Derniers sujets
» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Lenore Hier à 16:24

» À la croisée des Mondes
par Death Hier à 16:09

» La voix des anges
par Chen Stormstout Hier à 15:31

» Entre ciel, terre et campagne
par Agon Wiley Hier à 0:14

» L'appel du changement
par Kurt Brown Ven 23 Juin 2017 - 16:45

» Au cœur des festivités
par Chen Stormstout Jeu 22 Juin 2017 - 15:51

» Bouc émissaire
par Agon Wiley Mer 21 Juin 2017 - 21:10

» Les Orphelins
par Général Primus Mer 21 Juin 2017 - 19:09

» De l'ennui naît l'horreur
par Maître Aqua Mar 20 Juin 2017 - 12:05

» Une menace qui plane
par Chen Stormstout Mar 20 Juin 2017 - 10:27

» Coeur de dragon
par Ulthane Lun 19 Juin 2017 - 16:48

» Préparation d'une somptueuse soirée
par Death Lun 19 Juin 2017 - 10:25

» Une main tendue
par Cissneï Dim 18 Juin 2017 - 22:22

» Un chant d'en bas
par Matthew March Sam 17 Juin 2017 - 20:41

» Evaluation post-traumatique
par Rufus Shinra Sam 17 Juin 2017 - 19:22


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 De l'ennui naît l'horreur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 574
Age : 22
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
564/0  (564/0)
Mar 16 Mai 2017 - 23:54
L'idée de rester dans son bureau s'était très vite avérée insupportable. Aussi, Cissneï avait subi les premières semaines dans un inconfort extrême, qu'il fut moral ou physique. Rattraper l'immense retard dans l'administration de la Lumière, que ses subordonnés avaient dûment empilé son son bureau s'était transformé en une tâche fastidieuse qu'elle avait à un moment pensé ne jamais revoir. Même pire, elle en avait, semblait-il, venue à  la regretter. C'était stupide, terriblement stupide de sa part.

Aussi, à l'aube de la cinquième semaine de son retour, presque deux mois après ce dernier -aussi avait-elle vu sur le calendrier, elle avait emmené ses dossiers les plus importants avec elle dans la recherche d'un endroit calme, aéré, d'où elle pourrait voir le soleil autrement que par sa prometteuse lumière au travers d'une fenêtre, aussi grande soit-elle.

Elle déambula pendant un moment au travers des couloirs, blancs et immaculés, parcourus des soldats qui se débarrassaient des sans-cœur apparaissant à chaque minute de chaque foutue journée. Leur adressant un signe de tête, cherchant l'endroit parfait. Sa recherche l'emmena d'un bout à l'autre des recoins les plus fréquentés du palais, dans un désespoir qui allait en s'accroissant chaque minute. La tasse de café qu'elle avait commencé par faire tenir en équilibre sur sa pile de dossiers à lire – une sélection des plus importants de la semaine, avait fini dans sa main droite dans que lesdits dossiers les plus importants de la semaine, enfin, une sélection, tenaient en équilibre entre son bras gauche et sa taille. Elle sentait les feuilles glisser tandis qu'elle poursuivait son chemin, dans une hantise grandissante.

Enfin, elle pouvait boire son café pendant sa recherche, et c'était un avantage. Elle s'en félicitait.

