Derniers sujets
» Froide Noblesse
par Arthur Rainbow Hier à 21:57

» Visite au cimetière
par Narantuyaa Hier à 16:54

» D'un prêtre à une soldate, et vice-versa
par Kestia Hier à 15:43

» Récréation
par Hoper Mar 21 Nov 2017 - 17:58

» Basique!
par Fiathen Dim 19 Nov 2017 - 22:17

» Absences Aqua
par Maître Aqua Dim 19 Nov 2017 - 21:21

» Conseillère en Urbanisme
par Huayan Song Dim 19 Nov 2017 - 15:13

» Essai en laboratoire
par Cypher Sam 18 Nov 2017 - 16:24

» Au fond du donjon, troisième grille à droite
par Kestia Sam 18 Nov 2017 - 14:32

» Jet The Hawk! Storm The Albatross! Wave The Swallow! We're the Babylon Rogues!
par The Babylon Rogues Sam 18 Nov 2017 - 13:59

» La Shin-Ra del Sol
par Rufus Shinra Sam 18 Nov 2017 - 10:30

» Tombent les masques
par Abigail Underwood Ven 17 Nov 2017 - 19:25

» Chasse aux corsaires
par Pamela Isley Ven 17 Nov 2017 - 11:13

» Absences de Pamela
par Milla Maxwell Jeu 16 Nov 2017 - 16:46

» Promenons-nous dans les bois -
par Agon Wiley Jeu 16 Nov 2017 - 5:58


Poster un nouveau sujetRépondre au sujet
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant
 Jeux d'enfants
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Membre
Masculin
Nombre de messages : 212
Age : 22
Localisation : Vaisseau-mère de la Shinra
Date d'inscription : 17/09/2016

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Général
XP:
186/550  (186/550)
Ven 24 Mar 2017 - 19:24
- T’étais sérieux… Répondit simplement Hadrien, se pinçant l’arcade du nez.
- Une partie de mon âme priait pour que ce soit une blague, que nous ayons une vraie salle d’entraînement avec une vraie simulation. Souffla le chef d’escouade en tirant une cigarette de son paquet. Pas le truc de Klaüser, c’était de la merde cette machine.
- T’es pas croyable Kurt. Dit Loris en s’avançant dans la place en direction de la structure installée dans la salle d’entraînement. Il y a une semaine, il n'y avait pas moyens que tu la fermes sur ton struggle. Et maintenant ? Dans un truc qui ressemble à ta connerie de sport, t’es super pénible.

Crachant sa fumée de cigarette, le médecin fini par lever les épaules avant de prendre la suite de Loris et s’avancer pour découvrir la structure en plexiglas de plus prêt. Combien de temps et d’énergie les ingénieurs de la Shinra avaient dépensé pour monter cela ? Aucun idée et les SOLDATs n’étaient pas venus pour se poser des questions. Quand bien même, la question se posait de savoir pourquoi il y avait une piscine à boule au milieu de la pièce. Elle n’était pas si grande, du moins, par rapport au souvenir que pouvait avoir Kurt. Elle faisait quoi, un mètre cinquante de hauteur ? Et pas la peine de parler de la largeur et de la longueur, c’était assez grand pour qu’une division de troisième classe puisse trouver son bonheur à plonger dans les boules en plastique.

Vraiment, pourquoi est-ce qu’ils étaient là ?

- Merde, les gars ! Arrêter de faire la tronche un instant, notre affectation du jour est de plonger dans une piscine de boule et de flinguer des mannequins. Insista le technicien en posant ses mains sur les épaules de ses collègues. C’est le karma, après la fusillade à Illusiopolis, l’alignement des planètes et les vents stellaires nous donnent une chance pour nous relaxer !
- Et Costa ? Demanda Hadrien en enlevant la main du technicien de son épaule.
- Faut pas mélanger les meufs et les piscines à boules. Répondit-il simplement avant d’aller vers l’estrade en face de la cage en plexiglas.
- Il a raison. Répondit Kurt en écrasant sa cigarette sous sa botte. On ne risque pas de mourir noyer sur ce coup, autant passer du bon temps. Dit-il en grimpant sur l’estrade à son tour, rejoignant un scientifique tenant un calepin dans la main et accueillant les SOLDATs avec un large sourire.

Dorénavant en hauteur par rapport à la piscine de boule, le médecin se permit de lâcher un regard sur celle-ci en même temps que le scientifique faisait son débriefing. Il y avait une seule et unique différence entre ce qu’il avait devant les yeux et les souvenirs des plaines de jeux bordant les restaurants. Il n’y avait pas de bordure remplie de mousse pour éviter de se fêler le crâne contre les parois de la piscine. À cet instant, il avait l’image en tête des SOLDATs de troisième classe plongeant et s’amusant dans les boules alors que Deusericus surveillait ses troupes au sommet d’une chaise haute et sifflant quand ils sont trop turbulents. Il ne cacha pas son sourire alors qu’il se retourna vers le scientifique qui tendait déjà des armes de substitution pour la durée de l’expérience. Rangeant son pistolet ainsi que son arme automatique sur un râtelier, il prit ensuite en main le pistolet AED offert par l’employé de la compagnie.

- C’est quoi votre gadget ? Demanda le sniper, observant l’arme à feu sous tous ses angles.
- Vous n’imaginez pas le temps qu’il nous faut pour remplir cette piscine, ça nous arrangerait que vous ne détruisez par cette ressource précieuse pour cette batterie d’essai.

Il se retourna pour récupérer une télécommande sur la table et observer de nouveau les membres de l’escouade.

- L’exercice est simple, vous allez plonger dans les boules et faire ce que vous voulez dedans et quant à moi, j’actionnerai des machines qui sont en veille dans la piscine. Il y en a un total de dix, l’exercice est terminé quand vous avez rempli la mission ou quand les machines vous auront capturé. Il sourit alors et tendit la main en direction de la marche pour plonger dans les boules. Après vous !

Hochant la tête, les trois SOLDATs tournèrent les talons et s’avancèrent finalement dans la piscine de boule. Loris était en tête, du moins, il ne s’était pas fait prier et avait presque couru pour plonger la tête la première. Kurt était le second, passablement amusé en imaginant Lazare dans un coin de la pièce et finalement Hadrien, soupirant presque de s’atteler avec l’exercice.

- Hé Kurt ! Tu ne m’attraperas pas ! Hurla Loris avant de plonger dans le bain et laisser un sillon de boule gigotant s’enfuir à une dizaine de mètres.
- Tu crois que ça envoie une décharge, ce truc ? Questionna Hadrien en poussant les boules avec le bas de son torse et pointant le pistolet.
- Aucune idée… Le médecin pointa alors son arme en direction de Loris et pressa la détente.

Il y eut un léger recul de la part du pistolet alors qu’un trait bleuté passa au travers des boules et que Loris s’élève soudainement de la piscine en cirant en se tenant le bas du dos en hurlant en direction d’Hadrien et Kurt.

- Lequel de vous deux à eu cette idée à la con de me tirer dessus ! Pesta le technicien en tendant son bras en direction du sniper, prêt à tirer.
- C’est Kurt. Répondit Hadrien.
- C’est Hadrien. Répondit Kurt, un sourire aux lèvres.

Alors que Loris poussa un juron, il disparut de nouveau sous les boules. À ma différence que cette fois, il avait été tiré vers le sol et que le sillon avançait bien plus vite qu’auparavant. Cessant de ricaner, les deux membres du SOLDAT se mirent en position d’attaque, suivant la trainée du canon de leur arme avant de tirer un coup chacun. Le silence retomba alors qu’une dizaine de secondes plus tard, Loris émergeait de nouveau des boules en courant aussi vite que la situation lui permettait pour rejoindre ses collègues en pestant de plus belle.

- D’abord, vous me flinguer le cul et maintenant, une saloperie s’agrippe à ma jambe ! Dit-il en même temps qu’il chargea son pistolet.
- Le karma ? Ricana Kurt en se retourna à la recherche d’un autre sillon dans la piscine de boule.
- Oh putain… Promis, on sort d’ici et j’vais bien te faire fermer ta gueule.

À l’instant où Loris avait fini sa phrase, une machine émergea des boules et s’envola presque dans les airs. Croisant son regard avec les capteurs de l’appareil, Kurt se rendit vite compte qu’il s’agissait d’une sorte de clown sur roulette qui venait justement de leur sauter dessus. Bloqué un instant devant le nez rouge clignotant, il ne pouvait que remercier Hadrien qui avait levé son pistolet et abattu en la machine en plein vol. Toutefois, il avait tout de même le besoin de plonger dans les boules afin d’éviter de se prendre l'automate dans la face, lui donnant le plaisir de faire quelques battements de bras dans cette piscine avant de se redresser dans une gerbe de boule.

