Derniers sujets
» Pensées rationnelles
par Cissneï Aujourd'hui à 1:03

» Un soir, une fête, une femme, un homme
par Arthur Rainbow Hier à 22:11

» Aux abonnés absents
par Kurt Brown Hier à 20:01

» Les Orphelins
par Septimus Hier à 19:06

» Changer de tête
par Pamela Isley Hier à 18:15

» La nature a horreur du vide
par Lenore Hier à 12:00

» Les sans-coeurs aussi ont le droit de se marrer
par Lenore Hier à 9:37

» Le glorieux et puissant être mystérieux !
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 23:31

» De retour au bercail...
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 22:20

» Lessive à Port Royal
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 17:55

» Tatanes et coups de lattes!
par Surkesh Lun 18 Sep 2017 - 16:53

» Bric à Brac
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 16:06

» Envie de me connaitre ? Il y a un peu de lecture - Fiche d'identité A. Underwood
par Abigail Underwood Lun 18 Sep 2017 - 14:31

» Achetez mon vaisseau, il est beau mon vaisseau !
par Chen Stormstout Lun 18 Sep 2017 - 14:25

» L'enthousiasme éternel
par Death Lun 18 Sep 2017 - 12:26


Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Une fenêtre sur le futur
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Mar 9 Mai 2017 - 15:08
Tout était en place, il ne restait plus que la présence du Président Shinra afin de valider le projet. L’ingénieur en chef de ce département, Viktor Schlefensaaft, tournait en rond dans son laboratoire en même temps qu’il époussetait sa chemise et vérifiait ses derniers calculs. Il était à l’apogée de son art, une vie de travail qui se réalisait enfin et ronronnait comme un moteur de vaisseau de classe gamma. Cette énergie, connue et méconnue était dans le creux de sa main et il était capable de l’extraire ainsi que de la maîtriser. Des nuits de calculs, d’essais et de cobaye pour parvenir à construire deux prototypes. Il lui fallait les fonds, et l’infrastructure pour que cela se porte sur un monde !

Patron…? Ça va…?
Les calculs sont prêts, vous avez vérifié les chiffres du prototype MKII et MKIV ?

L’apprenti hocha la tête et retourna en direction d’un ordinateur, les deux machines étaient connectées à ce dernier et envoyaient un flot continu de données. Deux soldats triés sur le volet, et volontaire, étaient actuellement en stase pour toutes la durez des tests et tous les résultats étaient au vert. Tout était parfait pour aujourd’hui.

Imprimez les données, il me faut tout pour convaincre le Président.

Les prototypes de réacteur étaient fonctionnels, voilà un mois qu’ils étaient actifs et qu’aucune ombre au tableau n’était apparu. Il ne pouvait rêver mieux.

Ils arrivent !

Le second apprenti rentrait dans le laboratoire, soufflant lourdement alors qu’il reprenait sa respiration sur l’un des plans de travail. Viktor souriait, rien ne pourrait l’empêcher d’atteindre son but. Refermant sa blouse de travail, passant sa main dans les cheveux et s’avançant vers la porte, il salua le Président de la compagnie Shin’ra d’une courte révérence avant de l’inviter à se diriger en face des deux cellules de stase. Les prototypes étaient bien visibles, les écrans affichaient toutes les données utiles alors que le premier apprentis revient avec un porte-document qu’il me tendit.

Merci d’être venu, Monsieur le Président. J’ai l’immense honneur de vous présenter le prototype des réacteurs à énergie du coeur.

L’ingénieur affichait son plus beau sourire, il devait être le plus impressionnant possible et ne pas laisser transparaitre la moindre inquiétude en face de cet homme. Viktor s’avança alors pour se mettre entre les deux caissons et pointer de ses mains les machines accrochées sur les deux soldats.

Vous n’êtes pas sans ignorer que, toutes choses vivantes dans notre univers est composé d’un coeur. Celui-ci possède une part d’ombre et de lumière plus ou moins actives et représentant l’alignement d’une personne. Sachez que moi, le grand Viktor Schlefensaaft, ait réussi à trouver un moyen de convertir l’essence présentes dans les coeurs en énergie !

À cet instant, l’un des apprentis tapa une ligne de code sur son terminal et le donné sur l’écran affichèrent une plan découpé de la machine ainsi que de l’apport énergétique des deux prototypes présent dans le laboratoire.

Le soldat à votre droite est un homme au profil ténébreux et produit tout autant d’énergie que le soldat à votre gauche. Cependant, ils ont un coeur faible et ne sont capable que de maintenir un accumulateur de trois cent cinquante volts. Regarder les chiffres que mon apprenti va vous communiquez…

Remis de sa course, le second apprenti approcha et donna un porte-document au Président avant de s’esquiver vers le fond du laboratoire.