Au final, elle choisit un banc dans le couloir qui longeait les jardins. Protégée du léger vent qui bruissait dans les arbustes toujours fraîchement taillés, elle posa sa tasse puis ses papiers, et réorganisa ces derniers. Ils avaient cette faculté de se mélanger seuls. Ou peut-être étais-ce simplement elle qui cherchait à gagner du temps. Ce n'était un mystère ni pour elle ni pour quiconque, elle n'avait pas envie de lire quoi que ce fut de plus à propos de la situation des fonds de la Lumière. Et peut importe qu'elle eut changé depuis la dernière fois qu'elle avait regardé. Elle semblait oublier chaque mot qu'elle lisait, et le relire n'aidait en rien. Bientôt, elle but de nouveau dans sa tasse, se rendant compte avec un soupir qu'elle était déjà vide. Un trait de café triste marbrait le fond des côtés de la tasse, comme une rémanence du réconfortant liquide. Et sa cafetière était loin, si loin.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de l'Océan
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 25
Date d'inscription : 27/09/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
294/500  (294/500)
Dim 21 Mai 2017 - 13:37
« Puis-je me joindre à vous ? » demanda Aqua d'une voix douce avec un léger sourire.

Elle venait tout juste de s'arrêter devant le banc sur lequel était assise sa supérieure et se tenait légèrement penchée vers elle, les mains croisées dans son dos. Cissneï paraissait ne pas l'avoir remarquée avant qu'elle ne l'interpelle, trop plongée dans sa lecture... Ce n'est qu'à sa question qu'elle leva le nez de ses dossiers pour constater sa présence. Sur son visage se lisait une certaine fatigue ainsi qu'une habituelle concentration. Peut-être n'était-ce pas le bon moment ? Pourvu qu'elle ne l'ait pas dérangée dans quelque chose d'important ! Elle s'apprêtait à reculer, pensant qu'il était préférable de repasser plus tard, mais d'un signe de tête Cissneï lui fit comprendre qu'elle pouvait rester.

Alors qu'elle allait s'asseoir, Aqua constata que la place était déjà bien occupée par de nombreuses feuilles volantes échappées des dossiers et négligemment étalées sur le banc. Un bref coup d’œil à ces documents suffit à lui rappeler que, décidément, elle n'enviait pas la position de Cissneï. La gestion administrative de la Lumière devait être tout bonnement infernale ! Minutieusement, essayant d'y mettre un peu d'ordre, elle les regroupa en une petite pile qu'elle posa près de sa supérieure. La place désormais dégagée, elle finit par s'installer à ses côtés.

Aucune d'entre elle ne parla. Sa dirigeante était de nouveau absorbée par la lecture de ses rapports, aussi décida-t-elle de ne pas l'interrompre une seconde fois. La Maîtresse de la Keyblade laissa son regard dériver sur les jardins particulièrement agréables sous ce rayon de soleil. Pas de sans-cœurs à l'horizon, pas de bruit de combat... Cet endroit était reposant. Elle poussa un long et lent soupir apaisé. Enfin un peu de calme...

Toute la matinée, elle avait dû repousser les sans-cœurs qui apparaissaient dans les couloirs du Château. Et elle passerait certainement son après-midi à le faire également, il s'agissait de sa tâche principale dès lors qu'elle n'était pas envoyée en mission dans un autre monde. Une certaine routine s'était installée, et cela lui déplaisait. On s'habituait trop facilement à la présence des créatures des ténèbres, au danger qu'elles représentaient... Cela devenait presque banal. Dire que peu de temps auparavant, ils étaient encore protégés par la Pierre angulaire de Lumière. Elle comprenait mieux désormais la situation dans laquelle vivaient les mondes qui étaient constamment sous leur menace.

Suite à cela, elle avait rejoint le Roi Mickey et s'était entretenue avec lui, laissant leurs pas les guider dans les couloirs du Château au fil de la conversation. Aqua avait sollicité l'avis de son vieil ami sur une question qu'elle souhaitait amener à l’État-major de la Lumière, une question qui concernait directement son royaume. Leur débat s'était interrompu lorsque par hasard elle avait aperçu Cissneï assise dans le couloir longeant les jardins. L'occasion était trop belle ! Même si cela faisait près de deux mois que leur dirigeante était de retour, elle passait le plus clair de son temps enfermée dans son bureau. Aqua n'avait fait que la croiser sans pouvoir établir un véritable dialogue, et elle souhaitait vraiment lui exposer l'idée qui lui était venue, celle qu'elle venait d'évoquer au Roi Mickey. Alors, elle avait pris congé du souverain, et maintenant...

