Derniers sujets
» L'appel du changement
par Kurt Brown Aujourd'hui à 16:45

» La voix des anges
par Daenerys Targaryen Aujourd'hui à 13:35

» À la croisée des Mondes
par Milla Maxwell Aujourd'hui à 11:59

» Au cœur des festivités
par Chen Stormstout Hier à 15:51

» Bouc émissaire
par Agon Wiley Mer 21 Juin 2017 - 21:10

» Les Orphelins
par Général Primus Mer 21 Juin 2017 - 19:09

» Entre ciel, terre et campagne
par Fabrizio Valeri Mar 20 Juin 2017 - 22:41

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Mar 20 Juin 2017 - 12:05

» Une menace qui plane
par Chen Stormstout Mar 20 Juin 2017 - 10:27

» Coeur de dragon
par Ulthane Lun 19 Juin 2017 - 16:48

» Préparation d'une somptueuse soirée
par Death Lun 19 Juin 2017 - 10:25

» Une main tendue
par Cissneï Dim 18 Juin 2017 - 22:22

» Un chant d'en bas
par Matthew March Sam 17 Juin 2017 - 20:41

» Evaluation post-traumatique
par Rufus Shinra Sam 17 Juin 2017 - 19:22

» Le bon, l'hideux et l'amoureux.
par Roméo Sam 17 Juin 2017 - 17:24


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Gloire au Primarque ! - Entretien avec Heltzer
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Féminin
Nombre de messages : 55
Age : 21
Date d'inscription : 04/10/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
166/400  (166/400)
Mer 31 Mai 2017 - 18:59
HRP : Cette partie du RP se passe après le passage d’Agon à Mornevie (Lien à venir).

L’Archiviste avait accueilli le prêtre chaleureusement, dans son office. L’un des rares vaguement en état.

L’homme avait fait raccrocher au mur un tableau dépeignant une vision d’artiste de l’Eternelle Etro, endommagée lors de l’attaque de la Citadelle. L’endroit était assez cosy pour une cité majoritairement meurtrie — ouvrages replacés dans bibliothèques faites sur-mesure, et tapis bien épais au sol faisant oublier les claquement des bottes contre la pierre que l’on entendait partout ailleurs.

« — Comme vous avez pu le constater, le projet avance grandement ! — Après s’être incliné légèrement, l’Archiviste affichait un air satisfait. Vous n’aviez pas à vous presser à votre retour, huhu. Nous aurions pu nous voir demain matin.
- Autant régler ça au plus vite, répondit Agon après s’être incliné en retour. La technique du pansement arraché avait ses avantages, avait-il pensé. J’ai vu la présentation de vos comptes. Vous avez eu le retour du messager n’est-ce pas ?
- Oui, tout à fait. Je me suis peut-être laissé emporter par un impératif d’élégance et de finesse..
- Ce n’est pas un mal en soi de mon… humble avis, Archiviste. Et puis il faut de l’élégance et de la finesse pour cette cérémonie. Simplement, la situation et les désirs manifestés par le Haut-Prêtre forcent, pour moi, à certains sacrifices. Le tir a pu être rectifié ? — autant ne pas se mettre l’Archiviste à dos en critiquant ouvertement ses choix.
- Eh bien ce qui a été commandé est commandé, mais je verrai avec mes aides ce que nous pouvons faire.
- D’accord, oui. Bien, alors, l’approvisionnement, bien… pour la communication ? Vous avez un retour des messagers envoyés ?
- Certains sont encore aux confis du Royaume ! Vous savez comme les voyages sont longs, le monde dont vous venez n’est pas affranchi du voyage traditionnel par cheval ou calèche. »

Un homme renseigné sous ses airs de précieuse. Il savait que le prêtre Wiley venait du Palais des Rêves. Le jeune homme prit plus avant le temps de détailler Heltzer.
Heltzer. Son crâne aux cheveux noirs et clairsemés, son petit sourire benêt mais son regard parfois brillant d’opportunisme. Il se frotta les mains un petit instant avant de faire craquer ses doigts. « Oui. Quel homme conscient de ses confrères vous faites ! » plaisanta Agon sans vraiment rire. Il préférait de loin que l’on ne s’intéresse pas trop à son historique. « Quoiqu’il en soit, nous disions ? 
- Les messagers.
- Ah, oui. Des fonds vous sont bien parvenus d’après les comptes que j’ai pu observer ?
- Ca, et puis la campagne a porté des fruits inimaginables !
- … pardon ? Comment ça ? »

