Derniers sujets
» Explicatif sur l'Académie
par Genesis Rhapsodos Aujourd'hui à 4:59

» L'Annonciation
par Cassandra Pentaghast Hier à 22:48

» Can't stay away
par Milla Maxwell Hier à 22:38

» Mon deuil
par Genesis Rhapsodos Hier à 5:27

» Une main tendue
par Cissneï Mer 16 Aoû 2017 - 23:20

» Game Over RPG
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:30

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Mer 16 Aoû 2017 - 20:29

» Bouc émissaire
par Général Primus Mer 16 Aoû 2017 - 19:27

» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Mer 16 Aoû 2017 - 15:04

» Fiche de personnage de Lotis Terrick
par Lotis Terrick Mar 15 Aoû 2017 - 21:14

» Contrats - Demande de Mission
par Surkesh Mar 15 Aoû 2017 - 12:57

» La nature a horreur du vide
par Surkesh Mar 15 Aoû 2017 - 12:52

» Lotis Terrick
par Général Primus Mar 15 Aoû 2017 - 12:05

» Petit mog, grand mog
par Genesis Rhapsodos Mar 15 Aoû 2017 - 8:54

» Le cœur a ses raisons que la raison ignore
par Surkesh Lun 14 Aoû 2017 - 13:16


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Préparation d'une somptueuse soirée
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Seigneur des Esprits
Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 29
Localisation : Pangée
Date d'inscription : 09/11/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
373/400  (373/400)
Sam 17 Juin 2017 - 17:41






Préparation d'une somptueuse soirée



Première fois que je portais des vêtements de ce genre, je ne pensais que Milla pouvait porter une tenue aussi ravissante que celle-ci. Je continuais de me regarder dans ce miroir, ne revenant toujours pas de cet « exploit » qu'elle venait d'accomplir. J'avais éveillé Milla un court instant pour lui expliquer la situation, la nouvelle mission que nous allions devoir faire aujourd'hui.

Je lui avais laissé carte blanche pour sa tenue et sa coiffure. Elle avait opté pour une merveilleuse robe noire, légèrement anthracite en satin avec une ceinture de la même matière mais en deux teintes de violets différentes, rappelant ainsi cette fleur qu'elle avait mis dans ses cheveux, qu'elle avait laissé détachés sur son dos.

Je ne pouvais m'empêcher d'essayer de me contorsionner devant le miroir pour admirer son travail, et je devais bien l'avouer, Milla était peut-être encore très jeune, mais elle avait un corps magnifique et cette tenue ne faisait que l'embellir un peu plus.

« Nous » étions enfin préparé et je pris le premier vaisseau Shin-Ra pour arriver au Pailais des rêves pour voir un certain Monsieur De La Tulyp. Je ne savais absolument pas comment pouvait être cet homme, mais il avait été prévenu de mon arrivée. Peut-être m’attendrait-il comme je l’avais fait pour retrouver Samirella et ses deux enfants ?

Le voyage s’était très bien déroulé, dans le plus grand des calmes. Mis à part quelques regards de certains passagers qui me dévisageaient avec un regard un peu embarrassant… À croire qu’ils n’avaient jamais vu une jeune femme porter une robe.

Je sortis très rapidement du vaisseau pour mettre enfin un terme à ça et prendre enfin une grande bouffée d’air frais, histoire de changer cette ambiance un peu trop pesante à mon goût. Je m’en voulais un peu d’avoir laisser Milla agir de la sorte et être reluqué comme un vulgaire morceau de viande…

Et j’avais vu juste -heureusement- il était là. Enfin, peut-être était-ce un homme qui travaillait pour lui, je ne savais absolument pas. Il était là, devant moi, une cinquantaine ou une soixantaine d’années, les cheveux grisonnants, presque blancs -comme moi à l’époque- assez long qu’il ramassait dans un catogan. Une moustache plutôt bien dessinée. Un costume noir, trois pièces.

Il a vraiment une dégaine d’aristocrate celui là… Et puis ce n’est plus un balai qu’il dans le… C’est un aspirateur. Sérieusement…


Il me dévisagea d’un air un peu suspicieux tout en dessinant un petit sourire sur le coin de ses lèvres.

- Mademoiselle Milla ?
- Monsieur De La Tulyp ?
- Non, je suis Rowen Ilbert. Je suis le domestique de Monsieur.
- Pardonnez-moi.
- Veuillez excusez mon maître. Il n’a pas pu venir à votre rencontre, il avait une tâche importante à terminer. Mais lorsque nous le rejoindrons, il aura sûrement fini.
- Il n’y a pas de mal.
- Si vous voulez bien me suivre.


Bon, j’ai peut-être été un peu méchant, en disant qu’il avait un aspirateur dans cette partie de son anatomie, il n’avait pas l’air si désagréable que ça. Bon, après il est vrai que je n’ai pas vraiment connu -ni vu- de domestique dans ma vie

Rowen m’indique que nous n’étions pas très loin de la demeure de Monsieur De La Tulyp-–qui avait un nom à rallonge- et que par conséquent nous pouvions nous y rendre à pied. Milla avait l’habitude porter des bottes avec des talons donc les escarpins qu’elle chaussait aujourd’hui ne serait pas un problème pour elle.

Le majordome et moi arrivâmes très rapidement à la « maison », car cela ressemblait plus à un « petit » manoir qu’à une maison. Il était entouré de plusieurs arbres qui dissimulaient la propriété, une clôture et une barrière en fer forgé noir avaient également leur importance dans ce décor.

L’allée qui menait au château était tout simplement des gravillons, quelques parterres de fleurs étaient là aussi pour apporter un cachet supplémentaire à cet endroit qui était déjà magnifique.

Je suivais de près Rowen qui monta les marches du parvis avant de pousser les portes avant que je ne puisse y pénétrer. De l’extérieur, cet endroit était déjà très ravissant, mais de l’intérieur, cela l’était encore plus. Plusieurs sculptures de femmes en marbre étaient disposées ici et là. De grands tableaux avec différents portraits venaient apporter un peu de vie aux murs si vide de ce corridor.

- Je vais dire à Monsieur que vous êtes là.
- Merci Rowen.


Je patientais sagement en croisant et décroisant les mains tout en regardant les différents éléments de décorations. Je remarquai à ma droite une porte légèrement entrouverte, je regardais rapidement autour de moi si personne ne m’espionnait et m’avançais vers celle-ci, je passais un œil dans l’embrasure de la porte, devant moi se dessinait une grande salle. Je ne savais pas si ça pouvait être considéré comme une salle de réception ou bien un « salon », mais elle n’avait rien de bien particulier qui pouvait indiquer la nature de cette pièce.

J’entendis des pas venant de derrière moi et je repris aussitôt la place que j’avais lorsque le majordome m’avait laissé seul.

- Pardonnez-moi pour mon retard. Vous êtes Milla, je suppose ?
- Vous supposez bien.


Il était plus jeune que je ne me l’étais imaginé. Il devait bien plus jeune que moi -Maxwell, pas Milla- Il avait les cheveux blonds cendrés, légèrement châtains clairs. Ses yeux en amandes étaient bleus et rappelaient un peu la couleur du costume qu’il portait. Une chemise blanche donnait plus d’élégance à ce « jeune » homme.

Il s’avança vers la pièce que j’avais voulu regarder un peu plus tôt, tira sur les portes coulissantes pour les ouvrir et me fit signe d’entrer. Et de m’installer sur un des fauteuils présents dans la pièce.

- J’espère que votre voyage n’a pas été très long et un véritable calvaire pour vous.
- Non, ne vous inquiétez pas.
- Puis-je vous offrir quelque chose à boire ?
- Oui, je veux bien. Merci.
- Que désirez-vous prendre ?
- Surprenez-moi !


Monsieur De La Tulyp demanda à son majordome de revenir vers nous avec des boissons, il lui demanda du vin blanc -boisson que je ne buvais jamais mais il était désormais trop tard pour faire demi-tour- et c’est alors que je me mis à le regarder d’un air un peu inquisiteur.

- Quelque chose ne va pas ?
- Juste une question bête que je me posais.
- Rien est idiot. Allez-y, parlez sans crainte.
- Votre nom est bien « De La Tulyp », mais quel est votre prénom ?
- Cline.
- C’est...
- Original, oui je sais. J’ai une petite sœur, qui elle s’appelle Driselle. Je ne sais absolument pas ce qui est passé par la tête de nos parents pour nous avoir donné des noms pareils…
- J’allais dire « joli », mais si vous préférez original, pourquoi pas.


Il se mit à me sourire et se pencha un peu plus vers moi.