Maintenant, elle ne savait pas si elle devait briser ce calme et accabler Cissneï avec ses propositions. Elle n'osait imaginer la montagne de travail dont elle avait la charge et elle supposait que sa supérieure s'était réfugiée ici pour avoir un peu de paix. Pourtant, même si la Maîtresse de la Keyblade essayait de simplement profiter de cet instant de paix, une idée lui tournait inlassablement dans la tête. A vrai dire, cette idée ne l'avait pas quittée depuis qu'elle avait dû sécuriser l'aile Ouest du troisième étage. Les temps étaient durs, la guerre déclarée, et surtout l'afflux de réfugiés ne cessait d'augmenter. Chaque jour il en arrivait de nouveaux qui fuyaient leurs mondes et les conflits, Aqua redoutait que bientôt le Château ne soit plus assez grand pour tous les accueillir. Elle y avait longuement réfléchi et était parvenue à une conclusion risquée mais qui pourrait se révéler salvatrice.

« Je souhaitais vous faire une suggestion. » Les mots s'étaient comme échappés d'eux-mêmes. Elle ne pouvait plus reculer désormais, au moins avait-elle capté l'attention de Cissneï qui semblait l'écouter. « Concernant les réfugiés que nous accueillons. » précisa-t-elle. Aqua prit une longue inspiration, cherchant le moyen de lui exposer cela de manière synthétique. Elle ne souhaitait pas lui faire perdre son temps... « Nous n'aurons bientôt plus de place au Château. Peut-être devrions-nous envisager de libérer Disneyville ? » Elle eut un geste de la main comme pour balayer l'idée que cela soit aussi simple à faire qu'à dire. Pour avoir lu le rapport de Roxas concernant sa dernière expédition dans la ville, elle savait que les lieux étaient envahis par des sans-cœurs plus redoutables les uns que les autres. Il leur faudrait au moins toute la garde et leurs meilleurs combattants pour espérer y parvenir. « Bien sûr, il s'agirait d'une opération de grande envergure qui demanderait de nombreux préparatifs. Je ne sais pas si nous pouvons en faire une priorité, mais nous devrions y songer. »

Elle ne voyait honnêtement pas d'autre solution. Ils auraient pu envoyer les réfugiés dans les autres mondes protégés par la Lumière, mais le Pays Imaginaire n'était pas sûr à cause des pirates, et le Monde du Jouet... Au vu des derniers évènements, elle préférait ne pas y penser. Aqua ferma les yeux brièvement, tâchant de remettre ses idées en place, puis elle tourna la tête vers Cissneï.

« Qu'en pensez-vous ? »
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 574
Age : 22
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
564/0  (564/0)
Mer 24 Mai 2017 - 15:06
La venue d'Aqua n'était pas prévue, aussi, Cissneï la vit d'abord comme une gêne avant de se rendre compte que la jeune femme n'avait pas, et n'avait jamais eu, d'intentions antipathiques. Elle l'enjoignit bien évidemment à rester, d'un signe de tête, en se décalant légèrement sur le banc, prenant la pile toute nette de papiers et la posant par terre, afin de laisse de la place pour le Maître de la Keyblade.

S'ensuivit un silence qui n'était pas des plus désagréable ni même inconfortable. Cissneï avait, par la présence d'Aqua, trouvé une foi nouvelle dans sa lecture et comprenait enfin ce qu'elle lisait. Elle profita de ce silence pour avaler un ou deux paragraphes de plus, analyser un ou deux graphiques, et signer le document. Les oiseaux chantaient dans les buissons bien taillés des jardins, en dizaines de petits échos qui se perdaient ensuite dans la haute voûte du couloir. Aqua parla, et sa voix claire se mêla à ce son, elle y était tout à fait à sa place. Cela formait un tout très lumineux, jugea Cissneï. Aqua avait une belle voix, qui dispersa la générale quelques instants ; laissant la compréhension arriver en second. Libérer Disneyville pour les réfugiés.