La campagne ? Des fruits inimaginables ? Quoi, le Consulat avait décidé de rebâtir gratuitement toute la ville ? — tiens, c’eut peut-être été une riche idée que de les contacter pour les chantiers ceux-là. Ils devaient bien avoir un consul de l’architecture ou quelque chose s’en approchant. Enfin ! Il se perdait ! — Il ne savait trop comment recevoir l’information, en toute honnêteté. « Quels fruits inimaginables ? - il risqua la question.
- Eh bien certains templiers, paladins et prêtres ont non seulement participé à l’appel aux dons, mais en plus par des moyens originaux. Je vous laisserai découvrir tout cela en temps voulu — un large sourire pleinement auto-satisfait se peint sur les lèvres de l’homme. Je ne suis pas peu fier d’avoir été l’homme à l’origine de cette initiative. »

Bah tiens.

« — Sûrement — Agon esquissa un sourire très doucement en coin. Il n’allait pas disputer à l’Archiviste ce mouvement, bien qu’il commença à l’agacer doucement. La faute à la fatigue accumulée durant son voyage, peut-être. Le lieu où se tiendra la cérémonie est-il prêt ? Les atours du Primarque le sont-ils aussi ?
- Il faudra quelques jours de travaux encore mais cet endroit sera d’une pure beauté pour la cérémonie ! Il faudra peut-être cacher quelques petites choses ici et là mais l’endroit sera un joyau ! J’ai fait venir une artiste de l’Est du Royaume afin qu’elle travaille avec ses assistants sur une fresque représentant la Citadelle baignée dans la Lumière et la Grâce d’Etro. Tout sera par-fait. Et les musiciens ! Parmi les meilleurs orchestres du Royaume de notre bon Roi, et venant jouer pour nous sans frais.
- Touchés par les circonstances j’im -
- A n’en pas douter ! — coupant net la parole du prêtre, l’Archiviste se frotta de nouveau les mains — et pour ces effigies à l’image de Triton que je vous avais laissées..?
- Distribuées pour la plupart. Tout est dans mon propre inventaire.
- Suis-je bête ! — L’homme tapota un petit paquet de feuilles sur son bureau. Enfin, il vous fallait autre chose ?
- Non, je vous fais confiance. »

Il n’avait même pas lu ce putain d’inventaire qu’il avait mit des heures à faire. Reste calme Agon ! Tu pouvais te laisser un peu aller à l’impulsivité, mais ça c’était avant de porter une soutane ! Le prêtre s’inclina, afin de saluer son interlocuteur. Celui qui il y a quelques temps était encore maladroit en l’exercice paraissait de plus en plus investi d’une douce et cérémonieuse gestuelle lorsqu’il s’appliquait aux salutations d’usage. Mais alors que son supérieur le saluait de même, il réalisait qu’il ne s’était pas attardé sur un dernier point. Le plus important, peut-être, pour un oeil extérieur tout extérieur à la Foi. « Ah, j’oubliais. Vos comptes mentionnent bien qu’une partie des dons est allouée à la reconstruction de la Citadelle, mais vous y avez mit ce qu’il faut de main d’oeuvre ? »

Le petit rictus nerveux, même court, de l’Archiviste, ne trompait que peu le regard du jeune homme. Le bâtiment qui accueillerait la cérémonie n’avait pu être mit en si bon état si vite que parce que le nombre d’hommes y étant affecté était bien élevé, et peut-être au détriment des habitations et autres lieux de vie. « Je tâcherai de passer en ville aider nos fidèles dans les prochains jours. J’espère que nous pourrons travailler à reconstruire rapidement la maison de ces gens et panser leurs coeurs. » Avec le sourire le plus (faussement) innocent et bienfaisant du monde, il adressa un regard à l’Archiviste. Quelques jours de trop à la campagne l’avaient rendu plus incisif. Quoique le ton ne trahisse que peu l’acidité sa pensée, il percevait bien avoir un peu déstabilisé son interlocuteur. Maintenant que c’était fait, autant pousser… « Je transmettrai mes observations au Haut-Prêtre dans les jours à venir. Afin de pouvoir constater physiquement de l’allocation des ressources et saluer ceux des nôtres qui mettent la main à la pâte. Etro vous garde, Archiviste. 
- Etro vous garde, Wiley. »

Heltzer aimait sa déesse, mais il n’était peut-être pas assez diligent. Merde, c’était lui qui pensait ça ?
De nouvelles salutations, deux hommes souriants se quittant dans la Grâce et la Foi de leur Sainte Patronne, fallait-il plus ?!

