Derniers sujets
Maître brasseur

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Commandant
XP:
269/400  (269/400)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Sam 1 Avr 2017 - 19:26

Vous savez, les amis, il y a des jours dans l’année où tout est permis. Prenez le jour de noël, si vous êtes une personne en difficulté, il y aura forcément une association ou un groupe qui viendra vous chercher dans la rue et vous conduire dans une salle pour prendre un bond repas. Il y a aussi le saint Valentin ! Vous avez beau aimer une personne, c’est précisément ce jour là que vous devez mettre le paquet pour rendre votre amoureuse heureuse. Il y a aussi des jours moins importants, comme la chandeleur. En bref, vous manger des crêpes à vous faire péter le bide et personne ne dira le lendemain que vous avez des kilos en trop.

Il y a plein d’exemples et voici une liste non-exhaustive : halloween, pâque, le carnaval, la saint Patrick, la fête des mères et des pères, la fête du travail et j’en passe.

Vous voyez où je veux en venir ? Aujourd’hui, nous sommes le premier avril. Et en ce jour, vous pouvez faire n’importe quoi en ajoutant à la fin « Poisson d’Avril ! » et personne ne vous en tiendra rigueur. Enfin, dans la limite du raisonnable ! Si j’me ramène dans la tour de Genesis et que j’lui pique son livre portant le nom de Loveless, j’aurai beau argumenter qu’il s’agit d’une blague, j’suis pas certain qu’il verra ça avec un grand sourire sur les lèvres. Un peu comme Picsou, suffit de lui parler d’enlever ses munnies et il vire instantanément au rouge.

Donc, j’me suis levé le matin et me suis diriger vers mon calendrier pour me rendre compte qu’il s’agit du jour tant attendu. Et ici, dans ma chambre au Moulin Rouge, j’suis en train de me dire qu’il y a une ribambelle de personnes qui mérite de voir un sourire se dessiner sur leurs visages. C’est le jour pour faire ça, et j’ne vais pas m’en priver.

Toutefois ! Où est-ce que mon talent de comique pourrait être utile ? Ici, dans les Cité Dorées du Consulat, il n'y a pas de soucis à ce faire. Nous avons les artistes de rue qui se produisent un peu partout et ça égaie déjà la vie de certains. Ne parlons pas trop de la Lumière, ils ne sont pas trop copains avec nous pour le moment et je n'ai pas envie de faire du favoritisme. Alors les amis, j’vous le donne en mille, j’vais me rendre directement à Costa Del Sol ! Déjà, parce que j’apprécie particulièrement les plages de sable fin et qu’ensuite, il faut absolument que les vacanciers rentrés dans leur monde respectif avec la banane ! Petit bonus, et non des moindre, j’vais pouvoir essayer le short de bain au motif de bambou que j’ai acheté l’avant-veille.

Un sac à dos sur l’épaule avec mon short et mes accessoires, un ticket de transport dans la main droite et la Cité des Rêves dans mon dos, j’étais fin prêt pour accomplir ma journée dédiée à l’humour ! Seulement deux heures de trajet en vaisseau et une heures pour passer les barrières de la Shin’ra, il me reste encore de quoi profiter de la journée.

Et enfin, après trois heures laborieuses à imaginer mes futures interventions comiques, je pose enfin ma patte sur la station balnéaire ! Et franchement, je ne suis pas le seul à avoir eu envie de me pointer ici. Déjà, nous sommes le samedi et il doit y avoir plein de famille venant profiter du soleil et de la plage, ainsi que les clients habituels. Peut-être que, aujourd’hui, j’vais me retrouver nez-à-nez avec le Président de la compagnie Shin’ra. Encore mieux, la générale Cissneï qui se balade en maillot deux pièces sur la page de simple fin, accompagnée de la moitié de ses membres pour la protéger. Si seulement ce genre de chose pouvait se produire.

Est-ce que le boss de la Coalition Noire prend des vacances ? J’entends toujours parler de lui, mais pour autant, est-ce qu’il a aussi un short. En parlant de plage, est-ce que les mercenaires peuvent se rendre ici. J’veux dire, il n’y a pas beaucoup de vaisseaux qui partent pour Port Royal, et s’ils veulent profiter d’un autre sable chaud, comment est-ce qu’ils font… Trop de questions, pas assez d’amusement !

Ni une, ni deux, j’me dirige sur la plage et pars à la recherche d’une cabine pour me changer.

Chose étonnante, les petits panneaux d’affichage présent un peu partout son vachement bien fait. Pas moins de cinq minutes pour que j’me retrouve devant une cabine en sapin peinte en deux couleurs différentes, juste assez grandes pour que je rentre dedans et enlève mon habituelle tenue. Ainsi, je peux vous affirmer que ce petit short laisse mes genoux respirer et qu’il me donne une classe folle ! Certes, l’élastique à la taille sert un peu et j’ai ma fourrure qui se dresse à l'instant ou la brise rentre en contact avec mon corps, après, j'suis fin prêt pour la réalisation de mon plan.

Mon sac sur l’épaule, je m’écarte un poil des vacanciers et me dirige au bout d’un ponton. Ils sont à quoi, trois cents mètres du rivage ? Cependant, la mise en scène doit être parfaite.

Regard sur la gauche, personne. Regard sur la droite, personne. Vers la plage, deux vacanciers qui grimpent sur un yacht. Vers le large, deux personnes qui font de la planche à voile et un jet-sky. Sans attendre plus longtemps, j’attrape la manche surmontée d’une aile de requin en plastique que j’enfile sur mon dos, mes palmes et mes lunettes de plongée ! Ils ne verront rien venir, je serais aussi discret et précis que le saumon remontant la lumière. Faisant bouger mon bassin, joignant mes mains, je plonge dans la mer de Costa Del sol et me dirige lentement vers la plage des vacanciers.