Elle ne répondit pas immédiatement, levant les yeux de ses documents, se redressant quelque peu. Elle soupira, réfléchissant.

Immédiatement, elle ne fut pas sûre. Personne à la Lumière ne pouvait décemment aller dératiser Disneyville, si elle le pouvait, voilà longtemps qu'elle l'aurait fait. Une part importante des forces de la Lumière s'enterrait à Sherwood, et dans des moments d'incertitude, elle blâmait Ravness. Ôter tant de forces à la Lumière alors que cette dernière ne pouvait pas assurer la pérennité de son propre monde. Le gâchis était tel ; les soldats se battaient tous les jours pour ne pas se faire avaler leur cœur dans leur sommeil ! Il y avait des soirs où Cissneï ne dormait pas. Non, c'était devenu presque chaque soir comme un rituel, songeait-elle tristement. Elle faisait un état catégorique de ce qui leur était interdit, de ce qu'ils ne pouvaient accomplir. Et la solution aux présents problèmes était incluse.

« Ce serait l'idéal, Aqua. » finit-elle par répondre.

Blâmer qui que ce fut sauf elle était une erreur. Elle aurait du prévoir ses coups avec plus d'avance que ceci, car maintenant, il n'y avait qu des chemins détournés, et aucun plan B pour la Lumière. Parler avec des notions figuratives et des jeux de mots, même si ce n'était que pour se parler à elle-même, la rassurait. Elle évitait ainsi de parler de la faiblesse de la Lumière à qui pourrait l'entendre. Elle s'imaginait des ennemis partout, même en elle. Mais d'un côté, elle avait toujours fait très attention à ce paramètre. Elle ne devait pas sombrer dans le désespoir. Et Aqua, cette chère Aqua, lui proposait un rayon de lumière qu'elle cherchait à étouffer présentement.

« Ce serait l'idéal mais je ne vois pas vraiment comment entamer les procédures. Tout ce que je me suis permis c'est d'envoyer des membres de la Lumière jauger l'état de la ville. Ce n'est pas pire qu'avant, mais la présence de sans-cœur n'a aucunement diminué. Il faudrait quelque chose de bien plus puissant que tout ce que la Lumière possède. »

Le Consulat leur avait craché au visage, les Mercenaires étaient dans la boue jusqu'au cou, semblait-il, la Coalition... y penser la fit sourire. Leur donner le Château Disney, leur promettre monts et merveilles pour leur refiler un monde qui leur poserait plus de souci ! En voilà une idée !

Le Sanctum ne les aiderait pas non plus, puisqu'elle s'était elle-même mis en tête de les aider. S'était à s'en frapper la tête contre un pilier.

«  Chère Coalition, nous vous donnons sans condition notre charmant Château, veuillez ne pas faire attention aux sans-cœur. » plaisanta-t-elle. C'était peut-être de mauvais goût.

Elle tournait et retournait le problème, mais n'en voyait pas le bout. Il semblait que la solution était cachée ; mais il y avait une solution. Son esprit ne voulait pas croire à une possible situation d'où il était impossible de se sortir.

