Derniers sujets
Playboy Milliardaire

Feuille de personnage
Missions effectuées:
Grade: Boss
XP:
286/650  (286/650)

XP :

Voir le profil de l'utilisateur
le Mar 14 Mar 2017 - 18:01
… et donc, pour vous dire à peu près où nous en sommes, je dirais que nous avons fait le plus gros du travail. Peut-être un peu plus de septante pourcents.

Je vois. C'est du beau boulot messieurs, continuez comme ça. Je suis fier de vous.

Au pied de l'immense bâtisse, je levais les yeux et observais chaque détail de mon futur établissement. Les ouvriers embauchés pour l'occasion n'avaient pas chômé ; le tout prenait forme. Il ne manquait que quelques petits détails ça et là et l'extérieur serait parfait. Il ne restait plus que son contenu sur lequel moi et mes précieux employés avions travaillé. Bientôt viendrait l'heure d'installer tout le matériel et enfin viendrait celle de l'inauguration.

De notre côté, il ne restait que peu de choses à faire. Nous avions tout d'abord recruté des serveuses pour servir les clients, nous avions des croupiers pour les jeux, nous avions d'étonnantes machines qui, j'en suis sûr, apporteraient le divertissement aux visiteurs... Nous avions aussi une belle salle de concert où pourraient se produire d'innombrables artistes...

J'attendais de ce lieu qu'il soit le rendez-vous favori des habitants de ces mondes. Tout le monde pourrait y venir, sans distinction, bien sûr pour passer un peu de bon temps, mais aussi pour y dépenser leurs précieux munnies.

Certaines parties sont-elles terminées ? Sont-elles amménageables ?

Oui bien sûr, Monsieur le Président.

Bien. Dans le courant de la semaine, vous accueillerez mon équipe technique. Elle viendra installer ce qui est déjà prêt. Par la même occasion, je ferai renforcer la sécurité. D'une centaine d'hommes, nous passerons au double, et ça, pour toute la période où mes ingénieurs seront présents.

Bien, Monsieur le Président.

Il est temps pour moi de vous laisser. Dans tout les cas, je vous félicite encore pour votre travail. Continuez ainsi. La fin est proche, dis-je en accompagnant mes paroles d'un sourire et d'une poignée de main. Le chef de chantier en face de moi fit de même et c'est ainsi que je quittais les lieux et rejoignis mon vaisseau privé. Des lors, nous nous envolâmes et reprîmes la direction du Vaisseau-Mère. Un dernier coup d’œil à la construction me permit d'afficher un sourire satisfait. Nous n'en avions plus pour longtemps. Un entretien avec l'Éclaireur s'imposait.

_______________________________
messages
membres