Vous trouverez dedans toutes les estimations d’apport en énergie pour un coeur plus puissant, ou bien même pour le coeur d’un monde ! Un seul réacteur serait, selon mes calculs et ils ne sont pas erronés, capables de maintenir la ville d’Illusiopolis illuminés sans la moindre discontinuité et cela ne nous coûte pas le moindre munnies ! Je pourrais aussi vous proposer un système capable d’accumuler cette énergie et la transférer dans d’autres mondes sans aucune perte… Nous avons l’énergie du futur à portée de main ! Monsieur le Président.

Il ne pouvait pas refuser, ceci était une occasion en or pour la compagnie et les modules avec ce genre d’énergie était infini. Un sourire malicieux aux lèvres, se frottant les mains, Viktor n’attendait rien d’autre que l’approbation de son supérieur.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Mar 9 Mai 2017 - 16:24
Une source d'énergie intarissable à portée de main ? Voilà qui était intéressant. C'était ce genre de cas qui me redonnait espoir en mes employés. Les scientifiques s'étaient toujours montrés davantage à la hauteur que mes économistes ou autres bureaucrates simplement désireux de s'enrichir. La différence était là ; eux ne travaillaient que pour l'amour de l'argent, alors que mes hommes de laboratoires, eux, travaillaient bel et bien pour du résultat, pour voir leurs inventions et donc leur talent, reconnus.

Schlefensaaft ne faisait pas exception à la règle, il était fier de me présenter sa dernière création. Toutes ces heures passées à rédiger des calculs, à corriger de nombreux problèmes, à trouver des solutions... Toutes ces heures avaient donné naissance à un appareil des plus intéressants, et j'étais l'homme qui allait choisir si oui ou non la Compagnie allait s'en servir.

Cependant... Si l'idée de fournir les mondes en énergie à nul coût si ce n'est celui de la construction à grande échelle était intéressant, la chose me semblait bien trop facile. J'avais commencé à émettre quelques réserves dès l'instant où il m'avait annoncé que l'énergie venait des cœurs. Sans dire que nos connaissances étaient limitées à ce sujet, elles ne valaient pas celles d'Ansem le Sage, ancien souverain des Jardins Radieux. La seule chose qui restait immuable était que les cœurs étaient des choses fragiles qu'il ne fallait pas manipuler sans précaution. Sans cœur, il n'y avait pas de vie, et j'avais peur que ces réacteurs ponctionnant l'énergie des mondes finissent par tuer les mondes. Le syndrome du Pays des Merveilles, ou de la Fourmillière pour ne citer que des exemples récents.


Viktor, lis-je sur le badge ornant sa blouse, je me dois tout d'abord de vous adresser mes plus sincères félicitations. Ce que vous me proposez est vraiment très intéressant. L'absence de coûts, et l'argent que toute cette opération peut nous rapporter me semble vraiment très rentable, cependant... Je me dois de vous dire que je me pose quelques questions au sujet de votre prototype.

Je pris une pause, me tournant vers l'appareil miniature qui était posé bien en évidence dans le laboratoire.

Il me semble vous avoir entendu parler de « coeurs ». J'imagine que l'énergie viendrait du cœur des mondes. Comme vous le savez, les cœurs, en plus d'être nécessaires à toute vie, sont des choses très fragiles. A l'heure actuelle, êtes-vous en mesure de m'affirmer que votre création n'aurait aucune conséquence désastreuse sur l'état des mondes ? Je comprends votre engouement, mais il nous faut penser aux mondes en eux-même. Comprenez que nous ne pouvons pas nous permettre de recréer les mêmes événements que ceux s'étant récemment déroulés au Pays des Merveilles. Ma question est la suivante... Vous dites de cet appareil qu'il est capable de profiter de l'essence du cœur d'un monde. Que se passerait-il si le monde ténébreux ? Ses ténèbres seraient aspirées et la lumière pourrait se faire davantage de place ? A l'inverse, un monde plutôt lumineux se faisant absorber sa lumière ne risquerait-il pas de dépérir ?