- Il vous en reste huit ! Cria le scientifique sur son estrade.

Rejoignant la formation, Kurt prit de nouveau la tête et ordonna d’un signe de main à Loris et Hadrien de s’espacer de plusieurs pas pour qu'ils avancent ensuite chacun de leur côté. Après que le scientifique ait averti les SOLDATs, d’autre sillon avait fait leur apparition ainsi que deux clowns, plus imposant que le premier, s’étaient levé au milieu de la piscine. De sa main gauche, le médecin indiquait au technicien de contourner par la droite, ce qu’il faisait lentement pendant qu'il remuait les boules en avançant. Profitant du bruit que proposait Loris, attirant les deux automates, Kurt et Hadrien ajustèrent leur mire et tirèrent dans les points sensibles des clowns. Rapidement, ils purent recharger leur arme alors que les deux monstre chutèrent dans la piscine, provoquant une sorte de raz-de-marée de boule miniature qui emportait légèrement les SOLDATs en arrière.

Le niveau de boule redevenu stable, les SOLDATs pouvaient de nouveau distinguer les sillons qui tournaient dorénavant autour de l’escouade. Kurt en comptait quatre qui se croisaient et pour finalement se diriger vers eux à toute vitesse, laissant le temps au médecin d’ordonner aux membres de l’escouade de plonger sous le niveau des boules. Dorénavant seul sous l’amas de boules, Kurt ne voyait et n’entendait rien dans ce monde de plastique. La seule chose lui donnant l’avantage de faire ça, c'est qu’il sentit une main se serrer autour de sa cheville et le tirer en avant sans avoir à se cogner le crâne contre le plexiglas de la structure. Forçant sur ses abdominaux et évitant de manger les boules, il se redressa et posa le canon de son arme AED en direction du clown et tira trois coups avant que l’emprise sur sa jambe ne disparaisse et qu’il puisse enfin se relever.

Debout, il distingua le technicien aux mains avec l’un des clowns alors qu’Hadrien se relevait à son tour. Sans attendre, le médecin pointa son arme en direction de Loris et tira deux coups précis afin de libérer le SOLDAT de son ennemi.

- Et voici le plat de résistance ! Cria le scientifique en appuyant frénétiquement sur sa télécommande.

Le technicien lança la carcasse de l'androïde sur le côté en même temps qu’il reprit son arme en main, laissant le temps au reste de l’escouade de le rejoindre. C’est alors que la dernière épreuve s’annonça en même temps qu’une montagne de boule s’élevant dans la piscine pour laisser place à deux nouvelles créatures de cirque, la première étant un prestidigitateur mécanique et le second étant un robot-ours dont seule la tête dépassait du niveau de boule.

- Kurt, les clowns me manquent. Répondit simplement Hadrien en reculant d’un pas en arrière.
- Prochaine fois que tu parles de karma, Loris, j’te fous directement aux arrêts.
- Plus jamais j’me plaindrai de Costa et de ses plages. Déglutit le technicien avant de lever son bras tenant son arme. Plus jamais.
- Loris et Hadrien, vous allez sur l’ours. Le magicien est pour moi, enfin, je l’attire loin de vous.

Kurt s’avança vers le prestidigitateur en laissant ses bras le long du corps, tentant de sprinter dans les boules, mais il ne parvenait à ne faire rien d’autre que soulever plus de boules et se ralentir. De l’autre côté, Hadrien et Loris tiraient déjà sur la tête du robot-ours, ce dernier s’avançant et produisant un son semblable à celui d’un vieux pédalier rouillé. Le médecin soupira de soulagement, il n’aura pas ça à gérer alors qu’il reporta son attention sur la machine au haut-de-forme. Et cette dernière ne s’était pas fait attendre. Une de ses mains avait disparu pour faire place à un aspirateur qui pompait le plus de boules possible avant qu’il ne pointe le même bras en direction du SOLDAT et balance une salve de boule sur sa gueule.

Celui qui dit que les boules d’une piscine à boule lancées à grande vitesse par un prestidigitateur robot dans une salle d’entraînement de la Shinra ne font pas mal, il allait pouvoir attendre longtemps pour sa prescription en Doliprane.