Le prêtre était au moins convaincu que l’Archiviste ferait ce qu’il fallait quand, quelques secondes après son départ, il l’entendit héler le nom d’un Aspirant afin qu’il transmette pour lui quelques ordres.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Véritable Primarque
Masculin
Nombre de messages : 51
Age : 28
Date d'inscription : 20/12/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
45/650  (45/650)
Sam 17 Juin 2017 - 1:32
Here we go !

J’ai tellement la flemme !


Bon, première partie !
J’ouvre mon commentaire par le paragraphe qui ouvre ce rp ! C’est plutôt cool que tu décrives (mentionner serait plus juste néanmoins) la situation post BE. Si je ne dis pas de bêtise, tu as été la première à écrire sur ce qui arrivait après. Et même si certains attendent vraiment la fin du rp pour poursuivre leur aventure, c’est bien que la situation se débloque enfin.
Par contre ! Même si c’est cool de voir les tentes et tout… La ville a pris chère, le château ça peut aller hein ! On n’en est pas encore au point de dormir à la belle étoile et de refaire un remake de Camping (jamais vu mais bon) !
Et puis autre bonne mention (même si certains risquent potentiellement de grincer des dents!), tu parles de l’event de la Saint Patrick instauré depuis maintenant deux ans ! C’est plutôt cool. Et puis tu te questionnes (mentionner serait plus juste également) sur la raison d’un tel event. Après tout, nos persos n’ont pas conscience des trois admins sadiques qui gèrent toute cette petite vie !
« Brûlez petites fourmies ! Dansez pour moi ! » c’est une phrase que Chen dit beaucoup (bisous à toi!)

L’esprit de communauté que tu montres est de mise en ces temps obscurs où la foi guide les pas de chaque homme ! C’est exactement ce qu’on s’attend à voir d’une sect… religion ! Après, tu restes assez vague (ce qui n’est pas forcément un mal hein!) donc on ne voit pas cette aspect en profondeur… Mais comme ce n’est pas le but de la mission, je ne peux pas t’en tenir rigueur !
Ce pour quoi je t’en tiens rigueur, c’est la mention du Primarque ! Je te l’ai déjà dit, et je l’ai annoncé sur la demande de mission, mais tant qu’il n’y a pas eu couronnement/sacralisation/ce que tu veux, les missions viennent de Martin, le Haut prêtre. Ici plus qu’ailleurs, c’est lui qui a décidé. Matthew s’en fiche un peu de tout ça après tout ! Je t’ai donc donné la charge de créer la cérémonie, avec tout ce qu’elle implique (comme lors de ton éloge funèbre pour un enterrement assez chouette). En ce sens, la mission n’est pas vraiment réussi (et là j’implique tout le rp). Mais tu nous ponds quelque chose d’encore meilleur ! Et qui a poussé Cassandra (et apparemment d’autres des échos que j’en ai eu) à participer à ce formidable sanctothon. Donc c’est plutôt génial ce que tu as lancé !

«  la rumeur s’était donc dans un premier temps répandue parmi les rangs de l’ordre religieux plus vide que des petits loukoums distribués gratuitement à Agrabah.  »
La petite provoc ! Bientôt tu parleras des donuts des flics de San Fransokyo !
De mémoire, tu n’en as pas fait des masses, mais je profite de cette phrase pour te conseiller une petite relecture (que je ne fais pas mais comme on dit ! Fais ce que je dis, pas ce que je fais). Tu aurais pu voir que tu as écrit vide au lieu de vite !

« Puis, elle avait discrètement enflé, se déversant dans les oreilles tendues de quelques fervents sujets du Roi Stéphane. Sujets que la perte de leur demeure avait sensiblement rapprochée de leurs religieux (et de circonstance) voisins en armures. »
Ca… c’est pas dit ! Ok le peuple peut aimer le sanctum (et plus loin, tu montres qu’il peut aussi le détester). Mais la royauté, les nobles et tout le tintouin c’est pas dit ! Le sanctum n’a pas encore reçu de jugement suite à l’event Swain et l’attaque de la Coa. Donc faire apparaître des fans, ou des détracteurs c’est bien. Mais mieux vaut que ça reste de manière individuelle, par les pnjs que tu mets en scène, plutôt que de faire une généralité. Bientôt on pourra totalement avancé et mettre tous ces rps en arrière plan, en vague souvenir. Bientôt.

Et j’utilisais bien le terme fan dans le sens fanatique ! Parce que ton archiviste qui sauve une robe lors d’une attaque, il a une ou deux douzaines de cases en moins !
Bon, par contre fanatique mais fainéant ! Même lorsque tu ne fais que vaguement dessiner un pnj, on peut toujours retiré deux trois traits (au moins psychologique à défaut de physique ou personnel) de celui-ci. Je disais ça un peu pour blaguer l’autre jour mais je vais réellement devoir me constituer une liste de tes pnjs pour ne pas perdre la trace (et pouvoir les réutiliser/faire utiliser par d’autres) !

Enfin, j’arrive sur la fin de ta première partie. Les raisons du Sanctothon.
On revient à un côté très terre à terre qu’on a pas souvent l’occasion de voir dans les rps : l’argent et son pouvoir ! Bon Rufus le met en avant tout le temps mais il est né avec une cuillère en argent dans le bec, ça compte pas.
Comme je l’ai dit, lorsque je t’ai demandé de concevoir la cérémonie, je pensais que tu allais nous faire un croquis des objets/lieux/rituels utilisés par le sanctum. Mais tu as fait quelque chose de différent et sympa : comment on fait lorsqu’on est fauché ?
Et plus important, lorsqu’on est fauché et qu’on a mauvaise réputation !
J’aime beaucoup cette idée que tu as eu. Je sais je me répète, mais c’est vraiment un bon point pour toi ça !


Deuxième partie ! Est-ce que j’entends un enfin ?
Des cerveaux de poulets… De dieu ? C’est drôle mais la première fois que j’entends ça !
On ouvre le rp avec un pnj que tu as déjà utilisé, et que tu développes davantage ici ! Charon ! Pardon Gregor ! Les deux font un peu le même boulot remarque. Ils transportent des gens !
Cette nouvelle introduction, ce réel début de mission est bien. Il est même excellent !
Tu rappelles que tu connais le loustic. Tu donnes au lecteur un rapide aperçu de son physique (dommage qu’on ne l’ait pas eu pour l’archiviste). Tu te remémores même sa dernière utilité, faisant par la même occasion le lien avec Mornevie… qui est la mission d’un collègue ! Non vraiment c’est cool tout ça !
Je me suis vraiment attaché à Gregor bien qu’il ne soit pas au centre du rp (un peu quand même avec sa famille). Et j’espère le revoir régulièrement à travers tes rps, ou ceux des autres. Les liens entre nos propres écrits, mais également ceux des autres sont importants. Ils permettent de renforcer l’immersion, mais aussi la cohésion de l’univers. Juste avant de te noter, j’ai lu le commentaire de Rufus pour Kurt. Lui aussi fait pas mal de liens, et développer des pnjs assez sympa (mais beaucoup moins que toi). Ca serait intéressant de vous faire écrire ensemble tous les deux ! Vous pourriez nous pondre un des chefs d’œuvres du forum (derrière le khebab de Roxas, bisous à toi aussi) !

Je passe rapidement sur tes longues phrases/paragraphes dans lesquels je me perds facilement, tu as déjà eu un couplet dessus !
Je vais plutôt m’attaquer à une idée qui fonde le Sanctothon. Faire appel aux gens, et leur générosité.
L’idée est plutôt bonne, et c’est vrai qu’une crise peut permettre de rapprocher les gens, de titiller leur corde sensible et de faire d’eux, temporairement, des êtres humains décents qui aident les plus démunis. C’est vrai. Mais après il faut prendre en compte le fait que certains se ferment dans ces cas. Par peur. Certains ne peuvent tout simplement rien donné. Parce qu’ils ont tout perdu ou n’ont jamais rien eu. Mais ils pourraient donner de leur temps et de leur expertise.
De mémoire, il me semble qu’un peu plus loin tu évoquais justement un pnj qui ne pouvait donner mais était prêt à aider à la reconstruction en offrant ses muscles et sa tête. J’ai trouvé ça bien. Mais malheureusement, trop rare.
A mon goût, il y a trop de personnes qui offrent, que ce soit de l’or ou de la nourriture, voire même du temps. Et pas assez qui ont besoin d’être un peu chamboulé/convaincu. Et encore moins qui refusent net, qu’ils aient ou non les moyens. Ca aurait pu être intéressant de le mettre davantage en avant. On aurait peut-être pu voir Agon le voleur au grand coeur enlevé sa robe de prêtre !