J'attendais la réponse à mes questions en fixant le scientifique. Je n'espérais nullement le piéger, non, il s'agissait là de quelqu'un de compétent. L'élaboration d'un tel mécanisme le prouvait. Seulement, s'il était aussi sûr de sa création, il n'aurait aucun problème à me rassurer sur les points que je venais d'évoquer.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Mar 9 Mai 2017 - 21:10
Le sourire sur le visage de Viktor se faisait de plus en plus large à la mesure des paroles du Président Shinra. D’abords, il félicitait le travail de l’ingénieur et demandait des précisions supplémentaires. Durant deux longs mois, il avait étudié et répertorier tous les phénomènes et autres choses inattendues s’étant produites sur le coeur des deux derniers cobayes. Les résultats et les preuves, il les possédait et il n’avait plus qu’à exposer cela au Président Shinra. Remettant ses lunettes en place, s’approchant de l’ordinateur, Viktor commença à pianoter sur son clavier avant de regarder de nouveau le patron de l’entreprise.

L’opération sera rentable, Monsieur le Président. Le dernier prototype, le MKIV est construit avec du matériel vendu sur les marchés à un prix dérisoire. Seul le coeur du mécanisme demande un alliage complexe à forger ainsi qu’une gemme disséminé dans quelques rares mondes.

Le scientifique devait dorénavant mesurer ses mots, surtout avant d’afficher les résultats des deux mois d’expérimentations. Il devait vendre sa création comme révolutionnaire, et surtout, il devait éviter de faire croire que la production ne coûterait pas une munnies. Même si l’unique résultat comptait, il devait être honnête au nom de l’éthique.

Vous avez raison sur un point, le moteur de mon réacteur réagit avec l’essence même du coeur et la ponctionne un bref instant afin de le faire passer dans la gemme du réacteur. Évitons de rentrer dans les détails techniques, disons simplement que l’essence ténébreuse ou lumineuse présente en majorité dans un coeur suivra un circuit en vase clos afin d’alimenter la gemme et permettre à celle-ci de redistribuer l’énergie qu’elle aura accumulé.

Suite aux paroles du scientifique, un schéma s’afficha sur l’écran afin de montrer le schéma en rapport à ce qu’il disait. La représentation d’un coeur dévoilait une partie de son essence se voit extraite et ensuite suivre le circuit dans la machine pour ensuite revenir dans son réceptacle. Suite à cela, les résultats qu’il avait prélevés s’affichèrent au second plan.

Les deux machines ont fonctionné sur le coeur de vos soldats pendant une durée totale de deux mois. Et comme décrit précédemment, l’un à un coeur lumineux et le second un coeur ténébreux. Les chiffres l’indiquent, la structure même de leurs coeurs n’ont pas évolué d’un iota et aucun risque n’a été encouru.

Réajustant ses lunettes, Viktor sortit alors un autre dossier de son bureau qu’il présenta à son chef d’entreprise avant de prendre une voix plus grave.

Nous ne sommes pas arrivé à ce résultat sans échec, dans ce dossier, vous trouverez le nom de six autres cobayes ayant perdu la vie pour qu’aboutisse ce projet. Vous avez raison, la structure même du coeur ne tenait pas dans un seul et unique cas. Lors des premiers essais, nous ne redistribuions pas l’essence du coeur et celui-ci s’effondrait irrémédiablement. Cependant, quand nous conservions l’essence, l’apport énergétique était phénoménal ! Pour parler platement, nous extrayons la moindre parcelle dans le cobaye et produisions de super-batterie d’une rentabilité sans égale. Malheureusement, la question de renouvellement posait problème et ne pouvait être appliqué à grande échelle, sur un monde où même un coeur plus puissant.

Le Président devait s’en douter, le département dirigé par Schlefensaaft n’avait pas réussi à créer un prototype aussi stable sans le moindre sacrifice. Les données théoriques avaient prouvé la possibilité que cela fonctionne au début, les expériences démontraient qu’un coeur n’était pas assez résistant pour faire vivre le réacteur et l’organisme auquel il s’implantait. Dorénavant, il ne restait plus qu’à connaître la position de Monsieur Shinra par rapport à cela.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Mar 9 Mai 2017 - 22:11
Je vois...

A l'annonce des six soldats disparus pendant les recherches, je ne pus m'empêcher de grincer des dents. Toutefois, chaques expériences nécessitaient des sacrifices parfois de taille. Quelque part, six soldats ne me semblait pas être un gros chiffre. Schlafensaaft s'était révélé plutôt efficace dans ses recherches car obtenir de tels résultats après seulement deux mois de recherches relevait de l'exploit. Les cœurs étaient quelque chose de très capricieux.

Eh bien écoutez Viktor, vous me voyez à nouveau vous accorder mes félicitations. Vous pouvez en être sûr, la Compagnie et moi sommes très fiers de vous avoir à nos côtés.

A cet instant, une question me vint à l'esprit. Si lui et son équipe avaient subi quelques échecs lors de leurs recherches, peut-être pouvions nous en tirer parti.