Étant tombé en arrière, le médecin n’entendait rien d’autre que le bruit d’aspiration de la machine, ce qui le força à se relever en massant sa mâchoire avant de reprendre sa course. À la différence que cette fois, au moment où la machine leva son bras, le médecin plongea en avant et entama un crawl improvisé dans le plastique pour éviter la salve de boule. Seulement dix mètres les séparaient quand le magicien dressa son bras pour la troisième fois, contraignant le SOLDAT à plonger de nouveau et anticiper la prochaine aspiration. C’est au moment ou le moteur se lança que Kurt se redressa en amena sa main libre au niveau de l’épaule et concentra sa magie. Ça marche avec les boucliers, ça allait fonctionner avec ça. Progressivement, il sentait le froid envelopper ses doigts quand il relâcha sa concentration pour balancer un glacier en direction de l’aspirateur. Et comme il l'espérait, l’avant-bras de la machine aspira le sort et un bruit étouffé se fit entendre avant que le bras du prestidigitateur n’explose et tombe dans la piscine de boule.

N’attendant pas plus longtemps, Kurt leva son bras armé et vida le chargeur de l’arme sur la tête de la machine à haut-de-forme, la faisant ensuite tomber à la renverse. Du coin de l’œil, il distinguait que l’ours était lui aussi vaincu, il semblait être sur le dos alors qu’une paire de jambes mécanique étaient en train d’agiter un pédalier de tricycle avec frénésie. Levant son pouce en direction d’Hadrien et Loris, les SOLDATs retournèrent vers le scientifique qui semblait heureux du spectacle auquel il venait d’assister. Même si ce dernier reprenait les armes AED avant d’inviter les SOLDATs à retourner dans leur quartier et de ne rien divulguer sur ce qu'il venait de se passer dans cette salle.


Dernière édition par Cypher le Lun 9 Oct 2017 - 12:12, édité 1 fois
avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Playboy Milliardaire
Masculin
Nombre de messages : 417
Age : 21
Localisation : Vaisseau-Mère
Date d'inscription : 01/04/2012

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)
Ven 24 Mar 2017 - 20:06
C'était... simplement... ridicule.

En te donnant ta mission, je me demandais ce que t'allais pouvoir en faire. Et je dois dire que tu t'en es plutôt bien sorti. J'ai souri une bonne partie du RP ; j'imaginais les faits et... putain ça ressemblait tellement à rien. Se battre dans une piscine de boules, c'est génial ! Et puis l'ambiance dans l'escouade est vraiment sympa. Ça fait un peu "petit délire entre potes" et c'est bien rigolo.

Toutefois... Y'a quand même quelques points bizarre. Je sais pas si ma mémoire me trahit, mais j'ai eu l'impression que t'avais tendance à caricaturer tes PNJ. Hadrien à une ou deux remarques un peu neuneu et j'suis pas sûr que ça l'était avant. Alors, ça fonctionne au vu de la situation hein je dis pas, mais j'ai peur que tu prennes cette direction. Ou alors jusque là je ne l'avais pas compris, c'est pas impossible non plus.

La seconde chose qui m'a gêné, et encore c'est un bien grand mot, c'est que j'ai aucune foutue idée de ce qu'est une arme AED. Du coup, j'ai pas tout tout compris. Apparemment ça tire des trucs bleus, mais après... Je sais pas ^^

Autre petit détail encore plus insignifiant : fais attention aux couleurs que tu utilises. Je sais que ça varie d'un écran à l'autre, mais l'écriture du scientifique est pas ultra visible. Garde cette remarque en tête pour quand tu choisis tes couleurs. Je sais qu'au bout d'un moment c'est pas facile de choisir, mais faut que ça reste clair et visible.

Normal : 20 xp, 200 munnies, 3 PS. Un en magie, un en force et un en défense.
Alors... qu'obtiens tu ? ... UNE BOULE EN PLASTIQUE !

_______________________________
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeux d'enfants ? PV Mataï - end
» l'etudiant haitien typique est une honte nationale:
» Transition et S6 : faits, fées et effets
» JEUX D'ENFANTS ? NAKO
» LES DEUX DERNIERS BEBES DE PREVAL NE SONT PAS DES ENFANTS NATURELS......

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet