Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Huayan Song Hier à 19:52

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Hier à 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Hier à 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58

» Il était une fois ... Toxine (En cours )
par General Primus Jeu 16 Nov 2017 - 2:06

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Shadow Mer 15 Nov 2017 - 16:46

» Sauver Tania [Exploit]
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:56

» Déménagement
par Chen Stormstout Mer 15 Nov 2017 - 10:34

» Contrats - Demande de Mission
par Merrion Dexelo Mar 14 Nov 2017 - 23:00

» Fiche d'Identité de Narantuyaa
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 9:17

» Attaque Nocturne
par Narantuyaa Mar 14 Nov 2017 - 2:54

» Avant de poster dans Histoires de Grimm...
par General Primus Mar 14 Nov 2017 - 0:15

» L'âme d'un chercheur
par Huayan Song Lun 13 Nov 2017 - 15:45

» La fiche d'identité de D.Va
par D.Va Lun 13 Nov 2017 - 15:03


Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Réunion, guignols et hausse de prix
avatar
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 412
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Dim 23 Avr 2017 - 15:38
Aujourd'hui réunion inutile de la compagnie. Dieu que je détestais ces réunions... Si elles me permettaient de prendre connaissance du peu de choses qui avait échappé à mon regard vigilant, il s'agit pour la plupart du temps de futilités. Je les voyais comme une perte de temps, de longues minutes interminables à me tenir là, assis sur un siège à écouter les idées d'une bande de pseudo-génies.

Je me préparai moi-même une tasse de café, Scarlett étant déjà en salle de réunion, et je me mis en route. J'appelai l'ascenseur, montai dedans et appuyai sur la touche correspondant au bon étage. La porte s'ouvrit sur un long couloir que j'empruntai pour rejoindre la salle. Je restai un instant devant la porte fermée, inspirant un bon coup, et clenchai la porte pour entrer.


Bonjour à vous messieurs, restez-assis.


Ceux qui s'apprêtaient à se lever se ravisèrent alors que je prenais place en bout de table.

Bien, je vous écoute. Quelles sont les nouvelles ?

Une question que j'étais las de répéter chaque semaine. Pour ne rien arranger, tous restaient silencieux jusqu'à ce que je pose moi-même les questions. Il n'y avait aucune spontaneité, et, dès lors que l'un d'eux avait la parole, l'on aurait cru qu'il était chronométré. Certes, je voulais que les choses se passent vite, mais ils n'étaient pas obligés de manger la plupart de leurs mots pour faire passer leurs idées au plus vite.

Poliment, je me mis à enchaîner les refus. Certaines idées étaient trop coûteuses pour ce qu'elles allaient nous rapporter, d'autres entraînaient une prise de risques considérables à laquelle je me refusais de nous soumettre. Enfin, d'autres relevaient d'oeuvres de fictions, ce qui me fit lever les yeux au ciel dans un soupir d'exaspération. Cette semaine, comme tout les autres, il n'y avait rien d'intéressant à tirer de cette réunion.


Bristol, je ne vous ai pas entendu aujourd'hui. Vous n'avez rien à dire ?

Question de politesse, à nouveau. La réunion était sur le point de se terminer, et j'étais pressé de retrouver mon bureau mais je devais m'assurer que tout le monde avait dit ce qu'il avait à dire. Il ne fallait pas que je montre des signes de lassitude quant à ces réunions.

J'attendais que tout le monde ait fini d'exposer ses idées pour la Compagnie, Monsieur le Président. Exposer mon idée au milieu de cette réunion aurait retiré toute chance à mes collègues.

Toujours aussi sûr de lui, certaines choses ne changeaient pas. Pourtant, avec lui, je n'en étais pas à mon premier refus... Mais il s'en fichait, probablement. Son petit sourire, sûr de lui, me faisait déjà craindre le pire.

Très bien, vous m'intéressez Bristol. Qu'avez-vous à nous proposer ?
Dis-je, feignant l'intérêt. Il allait nous faire perdre notre temps à tous, comme à son habitude.

Eh bien, je voulais parler du cas des Mercenaires, Monsieur le Président. Quelques années en arrière, vous avez demandé une majoration de cinquante pourcent sur le prix de leurs voyages, n'est-ce pas ?

Continuez...

Sauf votre respect, Monsieur le Président, je trouve qu'une majoration de cinquante pourcent est assez faible. Je reconnais que l'idée est de ne pas les mettre en faillite pour qu'ils continuent de payer leurs transports, cependant... Si l'on se fie aux graphiques démontrant l'importance du trafic sortant de Port Royal, on peut voir que l'activité est énorme depuis ces derniers temps. Ma proposition est donc la suivante : pourquoi ne pas tirer parti de leur activité débordante en augmentant de nouveaux les prix ? De tout les groupes, ce sont eux qui ont le plus besoin de se déplacer, ils n'ont qu'un monde sous leur coupe, et surtout sont suceptibles de se rendre dans n'importe quel monde au vu de leur statut de mercenaire. Je pense qu'ils sont une source de revenus non négligeables pour la compagnie.

Jimmy Bristol, homme d'âge moyen, analyste fantasque avec pour principal défaut d'être constamment sûr de lui même dans l'erreur venait d'énoncer quelque chose d'intéressant ? Si la bienséance ne m'obligeait pas à me comporter de façon civilisée, j'aurai volontiers mimé une larme à l'oeil comme signe d'espoir retrouvé.

Bristol... Vos analyses sont plutôt convaincantes. Je dois dire que votre idée est plutôt bonne, et je comprends l'assurance dont vous faisiez preuve quelques minutes plus tôt....

Mais ce n'est pas tout.


Ah... Évidemment, c'était trop beau pour être vrai...


La Compagnie Shinra fournit les groupes en Potions et aux produits consommables. C'est aussi elle qui vend les vaisseaux aux personnes désirant en acheter, n'est-il pas ? Pourquoi ne pas taxer aussi ces produits ? Si l'on y réfléchi bien, les mercenaires sont un groupe guerrier. Ils ont souvent à mener bataille dans le cadre de leurs contrats, non ? Dans ce cas-ci, il me semble évident que taxer les produits curatifs – et les autres – devient très intéressant ! S'ils sont nombreux, s'ils sont actifs... Alors c'est définitivement une réelle source d'argent. Et, Monsieur le Président, nous serons d'accord sur le fait que s'asseoir sur autant d'argent serait criminel.

Une double bonne idée ? Et cela en moins de dix minutes ? Est-ce que c'était le fruit de tant d'années passées à ne fournir que des idées sans queue ni tête ? Ou plutôt était-ce un coup de chance ? Les deux étaient possibles. Quoi qu'il en soit, je me devais de reconnaître que l'idée était séduisante.

Bristol, je suis vraiment bluffé. Vos idées sont bonnes, elles font sens... et sont applicables. Vous n'avez pas idée d'à quel point je peux être fier de vous à cet instant.

Taxer davantage les mercenaires... Profiter de leur situation pour engranger encore plus d'argent, et finalement... après avoir bu dans leurs comptes jusqu'à plus soif, les pousser à la faillite et donc libérer les mondes de leur existence. C'était une idée plutôt parfaite.

Du coup, Monsieur le Président. Avec tout cet argent récupéré, j'ai pensé que peut-être nous pourrions trouver un peu de surplus pour une éventuelle augmentation.

Refusé, dis-je souriant. Bien messieurs, je pense que cette assemblée touche à sa fin. Je vous remercie Bristol pour votre participation, et je vous souhaite à tous une bonne semaine. A Lundi prochain.

Je me levai, n'attendis pas qu'ils rangent leurs dossiers et autres feuilles volantes, et sortis de la salle en direction de mon bureau. Je devais me hâter de mettre tout cela en place, chaque seconde qui s'écoulait était un peu plus de munnies à côté desquelles nous passions.

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hausse des prix
» Hausse du prix du manga en 2012 ?
» Hausse des prix du SDA !
» Nouvelle augmentation des prix
» Remise des Prix à la VBM

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet