président de la compagnie lui donne la marche à suivre.

Non, ça ne pourrait pas être pire que la dernière fois.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 329
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Dim 18 Juin 2017 - 11:14
Je vous en prie, Brown, asseyez-vous.

Après avoir procédé aux commodités habituelles, je posai mon regard sur le médecin devenu soldat. S'il avait fait un effort sur la présentation, quelques signes trahissaient son état. Kurt Brown n'était pas au mieux de sa forme. Au premier coup d’œil l'on aurait pu le croire comme d'habitude, mais à force de côtoyer les personnes, il n'est pas difficile de voir quand quelque chose ne va pas. Non pas que Brown et moi étions proches, non... Mais je me devais d'admettre que je l'avais vu plus étincelant.

J'avais pris la peine de consulter le rapport du psychologue avant son arrivée. Le bilan n'était pas flatteur. Attitude désinvolte, renfermement total, perte affective... S'il était un bon élément sur le terrain, sa volonté de changer de branche et de quitter le soldat pour ma garde personnelle cachait peut-être des motivations discutables. S'il ne s'agissait là que d'un coup de tête, il y aurait fort à parier qu'il regretterait cette décision à l'avenir. Je me redressai de mon siège et posai les coudes sur le bureau.


Vous êtes donc ici pour rejoindre les Turks. Êtes-vous au moins au courant de ce que cela implique ? Je serais heureux de vous compter dans mes rangs, mais je pense que je dois vous rappeler certaines choses. Les Turks sont différents du SOLDAT en plusieurs points. Ce sont de véritables machines à tuer qui savent se rendre disponibles peu importe l'heure. Si l'échec est bien évidemment toléré chez le SOLDAT, les Turks, eux, n'y ont pas le droit. Leur tâche est de réussir leurs missions quoiqu'il en coûte. Vous devez prendre connaissance de ces deux choses.

Les Turks... L'unité de l'ombre, celle que l'on ne voit qu'au moment de mourir. Ils sont de ceux qui plongent au cœur du chaos et qui en ressortent sans que personne ne se soit douté un instant de leur présence. Aucune justice pour eux, finalement... des âmes damnées appartenant à la Compagnie.

Avant de poursuivre, laissez-moi vous expliquer comment tout cela se déroule. En premier lieu, vous devrez abandonner votre identité. Vous ne serez plus identifié que par un pseudonyme. Kurt mourra, et une autre personne naîtra. Plus que la symbolique de votre appartenance définitive à la Shinra, il s'agit aussi d'un moyen de protéger vos proches. Ce que vous serez amené à faire, si vous le faites mal ou si vous êtes assez négligeant pour laisser des traces de votre passage, ces choses pourraient mettre en danger les gens qui comptent pour vous. Votre famille, vos amis que vous êtes récemment allés voir au Monde de Grimm...

Je pris une pause dans mon récit, davantage pour sa compréhension des informations que pour la rhétorique.

Une fois ceci fait, vous appartiendrez à la compagnie jusqu'à la fin de vos jours. Je me dois d'avouer qu'aucun Turk n'a vécu assez longtemps pour que l'âge devienne un problème. Si jamais vous décidez de quitter la compagnie malgré tout, comprenez que nous ne pourrons pas laisser cette trahison impunie. Vous serez donc pourchassé, où que vous alliez, et nous finirons par vous éxecuter. Ce n'est évidemment pas une chose que je souhaite, mais je ne peux laisser quelqu'un avec des informations confidentielles dans la nature. Certains Turks, ont réussi à s'en sortir... Certains sont devenus Boss de groupes par exemple... C'est une erreur de ma part, c'est pourquoi à l'instar de tout les Turks récents vous recevrez une puce qui nous informera sur votre position.

Présenté comme ça, les Turks ne valaient pas mieux que des chiens. Et pourtant, il ne s'agissait là que de moyens pour empêcher toute fuite d'informations.