Heureusement qu’il y a un grand soleil ici, parce que plonger d’entrer de jeu dans une eaux pas trop chaud, j’ai frôlé l’hydrocution ! Heureusement que j’air refusé le petit bol de cacahuète à l’accueil, avec ça, c’était fini mon idée d’effrayer les vacanciers. Au mieux, une puce ou l’autre se serait échappé de mon pelage pendant ma sieste sur la plage. Loin d’être drôle, ça aurait été juste gênant.

Dans mon crawl des plus parfait, j’distingue enfin quelques personnes en train de nager. Un père de famille et son enfant sur un bateau gonflable, ils ne vont pas tarder à vivre une expérience hors du commun. Visant mes lunettes sur mon crâne, prenant une grande inspiration, je plonge finalement sous le niveau de la mer m’approche de ma première cible. Les joues gonflées, il me faut une bonne trentaine de secondes avant de finalement distinguer les pieds du père en train de battre dans l’eau. C’est le moment parfait !

Battant à mon tour mes jambes, je remonte assez haut pour faire apparaître l’aileron à la surface de l’eau. Aussi noire que la nuit, j’arrive dans mon déguisement et prêt à me saisir des jambes du père. Il me remarque ! Il commence à battre des pieds en arrière, il est là, à quelques mètres de moi… Et moi… J’commence à recracher une bulle d’air parce que là, j’suis peut-être émergé depuis trop longtemps. Je distingue finalement le remous de l’eau venant de ses pieds, je tends le bras et l’attrape par la cheville en même temps que je remonte à la surface en hurlant.

— Poisson d’avril !!!
En remontant, peut-être un peu vite, j’suis l’épicentre d’une vague un peu plus grand qui renverse le canot du gamin et le faisant chuter dans la mer assure. Mon pelage étant alourdi par l’eau, je gigote comme un chien en arrosant mes deux victimes alors qu’un sourire se dessine sur ma gueule et que je regarde le père.

— Alors, vous ne vous y attendiez pas ?!
— Abruti !

Et là, un truc auquel je ne m’attends pas, le père du garçon m’éclate son poing dans le museau avec de récuser son fil dans l’eau et le remonter sur le canot gonflable.

— Inconscient, idiot, animal de malheur !!!
— Oh ça va, c’était juste une petite blague…

Deuxième attaque, à la différence que j’arrive à l’esquiver d’un battement de jambe. Ma main toujours sur mon museau, j’essaye de voir si je ne saigne pas.

— Vous allez voir, j’vais retourner à l’hôtel et on verra si votre blague est de bon goût, pauvre con !
Seul, au milieu de l’eau alors que le type s’écarte avec son gamin, j’me demande si je n'y suis pas allé un peu fort. Dans ce cas, deux choix se proposent à moi. Soit, j’suis tombé sur le type avec le moins d’humour de Costa Del Sol. Ou bien, mon déguisement est plus vrai que nature ! Il faut absolument que j’essaye avec d’autre… Tiens, il y a deux femmes qui joue avec un ballon de plage. L’orque de Costa Del Sol arrive, les filles ! Soyez prêtes. Et sans un bruit et sans remous, je plonge de nouveau dans la mer en quête de ma nouvelle proie.



_______________________________
 
 
 
La Clé du Destin

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Maréchal
XP:
3739/3500  (3739/3500)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Lun 3 Avr 2017 - 13:06
C'est moi qui te note ! ♫

Bah j'ai bien aimé, déjà. C'est fait c'est dit.

Cerbère : 70 xp...

POISSON D'AVRIL LOLOLOLOLOLOLOL

Donc ! Pourquoi j'ai bien aimé ? Bah, parce que tes RP avec Chen sont vraiment légers. Je t'avoue, j'en ai pas lu cinquante mille, mais le peu que j'ai vu c'est un peu genre "Tranquille Émile" quoi. Le mec c'est un panda, il s'en bat les couilles et... et il est cool, mec ! Il est cool dans son short bambou ! Et les shorts bambou, je suis persuadé que c'est le futur.

La blague était sympa aussi. Elle rejoint le côté "gentillet" du truc. C'est pas bien méchant, c'est rigolo, ça mange pas de pain. Ça mange pas de pain mais t'es tombé sur le plus gros con de l'univers ! Alors, pendant un temps, j'me suis dit que c'était pour amener le pain dans la gueule et donc dire "Je mérite un PS en défense !" mais... non je pense pas. Ça reste logique en fait, et puis les papas, quand tu fais chier et que y'a leur gamin à côté, ils sont hyper protecteurs ! Après, taper un panda c'est vraiment salaud. Tout le monde aime les pandas !

Pour ce qui est de la forme par contre, y'a quelques soucis. Certaines fautes (jet-ski, pas jet-sky, c'est pas un mot polonais), par exemple. D'autres endroits où certains mots manquent, où des fois c'est pas les bons, mais je mets ça sur le compte d'un excès de zèle de correcteur orthographique.

Ah si ! J'ai bien aimé aussi le fait que tu parles de Death, de Cissnei... Surtout de Death en fait. Parce que... Parce que Death c'est toi aussi. Et... c'est rigolo.... Il m'en faut peu.

En tout cas, chouette mission ! Le premier avril à permis des trucs sympas ^^

Facile (parce qu'il y a eu combat !) : 12 xp; 133 munnies, 2 PS. Un en défense, et un en dextérité.

_______________________________
messages
membres