Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mer 26 Avr 2017 - 16:27

En y repensant, les choses auraient pu être bien pires que ce que j’ai vécu aujourd’hui. Vous voyez ce que j’veux dire…? Non ? Bon, j’vais remettre les choses dans le contexte.

En début de journée, j’ai pris un vaisseau pour me rendre dans le Colisée de l’Olympe afin de remplir une mission simple. Afin d’éviter les détails, j’vais simplement vous dire que j’ai dû affronter une horde de sans-coeurs dans les vestiges d’un ancien Sommet des Arts ainsi que la source de propagation des-dites ombres. Problème dans l’équation ? J’ne suis rien d’autre qu’un simple artisan, attention, j’suis capable de me battre et j’me défends plutôt bien. Sauf que, j’suis en train de vous parler d’une horde de sans-coeur ! Honnêtement, il n’y avait pas eu cette keyblade qui me serait apparu dans les pattes, j’serais rien d’autre qu’une ombre de plus dans les ruines de l’ancien Consulat.

Et ça, les amis, ça m’fait froid dans le dos…

Il s’agit, entre-autre, de la raison pour laquelle j’me retrouve le cul sur un tabouret du bar du Moulin Rouge. Il est dix-huit heures, et il s’agit de la troisième chopes que j’aligne. Autant vous dire que cette histoire m’a vraiment retournée.

— Chen… Est-ce que ça va…?
Il s’agissait de Miss Sunwell, l’institutrice que j’ai ramenée d’un des mondes récemment apparu. Elle était ici depuis maintenant deux mois, et elle semblait déjà s’être bien accommodé à l’établissement et sa tenue de Cowgirls lui allait comme un gant.

— Oui oui ! Ça va Priscilla, et toi ? Pas trop de problèmes, la vie se passe bien ici ?
— Oh, vous savez, il n’y a pas de bandit de grand chemin et tout cela change de mon tableau noir. Enfin, nous avons un problème.
— Pardon ?

Un de mes sourcils s’arque alors que la barmaid se penche par-dessus le bar pour me parler d’une façon un peu plus discrète. Elle me parle à l’oreille, en somme.

— Nous n’avons pas reçu les bouteilles de champagne, il ne nous reste qu’une seule caisse et Nam pense qu’on va être à sec ce soir.
— Mince… C’est ma faute, j’ai complètement oublié de ramener les caisses.

Lâchant la hampe de mon verre, j’me gratte derrière l’oreille et cherche un moyen de compenser le problème. Il s’agit de mon travail, j’suis l’un des principales fournisseurs en boisson du Moulin Rouge et voilà que j’ai mal fait mon travail. Sauf que, malin comme un panda, j’ai une idée qui me traverse l’esprit.

— Préviens les serveuses, ce soir l’absinthe sera au même prix que le champagne. Avec un peu de chance, il en demanderons plus et nous n’aurons pas besoin de la quantité habituelle de bouteille de champagne.
— Ça marche… Dolly ! Viens ici, j’ai un message à faire passer.

Voilà, un problème de régler. Bien, j’en étais où… Ah oui ! Donc, frôlé la mort comme ça, j’ai eu la même sensation que le moment où la Princesse Ariez s’est pointée dans le Jardin Radieux et à commencée à balancer des sans-coeurs un peu partout. Sauf que cette fois-là, j’avais une raison de me battre et il fallait que les habitants soit écarté du danger. Défendre ceux qui ne peuvent pas se battre, ça s’est une bonne raison de dresser les armes. Pour le cas des ruines, c’est un peu pareil… Mais pas trop. Dans les grandes lignes, il s’agissait simplement de débarrasser un lieu de sans-coeur pour que nos archéologues puissent découvrir les secrets d’un Consulat des temps passé. Certes, j’ai protégé des citoyens, mais ce n'est pas la même chose.

Et puis, cette keyblade, d’où est-ce qu’elle vient. J’ai trente-cinq ans, pourquoi est-ce qu’elle aurait pris autant de temps pour apparaitre ? Et puis, aucun pandaren de mon île n’a jamais eu ce genre d'arme. De mémoire de panda en tout cas. Du coup, ça voudrait dire que quelqu’un me l’a donné ou bien prêtée ? C’est confus, j’connais rien à ce genre de chose et j’viens de commander un quatrième verre. Outre plisser les paupières et me concentrer pour la faire apparaître, j’ai aucune idée de comment ça marche. Il y a bien une personne dans ce monde qui pourrait m’aider, non ?

Et voilà, faire le tour des personnes que je connais et qui possède une keyblade ? Pas difficile, il n’y en a aucun. À la limite, Ulthane étudie énormément les armes uniques et autre truc du genre, j’crois qu’il s’agit de la personne le mieux placer pour me parler de ça. Et là, une énorme pièce du puzzle vient de me tomber sur le coin du museau et il me faut deux gorgées de ma bière pour reconstituer l’énigme.

— Pardon Chen, je ne te dérange pas ?
Posant ma chope sur le bar, j’vois que Maure vient d’arriver derrière le bar en tenue de spectacle. Une jolie robe blanche, pour le spectacle spéciale des thébiennes, avec un décolleté plongeant et de petite parure en or pour compléter le tout.

— Non non, il y a un problème…?
— Un vol à signaler… Atossa et Hippé ne retrouvent plus leur bracelet pour le spectacle et il commence bientôt.

Arquant un sourcil, j’ai encore un peu de mal à comprendre pourquoi on vient me parler de cela, mais soit. Faisant mine de réfléchir à une solution qui ne vient pas, j’finis par délégué la tâche à la personne en charge de l’endroit.

— Euh… Demande à Natalia, elle s’y connaît dans ce genre d’histoire.
— Le problème est que… Elle est partie depuis quelque temps et on ne l’a plu revue ici…

Bien. Pas moyen de demander à quelqu’un d’autre de s’occuper de cette corvée. Bien, réfléchissons un instant.

— J’garde ça dans un coin de ma tête, en attendant, allez demander à Chariffa de vous prêter ses accessoires. Ils ont un style oriental, mais j’pense pas qu’il remarquera la différence si vous réorganisez le tout.
— Bonne idée, merci Chen !
— Dit-lui que l’idée vient de moi ! Ça devrait passer !

Voilà qu’elle fait demi-tour et retourne à l’arrière de la scène, bon, j’ai le temps pour terminer ma bière et ma réflexion. Donc, la pièce sur le puzzle. Dans toute ma vie, depuis que j’ai rejoint le Consulat, je n’ai croisé qu’une seule personne ayant un lien avec les keyblades et qui en plus m’a parlé. À moins que certains de mes amis me font des cachoterie, il n’y a eu personne d’autre qu'Adam… Enfin, Roxas… À qui j’ai parlé et qui pourrait possiblement m’avoir refilé le truc. Enfin, en partant du constat de base que c’est un peu semblable à une grippe et qu’on peu le refiler à d’autres personnes. Attend, si c’est le cas, ça voudrait dire que j’peux refiler ça à quelqu’un d’autre en toussant trop fort ?! Mince, va falloir que j’fasse attention en préparant des bières.

Quoi que, j’pourrai faire une bière spéciale à la keyblade !

Enfin, qu’est-ce que cela voudrait dire. Adam se serait pointé dans le cabaret pour passer du bon temps avec sa copine et me refiler une keyblade ? Nah, ce n'est pas possible que ce soit cela. Il est l’homme le plus recherché du Consulat, il ne viendrait pas me refiler un truc pareil sans un bonne raison. Et puis, il était rond comme une queue de pelle, il ne l'a peut-être pas fait exprès ou ne se rend même pas compte d’avoir partagé ce truc. J'pense que je tiens un début de piste…

— Je sais que Priscilla et Maure sont déjà venues te demander un service… Mais…
Même pas le temps de finir ma quatrième consommation que voilà une autre fille du Moulin Rouge. Enfin, pas n’importe qui, il s’agit de Carly ! À chaque fois qu’il y a une musique un peu populaire qui passe dans la maison, elle brille sur les planches du cabaret. Cependant, elle a un pied dans le plâtre et vient me voir en portant un peignoir. J’pense savoir ce qu’elle va demander !