Le dernier point que je vais aborder sera en fait la première chose que vous aurez à faire, mais j'avais besoin de vous exposer les points les plus importants pour vous aider dans votre décision. Vous passerez donc un test. Celui-ci se déroulera en trois parties et aura pour but de tester votre endurance à la torture, pour voir si en dépit de la souffrance vous arrivez à garder des informations confidentielles. Nous évaluerons aussi vos capacités martiales et stratégiques, le test sera relativement simple pour un SOLDAT de première classe. Vous serez conduit dans la salle de simulation sans armes, où vous devrez affronter un de nos groupes de prisonniers armés. Une fois ces deux tests passés, vous n'aurez plus qu'à nous démontrer votre aptitude à vous infiltrer dans un milieu hostile. Garder le silence, être un combattant et un stratège hors pair, et maîtriser l'infiltration. Ce sont les trois qualités recommandées pour intégrer les Turks.

Je pris encore une pause, cette fois-ci pour accueillir Scarlett qui arrivait avec du... thé ?

Scarlett ? Qu'est-ce que...

Je suis désolée Monsieur le Président, il n'y avait plus de café. J'ai donc pensé que pour une fois vous accepteriez un thé ?

Je souris.

Je vous remercie Scarlett, c'est vraiment attentionné de votre part mais je ne bois pas de thé. Puisque vous avez l'air d'apprécier, je vous l'offre. Mes excuses pour vous avoir fait déplacer pour rien.

Je revins à Brown.

Si ces quelques points vous effraient, sachez que vous serez toujours autorisé à être humain, plaisantai-je. Bien, maintenant que vous êtes en connaissance de cause, êtes vous toujours décidé à intégrer les Turks ? Et si oui, j'aimerais bien savoir pourquoi. Votre place dans le SOLDAT ne vous intéressait plus, ou vous appréciez vraiment travailler à la Compagnie ? Je dois dire que vu comment s'est passée notre dernière entrevue, je n'aurai pas pensé une seconde que vous souhaiteriez vous éterniser ici. Alors allez-y, répondez je suis curieux.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
282/500  (282/500)
Dim 18 Juin 2017 - 14:11
Le SOLDAT était resté silencieux sur sa chaise, écoutant respectueusement les paroles du Président. Ou plutôt, écoutant avec intérêt les termes d’un potentiel contrat qu’il aurait à passer avec le dirigeant de la compagnie. Il n’était que tous les deux dans ce bureau, pas de gros-bras comme la dernière fois pour ramener Kurt à sa place en cas de dérapage.

De ce qu’il venait d’écouter, ce n’était que des suppositions et des bruits de couloir qu’il avait entendu en se baladant dans le vaisseau-mère. Nul membre du SOLDAT n’ignorait qui était les Turks, il était comparable à un monstre que les parents conte aux enfants pour que ceux-ci restent sage et ne parte pas vadrouiller la nuit. Et d’après le tableau que venait de dresser Monsieur Shinra, ce n’était pas bien loin de la vérité.

Néanmoins, c’était au tour du médecin de parler, de défendre son cas. Il se demandait ce qu’il allait bien pouvoir dire. Raconter à cet homme qu’il n’avait plus rien à perdre depuis cette mission, au même moment que ce maudit portail avait gober les deux derniers membres de son escouade dorénavant dissoute. Ou simplement que, il avait perdu de vue cette idée d’ouvrir un cabinet après tout ce qu’il avait dû faire au nom de la compagnie en tant que simple SOLDAT. Il y avait d’innombrable raison qui le poussait à changer de section, maintenant, il fallait choisir la bonne aux yeux de son interlocuteur.

- Sauf votre respect, Monsieur le Président. Commença le médecin, relevant son bras pour le poser sur l’épaule. En ma qualité de SOLDAT, je me suis déjà retrouvé à accomplir les tâches les moins ragoûtantes que puisse espérer un homme. Il reposa ses mains sur ses genoux. Que ce soit les histoires à Illusipolis, dans lesquelles je me suis retrouvé au milieu d’une fusillade à abattre les porte-flingue de famille mafieuse. Ou encore, dans un moindre mesure, exterminer des sans-coeur à la pelle.