- J’ai eu vent de votre venue ici. Pour…
- Pour ?
- Organiser une soirée.
- C’est exact. Et bien, je n’osais pas le faire. Merci d’en avoir parlé.
- Il faut oser !
- Si j’ai bien compris, vous accepteriez d’organiser ce bal dans votre demeure.
- Ici même, dans cette pièce ! Comment la trouvez-vous ?
- Ravissante ! Tout comme votre maison.
- Vous n’êtes pas sans savoir par conséquent, que mon aide, demande une chose en retour…
- Je le sais bien.
- Lorsque vous aurez réussi ce que vous avez entrepris. J’aimerai pouvoir devenir une personne importante dans ce « nouveau monde » que vous espérez créer.
- Et ce serait tout à fait normal. Toute personne acceptant de nous aider à la Coalition Noire, mérite quelque chose en retour.
- Vous acceptez sans même savoir quel rôle j’aimerai pouvoir jouer ?
- Cline, sachez que la coalition Noire n’a qu’une parole. Nous avons aider le peuple d’Agrabah a se débarrasser d’Armand de Beaumont, nous avons promis à des gens de ce peuple quelque chose qu’ils ont pu obtenir depuis ma première entrevue avec eux…
- Vraiment ?
- Oui. Et depuis, lorsque j’y retourne de temps en temps, je peux apercevoir un de ces hommes me venir en aide si j’en ai besoin. Il me fait confiance, car je lui ai prouvé que la Coalition Noire était un groupe sur qui on pouvait compter.
- Vous m’épatez ma chère.
- Merci.


Rowen revint vers nous à la fin de cette petite discussion avec deux magnifiques verres à pieds posés sur un plateau en argent. Sur la desserte -sur laquelle il se situait- il y avait un magnum de vin blanc.

- J’espère que ce Chardonnay vous plaira.
- Je n’en doute pas.


Bien sûr en disant ça, je n’étais pas du tout convaincu par mes propos, mais je me contentai de sourire et je grimacerais intérieurement en buvant cet alcool. Je n’avais jamais touché une goutte d’alcool de toute ma vie, pas même une, lorsque Sheena m’avait annoncé l’incroyable nouvelle, celle où j’allas devenir papa…

Rowen me servit un verre ainsi qu’à Cline. Il avala son verre d’une traite, et moi je me contentais d’humidifier mes lèvres. Je prenais une gorgée de temps en temps par politesse, mais j’espérais seulement à cet instant qu’il ne veuille pas vider cette bouteille dans la journée en ma compagnie… Lorsque je vis qu’il voulait se servir de nouveau un verre -et pour la troisième fois- je reposai le miens sur le plateau et je me mis à le regarder dans l e blanc des yeux, comme pour lui faire comprendre que je préférais lui parler plutôt que de me pochetronner…

- Je me permet de vous interrompre.
- Dites moi tout.
- Avez-vous une idée du repas que vous aimerez offrir à vos convives le jour du bal ?
- Ho, bien... Quelque chose de… Classique.
- Qu’est ce que vous entendez par « classique » ?
- Sobre. Je ne veux pas non plus que ma réception paraisse trop pompeuse.
- Je vois. Vous comptiez inviter qui par exemple ?
- Des gens de la noblesse évidemment.
- Cela va de soi. Et je présume que le Prince et sa conseillère seront également là ?
- Pourquoi souhaitez-vous les faire venir ?
- Pour tout simplement leur retourner le cerveau.
- Je ne comprends pas…
- Les attaquer, c’est une sorte de plan B. Mais si nous pouvons réussir notre plan sans avoir à passer par cette option, cela pourrait être un avantage. Pour tout le monde.
- Approfondissez.
- Dans beaucoup de mondes, la Coalition Noire est vue un peu comme les méchants, ceux à qui il ne faut pas parler si on tient à la vie. Mais comme je vous l’ai dit Agrabah est désormais libre et ce grâce à nous. C’est pourquoi, cette optique, celle de ne pas combattre pourrait faire changer la vision de notre groupe aux gens.
- Si je suis votre raisonnement, vous ne faites ça que pour redorer le blason de votre groupuscule ?
- Vous vous méprenez. Nous ne cherchons pas à faire cela. Nous cherchons à sauver les gens, à rendre les peuples libres, à rendre impuissant ces monstres qui les contrôlaient. Là, est notre but, mais si la vision des gens sur nos activités pouvait changer, ça ne pourrait être qu’un… Bonus.
- Hum…
- Si vous le souhaitez. Vous pouvez contacter un homme du nom de Bisley, il travaille désormais pour nous. Bon, il n’était pas un esclave, mais il avait une vie qui ne lui convenait plus, et nous lui avons offert une nouvelle vie, épanouissante pour sa famille aussi. Mais sinon, il y a aussi Kassim, à Agrabah, contactez-le lui aussi, il vous dira qui je suis vraiment. Si je vous ai dis la vérité ou bien un tissu de mensonges…
- Ne vous énervez pas ! Je vous crois.


Je restai silencieux, je n’étais pas du genre susceptible, mais cet homme était énervant. En fait, c’est lui qui a un aspirateur dans le…. D’autant plus qu’il ne faisait que boire depuis que nous avions mis les pieds dans cette pièce.

Il a une sacré descente. Je ne voudrais pas la remonter à vélo…


Je laissai mariner cet homme, ça lui apprendra à mal se comporter avec une femme. Bon, je n’en étais pas vraiment une, mais ça il ne le savait pas. Comprenant, qu’il avait pu être vexant dans ses propos, il se contenta de me faire des excuses, que je finis par accepter.

Nous avions évoqué ensuite l’idée du repas, car il avait dit quelque chose de classique, nous avions donc opté pour différentes salades, quelque chose de délicat mais assez « sobre » comme il l’espérait. Il m’indiqua aussi que ce serait son majordome qui ferait la cuisine ce jour-là.

Nous n’avions plus qu’à trouver une date pour ce bal et nous pourrions ainsi donner une nouvelle vie à ce monde.









avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Le Boucher de Grimm
Masculin
Nombre de messages : 443
Age : 27
Date d'inscription : 05/02/2014

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
934/0  (934/0)
Lun 19 Juin 2017 - 10:25
Bien, me voici enfin pour la notation !

Alors, qu’est-ce que j’ai à dire de cela ? Pour commencer, j’suis toujours aussi content de te donner ce genre de mission, il y a toujours un petit truc que tu donnes à celle-ci. Et ça, c’est bien ! Petit passage, j’aime l’idée de venir habiller au « couleur locale », chose que je ne fais jamais ! Mais j’admets que, ça donne plus de cachet et dans le cas présent, certaines situations.

En fait, ça m’a fait rire. La réflexion de Maxwell par rapport à la tenue de Milla dans le transport Shin’ra, on aurait dit une pensée de papa ! Genre, qu’est-ce qu’ils ont à regarder ma fille comme un morceau de steak ! Namého, j’vais leur apprendre la vie !

Ce que je trouve marrant avec ça, c’est simplement que Maxwell agit un peu comme un parasite pour Milla. Dans le sens où il occupe quand même le corps de la jeune fille, ce n'est pas rien ! Enfin, j’exagère un peu, ce rp et les précédents tendent à prouver que vous cherchez à avoir une relation symbiotique. Et cela, je trouve que c’est très intéressant, d’ailleurs, je vais te parler d’une image que je me suis faite avec cette mission et qui part dans ce sens !

Au début, j’me suis dit que j’allais te donner l’organisation simplement parce que je savais que tu le ferais bien. Après, j’ai eu la réflexion comme quoi Maxwell est un homme et que celui-ci n’est probablement pas au fait de tout ce genre de truc de gonzesse. Et là, j’me suis demandé la chose suivante : Est-ce que Pam va faire un rp dans lequel Milla sera aux commandes pour organiser les choses et Maxwell ne serait, finalement et comme nous, un simple spectateur ? L’idée, me semble bonne et j’espère ne pas te couper l’herbe sous les pieds en disant cela. Tu as probablement des idées de développement et j’me demande s’il s’agit de l’une de celle-ci.

Enfin, voilà. Au final, j’ai pas grand chose à dire de négatif sur cette mission !

Par contre, il y a un truc que j’adore avec ton personnage qui est arrivé juste au moment de la passation de pouvoir envers Death.

C’est simplement que, je trouve ça génial la façon dont Milla voit la Coalition Noire. Certes, nos actions ont été très « pacifistes » dans le sens où nous promettons liberté à certains peuples. Sauf que toi et moi le savions bien, ce n’est qu’une façon de diriger le monde et le conquérir. Et quand je vois le discours que tu tiens à notre hôte, je trouve ça ouf comment Milla occulte véritablement le mal que peut faire la Coalition Noire.

Certes, nous sommes cool à Agrabah et au Palais des Rêves. Cependant, nous tyrannisons complètement la Cité du Crépuscule et le Château de la Bête, sans oublier l’attaque sur le Sanctum qui se solde tout de même sur la mort de citoyen innocent. Enfin, j’avais envie de parler de cela et j’aime beaucoup cette vision un peu « idyllique » de la Coalition Noire. Au point que, j’me demande si notre petite Milla ne se retournera pas contre nous à un moment !

Voilà, une bonne mission et plaisante à lire avec cette thématique abordée.

Mission accomplie !


Normal : 20 points d'expérience + 200 munnies + 3 PS. Deux en Dextérité et en Défense.

_______________________________
 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Préparation de la soirée [PV : Naïma]
» Préparation Soirée Chatbox
» Préparation d'une soirée follement glamour! [Terminer]
» Début de soirée en milieu hostile ...
» Une soirée à l'auberge (libre)