Une autre question : qu'en est-il des réglages ? Est-il possible de délibérément conduire ces réacteurs à une malfonction ? Est-il possible, par exemple, que par une certaine manipulation, certains canaux se ferment et commencent à détruire le monde petit à petit ? Admettons qu'un de nos agents accède au panneau de contrôle du réacteur et qu'il empêche la redistribution du flux d'essence dans le cœur du monde... Quelles en seraient les conséquences avec le prototype actuel ?

Cette question était intéressante pour deux choses. La première, pour savoir s'il serait important de laisser les réacteurs sous haute surveillance... La deuxième, beaucoup plus immorale... Non, il valait mieux ne pas penser à de telles choses pour le moment.

Par ailleurs, vous me parliez plus tôt des composants nécessaires à la fabrication à grande échelle de ces réacteurs. Il me semble avoir compris qu'une certaine gemme et un certain alliage étaient nécessaires. Êtes-vous en mesure de me dire où se trouvent ces matériaux ? Des filons de ces gemmes existent-ils ou bien il s'agit d'artefacts très spéciaux ne se trouvant qu'à certains endroits bien spécifiques ?

Il s'agissait là de la question risquée, et je me voyais déjà devoir demander à mes chers employés de parcourir les mondes à la recherche de ces cristaux. Qu'il en existe des filons me semblait être le meilleur des cas ; il ne nous suffirait qu'à faire appel à une équipe d'excavation et le tout serait joué en peu de temps.

Pour l'alliage, il semblait évident que sa fabrication prendrait du temps, mais cela ne devrait pas nous être trop chronophage. Le travail du fer n'était pas quelque chose de rare ici, la plupart de nos vaisseaux et de nos équipements en étaient pourvus. Il ne suffirait qu'à donner les bonnes directives et en à peine deux semaines, une quantité suffisante pour un réacteur de taille raisonnable serait prête. Peut-être faudrait-il penser à agrandir l'atelier pour l'occasion histoire de doubler la vitesse de production.

Quoiqu'il en soit, grâce à notre cher ami Schlefensaaft, la Compagnie Shinra s'apprêtait à proposer un service des plus intéressants au monde. D'abord nous avions eu le monopole des transports, et maintenant nous nous apprêtions à fournir les peuples en énergie. Pour les plus archaïques, nous allions être vus comme des messies.

_______________________________
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 940
Age : 24
Date d'inscription : 03/12/2007

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade:
XP:
500/500  (500/500)
Mer 10 Mai 2017 - 13:08
Le visage de Viktor oscillait entre la joie et la peur. Le Président semblait d’accord pour la mise en service de ses réacteurs, l’apogée de sa carrière sera visible dans tous les mondes et aidera chacun de ses habitants. Toutefois, la question relative à la sécurité de son processus le laissait perplexe. Est-ce que Monsieur Shinra comptait vraiment se servir de son invention dans le but qu’il imaginait à l’instant…?

Non, ce n’était pas possible. Il s’agissait d’une innovation et non d’un nouveau moyen de destruction.

Retournant sur son ordinateur, pianotant de plus belle sur son clavier afin de manipuler son schéma du prototype MKIV. Rapidement, il découpa le dessin pour présenter la vue intérieure et dévoiler ainsi le coeur du processus dans son réacteur.


Comme tout système de condensation, il faut réguler l’apport en énergie continuellement. Pour que vous compreniez, la gemme absorbe et redistribue l’énergie de manière aléatoire et il faut calculer cette redistribution perpétuellement. Grâce à un logiciel de ma création, tout ce fait automatiquement et selon un système de valve.

Sur l’écran, le système de sortie du réacteur afin de redistribuer l’essence d’un corps se mit en évidence.

C’est ici que nous avons besoin de l’alliage, le système mécanique doit être renforcé avec la combinaison spéciale. Les parois subissent continuellement un assaut énergétique et le mélange de métaux atténue l’impact. Bien entendu, il faut une équipe pour veiller au grain et le système et autant manuel qu’automatique. Il est donc possible d’ouvrir les valves en grand, ou que de contraire, le refermer. Par ailleurs, la conception de l’alliage est une de mes créations et selon mes calculs, il résisterait à l’essence d’un coeur venant de passer dans la gemme. Malheureusement, ce métal est sensible aux explosions et au gel.

Le scientifique se retourna afin de faire face au Président de la compagnie, réajustant sa cravate et redressant ses lunettes, il reprit la parole après s’être raclé la gorge.