S’il devait se retrouver à faire un bilan des personnes sauvées et des personnes abattues dans sa carrière, la balance pencherait plus d’un côté que de l’autre.

- Et puis. Il ricana nerveusement avant de laisser un sourire se dessiner sur son visage. N’est-ce pas moi qui, lors de son inconscience, ait inséré une puce dans le corps du mercenaire répondant au nom de Natsu Dragneel ? Haussant légèrement les épaules. Ma vie est à un point de non-retour, même en rejoignant la lumière ou en allant abattre chaque membre de la coalition noire, il n’y a pas de rédemption pour moi. Outre Loris et Hadrien, personne ne viendra pleurer sur ma tombe, alors pourquoi continuer à attendre pour mes funérailles…

Nerveusement, il renifla du nez avant de passer sa main en dessous de celui-ci. Il reporta aussitôt son attention sur le Président Shinra pour reprendre.

- Ma vie se limite à la compagnie Shinra et mes résultats prouvent que je ne suis pas un incapable. Il dit cela avec un sourire en coin. Aujourd’hui, je ne me sens plus apte à partir en mission et à diriger d’autres hommes. Par ailleurs, je n’imagine même plus un avenir en dehors de cet endroit. Kurt écarta ses mains afin de montrer la paume de celle-ci à son patron. Lors de notre dernière entrevue, vous avez laisse sous-entendre que mon service n’était pas prêt de se terminer. Alors, pourquoi ne pas être plus qu’un simple SOLDAT et être réellement utile pour la compagnie.

Une pommette relevée dans un sourire, un nouveau petit rire traversa la gorge du médecin avant qu’il ne conclût par une dernière blague.

- Vous savez, pour être honnête, j’ai peur de vieillir seul. Il leva une nouvelle fois les épaules. Peut-être que les Turks me permettront d’éviter cette crainte.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 329
Age : 20
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Dim 18 Juin 2017 - 21:03
De l'humour, sourie-je. J'apprécie de voir que vous considérez la chose avec sérieux.

Simple reflexe auto-rassurant ou pure désinvolture ? Les deux étaient possibles. Le rapport du psychologue qu'avait vu le concerné se montrait de plus en plus vrai à chaque minute qui s'écoulait. Cela étant dit, si cette histoire d'amour étouffée dans l'oeuf était la vraie raison d'un tel changement, les conséquences de son intégration dans le corps des Turks pouvaient être désastreuses. A l'heure actuelle, je ne savais qu'en penser.

Cette histoire de cœur, aussi... vomitive qu'elle pouvait l'être pointait l'évidence. Brown était affecté par cette perte, et si il y avait bien un défaut qu'un Turk puisse avoir, c'était d'écouter son cœur. Peut-être voyait-il finalement les Turks comme un moyen de s'en débarrasser. De se débarrasser de ses sentiments, de ces regrets qui doivent probablement le hanter. Seul le temps nous dirait s'il en était capable.

Vous pensiez avoir vécu l'enfer ? Vous pensiez que ce que vous aviez fait jusque là était d'une injustice sans égale ? Vous n'avez fait que gratter une petite couche qui à dû faire vibrer votre corde sensible. Si vous n'êtes pas assez fort, ce qui vous attend vous brisera. Il ne s'agit là que d'une simple mise en garde.

Je ne savais pas pourquoi je continuais de tenter de le dissuader. Était-ce pour mesurer sa motivation ? Était-ce pour le protéger des effets secondaires ? Je ne savais pas. Brown était un homme doué sur le champ de bataille en plus de savoir diriger un groupe avec brio. Peut-être simplement que la perte d'un membre du SOLDAT aussi doué était une perspective qui ne me plaisait pas. Après tout, ce n'est pas parce que l'on est bon soldat que l'on fait un bon Turk.

Soit. J'accepte et vous souhaite réussite pour vos prochains tests. Les deux premiers se dérouleront le même jour, le troisième se fera dans la foulée après quelques jours de repos. Ce sera l'occasion pour vous de régler vos dernières petites affaires. Je m'occupe d'organiser tout cela, et je vous recontacte plus tard. Avant que vous partiez, avez-vous des questions ?

