Derniers sujets
SDF à la poubelleAujourd'hui à 14:10RoxasDans nos coeursHier à 19:29RikuJeu de rôleHier à 11:59LenoreMa SoeurLun 24 Sep 2018 - 23:29Huayan SongAll Good Things...Lun 24 Sep 2018 - 16:41KairiScénario [Pas fini. 2016-2017-2018)]Lun 24 Sep 2018 - 9:03Général PrimusFête de la LuneLun 24 Sep 2018 - 1:11Huayan SongLa Sorcière du ValDim 23 Sep 2018 - 22:25Agon WileyFiche de personnage - Garance Dim 23 Sep 2018 - 18:53Garance la féeHo ho ho !Dim 23 Sep 2018 - 14:15NarantuyaaMAJ des CompétencesDim 23 Sep 2018 - 2:40Général PrimusQuelques ossementsSam 22 Sep 2018 - 22:40Maître AquaGarance prend son envolSam 22 Sep 2018 - 20:19Général PrimusLa Chaine de l'Ascension Sam 22 Sep 2018 - 17:58Jack InèrsseMansuétudeSam 22 Sep 2018 - 15:20Jack Inèrsse
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 1 Avr 2017 - 21:37
Le matin se levait, comme tout les matins, sur le Château Disney. La lumière du soleil venait percer les rideaux fins de ma chambre pour m'arriver en plein dans la tronche. Lâchant un grognement comme pour dire au soleil de revenir d'ici une petite heure, je me retournai et remis en place mes oreillers, prêt à reprendre quelques longues minutes de sommeil. Je levai mon bras pour le passer autour de Maddie, mais ne réussis qu'à enlacer du vide. Fronçant les sourcils et réitérant l'opération, je me mis à la chercher de la main. Une vague d'effroi me saisit lorsque je remarquai qu'elle n'était pas à mes côtés.

Je me redressai et me mis à l'appeler. Une fois, deux fois... Aucune réponse. Merde, elle était où ? C'est quand je m'apprêtais à sortir du lit que la porte de la chambre s'ouvrit pour la laisser rentrer, un plateau à la main. A sa vue, je soupirai de soulagement.


Salut ! Dit-elle, souriante et s'approchant du lit. Elle s'y assied et posa le plateau sur le matelas. Sur celui-ci se trouvait tout un nécessaire à petit-déjeuner. Il y avait une tasse de chocolat chaud, du pain et des fruits.

J'ai préparé le petit-déjeuner ! Je me disais que ça te ferait plaisir. Après tout, tu pars tout les jours et tu dois être fatigué. Du coup... Voilà ! Dit-elle plus... guillerette qu'à l'accoutumée. Je t'ai préparé un chocolat chaud vu que t'aimes pas vraiment le café.

Euh... C'est gentil gentil,
dis-je, pas du tout habitué à un tel traitement. Je me saisis de la tasse posée sur le plateau, et la portais à mes lèvres pour en boire son contenu. Ce que j'aurais dû voir, c'était le sourire grandissant de Maddie à mesure que la tasse se rapprochait de ma bouche. Je pris une gorgée, et rapidement une seconde avant d'ouvrir grand les yeux et de recracher tout ce que j'avais encore en bouche. C'était absolument dégueulasse ! Et Maddie, elle, rigolait comme une baleine.

Poisson d'avril ! Un à zéro ! Dit, elle entre deux éclats de rire.

Mais t'es sérieuse ? Sérieux c'est infâme,
dis-je en passant ma langue entre mes lèvres comme pour m'en retirer le goût qui parasitait toute ma bouche. Pourquoi t'as fait ça ? Poisson d'avril de quoi ?

Ben... nous sommes le premier avril Roxas. Et... comme tout les premiers avril, il faut faire des farces aux autres ! Tu... ne savais pas ?

Le premier avril ? C'était quoi ces conneries ? Un truc de Port Royal ? Pourquoi aujourd'hui plutôt qu'un autre jour ? Y'avait quoi de légitime à faire chier les autres tel jour ?


Non, je savais pas. C'est un truc de ton monde ?

Non, non. C'est...assez courant. C'est comme une petite fête. Genre, une fête de la blague si tu veux. Waoh, je pensais que tu connaissais. Désolée de t'avoir pris au dépourvu alors. Je pensais que ce serait la course à qui piégerait l'autre le premier.

Ouais... C'est... C'est pas super grave. Dis... les pommes là, elles sont piégées ?

Non.

Sûre ?

Oui ! J'ai pas piégé la moitié du château non plus, dit-elle, amusée de ma paranoïa naissante.

Je me saisis d'une pomme et, ne quittant pas son regard des yeux, en croquai un bout. Je me mis à mâcher, fouillant un peu au cas où qu'un goût... spécial fasse irruption dans ma bouche, mais non, la pomme était clean.

Ouais... Merci en tout cas. Même si c'était pour m'avoir, c'est quand même sympa d'apporter les autres trucs. Par contre, rien à faire, c'était dégueulasse. Le sel à la place du sucre, c'est pas génial. Goûte, tu vas voir.

