Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Tenue exigée impec'
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 141
Age : 22
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Seigneur
XP:
282/500  (282/500)
Sam 22 Avr 2017 - 17:48
- Allez les gars ! Vous verrez, c’est génial. Insistait le médecin, déjà dans l’encadrement de la porte du dortoir. Pas de mission en dehors du vaisseau-mère aujourd’hui, juste des petits culs à mater et dire si, oui ou non, les personnes peuvent venir bosser chez nous.
- Kurt, ça n’intéresse que toi. Répondit simplement Hadrien en allant se mettre dans sa couchette. Aujourd’hui, c’est repos et je compte bien en profiter.
- Déjà… Coupa Loris qui sortait des douches. C’est toi que ça n’intéresse pas, Hadrien. Il passa sa serviette dans les cheveux. Moi, j’viens avec toi. La maintenance des drones est déjà faite et j’ai pas envie de rester à rien faire dans les dortoirs.
- Regarde ! Loris vient, ça serait drôle de faire ça ensemble. Recommença Kurt, s’approchant du sniper pour secouer son épaule.
- Non, j’ai pas envie ! Répondit-il, avant de tourner le dos à ses collègues. Propose à Farah, on verra si elle aura envie d’assister à un défilé de mode à la con.

Alors que Loris se dirigeait vers son casier afin de s’habiller, le médecin pince son menton en même temps qu’il sortit une cigarette de son paquet. Au bout d’intense réflexion, il plongea sa main dans sa poche pour sortir son PHS.

- C’est pas une mauvaise idée. Dit-il en composant son numéro. Elle va faire la gueule si j’ai proposé un truc pareil à toute l’escouade sauf à elle.
- Sérieux… Dit le sniper, se pinçant l’arcade du nez. Mec, faudrait un jour que l’on t’apprenne la vie…
- Ouais… Farah ? Le médecin était déjà au téléphone et tournait en rond dans le dortoir de l’escouade. C’est Kurt, j’te dérange pas… Cool ! Il dessina un sourire sur son visage. On m’a demandé un truc… Non, ça se passe sur le vaisseau. Recruter des serveuses… Pourquoi…? J’en sais rien moi, j’obéis aux ordres. Il marqua une courte pause. Oui, comme durant le combat du Colisée. Une autre pause. Tu sais, j’ai pas composé ton numéro pour parler de ça. Oui, je sais.
- C’est presque aussi bien que les séries à la télé. Répondit Loris en enfilant son pantalon.
- Bon ! Ça te dit, ou pas, de venir avec moi et Loris pour passer les entretiens…? Le silence dura quelques secondes, le médecin hocha alors de la tête. Ok, pas de soucis. À la place, on fera un entraînement ce soir, tous les quatre dans la salle du niveau dix. Ça marche. Allez, à toute !

Le médecin raccrocha et rangea son PHS dans sa poche avant de ramener sa cigarette à la bouche. De leurs côtés, Loris et Hadrien fixèrent le chef d’escouade dans une moue d’incompréhension avant de prendre la parole en criant.

- Tu viens de foutre une séance d’entraînement durant notre jour de repos ! S’emporta Hadrien.
- J’sais pas, t’avais pas envie de nous en parler avant !? Enrichis le technicien.
- Déjà. Coupa directement le médecin. Le chef d’escouade… C’est encore moi et j’ai pas à demander votre avis pour tout ! Il dessina un sourire sur son visage avant de se retourner en direction de Loris. Bon, on y va ? On n'a pas toute la journée, bouge un peu ton cul.
- Promis, un jour. Commença le technicien. J’vais te faire une connerie que tu n’oublieras pas de si tôt. Dit-il en mettant son t-shirt pour ensuite rejoindre le médecin à la sortie de ses quartiers.

Ensemble, le médecin et le technicien traversèrent le vaisseau-mère, empruntèrent l’ascenseur centrale et se retrouvèrent dans la salle d’accueil. Saluant les secrétaires, les deux SOLDATs prirent les piles de dossiers contenant toutes les informations relatives aux candidats pour ensuite se rendre dans la salle d’entretien. Comme la dernière fois, le médecin se retrouva dans une salle contenant rien d’autre qu’un bureau et deux chaises ainsi qu’assez d’espace pour faire leur travail. Tranquillement, Loris et Kurt s’installèrent sur leur chaise en attendant que les entretiens démarrent.

- Il y en a combien ? Demanda le technicien, observant de haut en bas la pile de dossiers.
- Une petite trentaine. Répondit le médecin, content à peine le nombre de dos de dossier devant lui. Ça ira vite, les secrétaires servent déjà de premiers filtres et nous laissent les bonnes à examiner.
- Kurt, les femmes ne sont pas des objets. Dit-il en attrapant un dossier. On ne se rend pas dans un club d’Illusiopolis pour mater un cul se trémousser sur une bar… Oh putain, c’est quoi cet avion de chasse !?
- Tu vas terminer ton couplet sur le respect ou examiner d’autre dossier avec moi. Ricana Kurt en attrapant un autre papier. Vraiment, j’me demande où ils vont les chercher.
- Carrément… On commence quand ?

Un quart d’heure plus tard, la première candidate rentra dans le bureau. D’après le dossier, elle était originaire du Palais des Rêves. Une grande femme, elle devait dépasser le médecin d’une tête, cheveux noire et tombant jusqu’en dessous des omoplates. De long cil, des yeux de biche et un sourire empli de promesse. Kurt, impassible, avait une cigarette en main alors que Loris avait appuyé ses deux coudes sur la table. Comme s’il voulait être le plus proche de cette dame.

- Pardon de dire ça comme ça. Commença le médecin. Pourriez-vous tourner sur vous-même ?
- Ce que veux dire mon collègue, c’est que nous ne pouvons prendre n’importe qui. Enrichit Loris. Vous allez être la première chose que les clients du casino verront, il faut que vous soyez sublime !

La jeune femme rigola un instant en portant sa main devant la bouche avant de tourner sur elle-même. Elle portait une robe simple, sans fioritures avec un décolleté tenue par une ficelle noué comme un ruban. Alors que les deux SOLDATs demandèrent à ce qu’elle recommence pour mater son dos, Kurt reprit la parole.

- Mademoiselle… Dit-il en ouvrant le dossier. Clémentine ?
- Oui, c’est bien cela. Répondit-elle d’une voix douce.
- Physiquement, vous…
- Correspondez parfaitement à nos attentes ! Coupa Loris, attrapant le dossier et le posant sur un coin du bureau. Vous êtes prise !

D’un coup, son sourire s’entendait d’autant plus et elle remercia les membres de la compagnie d’une révérence avant de venir prendre un papier que le technicien lui tendait. Le tout, sous le regard médusé du médecin. Et finalement, elle quitta la pièce afin de laisser seul les deux SOLDATs.

- Mec, qu’est-ce que tu viens de faire ? Demanda le médecin avant d’appeler une autre candidate.
- Attend, elle correspond au profil ! Insista le technicien. J’rentre dans un casino et j’la remarque, j’quitte pas les tables de jeu ! Rien que pour la voir m’amener des commandes.
- Loris, elle est analphabète ! Répondit le médecin en pointant la ligne dans le dossier. Faut pas seulement ramener de super bombasse, faut qu’elle travaille aussi, abruti.

Lentement, le technicien réalisait son erreur et vint se frapper le front avec le plat de la main.

- Merde… On fait quoi du coup…? Risqua-t-il.
- On ? Que dalle, tu as fait la connerie et tu corriges ta connerie. Commença le médecin. Soit, tu sors et tu lui brise le coeur en disant qu’elle n’est pas prise. Soit, tu laisses filer et t'iras lui donner un coup de main le jour où elle commence.
- J’vais choisir la seconde option. Dit le technicien en chutant dans sa chaise.
- Maintenant, tu réfléchis plus de deux minutes avant de faire de la merde. Dit le médecin en attrapant un autre dossier. Bien, j’appelle la suivante.

Peu après, une autre femme rentra dans la pièce. Celle-ci était plus petite que Kurt et arborait une chevelure blonde et bouclée. Pour l’occasion, elle s’était mise sur son trente et un avec un petit ensemble de couleur noir avec chemisier blanc. Le tout faisait ressortir ses yeux, enfin, son maquillage aidait aussi à ce que l’on ne remarque que ça. Cette fois-ci, Loris ne l’ouvrit que pour parler du physique de la dénommer Marianne, originaire de la Cité des Rêves et ancienne vendeuse dans une boulangerie-pâtisserie. Au premier abord, le candidat parfait pour le poste ! Après, les SOLDATs devaient agir en tant que professionnel et commencèrent à poser une série de questions.

- Pourquoi vouloir rejoindre la compagnie ? Commença le médecin.
- Mon contrat avec mon patron touche à sa fin et comme mes études sont finies, il ne va pas renouveler ma formation comme il n’avait plus les avantages étudiants. Énonça-t-elle, conservant un sourire sur son visage. Et puis, j’ai vu l’annonce à la station de la Cité des Rêves.
- Outre votre formation, qu’avez-vous à proposer. Demanda ensuite le technicien.
- N’ayant plus de famille et pas de petit ami, et encore moins d’enfants, je ne vous dérangerais pas avec des problèmes aussi anodins. Suite à sa réponse, Loris et Kurt se regardèrent avant de regarder la postulante une fois de plus.
- Vous… Nous vous en voyez navré, pour votre situation. Bégaya le médecin. Enfin, vous correspondez ! Bienvenue dans la compagnie.

Comme la personne précédente, elle fit une légère révérence avant de venir prendre le bout de papier et sortir. Pendant une heure, des entretiens similaires se succédèrent. De temps à autre, ils n’avaient d’autre choix que de refuser à cause de problème lié à la lecture ou bien au calcul mental. Loris s’étant amusé à tester certaines candidate en leur demandant de réciter les tables de multiplication. Et cela s’avéra utile dans un cas, la pauvre dame quittant ensuite prestement la pièce, rouge de honte et pleurant à chaudes larmes. Suite à cet épisode, les deux hommes toussotèrent légèrement et se promirent de ne plus demander à une autre candidate de réciter les tables de multiplication. Ce moment correspondait plus ou moins à celui où le médecin parti cherché des boissons et des clopes pour continuer les entretiens.

- Il est reste beaucoup ? Demanda mollement Loris, terminant sa cannette de Shinra-cola.
- Encore deux. Alice du monde de grimm et Isabelle de la cité du crépuscule. Dit-il en posant les deux dossiers sur le bureau. Ensuite, on remonte et on se prépare pour la séance d’entraînement.
- Marrant, la seconde vient du même monde que toi. Rigola le technicien. Peut-être que tu la connais ?
- Tu sais. Commença Kurt en allumant une cigarette et tirant sur le filtre. Il n'y a pas seulement huit gamins dans toute la ville, et puis, Isabelle ne me dit strictement rien.

Alice, une petite femme rousse et un peu boulotte rentra alors dans la pièce. Même si Loris commençait déjà à souffler, le médecin retint tout de même sa figure d’ange. Sur toutes les femmes ayant mis les pieds dans cette pièce, elle était la première qui lui faisait ce petit effet en arrivant. Certes, elle était moins fine que toutes les autres s’étant présenté aujourd’hui. Pourtant, il y avait un truc. Au point que le médecin craquait à l’instant où elle sourit en le regardant.

- Alors ! Pourquoi rejoindre la compagnie, mademoiselle Alice ? Questionna le médecin.
- J’ai besoin d’un travail pour aider ma famille, elle tient une ferme à grimm et les affaires ne vont pas très bien pour le moment. Répondit-elle, timidement.
- Encore un moyen pour qu’on s’apitoie sur son sort. Chuchota Loris.
- Mon père m’a appris à lire et à écrire, c’est moi qui tiens les comptes de notre ferme. Elle entortillait ses doigts dans tous les sens. Le travail ne me fait pas peur, et j’apprends très vite.
- Navrée mademoiselle. Commença Loris, sur un ton blasé. Mais vous ne correspondez pas au rôle que nous recherchons.

Le médecin se racla la gorge avant d’écraser son mégot dans le cendrier déjà plein.

- Ne le prenez pas mal. Dit-il en pointant ses vêtements. Le premier point que nous retenons, c’est une personne qui se présente bien. Il se frotta l’arrière de la tête. Vous êtes bien habillé, mais, c’est un monde très différent du vôtre et les apparences comptent. Vous voyez ce que je veux dire…?
- Oui… Dit-elle déçue, baissa le menton.
- Cependant. Reprit le médecin en attrapant un papier et griffonnant dessus. Il y a plein d’autres postes à pourvoir dans la compagnie. Que ce soit en hôtesse dans une station ou bien même dans le vaisseau, il nous faudrait une pharmacienne à l’infirmerie. Prenez ce numéro et appeler de ma part, Kurt Brown, il y a peut-être moyen de vous trouver une place ailleurs.

Elle sourit de nouveau, un visage angélique avant de faire une révérence et repartir d’un pas léger. Une fois la porte fermée, le technicien se retourna vers Kurt pour l’interpeller.

