Homme de Confiance

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Capitaine
XP:
161/350  (161/350)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 24 Avr 2017 - 6:43
L'endroit empester la chair carboniser et la poudre à canon.
La plaine était couverte d'impact d'obus, de restes de véhicule blindé, de cadavre calcinée.
L'endroit ressemblait à un véritable charnier, le ciel dégagé et le soleil proche de son zénith contrastait avec l'horreur du terrain. Quelques arbres réduits à l'état de charbon ardent rappelaient vaguement la verdure du lieu, fumant encore. Les corps d'hommes et de femmes jonché le sol dans des positions grotesques, témoignant de la violence des combats. L'un avait perdu un bras, un autre ses tripes étaient explosé sur le côté, des rats grignotant les appendis, un autres encore avait le visage explosait, méconnaissable, une partit de ces dents s'étaient planté dans sa boite crânienne à moitié ouverte, des morceaux de son cerveau perlant sur le sol. Parmi les restes humains, une horde sans fin de parasite, des profiteurs, les nettoyeurs du champ de bataille, rats, corbeaux, mouches et autres nuisible pullulaient ici et là, donnant l'impression que cette terre n'appartenait plus à l'homme, mais à ces monstres silencieux et mortel.
Dans cet énorme bourbier, installer dans des tranchées sales, des hommes d'armes vaquaient à des occupations diverses, certains patrouillaient, d'autres manger, mais la majorité attendait. Assit ou allongé, ils attendaient, silencieux, la peur au ventre, essayant de faire le vide dans leur tête, ils patientaient.
Dans un petit coin d'une tranchée, un groupe de soldats se reposaient comme ils pouvaient, l'un était en train de fumée, un autre de boire ou encore de vérifier son arme. Chacun essayait d'évacuer son stress comme il le pouvait.

-Putain, ils vont jamais arrête de nous harceler ? ça va faire 2 semaines qu'ils nous attaquent presque sans interruption.
-Tu devrais avoir l'habitude depuis le temps !
-Tu parle ! J'en ai tellement buté que j'ai arrêté de compter à partir de 325…
-Tu es obstiné pour être resté aussi longtemps, en même temps on parle de sans-cœur, pas étonnant qu'il y en ait sans cesse.

Les deux hommes eurent un petit rire forcé lorsque des bruits de bottes s'approchant se firent entendre. Un homme en uniforme apparut, il portait un fusil et un casque, tout étaient couverts de boue et usé par l'utilisation intensive. Les deux hommes se levèrent d'un bond et lui firent un salue militaire avant de s'exclamer d'une seule voix.

-Mon adjudant !
-Repos les gars…

L'officier soupira un moment avant de retirer son casque d'un geste fatigué, il se gratta la tête, enlevant une fine couche de crasse et de sang séché avant de continuer.

-Bob et Al sont morts, les toubibes ont fait ce qu'ils ont pu, mais sans succès, hémorragie interne pour l'un et infection de l'os pour l'autre, en même temps avec toutes les saloperies qui traînent ici, la moindre coupure peut nous tuer.

La nouvelle fit l'effet d'une bombe dans l'escouade, certains affichèrent une grimace de rage et d'autres essayaient d'encaisser la nouvelle. L'Adjudant les laissèrent ensuite pour s'engouffrer dans un autre lieu de repos. Lorsqu'ils furent de nouveau seuls, les deux hommes se rassirent en se massant la tempe.

-Bordel ! Foutu Coalition Noir ! Qu'ils crèvent tous ! C'est des putains de barbares et des monstres !

L'autre homme leva la tête au ciel, se perdant dans le bleu azur de celui-ci, essayant de s'évader, si seulement il pouvait quitter cet endroit, si seulement il pouvait…

-Indrick ?

L'homme tourna son visage vers son voisin.

-Qu'est-ce que tu comptes faire une fois cette guerre terminait ?
-Je sais pas Boris, j'ai fait ça toute ma vie, et je sais rien faire d'autres.

Perdu dans ces pensées, le soldat respira une grande bouffé d'air.
L'endroit empester la chair carboniser, et la poudre à canon.

6 ans plus tard.

Le Capitaine avancée à vive allure, son pas rapide trahissait un certain mécontentement. Voilà quelques jours qu'il était rentré d'une longue mission dans l'espace avec sa troupe, il n'avait pas été présent lors de la découverte du corps de la Princesse sans-cœur, ancienne chef suprême de la coalition. Et lorsqu'il était enfin revenu beaucoup de choses avaient changé, Death était le nouveau chef et une sorte d'intendante avait pris le rôle de transmission des ordres de missions. Indrick avait encore du mal à digérer tout ce qui s'était passé durant son absence. Mais pour l'instant il y avait plus urgent, à peine était-il revenu qu'il devait former de nouvelle recrue…Lui, un Capitaine de la Coalition, qui a en charge l'un des seuls vaisseaux du groupe, devais faire les nounous et entrainer les nouveaux. Il semblerait que les gens ici aient une drôle de manière de fête leurs retours au Q.G. L'homme continua ainsi sa marche forcé jusqu'aux salles d'entrainement, il franchie les portes et les retrouva. Ils étaient tous là, Marianne, Elizabeth, Tosh, Tio et Baird en tenu d'entrainement et prêt-à en faire bavaient à ces nouveaux soldats. En face d'eux se trouvaient 20 hommes, 20 militaire d'un nouveau monde qu'on appelait San Fransokyo, ils se tenaient par groupe de dix et droit comme des piqués, au moins ils savent faire un salut correcte pensa le Capitaine. Celui-ci s'installa avec son escouade en face de l'attroupement avant de prendre la parole d'une voix claire.

-Bienvenue en enfers les nouveaux ! Je sais pas ce qui vous a fait croire que rejoindre notre groupe était une bonne idée, mais c'est trop tard pour reculer maintenant. Vous voilà maintenant avec tous les plus grands groupes de notre monde comme ennemis. Et inutile de penser à la désertion, ici on traite les gens comme ça avec cruauté et sadisme.

Pendant qu'il exposait tous les biens faits que la coalition pouvait leurs apportés, Indrick vit le visage de ces hommes se décomposer et certain hésité déjà. Tant mieux, non pas qu'il voulait les voir souffrir, mais ils devaient savoir où ils avaient mis les pieds et surtout à quel point ils étaient dans la merde en rejoignant les rangs de la Coalition Noir, après tout il faut être fou pour les rejoindre, ou désespérer.

-Bon assez perdu de temps à vous faire l'éloge de notre groupe, sachet jusque que la Mort elle-même est notre chef actuelle alors….attendez-vous à affronter tout et n'importe quoi dans les prochaines années. Comprit !
-Oui Capitaine !!
-Bon, pour l'instant on va simplement voir ce que vous savez faire ! Sur le tapis ! Séance de combat au corps à corps avec notre experte, le soldat Tio.

Celle-ci fit un pas en avant et la troupe d'homme fit un petit geste de recule devant la mastodonte, il faut dire que la guerrière au Marteau ne passe pas inaperçus avec ces deux mètres de hauts et son corps musclé à en faire pâlir Hercule lui-même. Affichant un large sourire carnassier, elle les jugeait de son regard jaune, telle un fauve devant une proie. Elle fit quelque étirement avant d'hurler.

-Aller les filles, qui veut m'affronter en premier ?!

Il eut un moment de flottement avant que quelques-un se décidèrent à s'opposer à elle, les plus téméraires ou suicidaire surement. L'attroupement se déplacèrent jusqu'au tapis et commencèrent les combats. Pendant 30 minutes la seule chose qu'on pouvait entendre depuis l'extérieur de la salle était des cris de douleur et ceux de nombreuses chutes de corps lourd au sol. Tio se tenait fièrement, bras croisé, regardant son adversaire se plier de douleur sur le tapis. Lui et 9 autres recrus se tortillaient dans tous les sens, certain se tenait le bras, d'autres la jambe ou encore le ventre. Tous blessés dans leur corps et leur égo.

-Alors ? Qui d'autres ?

Les rescapés se regardèrent un moment, mais aucun autre ne se proposa. Devant ce long silence Indrick reprit la parole.

-Voilà votre première leçon, ici vous trouverez forcément plus fort que vous, les mondes sont tous différents et certains sont beaucoup plus dangereux que le vôtre. Maintenant prenez un partenaire et entrainez-vous.

Lorsque les duos furent crée et les combats commençaient, Elizabeth s'approcha du Capitaine, un petit sourire aux lèvres.

-Ce n'était pas pour leurs montrés qu'il y avait plus fort qu'eux ici que vous les avez délibérément jeté à notre Tio. N'est-ce pas ?

Regardant les recrus, Indrick afficha un sourire à son tour.

-C'est vrai, je voulais surtout voir qui parmi eux étaient les plus téméraires et qui serait plus….réfléchie. J'ai déjà une idée plus claire du groupe maintenant.

Au bout d'un moment Tosh et Elizabeth rejoignirent le groupe, heureusement pour les recrus ils étaient beaucoup plus « doux » avec eux. Tosh affronté un homme un peu plus grand que lui, le corps musclé, mais fin. Ils se regardèrent un moment avant de s'élancer l'un contre l'autre. La recru tenta un fauchage avec sa jambe, mais Tosh fut plus rapide et sauta d'un geste vif pour terminer sur son torse par un drop kick sur le torse de son adversaire. Celui-ci ce le reçu de plein fouet, souffle coupé et déstabilisé par l'impact, il tomba lourdement au sol. Le soldat posa ses bras sur son torse et tenta d'atténuer la douleur en les frottant. Lorsque L'assassin masqué s'approcha pour lui tendre une main et l'aider, celui-ci la rejeta et se releva en position de combat. L'affrontement reprit de plus belle, sous le regard inquisiteur d'Indrick et Marianne qui s'était approché à son tour.

-Alors ? Tu crois qu'ils ont du potentielle ?
-La majorité oui, certain sont plutôt tenaces et c'est une qualité pour la coalition, on n'a pas besoin de gens qui fuit ou abandonne facilement, nous somme les cibles de tous, alors il nous faut les meilleurs. Les autres par contre…Ils seront au moins utiles pour le ravitaillement ou les patrouilles à l'arrière-Garde.
-Toujours l'œil pour ces choses-là à ce que je vois.
-Il le faut bien, il semblerait que nous soyons les seuls « qualifié » pour se travaille… A croire que pendant notre absence le niveau d'exigence a chuté.

Alors qu'Indrick était concentré sur les combats, il fut perturber par quelque chose, un geste, un contacte fugace, la main de Marianne venait d'effleurer la sienne, il tourna son visage vers la femme et même si elle ne le regardait pas, il comprit. Plusieurs heures plus tard, lorsque la séance fût terminer et les recrus partit. Le Capitaine et Marianne s'étaient éloigné, ils s'étaient installés dans l'un des jardins du manoir, seuls. Adosser à un arbre, enserrer l'un à l'autre, chacun profitant de cet instant magique, s'enivrant de l'odeur de leur amour. Ils restèrent un moment comme ça, profitant simplement de l'instant présent, puis Marianne ce dégagea quelque peu, elle plongea son regard dans celui d'Indrick. Jamais l'homme n'avait vu aussi belle femme qu'à cet instant, il plongea dans son regard azur. Il allait dire quelque chose, mais Marianne posa son doigt sur ses lèvres, murmurant, presque une supplique.

-Chut…Ne dit rien. Pendant ce voyage nous n'avons pas pu être ensemble, seul à seul, profitants de ce moment rien qu'à nous.

Elle approcha doucement ses lèvres de celle d'Indrick, fermant les yeux, lorsqu'ils ne furent qu'à un centimètre, elle murmura, comme un souhait.

-Tu m'as manqué.
-Je t'aime.

Puis leurs lèvres se celèrent dans un geste sensuelle et enchanteresse.
L'Assassin écarlate

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandante
XP:
61/400  (61/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Dim 7 Mai 2017 - 22:54
Indrick ! A nous deux, mon gaillard.

Avant tout désolé de l’attente de la notation, j’ai pas vraiment d’excuse autre que mon taf.

Bon, commençons !

On va d’abord dire les choses qui font mal et après les choses qui font du bien.

Premièrement, je t’avoue avoir été largué dès le premier paragraphe. Je suis nouveau et donc je n’ai pas connu ton personnage avant mon arrivée. Je me suis demandais où tu étais et qu’est ce que tu faisais. Dommage, que tu n’as pas donné plus d’indications qu’une simple temporalité.

Deuxièmement, je suis assez déçu du fait que le corps de la mission ne fait pas plus de paragraphes que ça. Quand j’ai donné l’ordre de mission, je voyais un combat pour en apprendre plus sur ton escouade niveau tactique. Surtout contre des militaires et un robot (d’ailleurs quid du robot ?). Mais je n’ai eu qu’une simple mise en bouche, pas vraiment de description.

Voilà pour les trucs qui fâchent !

Enfin, bien évidemment, il n’y a pas que du mauvais. Malgré tout, on pouvait sentir que tu essayais de mettre l’ambiance dans les combats, surtout le premier qui se passe dans le passé. On y croyait !

Ensuite, j’ai bien aimé la romance à la fin. Je suis un mec fleur bleue qui aime ce genre de truc cul-cul. Ça m’a fait plaisir de voir ça et je demande à voir la suite.

Donc, verdict un rp un brin décevant, mais qui montre ton potentiel. Ne pense pas que je veux te démonter; hein ! J’ai envie d’en savoir plus sur ton escouade ! Par contre fait attention, il y a une faute dans le titre c’est « Recrues » et pas « Recrus ».

Mission accomplie
Très facile : 5 points d'expérience + 50 munnies + 1 PS (en psychisme).
messages
membres