Non, non. Je te crois sur parole, dit-elle alors que je me levais pour rejoindre la salle de bain. Je pris ma brosse à dents, rangée dans son verre, et commençais à me brosser les dents. Il n'en fallu pas longtemps pour que Maddie me rejoigne en courant et crache le chocolat chaud dans le lavabo. Je me mis à sourire, continuant de me brosser les dents et là... Là... Idée de ma-lade.

De ce que j'avais compris, pour que ça marche, fallait prendre les gens pas surprise. Et là, j'en avais une de folie de surprise. Je finis de me brosser les dents, et j'attendis que Maddie en fasse de même pour lui demander son aide.


Maddie, j'ai une idée géniale, mais je vais avoir besoin de toi. Je te jure que c'est pas une blague. Enfin si, mais... pas pour toi. T'es partante ? On va piéger l'autre coincée de Primus !

Euh... Attends. Je veux bien faire des blagues, mais là c'est pas un peu risqué ? Tu m'as déjà raconté la fois où tu lui avais fait une blague et.. ça c'était fini en combat au milieu du Jardin. Je veux bien t'aider mais... T'es sûr de ton coup ?

Ouais carrément !

Alors je te suis. Par contre, si on se fait chopper tu te débrouilles pour nous sortir de là !


Ouais, t'inquiète. Voilà le plan : on va déjà s'infiltrer dans la caserne, tranquillement pour leur tirer du lustrant d'armure !

Ouais, d'accord mais... On va en faire quoi ? Et puis, moi je vais servir à quoi ?

Pour te répondre dans l'ordre : tu verras quand on l'aura, et à surveiller que personne approche !

Ouais, donc en gros je sers d'appât. Si quelqu'un approche, c'est moi qui sera vue en première... ce qui te laisse le temps de te barrer avec le lustrant. Je suis pas débile hein, JE m'occupe du lustrant, TU montes la garde.

Et merde...

Ok...

Et c'est avec cette idée là qu'on est sortis de la chambre pour rejoindre les alentours de la caserne.

Ok, alors attends. Je vais regarder combien y'a de gardes. Quand je te le dis, tu t'introduis dans la caserne, ok ?  

Ouais !

J'ai sondé les environs pour découvrir qu'il n'y avait que deux personnes. Toutes deux montaient la garde devant les portes, à l'intérieur c'était vide de toute vie.

Bon... Ça va être plutôt simple. Ils sont deux devant, je vais faire une diversion et toi, tu fonces à l'intérieur, tu récupères le lustrant et tu ressors. Planque le lustrant sous tes fringues, mais faut pas qu'il soit visible, ok ?

Ça marche ! Mais... ça ressemble à quoi du lustrant ?


Euh... C'est une bouteille toute bête, y'a marqué lustr'armure dessus. Si ils ont pas changé de fournisseur c'est ça. Tu devrais trouver ça dans une des armoires. Essaye pas d'ouvrir les casiers, les gardes sont pas cons ils les verrouillent.

Ok !

Une fois que le plan fut établi, je me mis à courir vers les gardes en petites foulées.


Salut messieurs ! Belle journée n'est-ce pas ?


Oh non pas lui... Qu'est-ce que tu veux ? Tu viens nous coller un poisson dans le dos ? T'as pas passé l'âge ?

Non, non. Je m'assure que les troupes restent en forme ! Allez messieurs, on va commencer l'échauffement !

Avec mon psychisme, je leur ai arraché leurs armes des mains et me suis mis à courir dans les couloirs du château. Les deux gardes ne tardèrent pas à se mettre à ma poursuite. S'ils étaient vus en poste sans leurs armes, ils se feraient engueuler c'est sûr ! Jetant un œil par dessus mon épaule, je vis Maddie qui me faisait un signe de main alors qu'elle rentrait dans la caserne. Quelques minutes de course pour la garde devraient suffire.

Je leurs fis faire des petits tours de couloir. Ils continuaient de m'aboyer de m'arrêter, que c'était pas drôle, que je devais arrêter de faire le gamin, qu'un jour je « paierai pour ça ». Mais hé... Je faisais que m'assurer qu'ils restent en forme, je faisais rien de mal ! Du moins, c'était l'excuse que j'emploierai plus tard.

Au bout du troisième tour, alors que nous passions la porte, un autre regard par dessus mon épaule me permit de voir Maddie ressortir de la caserne et marcher dans une autre direction comme si de rien n'était. C'était pas spécialement le meilleur jeu d'acteur de l'année, mais ça restait crédible. Je me suis donc retourné, ai attendu les gardes et attendis aussi que Maddie soit hors de vue. Je leur rendis leurs armes.


Beau travail messieurs. Passez une bonne journée !

Je ne leur laissai pas le temps de répondre et filai à toute vitesse, tel un courant d'air, en direction de notre chambre. Maddie ne tarda pas à m'y rejoindre et sortir la bouteille du lustrant de sous son t-shirt. Je la pris pour vérifier qu'il s'agissait bien de ça et l'invitai par après à me suivre jusqu'à la chambre de Primus.

Nous sortîmes dans le couloir, descendîmes un étage et nous arrêtâmes devant la porte. Maddie tenta de clencher la porte.


Mince, c'est verrouillé.

…. Ta Keyblade, Maddie.

Sans un mot, elle la fit apparaître dans ses mains et la pointa en direction de la serrure de la porte pour la déverrouiller. Un petit clic se fit entendre et nous poussâmes la porte pour l'ouvrir avant de la refermer derrière nous.

Bon, et maintenant c'est quoi la suite du plan ?

On trouve son dentifrice !


Quoi... Attends, c'est dangereux non ?

Mais non !

Je pris la bouteille dans les mains et jetai un œil aux pictogrammes. Apparemment c'était irritant, mais c'était tout. Je haussais les épaules. On aurait dû prendre un truc corrosif, qui pollue, ou explosif. Ça lui aurait appris la vie.

Nous entrâmes donc dans sa salle de bain, puis je me saisis du dentifrice posé non loin. Il semblait presque plein donc c'était plutôt cool ! J'ouvris le tube, et j'ouvris la bouteille. Je fis tomber quelques gouttes dans le tube de dentifrice, remis le bouchon, et malaxai pour que les deux substances fusionnent. Je répétai l'opération assez de fois pour que j'estime le résultat satisfaisant. Une fois fini, je sentis l'intérieur du dentifrice. On ne discernait pas le lustrant, c'était parfait !

Usant de toute ma dextérité, je fis reprendre au tube la même forme qu'il avait au départ et le reposai.


Bon, maintenant faut piquer tout ses tubes. Je veux être sûr qu'elle utilise celui-là !

Nous ouvrîmes les placards et, faisant attention de rien déplacer d'autre, prîmes les autres tubes neufs. Au moins ça nous en faisait des gratuit ! Je demandai à Maddie d'emmener tout ça dans notre chambre pendant que je terminais les trucs. Je pris finalement la brosse à dents et la trempai un coup dans le lustrant avant de l'égoutter par la fenêtre. En fait, le premier avril c'était vraiment une journée cool ! Et puis, si jamais je me faisais choper, j'avais une bonne excuse. « C'était juste une p'tite blague ! ».

Finalement, je ressortis de la chambre, la revérrouillai à l'aide de ma Keyblade et repartis en direction de ma propre chambre.

_______________________________
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 3 Avr 2017 - 13:18
J’vais être parfaitement honnête, les blagues ont été tirées au sort, c’est le fruit du hasard que Roxas soit tombé sur celle-ci ! Promis.

Ici, j’ai vraiment beaucoup rigolé.

Alors, pour la critique ! Elle va être facile, et c’est la troisième fois que je répète mes mots aujourd’hui, c'est simplement le fait que la caserne soit vide. On est d’accord, il y a plus ou moins cent cinquante gardes dans le château, je tiens cette donnée d’une source sûre. D’accord, il y a les rondes, il y en a surement d’autre dispatcher dans les mondes de la lumière et ainsi de suite. Mais vraiment, deux pécores qui gardent la porte ? Il y a forcément deux gardes bien viriles qui se claquent le cul avec des serviettes ou d’autre truc du genre, voilà, c’est ça qui manque. Après, si cela se trouvait être une petite ellipse dans laquelle nous ne savons pas ce que fait Maddie, ça ne m’aurait pas dérangé un instant de savoir ton pnj dans une situation compliquée sans savoir ce qui lui arrive vraiment.

Pour ce qui est de la mission, c’est exactement ce que j’attendais de voir avec cette devinette. Du moins, pour le résultat final ! Ce qui était très bon dans ce rp, c’est simplement les interactions avec Maddie et ce qui mène à ton idée de poisson d’avril. Après, ce serait mentir de dire que je n’ai pas vu Maddie venir à mille bornes, et se serait salaud de le critiquer parce que je savais pertinemment que c’était le 1er avril. L’idée du chocolat chaud est géniale, et c’est cool d’avoir dit quelle était la blague. L’appréhension sur la pomme était aussi bien amenée.

Chose que j’apprécie particulièrement sur ce rp, c’est que tout est prétexte à rigoler. La blague de Maddie au réveil, Roxas qui la pousse à boire le cacao, l’entraînement de course avec les deux gardes et les réflexions, le fait que Roxas est persuadé que son excuse sera bonne, et même la limite dépassée. Genre, ça aurait pas mal que ce soit corrosif ton machin ! Enfin, j’ai eu la banane en lisant ta mission, c’était cool.

Farce accomplie !


Facile : 11 points d'expérience + 133 munnies + 2 PS pour la forme !

Maintenant que tu te retrouves dans ta chambre avec Maddie, tu remarques qu’il te reste pas mal de lustrant pour armure ! La bouteille est à toi.

_______________________________
 
 
 
messages
membres