Toute réponse lui serait bonne à prendre. Il s'apprêtait à faire un voyage sans retour et ce même s'il se considérait déjà comme une âme damnée. Je ne m'étais pas étendu davantage sur le pathos, y étant parfaitement insensible. Une seule question me traversait l'esprit à ce moment-ci. Si son cœur était brisé et s'il vendait son âme à la Shinra... que lui resterait-il ? Si son seul moteur était la haine et les regrets, je ne donnais pas cher de sa peau.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
282/500  (282/500)
Aujourd'hui à 16:45
- C’est tout…?

Arquant un sourcil, reculant légèrement le crâne, le médecin fut plus qu’étonner de voir que les choses se passaient aussi rapidement. Certes, il y avait l’idée de trois épreuves à passer. Celles-ci laissaient présager un doux parfum de regret une fois qu’il se retrouverait en plein dedans, sauf que, il semblait manquer une chose à cette entrevue. Un, quelque chose dont Kurt n’arrivait pas à mettre le doigt dessus.

- Pardonner-moi, mon intention n’était pas de paraître irrespectueux. Il se ressaisit et se leva de sa chaise avant de saluer le Président Shinra. Tout est bien clair.

Il n’avait pas eu besoin de convaincre son patron plus que cela, et cela l’étonnait. Depuis le début, il énumérait point à point les désavantages à devenir un Turk, cherchant presque à guider le médecin afin qu’il continue de suivre sa voie actuelle plutôt que celle des hommes en costard. Peut-être qu’il s’agissait d’un stratagème pour le déstabiliser, laisser Kurt faire ce qu’il voulait pour ensuite mieux profiter de sa chute. Ou que du contraire, il s’attendait à découvrir un nouveau membre dans les rangs de sa garde personnelle.

Rufus Shinra était impassible devant le SOLDAT, impossible de deviner ce qu’il attendant vraiment à la suite de cet entretien. Et cela, le médecin préférait éviter d’y penser. Du moins, pour le moment.

- Merci. Il remerciait le Président pour cette entrevue plutôt que pour la bonne réussite de ses épreuves. Vous ne serrez pas déçu du spectacle, je peux vous l’assurez. Il fallait bien ça, paraître confiant pour la suite des opérations, même si l’on venait de lui proposer une séance de torture gratuite.

Un dernier sourire et le médecin tourna les talons pour quitter ce bureau. Il franchit rapidement la porte et salua une dernière fois la secrétaire avant de patienter devant les portes coulissantes. Le temps semblait en suspend autour de lui, jusqu’à ce que le tintement de l’ascenseur ne le rappel à l’ordre et le force à avancer. Ce n’est qu’une fois les portes refermer qu’il put respirer, se vouter le dos pour ensuite s’appuyer contre les parois alors que l’ascenseur entamait sa descente vers les quartier des SOLDATs.

Une chose était sûre, cela s’était bien mieux passé que la dernière fois où il avait passé les portes du bureau. Toutefois, la pression retombait et il allait maintenant devoir se préparer au pire.

Une torture, un combat d’arène à mort et une mission d’infiltration. Il n’était pas loin de comparer cela à un mauvais film d’espionnage, il allait passer la première partie de son évaluation attachée à un sommier alors qu’un tortionnaire gras du bide lui envoyait des centaines de volts dans le corps ? Ou peut-être allait-il perdre ses rotules dans l’histoire, briser à coup de barre à mine. Non, c’était un entretien, le Président n’allait pas laisser le SOLDAT crever sur une chaise en bois pour voir s’il était capable de rejoindre sa garde personnelle.

Machinalement, Kurt amenait sa main dans la poche à la recherche de son paquet de clope. Toutefois, il était à sec, il allait devoir faire un tour à la réserve avant de rejoindre sa chambre et se préparer pour tout cela.
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Appel aux dons sauvetage canichous Refuge de Fontorbe
» Appel à l'insurrection.
» Changement de tapisseries
» Changement de msn
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????