— Oui, Carly…? Tu sais que t’es pas obligée de travailler avec un pied dans le…
— Ah non, ce n'est pas ça. C’est juste Eva qui aimerait bien te parler, elle m'a demandé de faire le déplacement.
— J’termine ça et j’la retrouve dans les loges.

Elle sourit à mon attention et fait demi-tour pour rejoindre les autres filles. Amenant mon verre aux lèvres, j’interromps mon mouvement avec de rappeler la danseuse.

— Attend un peu…
— Oui ?
— Pourquoi vous venez toujours me voir dés qu’il y a un problème ? J’ne suis pas l’ambassadeur ou quoi que ce soit d’autre, j’suis juste le fournisseur.

Elle étant ses lèvres dans un sourire avant de se rapprocher et s’asseoir sur un tabouret à côté de moi.

— Tu sais Chen, à force de venir trois soirs par semaine et que ce ne soit pas vraiment pour le travail, t’es celui qui se rapproche le plus du titre d’ambassadeur.
— Et Natalia alors ?

Elle ricane un instant avant de poser sa main sur mon poignet.

— C’est pas parce que tu possèdes le titre que tu le représentes, tu vois ce que je veux dire ? Tu viens tout le temps ici, tu nous aides et tu travailles quand tu viens juste pour profiter du spectacle.
— Rien d’exceptionnels, j’fais juste ce qui me semble bien.
— Oui, c’est ça. Tu devrais demander au Porte-parole afin de devenir notre ambassadeur, j’pense que t’as toutes tes chances. Bon, ne perds pas de temps ! Tu connais la sirène, et elle est un peu à cran pour le moment.
— Oui oui…

Et elle se relève et repart sur ses béquilles. Me laissant seul devant le bar, avec un nouveau doigt tendu pour demander à Kimberley pour une nouvelle bière.

Bien, il semblerait que j’ai deux questions en suspend pour le moment. La première étant de savoir qui a eu cette riche idée de me refiler la keyblade, et qui impose la sous-question de savoir à quoi est-ce que cela peut bien servir ! Et ensuite, savoir à quoi rime cette histoire d’ambassadeur du Moulin Rouge. Mine de rien, elles n'ont pas tort les filles. Chaque fois que j’viens poser mes fesses sur ce tabouret, j’me retrouve à faire mille trucs au lieu de profiter de la salle. Suffit de penser à cette vieille histoire avec le type au crochet et sa fiancée, elles sont venues me chercher pour que je désamorce la situation. Allez savoir, peut-être que c’est ça ma nouvelle tâche au sein du Consulat ? Gérer ce genre de tracas, et peut-être que cet étrange objet en bambou peut aider. Mince, qu’est-ce qui se passe autour de moi…?

Et d’ailleurs, je ne sais toujours pas comment le type au crochet fait pour boutonner sa chemise !



_______________________________
 
Le Tragédien

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
1124/500  (1124/500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Ven 28 Avr 2017 - 15:28
Exploit accompli.

Bon rp, très sympa. J'aime beaucoup le genre de l'introspection, c'est au moulin rouge et tu fais intervenir les danseuses et leurs divers problèmes. J'ai trouvé très sympa toute la thématique de l'ambassade. Forcément, j'ai été un peu moins captivé par... l'histoire de la keyblade parce que j'aime pas le principe du don de celle-ci mais enfin !

Ce commentaire sera évidemment très court. J'ai trouvé le rp sympa, bonne suite de ce que tu as déjà fait. A la rigueur, je regrette quand même un peu le choix des danseuses qui interviennent. Je ne dis pas que ce sont les plus utilisées mais elles font partie des groupes de danseuses qui le sont un peu plus, or certaines danseuses ne sont jamais mentionnées. Par exemple, les fées, je serais curieux de savoir dans quel rp on les voit. Pareil pour pas mal d'entre elles. C'est une toute petite chose mais enfin.

On s'est construit une armée de pnjs et une diversité importante donc autant l'utiliser, je pense ^^.

Donc Très facile ! 5 xp, 50 munnies et 1 PS en symbiose.
messages
membres