Et il y a, bien entendu, une sécurité. Il suffit que les commandes manuelles soit forcés pour que le système d’extraction se bloque et cesse de fonctionner. Toutes les commandes manuelles demandent une accréditation et un code, à l’heure actuelle, nous avons simplement une clé de cryptage en SHA-1. Nous pouvons nous charger de renforcer la sécurité.

Finalement, Viktor passa sa main sur le côté de son crâne avant de revenir en arrière et vérifier dans ses dossiers. Il se dépêcha pour récupérer les informations relatives à la dernière question du Président.

Il n’y a aucun souci pour récupérer les minéraux nécessaires pour l’alliage, ils sont à bas prix. Toutefois, la gemme pose problème et nous avons deux moyens pour la récupérer. Il suffit de creuser dans la croûte terrestre pour trouver des gemmes de basse qualité, une grande quantité est capable de créer la gemme nécessaire. Et d’après les travaux d’un autre de vos scientifiques, plus l’on s’approche du noyau interne d’une planète et plus les cristaux que nous recherchons sont purs et puissant. Dans ses documents, il parle de la Terre des Lions, la Forêt de Sherwood, le Domaine Enchanté et un monde récemment apparu… San Fransokyo.

Refermant son dossier, le scientifique réfléchit un instant avant d’extraire les documents relatifs au cristaux et à l’alliage avant de le tendre au Président. Il avait abordé tous les points sur ses réacteurs, il n’attendait plus qu’une réponse positive du chef d’entreprise.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Mer 10 Mai 2017 - 18:32
Parfait. Comme je pouvais en attendre de lui, Schlefensaaft avait su répondre à mes questions. Le bilan était encourageant et j'étais persuadé que de grandes choses allaient voir le jour très prochainement. Cela dit, quelques points restaient à revoir notamment au sujet de la sécurité. Cette faiblesse au gel et aux explosions était vraiment la malvenue et il serait crucial de renforcer la sécurité par un autre biais.

Ecoutez, je peux d'ores et déjà vous dire que l'idée me séduit et que je serai ravi d'implanter ces réacteurs dans quasiment la totalité des mondes. Toutefois, j'aimerais quelques sécurités complémentaires. De telles installations méritent d'être protégées c'est pourquoi je dépêcherai des hommes sur place pour en assurer la surveillance vingt-quatre heures sur vingt-quatre. J'enverrai aussi des agents récupérer les matériaux dont vous avez besoin pour la production de ces réacteurs.

La Terre des Lions, le Domaine Enchanté, San Fransokyo et la Forêt de Sherwood. Ces mondes verraient bientôt l'arrivée d'équipes d'excavation. A n'en pas douter, la récolte se ferait sans mal, ces mondes n'étant pas les plus hostiles. Et quand bien même les agents de la compagnie feraient de mauvaises rencontres, je ne doutais pas un seul instant de leur réussite.

De votre côté, j'aimerais que vous renforciez la sécurité interne des réacteurs pour éviter tout risque de sabotage, et j'aimerais aussi que vous produisiez un dispositif empêchant toute pénétration aux alentours de ces réacteurs. Pour un homme de votre génie, la chose ne devrait pas être si ardue. Un champ de force ferait l'affaire, couplé à l'un de nos dispositifs empêchant toute utilisation de la magie.

Avec ces précautions, seules les personnes habilitées pourraient accéder à l'installation. Le risque de sabotage allait être drastiquement réduit car, à n'en point douter, les réacteurs seraient la cible de tout les groupuscules anti-Shinra.

Je pris les dossiers sortis par Schlefensaaft pour les étudier au calme dans mon bureau, avant de tendre une main vers le scientifique en face de moi.


Viktor, ce fut un plaisir. J'attends de vos nouvelles très rapidement. Nous profiterons de cette occasion pour discuter de votre augmentation. Messieurs, je vous souhaite une bonne journée.

Je fis un signe de main aux autres scientifiques assistant Schlefensaaft avant de tourner les talons et de quitter le laboratoire. Cette brève entrevue avait égayé ma journée pour sûr. Les futures rentrées d'argent dans la compagnie pouvaient aisément se compter en centaines de milliers, si ce n'était plus. Et le plus agréable dans tout cela est que cette opération de grande échelle allait nous coûter très peu.

Peut-être aurai-je besoin de son génie dans le futur. Cette augmentation, bien qu'amplement méritée, allait permettre à cet homme de donner davantage de sa personne lors de ses prochaines inventions. Quelqu'un qui travaille pour des résultats et non pour des chiffres... Une personne méritant ma plus grande considération.

_______________________________
Contenu sponsorisé
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» liste partielle du futur gouvernement
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le futur prochain codex orks
» Evasion (par la fenêtre ouverte)