« Nous ne pouvons pas décemment allouer des forces vitales à la reconquête de Disneyville, les sans-cœur réapparaîtraient immédiatement... C'est un but très louable, mais il faudrait un plan qui tienne la route. Un plan dont on soit sûrs, dans ma tête, ça ressemble à une solution miracle. »

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de l'Océan
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 25
Date d'inscription : 27/09/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
294/500  (294/500)
Lun 29 Mai 2017 - 11:45
« Ce serait l'idéal, Aqua. »

Elle fut légèrement surprise d'entendre son prénom. Habituellement, il était toujours précédé d'un « Maître » dans la bouche de Cissneï et de la plupart des membres de la Lumière. Rares étaient ceux qui se montraient assez familiers pour l'appeler ainsi, et elle en avait presque perdu l'habitude. Pour autant cela ne la dérangeait pas. Bien au contraire. Débarrassée de son titre, leur échange devenait tout de suite moins formel, ce qui se prêtait plutôt bien à la situation. Elles n'étaient pas dans la Salle d'Audience, et encore moins dans un bureau, leur conversation pouvait donc être plus libre que d'accoutumée. La jeune femme prenait également cela pour une marque de confiance de la part de sa supérieure et en était très touchée.

Pourtant, à la lassitude de son ton, Aqua devinait où Cissneï allait en venir. Elle l'écouta attentivement faire l'état des lieux de la Lumière, se passant de tout commentaire. Cela ne la surprenait pas, elle songea même qu'elle aurait dû y réfléchir à deux fois avant de proposer cette idée. C'était un fait, leur groupe était affaibli, ils parvenaient difficilement à aider les autres alors se lancer dans une entreprise aussi importante relevait d'un doux rêve. Même elle, du haut de son incurable optimisme, parvenait à se rendre compte de la situation. Malgré toutes leurs belles idées, ils se retrouvaient trop facilement paralysés par le manque de moyens, submergés par les conflits et les rivalités entre factions. Si seulement il n'y avait pas eu cette déclaration de guerre insensée avec le Consulat... Ils avaient déjà suffisamment à faire sans devoir compter sur plus d'ennemis.

Toutefois, quelque chose la gênait dans la réponse de sa supérieure. Ce n'était pas son refus, elle s'y était attendu, mais plutôt la manière de le formuler. Cissneï lui donnait l'impression d'être bloquée, de ne pas savoir par quel bout prendre le problème... Elle n'avait pas relevé sa plaisanterie sur la Coalition Noire, et surtout elle espérait qu'il n'y avait pas là un fond de vérité. Aqua pouvait comprendre la situation dans laquelle se trouvait la jeune femme. La Lumière dont elle avait la responsabilité brillait d'un éclat bien terne, la liste de leurs problèmes s'allongeait chaque jour un peu plus... Malgré tout, elle avait toujours en Cissneï une confiance absolue, elle savait au fond d'elle que la dirigeante de la Lumière saurait faire les bons choix, pourvu qu'elle n'abandonne pas en chemin.

Cela ne lui rappelait que trop bien une période de sa propre vie. Aqua posa ses deux mains sur ses genoux, et fixa de nouveau les jardins des yeux. Sans regarder la jeune femme à ses côtés, elle reprit la parole.

« Vous savez... » C'était une manière de parler, elle ne pouvait pas le savoir. Mais cela lui accordait les quelques secondes dont elle avait besoin pour rassembler le courage nécessaire afin d'aborder ce sujet. « Avant de vous rejoindre, j'étais prisonnière du domaine des ténèbres. » Très peu de personnes étaient au courant de la véritable raison de sa disparition des années auparavant, hormis le Roi Mickey et autrefois Maître Yen Sid. Elle évitait soigneusement de raconter cette histoire. De tous les mauvais souvenirs qu'elle avait, c'était peut-être celui qu'elle préférait le moins ressasser. « J'ai erré sans savoir où aller pendant près de quinze ans. J'étais complètement perdue... » Sa voix était calme. Autrefois elle aurait pu trembler, mais désormais elle semblait apaisée. Pourquoi en parler aujourd'hui ? Elle estimait que Cissneï avait le droit de le savoir. Et quelque part, elle espérait également lui rendre un peu d'espoir. « Mais alors que j'étais sur le point d'abandonner, une porte de lumière est apparue et m'a ramenée. »