- Mec, pourquoi tu fais ça ? Questionna-t-il. Avant elle, on en a balancé une dizaine et des biens plus bonne que celle-là. Il se gratta l’arrière de l’oreille. C’est ta nouvelle tactique de drague ?
- Loris, j’te rappel que j’suis un gamin qui a été trouvé à la cité du crépuscule avant que cela ne tourne au vinaigre. Commença le médecin en attrapant son paquet de cigarettes. Elle avait la même gueule que moi, à l’instant où le TURK m’a pris sous son bras pour me jeter dans un vaisseau. Elle a besoin de quitter son monde, et peut-être que cela va l’aider.
- Besoin ? Répondit le technicien. Elle disait qu’elle vivait dans une ferme avec son père.

Kurt ricana un instant avant de ranger le dossier sur sa droite, le conservant bien précieusement. Allumant ensuite sa cigarette avec son briquet.

- Fallait regarder ses doigts. Dit-il en crachant un nuage de fumée bleue. Elle avait une trace de bronzage sur l’annuaire, ce qui veut dire qu’elle a dû enlever sa bague récemment. Trouve-moi une femme qui n’enlève pas son anneau sans une bonne raison.
- T’es devin, ce n'est pas possible. Répondit Loris en attrapant le dernier dossier.
- Non, j’utilise simplement mon cerveau ! Rigola Kurt. Contrairement à toi.

Le technicien frappa l’épaule du médecin alors que la dernière femme entrait dans la pièce. Bien, ils ne leur restaient que ça et il pourrait regagner leur quartier.
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 340
Age : 21
Localisation : Dans mon bureau
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
221/650  (221/650)
Sam 22 Avr 2017 - 20:12
Bien !

En règle générale, j'aime beaucoup ce que vous faites avec les missions serveuses. Ma mémoire flanche peut-être mais il me semble pas qu'une mission de ce style ait été encore ratée ! Pas ratée dans le sens où c'est un échec, non... Dans le sens où c'était pas tip top. Je crois que c'est la seconde que tu fais si je me trompe pas, D.Va en a fait une et Killian aussi. Et... Aucune n'a été ratée ! Franchement c'est quand même cool, non ? Si D.Va ou Killian passent ici, ben GG. C'est pas méga évident d'arriver à faire un truc sympa avec une mission donnée 50 fois, et à plusieurs personnes différentes.

Bref, rentrons dans le vif du sujet.

L'intro est cool ! Déjà. Situation initiale, le train-train quotidien hors mission, tout ça... Je trouve que c'est un décor bien planté. En tout cas, on y croit. Tout fonctionne à ce moment là. Aussi bien la demande à ce qu'Hadrien vienne, Loris à poil, le coup de téléphone, les tronches de cinq pieds de long suite à l'annonce d'un entraînement... Tout fonctionne tout est cohérent. Parfait.

La suite de la mission... J'ai envie de dire que c'est du comme d'hab, mais du comme d'hab qui marche. SAUF ! Sauf qu'il y a Loris. Je crois que c'est ce que j'ai déjà dit deux missions en arrière mais, autant avant c'était celui que j'aimais le moins, autant maintenant qu'on commence à le découvrir, je le trouve cool dans son rôle. Et puis, le fait qu'il n'a jamais fait de missions de ce type est plutôt cool, on voit comment il fonctionne, il fait des conneries, tout ça... C'est plutôt rigolo.

Puis y'a des répliques goldées dans le tas. "Kurt, les femmes ne sont pas des objets. [...] Oh putain c'est quoi cet avion de chasse ?", génial ^^ Un petit peu cliché, mais ça m'a fait sourire. Et puis... Ouais, les interactions entre Loris et Kurt sont plutôt bien réussies, j'aime beaucoup !

Sinon, les différents profils des postulantes sont plutôt sympas. Bon, y'en a presque que des "qui correspondent physiquement" etc, mais ouais... C'est rigolo ce contraste entre la beauté, et le coup de l'analphabète, tout ça. Ouais...

A la limite, pour chipoter j'aurai pu dire que j'aurai aimé voir plus de personnes défiler mais... d'un autre côté, est-ce que ça aurait pas fini par être chiant ? Je pense que si. Plus t'en mets, plus ça devient compliqué à gérer ^^ Non, finalement je pense que du point de vue quantitatif, c'est pile ce qu'il fallait.

Bon, et niveau qualitatif, je te l'ai dit, c'est vraiment cool !

Tu m'excuseras de pas en dire plus, cela dit. Y'a vraiment peu de choses à redire.

Très facile : 7 xp, 70 munnies, 1 PS en dex !

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tenue
» Une promesse non tenue...
» réglement intérieur
» Nouvelle tenue pour le bal !
» Tenue de soirée exigée [ PV ]