J’ai souris en lisant qu’Agon allait devenir vendeur en porte à porte pour des statuettes de Triton. Pas seulement cette image, mais aussi celle d’une usine qui fabriquerait en masse ces objets (petit asiatique non compris!) que tout le monde s’arracherait, aussi laids soient-ils.
C’est bien de mettre en avant une autre divinité qu’Etro pour une fois. Même si la grande partie du panthéon sanctumien reste inconnu, il ne faut pas oublier qu’il y a plusieurs dieux.
Après, je me dois d’émettre un doute. Est-ce que des gens de la campagne, qui ont un puits et un fleuve d’un mètre de large et de profondeur, vénéreraient vraiment Triton ? Ok il est lié à l’eau mais pas des masses à l’agriculture ou au commerce.
Une idée vient de me traverser l’esprit à mesure que j’écrivais ce doute ! Même si on est dans LE monde du Sanctum, qui est établi depuis un sacré moment maintenant… Tu vas visiter des bouseux à l’autre bout du monde. Ca ne serait pas impossible qu’on puisse voir d’autres cultes, d’autres divinités qui n’ont rien à voir avec le Sanctum… ou que les gens ont associé pour lier les deux. Ca pourrait être intéressant à voir !

Ah si tiens ! Un truc que je n’ai pas commenté, c’est le phrasé de Gregor !
Et bah c’est un bon gros bouseux tient ! Le rendu est pas mal, et j’ai facilement en tête la voix d’un paysan un peu arriéré (malheureusement pas Guethenoc) ! Continue comme ça, t’es sur la bonne voix (jeu de mot!) !
Ouais j’suis mauvais pour les faire, et j’veux pas qu’ils passent inaperçus !

Tu sais développer les pnjs, ça je l’ai dit. Mais tu nous développes aussi les lieux/objets/ce que tu veux, de la même façon !
La description de la ville est suffisante (j’aime pas des masses les descriptions en plus mais c’est utile), et, sans dire que je me l’imagine totalement, j’arrive à voir à peu près ce qu’il peut y avoir, ce qu’il peut se passer là-bas. Si le château était Paris, ta ville allemande au nom imprononçable serait une des petites grandes métropoles de la région. Proportionnellement à la taille et l’activité dans une époque médiévale.

« sans trop savoir comment dire ‘qu’est-ce que ces réverbères font dans votre trou paumé ? »
Ah ! On arrive à un moment que j’ai adoré dans ton rp (mais qui n’est pas parfait) !
L’impact qu’ont les mondes les uns sur les autres. Qu’à la Shinra (mais maintenant San Fransokyo également) sur des bourgades, des villes moyenâgeuses voire antiques (salut Heraclès).
Je n’y avais jamais pensé jusqu’à présent, et sur tous les rps que j’ai pu lire, il n’y avait pas eu de tentatives comme ça (ou alors des abominations du style hôpital américain/de film d’horreur dans un village de trois habitants…). La réflexion que tu poses au lecteur est très, très intéressante. Et j’espère que d’autres seront poussés à t’imiter dans leur rp (et je ne parle pas que du sanctum).
Bon, ça c’était pour le positif de la chose !
Passons au négatif. Alors oui, tu nous as offert un village qui n’est pas sans importance pour le monde en terme de commerce. Commerce qui a toujours eu tendance à pousser vers l’amélioration, comme la guerre. Cependant, pour parler d’innovations, de réverbères comme on peut avoir au lieu des vieux becs à gaz, il faut de l’électricité. Un générateur ou une centrale (des batteries qui alimentent toute une ville ? Rufus ferait casquer un max pour ça !). Et également des routes pavées histoire de ne pas avoir trois milles fils sur la route. Alors l’idée est intéressante, et on pourrait imaginer que ça finirait par arriver un peu partout. Mais avant d’éclairer à l’allogène les rues d’un village, il faudrait que le château en bénéficie. Ce qui n’est pas le cas.
Après, pour ne pas te décourager, je pense réutiliser ton idée dans le futur, et vous faire travailler là-dessus. Alors continue d’innover, d’inventer comme avec ça, ou le sanctothon !

Lorsqu’on pénètre dans la maison de Gregor… bah même si c’est cool, surtout avec la mention de l’hôte de marque, des petits soins de la faim et tout… Je pense que Gregor n’est qu’un fermier, un commerçant. Oui, il peut avoir des richesses (enfin pourquoi ne donner que des carottes aux nécessiteux dans ce cas ? Ça réduit la générosité, la gentillesse de son acte). Mais de là à posséder une espèce de manoir ? J’avais plus l’impression qu’un seigneur, un noble recevait Agon qu’un petit bourgeois pas bien riche, et qui n’a d’autre personnel que sa famille.
Famille qui est trop grande et nombreuses pour vivre dans une maison sans partager le même lit, la même chambre (ou les écuries). Tu te rends compte ? 5 couples, 10 personnes dans une maison ? Même si on vire toutes les conneries qu’on peut accumuler de nos jours, et même s’ils ne doivent être réuni que pour manger… Il faudrait la maison des Weasley pour contenir tout ce beau monde ! Et adieu l’intimité !

Tout le monde le sait, j’aime bien les petites infos sur le passé des persos. Et la farce/punition de la mère d’Agon est très sympa à apprendre (bien que, si réel, la mère soit timbrée ! Ce qui renseigne pas mal sur la progéniture!). Par contre, même si ça arrivait… on ne peut pas vraiment changer la manière dont on dort par la simple volonté. Je le saurais sinon depuis le temps !

Ah ! L’utilisation de la compétence événementielle d’Avril ! T’es la première à l’avoir utilisé, et c’est plutôt réussi (même s’il faut normalement se concentrer pour utiliser un tel pouvoir). Les couleurs sont très… poétiques aussi. Je ne suis pas un expert, et très peu sensible à l’art en règle général, mais c’est l’impression que ça me fait.

« - Oh ben elle a dit qu’elle avait d’jà une chambre dans une auberge. La verrez p’t’être d’main qui sait ?! A-ah un joli p’tit bout d’femme ! Déjà au point sur vot’ discours ?
- Pas vraiment non. J’ai les grandes lignes.
- C’est c’qui faut ! Puis l’Eternel fait l’reste hein ?!
- Hem, on va dire ça oui.  »
Eh eh ! Une nouvelle erreur (ouais, j’suis désespéré à ce point!) qu’une relecture aurait corrigé. Tu as mis la mauvaise couleur de paroles pour Agon !

« - Je ne sais pas vous le dire… je n’ai jamais entendu pareille chose si c’était le cas. Quoiqu’il en soit, quand bien même ça le serait, est-ce qu’on pourrait en vouloir à un ordre comme le Sanctum d’avoir mené pareille opération ? »
Sans commentaire !
C’est bien d’informer la population sur la raison de l’attaque. Parce que même si Death ne s’en est pas caché (coucou l’éclaireur et la manipulation de la presse), tout le monde n’est pas forcément au courant du pourquoi. Du quoi oui, mais pas du pourquoi. Et la plupart des gens ne cherchent pas forcément plus loin que : la coa c’est les méchants pas beaux !
Donc c’est bien d’avoir cette petite info transmise aux pnjs. Surtout que Frida me plait bien (petit bémol ! Si elle est paysanne, elle parle plutôt bien [j’entends un peu Molly avec elle] du coup lorsque tu reprends des mots à la Gregor, ça tranche un peu trop avec l’image que tu nous as donné d’elle) ! Elle connaît pas mal de choses, elle représente une part terrifiée de la population… mais qui est capable de réfléchir, de changer d’avis. Bref, elle est cool !