Aqua poussa un long soupir. Cela lui faisait du bien de se confier, elle avait l'impression qu'un poids sur son cœur se déchargeait petit à petit. Elle acheva en guise de constat « Nous vivons des heures sombres. Mais j'ai eu la preuve qu'au fond des ténèbres, il y a une étincelle de lumière qui ne s'éteindra jamais. »

Un court silence suivit son discours. Un silence qu'elle brisa presque immédiatement par un petit rire franc et spontané. Une idée saugrenue venait de lui passer par la tête. D'un air amusé, elle ajouta « Voilà que je commence à parler comme Maître Yen Sid ! » Elle tourna de nouveau la tête vers Cissneï, lui offrant cette fois un sourire sincère « J'imagine que l'âge commence à me rattraper... »

Reprenant son sérieux, elle songea à ce que sa supérieure lui avait dit quelques instants plus tôt. A défaut de pouvoir mobiliser l'armée de la Lumière pour reconquérir Disneyville, elle souhaitait une solution, un plan d'action qui soit suffisamment sûr. « Il y a peut-être un moyen... » pensa-t-elle à haute voix. Lorsqu'elle avait parlé au Roi Mickey, il avait émis quelques réserves, majoritairement les mêmes que Cissneï. Mais il lui avait également donné une information importante, un élément qui pourrait leur servir à dresser un plan. « Le Roi pense que ce monde possède une serrure. La verrouiller à l'aide d'une Keyblade devrait nous permettre de limiter la présence des sans-cœurs. Si nous parvenons à la localiser, j'imagine... » Elle n'aimait pas la conclusion qu'elle allait apporter à cette phrase, mais elle se sentait obligée d'envisager cette solution. « J'imagine qu'un petit groupe suffisamment préparé pourrait se frayer un chemin et la sceller. »

« Mais à quel prix ? » ajouta-t-elle intérieurement. Même si elle s'incluait naturellement dedans, pouvaient-ils vraiment faire courir un tel risque à d'autres membres de la Lumière ?
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ange de Réconfort
Féminin
Nombre de messages : 574
Age : 22
Date d'inscription : 22/08/2009

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
564/0  (564/0)
Ven 16 Juin 2017 - 19:52
« Ce serait une idée, oui, attendez-vous à m'entendre parler de cette serrure de nouveau dans un proche avenir.  Cependant, cela ne solutionnerait qu'une parie du problème. »

La Lumière était, à l'heure actuelle, un naufrage. Cissneï allait épargner les détails à Aqua, bien évidemment, car elle savait bien que le Maître de la Keyblade était au fait des nombreuses situations délicates dans lequel était placé le groupe. Face au Consulat, à la Coalition. Mais aussi à Sherwood, pour aborder ce fâcheux sujet une fois alors. Cissneï soupira.

Cela étant, la présence d'Aqua l'aidait, il y avait quelque chose dans cette femme qui inspirait la confiance. Néanmoins, Cissneï restait pensive. Elle lui disait avoir erré quinze ans dans les ténèbres ; en comparaison, Cissneï avait elle-même erré avant d'arriver à la Lumière. Elle n'avait jamais considéré ceci sous cet angle, en réalité. Considéré son temps à la Shin-Ra comme une errance. Elle n'était jamais restée un chien sans maître très longtemps, au final, ayant rejoint la Lumière aussi rapidement qu'il lui fut possible. Passant de la gouverne stricte et minutée à l'heure près de la Compagnie aux rapports hasardeux et aux code moral parfois chevaleresque d'une organisation qui n'avait d'officiel que le nom à l'époque de sa fondation récente.

La jeune femme fronça les sourcils ; elle n'avait pas pensé à la Shin-Ra jusqu'alors.

Le groupe était pourtant omniprésent, et elle se jugea stupide qu'il lui fut passé sous le nez l'occasion d'y penser plus tôt.  « Aqua, je pense avoir une idée, corrige-moi si je me trompe. »

Elle laissa sa phrase flotter dans le temps, s'écoutant la prononcer, entendant son écho dans le vent. Soupirant encore une fois, d'un air légèrement plus décidé qu'alors qu'elle pensait que la Lumière était un naufrage, quelques instants plus tôt .

