Derniers sujets
» L'enthousiasme éternel
par Agon Wiley Aujourd'hui à 2:28

» Trophées d'Agon Wiley
par Agon Wiley Aujourd'hui à 2:01

» Halloween quand tu nous tiens !
par Septimus Hier à 21:25

» Le ciel est à nous
par Arthur Rainbow Hier à 12:55

» Absence Xaldin...
par Général Primus Hier à 1:50

» Annonciation
par Matthew March Dim 20 Aoû 2017 - 17:14

» Une main tendue
par Matthew March Dim 20 Aoû 2017 - 16:28

» L'empereur du micro
par Lotis Terrick Dim 20 Aoû 2017 - 10:57

» Breaking News : Annonce du Porte-parole !
par Roxanne Ritchi Dim 20 Aoû 2017 - 0:03

» Ecrire pour les nuls
par Lotis Terrick Sam 19 Aoû 2017 - 16:36

» Field of Heroes
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:07

» Réglementations et demande de Partenariat
par Invité Sam 19 Aoû 2017 - 16:02

» Mais pourquoi peindre un cygne?!
par Genesis Rhapsodos Sam 19 Aoû 2017 - 4:46

» Can't stay away
par Death Ven 18 Aoû 2017 - 13:06

» Breaking News : Attaque sur le Domaine Enchanté
par Roxanne Ritchi Ven 18 Aoû 2017 - 11:11


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Comme au bon vieux temps
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 137
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
282/500  (282/500)
Ven 2 Juin 2017 - 18:19
La lueur d’une flamme éclaircit brièvement le visage de Kurt alors qu’il s’alluma une cigarette, la nuit se levait sur le monde de Grimm, il était déjà en retard quand il cracha le nuage de fumée bleue sur un monde qu’il n’avait encore jamais foulé. Un léger sourire aux lèvres, il salua le contrôleur de la compagnie avant de quitter la station et prendre le chemin vers la forêt des contes. Les mains dans les proches, la clope en bouche, il réfléchit au chemin à prendre selon les indications de Loris dans sa dernière lettre.

Ce soir, comme il l’avait promis à Farah lors de sa mission à la contré de départ, le médecin allait passer la soirée avec ses amis et oublier son travail l’espace d’une soirée.

Une fois son service de jour terminé, il avait filé dans ses quartiers pour retourner dans le hall d’accueil du vaisseau-mère et prendre un transport pour sa destination. Il regretta de ne pas prendre un des vaisseaux des SOLDATs quand il dut sortir le prix du transport de sa poche. Maintenant sur la terre ferme, il errait dans les bois en tenue de civil avec un pistolet accroché à sa ceinture, l’habitude des affectations de la compagnie, sans aucun doute. Et finalement, c’est au bout d’une vingtaine de minutes de marche au milieu des arbres que Kurt trouva finalement la chaumière du technicien. Ou du moins, ce qu’il avait montré sur ses photos le jour de son départ.

Cramant le bout de son filtre avant de le jeter au sol, le médecin passa le plat de ses mains sur ses vêtements avant de s’approcher de la porte et frapper trois fois à celle-ci. Passant le dos de sa main sur son nez en attendant, il entendit les bruits de pas se rapprocher pour finalement découvrir Loris dans l’encadrement en jeans et t-shirt. Un sourire apparut sur son visage quand il prit Kurt dans ses bras avant de l’inviter à rentrer.

- Ce n'est pas trop tôt, on allait finir par prendre l’apéro sans toi. Rigola Loris en démarrant le SOLDAT de son arme de service et l’invitant à se rendre dans le salon.
- J’dois en déduire qu’Hadrien est déjà arrivé. Répondit Kurt en déposant son paquet de cigarettes et son briquet à côté de son pistolet.
- Pas que. Dit simplement l’ancien technicien. Les gars, notre sauveur est enfin arrivé !

Le médecin prit la suite de Loris pour rentrer dans un grande pièce, comparable à un salon. Il y avait deux bancs en bois en face d’une table de chêne sur laquelle trônait déjà quelques bouteilles et divers trucs à grignoter. Il y avait aussi un fauteuil plus confortable, et Kurt resta immobile un instant en voyant qui se trouvait dans celui-ci.

- Kurt, ça fait un petit temps déjà. Parla Roger, un mince sourire sur le visage.

Il resta bloqué sur place un moment, voyant l’état dans lequel se retrouvait l’ancien chef d’escouade. Il était maintenant chauve et semblait avoir pris dix ans tellement il avait l’air fatigué. Prenant appui sur une canne en bois, il se leva pour venir se mettre en face du médecin.

- Ce n'est pas possible, tu pues toujours autant la cigarette. Il eut une quinte de toux grossière, le forçant à se plier légèrement.
- Doucement vieux, n’viens pas nous claquer dans les doigts durant cette soirée. Intervint Hadrien, servant déjà les verres alors que Loris vint aider l’ancien SOLDAT à se tenir debout.
- J’suis vraiment désolé. Kurt ne savait pas quoi dire de plus devant l’était de son ami. Est-ce que j’peux faire un truc pour toi ?
- Dis-moi bonjour, pour commencer. Il toussa de nouveau avant de reprendre. Ce serait déjà pas mal.

Kurt se sentit con l’espace d’un instant avant de s’avancer et d’étreindre Roger dans ses bras pour ensuite l’aider à se rasseoir sur le fauteuil. Il alla ensuite s’asseoir à côté d’Hadrien en même temps qu’il attrapait le verre qu’on lui tendit.

- Avoue, tu t’attendais pas à le revoir ici. Ricana Loris en prenant des cacahuètes dans un bol pour ensuite le tendre.
- Ils tenaient absolument à faire la surprise. Répondit faiblement l’ancien chef d’escouade en se tapant sur les genoux. Pas possible qu’ils soient restés aussi con après autant de temps.
- Parle pour toi, vieux débris. S’exclama Hadrien à son tour. Tu sais où il était ? Dans les rues d’Illusipolis à flinguer du dealer pour gratter sa thune.
- Tu exagères l’histoire, comme d’habitude. Dit-il faiblement en prenant son verre en main. Hadrien et moi travaillons ensemble, enfin, il a pris ma place de videur.
- Est-ce que ça va ? Demanda brusquement Kurt, ayant quelques difficultés à profiter de l’euphorie de la situation. Roger, tu prends toujours ton traitement ?

L’ancien chef d’escouade fronça alors les sourcils un moment avant de déposer de nouveau son verre et s’avancer dans son fauteuil. Loris et Hadrien se regardèrent un instant avant de diriger leurs regards sur le médecin. Ce dernier ne comprenait pas ce qu’il se passait, et encore moins la familiarité de Roger après la dernière discussion qu’ils ont eu.

- Kurt, je vais bientôt mourir. Dit-il simplement avant de tousser de nouveau.
- Ne me prends pas pour un con, j’suis médecin et c’est pour ça que je te demande si t’es encore sous traitement ! Il s’était levé en parlant, sous le coup de la colère. Alors réponds moi, est-ce que t’es toujours sous médicament.
- Non. Dit-il simplement, et à ce moment-là, Loris fit un signe à Hadrien qui se leva à son tour pour venir prêt du médecin.
- Vieux, écoute un instant avant de nous faire une scène. Il déposa son verre sur la table et regarda de nouveau le SOLDAT. Loris et moi avons organisé cette soirée pour Roger, pour qu’on passe une dernière fois du temps avec lui… Pas de travail, pas de maladie ou d’autre connerie du genre.
- Rien que nous quatre, autour d’une table et d’un verre. Continua alors Loris. Comme au bon vieux temps.

Le médecin recula d’un pas, arquant un sourcil avant de regarder les trois personnes dans la pièce à tour de rôle pour reprendre la parole.

- Les gars, c’est ma faute si Roger est dans cet état. Dit-il en pointant l’ancien chef d’escouade. J’vais pas passer la soirée comme si de rien n’était.
- Toujours aussi tête de mule. Ricana Roger en se relevant. Kurt, tu me l’avais dit toi-même, ma maladie est incurable. Il s’approcha alors du médecin, Hadrien laissa sa place pour que l’ancien chef d’escouade puisse être face au médecin. Tout ce qui me reste, c’est vous. Et je n'avais pas envie de quitter ce monde s’en t’avoir vue pour m’excuser de ce que je t’ai dit.

Il sourit alors en coin avant de lever les bras, le médecin resta bloqué un instant avant de prendre pour la seconde fois Roger dans ses bras. Et malgré lui, Kurt laissa une larme couler le long de sa joue. Pendant tout ce temps, il s’était efforcé d’oublier Roger pour ne pas imaginer ce qu’il vivait depuis son départ de la Shinra. Et maintenant ? Il était là, devant lui et allait crever sous peu. Quelle vie de merde, le pire médecin de l’univers jamais connu.

- C’est mignon comme retrouvaille. Commença Loris en s’approchant. Sauf que nous ne sommes pas là pour nous faire des câlins toute la nuit, on repose son cul sur la chaise et on commence à s’amuser ?
- Attends un instant, regarde la gueule de Kurt ! Il pointa du doigt la joue du médecin avant de lever un pouce en direction de l’ancien technicien. Il chiale ! Tu me dois cinquante munnies.
- Encore avec vos paris ? Reprit le médecin en aidant Roger à retourner sur sa chaise. Putain, et dire que j’suis venu ici pour subir ça.
- Tu n’as pas eu le plus juteux. Dit Roger à son tour. Avant que tu n’arrives, il parlait d’une certaine Farah et faisait les paris pour savoir si t’avais réussi à l’amener dans ton lit.

Le médecin se retourna alors en direction des deux autres personnes présente dans la pièce, elles-mêmes en train d’aborder un large sourire en attendant une réponse.

- Les mecs, il ne fallait pas quitter la Shinra. Commença le médecin en récupérant son verre. Et puis, ce genre de question en se pose pas.
- Il ne l’a pas fait. Répondit Loris.
- Clairement, il aurait déjà viré au rouge en entendant ça. Termina Hadrien. Tu me dois deux-cents munnies !
- Vous êtes vraiment deux bons connards !
- Les gars, vous m’avez manqué. Ricana Roger avant d’être pris d’une nouvelle quinte de toux. Vous inquiétez pas, j’vais pas crever ce soir, ce serait gâché nos retrouvailles.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 333
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Sam 3 Juin 2017 - 11:29
Kurt Brown en freestyle, sans ordre de mission, ça donne quoi ?

Ça donne pas mal ! C'est vraiment un chouette RP, et en plus j'ai moins vu de fautes que d'habitude. Le retour de tout les PNJ de départ était vraiment cool, même si clairement ce RP est beaucoup plus centré sur Roger qu'on a pas vu depuis des plombes.

Et j'suis content de voir c'qu'il devient, même si c'est pas glorieux. Pour te dire, j'm'en rappelais presque pas parce qu'il est parti assez tôt mais je trouve ça quand même cool qu'il soit là. Puis y'a du feelz ! "T'inquiète Kurt, j'te pardonne" / "J'vais mourir.". Ouais t'es là, tu lis, et en fait t'amènes bien le truc, du coup moi qu'en avais plus ou moins rien à branler de Roger j'me disais "Ah merde..". J'rentrais d'dans quoi ^^

Puis l'ambiance est cool, ouais. La petite soirée apéro/cacahuètes ça passe comme concept. C'est le truc genre où tu te sens bien, du coup on est content pour ton personnage, surtout quand on sait qu'il a pris perpe... longtemps à la Shinra Very Happy Ça lui fait un break avec toutes les histoires un peu cheloues.

Bref, bon RP, bien amené.

Maintenant, y'a deux choses qui m'embêtent. La première est un peu bidon, mais je tenais à le signaler... C'est, je pense, vraiment la dernière fois qu'on voit Loris et Hadrien. Ils ont fini le service, retour à la vie civile... C'est une page qui se tourne quoi ^^

La seconde est un peu plus sérieuse, et c'est pas la première fois que ça arrive. Ton RP est bien, on est là on le lit... on se dit "Ouais cool comme RP putain", on continue de lire et pile au moment où ce que je qualifierai d'intro est terminé... Fin du RP. C'est vraiment dommage parce que du coup, je m'attendais à voir beaucoup plus. Ouais bon... p'tête pas beaucoup plus mais plus quand même. On sait toi et moi que tu gères plutôt bien les intros... Essaye de rendre ce qui suit plus conséquent ^^

Par contre, le déficit est réel, navré.

Très facile : 6xp, 60 munnies, 1 PS en défense.
Au cours de la soirée vous vous réunissez pour prendre une photo. T'as une photo de toi et de tes potes !

Retire toi les 250 munnies du voyage ^^



_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comme au bon vieux temps [libre]
» Comme au bon vieux temps. || Patrick Sandman
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» (Terminé) Comme au bon vieux temps ? (Griffin & Ophelia)
» Comme au bon vieux temps ! (feat Stefan)