« l’ordre religieux, ce n’était pas une armée là pour lutter contre la menace que représentait la Coalition après tout. C’était un ordre de foi, là pour panser les plaies, partager, être solidaires dans la grâce d’Etro ou qu’en savait-il encore. »
En soit… ce n’est pas forcément une mauvaise définition. A l’image de chrétiens, de musulmans, de bouddhistes et j’en passe, la religion est censée aider les hommes. Leur apporter du réconfort, des réponses, une ligne de conduite et un but dans la vie. La religion doit permettre de devenir la meilleure version de soi. La meilleure version de l’homme.
Mais à partir du moment où une religion possède un corps armé, les templiers, une force d’attaque, les paladins, on ne peut pas dire qu’ils sont là juste pour soigner. Les soins du corps et de l’âme sont attribués aux prêtres. La défense de la religion, des croyants est attribuée aux templiers. Et l’assaut des forces hostiles est le travail des paladins. Ceux-ci mèneront une croisade pour le sanctum et ses valeurs.
Donc non, le sanctum, c’est pas le monde des bisounours, désolé. On va poutrer des culs ! PINAGE  (comprendra qui pourra) !

Pour revenir sur autre chose, ce paragraphe introspectif est vraiment riche en infos, et tu nous plonges facilement dans l’esprit d’Agon. Et je dois dire que je suis obligé de tirer des parallèles avec l’histoire de Matt. Ils sont différents oui, mais de pas grand-chose au final. Ils pourraient, potentiellement, bien s’entendre !

Le discours… est pas mal. Il est assez maladroit à certains moments, on a du mal à voir où tu veux en venir ou pourquoi tu parles de ça puisque tu ne continues pas vraiment l’argument… Mais c’est pas mal pour un premier essai d’Agon (et possiblement de toi). Tu essaies d’appuyer sur la fibre patriotique, tu tends de nombreuses mains/solutions aux gens… Non c’est plutôt cool (pour la énième fois). Mais tu as déjà fait mieux ! Et j’espère que tu feras encore et toujours mieux !

J’arrive à la fin ! Presque !
L’ellipse de la semaine est bien vue de ta part, même si tu nous résumes rapidement tout ce que tu as pu faire de ton temps. Ca évite d’alourdir de trop le texte, et de nous ennuyer mortellement en entendant encore et encore le même discours (bien qu’Agon aurait pu le roder… et que ça peut être un style d’ennuyer le lecteur [bisous Balzac et Hugo!]). Et puis j’aime bien les différents rôles que tu donnes à notre prêtre national avec tous les bouseux ! Pour un peu, Agy serait schizophrène avec tous ces emplois différents !
Et même si tu balaies cette semaine, les pnjs ne sont pas juste des noms, des formes difformes. On en sait un peu sur quel genre de vie, quel genre de personnes ils sont. Je le répète sans arrêt, tu dois en avoir marre mais tu fais un super boulot à ce niveau donc ne t’arrête pas !

« nouveautés technologiques et même vidéoludiques »
On en revient au progrès !
Si les réverbères pourraient passer, vu leur utilité, et leur fonctionnement « simple », je me dois de mettre un vêto là-dessus (les admins/Rufus peuvent me reprendre).
Que des technologies comme les vaisseaux, les armes/missiles ou l’éclairage fassent leur apparition, ce serait normal. Elles font partie du quotidien, aident à remporter des guerres ou s’enrichir tout en rendant la vie plus facile. Si demain Rufus décrétait fournir chaque foyer en machine à laver, en frigo ou que sais-je encore, ça ne me choquerait pas.
Mais les jeux vidéos ? Ils peuvent potentiellement être présent au coeur du vaisseau mère, qui est un lieu de haute technologie, riche et sans guerre, sans problème majeur. Les jeux vidéos dans les autres mondes ? Outre le fait que personne ne s’y intéresserait puisqu’inutile, que ça couterait plus cher que le château du roi, c’est l’impossibilité de la chose qui me pose problème. Dans les pays en guerre, le développement des futilités, même utile à la vie courante, est arrêté. Dans les pays qui connaissent une certaine prospérité, comme la France des années 60 par exemple, ce n’est pas un amusement qui fera son apparition tout de suite. Les moyens de communication, les outils pour se rendre la vie plus facile, sont prioritaires. Puis vient l’innovation.
J’ai l’impression que mon paragraphe est très brouillon. Pour résumer, les gens auront des laves vaisselles, des télés… avant d’avoir une console de jeu.
J’approuve le fait que tu tentes, et en soit, ça pourrait être génial de voir nos persos jouer aux sims ou à KH qui serait une sorte de Battlefield historique pour eux. Mais ce n’est pas prêt d’arriver. A moins d’aller à San Fransokyo !

« il n’était donc pas le seul à se rendre, parfois, à la station Shinra, dans le simple but de profiter d’une prise laissée en libre disposition, ou d’un peu de wifi »
Autant pour moi, j’ai pas fini ! J’me disais aussi qu’il manquait un truc.
Ouais donc internet, on oublie !
Actuellement, quelques mondes de la lumière l’ont grâce à un réseau installé par un ancien membre (rip Nikoleis). La shinra doit posséder une sorte d’intranet également. Mais si dans les stations ils mettent à disposition des photocopieuses (merci de l’info Rufus), ils ne laisseront pas l’accès à leur réseau, leur info à des personnes lambdas.
Dis toi que les téléphones portables (mais même fixe hein) sont extrêmement rares. Y compris pour les agents de la Shinra.

L’altercation est brève, et montre un peu ce sentiment anti-sanctum qui peut se développer dans le monde. C’est logique… et en même temps pas trop. Une attaque d’un seul homme contre deux gars ? Dont l’un armé (jolie performance de Rhys) ? J’y crois pas trop. Si le mec a assez de courage pour les attaquer, il le fera au corps à corps comme un bon poivrot ! Sinon, il attaquerait à distance mais de manière à ne pas se faire repérer, à pouvoir détaller vite.
Toutefois, c’est pas ça le plus ennuyant là-dedans.
Ca aurait rallongé le rp, mais ça aurait été sympa de savoir de quoi il en retournait. Comme Agon l’interrogeait, et ce qu’il lui disait avant de le relâcher. Comment savoir si tu mérites une nomination à Pascal le grand frère ? Hein ?!?

« Frida éclata d’un rire presque cristallin. »
J’ai pas grand-chose d’autre à dire donc je pinaille !
J’imaginais Frida avec un rire plus grave qu’aigu, mélodieux !
C’t’une paysanne après tout !

J’ai du m’y reprendre à 3 fois !
Et malheureusement la rencontre entre Agon et le messager me désole… Tu lui offres une armure venue d’un aïeul mais rien pour l’archiviste ? Ca me laisse sur la faim cette histoire !

Troisième est dernière partie ! Il est temps, je fatigue et mon attention part en vrille (et ça rime pas malheureusement).

« Vous n’aviez pas à vous presser à votre retour, huhu. »
Sérieux, qui dit Huhu quand il parle ? Mis à part dans les jeux vidéos du style Phoeniw Wright où tous les persos sont timbrés !
Ouais, rien de bien constructif mais pour le moment, je n’ai pas de nouvelles remarques ! Et puis qui a dit que le commentaire devait forcément être utile ?

« Simplement, la situation et les désirs manifestés par le Haut-Prêtre forcent, pour moi, à certains sacrifices. »
Tu as bien pris en compte d’où venait l’ordre de mission, après coup. Dommage que tu n’aies pas corrigé ailleurs ! Mais bon, c’est un détail.

« Heltzer. Son crâne aux cheveux noirs et clairsemés, son petit sourire benêt mais son regard parfois brillant d’opportunisme. Il se frotta les mains un petit instant avant de faire craquer ses doigts. »
ENFIN ! Une description !
Bon par contre entre ses huhu et ses frottements de mains à la Burns, j’vais le foutre en geôle moi !

Bon, dernière petite remarque !
On retrouve le côté terre à terre avec la construction/reconstruction du lieu de cérémonie. C’est intelligent et logique qu’un fan ait alloué plus de fonds humains et financiers à cet endroit avant toute chose. Bien vu !


Bref, je termine sur cette 7ème page, et ses trois heures, en te félicitant pour ta mission. C’était un bon texte, bien écris, et même si tu n’as pas suivi les instructions, tu nous as pondu quelque chose de mieux !

C’était une mission avancé
Tu gagnes 31 points d'expérience, ainsi que 300 munnies et 3 PS en symbiose
Oh ! Et grâce à tous tes efforts, toute ta ruse, tu obtiens une compétence !
Fausse charité : actif. Permet à l'utilisateur de créer et de lancer de fausses pièces d'or qui attirent les curieux. Distrait un ou plusieurs individus pendant un bon moment. Sym : 3 For : 2
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Carnet] Entretien Avec La Vierge
» Entretien avec un vieux
» Entrevue avec le DG des Bruins
» Entretien avec ma future baby-sitter [pv Charlotte]
» Des extraits d'un entretien avec Jean Erich René