« La Shin-Ra gagne en puissance, c'est devenu en quelques mois une force respectable digne d'être approchée avec le plus grand intérêt. »


La vérité, c'était que Cissneï n'avait aucune idée du point auquel ses alliés la considéraient, quant à son passé et son appartenance à l'organisation. Elle n'avait jamais proprement terminé son contrat, jamais signé un bon pour solde de tout compte, ironiquement parlant elle y était toujours bel et bien employée ; la pensée lui tira un mince sourire et un malaise naquit au creux de son estomac. Cissneï n'était même pas sûre que la Lumière sut ne serais-ce que son appartenance au groupe. L'avait-elle jamais consigné dans un rapport ? En avait-elle jamais parlé à quelqu'un, un allié, un confident ? Cissneï haïssait ces gens qui ne parlaient jamais d'eux, se drapaient de mystère et ne faisaient rien paraître. A sa grande honte, elle ne parlait jamais d'elle non plus. Elle n'en avait jamais vu l’intérêt, qu'était un général qui partageait ses états d'âme ?

«  Je vais prendre contact avec Rufus Shin-Ra.  Dans tous les cas, nous n'avons rien à perdre. Je ne sais pas ce que tu en penses. J'espère savoir le convaincre de nous apporter un soutien, et auquel cas, savoir lui offrir une contrepartie qui ne nous laissera pas sans le sou.»


Quelques mois plus tôt, elle n'aurait pas pensé pouvoir songer à cela. L'idée l'aurait probablement dégoûtée, et elle craignait la réaction d'Aqua. La Lumière avait des standards ; mais c'était probablement ces standards qui l'empêchaient d'avoir un réel potentiel, au moment où tous les groupes pataugeaient dans des affaires les plus noires. Elle ne doutait pas exemple mais un seul instant que Genesis fasse basculer son groupe tant chéri dans les ténèbres pour un peu plus de magnificence.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de l'Océan
Masculin
Nombre de messages : 153
Age : 25
Date d'inscription : 27/09/2011

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
294/500  (294/500)
Mar 20 Juin 2017 - 12:05
« Et bien... »

L'idée que venait de lancer Cissneï méritait réflexion. Que savait-elle de la Shin-Ra après tout ? C'était un empire commercial qui contrôlait les routes stellaires et s'était approprié le monopole des transports entre les mondes. Il était vrai cependant qu'elle entendait ce nom bien souvent. L'univers entier dépendait de la Shin-Ra et elle semblait étendre son influence jour après jour. Toutefois, leur réputation ne lui plaisait guère... On en parlait comme d'un géant impitoyable, prêt à tout pour asseoir encore un peu plus sa position. Aqua repensa à la réunion de Port Royal et au moment où le sujet de la Shin-Ra avait été abordé. Les mots du Capitaine Teach résonnaient encore dans sa tête. Elle avait tenté de les avertir du danger que représentait la Shin-Ra, prophétisant qu'un jour ils deviendraient une menace sans pareil en se lançant à la conquête des mondes. La Maîtresse de la Keyblade ne savait qu'en penser. Les ambitions de la compagnie étaient bien mystérieuses... Tout ce dont elle pouvait être certaine c'était que leur cupidité ne défendait pas d'autres valeurs que leur profit.

« Je dois admettre que je ne leur accorde pas une totale confiance. Leurs intentions sont un peu trop troubles à mon goût. » Elle doutait qu'ils puissent jamais se fier à Rufus Shinra, pourtant, elle comprenait le raisonnement de sa supérieure. Le monde n'était plus le même, les alliances entre factions étaient devenues nécessaires par la force des choses. Tout aurait été tellement plus simple si ces groupes n'avaient jamais vu le jour, si les mondes avaient continué de vivre la vie qui était la leur... Mais elle devait se rendre à l'évidence, il était impossible de faire marche arrière désormais, à son grand regret.

« Mais je pense que vous... » Aqua s'interrompit un bref instant avant de reprendre le fil de sa phrase « Que tu as raison. » Elle manqua de peu de grimacer en prononçant ces mots. Ce tutoiement lui avait beaucoup coûté et avait eu un mal fou à sortir, elle avait l'impression de manquer profondément de respect à sa dirigeante ! Mais puisque Cissneï avait abandonné le « vous » de sa propre initiative, elle aurait eu peur, en le conservant, que sa politesse ne passe pour de la distance.

« Nous n'avons rien à perdre à essayer. » poursuivit-elle. « Même si nous n'obtenons pas leur soutien, je pense que nous serons d'accord pour dire que nous pouvons nous passer d'un ennemi supplémentaire. » conclut-elle avec un sourire en coin. Si elle essayait de dédramatiser cette situation par un trait d'humour, il n'en restait pas moins qu'il s'agissait de la triste réalité. La Lumière était affaiblie et en conflit avec deux adversaires importants, ils avaient cruellement besoin d'alliés. Heureusement leur accord avec le Sanctum tenait bon, même s'il s'agissait d'un allié blessé. Quant aux Mercenaires, ils ne bougeraient pas le petit doigt pour les aider sans une contrepartie. Mais après tout la Shin-Ra était-elle si différente ? « Je recommande la prudence lors des négociations, qui sait quelles seront leurs conditions. »

Pourquoi avait-elle l'impression d'en parler comme s'il s'agissait d'un pacte avec le diable ? Étant donné leur réputation, elle imaginait sans mal la Shin-Ra répondre à leur demande par une offre d'achat sur le Château Disney... Mais Cissneï devait déjà en être consciente, elle lui faisait confiance pour gérer au mieux cette situation.

Aqua balaya les jardins du regard une dernière fois, profitant de ce calme pendant qu'elle le pouvait encore. Il était temps de se remettre au travail. Et puis elle n'avait que trop abusé du temps de Cissneï, étant donné la pile de dossiers qui l'accompagnait un peu de tranquillité ne lui ferait pas de mal. La Maîtresse de la Keyblade se releva et prit congé de sa supérieure. Alors qu'elle commençait à s'éloigner, la jeune femme s'immobilisa brusquement. Il y avait une dernière chose qu'elle voulait demander à Cissneï, ce qui aurait dû être le motif premier de sa visite et qu'elle n'avait pas osé formuler jusqu'ici. Était-ce le bon moment ? La question lui brûlait les lèvres, mais elle craignait qu'elle ne soit déplacée.

Finalement, elle se retourna vers la dirigeante de la Lumière qui déjà était replongée dans les formalités et demanda d'une voix hésitante.

« Cissneï, ne te sens pas obligée de me répondre mais... Qu'est-ce qui t'es arrivé ? »

Elle n'avait pas besoin d'en dire plus pour lui faire comprendre qu'elle faisait référence à son année d'absence. Sa réapparition avait été aussi mystérieuse que sa disparition, et à sa connaissance Cissneï n'avait fait aucun commentaire dessus depuis son retour. Elle espérait que cela ne passe pas pour une simple curiosité mal placée... En vérité, Aqua s'était énormément inquiété de son sort. Et, même si elle avait toujours refusé de l'admettre, à une époque elle l'avait bien cru morte...
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Insomnie et ennui ... [Priv. Seamus] [TERMINE]
» FB : Le Bal de l'horreur [Pv. Bear D. Seiko]
» 05. Ennui inlassable et Cosmique Attitude. {Klaus}
» [Parc] Tuer l'ennui [PV: Keito Masahide & Eliza Trips]
» Ennui sur le bateau...